Le piment de Padron

Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises (mais il n’est pas inutile de le rappeler), le principe actif piquant que l’on trouve dans les piments s’appelle la capsaïcine et son taux est mesuré sur l’échelle de Scoville. Quand cette molécule n’existe plus et que la forme a été très adoucie, le piment s’appelle alors poivron ou piment doux et est classé 0 ou 1. Les piments les plus forts sont classés 10 sur cette échelle. C’est le genre de piments qui vous fait sauter au plafond (et votre épouse aussi accessoirement !!!!!!!!!!!!).

Je cultive depuis cette année le piment Padron.

Cette variété est classée de force 4 sur la fameuse échelle de Scoville.

Ce piment est l’une de mes découvertes de l’année et c’est sans doute celui que j’apprécie le plus (parmi les quelques-uns que j’ai). Il n’est pas plus fort que le piment d’Espelette et possède à mon avis un côté fruité qui lui est encore supérieur.

On m’avait donné des graines sous le nom de Piment del Padron. Alors, ne connaissant pas d’autre mot espagnol que le mot tequila, j’avais traduit hâtivement par Piment du patron. Hé bien, pas du tout ! Il existe sans doute ça et là de la tequila du patron mais pour le piment, je pouvais aller me rhabiller : rien à voir !

Le mot Padron vient du nom du village espagnol de Padronian Herbón, en Gallice, où ce piment a été amené d’Amérique du Sud au 16ème siècle et cultivé par les moines du monastère de Convento Franciscano (sans doute pour faire monter au plafond les bonnes soeurs du couvent d’à-côté … euh, dupdup c’est pas dit dans les livres d’histoire, ça !).

Je l’ai cultivé et il n’y a pas eu de difficultés particulières pour mener les fruits à maturité (il faut quand même 85 jours entre la fleur et le fruit rouge).

Cette variété a la particularité de présenter sur le même pied des fruits de forces différentes, peu ou beaucoup piquants. S’il est classé 4 sur l’échelle de Scoville, c’est à dire à un niveau équivalent à la variété Gorria cultivée dans la zone d’appellation d’Espelette (et dont j’avais déjà parlé), cela n’est donc qu’une moyenne.

Les fruits mesurent 5 à 8 cm de long.

La production de l’année a été très généreuse.

Le fruit se consomme généralement vert et cuit, mais je l’ai essayé rouge et crû (notamment sur des toasts chez Dan et Dom). Un pur régal à mon avis !

Ce contenu a été publié dans Piments et poivrons. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

42 réponses à Le piment de Padron

  1. Jérôme dit :

    J’espère avoir les mêmes au jardin cette année !!! :smile:

  2. Christophe dit :

    Pardon patron, mais la force 0 à 2 me suffit largement. :whistle:
    Il m’arrive de me frotter à du 3-4, mais c’est par pure frime, et au-delà, je ne roule plus la caisse ! :sick:
    Je le regrette amèrement, car les piments produisent très bien chez moi, mais ma caragaison de piments d’Espelette ne trouve pas suffisamment de clients… :sad:

  3. Bernard dit :

    J’utilise quant à moi du piment (souvent sous forme de purée ou de tabasco) tous les jours, je me suis habitué à en mettre dans les salades, les potages, les pâtes, les pizzas … mais je ne les ajoute qu’au dernier moment car il n’y a pas beaucoup de preneur autour de moi. Heureusement, il y a une Mexicaine qui est souvent à la maison, je me sens ainsi moins isolé … :smile:

  4. Léa dit :

    J’en ai cultivé beaucoup il y a deux ans. Comme il m’en est resté pas mal après distribution, j’ai tout mixé avec ail et huile d’olive. Ensuite, dans un pot en verre, dans le frigo. Je l’ai toujours, ce pot. Il est au trois quart vide, mais toujours bon, après deux ans. Aucun signe de moisissure ni de pourriture. Est-ce que la capsaïcine est un conservateur???
    Par contre, il suffit juste d’une toute petite pointe de couteau pour parfumer un plat (lentilles, crevettes, spaghettis……) plus, ça devient immangeable, en tout cas pour moi (et dans ma maison, les plafonds sont bas!). D’où la lenteur à vider le pot

  5. Léa dit :

    Malheureusement, je n’ai pas noté les variétés plantées. J’en avais mis quatre.

  6. Bernard dit :

    Léa, oui la capsaïcine a un rôle de conservateur. Lorsque les Basques ont introduit au 16ème siècle le piment au pays d’Espelette c’est notamment pour assurer la conservation des viandes.
    Dans le cas de ta préparation, je pense que l’ail que tu as mis a aussi ce rôle.

  7. Bernard dit :

    Quelqu’un a-t-il déjà cultivé ce piment ?

  8. Elie dit :

    les piments c’est comme les autoroutes tu payes à la sortie :biggrin:

  9. marie-jo dit :

    oh ben alors, j’aimerais bien quelques graines pour comparer avec le piment d’espelette (trrrrrès prolifique ). par contre je suis à la recherche de petits piments verts forts pour en faire du mazavaroo mauricien. au fait si qqun veut des graines d’espelette j’en ai plein
    celui que j’ai fait l’an dernier ne me satifait pas question force et ne relève pas assez les plats ou alors il faut en mettre bcp et ça couvre le gout de la préparation. mais il est vrai que de ce côté là chez nous on n’est pas difficile : il suffit que ça arrache…

  10. marie-jo dit :

    si qqun veut des graines, j’en ai plein. suffit de demander.

  11. marie-jo dit :

    pour conserver plus logtemps la pâte de piments + ail+huile, y ajouter de la coriandre (feuilles ) et mixer le tout avecune bonne dose de rhum blanc des îles.
    conservation et résultat aphrodisiaque assurés…

  12. francis dit :

    « Quelqu’un a-t-il déjà cultivé ce piment ? »… moi non mais il a poussé tout seul !

  13. Lina dit :

    on peut faire du tabasco avec ce piment padron ???

  14. Bernard dit :

    Je ne sais pas. Je pense qu’il est peut-être trop peu piquant pour cela. Par ailleurs, je n’ai pas de recette, je sais juste que les sauces piquantes se font avec du vinaigre alors que les purées de piments plutôt avec de l’huile (voir le commentaire de Marie-Jo ci-dessus, elle conseille aussi ail et coriandre).

  15. claudine dit :

    La capsaïcine, je m’en sert à l’hosto : un labo vient d’avoir l’idée fumante (oups) de commercialiser des plaques imprégnées de cette substance. L’idée est de les laisser une heure sur la zone douloureuse et de « désamorcer » les récepteurs à la douleur.
    j’vous dit pas la couleur des patients au bout d’une heure ! et ça se vend 250 euros la plaque de 15X20 !!! le lobby pharmaceutique a encore de biens beaux jours devant lui ! et avis aux jardiniers qui ont des stocks à écluser ! un cataplasme d’espelette dans le bas du dos, Dupdup ?

  16. Humeur grivoise dit :

    Et dans le bas du ventre, ça fait quoi comme effet ? :whistle:

  17. claudine dit :

    pas testé encore ! :cwy: mais sans doute pas celui que tu penses, humeur grivoise !

  18. Anton dit :

    A déguster sans modération sauté à l’huile d’olive avec un peu de sel de mer non raffiné :wub:

  19. Simona dit :

    Bonjour,
    Pourriez-vous m’envoyer quelques semences de ce piment SVP?
    CDT

  20. Bernard dit :

    OK pour vous envoyer quelques graines.
    Je viens de vous envoyer un mail.
    Bien cordialement.

  21. zelene dit :

    bonjour!
    Je suis interessee pour avoir quelques graines moi aussi, si cela est possible. J ai le souvenir de ces petits padron grilles en tapas a barcelone , un regal.
    Merci a vous

  22. Pépé dit :

    Je viens de découvrir ce piment chez mon gendre : excellent !
    Je ne connaissais jusqu’à présent que deux piments : celui d’Espelette excellent aussi, mais un peu moins « goûteux » frit avec du gros sel de mer moulu et le piment de Cayenne (qui doit être pas loin de 10 sur l’échelle dont il est fait mention plus haut) macéré entier dans l’huile d’olive pour accompagner les pizzas (quelques gouttes, seulement !).
    Bien sûr, je serais intéressé par de la graine . Si c’est possible sans trop de problèmes, évidemment !
    Merci de me répondre.

  23. Bernard dit :

    Je viens de vous envoyer un mail pour récupérer votre adresse postale. Je vous enverrai des graines de ce piment en septembre.

  24. Guidis Cote d'Ivoire dit :

    Marie Jo; je suis en Cote d’Ivoire et j’aimerais avoir des graines de piment d’espellette.
    Il est possible que l’envoi soit soit fait par Chronopost representé ici. A
    vous de me dire à quelles cela se pourrait. Merci

  25. armand dit :

    bonjour!
    Je suis intéressée pour avoir quelques graines moi aussi, si cela est possible.
    Merci a vous

  26. Bernard dit :

    Je viens de vous envoyer un mail pour récupérer votre adresse postale. :wink:

  27. Grandseigne Alain dit :

    J’ai découvert cet été le piment de Padron au gout savoureux. Ayant un jardinet je me suis mis en tête de cultiver ce trésor de la nature.
    En quête de graines, je me suis lancé à la recherche d’achat sur internet. Je n’ai pas trouvé grand chose, et surtout elles sont vendues chères me semble t-il et il n’y a pas d’indications suffisantes quand à leur provenance.
    Sont-elles? bio, standard ou F1 impossible de le savoir.
    Tout en cherchant je suis tombé sur votre (ton) blog que je trouve très agréable à consulter. L’idée m’est venue tout naturellement de vous demander conseil.
    Comment? puis-je me procurer ces fameuses graines issues d’une agriculture responsable! Alain

  28. Bernard dit :

    Bonjour Alain et bienvenue sur ce blog.
    Je préfère qu’on se tutoie évidemment.
    Je t’envoie un mail pour récupérer ton adresse postale et t’envoie dès cette semaine des graines.

  29. Lannuel Jean Claude dit :

    Hola, buenos dias
    je fais régulièrement, 1 à 2 fois par an, des séjours en Galice, le dernier étant la semaine dernière. Je me régale toujours avec les piments en tapas.
    cette fois ci, j’ en ai ramené quelques uns offerts par une amie de son jardin.
    Je viens de récupérer les graines, pourriez vous m’ indiquer comment les conserver et à quelle époque les planter.
    j’ en ai également acheter sur un marché, padron de chez Batlle, je peux en faire profiter.
    Cordialement
    Jean Claude

  30. Emma dit :

    Bonjour!
    Quelqu’un saurait m’en dire plus sur le piment étant un conservateur?

  31. Bernard dit :

    Il est certain que si les piments ont eu autant de succès dans les pays plus chauds et notamment autour de la Méditerranée, c’est parce qu’il avait à la fois la fonction de participer à la conservation des aliments (c’était le rôle premier du piment d’Espelette dans les Pyrénnées) mais aussi de masquer le goût d’aliments passablement avariés (il semblerait qu’en Inde il vaut mieux ne pas trop savoir ce qu’il y a dans les mets très épicés). Je vais essayer de trouver d’autres éléments de réponse dans un livre que j’ai et qui est consacré aux piments et aux poivrons.

  32. Bernard dit :

    Emma, je n’ai pas trouvé beaucoup de choses sur le sujet. Dans son ouvrage consacré aux poivrons et aux piments, Jean-Luc Daneyrolles dit qu’on a retrouvé trace d’un règlement datant de 1745 qui validait les quantités légales de piments nécessaires à la bonne conservation du jambon de Bayonne.
    Il est dit également dans ce livre que « De récentes études médicales semblent confirmer le caractère bactéricide du piment dans l’organisme. Ce serait une des raisons de son usage important dans les pays pauvres où il est souvent difficile de conserver les aliments. Le piment aiderait à combattre les attaques bactériennes. »

  33. Emma dit :

    merci infiniment !!

  34. fred dit :

    Bonjour je cherche des graines de piment padron , et je ne sais pas ou en trouver des bio .pourriez vous me renseigner ?
    Merci par avance

  35. Bernard dit :

    Je peux vous en envoyer lundi, je vous envoie un mail demain pour récupérer votre adresse postale.

  36. Cédrock dit :

    Salut Bernard,

    Les « Padron » que tu m’as donnés commencent à grossir, mais j’ai des « Cecceï » que tu m’avais donné également; ils sont déjà beaux (taille d’unemandarine) et tout jaunes. Puis-je déjà les consommer ou faut-il attendre qu’ils grossissent encore et de quelle taille ? Un truc avec cet étrange poivron ?

  37. Bernard dit :

    à mon avis, on peut les manger à n’importe quelle taille. Idem pour le piment padron que l’on peut consommer en vert avant qu’il ne devienne rouge.

  38. Legoupil dit :

    Ami(e)s des piments et poivrons bonjour,
    Je découvre ce blog : fort sympa et éclairé !
    Si dessous un lien d’un fournisseur sérieux (Espelette, Piquillo et Herbon ou Padron) entre autres bonnes choses.
    A votre disposition pour tuyaux divers en fonction de ma maigre expérience.
    Adishatz
    https://www.labonnegraine.com

  39. Bernard dit :

    Je connais le site mais je n’ai encore rien commandé chez ce fournisseur.

  40. patrice marcot dit :

    HOLA
    ça donne quoi tes piments cette année ici ils ont trop chaud un comble pour un piment
    mais ça va donner quand meme a++++dup dup
    patrice

  41. Bernard dit :

    ça marche moins bien que l’an passé mais depuis deux jours, après une bonne pluie (14 mm), je sens qu’ils repartent bien. Ce sont ceux qui sont en pots qui vont le moins bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: