Le garde-boeuf, ce conquérant (3)

Il y a deux ans, j’avais écrit deux articles (1 et 2) sur le héron garde-boeufs. J’y avais raconté comment ce petit héron africain avait colonisé la Camargue à une allure prodigieuse : 2 couples en 1969, 323 dix ans plus tard et plus de 5 000 actuellement (ce qui donne des effectifs impressionnants de plus de 20 000 en fin de période de nidification). Qu’en est-il de la situation ailleurs ? Voici donc une

Le garde-boeuf, un conquérant (2)

Dans le précédent article, nous en sommes restés à l’année 1969 qui a vu notre courageux héron garde-boeuf réussir enfin, après une quinzaine d’années d’échecs répétés, sa première nidification en Camargue (neuf jeunes s’étant envolés pour la première fois de nids camarguais). Les chiffres de la progression sont ensuite éloquents : 26 couples nicheurs en 1971, 128 en 1975 et … 323 couples au bout de 10 ans en 1979 !  La même année, un comptage réalisé en décembre donnera le chiffre de 1 183 hivernants sur l’ensemble de la Camargue. Cette augmentation rapide de la population s’est faite au départ grâce à un afflux d’oiseaux espagnols puis par auto-recrutement sur place. Les hérons garde-boeufs se sont installés  pour nicher … Lire plus

Le garde-boeuf, un conquérant (1)

De retour de Camargue avec des images plein les yeux ! Moins d’oiseaux cette fois-ci, les centaines de milliers de canards qui d’habitude viennent hiverner dans cette région semblent être restés plus au nord en raison du temps extrêmement doux qui règne sur la plus grande partie de l’Europe. Beaucoup d’étangs et de marais sont encore déserts. Mais il reste les oiseaux classiques de la Camargue. Et parmi eux, un petit héron blanc qui l’on voit partout dans le delta du Rhône : le héron garde-boeuf (Bubulcus ibis). Impossible de louper cet oiseau qui passe une bonne partie de son temps en compagnie des chevaux et des tauraux camarguais. Si la voiture s’arrête trop près des chevaux, les garde-boeufs auront … Lire plus