Présidentielles 2017 (2)

J’ai des remords.
Oui, des remords.
Je me dis que j’ai peut-être été un peu trop mélenchonien sur ce blog alors qu’au départ je voulais faire un blog très objectif.
Alors, pour équilibrer mes propos, je vais rompre la période de congés de ce blog (« une fois n’est pas costume » dirait François) en faisant un article qui fasse le pendant à tout ce que j’ai pu écrire sur les côtés positifs de Mélenchon.
Je vais donc faire un article sur un aspect négatif et méconnu du personnage. Si, si, j’en ai trouvé un ! Et même trois, exactement.

D’abord, je le dis tout net  : MELENCHON ME FAIT ME SENTIR VIEUX !
En effet, hier soir, au meeting de Dijon auquel j’assistais, j’étais entouré de jeunes !
Où sont passées les réunions électorales du PS auxquelles j’allais dans le canton de Rioz ? Au moins là, aux réunions socialos, j’étais entouré de grisonnants et de têtes chenues et je sortais rajeuni de dix ans de ce type de réunion (c’est même pour ça que j’y allais, c’est mon médecin qui me prescrivait ces réunions). Alors que là, hier soir à Dijon, j’ai pris des centaines de rides et quinze ans d’un seul coup … ! Ce matin, vous ne me reconnaîtriez même pas !

Et puis, c’est quoi cette manie qu’a Mélenchon de dire plein de choses intéressantes et de faire applaudir la salle toutes les cinq minutes ? Alors les gens se lèvent et se mettent à scander des slogans. Pas moyen d’être tranquille au fond de son fauteuil ! Au moins, avec le PS je pouvais m’assoupir comme les autres sans que quiconque s’en aperçoive. Le ton monocorde de l’orateur m’aidait d’ailleurs à l’endormissement. A peine étais-je tiré de temps en temps de ma somnolence par le baillement ou le ronflement d’un voisin. Tandis qu’hier soir à Dijon … ! Trop dur à supporter ces meetings de Mélenchon ! MELENCHON M’EMPÊCHE DE DORMIR ET C’EST PAS BON POUR LE COEUR !

Et enfin, concernant la fin des réunions électorales de Rioz, je me rappelle que chacun était pressé de rentrer à la maison pour continuer sa nuit. Alors la soirée finissait toujours très tôt. Et j’avais le temps de rentrer pour protéger les tomates du gel. Alors que là, hier soir, à Dijon, ça discutait beaucoup après le meeting, ça buvait un verre, les milliers de voitures embouteillaient les rues. Et, évidemment, au retour, trop tard pour prendre le temps de bien protéger mes tomates … qui ont gelé pendant la nuit ! Malheur de malheur ! Alors là, c’en est trop : MELENCHON DETRUIT MÊME MON JARDIN !

Encore trois meetings comme ça et je retourne à la maison socialiste !  :wink:

Présidentielles 2017 (1)

Un article qui vous permet d’exprimer dans les commentaires tout ce que vous avez envie de dire sur ces élections que certains jugent consternantes, d’autres au contraire passionnantes.
Je sais que beaucoup n’aiment pas s’épancher sur ce sujet. Mais ce n’est pas  le cas dans le monde que je côtoie quotidiennement où chacun aime frotter ses arguments avec ceux des autres.
Et comme j’ai besoin d’un peu de temps pour souffler un peu et faire face à mes ambitions de jardinier (je crois que j’ai vu trop grand cette année !), je n’écrirai pas d’article dans les quinze jours qui viennent. Je vous retrouve donc le mardi 2 mai.

Champagney, terre d’insoumission

L’esclavage a été aboli le 4 février 1794.

Peu de gens sur ce blog savent que le processus d’abolition a commencé en Haute-Saône dans un petit village appelé Champagney. C’est là qu’en 1789, les habitants du village ont demandé dans leur cahier de doléances que l’esclavage soit aboli. Et c’est aussi là que se trouve aujourd’hui le Musée de la négritude et des Droits de l’Homme.

Ce 4 février, Jean-Luc Mélenchon était à Champagney où il s’était promis de revenir. Sa venue n’avait été annoncée que l’avant-veille.

La petite salle du village ne contenant qu’une cinquantaine de places, c’est sous le préau de l’école (car le froid et la pluie étaient au rendez-vous) que la prise de parole eut finalement lieu.

J’étais là, transi de froid, à quelques mètres seulement de l’orateur. Un très beau discours qui prend toute sa résonance dans le contexte mondial actuel de paupérisation et d’esclavage moderne (les ONG recensent aujourd’hui entre 200 et 250 millions d’esclaves sur la planète).

Champagney : c’est l’idée d’une insoumission qui a commencé là, dans un petit village haut-saônois au pied des Vosges et qui a ensuite fait son chemin de par le monde.

Alors, si vous avez 36 minutes devant vous …

Les Assises de l’écosocialisme (2)

Ah, voilà une nouvelle qu’elle est bonne !!!!!!!
Il y avait deux repreneurs déclarés de l’entreprise SET (Haute-Savoie) qui fabrique des composants électroniques : un investisseur americano-singapourien  (qui allait sans doute pondre un plan social dès son arrivée) et les salariés eux-mêmes qui s’étaient constitués en Scop (société coopérative de production). Après une séquence juridique tumultueuse, le tribunal d’appel de Chambery a enfin donné raison aux salariés qui vont pouvoir maintenir la presque totalité des emplois (37 sur 42). Le chemin fut long et ce fut un parcours du combattant pour les salariés. Il est évident que la motivation des salariés est un gage de réussite pour le développement de cette entreprise de pointe.

En ces temps économiquement troublés, ce jugement du tribunal ne pourrait-il pas servir d’exemple pour d’autres reprises d’entreprises à venir ?

Donner la possibilité aux salariés eux-mêmes de reprendre leur entreprise est l’une des mesures principales du programme du Front de Gauche.

Voilà, tout ceci n’était qu’un aparté avant d’introduire la deuxième partie des Assises de l’écosocialisme (organisées par le Parti de Gauche) qui se sont déroulées samedi dernier. Cette deuxième partie est consacrée à la conclusion des Assises par Jean-Luc Mélenchon. Là aussi, si vous avez une petite heure devant vous … !

Les Assises de l’écosocialisme (1)

LA QUATRIEME VOIE.
Samedi 1er décembre 2012. Sans doute une date à retenir. J’espère qu’on en reparlera dans quelques années …
Ce samedi a vu la mise en place des premières assises de l’écosocialisme.  Elles étaient organisées par le Parti de Gauche (dont, soit dit en passant, Joëlle et moi sommes membres).
Ces Assises étaient retransmises en direct sur dailymotion de 9H à 20H. Elles ont été suivies sur le Net par 15 000 personnes. Il faisait beau et plutôt froid, j’ai passé pas mal de temps dehors à m’occuper de mes petites mésanges. Alors, je n’ai pas eu le temps de suivre tous les débats. Mais régulièrement, quand j’avais trop froid aux mains, je rentrais bien au chaud devant mon écran et j’ai donc pu suivre une partie des débats. Et j’ai été subjugué par tout ce que j’ai entendu au cours de la journée.
Puisque les médias n’en ont pas parlé, je vous propose tout au long de la semaine quelques « morceaux choisis de cette journée ». Sur le blogadupdup, cette semaine sera donc « politique ».
Et pour commencer : Jacques Généreux.
Peut-être que certains d’entre vous connaissent cet économiste, auteur de très nombreux ouvrages dont « Manifeste pour l’économie humaine », « L’horreur n’est pas économique, elle est politique », etc …
Cette vidéo est étonnante car jamais vous n’avez entendu un économiste parler d’autre chose que d’économie. Mais les économistes du Parti de Gauche ont une vision plus large, plus globale. Et Jacques Généreux aborde le concept d’écoscocialisme, qu’il appelle également « la quatrième voie », sous un angle différent, celui de l’anthropologie.
Alors si vous avez une petite heure devant vous …

Le pacte budgétaire européen

Bon, bon, on rigole bien sur ce blog, mais à y regarder de plus près, on est de plus en plus près du crash … Alors rigolons, rigolons (et en un certain sens, il le faut absolument). Tous les signaux sont au rouge et notre société peut basculer d’un moment à l’autre. Comme la Grèce.

Vous avez peut-être cru que la Grèce s’en sortirait après un plan de rigueur. Mais elle s’est enfoncée un petit peu après la première salve d’austérité. Et nous ne nous sommes pas posés de questions. Puis est venu un deuxième plan de rigueur. Sans plus d’analyse politique ou économique venant de nos journalistes. Ni de nos hommes politiques. Et les mesures d’austérité se sont suivies mois après mois … On en est au 9ème plan de rigueur et la Grèce s’enfonce un peu plus chaque jour sur une pente tellement savonnée que plus rien ne peut l’empêcher d’aller dans le trou. En acceptant l’austérité, notre pays prend exactement le même chemin.

Tout cela est mathématique, comme cela a d’ailleurs été écrit sur ce blog dans l’article « prise de dette » que je vous conseille éventuellement de lire ou de relire. Alors, ce qui se prépare en ce moment est le début de la fin et je vous engage à aller voir, en cliquant sur ce lien, ce qu’en disent beaucoup d’économistes dont l’avis est partagé par deux prix nobel d’économie.

Il est beaucoup question du pacte budgétaire européen en ce moment. En d’autres termes plus précis, ce pacte s’appelle TSCG (Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance). Le débat sur le fameux traité va durer en théorie jusqu’en novembre mais tout devrait être plié dans les jours qui viennent après le vote du parlement. Une fois de plus on ne demandera pas l’opinion du brave populo alors que ce traité nous engagera pourtant de manière irrémédiable.

Je ne suis pas certain que beaucoup se sentent concernés, mais pour en discuter éventuellement, outre les deux liens cités plus haut, cette petite intervention de Jean-Luc Mélenchon (eh oui, encore, vous n’êtes pas près d’en être débarrassé !) lundi dernier au 7/9 de Patrick Cohen sur France Inter.

Plongée dans l’actualité politique

Tiens, ça fait longtemps qu’il n’y avait pas eu d’articles politiques sur ce blog. Pourtant il y a plein de sujets d’actualité sur lesquels on pourrait discuter.  Mais lequel de préférence ?
Le traité européen ? La laïcité ? La manière qu’a Ayrault de gouverner ? Les plans de licenciement ?
Finalement, en regardant hier soir l’une des dernières interventions de Jean-Luc Mélenchon face à des journalistes du Monde, de l’AFP et de France Info, au cours de laquelle il aborde un peu tous ces sujets, je me suis dit que cette vidéo-là pouvait être une bonne entrée en matière.

Journalistes ? Vraiment ?

Les journalistes sont-ils capables de faire un véritable travail d’investigation ?

Quelques exemples des dernières semaines :

1 – Il y a 15 jours, un journaliste (de gauche socialo) écrivait que Mélenchon n’avait certainement rien dit d’intéressant à Toulouse car mis à part le fait qu’il y avait 70 000 personnes et que cela avait été répété partout, on n’arrivait pas à savoir vraiment ce qu’il avait dit. Or, non seulement le discours complet avait été diffusé en direct mais en plus il avait aussitôt été mis en ligne sur dailymotion. On lui dit à ce journaleux qu’internet ça existe !

2 – Plusieurs journalistes (de la gauche bien pensante) ont répété en boucle que l’apport de Mélenchon était nul car de tous temps l’extrême gauche et le Parti communiste ont toujours totalisé 13%, c’est à dire exactement le même score qu’aujourd’hui. Je me suis amusé à vérifier :
– 1969 : 22,33 % (21,27% PC + 1,06 % LCR)
– 1974 : 2,33 % (le PC, solidaire du PS, ne présentait pas de candidat)
– 1981 : 17,65 % (15,35 % PC + 2,30 % LO)
– 1988 : 7,75 % (6,76 % PC + 1,99 % LO)
– 1995 : 14,94 % (8,64 % PC + 5,30 % LO)
– 2002 : 13,34 % (3,37 % PC + 4,25 % LCR + 5,72 % LO)
– 2007 : 7,34 % (1,93 % PC + 4,08 % NPA + 1,33 % LO)
Alors, 13 % à chaque élection ? Vraiment ?

3 – Depuis trois jours, on répète aussi en boucle que le FN a fait son meilleur score historique. Mais aucun journaliste, même de gauche, ne rappelle qu’en 2002 l’extrême droite avait fait 19,20 % car il y avait Bruno Mégret (2,34 %) en plus de Le Pen (16,86 %) (et en plus dans les 4,23 % de CPNT il devait bien s’en cacher quelques-uns). Si un journaliste veut dire les choses de la manière la plus exacte possible, il se doit de rappeler ce fait. Sinon, ce n’est pas du journalisme.

4 – Et puis il y a cette vidéo incroyable que Nico a mise ce soir dans un commentaire. Regardez bien comment les journalistes traitent de manière condescendante les propos de Mélenchon, le tournant même au ridicule, alors que lui seul était bien documenté. Regardez une première fois la vidéo puis visionnez de nouveau le passage avec les journalistes.

Merci Nico, car à vrai dire je n’avais pas vraiment de sujet d’article pour ce soir …

Mélenchon : le dernier discours de la campagne

L’Est Républicain n’avait même pas pris la peine d’écrire une ligne sur les 4500 personnes qui étaient venues au meeting de Mélenchon à Besançon le 24 janvier dernier. Les réactions avaient alors été nombreuses.

Mais depuis, il y a eu « séance de rattrapage » et l’Est républicain a plutôt bien joué le jeu. Ainsi, Mélenchon, avec son meeting de Marseille, faisait la Une couleur du journal dimanche dernier. Et ce matin, il fait de nouveau la Une couleur.

Il doit vraiment se passer quelque chose d’important en France autour de Mélenchon pour que même l’Est Républicain en vienne à relater ce mouvement populaire autour du candidat. Car c’est bien le peuple qui est là. Et, pour être plus précis, c’est le peuple du « Non » (majoritaire en France) qui a été trahi par les deux grands partis et qui vient aujourd’hui, au travers de Mélenchon, réclamer son dû.

Je n’ai pas lu de chiffres précis sur la participation aux meetings, mais si Mélenchon n’a pas réussi à réunir autant de personnes à ses meetings que tous les autres candidats réunis, il ne doit vraiment pas en être loin. Et hier soir c’était l’un des plus grand meetings de la campagne car aux 60 000 personnes qui étaient au parc des exposition Porte de Versailles se sont ajoutés les dizaines de milliers que nous étions, répartis dans une cinquantaine de villes de France, à suivre sur écrans géants, le dernier discours de Mélenchon. Une fois de plus, j’aura vécu un beau moment sur cette Place de la Révolution où nous étions 1500 (chiffres donnés par l’Est Républicain) dans le froid et sous un ciel très maussade.

Voici donc le dernier discours du meeting, celui de Jean-Luc Mélenchon, hier soir 19 avril au parc des exposition Porte de Versailles.

La (re)prise de la Bastille (2)

Petit retour sur cette belle journée du 18 mars.
Une centaine de bus devait venir de Province. Finalement, il y en eut … plus de 400 ! Nous sommes arrivés autour de11H30 le matin au péage de l’A36 en-dessous de Paris. La consigne avait été donnée à ceux qui arrivaient pas le sud de Paris de stationner à l’aire de péage et d’attendre les CRS qui devaient ensuite escorter le convoi. Derniers verres de cafés pour les plus timorés, verres de blancs ou même de whisky – sans doute pas les derniers – pour d’autres (c’est peut-être aussi pour ça que le lendemain sur France Inter, il a été dit que les franc-comtois avaient mis beaucoup d’ambiance dans le cortège !).
 Ce fut très drôle de

Lire plusLa (re)prise de la Bastille (2)

La (re)prise de la Bastille (1)

La fête de la Bastille n’est pas finie. Ce dimanche 18 mars n’en était que le début. Je pensais pouvoir mettre mon petit reportage photo en ligne ce soir mais je n’ai pas eu le temps de trier mes photos. Ce sera donc pour mon prochain article.

En attendant, voici la vidéo du discours de Mélenchon que nous avons entendu de très près (avec Habiba nous n’étions qu’à une vingtaine de mètres de l’estrade). J’adore cette vidéo qui commence par le rire tonitruant – voire diabolique – du candidat. Ce n’était pas un meeting comme l’ont dit ceux qui lui ont reproché de n’avoir pas présenté son programme, juste un discours qui concluait une marche destinée à poser les premières pierres de notre future 6ème république.

En complément à cette vidéo, et dans l’attente de mon prochain article, je vous invite à lire cet article écrit par Mélenchon au lendemain de la manifestation. On y apprend comment, pour des raisons de sécurité et éviter une catastrophe, il a dû, au dernier moment réduire de moitié son discours. Un discours encore plus improvisé que d’habitude donc. Cet article donne une très belle idée de ce qu’il se passe en coulisses, vu du candidat.

Je suis un fidèle du blog de Mélenchon et vous comprendrez sans doute pourquoi. Des articles toujours magnifiquement écrits, même dans l’urgence et la précipitation de la campagne (je me demande où il prend le temps d’écrire tout ça … il est vrai qu’il a la tête bien remplie et n’a pas besoin d’un Guaino à ses côtés). On comprend pourquoi des dizaines de milliers de personnes se connectent à son blog tous les jours (37 000 déjà depuis hier soir). Et il y a les réactions des lecteurs, parfois plus de mille par article, très enthousiastes.

Décidément il se passe quelque chose de ce côté-là. Et ce quelque chose, j’ai la vague impression qu’on n’a pas fini d’en parler !

Mini-pause sur ce blog

Désolé pour les jardiniers et naturalistes de ce blog de leur imposer mon engagement politique qui est en train de prendre beaucoup de place dans ma vie.

Je viens de mettre en ligne ce matin successivement deux articles (voir les deux articles précédents) présentant des vidéos de Jean-Luc Mélenchon. Ces deux vidéos durent plus d’une heure chacune.

Je suis persuadé que ces deux vidéos peuvent contribuer à faire changer celles et ceux qui parmi vous hésitent encore. Il y a un souffle et un enthousiasme chez ce candidat comme nous n’en avons sans doute jamais rencontrés dans l’histoire de notre 5ème république.
Mais je vous laisse le temps de digérer ces deux vidéos et discuter si vous le désirez.

Le prochain article sera un « petit dimanche musical », il paraîtra le samedi 17 mars (pas le dimanche 18 car je serai à la nouvelle prise de la Bastille avec Mélenchon) , ce sera vraisemblablement un article qui nous sera proposé par notre ami Yves.

Hier soir à Rouen

Hier soir marquait sans doute une étape importante dans la vie politique de cette campagne. Pour la première fois, un sondage a donné un score de 10% à Jean-Luc Mélenchon. Ce nombre a deux chiffres est symbolique, il peut être le début d’une accélération de la dynamique du Front de Gauche.

Et il y a cette prestation devant 10 000 personnes hier soir à Rouen. Un vrai meeting ! Evidemment il y avait toutes ces belles phrases dont Mélenchon sait émailler ses discours. En voici deux par exemple : « Le Pen veut venir m’enlever mon caleçon ? Il arrive trop tard, je suis déjà un Sans-Culotte ». Et, à propos des mères porteuses : « Je croirai à l’adoption prénatale le jour ou une milliardaire décidera de porter un enfant au profit d’une femme pauvre ». Mais il y a aussi et surtout de très belles phrases sur le thème de la femme et de sa place dans notre société.

J’espère que vous prendrez le temps de regarder cette vidéo qui dure 1H11.

Quelque soit la campagne à venir, Mélenchon a déjà gagné sur un plan : il a sorti du jeu le FN. En cognant (le mot n’est pas trop faible) sur les valeurs et les rares propositions de Marine Le Pen, il a démonté, un à un, les quelques rares et pauvres arguments de la candidate. Regardez-la, écoutez-la : elle a perdu de sa superbe, elle n’est plus sure de rien, elle s’embrouille, elle perd de sa consistance à chacun de ses passages télévisés. Les journalistes qui lui servaient la soupe osent désormais lui poser des questions et les Français endormis par une année complète d’anesthésie (rappelons-nous le coup de la soi-disant « respectabilité » de Marine Le Pen) se réveillent enfin et voient le vrai visage de la haine. Rien que pour ça, merci Jean-Luc !

Le nouveau slogan du président Tintin

A tous ceux qui n’ont pas encore été séduits par Jean-Luc Mélenchon, je conseille de regarder cette émission enregistrée lundi soir sur TF1. Elle dure 1H03, il faut donc avoir un peu de temps devant soi avant de s’y coller. Une fois de plus, c’est clair, cohérent, enthousiaste et le monde futur qu’on nous y présente est un monde rassemblé, un monde d’espoir et de fraternité. Mais bon, à vous de vous faire une idée plus précise …

Evidemment, on pourrait me reprocher de faire la part un peu trop belle à Mélenchon sur ce blog et de donner trop peu la parole à ses détracteurs de droite. Oui, effectivement …

Alors, par souci d’équité, après vous avoir présenté le fabuleux slogan « Travailler tous, travailler mieux, travailler moins » du Front de gauche, voici place au slogan de la droite libérale. Ce slogan, personne ne le connait encore. Le voici enfin dévoilé, en avant-première sur leblogadupdup (c’est incroyable tout ce qu’on trouve sur ce blog !), c’est le slogan du président-candidat Tintin :
« Travailler 7 jours sur 7, de 7 à 77 ans ! »
Meuh non, c’est pas de la provoc’, juste un peu d’humour …

Humour (politique)

Jean-Luc Mélenchon, ayant constaté que certains lecteurs et certaines lectrices du blogadupdup étaient réfractaires à ses idées et n’entendaient même pas ses propositions, a jugé bon d’être maintenant accompagné d’un personne qui traduit simultanément pour les sourds et les malentendants !  :lol:

Meuh non, c’est pas de la provoc’, c’est juste pour l’humour !

Aux côtés de Jean-Luc Mélenchon

Aujourd’hui est un grand jour pour moi. Un jour de décision. Une décision que j’ai longuement mûrie et que j’ai hésité à prendre jusqu’au dernier moment : je m’engage d’un point de vue politique en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

Cette décision arrive à point nommé, à un moment où ce blog était sur le point de s’arrêter. Je l’ai déjà dit à 

Lire plusAux côtés de Jean-Luc Mélenchon