64 réflexions au sujet de “Météo déjantée (2)”

  1. Ici tout près de Dijon j’ai deux pommiers qui ont encore toutes leurs feuilles :blush:
    mais j’ai déjà gratté une fois mon pare brise.

  2. Dimanche 7 décembre, j’ai mangé des tomates mures de la serre. Je ne l’ai pas chauffé ni calfeutré le tour des portes par lequel l’air passe et il n’y a pas encore eu de gelée à l’intérieur.

  3. Un article très intéressant où l’on montre que depuis 1900 les 10 années les plus froides sont toutes antérieures à 1963 et où toutes les années les plus chaudes sont toutes postérieures à 1990.

  4. Hervé, en rentrant du travail ce soir, je suis allé vérifier sur mes arbres fruitiers. J’ai, moi aussi, un pommier qui a conservé quasiment toutes ces feuilles (mais les autres les ont quasiment toutes perdue).

  5. L’hiver ici est assez à sa place. Quelques gelée nocturne depuis 15 jours. Plus normal que l’année dernière qui n’a pas vu un seul jour de gel. J’attends janvier, c’est en général à ce moment seulement que le vrai froid arrive.
    Seul signe objectif, l’orme a encore toute ses feuilles, alors que d’habitude il est presque entièrement déplumé à la St Nicolas…
    Je continue patiemment à laisser tourner le moteur de l’auto chaque fois que je m’arrête pour faire une course, histoire de participer activement à l’accélération du réchauffement climatique. :devil:

  6. Hier, j’ai fait une balade sur les contreforts du Vercors.
    J’ai vu un beau coucou en fleurs !!! A 500 m d’altitude un 11 décembre !!!
    Il y a 2 semaines, donc fin novembre, j’ai vu aussi beaucoup de gentianes champêtres et de gentianes à longues feuilles en pleine floraison. Certaines mêmes en boutons. Dans le Vercors à 1200 m d’altitude !
    Et même une Blakstonie perfoliée en boutons !!!
    Les pauvres ont du bien souffrir car il a neigé depuis.

  7. j’ai encore des cœurs de marie j’en avais laisse quelques pieds pour les derniers bourdons et ils continuent de fleurir
    ainsi que des primevères mais avec la tempete de ce jour il ne restera plus rien demain

  8. Dans le sud aussi la mer est sans cesse démontée et l’eau est assez haute dans les canaux en ville mais la température est relativement douce. Les villes et villages d’à côtés ont subi des dommages collatéraux, mais ça ce n’est pas la faute du réchauffement climatique malheureusement… :dizzy:

  9. Mon frère Claude a définitivement rentré ses vaches à l’étable. C’était avant hier 17 décembre. Un record pour lui. Pour ses vaches aussi. :wink:

  10. Depuis lundi de cette dernière semaine 2014, l’hiver est enfin venue avec sa couche de neige ; ouf !!!! :blush:
    On désespérait de voir la campagne toute blanche mais ça y est ! Magnifique :cool:
    Bonne fin d’année à tous et joyeuses fêtes !!!! :smile::smile::smile: :wub:
    Ne forcez pas trop sur les gourmandises et autres sucreries !! :sick:

  11. Sur le Vercors, c’est le vrai Grand Nord …
    Très impressionnant, et pourtant, je suis une habituée !

  12. Ça y est , il fait 24° dans le jardin …. Canicule sur le Finistère , faut que j’aille boire une bière !!!
    :cool:
    Sans rire , lorsque je vois les températures sur la plupart des régions de France … Je suis bien ici , au frais sur ma terrasse , à siroter une bière ( une Gulpener que mon père m’a ramené de je ne sais où !! ) … A la votre les amis !
    Ah , il était bon ce temps où sur FR3 , on nous disait de boire des bières pour lutter contre la canicule !!
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/canicule-quand-fr3-recommandait-de-boire-15-litre-de-biere-par-jour-760236.html

  13. Fort instructif et très bien présenté.
    La situation en France est sans doute différente sur le plan climatique (une canicule y est peut-être de température plus élevée ?) mais ce qui est relativisé ici vaut sûrement aussi pour nous.
    Question subsidiaire… Une canicule dans l’océan arctique c’est 20°C en été ?

  14. Il est dit dans l’article qu’il n’y a pas de différence significative quant au nombre de canicules entre le début de la période étudiée et la fin de la période. Si, quand même : 13 périodes de canicule (63 j cumulés) au cours des 15 dernières années (1990-2015), alors qu’il n’y avait que 7 périodes (35 j cumulés) sur les 15 premières années étudiées (1911-1936).
    En tous les cas la Franche-Comté pulvérise tous ses records cette année : déjà 31 jours cette année au-dessus de 30°C (je le tiens d’après Dan qui est mon météorologue local de référence)

  15. :tongue:
    Un coup de chaud très sérieux en juillet et heureusement un mois d’août qui distille quelques averses bienfaisantes.
    Au jardin, je suis stupéfait de constater que malgré l’absence d’arrosage les tomates sous serre se portent à merveille : année exceptionnelle.
    J’ai enfin pu découvrir les variétés transmises si chaleureusement par Francis (Grozney, Habitant du nord, Petit chaperon rouge) et ça me fait bien plaisir. Je découvre aussi des variétés transmises par Bernard et qui sont excellentes : Striped chocolate, Mammoth, Italian giant paste…
    De quoi se consoler de la catastrophique récolte de PDT (merci les courtilières), de haricots (sécheresse + graines foireuses) et de l’absence de girolles en juillet : il m’a fallu me rabattre sur le Beaujolais. :blush:

  16. Dans mon jardin, autant le printemps fut désespérant, autant maintenant je croule sous les haricots! Les poireaux, les bettes et les carottes sont magnifiques, les choux prennent beaucoup d’ampleur. C’est une très bonne année mais qui m’a coûté cher en eau!
    A c’t’ heure, avec des t° variant entre 20° et 30°, des nuits douces et de l’eau, je crois que tout ça devrait bien se terminer… :smile:

  17. C’est beau le spectacle de la mer en furie dans la tempête … Mais c’est dangereux , très dangereux de s’y approcher !!! En une fraction de seconde on peut perdre la vie emporté par une vague . Alors est-ce que ça vaut le coup de prendre tant de risques pour une photo , qui ressemblera à 10000 autres ?
    Si cette vidéo prise hier peut faire réfléchir quelques uns … Et bien regardez la , mais attention , ça n’est pas du cinéma .
    Il m’est arrivé une fois d’assisté à ce genre de scène , c’était une mère et son enfant , ils ont eu beaucoup de chance que la vague les ramène sur le sable … Mais je peux vous dire que vous ressortez marqué par ce genre de mésaventures tout à fait évitables .
    http://www.letelegramme.fr/bretagne/portsall-l-impressionnante-video-du-couple-emporte-par-les-vagues-09-02-2016-10952387.php?xtor=EREC-85-%5BPartageFB%5D-20160209-%5Barticle%5D&utm_source=PartageFB&utm_medium=e-mail&utm_campaign=PartageFB#closePopUp

  18. Ben dis donc, c’est très impressionnant.
    Je connais quelqu’un dont la collègue a vu son mari emporté par une vague en une fraction de seconde. C’était son voyage de noces et ça s’est terminé par un deuil.

  19. On ne peut rien contre la force de l’eau, même ici lorsqu’une rivière est en crue. Alors la mer, tu parles …
    Finalement, c’est assez rassurant d’une certaine façon de voir qu’on est toute petit face à la force des éléments naturels. Car si l’Homme avait pu dominer encore un peu plus les choses, ça fait longtemps qu’il ne resterait plus grand chose sur cette planète. Enfin, c’est un avis très personnel …

  20. Il m’est arrivé quelques fois de voir la mer déchaînée
    .
    Une fois j’étais en bateau pour traverser la manche, à la merci de l’équipage. Je n’ai pas eu peur, n’ai pas été malade, mais j’étais un peu jaloux du commandant de bord et de son second qui regardaient les touristes valser ou se terrer, narquois, debout les bras dans le dos, sans s’agripper à quoi que ce soit. J’ai compris ce jour là que je ne savais rien des mouvements de la mer, roulis, tangage. Petite leçon d’humilité.

    La deuxième fois c’était dans le Finistère sud. Ben en y repensant je crois que j’étais comme certain Breton au sommet d’un à-pic jurassien : littéralement saisi par l’espace, le vent et le vacarme de la grande marée, pétrifié. Et pourtant je me trouvais assez haut sur un cordon dunaire, et à près de 100 mètres de l’eau.
    J’aurais voulu rester là des heures pour me rassasier d’impressions, des finesses de couleurs, des mouvements de l’air et de l’eau. Mais je ne crois pas que j’aurais pu m’approcher ; cette vidéo me paraît plus efficace qu’un long discours de prévention.

  21. Ce qui m’a choquée c’est que la personne qui prenait la vidéo continuait à filmer et ne cherchait pas à aider le sauveteur et les 2 autres personnes. Il ne semblait pas très loin puisqu’à un moment on entend le sauveteur s’adresser à lui avant que les 2 autres apparaissent sur la vidéo.

  22. Ça peut choquer c’est vrai Cath , mais c’est comme demander à quelqu’un d’entrer dans une maison en feu … C’est suicidaire .
    La personne que l’on voit sur la vidéo tenter de sortir les deux personnes âgées du pétrin , n’est pas le sauveteur , car lui aussi s’est trouvé mal embarqué dans l’affaire . Celui qui les a tous sauvé , n’est pas présent sur la vidéo , c’est un gars du coin qui connait bien la mer , et qui se trouvait là au bon moment . Vous savez , c’est triste à dire , mais dans des situations pareilles , il n’y a pas grand chose à faire sinon risquer soit même de perdre la vie . Lorsque vous sortez indemne d’une avalanche en montagne , vous pouvez sans trop de risque tenter de sauver des personnes coincées sous la neige … Dans une mer déchainée comme ici , c’est un tout autre problème . Maintenant , c’est vrai que la personne qui film la scène aurait pu stopper la vidéo et alerter les secours , mais dire qu’elle aurait dû se jeter à l’eau , certainement pas .

  23. En plus, je dirais qu’on ne peut pas savoir quel comportement on aurait face à tel événement tant qu’on ne l’a pas vraiment vécu. On peut toujours dire que dans de telles circonstances (la guerre par exemple) on aurait été du côté des courageux alors qu’en fait on aurait peut-être fait partie des lâches parce que la peur au ventre ça existe à un moment donné (même chez les plus costauds) et rien ne peut la juguler. N’est pas un héros qui veut.
    En tous les cas, dans le cas présent, moi qui ne sais pas nager (ben oui, ça existe …) je ne serais sans doute pas allé à l’eau pour sauver la personne car à coup sûr j’y serais resté.

  24. … Même quelqu’un qui sait très bien nagé aura du mal à s’en tirer . Je crois qu’il faut vraiment se rendre compte de la force qu’ont ces vagues qui vont vous fracasser contre les rochers . Regardez à quelle vitesse le monsieur est entraîné vers le large !

  25. Je suis d’accord pour dire comme Bernard qu’on ne peut absolument pas préjuger de notre comportement dans une telle situation.
    En ce qui me concerne, je ne m’avancerais pas sauf si …
    C’était un de mes enfants qui était en danger parce que dans ce cas, la raison n’existe plus.
    Il ne reste que l’instinct maternel.

    En ce qui concerne les avalanches en montagne …
    Détrompe-toi Yves.
    Les exemples de sauveteurs qui sont en train de rechercher ou dégager des personnes ensevelies sous une avalanche et qui s’en prennent une autre sur la tête ne manquent pas.

  26. Oui bien sûr , il peut arriver qu’une autre avalanche se déclare au moment d’un sauvetage ( j’ai fait une recherche là-dessus , ça reste quand même exceptionnel ) .Par contre avec une mer déchainée , c’est une certitude , les vagues reviendront les uns après les autres .Et là , je peux te dire que je ne me trompe pas .

  27. J’ai entendu hier un bout d’émission radiophonique sur Herman Melville, célèbre auteur de Moby-Dick. Il a été marin et a témoigné du sort terrible des « damnés de la terre »… en mer. Cela m’a remis en mémoire les commentaires de Yves sur sa propre expérience.
    Et savoir nager ne sert finalement pas à grand chose dans une mer où l’hypothermie voire les requins ne vous laissent que quelques minutes d’espérance de vie.

  28. Finalement, sachant que dans ce cas-là il n’y a pas d’issue, mieux vaut encore ne pas savoir nager !

    Finalement, si j’en juge par ce que dit Christophe sur un commentaire ancien de Yves, il y a toujours quelqu’un sur ce blog qui se souvient de ce que l’un ou l’autre a dit cinq ans auparavant. C’est plutôt chouette ça …

  29. En tapant « météo » sur le blogadupdup, je tombe sur cet article.
    Et finalement, je ne suis pas mécontente parce que pour une fois, je comprends la contrepèterie dans le commentaire précédent :biggrin:
    Mais là n’était pas le but.
    J’aimerais bien relancer le sujet du « réchauffement » ou « changement » climatique.
    Je n’ai peut-être pas choisi le post le plus approprié du Blogadupdup mais Bernard corrigera le tir s’il le faut.
    Réchauffement, il n’y a pas de doute pour les régions nordiques comme par exemple le Groenland où maintenant, les rares agriculteurs du sud de l’île vont devoir s’équiper pour l’irrigation vu les augmentations de températures et la diminution des mois enneigés. Sans parler des glaciers alpins qui fondent à la vitesse grand V. Il y a des chiffres là-dessus mais « moi, personnellement » (clin d’oeil à Jacqueline), je n’ai pas besoin de ces chiffres parce que je l’ai constaté à plusieurs endroits sur une période de temps de 50 ans … C’est affolant la différence ! Ah, que je suis heureuse d’avoir fait de l’alpinisme quand il y avait encore de la neige et des glaciers. Que cela doit être triste de faire de l’alpinisme maintenant !
    Ces considérations qui, sans doute, ne vous intéresseront guère m’ont été inspirées par cette constatation …
    Dans les Alpes françaises, l’hiver a été très très enneigé, « du jamais vu depuis » (clin d’oeil à Fadette) plus de 40 ans. Des mètres de neige à 2000 mètres d’altitude. Encore aujourd’hui, plus haut que les pelleteuses qui tentent de déneiger les chantiers en cours commencés l’été dernier :shocked:
    Et au Ladakh (nord de l’Inde entre la chaîne de l’Himalaya et la chaîne du Karakorum), l’hiver a été si peu enneigé que la route entre Srinagar et Leh vient de rouvrir ce qui n’était jamais arrivé si tôt dans l’année.
    L’an dernier, beaucoup de troupeaux ont été décimés dans certaines régions d’Asie à cause du froid durant l’hiver.
    Je peux me tromper mais il me semble que le changement global est évident, le réchauffement local moins évident. Je crois que certaines régions vont connaître un réchauffement et peut-être que d’autres connaîtront un refroidissement.
    Malgré tout globalement, il y aura (et il y a déjà je crois) réchauffement.
    Qu’est-ce que vous en pensez, vous ?

  30. A priori, le réchauffement touche l’ensemble de l’hémisphère sud mais au nord, c’est plus contrasté. Le réchauffement ici en Franche-Comté est important, il n’y a jamais eu aussi peu de gel au petit matin que cette année. Le réchauffement est évident, aussi bien en été (des sautes de chaleur au-dessus de 35°C devenues la règle courante) qu’en hiver (il n’y a quasiment plus de journées en-dessous de – 10°C).
    A mon avis, pour l’enneigement exceptionnel dans les Alpes, cela peut s’expliquer assez facilement. Le réchauffement provoque un surcroît d’évaporation des mers, et les précipitations sur les terres sont donc mathématiquement plus importantes. Mais cela est très mal réparti, bien évidemment. Et ces précipitations en hiver tombent plus facilement sous forme de neige car les températures qui sont en augmentation favorisent la neige (la neige tombe généralement autour de 0°C ou un peu au-dessous mais pas à – 10°C). Mais je n’ai pas vraiment suivi ce qu’il s’est passé cet hiver et peut-être qu’il y a eu aussi d’autres conjonctions favorables.

  31. J’avais comme toi pensé à cette explication en ce qui concerne les chutes de neige.
    Ce n’est sûrement pas la seule et cela m’étonnerait que ce soit comme ça tous les ans à l’avenir. J’aimerais bien.
    On peut toujours rêver ! :biggrin:

  32. Pas de quoi pavoiser peut-être … :wink:
    Je m’explique.
    Il y a d’énormes quantités de glaces qui fondent au pôle nord et qui s’écoulent vers l’Europe occidentale. D’où un refroidissement sur les régions et pays qui sont en première ligne, dont la Bretagne (la température de l’eau y baisse de manière progressive au fil des années). Mais dans vingt ans, lorsque tout le pôle sera fondu, la Bretagne rejoindra le club des gens qui grillent. Sauf que les autres auront eu (peut-être) le temps de s’adapter. :tongue:

  33. Yves , y en a un paquet qui veulent quand-même passer, malgré la fermeture des frontières bretonnes! :devil:
    Rentré ce samedi en Artois…Retour sous la chaleur (entre 32 et 35°)).
    Cà roulait bien et fluide, mais vers la Bretagne grosse circulation : au pif au moins 5km de bouchon au péage de Dozulé vers Caen!! :w00t: Jamais vu çà! Je pense qu’il y a plein de zozos qui fuient la chaleur…..Le prix du homard va tripler :cwy: ….M’en fous, on en prenait tous les jours au casier :whistle: …mais on ne prenait plus que çà :sick: … à part un maquereau ou un lieu suicidaire, ou un bar qu’avait perdu sa route, quasiment plus de poisson côtier :sad: …C’est inquiétant c’t’affaire!

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: