Il y a quarante ans, Janis Joplin …

Un article proposé par Yves
Il y a des voix comme un cri qui vous rentre dedans et ne sortent jamais .
C’est le cas pour moi avec janis Joplin … oh c’est vrai , je n’étais qu’un petit bonhomme lorsque Bruno un voisin écoutait cette artiste … Mais cela était resté ancré en moi et lorsque plus agé j’ai pu acheter mes premiers 33 tours , je n’avais pas oublié la voix de janis …. Quel bonheur !!!

Il y a une autre voix qui trotte dans ma tête depuis le plus jeune âge …. Celle de Ian Gillan qui chante Child in time.

Et puis Luke Kelly … Ahhh Luke , que d’émotions lorsque j’entends sa voix !! Elle n’a rien d’extraordinaire mais je ne sais comment expliquer ce que je ressens en moi ….

Et pour finir , un petit gars bien chez moi … Seul sur scène il m’emporte de ces gwerz et de sa voix au plus profond de mes racines .

Bon dimanche à tous

Ce contenu a été publié dans Petit dimanche musical. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

73 réponses à Il y a quarante ans, Janis Joplin …

  1. Bernard dit :

    On a l’habitude de dire que Janis Joplin a été la première vraie chanteuse de rock.
    Mais y en a-t-il eu beaucoup d’autres ?

  2. Bernard dit :

    Sans doute la plus belle version de « summertime » de tous les temps :

    Comme quoi, tourner au rythme d’une bouteille de whisky par jour, ça donne une belle voix éraillée et expressive !

  3. Yves dit :

    Une bouteille de whisky par jour ….. Normal , elle adorait Bessie Smith !!!

  4. Bernard dit :

    Cela dit, je ne suis pas sûr qu’il suffise de boire une bouteille de whisky par jour pour avoir la voix de Janis Joplin ou de Bessie Smith ! :sick: Je suis même sûr que non !

  5. Yves dit :

    On essaie !!!!!
    :wink:
    A moins que tu sois toujours en cure de raisin … Alors on attend un peu !!
    :sick:

  6. Christophe dit :

    Une émotion, un timbre exceptionnel, deux ingrédients qui réunis sont magiques.
    Superbe thème !
    Une voix qui me berce depuis longtemps, celle de Joan Baez

  7. Bernard dit :

    « Etre bercé par Joan Baez ». :wub: En voilà une idée qu’elle est bonne !!!!!

  8. Bernard dit :

    Concernant Deep Purple et son célèbre « Deep Purple in Rock », j’ai énormément aimé le premier morceau du disque : « speed king ». Voici le groupe dans une version bien plus tardive :

  9. jenofa dit :

    Si vous m’assurez une bouteille de whisky par jour (voire plus), je veux bien tenter d’être Janis.

  10. luc de Belgique dit :

    Mildjou de mildjou, merci Yves de nous resservir un peu du plat des Dieux! Janis joplin!!!!!!! :heart: :heart: :heart:
    Quand à Deep purple, figure toi que je n’avais jamais eu l’idée de les regarder en vidéo. Et là, surprise immense! Il y a un chanteur dans le groupe! Je m’explique. La musique de Deep Purple est pour moi tellement juste qu’elle est indivisible. Il n’y a pas un chanteur, un guitare une batterie… mais rien qu’une musique dans un ensemble unique touchant à la perfection. Allez zou, je m’en refait un petit… :smile:

  11. luc de Belgique dit :

    Christophe, la voix de Joan Baez, c’est une flèche au cœur… Mais ses yeux!
    Tiens, il y a quelques temps, j’avais mis une vidéo dans mes favoris en me disant que peut-être un jour… un article… C’est le moment de la sortir.
    La vidéo n’est pas bonne, la prestation vocale n’est pas remarquable mais le document est unique. Deux très grandes dames, quand tant d’autres de cette époque sont morts désespérés, ont fait plus que résister. Engagées humainement et politiquement, elles sont plus belles que jamais.

  12. Bernard dit :

    Dylan lui aura sans doute inspiré sa plus belle chanson :

  13. Thierry dit :

    Yves , tu proposes 4 chanteurs bien diffèrent l’un de l’autre. Les deux premiers me parlent, je ne connais pas les deux autres. Merci pour Janis que j’avais oublié un peu. De bon souvenirs soirées bière et autres avec des potes qui trainaient aux Beaux Arts. Je ne sais plus ce que l’on disait mais c’ était chaux. Deep Purple, lors de la sortie de cet album on fait une tournée en France et son passé à Besançon, au Palais des sports peut être que des bisontins s’en souviennent. J’avais pas quinze ans; C’était mon premier concert de rock. Je m’étais discrètement éclipsé de l’ appart sans rien dire à ma mère. Je crois que ce fut un bon concert. Quand on est ados, on a pas le même regard, la même écoute; je me souviens d’avoir été fasciné par les lumières et l’ambiance. Le lendemain je prenais une mémorable raclée. Voila, coïncidence, cette semaine je me suis réécouté en voiture le double album Made in Japan.
    Je n’arrive pas à me rappeler si il y a d’autres femmes rockeuses a part celles évoquées ici. Ils y a en plus du coté de la soul comme Aretha Franklin, Etta James, Diana Ross et la grande Tina turner.

  14. jenofa dit :

    Eh, arrêtez—, avec toutes ces émotions que vous faites resurgir!

  15. Bernard dit :

    ah bon, tu as déjà fini la bouteille ? :wink:

  16. Yves dit :

    Allez … Deux autres groupes que j’écoute aussi avec plaisir !!
    FREE « Alright Now  »

    Et Wishbone Ash « The King Will Come »

  17. Yves dit :

    Wanda Jackson …. Une des premières à chanter du rock .

  18. Yves dit :

    Et cette grande rockeuse …. Melissa Etheridge !!
    Je ne comprends pas qu’elle ne soit pas plus connue en France

  19. jenofa dit :

    J’ai rien fini, j’ai rien commencé, je comptais sur vous.
    Mais le vent du Sud ne m’a rien apporté. Pourtant, il souffle ce soir à décorner les boeufs.
    Bernard, je t’ai envoyé quelques liens serbiellenesques. Dis moi si tu reçois.

  20. Brind'paille dit :

    Le visage tragique, traqué, de Janis Joplin en première vidéo est extrêmement émouvant. Une bête sauvage aux abois, c’est comme cela que je la ressens.
    J’adore aussi « summertime ».
    Mais j’ai toujours trouvé que les musiciens (et l’accompagnement musical) étaient un peu faiblards, voire qu’ils gâchaient sa voix.
    Au fait, une biographie de cette artiste sort en librairie, (Sur la route avec Janis).
    Joan Baez, of course, et son engagement aussi (Sacco et Vanzetti, cette chanson qui a tourné en boucle dans ma tête pendant un moment!).
    « Engagées humainement et politiquement, elles sont plus belles que jamais. » Quelle belle phrase, Luc! Si rares sont les hommes qui aiment les femmes engagées …
    (… quoi, c’est pas vrai?)

  21. Yves dit :

    Deux superbes duos .
    Janis et Otis Redding .

    Et avec Tom Jones .

  22. j’ose? j’ose pas?
    ben, si, pas dégonflée…je connaissais j joplin de nom depuis des années mais jamais vue ni entendue.
    bon, hier, après tous vos commentaires, je me suis lancée (you tube).
    bon, rien trouvé d’extraordinaire sauf pensé que son « aura » venait de la boisson et de la drogue…comme des tas d’autres…(dont marilyn).
    ce fameux désespoir- je veux bien- mais venait-il du mal-être, du nihilisme,du vide existentiel? de quoi?

    pourquoi chercher midi à 14 heures? d’autres sont morts de façon violente (james dean, marilyn, coluche…) seriez-vous tous d’incurables romantiques ? mourir jeune quand on a du talent (?) c’est bôoo. mike brant aussi, non?

    en ce qui concerne janis, je n’ai pas aimé… je sais : ceux que les dieux aiment….etc.
    sont-ce les dieux qui les aiment ou eux qui ne s’aiment pas?
    bref, moi, ça ne me fait pas rêver…

    probablement question culture, époque, traditions culturelles…la mienne serait plus… »frenchy ».
    et pourtant, j’aime bien les américains …..
    je peux revenir malgré tout? après tout, si tout le monde est d’accord, c’est pas drôle…
    voyez l’Assemblée Nationale…:

  23. Bernard dit :

    Je pense que ce n’est pas une question de romantisme ringard. Ni de rapport avec les drogues, ni avec l’âge précoce de sa mort. Simplement, il n’y a aucune vidéo qui retrace ce qu’était vraiment Janis Joplin car elle n’a pas été filmée à ses moments les meilleurs. Mais écoute le disque « Pearl » si tu peux le trouver.
    C’est un peu comme les concerts « live ». Deux grands groupes sont considérés comme les plus grands groupes de concert du monde : il s’agit de Led Zeppelin et de Clash. Pourtant, leurs disques live (ou leurs vidéos live) n’ont jamais pu rendre l’atmosphère électrique des meilleurs concerts car ces jours-là (et il y en a eu beaucoup de ces jours-là), il n’y avait ni caméra ni matériel d’enregistrement de qualité.

  24. Bernard dit :

    J’aimerais revenir sur la précocité de la mort de certains artistes. Sans doute que cela a contribué à forger leur légende. Mais cela n’enlève rien à leur génie. Simplement, ils ont eu le malheur (ou la chance, d’un point de vue « postérité ») d’être abattus en plein vol à la fleur de l’âge. Et mourir à la fleur de l’âge, cela frappe les esprits, quelque soit l’époque. Ainsi, le culte actuel de Mozart est sans doute dû en partie à cela, alors que Haydn, l’autre génie de cette époque, n’a pas aujourd’hui la même aura : il a eu le bonheur (ou le malheur si l’on se place, là aussi, sous l’angle de la postérité) de mourir à près de 80 berges.
    Ce qui me frappe dans ses morts précoces, c’est la maturité qui exhale de ces artistes. Quand on écoute le stabat mater de Pergolèse (mort à 26 ans), le Music for a while de Purcell (mort à 35), les quatuors pour cordes de Mozart (mort à 36), toute l’oeuvre de Schubert (mort à 31), le disque Electric Ladyland de Jimi Hendrix (mort à 27) ou de Otis Redding (mort à 26), ce qui me frappe le plus, ce n’est pas le fait qu’ils soient mort jeunes mais plutôt que leur musique ne semble pas être, quand on l’écoute, celle de jeunes mais de personnes accomplies ayant pu dire des choses essentielles, d’une remarquable pertinence malgré leur peu de vécu. Comme s’il y avait eu urgence à déclarer tout ça au monde entier, comme s’il y avait eu une pré-science de la mort aussi proche. Et bien sûr – et tu as raison de le dire Marie-Jo – la précocité de la mort a contribué à l’excès de leur légende. Pourquoi y a-t-elle contribué ? Peut-être parce que lorsqu’on meurt jeune, l’innocence de chacun n’a pas encore été pervertie, pas encore été souillée, elle est restée pure. Et l’on garde avant tout d’Hendrix ou de Janis Joplin cette image pure, sans concession.
    Bon, je ne suis pas sûr que j’arrive à expliquer clairement tout ça.

  25. préscience de la mort….l’a-t-on cherchée (inconsciement) ou autrement? tous les junkies (terme dépassé) actuels cherchent-ils inconsciemment) ce que cherchent des milliers d’autres… (relire rimbaud), et villon…et, et et.
    ….nacht.

  26. Bernard dit :

    Il faudra que je fasse un jour un article sur le stabat mater de Pergolese, l’une des oeuvres les plus accomplies, écrite par … un gamin !

    Mais peut-être n’était-ce que la foi du charbonnier -et non pas la maturité – qui a conduit le jeune Pergolèse à cet état de grâce ! J’aimerais tellement avoir la réponse à cette question.

  27. Fifitoucourt dit :

    Et n’oublie pas Lili Boulanger Bernard. Un météore cette fille. Et une musique qui fout les boules. J’en chialerais à chaque écoute… Le chant d’un être jeune condamné et malade qui nous bouleverse…

  28. Christophe dit :

    J’ose aussi ?!
    J’ai la simple impression Marie-Jo que tu as dit Junkie, tu as tout dit de ton dégoût. Comme d’autres lâchent pédé ou arabe. J’espère me tromper.
    C’est bien triste d’assister à l’autodestruction mais bien dommage de ne pas voir le talent de celui qui en crève. Et je ne comprends pas ce que tu veux dire au sujet du nihilisme ou du vide au sujet des artistes, ceux qui sont vides ne sont justement pas des artistes à mon sens. Expressions, émotions… Ce sont tout de même des dimensions humaines, et beaucoup d’artistes sur ce chemin y laissent des plumes : normal je trouve, ils travaillent sans blindage. Je les envie souvent tout en sachant que je suis plus protégé qu’eux.

  29. Bernard dit :

    Fifitoucourt, tu nous prépares un article sur Lili Boulanger ? :wink:

  30. Fifitoucourt dit :

    hé,hé ! Je veux bien essayer, mais en ce moment c’est du hard au niveau boulot ! Tout dépend aussi de ce que tu appelle article… J’y réfléchis. :smile:

  31. Yves dit :

    Je t’avais dis Bernard que Janis Joplin ça n’était pas une bonne idée … Une femme qui aime l’alcool la drogue et le sexe , c’est pas beauuuuu … Même pas eu le courage de vivre vieille … Enfin , J’la comprends , y’a des jours on voit ce que ça donne !!!!
    :sick:
    La prochaine fois je ferai un article sur l’autre oiseau … Comment déjà …. Ahhh oui , Mike Brant !!!
    :devil:

  32. luc de Belgique dit :

    http://www.youtube.com/watch?v=Aa5Gc7qkr2w

    Tu nous l’affiches, Dupdup? Le playback est garanti d’époque…
    Et merci à Marie Jo d’avoir ramené mike brant à la vie! Tiens, je vais essayer de voir ce qu’est devenu Art Sullivan… :wink:

  33. Fifitoucourt dit :

    Ah, la vache, Luc qu’est-ce-que tu nous balances là! :biggrin:
    Si Bernard m’indiques comment publier un article ici, je te parle aussi d’un belge, qui, lui, connaissait la musique, la vraie, Guillaume Lekeu, mort à 24 ans… qui a sa place au Panthéon des génies foudroyés en pleine jeunesse à côté de Lili… :smile:

  34. Yves dit :

    Tiens , Joe Jackson est de retour en France pour 15 dates …. Bon , je sais encore un Britannique !!! Tant-pis pour les grincheuses, peu m’importe sa nationalité … Moi , j’aime bien son style et sa voix .
    http://www.youtube.com/watch?v=CFWmkj7V1Qg&feature=related

  35. christophe, je parlais de VIDE EXITENTIEL et pas de vide tout court, de mal-être, etc. moi, quand ça ne va pas, je vais dans ma voiture et ,toutes vitres fermées, JE HURLE. après, ça va mieux mais…
    personne ne me dit que j’ai du talent…..

    et l’engagement, ce n’est pas seulement aller crier son dégout sur une scène. et boire et se droguer. et dénoncer alors la misère du monde.
    alain-fournier aussi avait du talent….et il est mort jeune.

    bizarre cette fascination pourles artistes morts jeunes qui ont réussi à faire parler d’eux avant de mourir….
    peut-être sommes nous confrontés ainsi à notre propre peur de mourir….?

    perso, je préfère louise michel…et « le chant des marais… »

  36. et merci à yves pour l’allusion que j’ai cru percevoir…

  37. luc de Belgique dit :

    Puisqu’on parle de la musique des amerloques, je découvre via le site de Raphael Saadi, le mouvement néo soul, un mouvement moderne du soul des années ’70 hybridé avec la RnB le hip hop et tout ça plutôt underground… :blink:
    Sans rire, c’est cooooooooooooooool!
    http://www.raphaelsaadiq.com/

  38. luc de Belgique dit :

    Traduction: derrière tout les mots, dans toutes les disciplines artistiques, il y a ce à quoi on est sensible et puis le reste.
    J’aime bien la musique proposée sur le site de Monsieur Saadiq. (Et non pas Saadi, comme écrit dans mon précédant commentaire.)

  39. Yves dit :

    Petite intervention pour ceux qui ne veulent pas voir plus loin que le bout de leur nez … Premièrement , j’ai fait cet article sur certaines voix qui me touchent lorsque je les entends … Pas spécialement sur Janis Joplin . Le titre de l’article est de Bernard .
    Deuxièmement , écrire « je connaissais j joplin de nom depuis des années mais jamais vue ni entendue. » alors que cette artiste a déjà été vue et entendue sur le blogàdupdup … Sans que cela n’offusque la moindre âme !!!
    Troisièmement « probablement question culture, époque, traditions culturelles…la mienne serait plus… »frenchy » Dit Mari-jo . » Et bien la mienne est plutôt celte …. C’est pour cela que j’ai une belle émotion lorsque j’écoute Denez Prigent et Luke Kelly . Et je dirais même que musicalement je suis un citoyen du monde …. Pas de frontière pour le partage d’émotions et de frissons .
    Et pour finir , lorsque j’ai connu Janis Joplin , je ne connaissais rien de sa vie , simplement sa voix me touchait , je ne savais même pas qu’elle était morte si jeune … Mais maintenant il y internet , l’image , wikipédia et blablabla …. Alors on se fait son idée sur l’image …. elle est où l’émotion là dedans ? Alors , on peut aimer ou ne pas aimer …. Mais aimer ou ne pas aimer car l’artiste est noir , alcoolique ou drogué … Je trouve cela bien triste et c’est pourtant une des réalité de ce monde de l’image . Quand il n’y avait que les disques 33 tours , on écoutait on aimait ou non et basta !!
    J’écoute Shane MacGowan malgré son alcoolisme , Bertrand Cantat malgré son crime … Et bien d’autres qui ont surement des vices cachés .
    Si je vous dis que pour moi Gainsbourg n’était qu’un alcoolique sans talent , sans voix …. Faut pas toucher à ce grand monsieur de la chanson française .
    Tenez , encore de la musique de drogués et alcooliques sans talent .

  40. Fifitoucourt dit :

    Pour répondre à la demande de Bernard, quelques mots (je n’ai pas vraiment le temps en ce moment) sur une musicienne de grand talent, trop tôt arrachée à ce monde et laissant quelques œuvres tout à fait uniques et bouleversantes.
    La musique de Lili Boulanger a été révélée au grand public par le film de Bertrand Tavernier « La passion Béatrice » en 1987, avec une B.O. illuminée par le « Pie Jésu »
    Comme son aîné Guillaume Lekeu (1870-1894), mort du typhus à 24 ans, elle disparaît emportée par la maladie, une tuberculose, à l’âge de 25 ans, en mars 1918. Etrange similitude entre le destin de « l’enfant divin » du maître César Franck et celui de cette jeune fille fragile, aussi précoce que douée qui étonne et émerveille son entourage. Certes l’environnement favorise l’épanouissement musical de la jeune Lili qui bénéficie des leçons d’un père compositeur, d’une mère cantatrice et de maîtres prestigieux tels Fauré, Vidal … et sa soeur Nadia, organiste et immense pédagogue ( décédée en 1979).
    Elle remporte le prestigieux 1er Grand Prix de Rome en 1913, et en quelques années rédige des œuvres tout à fait uniques par l’expression et le style. Parmi celles-ci les Psaumes 24, 129 et 130 « Du fond de l’abîme » et « Une vieille prière bouddhique ».
    Je mets la liste des œuvres de Lili ci-dessous (piquée dans Wikipédia), mais, pour moi, les deux dernières citées sont, avec le « Pie Jésu », les plus bouleversantes. Sous l’apparente sérénité, le néant , tout proche…
    Je crois que le génie sort d’un travail titanesque qui use et dévore de l’intérieur. Je suis persuadé que Mozart, Chopin, Schubert et quelques autres cités par Bernard ont été victimes de leur art. Cette chose indéfinissable qui pousse à créer, sans compter la dépense d’énergie, et dont la conséquence est d’ouvrir toujours un peu plus cette faille qui nous déchire. Pour résister à une telle pression, il faut être un titan : Beethoven y succombe à la cinquantaine, plus près de nous, Mahler aussi (d’autant plus facilement que s’y ajoute le décès de sa fille et la rupture avec Alma). Schumann devient fou, Rossini alterne des périodes de travail acharné et des phases de dépression durant lesquelles il ne fait plus rien. Bizet, mort très jeune lui aussi (36 ans), écrit à une vitesse surprenante, comme s’il savait d’avance la brièveté de sa vie, nous laissant au passage deux opéras exceptionnels dont le flamboyant « Carmen », l’opéra le plus représenté au monde.
    Alors, aimer ces musiques ne relève pas que d’une fascination pour le talent fulgurant de ces êtres éphémères, par goût de ces étoiles filantes éblouissantes qui nous fascinent par la qualité de leur chant crépusculaire et nous renverraient à notre propre destinée. Pour cela, d’autres aussi le font, musiciens et artistes parfois, rarement, devenus vieux. En fait, nous n’avons pas le choix : les musiciens d’exception ont (presque) tous été consumés par leur génie.
    Qui peut savoir les œuvres que nous aurait délivré Lili Boulanger, si elle avait vécu plus longtemps ? Peut-être aucune de plus ? Ou, tout simplement quelques pièces fulgurantes dans une masse d’œuvres sûrement pas quelconques, mais à l’aura nettement plus pâle… Ce qui frappe, chez Lili comme chez les autres musiciens trop tôt disparus, c’est cette sorte de pressentiment exprimé par leurs œuvres et je ne peux m’empêcher de penser immédiatement aux « Kindertötenlieder » de Gustave Mahler qui perdait sa fille quelques temps après la rédaction de ce cycle prémonitoire. L’artiste ressent ce que les autres ne soupçonnent pas, de manière confuse mais bien réelle. Mais n’est-ce pas le devoir de l’artiste que d’éclairer le regard des autres et le porter vers l’insoupçonnable ?
    Voici quelques liens you tube d’interprétation audibles de quelques pièces de Lili Boulanger

    D’abord cette version émouvante du « pie Jesu » dirigé en 1949 par sa sœur Nadia
    LILI BOULANGER – PIE JESU – direction Nadia Boulanger ( 1949 )

    Une interprétation pas extraordinaire pour se faire une idée de

    « Une vieille prière bouddhique »

    Une version du nocturne pour piano et violon arrangé pour violoncelle ( Pierre Fournier)

    et les oeuvres de Lili
    Valse en mi majeur, pour piano
    Pièce, pour violon ou flûte et piano (sans titre)
    Sous-bois, pour chœur à 4 voix et piano
    Nocturne, pour flûte ou violon et piano ou orchestre
    Renouveau, pour chœur à 4 voix mixtes et piano ou orchestre
    Maïa, cantate pour soprano, ténor, basse et piano
    Frédégonde, cantate pour soprano, ténor, basse et piano
    Soleils de septembre, pour chœur mixte à 4 voix et piano ou orgue
    Les sirènes, pour chœur à 3 voix de femmes et piano ou orchestre
    Le soir, pour chœur à 4 voix et piano ou orchestre
    Reflets, pour voix et piano
    La tempête, pour chœur à 3 voix d’hommes et piano ou orchestre
    Soir d’été, pour chœur à 4 voix et piano
    La source, pour chœur et piano ou orchestre
    Fugue, pour 4 voix (1912)
    Attente, pour voix et piano
    Le retour, pour voix et piano
    Hymne au soleil, pour contralto, chœur mixte et piano ou orchestre
    La nef légère, pour chœur à 4 voix et piano
    Pour les funérailles d’un soldat, pour baryton, chœur mixte et piano ou orchestre
    Fugue, pour 4 voix (1913)
    Soir sur la plaine, pour soprano, ténor, chœur mixte et piano ou orchestre
    Faust et Hélène, cantate pour mezzo-soprano, ténor, baryton, chœur et orchestre
    D’un jardin clair, pour piano
    D’un vieux jardin, pour piano
    Cortège, pour violon ou flûte et piano
    Thème et variations, pour piano
    Clairières dans le ciel, cycle de treize mélodies pour voix et piano
    Dans l’immense tristesse, pour voix et piano
    Psaume 24 : La terre appartient à l’Éternel, pour ténor, chœur mixte, orgue et orchestre
    Psaume 129 : Ils m’ont assez opprimé, pour baryton, chœur d’hommes et orchestre
    Psaume 130 : Du fond de l’abîme, pour contralto, ténor, chœur mixte et orchestre
    Vieille prière bouddhique, pour ténor, chœur mixte et piano ou orchestre
    D’un matin de printemps, pour violon, violoncelle ou flûte et piano ou orchestre
    D’un soir triste, pour violon ou violoncelle et piano ou orchestre
    La princesse Madeleine, opéra en 5 actes d’après le drame de Maurice Maeterlinck (inachevé)
    Pie Jésu, pour soprano, quatuor à cordes, harpe et orgue

  41. Yves dit :

    Pas le temps fifitoucourt … Mais le travail est fait !!!
    Je n’ai plus qu’à découvrir LILI BOULANGER .

  42. Fifitoucourt dit :

    Merci, Yves. Elle le mérite bien. D’autant que les femmes compositrice (?) cela n’est pas si courant (mine de rien, voilà un métier réservé quasi exclusivement aux hommes…). Pas de réaction les nanas? :smile:

  43. Bernard dit :

    Je n’ai écouté pour l’instant que le dernier lien que tu as mis. Parce que le violoncelliste est Pierre Fournier. Et comme j’ai déjà entendu une dizaine de versions des suites pour violoncelle de Bach et que celle de Fournier est celle qui me parle le plus …
    Je me demande parfois, si l’on a pas eu là, et sans le savoir, le plus grand violoncelliste du XXème siècle ! :wub:

  44. Bernard dit :

    Solomon Burke est mort ce matin à l’âge de 70 ans. Je l’écoute depuis longtemps et lui consacrerai un article dimanche prochain. Mais si quelqu’un d’autre a envie de le faire, ce serait super … !
    En tous les cas, ce n’est pas simplement à cause de son poids énorme que ce grand monsieur a de la présence sur scène.

  45. Fifitoucourt dit :

    Ben y’en a beaucoup d’autres pas mal non plus… Paul Tortelier, Pablo Casals dans les anciens, et chez les nouveaux J.G.Queyras et mon ami Marc Coppey… et j’en oublie beaucoup… :smile:

  46. Bernard dit :

    Le vrai prénom de Lili Boulanger était Juliette Marie Olga. Je comprends qu’on lui ait donné ce surnom de Lili …
    Très très belles ces deux oeuvres vocales que tu nous as donné en écoute, Fifitoucourt.

  47. Bernard dit :

    Parmi les disques que j’écoute souvent, il y a celui où Johnny Cash chante avec Joe Strummer ce magnifique Redemption Song dont Yves nous a mis le lien. Bob Marley a sans doute dû sourire aux anges dans sa tombe lorsque le disque est sorti. J’aime ces rencontres « au sommet ». :angel:

  48. Yves dit :

    Pour l’ article sur l’américain Solomon Burke … Pas moi s’il te plaît , je vais encore me faire engueuler !!!!
    :cwy:
    Tiens , encore une belle voix éteinte mystérieusement en pleine jeunesse … En 1964 !!!
    Sam Cooke

  49. Bernard dit :

    Si on baillonnait toutes les filles, on ne se ferait jamais engueuler, non ?
    En voilà une idée qu’elle est bonne !!!!!!!!!!!!!!!!!!! :wink:

  50. Bernard dit :

    La mort de Sam Cooke a été violente. Il fut tuée par la tenancière de l’hôtel où il était.
    Son disque live enregistré en 63 au Madison Square Garden est l’un des plus grands disques de l’histoire de la musique rock. J’en avais parlé à Philippe Bouchey, auteur de « L’histoire du rock », il partageait complètement cet avis.

  51. Yves dit :

    Attention j’aime aussi la chanson française … Comme Pierre Perret et les Ogres de Barback . Alors les deux ensembles … Moi je trouve ça très beau !!
    Cette chanson me fout les poils comme on dit …. même si la voix de Pierrot s’en va doucement .

  52. Fifitoucourt dit :

    Désolé de ne pouvoir commenter les chansons, c’est pas mon truc.
    Ravi que tu saches apprécier Juliette Marie Olga, Bernard! Moi, je ne peux plus les écouter tellement ça me fout le bourdon, comme les Kindertötenlieder… :dizzy:

  53. Bernard dit :

    Tiens, je vais les réécouter ces fameux lieder.
    Je me rappelle avoir lu beaucoup de choses sur cet épisode terrible de la fin de vie du compositeur : la mort de sa fille mais aussi l’antisémitisme qu’il a subi à Vienne, son départ pour New-York où rien ne fut facile puis son retour en Europe où il devait mourir très rapidement. Malher de malheur !!!!!
    Je n’ai jamais parlé sur ce blog de ce qui m’a longtemps passionné. J’ai passé trois ans de ma vie à ne lire que des ouvrages racontant la vie des grands compositeurs. Malher fut de ceux-là, mais aussi les grands romantiques (dont le tragique Schumann) et tous les grands de l’époque baroque (Schütz et Monteverdi me passionnant plus que tous les autres). J’ai tendance les temps derniers à reprendre certaines de ces lectures.

  54. Bernard dit :

    Yves, je viens de regarder la vidéo de Pierrot et des Ogres avec Joëlle. Effectivement, l’émotion est belle et bien là.

  55. fifitoutcourt dit :

    « … Je n’ai jamais parlé sur ce blog de ce qui m’a longtemps passionné. J’ai passé trois ans de ma vie à ne lire que des ouvrages racontant la vie des grands compositeurs… »
    « … Yves, je viens de regarder la vidéo de Pierrot et des Ogres avec Joëlle. Effectivement, l’émotion est belle et bien là… »
    Dis moi voir Bernard, comment fais-tu pour faire tout cela à la fois: ton boulot tes observations et le toutti ? J’ai déjà bien du mal à faire une seule chose à la fois… :dizzy:
    Je vais finir par complexer… :biggrin:

  56. Bernard dit :

    Les journées, les nuits et la vie sont si longues … !

  57. Fifitoucourt dit :

    Je vais finir par croire que je suis un peu débilo… :ermm:
    Tiens pour les amateurs de chansons, une autre Juliette que vous n’avez pas l’air de connaître… :lol:

  58. Bernard dit :

    Dans notre discussion sur Janis Joplin, comment a-t-on pu passer à côté de cette vidéo-là ?

  59. Yves dit :

    Morte à 27 ans elle aussi … J’aime tant sa voix !!
    C’est ce qui me restera d’elle … Le reste , je le laisse aux médias qui pour l’instant ne montrent que les images des plus dégradantes de cette femme .
    Ça me dégoûte ….
    :getlost:

    Cette rose qui meurt dans un vase d’argile
    Attriste mon regard,
    Elle paraît souffrir et son fardeau fragile
    Sera bientôt épars.
    Les pétales tombés dessinent sur la table
    Une couronne d’or,
    Et pourtant un parfum subtil et palpable
    Vient me troubler encor.
    J’admire avec ferveur tous les êtres qui donnent
    Ce qu’ils ont de plus beau
    Et qui, devant la Mort s’inclinent et pardonnent
    Aux auteurs de leurs maux,
    Et c’est pourquoi penché sur cette rose molle
    Qui se fane pour moi,
    J’embrasse doucement l’odorante corolle
    Une dernière fois.

    Raymond RADIGUET

  60. Bernard dit :

    Une courte biographie d’Amy Winehouse :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Amy_Winehouse

  61. Bernard dit :

    Une autre version de « You know I’m no good » par The Artic Monkeys :

  62. Yves dit :

    Je trouve que ce chanteur que j’ai vraiment découvert lors du festival des vieilles charrues de Carhaix , a quelque chose de janis Joplin dans la voix .
    Asaf Avidan est un musicien de folk rock israélien .

    Et aussi un peu de Dylan !!

  63. Bernard dit :

    Effectivement, la parenté avec Dylan est évidente.
    A l’époque où ce blog fonctionnait, j’envisageais de faire un article sur Asaf Avidan (que Claudine m’a fait connaître il y a un an).

  64. Yves dit :

    Un p’tit Asaf Avidan … à l’heure de l’apéro !!
    Bon dimanche à toutes et à tous

  65. Bernard dit :

    Merci Yves, j’allais oublier l’heure de l’apéro ! :wink:

  66. Yves dit :

    Bon , je suis à l’apéro et entrain d’écouter un extrait d’un concert D’Asaf Avidan !
    Il a quelque chose dans la voix et la musique de ce mec qui m’enchante !!
    http://liveweb.arte.tv/fr/video/Asaf_Avidan_le_Mouv_/

  67. Bernard dit :

    Une coïncidence de plus : tout à l’heure en roulant en voiture, je me disais une fois de plus que mon « petit dimanche musical » habituel tombait souvent à plat, que ça me prenait deux heures de préparation (à choisir des vidéos) à chaque fois et qu’il fallait peut-être mieux que je consacre ce temps à autre chose. En même temps, je me disais : « oui, mais il y a eu certains dimanches musicaux, comme celui de Janis Joplin, qui ont intéressé les blogueurs et qui ont engendré un peu de discussions ».
    Et là, qu’est-ce que je vois ? Un commentaire de Yves sur ce même article, pourtant vieux de près de trois ans … Comme quoi, les grands esprits … :whistle:

  68. Yves dit :

    On est fait pour s’entendre Bernard !
    Toi t’as pensé à Janis moi à l’anis … Enfin je veux dire l’apéro !!
    :wink:

  69. Yves dit :

    Cette chanteuse a dans la voix un quelque chose de Janis …. :wub:
    L’album de Kimberose devrait faire un carton !

  70. Frusquin dit :

    Oui, comparaison justifiée.
    Elle mériterait une orchestration un peu plus surprenante peut être; son très bon orchestre reste un peu « mainstream » (bon mais il fallait pas nous réveiller de vieux souvenirs,tout le monde ne peut pas inventer l’intro de Summertime ou les choeurs de « tryy… just a little bit harder! »)
    Bon sur ce coup je réalise que j’ai raté un dimanche musical de Bernard (cité plus haut) différent de cette rubrique .Si une bonne âme peut m’indiquer l’intitulé…C’était il y a longtemps ? J’étais déjà né?
    Bon on est Lundi mais tant pis, je prends quand même. Merci d’avance.

  71. Frusquin dit :

    En lisant un peu plus attentivement le lumineux et passionnant dialogue précédent
    (commencé le 3 octobre 2010) je comprends que l’article sur Janis Joplin, et bien d’autres,est ici. J’y apprends beaucoup de choses et de noms inconnus de moi. Ici
    on se cultive et aborde de nouveaux horizons…..Merci.

  72. Bernard dit :

    Le premier album de Kimberose est donc sorti aujourd’hui (je n’ai pas réagi aux deux vidéos de Yves car je savais que la sortie du disque était imminente et j’attendais …). Je l’ai écouté trois fois depuis ce matin. Peu de chose en commun avec la musique rock, on est dans la musique soul et c’est magnifiquement interprété. Comme chaque fois, les critiques en font un peu trop. Ils disent notamment que ça redonne de la vigueur à la musique soul. On voit bien que ces critiques-là n’ont jamais écouté un disque de James Brown ou d’Aretha Franklin (les premiers disques). Personnellement, ça ne me gène pas, bien au contraire, qu’on rejoue la musique d’il y a cinquante ans. Le son, bien entendu, est différent aujourd’hui. Forcément. C’est la seule différence, et ce n’est pas là l’essentiel. L’essentiel c’est la manière dont la chanteuse est « habitée » par ce qu’elle chante (tout comme l’ont été Otis Redding ou Sam Cooke à une autre époque). Et là, ça promet pour les prochains albums !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: