Il pleut dans leur tête (2)

Il y a exactement 12 ans, jour pour jour (le 17 janvier 2006), j’écrivais le premier article de ce blog. A l’époque je pensais que cette aventure serait éphémère. Une semaine avant d’écrire mon premier article, je ne savais même pas ce qu’était un blog, je ne savais donc pas où j’allais.
Aujourd’hui, j’écris mon 1901ème article. Mine de rien, article après article, ça fait quand même un petit bout de chemin.

Mon premier article s’appelait « il pleut dans leur tête ». C’était un sujet qui me tenait particulièrement à coeur.
Il me tient toujours à coeur car il est symptomatique du monde déconnecté de la réalité dans lequel on vit et il y aurait sans doute de quoi écrire un livre sur les rapports qu’entretiennent les gens avec le temps qu’il fait.
Les gens n’ont pas de mémoire pour la plupart. Ils sont vieux pour certains et ne se rappellent même pas du temps qu’il fait habituellement à telle ou telle saison.
Alors ils râlent.
Ils râlent quand il pleut même quand on vient d’avoir 15 mois d’affilée avec une pluviométrie très inférieure à la normale.
Ils râlent quand il neige alors qu’il ne neige presque plus en plaine.
Ils râlent depuis deux mois parce qu’il fait froid alors qu’en fait on a des températures très au-dessus des normales saisonnières.

Le pire, c’est que les sites météos entretiennent cet état d’esprit. Le site tameteo.com entretient par exemple une espèce de terreur permanente. Ce site, une fois que vous avez pris l’habitude de vous connecter dessus, vous submerge d’alertes.
Dans une région comme la mienne où il n’est pas rare que le thermomètre descende  15°C en dessous de zéro, on se demande pourquoi on reçoit des alertes chaque fois que le thermomètre va descendre autour de zéro.
Je reçois des tonnes d’alertes (jamais un jour sans !) alors qu’il ne se passe quasiment jamais rien d’inhabituel (à part une certaine douceur dont on n’a pas l’habitude ici).
Je reçois même maintenant quotidiennement des infos concernant des départements éloignés de plusieurs centaines de kilomètres. C’est ça les alertes personnalisées ?
Par contre, je n’ai jamais reçu d’alerte concernant le département du Doubs (j’habite pourtant à moins de 500 m de ce département et le vent vient souvent de là).
Ces messages que je reçois ad nauseam sont contre-productifs car le jour où il y aura un véritable risque, je n’y ferai pas attention.

Au début ça m’énervait un peu ce genre d’alertes. Mais maintenant je fais jouer mon imagination à chaque fois. Alors je m’amuse à imaginer les salariés de tameteo.com gérant leur site internet depuis leur chambre, calfeutrés dans leur lit avec plusieurs bouillottes bien chaudes, une tisane de camomille bien sucrée à la main, une vidéo de « bonne nuit les petits » devant leurs yeux, des boules Quies dans les oreilles pour ne pas entendre le vent du dehors, les fenêtres fermées pour ne pas voir les nuages gris qui passent …
Chez eux aussi, il pleut dans leur tête !

Ce contenu a été publié dans Coups de gueule. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à Il pleut dans leur tête (2)

  1. Yves dit :

    Il en va de même en Bretagne où à chaque coup de vent les médias donnent l’alerte orange . Pourtant depuis octobre , il n’y a eu que trois tempêtes , c’est à dire rien d’exceptionnel pour la région . C’est l’hiver , le vent souffle presque tous les jours sur le Finistère … Et bien , ça fait parti du paysage comme la neige en montagne .
    Par contre , il y a je trouve de plus en plus de ces mini-tornades ( je ne sais si on peut appeler ça comme ça ?) qui sont impossibles à prévoir , mais qui provoquent de gros dégâts lors de leur passage dans nos campagnes .
    Et puis cette érosion des plages et des dunes … Un vrai casse tête pour les élus des communes du littoral . On peut dire que ceux qui ont laissé construire à tout va il y a 30/40 ans dans ces zones , ont laissé un belle héritage ingérable mais au coût exorbitant !!

  2. Bernard dit :

    Les médias dont tu parles, je comprends un peu (enfin, un tout petit peu), car ils n’existeraient pas sans tout ce cinéma qui est fait autour de la météo et des autres sujets d’actualité … mais les sites météo spécialisés, quand même !!!!!!!!!!!!!!

  3. EtiNcelLe dit :

    D’accord avec vous mais il arrive, si, si, qu’une alerte soit justifiée comme celle d’il y a peu sur les massifs de la Haute Tarentaise et de la Haute Maurienne (pour les chutes de neige)
    Du jamais vu depuis 30 ans ont-ils dit mais peut-être plus. Mes enfants qui y vivent depuis 15 ans n’avaient jamais vu une telle quantité de neige et même leur directeur (et maire de la commune) qui est beaucoup plus âgé à dit n’avoir jamais vu une telle situation. Dommage qu’on ne puisse pas mettre de photo dans les commentaires, je vous en aurait bien mis une ou deux tellement c’était hallucinant ! A plusieurs reprises, les gens ont quand même été confinés dans les appartements pour plusieurs heures !
    Bon ça n »empêche que dans l’ensemble, de nos jours, on est souvent en alerte et sans vraiment de raison. Et comme le dit Bernard, le jour où la situation sera vraiment dangereuse, plus personne n’y croira.

  4. Bernard dit :

    Vous voulez que je vous fasse rire ? Je ne sais pas si c’est en réaction à mon article mais tameteo.com m’a signalé aujourd’hui … 9 alertes ! Un record pour moi …

    Oui, Etincelle, tu as raison, ce n’est pas le fait qu’il y ait des alertes qui pose problème mais bien leur fréquence infiniment exagérée.

  5. Christophe dit :

    Eh oui, c’est le lot de ceux qui vivent à l’intérieur : le monde extérieur est vécu comme hostile. Avez-vous remarqué qu’à chaque fois que l’on sort sous la pluie, la sensation est moins forte que lorsqu’on la regardait tomber à l’abri ? Bon, sauf quand il pleut « à vache qui pisse » !
    En ce qui concerne ces prévisions alarmistes, il me semble que cela date des procès intentés à Météo France par des personnes victimes d’aléas climatiques qui n’avaient pas été annonces, prévus. Il s’agit d’un simple jeu d’assurances qui font que le plus faible doit payer. Nous.
    Quand aux réserves d’eau, j’espère, même si ce serait instructif, que la situation qui suit ne nous arrivera jamais. Mais la gestion de la ressource, régie, société privée… c’est encore une drôle d’affaire.
    https://www.bastamag.net/Et-puis-un-jour-l-eau-s-est-arretee-quand-Sao-Paulo-et-ses-11-millions-d

  6. Papilio macaron dit :

    12 ans jour pour jour! C est vrai que Dupdup n est pas amateur de chiffres et de précisions. Bon ben joyeux anniversaire à ce blog et à toi Bernard.

  7. Bernard dit :

    J’adore les chiffres … c’est vrai ! :wink:

  8. Bernard dit :

    A la fin de mon article, dans ma description des salariés de tameteo.com calfeutrés dans leur lit, avec les boules quies, … j’ai oublié – honte à moi – un détail très important : de temps en temps, ils prennent sur la table de nuit un objet demi-sphérique en verre, ils le retournent … et il neige ! :w00t:

  9. pour Christophe : la cartographie des ressources aquifère de la France est connue pour les années à venir. Nous sommes déjà confronté à un stress hydrique. Le débit du Rhône a chuté de 30 % pendant l’été et l’automne : problème pour l’agriculture, et pour le refroidissement des centrales nucléaires..Si vous avez des projets d’installation dans un
    département français, vous pouvez dès à présent vous renseigner sur les ressources « eau » prévues pour votre localisation. Des coupures sont parfaitement envisagées à des horizons 10 ans, 20 ans..selon les lieux. Pour le fun, vous pouvez picorer quelques articles dans ce paragraphe :

    http://ottolilienthal.over-blog.com/2015/06/les-reserves-d-eau-douce-souterraine-de-la-planete-sont-mal-en-point.html

    Il ne s’agit en aucun cas de faire peur, mais de faire face à la réalité. Je rappelle la défaillance des nappes au niveau jardin. On a tous entendu « Moi monsieur, j’ai un puits, il y a toujours de l’eau ».. C’est surement moins vrai dans l’instant..Après deux mois de sécheresse, j’ai reçu un orage carabiné : 66 l/m² en moins de 20 heures. Je suis témoin que les sources du coin ont très peu augmentées de débit, la violence de l’orage a fait ruisseler l’eau sur la terre dure, pas d’infiltration. Mais il m’a expédié 9000 litres dans ma citerne…(stock avant : 12 000 litres, capacité totale 30 000).

  10. Bernard dit :

    Oui, petit à petit, année après année, on glisse tout doucement vers une raréfaction de la ressource « eau ». Et, puits ou pas puits, on sera tous concerné et confronté violemment à ce problème un jour.
    Mais le monde moderne est ainsi fait : on rêve plus de soleil que de pluie.

    Et, si on trouve ce genre d’article « à la con », c’est bien parce qu’il y a un public inconscient de la situation :
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/01/17/de-combien-d-heures-de-soleil-avez-vous-ete-prives-par-rapport-a-la-normale-en-decembre-2017_5242731_4355770.html

  11. Fifitoutcourt dit :

    Le besoin de lumière est à dissocier du besoin en eau.
    Je pense que, globalement, les gens ressentent plus le manque de lumière que le manque d’eau. .. d’où les articles « à la con » ! :unsure:
    Ce qui n’en enlève rien à l’acuité des problèmes liés aux ressources en eau soulevés par les différents intervenants du blog .

  12. Bernard dit :

    Oui, tu as raison, il faut dissocier les deux, même si excès de soleil se traduit souvent par manque d’eau et inversement.
    C’est le ton de l’article qui me gêne. En gros on nous dit : « Vous aviez droit à telle quantité de soleil, vous ne l’avez pas eue, calculez la quantité exacte de soleil dont cette salope de nature vous a spolié » En disant cela, je force un peu le trait (quand même un tout petit peu) mais pas trop …

  13. Bernard dit :

    Finalement, je me rends compte en lisant les journaux de ce jour que la plupart des commentateurs voient d’un bon oeil l’arrêt de NDDL. En en discutant autour de moi, je me rends compte que la plupart des gens aussi, y compris parmi les gens qui n’ont pas de sensibilité spéciale environnement. On nous a fait croire qu’il y avait d’un côté des élus qui voulaient l’aéroport et de l’autre des opposants. Non, beaucoup d’élus locaux, réunis dans un collectif, étaient opposés au projet et certains de nos concitoyens, qui ne se contentent que de l’info distribuée par les grands médias, ne s’en rendent compte qu’aujourd’hui.
    Je sors de la maison de retraite où est ma mère. Elle n’est pas macroniste pour deux sous. Mais elle m’a dit qu’hier, toute seule dans sa chambre, elle a applaudit devant la télé quand l’annonce a été faite (juste une petite précision : le plaisir de mes parents a toujours été de regarder en direct les débat de l’Assemblée Nationale, peut-être même qu’ils n’en n’ont jamais loupé un seul. Beaucoup de suivi de l’actualité politique donc …).

  14. pour rebondir sur l’eau, nous pouvons penser : « bon avec ce qui dégringole en ce moment, les nappes se rechargent tranquillement ». Que nenni. Je cite :

    « Malgré une pluviosité actuellement élevée, les nappes phréatiques ne sont pas en pleine forme. C’est ce qu’indique le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), qui note que 64 % d’entre elles présentent un niveau « modérément bas à très bas ».

    https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-nappes-phreatiques-sont-niveau-inhabituellement-bas-69889/

    une petite citerne ?

  15. Yves dit :

    A Bernard : Je pense que tu t’es trompé d’article pour ton dernier commentaire … Trop de bière , besoin d’eau !? :smile:

  16. Bernard dit :

    Yves, tu ne crois pas si bien dire, je reviens d’un petit séjour en altitude bien arrosé (sans eau, évidemment ). :wink:

    Otto, j’avais vu l’article pas très optimiste du BRGM. Mais la pluviométrie importante de janvier a dû, depuis, changer un peu la donne, mais pas complètement car on ne compense pas 15 mois de pluviosité déficitaire par trois mois de pluviosité excédentaire. Il en faudra bien plus si on veut effectivement retrouver un niveau des nappes phréatiques correct.

  17. EtiNcelLe dit :

    C’est terrible …

  18. Bernard dit :

    Je reçois à l’instant une alerte pour la Haute-Saône. Pour quelle raison ? Risque de gel au lever du jour. Oui, OK, il a fait -1°C ce matin à 7H30 (ce qui est peu pour la saison), mais recevoir une alerte pour le temps qu’il a fait 5 heures auparavant et non le temps qu’il fera dans les heures qui viennent, fallait le faire hein ! Ainsi évolue tameteo.com … No comment ! :angry:

  19. EtiNcelLe dit :

    Mon Dieu !
    -1° !!! En février en Franche-Comté au petit matin en plus …
    C’est fou :shocked:
    Où va-t-on ma brave dame ?
    :angry:
    C’est quoi cette époque qui ne veut plus de froid, plus d’hiver, plus de pluie ?
    :angry:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: