Le sens caché des mots ?

Il y a quelques semaines, j’ai proposé sur ce blog de regarder en replay la vidéo de l’émission « La Grande Librairie » avec Sylvain Tesson.

J’avais été très très intrigué par le passage où il parle des anagrammes. Si vous regardez de nouveau la vidéo (voir ce lien), vous retrouverez l’échange entre Sylvain Tesson et François Busnel au minutage 1H17’25 ». Je pense qu’il est intéressant que vous alliez revoir ce passage, ça ne dure que quelques minutes.

Les mots ont-ils un sens caché ? Les anagrammes ont-ils le pouvoir de les dévoiler ? Jusqu’à présent, j’aurais dit non (pensant que les anagrammes ne sont – au même titre que les contrepèteries – qu’un exercice purement cérébral). Mais les propos de Sylvain Tesson qui parle de Jacques Perry-Salkow ont insinué un profond doute en moi.

Alors j’ai acheté le livre d’Etienne Klein et de Jacques Perry-Salkow qui s’appelle « Anagrammes renversantes » (paru en 2011) et j’ai été subjugué par les exemples donnés. Je vous en donne trois, j’en donnerai sans doute d’autres dans les commentaires :
– Albert Einstein : Rien n’est établi
– La vérité : Relative
– La gravitation universelle : Loi vitale régnant sur la vie

Et le plus étonnant, qui m’a énormément troublé :
– Marie-Antoinette d’Autriche : Reine, ta tête a dû choir matin

Un livre fabuleux qui interroge forcément !

28 réflexions au sujet de “Le sens caché des mots ?”

  1. Sur le même sujet de l’admiration sans borne que vouait Schumann au jeune Brahms , une anagramme écrite par Karol Beffa et Jacques Perry-Salkow :

    « Clara et Robert Schumann » : « A Brahms, clarté nocturne ».

    (extrait d’un autre livre que je viens d’acheter : « Anagrammes à quatre mains »). Un livre qui devrait beaucoup te plaire, Fifi.

  2. J’adore ça !
    J’écoute parfois l’émission d’Etienne Klein lorsque je bricole dans mon atelier le dimanche. Certains auditeurs lui envoient aussi leurs trouvailles, c’est souvent merveilleux.
    Quelques-unes du même auteur…
    Politique… Qui pilote ?
    L’ascenseur social… rouillé, sans accès.
    Le réchauffement climatique… Ce fuel qui tache le firmament.
    Les réseaux sociaux… Sales oiseaux creux.
    Test antigénique… geste inquiétant.
    Le capitole… et la police.
    L’anthropocène… la pochetronne.
    Du Ségur de la santé… Lagune du désastre.
    La Russie et l’Otan… L’ours et la tisane.

  3. Moi aussi ,j’adore ! Celui sur les réseaux sociaux ou celui sur la Russie et l’Otan en particulier.
    Parfois, je me dis, même si franchement j’espère que cela n’arrivera jamais, que si un jour je me retrouve dans l’incapacité de marcher, clouée sur un fauteuil, je pourrais faire ceci, cela …. Et bien, voilà encore une idée, chercher des anagrammes comme ceux-là.

  4. Bien évidemment, je connais (vu que j’ai lu le bouquin).
    C’est assez extraordinaire, sans doute l’une des plus belles anagrammes trouvées par Perry-Salkow. :wub:

  5. Mais la question de fond subsiste : les mots ont-ils un sens caché ? Ou n’est-ce, dans le cas des anagrammes, qu’un travail cérébral ?

  6. :lol:
    Lorsque j’étais enfant , j’ai eu la chance de monter à bord de la Calypso … Waouh ! C’était quelque chose de mettre un pied sur ce navire qui restera dans l’histoire des mers et océans . Je rêvais gamin de faire partie de l’équipage sur ce bateau …. :angel:
    C’est marrant , mon pseudonyme sur internet était YLPO … Et je viens de m’apercevoir qu’on retrouve ces lettres dans la caLYPsO !! :happy:

  7. Tu es donc le cas YLPO.
    J’aurais aimé cette expérience quand j’étais gosse, la Calypso c’était l’aventure et des personnages.

  8. Ouais, enfin. :blink:
    Le père Cousteau employait quand même des méthodes pas très orthodoxes:
    étude de la faune marine et des coraux en les faisant exploser, baleineau utilisé comme appât pour attirer les requins…
    Plus très tendance développement durable… :sick:
    Parmi les vidéos disponibles sur Youtube:

  9. Juste rappel, mais ça quand on était gosses, on ne le savait pas.
    La science vue par les militaires ça donne des frappes chirurgicales. :sick:

  10. J’ai découvert ça un peu tard. Cela dit je n’ai jamais beaucoup regardé les émissions de Cousteau quand j’étais môme (on avait pas de télé!). Je rêvais devant les bouquins tirés des films nature Disney de l’époque.
    Là aussi drôle de méthodes cependant: un opérateur (Thomas MacHugh) qui filmait les combats de bisons au plus près (le gars n’avait pas froid aux yeux) … sous une peau de bison fraîchement tué ! (Là c’est pas cool non plus) :cwy:

  11. Même si Cousteau a contribué à faire préserver pas mal de zones, il faut admettre que les méthodes utilisées (même s’il faut les remettre tout de même dans le contexte de l’époque) sont très choquantes.

  12. Toujours du même auteur :
    « Etre on ne pas être, voilà la question ».
    « Oui, et la poser n’est que vanité orale »

  13. Ce que j’ai oublié de préciser, c’est que le livre d’Etienne Klein et de Jacques Perry-Salkow ne se contente pas de présenter simplement les anagrammes trouvées mais donnent des éléments de compréhension.
    Comme exemple, voici un texte, le mot et son anagramme sont toujours écrits en gras dans le livre.

    Nanoparticule
    Le nanomonde qui s’annonce angoisse et interroge. Les nanotechnologies ne vont-elles pas modifier nos corps, notre environnement, nos relations avec autrui ? Qu’en est-il de l’éventuelle toxicité des nanoparticules ? N’allons-nous pas transgresser les limites de la condition humaine ? Qu’est-ce qui, dans l’homme, doit être considéré comme sacré ou intangible ? Qu’est-ce qui, au contraire, peut être techniquement amélioré ou complété?
    A l’aube d’une humanité modifiée, toutes sortes de réponses se font entendre, qui oscillent entre technophilie béate et
    parano inculte

  14. je reviens à la Calypso … Ce qui m’a fait rire , c’est de m’apercevoir que vous n’êtes pas marin . Car lorsque j’ai dit que gamin je rêvais de naviguer sur un tel bateau … Vous êtes aussitôt partis en vrille sur le commandant Cousteau . Alors que moi , c’est simplement le bateau qui m’intéressait … Comme quoi , le sens des mots . :wink:

  15. André Le Nôtre, jardinier de Louis XIV, est l’un des jardiniers les plus connus dans l’Histoire et pour cause : à Versaille, 1000 hectares de jardins à la française, 42 km d’allées, 55 bassins et six cent jets d’eau.
    Anagramme : « André Le Nôtre », « La terre donne » (toujours extrait du même ouvrage de Kein/Perry-Salkow)

  16. Tu prends deux mots :

    Bernard
    Bussières

    Puis en jouant avec les lettres de ces deux mots , tu peux retrouver pas mal de sujets qui reviennent dans les articles de notre ami Dupdup …

    Brassens . Bières . Buses . Serres . Arbres . Renard ….
    Bardes ( pour les poètes bretons ) ♫♪♫♪
    Berne ( pour les amis Suisses ) :wink:

    Ça ne s’invente pas !! :smile:

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: