L’influence de la lune

Alors, l’influence de la lune, vous en pensez quoi ?

lune1
« Truc de bonne femme » ou réalité palpable ?

Ce contenu a été publié dans Coup par coup. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

77 réponses à L’influence de la lune

  1. Yves dit :

    Moi ça me fait penser à l’effet des marées . Donc pourquoi pas un effet sur les êtres vivants .
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mar%C3%A9e#Autres_facteurs_influant_sur_les_mar.C3.A9es

  2. Etincelle dit :

    Je ne suis qu’une pauvre « bonne femme » mais en tout cas, j’ai remarqué que je me réveille souvent la nuit lorsque c’est la pleine lune.
    Pourtant je suis plutôt du genre marmotte.
    Tiens, l’été prochain, j’irai interroger une marmotte pour voir si la pleine lune lui fait le même effet.
    Au fait, la photo est magnifique. C’est toi qui l’a faite, Bernard ?

  3. Bernard dit :

    La photo a été faite en Camargue il y a trois semaines.

  4. Etincelle dit :

    Waouh !
    Je suis terriblement impressionnée …
    Mais je ne sais pas si c’est par l’appareil ou par le photographe …
    Ou peut-être par les deux ! :smile:

  5. Etincelle dit :

    En tant que jardinier, tu devrais quand même avoir une opinion (je parle à Bernard, tout le monde l’aura compris) et nous la donner.
    C’est vrai quoi !
    Tu lances des trucs et puis tu laisses les autres faire le travail ! :whistle:

  6. Bernard dit :

    Un premier témoignage :

    Sortir les vaches de l’étable la première fois au printemps est un truc que les paysans n’aiment pas. Excitées par leur sortie, il arrive que les vaches s’en donnent à coeur joie, galopent (ce qui n’est pas fréquent pour des vaches) et cassent même leur barrière. Il n’est alors pas toujours aisé de les récupérer.

    Il y a une vingtaine d’années, mon frère lâche ses vaches pour la première fois du printemps. Les vaches sortent comme des folles dans la pâture, cassent leur barrière malgré les barbelés et se sauvent. Mon frère les récupère difficilement et il en manque une. Un vieux monsieur lui dit : « Il ne fallait pas les lâcher aujourd’hui, on est dans un signe d’eau, la vache qui te manque, tu vas la retrouver dans un ruisseau ». Mon frère n’a retrouvé sa vache que le lendemain, en pleine forêt, à plusieurs kilomètres de sa ferme, elle était au milieu d’un ruisseau, prostrée. Depuis, il ne les lâche que lorsque la lune entre dans une constellation favorable (terre et feu je crois) mais surtout pas « eau » et cela fait maintenant 20 ans que chaque printemps ses vaches sortent de l’étable paisiblement.

  7. Bernard dit :

    Pour expliciter ce premier témoignage, il faut savoir que lorsque la lune apparaît, pour plusieurs jours, devant une constellation, celle-ci active des influences qui lui sont propres. C’est une phénomène qui est bien connu, constaté depuis longtemps, et qui a été théorisé en 1924 par Rudolf Steiner. On a ainsi des constellations d’eau (cancer, scorpion, poisson), des constellations d’air (gémeaux, balance, verseau), des constellations de terre (taureau, vierge, capricorne) et des constellations de feu (bélier, lion, sagittaire).

  8. Etincelle dit :

    Incroyable cette histoire de vache !
    Mais en montagne, est-ce que c’est pareil ?
    Je connais un paysan montagnard.
    Au printemps lors de la montée à l’alpage, il n’a pas trop de problèmes parce que ça monte.
    Par contre, à l’automne, à la descente, pas facile de contrôler les vaches.
    J’en conviens, cela n’a rien à voir avec la lune.
    C’était juste une modeste contribution !

  9. Etincelle dit :

    Ce serait bien que ton frère tente l’expérience une autre fois pour voir si de nouveau il retrouve une de ses vaches au beau milieu d’un ruisseau.
    Parce qu’une seule fois ne permet pas de déduire grand-chose.
    Deux fois, ça commencerait à devenir troublant.

  10. Bébert dit :

    Mon truc, en réalité, serait de palper la bonne femme !
    :biggrin:

  11. BF15 dit :

    Curieux, cette histoire liée aux signes du zodiaque, car on sait que si les astronomes (astrologues également à l’époque) définissaient aujourd’hui le zodiaque, les planètes, les étoiles et donc les constellations ne seraient positionnées aux mêmes endroits donc ne correspondraient pas au zodiaque fixé « dans le marbre ».
    Maintenant, comme Yves le signale : la lune a une part non négligeable de responsabilité dans le régime des marées ; donc il n’est pas exclu qu’elle agisse sur les organismes vivants qui sont constitués d’une grande part d’eau.
    Bonne soirée à tous !!! :sleeping:

  12. Bernard dit :

    Petit message à Bébert : trop tard, je suis passé avant ! :silly:

  13. Bernard dit :

    Hé bien, justement si, Etincelle, pour cette histoire de vache, il y a eu une récidive.
    La deuxième histoire est plus récente. Elle date de 3 ou 4 ans. Mon frère était en train de changer d’enclos de jeunes veaux (enclos de petite taille contre son hangar). Un veau a réussi à ce moment-là à s’esquiver par la petite barrière en bois. Il est parti tout droit à travers champs (en passant devant mon jardin, sans même l’admirer, snif …) et a continué en direction de la rivière. Mon frère n’a pas réussi à le rattraper et le veau a sauté dans la rivière (l’Ognon). Le veau a traversé la rivière mais n’a pas réussi à remonter de l’autre côté, il est resté coincé dans l’eau, contre des branches de saules.
    Mon frère est revenu à son hangar en courant, a sauté dans sa voiture, est passé par le village en face (Geneuille) et a réussi à retrouver le veau dans l’eau, il était en train de perdre ses forces et allait se noyer. Il a été remonté sur l’herbe « in extremis ».
    Quand mon frère est revenu chez lui, il a regardé son calendrier lunaire : ce jour-là était un signe d’eau !

  14. Bernard dit :

    BF 15 : je crois que le calendrier lunaire moderne tient compte de la place des constellations aujourd’hui. De toute façon, il a été établi par Rudolf Steiner en 1924 et les constellations n’ont pas dû bouger tant que ça depuis.

  15. luc de Belgique dit :

    La lune… oui sans doute. Comme dit Yves, elle agit bien sur la mer.
    Mais les constellations..? Ca existe, ces choses là? C’est pas que des dessins dans le ciel?
    Quand à Steiner… Savez-vous que les hollandais ont pu mettre en évidence une corrélation positive significative entre l’arrivée des cigognes au Pays-bas et le taux élevé des naissances? :pinch:

  16. jenofa dit :

    Bernard, pourquoi tiens-tu tant et toujours à nous faire penser?
    Ce serait si bon, de temps à autres, et si vital, de se laisser aller à ne pas penser!

  17. Bernard dit :

    Luc, ton questionnement m’interpelle. Je vais essayer de creuser.

  18. Brind'paille dit :

    Les nuits de pleine lune me font un truc bizarre : j’ai les canines qui poussent et je me gave de jus de tomate … :devil:

  19. claudine dit :

    Pour apporter ma très modeste goutte d’eau à votre moulin, je peux dire que, dans les maternités, les gardes 4 jours avant et 4 jours après les pleines lunes ne sont pas prises de bon cœur : les filles savent bien qu’elles vont bosser bien plus ….et pas plus payées, bien sûr….mon fils est né 3 jours après une lune pleine….

  20. Francisca dit :

    Une étude récente française contredit l’effet de la lune sur les naissances. Etonnant, mais les croyances populaires ont la vie dure; dommage de mêler l’argent à tout cela, il n’y a plus de poésie avec dame la lune ?
    Le surcroît de travail lors de naissances groupées est sans aucun doute le plus euphorisant que l’on puisse accomplir dans le monde hospitalier. Il y a de nombreuses activités beaucoup plus rudes que de mettre des enfants au monde…. Où sont passées les vocations et le don de soi pour les autres…. Aider à enfanter c’est du domaine du « merveilleux », même si les naissances sont multiples dans une même période. C’est quand même plus facile de faire face que de recevoir les occupants blessés d’un car accidenté dans des états critiques….. La vie des infirmières est quand même excessivement améliorée : durée hebdo, technologie….. Je me souviens, il y a quarante ans, lorsque les infirmières travaillaient des douze à quinze heures par jour, avec un WE sur sept de libre, sans récup ni augmentation de salaire, sans grognement, ça, c’était de la vocation. Il faut arrêter de se plaindre pour un oui ou un non, et je sais de quoi je parle. Par les temps qui courent, c’est déjà bien d’avoir un job, et un job aussi valorisant, il n’y en a pas tant que cela… :wink:

    Revenons à notre lune.

    Par contre, pour la pousse des champignons, et notamment pour les cèpes et les pieds bleus, l’influence est tout à fait constatée par nombre de cueilleurs, pour expérience notre dernière nouvelle lune si productive que j’en ai eu des courbatures pendant trois jours !!!!

    Eh! oui, il pousse aussi des champignons en Ile de France :tongue:

  21. Francisca dit :

    Bernard, je suis, je crois, à l’origine de cette question concernant la lune, non ? Il me semble t’avoir demandé ton expérience à ce sujet, tu éludes Bernard, tu éludes, c’est pas bien, c’est ton avis que m’intéresse, tu ne veux pas partager avec nous ? C’est pas gentil, tu ne te rends pas compte que tu es un peu notre référent, enfin je parle des jardiniers bien sûr.!! Et tu nous laisses perdus, sans tes conseils ou constatations….vers qui nous tourner ? Allons, Bernard, ce n’est pas encore le temps d’hiverner, courage, on a besoin de tes lumières en ces jours si gris…

    Encore une question, sur le travail de la terre avant ensemencement. Il y a pas mal de controverses à ce sujet. Faut-il vraiment éviter de retourner la terre ? Tu fais comment, toi ? Est-ce que tu confies cette tâche à nos amis les vers de terre ? (ne pas confondre avec verres de bière) :smile:

    Quant à ta photo Bernard, est-ce que la lune est plus proche de la Camargue que de Paris ? Car, moi, même avec un excellent appareil, je n’ai jamais réussi à avoir une photo sur laquelle on visualise les cratères de la lune….enfin, ce que j’en dit…….je suis sans doute moins douée que toi…. :tongue: et puis, sur Paris, il y a tellement de pollution…….!!!!Cela vient sans doute de cela…..

  22. Bernard dit :

    Je sais que chaque fois que j’ai discuté de ce problème avec les infirmières que je connais, toutes m’ont dit qu’il y avait plus de naissances à la pleine lune. Alors, cette étude dont tu parles, je ne sais quoi en penser …

  23. Francisca dit :

    j’ai dû mal m’exprimer, mais si tu me relis tu verras que je dis la même chose : il n’y a plus de naissances groupées à la Pleine Lune.

  24. Francisca dit :

    Dis, t’en connais beaucoup d’infirmières ? :tongue:

    Ah! les fantasmes des hommes !!!! :wub:

  25. Francisca dit :

    Désolée, c’est moi qui t’ai mal relu. Contrairement à la croyance populaire, cette étude relatée dans un JT, il y a une quinze de jours, disait qu’il n’y avait plus de naissances groupées au moment du changement de lune. J’en ai aussi été étonnée, mais je pense que la crédibilité de cette étude est plus sérieuse que la mienne… tout au moins, je l’espère.. :shocked:

  26. Bernard dit :

    Oui, j’en connais beaucoup d’infirmières ! mais superficiellement seulement … :wink:
    (petite remarque complémentaire : infirmiers et instituteurs sont deux métiers, parmi d’autres, pour lesquels j’ai énormément de respect).

  27. claudine dit :

    merci. No comment…

  28. Francisca dit :

    Tout à fait d’accord, ce sont deux des métiers à vocation….et d’autant plus respectables que leurs salaires ne correspondent pas à l’énergie qu’ils y investissent. Mais c’est précisément le sens d’une vocation….. :wink:

  29. Yves dit :

    Rien à voir avec l’influence de la lune , mais je voulais réagir à vos propos .
    C’est sûr et je le ressens tous les jours , que l’on a bien plus de respect pour ces métiers (infirmiers et instituteurs )que pour les ouvriers d’usines et de plus , dans l’agroalimentaire …. C’est sûr aussi , qu’être ouvrier d’usine n’est pas une vocation , mais notre société a aussi besoin de bras pour survivre !! Et malheureusement on en manque de plus en plus dans les entreprises et dans nos campagnes , ce phénomène est très inquiétant pour l’avenir de la France . Et je ne parlerai pas du salaire d’un ouvriers dans l’agroalimentaire ……… Et de ces conditions de travail où tu n’as pas le droit même pour un instant , d’être dans la lune au risque de perdre un oeil ou même la vie .
    Moi je dis , respect messieurs dames .

  30. Bernard dit :

    Tiens, c’est un sujet dont on pourrait parler un jour : sous prétexte de vocation, doit-on pour autant sous-payer les gens ? Je pense évidemment que non.

  31. Bernard dit :

    Yves, je n’avais pas encore lu ton commentaire quand j’ai mis le mien.
    Je suis d’accord à 200% avec toi : « respect pour tous les métiers » (enfin, presque … !).

  32. Etincelle dit :

    Ah !
    J’apprécie énormément le commentaire d’Yves qui remet un peu les choses à leur place (sans vouloir sous-estimer pour autant les instituteurs et infirmières).

  33. Yves dit :

    Il ne sert de rien à l’homme de gagner la Lune s’il vient à perdre la Terre.
    François Mauriac

  34. Albert dit :

    Plutôt que de vouloir attraper la lune, vos propos sur la vocation professionnelle m’interroge et pourraient faire l’objet d’une autre discussion théseuse, à savoir :
    :sideways: Faut-il avoir la vocation pour pratiquer pleinement un métier ? :blink:
    Et je place cette question avant d’y injecter une quelconque nécessité de gagner sa vie et d’obtenir un salaire.
    A propos de naissance, ma nièce a accouché mardi d’une petite fille qui se prénomme Louna ; le bébé est la maman se porte bien et ils regagneront la maison où les attendent le papa et la soeur ainée, samedi.
    Bonne nuit :sleeping:

  35. luc de Belgique dit :

    J’ai toujours travaillé comme éducateur ou annimateur, métier sous-payé et de « vocation ». Pour rien au monde je ne ferais autre chose. C’est à mon sens, un des grands bonheur de la vie: pouvoir s’épanouir dans son boulot. Alors chapeau aux ouvriers à la chaine, aux employés de la poste aux guichets, aux caissières de grands magasins etc… Pour moi on peut tripler leur salaire.

  36. luc de Belgique dit :

    Pour en revenir à la lune, j’ai acheté ce matin pour les élèves de mon école, le magazine ‘Science et Vie Junior’. Comme par hasard, un article s’intitule: « les 5 arnaques de l’astrologie ». Joli démontage des concepts d’interprétation, de hasard et de coïncidence…

  37. Christophe dit :

    Pas le temps actuellement de creuser vraiment les sujets, mais ce qui est rappelé par Luc est important : la différence entre l’astrologie et l’astronomie est fondamentale. Les vieilles croyances qui prêtent à la lune des vertus qu’elle n’a pas et le manque de connaissances scientifiques sur le sujet autorisent bien des affirmations non fondées… d’un côté comme de l’autre.
    Croissance, repousse des cheveux et des ongles, caractères communs aux signes astrologiques, il y a bien des sujets polémiques qui pourtant font encore leurs preuves, sans que le modèle ne soit clairement posé.
    Je me fie à la lune pour le raisons évoquées par Yves et Bernard, en sachant que d’autres paramètres interviennent dans le vivant.
    Comment ce qui peut soulever les océans ne soulèverait-il pas nos cœurs ?!

  38. Bernard dit :

    Ouh, la belle formule !
    (à marquer sans aucun doute dans les annales de ce blog !)

  39. Bernard dit :

    Il y a quelques années, Joëlle travaillait en tant que comptable dans la restauration. L’un de ses collègues avait son épouse qui devait bientôt accoucher. Un soir, Joëlle lui a dit « Préparez-vous à ne pas dormir cette nuit, c’est la pleine lune, votre femme va accoucher ! ». Le lendemain matin, le collègue entre au bureau et appelle Joëlle « docteur ». « Comment ça, docteur ? ». « Ma femme a accouché cette nuit ! ».
    Il aurait pu tout aussi bien l’appeler « Madame Soleil »

  40. Etincelle dit :

    Dans le jardin, tu as constaté des effets Bernard ?
    Vu ton asssiduité au jardinage depuis tant d’années, tu dois bien avoir une idée ?
    Et les autres jardiniers qui venez sur ce blog …
    Qu’en pensez-vous ?

  41. Bernard dit :

    Je tiens compte de la lune pour faire mes semis, notamment ceux que je fais à l’intérieur en godets.
    J’essaie d’en tenir compte aussi lorsque je fais des semis au jardin en pleine terre mais pas de manière systématique car il y a d’autres critères qui sont importants pour moi : le temps dont je dispose, les conditions météo et la qualité de la terre. Je tiens donc compte de la lune mais je n’en fais pas une religion, loin de là, c’est un critère parmi d’autres. Mais un critère essentiel tout de même.
    Je ne travaille jamais la terre ni ne fais de semis pendant les périodes déconseillées que sont les noeuds lunaires.
    Je peux dire que je tiens compte de la lune pour les semis et les repiquages dans 90% des cas.
    Mes récoltes sont en général très bonnes. Mais de là à en tirer des conclusions … ! Car je mets par ailleurs toutes les chances de mon côté pour arriver à ces bons résultats : travail régulier de la terre, jardinage dans une terre riche (3 ou 4 tonnes de fumier par an).
    Il n’empêche cependant que j’ai remarqué que parmi des salades qui avaient été repiquées à deux jours d’écart, celles qui l’avaient été en lune défavorable, avaient monté en graine très vite, contrairement aux autres qui s’étaient bien comportées.
    J’ai quelques constats de ce type, plutôt probants, mais en nombre insuffisants pour que je puisse généraliser.

  42. Bernard dit :

    Mon frère Claude, agriculteur, tient compte de la lune. En tant que jardinier, il en tient compte surtout pour ses récoltes (par pour les semis, car il a un frère d’une gentillesse extrême qui lui fait tous ses semis en godets … ! :smile: ). Je dois dire que je suis impressionné par la manière dont ses ses légumes se conservent : jusqu’en juin de l’année suivante par exemple pour les carottes.

  43. Etincelle dit :

    Je comprends de quelle façon il faut tenir compte de la lune pour les semis.
    Par contre, pour la récolte ?
    A quel moment du cycle lunaire faut-il récolter et pourquoi cela a-t’il un effet sur la conservation de la récolte ?

  44. Bernard dit :

    Je ne sais pas comment ça marche. Je sais que, d’après la tradition populaire, on récolte les légumes qui poussent sous terre en lune descendante et ceux qui poussent hors du sol en lune montante.

  45. Bernard dit :

    Attention, il y a une grande confusion au niveau des noms.

    Lorsque le quartier de la lune est de plus en plus gros, jour après jour, on est en lune croissante. Quand il se rétrécit, on est en lune décroissante.

    Lune montante ou descendante, c’est autre chose. Quand la lune est plus haute dans le ciel, jour après jour, on est en lune montante. Quand elle est de plus en plus basse, en lune descendante.

    C’est aussi pour ça que c’est compliqué !

  46. Etincelle dit :

    Ouh là !
    Moi, je pensais que la lune montante, c’est entre la nouvelle lune et la pleine lune et que la lune descendante, c’est entre la pleine lune et la nouvelle lune.
    Tout faux alors ?
    Il me faut donc parfaire mes connaissance en ce domaine ! :sad:
    Quand aux traditions populaires en ce qui concerne la récolte, cela me laisse perplexe.
    Moi qui aime bien tout comprendre !
    Ton frère n’aurait pas un début d’explication par hasard ?
    Ou quelqu’un d’autre ? SOS

  47. Bernard dit :

    Quand la lune a une influence néfaste, je m’en fiche complètement, je la repousse dans le jardin du voisin :
    http://www.linternaute.com/humour/diaporama/galerie16/personnage-lune-insolite.jpg

  48. Yves dit :

    Cette photo a été prise en Bretagne , on aime bien ici jouer avec la lune ….

  49. Yves dit :

    Là Luc , c’est la lune est arrière !!!
    :silly:

  50. Etincelle dit :

    :face:
    Une chanson qui parle de la lune qui voulait être mère :
    http://www.youtube.com/watch?v=sp7gEo0qKz4
    La voilà en français pour comprendre les paroles :
    http://www.youtube.com/watch?v=0iq9NeOCSNs&feature=related
    :face:

  51. Bernard dit :

    Luc, moi aussi, mais encore plus la face cachée … !

  52. Yves dit :

    Pour moi il y a beaucoup de superstitions et de légendes sur les effets de la lune sur les animaux et les végétaux .
    C’est l’effet « Cigogne » où l’on confond corrélation et causalité .
    Exemple :
    J’entends souvent que la lune rousse cramerait les végétaux les nuits d’avril … C’est le gel et pas la lune qui crame les végétaux , et si l’on voit bien la lune , ça n’est autre que le ciel est bien dégagé et donc que les nuits sont bien fraîches et en dessous de 0°.
    Il y a bien d’autres exemples comme celui-là .

  53. Bernard dit :

    A mon avis, l’origine de cette histoire, c’est qu’à la période de la lune rousse, au début du printemps, les feuilles fraîchement déployées sont extrêmement fragiles et gèlent même à 1 ou 2 °C au-dessus de zéro. Ce phénomène, qui affecte donc les feuilles à l’unique moment de l’année où elles sont très fragiles, se passe exactement au moment de la lune rousse. Si la lune était bleue à ce moment-là, je ne pense pas que ça serait différent, les jeunes pousses gèleraient de la même manière.

  54. Yves dit :

    Oui , c’est bien ça .

  55. Etincelle dit :

    La lune rousse est la première lune après Pâques, sachant que Pâques est le premier dimanche après la pleine lune qui est soit le jour du printemps, soit après.
    Dans la pratique :
    Pâques se situe entre le 22 mars et le 25 avril.
    La lune rousse commence entre le 5 avril et le 6 mai.

  56. claudine dit :

    si vous avez une minute, écoutez donc Art Mengo : l’enterrement de la lune

    http://www.dailymotion.com/video/x9k6fu_lenterrement-de-la-lune-art-mengo_music

  57. Bernard dit :

    Sans oublier évidemment le grand Charles (non, pas de Gaulle !) :
    http://www.dailymotion.com/video/x73g4l_le-soleil-a-rendez-vous-avec-la-lun_music

  58. Jonathan dit :

    sympa ta photo Luc, c’est la pleine lune !!! :face:

  59. Bernard dit :

    Une étude américaine montre qu’au niveau délinquance les pics de violence sont au moment de la pleine lune :
    http://resources1.news.com.au/images/2009/12/14/1225810/143065-moon-graphic.jpg

  60. Mark dit :

    « Chacun de nous est une lune avec une face cachée que personne ne voit. »

  61. Yves dit :

    :face:
    Je n’aimerais guère vivre dans la Lune. ça m’embêterait de changer de quartier, tous les neuf jours.

    Francis Blanche

  62. Bernard dit :

    Oh, changer de lit tous les 9 jours, pourquoi pas …
    En fait, tout dépend de qui on y trouve dedans ! :wub:

  63. Yves dit :

    Tant que ça n’est pas avec une lune à tiques !!!
    :blink:

  64. max84300 dit :

    Bonjour!
    En tant que « chercheur-trouveur » en héliciculture j’ai découvert voilà plusieurs années que si TOUS les héliciculteurs du monde déplorent périodiquement des « pontes roses » :shocked: qui sont des pontes qui moisissent, c’est TOUJOURS lorsque les oeufs ont été pondus sous la Pleine Lune (lune qui fait apparaître les champignons qui ne sont autres que des moisissures!) :wink:

  65. EtiNcelLe dit :

    En tout cas, moi qui suis du genre marmotte (à bien dormir), à tous les coup, je fais des insomnies lorsque c’est la pleine lune. Y’a pas que les plantes ou la marée qui subissent les influence de la lune !
    Quand à la face cachée, elle restera cachée pour moi parce que mon réseau est trop lent pour visionner la vidéo que Bernard a mis en lien :sad:

  66. francis dit :

    Chouette de raviver d’anciennes conversations ça offre de nouvelles lectures. Bernard ton histoire de vache et de veau dans l’eau c’est arrivé aussi à un éleveur ici. Depuis en plus de donner du foin à ses animaux il leurs donne à boire et cela n’arrive plus.

  67. Bernard dit :

    S’il leur donne 18 canettes de bières (comme certains à leurs sangliers, voir la discussion sur un autre article), je comprends que les vaches ne bougent plus ! :wink:

  68. Bernard dit :

    Le soleil a rendez-vous avec la lune est l’une de mes chansons préférées.

    Il y a notamment ce troisième couplet que je trouve extraordinaire et que l’on aurait pu citer dans notre discussion sur l’article « le bonheur, c’est quoi ? »

    Philosophes écoutez cette phrase est pour vous
    Le bonheur est un astre volage
    Qui s’enfuit à l’appel de bien des rendez-vous
    Il s’efface il se meurt devant nous
    Quand on croit qu’il est loin il est là tout près de vous
    Il voyage il voyage il voyage
    Puis il part il revient il s’en va n’importe où
    Cherchez-le il est un peu partout…

  69. Bernard dit :

    Si certains d’entre vous jardinent avec la lune, ce lien me semble être parmi les plus intéressants, on y voit en quelques secondes ce qu’il faut faire.

  70. Bernard dit :

    Une belle vidéo (à regarder en plein écran) :

  71. geneviève, dit :

    zut,j’ai loupé ça,je n’en avais pas entendu parler

  72. Fadette dit :

    Ce sera bientôt le moment de lever le nez au ciel pour apercevoir une étoile filante, entre le 7 et le 17 décembre et plus particulièrement le matin du 14 décembre.
    https://www.stelvision.com/etoiles-filantes/
    Je vous souhaite des nuits sans nuages… avec un bon bonnet !

  73. Bernard dit :

    Merci pour l’info, je n’étais pas au courant. :wink:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: