Humour et politique

C’est Eva Joly qui vient de remporter le « prix Press club humour et politique 2010 » pour sa formule : « Je connais bien Dominique Strauss-Kahn, je l’ai mis en examen. » Ce prix est décerné tous les ans par un jury de journalistes et d’humoristes, il récompense des propos volontairement ou involontairement drôles d’une personnalité politique.

19 réflexions au sujet de “Humour et politique”

  1. Ceux qui auraient pu obtenir le prix :

    – Frédéric Mitterrand : « Quand on m’appelle M. le ministre, j’ai toujours l’impression que Jack Lang va surgir derrière moi. »

    – Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères : « J’ai bien pensé à démissionner, mais je n’ai pas voulu déserter. »

    – Ségolène Royal : « C’est moi qui maîtrise la rareté de ma parole politique, pour dire des choses intelligentes quand j’ai besoin de les dire. »

    – Dominique de Villepin : « Le Villepin nouveau sera gouleyant, fort en bouche et il aura de la cuisse. »

    – Luc Chatel : « Une touche de rose, vert, rouge : c’est le retour de la gouache plurielle. »

    – Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée : « Je veux bien qu’on fasse un remaniement, mais on manque de stock. »

    – Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat chargé de l’emploi : « Il n’a pas fallu trente-cinq heures à Martine Aubry pour virer sa cuti sur Georges Frêche. »

    – Patrick Balkany, député et maire UMP de Levallois-Perret : « Je suis l’homme le plus honnête du monde. »

    – Rachida Dati, députée européenne UMP : « Je n’ai jamais cherché à attirer l’attention des médias. »

    – Laurent Fabius, député PS : « Je ne suis pas une pompom girl de DSK. »

    – François Goulard, député et maire UMP de Vannes : « François Fillon a tellement de qualités qu’il mériterait d’être premier ministre. »

    En 2009, c’est Jean-Louis Borloo qui avait eu le premier prix avec cette phrase : « Sarkozy, c’est le seul qui a été obligé de passer par l’Elysée pour devenir premier ministre. »

  2. Plutôt pas mal tout ça, mais la pratique de l’autodérision mériterait un bonus énorme tant elle est rare !

  3. Exactement !
    L’autodérision, j’aime beaucoup …
    Et les Inuits aussi qui la pratiquent naturellement car elle fait partie de leur culture.
    Au fait, la phrase de Ségolène, c’était de l’autodérision ? :silly: :biggrin:

  4. Je viens de tomber par hasard sur la définition du Philosophe et que j’ai trouvée plutôt drôle :
    « Un philosophe est quelqu’un qui répond à des questions que personne ne lui a posées. »

  5. « Le problème de cette nature, c’est qu’elle est gratuite »
    Hélène Leriche, citée dans le publi-reportage Spécial Biodiversité
    (elle bosse pour la fondation Nicolas Hulot)

    Si c’est pas de l’humour ça, et ce n’en est pas évidemment, c’est tout de même fort de café !
    La gratuité est donc un problème, incroyable que l’on en vienne à ce genre de formulation. Et même si je comprends l’origine d’une telle affirmation, il serait bon quand même de formuler la bonne critique : pas à l’encontre de la nature s’il vous plaît !

  6. Le problème, c’est que les choses gratuites de la nature deviennent payantes : l’eau hier, l’air aujourd’hui, demain la nature …
    C’est déjà le cas avec certains sites naturels que l’on ne peut voir qu’en payant, ou avec le brevetage du vivant …

  7. Dans l’article que tu cites, j’ai bien aimé cette phrase de Borloo, si vraie :
    « Nous sommes tous des immigrés, seule notre date d’arrivée change ».

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: