Petite réflexion

Dans la catégorie des formules à Dupdup, en voici une, concoctée les temps derniers après l’ingurgitation de quelques bières (de ma fabrication) et sous l’effet de la canicule ambiante :

Les hommes politiques nous font prendre des vessies pour des lanternes.
Et nous prenons ces gens ternes pour des messies !

Petit intermède estival

Comme annoncé dans l’article précédent, ce blog est en congés et reprendra le lundi 11 septembre.

Mais je ne résiste pas à vous faire ce petit clin d’oeil humoristique, juste pour coller à l’actualité du Tour de France. Car je dois dire que la vidéo que Xavier m’a envoyée ce matin m’a énormément fait rire (on peut rire de tout hein ?).

Et comme un été ne serait pas un

Lire plusPetit intermède estival

Mais où courent-ils donc tous ?

Un sketch toujours d’actualité finalement …

L’artiste (entrant) :
Excusez-moi, je suis un peu essoufflé !
Je viens de traverser une ville où tout le monde courait…
Je ne peux pas vous dire laquelle…
Je l’ai traversée en courant.
Lorsque j’y suis entré, je marchais normalement,
Mais quand j’ai vu que tout le monde courait…
je me suis mis à courir comme tout le monde…,
sans raison !
A un moment, je courais au coude à coude avec un monsieur…
– Dites-moi… pourquoi tous ces gens-là courent-ils comme des fous ?
– Parce qu’ils le sont ! Vous êtes dans une ville de fous ici… vous n’êtes pas au courant ?
– Si, des bruits ont couru !
– Ils courent toujours !
– Qu’est-ce qui fait courir tous ces fous ?
– Tout! Tout! Il y en a qui courent au plus pressé… D’autres qui courent après les honneurs… Celui-ci court pour la gloire… Celui-là court à sa perte !
– Mais pourquoi courent-ils si vite ?
– Pour gagner du temps ! Comme le temps c’est de l’argent… plus ils courent vite, plus ils en gagnent !
– Mais où courent-ils ?
– A la banque. Le temps de déposer l’argent qu’ils ont gagné sur un compte courant… et ils repartent toujours courant, en gagner d’autre !
– Et le reste du temps ?
– Ils courent faire leurs courses… au marché !
– Pourquoi font-ils leurs courses en courant ?
– Je vous l’ai dit… parce qu’ils sont fous !
– Ils pourraient aussi bien faire leur marché en marchant… tout en restant fous !
– On voit bien que vous ne les connaissez pas ! D’abord, le fou n’aime pas la marche…
– Pourquoi ?
– Parce qu’il la rate !
– Pourtant j’en vois un qui marche !?
– Oui, c’est un contestataire ! Il en avait assez de toujours courir comme un fou. Alors, il a organisé une marche de protestation !
– Il n’a pas l’air d’être suivi ?
– Si ! Mais comme tous ceux qui le suivent courent, il est dépassé !
– Et vous, peut-on savoir ce que vous faites dans cette ville ?
– Oui! Moi, j’expédie les affaires courantes. Parce que même ici, les affaires ne marchent pas !
– Et où courez-vous là ?
– Je cours à la banque !
– Ah !… Pour y déposer votre argent ?
– Non ! Pour le retirer ! Moi, je ne suis pas fou !
– Si nous n’êtes pas fou, pourquoi restez-vous dans une ville où tout le monde l’est ?
– Parce que j’y gagne un argent fou !… C’est moi le banquier !

Gestes écologiques (1)

Prolonger la vie des objets est un acte écologique et l’un des nombreux enjeux de notre époque.
Aussi, quand quelqu’un a un objet qu’il ne veut plus, au lieu de le mettre à la déchetterie, il essaie de le vendre dans un vide-grenier, histoire de prolonger sa vie (pas la sienne, celle de l’objet).
Ainsi, les vide-greniers de nos villages sont remplis de ces objets qui, pour 90% d’entre eux, sont inutiles. Le laid y côtoie le laid, avec parfois au beau milieu quelques rares exceptions du plus grand intérêt.
Les objets qu’on nous propose dans ces vide-greniers ont peu de chance d’être vendus, sauf si quelqu’un d’un peu con venait à passer. Et effectivement, statistiquement, ça arrive forcément. Alors, l’objet sauvé miraculeusement de la déchetterie se retrouve lancé dans une deuxième vie.
Deux ans plus tard, l’acheteur en question, qui n’a pas trouvé d’utilité réelle à l’objet acheté, se dit qu’il a été con d’acheter ça. Faute avouée est à demi pardonnée dit-on. S’il est intelligent, il va le revendre sur un autre vide-grenier. Mais comme ce n’est pas le cas et qu’il n’a pas un sou de jugeote (vu qu’il a été assez con pour l’acheter), il ne pense pas à le revendre. Alors, l’objet non utilisé est enfin jeté à la déchetterie. Circuit un peu alambiqué certes, mais au moins, ça aura servi à prolonger de deux ans la vie de l’objet.
Et dans les statistiques officielles qui montrent l’effort de notre société et de chacun d’entre nous pour sauver la planète, c’est plutôt pas mal !
Alors elle est pas belle notre société de récupération et de recyclage des déchets ?

Humour

L’article que je comptais mettre en ligne ce matin n’est pas encore écrit. Alors, en attendant, juste un petit texte drôle que j’avais reçu par mail il y a quelques mois et qui m’avait bien fait rire.

J’ai appelé un vieux copain pour savoir comment il allait.
Il m’a dit qu’il travaillait sur « un traitement aqua-thermique des céramiques, de l’aluminium et de l’acier dans un environnement contraignant ».
J’ai été très impressionné.
Mais en y réfléchissant, j’ai compris qu’il faisait la vaisselle à l’eau chaude … sous le contrôle de sa femme !

Anniversaire !

Nous sommes aujourd’hui le 11 novembre.
Cela me fait penser qu’il y a cinq ans tout juste on était à une date historique.
Et cette date historique, ni Dan, ni Dom, ni Joëlle, ni moi n’aurions aimé la louper.
Alors, en ce beau jour du 11/11/11, alors que nous étions venus au lac du Der pour observer les grues et que nous roulions en voiture, nous étions tous les quatre les yeux rivés sur le tableau de bord attendant le moment précis ou l’horloge allait marquer le 11/11/11 à 11H11. C’est quand même pas souvent que se produit une telle conjonction de nombres !
On a vécu la chose avec une certaine satisfaction et il est bon que de temps en temps on se rappelle l’événement.
D’ailleurs les premiers à nous le rappeler ont été les gendarmes. C’est bien connu : on a les meilleurs gendarmes du monde. Et Dan a eu la surprise de recevoir quelques jours plus tard un PV. On avait été flashé le 11/11/11 à 11H11 précises (si si je vous le jure !). On était tellement préoccupé par le tableau de bord qu’aucun d’entre nous n’avait vu le radar.
Et comme je ne peux pas être moins gentil que les gendarmes (quand même !), j’ai eu envie d’en rajouter une couche.
Alors, en ce jour anniversaire, plutôt que de commander une messe auprès du curé local, j’ai décidé de faire un article (vu qu’il y a plus de monde sur ce blog que dans n’importe quelle église) pour que Dan se souvienne bien de ce moment HIS-TO-RIQUE !
C’est sympa les copains, hein ?  :devil:

Quand c’est l’heure, c’est l’heure !!!!

Les cloches de la plupart des églises de France sonnent pour indiquer l’heure. Bon nombre d’entre elles sonnent toutes les heures, d’autres parfois même tous les quarts d’heure. Il y en a même qui réveillent les gens toute la nuit.
Mais dans le joli village avant-gardiste où j’habite (Bussières), on n’a conservé que les deux sonneries essentielles, les deux seules qui ont leur raison d’être. Vous avez sans doute deviné, il s’agit de celles qui indiquent que c’est l’heure de l’apéro bien évidemment : 12H et 19H !

imgp0825Alors, elle est pas belle la vie dans une municipalité qui prend soin de votre santé ?

Humour

ENTRETIEN D’EMBAUCHE

Le premier candidat s’assied et on lui demande de compter jusqu’à 10.
– Oui, bien sûr. 10.9.8.7.6.5.4.3.2.1.
– C’est bien, et dans l’autre sens, maintenant ?
– Non, j’ai travaillé à la NASA et j’ai toujours compté ainsi….
– Désolé, mais vous ne convenez pas ! …

Candidat suivant !!!
Le deuxième candidat :
– Oui, bien sûr. 1.3.5.7.9.10.8.6.4.2.
– C’est bien, et dans le bon ordre, maintenant ?
– Non, j’ai travaillé comme postier et j’ai toujours compté ainsi en passant de boite en boite…
– Désolé, mais vous ne convenez pas ! …

Candidat suivant !!!
Le troisième candidat :
– Oui, bien sûr. 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10 ……
– C’est parfait !!! … où avez-vous travaillé auparavant ?
– A la mairie, aux services techniques !
– A la mairie ? je n’en reviens pas……. !!!
– Mais, dites-moi, bien que ce ne soit pas nécessaire, pouvez-vous continuer après 10 ?
– Mais évidemment !!!………… Valet, Dame et Roi !!!….

Marie Louise Magdelaine de Harville des Ursins de Traisnel

Il y a deux ans, un livre intitulé « les seigneurs de Saint-Rémy », relatant le passé glorieux d’une petite ville haute-saônoise, est paru. Très bien fait, très documenté. De très grande qualité, comme tout ce qui est publié par la mairie de Saint-Rémy, sous la houlette de Christian Mettelet. Témoin de cette qualité, un autre ouvrage dont je parlerai sans doute un jour sur ce blog : l’atlas de la biodiversité de Saint-Rémy.

Avec ce livre consacré aux hommes et aux femmes qui ont fait l’histoire locale du 12ème siècle à la Révolution, il y a un poster représentant l’arbre généalogique des seigneurs du lieu.

Je dois avouer que la lecture des noms m’amuse beaucoup. Il y a là des Marie Jeanne Catherine de Rottenbourg, des Eugène-Octave- Augustin de Rosen, des Charles-Louis-Victor de Broglie, … j’en passe et des meilleurs.

Et voilà que je tombe en arrêt devant un nom incroyable : Marie Louise Magdelaine de Harville des Ursins de Traisnel. Oui oui, ça ne s’invente pas, vous avez bien lu : Marie Louise Magdelaine de Harville des Ursins de Traisnel.

IMGP8739
Et je me mets à rêver. Vous vous rendez compte : si au lieu de sortir en ville avec une quelconque Nicole, Josiane ou Sylvie, on avait au bras une Marie Louise Magdelaine de Harville des Ursins de Traisnel, ça aurait de la gueule non ?

Evidemment quand j’en parle à Joëlle et que je lui montre le poster, elle me rétorque après avoir bien regardé le document et les autres noms de l’arbre généalogique : « Pour moi aussi ça aurait de la gueule de sortir au bras d’un Pierre-Nicolas-René de Saint Rémy de Valois ».

Pfffhhh les filles, faut toujours que ça gâche tout !!!!!!!!!!!!!!

Plus du tout d’impôt ?

Les Dépités ont supprimé ce matin la 1ère tranche d’impôt.
Si on prend cette nouvelle à la lettre, ça veut dire que dans la seconde même où le texte a été voté, la 2ème tranche est devenue 1ère tranche et qu’elle a donc été à son tour instantanément supprimée par la loi, laissant ainsi la troisième tranche, devenue fièrement 2ème tranche entre temps, prendre la première place pour disparaître à son tour, et ainsi de suite …
Chic alors, on ne va plus payer d’impôt !!!!!  :whistle:

Humour

On sait que le Canada peut être un endroit dangereux… les ours y sont énormes et très curieux.
Voyez ce qui arrive lorsqu’un gros ours brun décide de regarder de plus près le tournage d’une pub pour un lave-linge. (Mettez-vous en plein écran, c’est mieux)

http://www.youtube.com/watch?v=eryxAcsTcOA

Canard miam miam !

J’adore les colverts.

IMGP3299Surtout quand ils posent pour le photographe … !

IMGP3360La plupart de ceux que je rencontre n’y mettent cependant pas toujours du leur et passent beaucoup trop vite ! On pose les bières, mais pfouhhh, trop tard !!!!!!!!!!!

IMGP3380Mais quand ils coopèrent et se décident à construire leur nid dans un barbecue, c’est un vrai régal … en perspective !   :devil:

IMGP1647 IMGP1651

Le chat de Schrödinger

J’ai toujours aimé les chroniques d’Alain Rémond. Lorsque je recevais Télérama, avant même d’aller voir le courrier des lecteurs (toujours de très grande qualité), je me précipitais vers la rubrique « mon oeil » qu’il écrivait chaque semaine. Et bien souvent je ne lisais pas le reste du journal. J’ai d’ailleurs eu la chance de le rencontrer à cette époque-là à la Maison de la Nature de Brussey. Puis notre chroniqueur préféré a quitté le journal. Quelques années plus tard, en achetant Marianne par hasard, j’ai découvert qu’Alain Rémond avait rejoint cet hebdomadaire. Alors je me suis abonné à Marianne …

Les chroniques d’Alain Rémond sont toujours drôles, souvent décalées et il y a longtemps que j’ai envie de vous en donner des extraits. Dans le numéro de la semaine dernière, dans un article intitulé « le cantique des quantiques », il nous parle des deux derniers prix Nobel Serge Haroche et David Wineland qui « ont donné vie à un objet  mythique : le chat de Schrödinger, du nom du pysicien allemand pionnier de la physique quantique ».

Je cite Alain Rémond :

« C’est quoi cette histoire de chat de Schrödinger ? Hé bien, figurez-vous qu’en 1935 (ce qui ne nous rajeunit pas), Erwin Schrödinger a imaginé que, s’il enfermait son chat dans un dispositif qui le tue dès qu’il détecte la désintégration d’un atome de corps radioactif, alors que les probabilités indiquent qu’une désintégration a une chance sur deux d’avoir lieu au bout d’une minute, tant qu’on n’a pas ouvert la boîte l’atome est à la fois intact et désintégré et, par conséquent au bout d’une minute le chat est à la fois vivant et mort. Vous m’avez compris ? C’est pas grave. En tous les cas, moi ce que j’ai compris dans l’article du Monde c’est que les deux prix Nobel ont réellement tenté l’expérience, alors que jusqu’ici ce n’était qu’une théorie.
Sauf que le Monde ne nous dit pas si le chat est mort ou s’il est toujours vivant. A l’heure qu’il est, si ça se trouve, le chat de Schrödinger, enfermé dans sa boîte, est en train d’essayer de comprendre si, oui ou non, François Hollande a bien décidé d’envisager l’évaluation de l’éventualité de la possibilité de l’hypothèse de l’application d’une série de mesures qu’il n’exclut pas de mettre à l’étude, en fonction (ou non) du résultat de la réflexion d’une commission gouvernée par le principe d’autodétermination quant à l’objet de sa mission rigoureusement aléatoire.
C’est épatant la physique quantique. »

En tous les cas, moi, j’ai compris un truc que même Alain Rémond lui-même n’a pas compris, c’est que la boîte du chat de Schrödinger est en fait une boîte à fromage de Hollande !