76 réflexions au sujet de “Et pan sur les sportifs !”

  1. Là tu exagères, Bernard, ou alors tu provoques, au sens étymologique du mot (si je ne me trompe pas ça vient de « pro-vocare » : inciter à parler). Donc, je réagis (et j’espère que d’autres suivront dans un sens ou dans l’autre)

    Je ne suis pas « sportif » pour un sou, mais je trouve sincèrement injuste ce genre de jugement facile porté sur les sportifs. Une position d’intellos (un peu jaloux) généralement. Donc, pourquoi toi ?

    Je m’explique.
    Tout sport est déjà quelque part un « jeu », et révèle donc, chez ceux qui s’y adonnent, une part de cette esprit d’enfance que tu aimes à trouver chez Mozart.
    C’est aussi une sacrée école de connaissance et maîtrise de soi (de son corps comme de son mental) et en ce sens assez comparable à la pratique virtuose d’un instrument. Roberto Alagna (ou un autre !), Frédéric Michalak même combat !
    C’est aussi une belle école d’humilité, car, ne nous laissons pas leurrer par les médias qui focalisent sur les gagnants, les sportifs, forcément, perdent plus souvent qu’ils ne gagnent. Et perdre quand on s’est super entraîné, et qu’on a en plus joué à armes égales, c’est tout de même super dur à encaisser !
    Tout cela ne te convainc pas ? Alors écoute ça !
    Tout sportif digne de ce nom fait partie de ces rares qui sortent (pour un simple entraînement comme une compèt’) même… en cas de pluie. Ca devrait plutôt vous lier, nan ?

  2. Qu’il est injuste ce Bernard !
    Injuste parce qu’il connaît peut-être mal (ou feint de ne pas le connaître) le monde des sportifs (et là je pense surtout aux amateurs) .
    Sans vouloir trop parler de mes expériences je peux tout de même dire que la préparation physique et mentale à une épreuve choisie et programmée est un vrai défi ; une fois l’épreuve franchie, on ressent un immense bonheur, celui du dépassement de soi, celui d’un vécu singulier, avec d’autres, dans une ambiance sympa (je me rémémore les courses longues distances à ski de fond, que ce soit la Transjurassienne ou la Vasalopett ; ou en vélo, la Louison Bobet…)
    Un sportif de haut niveau ne réussit pas qu’avec ses fibres musculaires, il y ajoute le mental, le psychisme. Ils sont rares les Schwarzenegger du rugby, du vélo, du ski de fond…

  3. Roland, Vincent, oui, oui, là je m’incline devant les arguments avancés par vous deux. Je suis assez d’accord avec ce que vous dites. Evidemment, c’est un peu facile de ma part de laisser entendre que le QI des sportifs est inférieur à la moyenne, mais je dois dire que je suis parfois atterré par le niveau des commentaires un peu affligeants et souvent très primaires lors des interviews de sportifs, y compris de haut niveau. Et quand aux supporters de certains matches, notamment de foot, le niveau dans les tribunes ne vole pas bien haut. Quand je parle de sportifs, j’y inclus aussi le monde des supporters. Et puis, il faudrait peut-être nuancer tout ça, il y a certains sports qui me semblent parfois attirer des « brutes épaisses » (notamment dans les jeux collectifs au ballon) et d’autres qui sont peut-être plus fins et qui concernent des gens différents. Mon article était donc un raccourci un peu trop rapide mais le titre du journal le Monde me tendait la perche, c’était trop tentant !

  4. Tu es tout pardonné Bernard, mais dis-moi, tu fais partie de ces rares qui lisent encore les journaux (Quelle idée ! Et tu lis les pages sportives en plus ?)… ou c’est un hasard ?…

    Ca va peut-être faire réagir aussi, mais je me demande si ce n’est pas, plutôt que les sportifs, les journalistes (et leur flot continu de lieux communs et pensées rapides donc simples) qui sont dangereux !

  5. En tous les cas, Vincent et Roland, vous avez réagi au quart de tour à mon article. De vrais sportifs ! Vous étiez déjà dans les starting-blocks ?

  6. Pour répondre à Vincent, il fait surtout partie des personnes de plus en plus nombreuses qui lisent le Monde sur Internet plutôt que sur papier ;)

  7. ELUCUBRATIONS SPORTIVES (suite)

    Si on peut être tentés de reprocher quelque chose aux sportifs, ou du moins au sport et à ce qu’il draine avec lui (supporter, etc.), c’est peut-être cet esprit de compétition qui, s’il correspond bien à un modèle libéral (« que le meilleur gagne !… et sans aucun scrupule ! »), n’est peut-être pas l’idéal le plus « moral » qu’on puisse imaginer pour une société.

    Et pourtant…

    Ce n’est pas à des naturalistes que j’apprendrais que le sport n’a pas inventé cette pulsion. Depuis plus de cinquante ans en plus (les travaux de Konrad Lorentz et d’un courant de l’éthologie sur la question, entre autres) on sait que l’agressivité (la pulsion qui incite à éliminer un congénère de son territoire) non seulement est un des quatre principaux moteurs du comportement de tous les animaux (à partir desquelles tout s’élabore) mais en plus, chez l’homme, non pas une « pulsion de mort » comme Freud qui l’avait suggéré quelque temps auparavant, mais une véritable « pulsion de vie » (peut-être immorale – ou plutôt amorale – mais sans laquelle même la morale ne pourrait se construire).

    Dumézil a de plus montré, je crois, que nos sociétés indo-européennes ont toutes été structurées en 3 ordres : les guerriers, les artisans et les savants. On trouve ça chez nous assez clairement depuis l’époque celtique (ou les savants étaient les druides) jusqu’aux fameux « clergé / noblesse (héritiers des seigneurs guerriers) / tiers état. J’ai la faiblesse (l’audace ?) de penser que les sportifs médiatiques actuels (avec le culte de l’héroïsme qu’ils suscitent) ne sont que la version moderne de cette caste des « guerriers » qui a toujours su mobiliser les foules.

    Il y a certes des façons plus « subtiles » de détourner voire sublimer son agressivité vitale (la science, l’art, la morale… l’observation à courte distance des oiseaux, etc…), mais à tout prendre je préfère des guerriers qui jouent à faire la guerre que des guerriers au premier degré (comme je préfère des « chasseurs » qui se contentent de « toucher » leur proie) ! Pas vous ?

  8. Vous avez sans doute suivi les JO de Turin et vous avez su que les skieurs franc-comtois ont rapporté des médailles ?.. parfait !
    Mais avez-vous lu la presse locale : c’est à dire l’Est Républicain ?
    Si oui, vous aurez remarqué qu’on ne nous présente, sur les photos, que les médaillés du Ht Doubs, ceux qu’on fête à grands coups de chauvinisme, à Pontarlier, à Montbenoît… les filles et les gars de Savoie font la fête chez eux…
    Moi qui aimais bien le ski de fond je commence à me faire du mouron : et si on devenait aussi con que les supporters de football ?
    Je sais bien que les médaillés ont un emploi du temps très chargé et que tout le monde veut les féliciter, mais la presse se doit de rendre à César ce qui lui appartient, non ?

  9. Le différend entre l’OM et le PSG va donner amplement raison à Bernard !
    Le climat entre les supporters des deux clubs est tellement exécrable que l’OM n’enverra, ce dimanche, que ses joueurs de la réserve et demande instamment aux supporters de renoncer à faire le déplacement à Paris…
    On est vraiment stupéfait de tels comportements ! Où va-t-on ?
    Ce qui m’amène à penser que les stades deviennent les exutoires des frustrés, des violents, des racistes et des xénophobes ! Et s’il y avait moins de fric et moins de magouilles dans le foot, peut-être qu’on n’en serait pas là.
    Affaire à suivre !

  10. Ouhhh !
    C’est vilain ça de faire des amalgames et de parler en mal de ce qu’on ne connaît pas.
    Les sportifs que l’on voient à la télévision et même les sportifs qui font de la compétition ne sont qu’une minorité des sportifs.

  11. Les incivilités, comme on les appelle désormais, font partie des petits combats quotidiens dans mon boulot. Le message, en gros, c’est qu’il nous faut utiliser les mots plutôt que les gestes et les insultes pour désamorcer les situations conflictuelles, sous risque de ne pas assez nous distancier spécifiquement des babouins. Avec tout mes respect pour les babouins. :ninja:
    Certains sportifs seraient-ils comme « mes » jeunes : déficients ?
    Ou bien c’est juste l’effet d’une trop grande sécrétion de testostérone ?

  12. « Le volume de vos tresses m’empêche de voir le foot-ball »

  13. Selon Le Canard enchaîné, à l’issue du match, le président de Nîmes avait « fait déposer à la porte du vestiaire 24 cartons de 12 bouteilles de vin.»….
    Le fameux pot-de-vin !!!
    Putain , Ça picole dur dans le foot !
    :w00t:

  14. Depuis quelques temps, je lis régulièrement des articles sur le sport, non pas que je m’y intéresse, mais je me dis parfois que j’ai dû louper un truc dans ma vie. Bref, j’aimerais au moins avoir quelques clés pour comprendre un monde qui m’a toujours été étranger (à part le Tour de France qui est très lié dans mes souvenirs à mon adolescence).
    Et quand je tombe ce matin sur ce type d’article où l’on dit qu’un très grand sportif – justement parce qu’il est très grand et ne perd jamais – tue le sport, je me dis que je ne suis pas près de comprendre ce monde-là.
    http://www.lemonde.fr/tennis/article/2016/06/27/et-si-djokovic-avait-tue-le-tennis_4958611_1616659.html
    Alors je retourne à la politique, tout m’y semble plus clair, c’est pour dire !

  15. oui, tu as sans doute raison parce qu’a priori c’est un journaliste qui a lancé le premier l’idée que ce sportif était en train de tuer le tennis.

  16. Ce commentaire, juste pour vous dire le niveau de leMonde.fr aujourd’hui.
    Il y a un match en ce moment et les Belges viennent de marquer un but. Et que dit le commentateur sportif du monde en direct ? « Pourquoi les Belges vont-ils souvent chez le coiffeur ? La réponse au prochain but … »
    Ah elle est bien barrée la Presse ! :angry:

  17. Je n’ai pas compris la vanne(si c’en est une). Ce que je sais , c’est qu’il nous reste encore une semaine de mesquinerie à subir puis on pourra enfin rebouffer nos frittes tranquillement! :smile: :smile: :smile:

  18. Pas suivi le match (personne n’est parfait hein ?).
    Comme je n’ai pas entendu mon voisin qui hurle à chaque but français et que je n’ai pas non plus entendu de klaxons dans la rue, je me suis juste douté que l’équipe de France avait perdu.

  19. La presse sportive démontre une fois de plus le grand n’importe quoi dont elle est capable. Des jugements à l’emporte pièce de types à peine capables de taper dans un ballon et aveuglés par des partis-pris et cette fâcheuse habitude de juger d’abord sur le résultat. Cet Euro était plutôt sympa avec des équipes surprenantes dans un sens ou dans l’autre. Des « petites équipes » qui sont allées beaucoup plus loin que l’on imaginait, des « grandes » équipes qui se sont trouées et sont sorties prématurément du tournoi.
    Quoi de plus normal et de plus attrayant ? Rien d’illogique ni d’injuste dans cette affaire.
    Un petit exemple: l’Allemagne a sorti l’Italie qu’elle ne parvenait pas à gagner en grandes compétitions. La France a fait la même chose avec l’Allemagne contre laquelle elle perd régulièrement dans les mêmes conditions et, enfin, le Portugal gagne la France qui le tenait en échec depuis longtemps ! :silly:
    Pour terminer, comme beaucoup, je n’aurais pas parié un centime sur le Portugal ni sur la France en début de compétition. .. et pourtant les deux se sont retrouvés en finale. Elle est pas belle la vie ? :tongue:
    Alors les commentaires foireux des journalistes dits sportifs … Aussi saoulant que les klaxons et les drapeaux des supporters ! :wink:

  20. Ce que je trouve toujours incroyable chez les journalistes, c’est leur faculté à encenser les sportifs quand ils gagnent et à les descendre systématiquement quand ils perdent. Mais ils ne sont en fait que l’exact reflet de ce que pensent les gens car sur les réseaux sociaux les supporters disent la même chose. A se demander si les journalistes, pour faire leurs articles à la noix, ne vont pas lire ce que disent les gens sur facebook …

  21. Beaucoup de bruit politico-médiatico…, de très beaux matchs que j’ai suivi avec intérêt.
    Je suis juste content qu’il y ait des surprises, et particulièrement pour mes amis Portugais.
    Je n’en reviens pas de l’évolution du football : je ne parle pas de l’argent, ça c’est toujours la merda, mais du niveau athlétique et technique.

    Je cesse donc l’entraînement, mais pas la bière. :smile:

  22. Buvez des bières devant un bon film … Car quoi qu’il arrive , la France et la Belgique ne peuvent se rencontrer en final lors de cette coupe du monde !! Peut-être dans quatre ans … :wink:

  23. Oui, je sais … alors le 15 juillet on boira plein plein de bières, histoire de faire ce match hypothétique à notre façon. Et on verra bien qui va tenir le plus longtemps entre la Belgique (représentée par Luc) et la France (Bibi). Non mais hé, c’est quand même pas un Breton qui va nous casser notre mondial à nous, non !!!!!!!!!!!!!! :whistle: :wink:

  24. Il s’est passé un drôle de truc samedi dernier à une messe de mariage à laquelle j’étais (je ne vais que rarement à la messe, mais pour ma filleule quand même !!!). Il paraît que les mecs qui étaient bloqués dans l’église (alors qu’ils auraient préféré être devant le match à la télé) étaient branchés dans l’église sur leur smartphone. Ce qui me semble quand même assez irrespectueux (mais bon, comme je ne comprends plus vraiment le monde dans lequel je vis, je me dis que c’est moi qui ne suis plus dans l’époque). Et quand le curé, après l’échange des alliances, a demandé à l’assistance d’applaudir les jeunes mariés (ce qui m’a surpris dans une église) ça a coïncidé pile-poil avec le moment où la France a marqué un but. Alors quand les gens ont applaudi (très fort me semble-t-il), je me demande qui vraiment ils ont applaudi dans l’église : les jeunes mariés ou l’équipe de France? :blush:

  25. C’est dommage que je ne sois pas là pour ce France / Belgique , sinon , j’aurai fait l’arbitre … Après deux cartons de jaune , je vous aurai mis un carton de rouge !!
    Je pense que vous auriez fini hors jeu face au breton !
    :smile:

  26. Bernard, il faut se méfier de ce qui se passe dans les églises :whistle:
    Lorsqu’ un de mes deux garçons (Jonathan dont j’ai parlé ici il y a peu) s’est marié …
    Juste au moment où lui et la mariée ont signé sur le registre, un rai de lumière traversant un vitrail les a illuminé. C’était vraiment magique et cela a marqué tous les assistants qui en ont parlé pendant longtemps comme un signe et bla bla bala.
    Toujours est-il que 7 ans après (nombre fatidique !), ils divorçaient :angry:

  27. Je ne m’intéresse pas du tout aux compétitions sportives qui se déroulent dans notre pays, je ne comprends jamais rien à ce qu’il se passe en la matière, mais je lis tout de même quelques articles sur le sujet, histoire de voir comment ça évolue.

    Et lorsqu’il y a une compétition mondiale de football, je souhaite toujours que ce soit un pays légitime qui gagne. Quand je dis un pays légitime, je parle des pays où les gamins jouent encore au ballon dans les rues (au Brésil par exemple), mais pas du tout d’un pays où l’on se contente d’acheter des footballeurs étrangers talentueux à coups de millions d’euros, alors qu’il ne se passe rien au niveau de la base. Pour cette raison, moi qui suis pourtant très amoureux de mon pays, je ne suis jamais pour que la France gagne. Sauf quand c’est contre la Belgique (ça c’est mon clin d’oeil taquin à Luc, en souvenir d’une certaine coupe du monde :wink: ). Et j’aime que la France prenne des déculottées, jusqu’à ce qu’elle se resaississe et qu’un jour on aie une vraie politique de sports en direction des jeunes (car je crois tout de même aux vertus du sport malgré les apparences).

    Si j’écris cela, c’est parce que je suis tombé sur un article du Monde où il est écrit : « … ce dernier avait débarqué dans l’organigramme avec pour principale mission d’activer son réseau en Premier League pour y vendre les joueurs à forte valeur marchande. » Bordel de merde, c’est ça le sport aujourd’hui en France ? :angry:

  28. Meuh non !
    C’est pas ça le sport en France.
    Ce dont tu parles c’est du commerce (et de la triche ose-je le dire ?), pas du sport.
    Encore que dire ça, c’est sûrement malhonnête parce que certains de ces « sportifs » dont tu parles sont sans doute de vrais sportifs avec des compétences hors du commun. Je ne suis pas à même de juger.
    Non, le sport en France, c’est ce que font tous les autres sportifs, ceux dont les médias ne connaissent même pas l’existence.

  29. Ben c’est pas en France c’est en Angleterre la premier league :whistle:
    Mais bon le sport est devenu depuis longtemps une histoire de fric plus ou moins honnête. Le foot ayant lancé la mode, le reste des sports pros se dépêchant de rattraper ses retards en la matière (rugby, hand, basket, judo, athlé….) et c’est partout pareil, pas qu’en France.

    De toutes façons la compétition c’est le mal. c’est un truc très capitaliste… Le meilleur, le moins bon… L’ingénieur élite, l’ouvrier la base…. Bref :lol:

  30. blanchiment d’argent/production
    sport/dopage
    Franchement
    Pas loin du rock’n’roll non ?
    Eh les gars on se calme, on va faire ses abdos et son petit footing sans se stresser !
    Moi le sport c’est à fond avec des gens que j’aime (dur actuellement) ou bière etc., c’est un partage, et un plaisir !
    Sinon j’aime les corps qui agissent avec excellence ou pas, du moment qu’ils sont sur leur chemin.
    Et je rejoins Florent à 1000% : sans compétition.
    Ben, juste le sport ou le plaisir de…
    Sinon pour les Belges (santé) ou les Anglais (on se calme vous avez crâmé not’ Jeanne ;-), je m’en fous, venez, on cause.
    :smile:

  31. Je parle de l’organisation du sport professionnel dans mon commentaire et non pas du sport amateur. Donc ce n’est pas la peine de me dire que j’ai tort en m’opposant que le sport amateur (d’autant plus que dans ma comparaison avec le Brésil, je regrette qu’il n’y ait pas du culture « football » dans ce pays). Et contrairement à ce que dit Etincelle qui dit que certains professionnels ont des compétences hors du commun, je pense qu’il est inutile de les rabaisser en disant qu’il n’y en a que certains qui les ont. Bien évidemment que ce sont tous les sportifs professionnels qui ont des compétences hors du commun. Enfin, quand même !
    Mon commentaire parle de l’organisation du sport professionnel. Et là, tous les gens que je connais qui s’y intéressent semblent d’accord pour dire que tout est pourri par le fric à ce niveau-là.

  32. Cela dit, je suis d’accord avec ce que dit Etincelle pour dire que le véritable sport, c’est le sport amateur dont ne parlent pas les médias.
    Mais ce n’est pas d’aujourd’hui que cette pratique de sport amateur est nettement en baisse.
    https://www.strategie.gouv.fr/point-de-vue/pratique-sportive-reguliere-francais-baisse-pistes-daction-publique#:~:text=Quant%20%C3%A0%20l'activit%C3%A9%20physique,(moyenne%20europ%C3%A9enne%20%3A%2048%25).

    Je n’ai pris comme exemple que le foot dans mon premier commentaire. Si on examine ce sport-là d’un point de vue des amateurs, ce n’est pas reluisant. Ici, comme un peu partout, les petits équipes sportives des villages disparaissent et il y en a eu 4000 en moins en France en peu de temps. Peut-être qu’Etincelle a raison de dire qu’il y a tous ces sportifs amateurs dont on parle pas mais il n’empêche que tous ces amateurs dont on ne parle pas, on en parlera encore de moins en moins car malgré leur bonne volonté, ces amateurs-là n’empêchent pas, dans le domaine du foot tout du moins (pour en rester dans l’exemple que j’ai choisi), le secteur amateur de se casser la figure.
    https://www.lesinrocks.com/2018/01/27/actualite/societe/la-situation-du-foot-amateur-en-france-est-une-catastrophe-enquete-sur-un-secteur-bout-de-souffle/

    Il y a plein d’équipements sportifs ici qui sont de moins en moins fréquentés. Et la désaffection ne vient pas du manque d’équipements. Il existe dans mon secteur quelques terrains de tennis sur lesquels je n’ai jamais vu un joueur (bon cela dit, c’est un mauvais exemple, car dans la plupart des cas le tennis amateur n’est pas un sport vu que les joueurs que j’ai déjà vus passent leur temps à ramasser des balles). Je crois que globalement, la situation du sport amateur n’est pas bonne en France.

  33. C’est bizarre. Cela doit dépendre des régions. Moi, j’ai l’impression de voir de plus en plus de monde faire du sport, notamment en montagne.
    C’est vrai que dans les Alpes, il y a toujours eu pas mal de gens sportifs.
    Mais ce sont peut-être plutôt des sports individuels que l’on pratique tout seul dans son coin ou éventuellement avec un petit groupe d’amis

  34. Bernard , je ne comprends pas cette phrase de ton premier commentaire ?! :wassat:
    Et lorsqu’il y a une compétition mondiale de football, je souhaite toujours que ce soit un pays légitime qui gagne. Quand je dis un pays légitime, je parle des pays où les gamins jouent encore au ballon dans les rues (au Brésil par exemple), mais pas du tout d’un pays où l’on se contente d’acheter des footballeurs étrangers talentueux à coups de millions d’euros, alors qu’il ne se passe rien au niveau de la base.
    L’équipe de France n’a pas gagné la dernière coupe du monde avec des joueurs étrangers … Mais avec des gamins qui jouaient avec un ballon dans les rues de leur pays … La France . C’est donc qu’il y a quelque chose de fait en France au niveau de la base , pour arriver à trouver et former assez de talents , afin de gagner une telle compétition .
    Pour ce qui est du foot amateur dans notre pays … C’est une histoire de bénévoles passionnés .
    Dans les années 80 , mon père était président d’un club de foot de la région . 950 habitants , 30 bénévoles pour s’occuper des gamins le samedi et des seniors le dimanche . 950 habitants , 3 équipes de jeunes ( minimes , cadets , juniors ) , 3 équipes séniors ( équipe A , équipe B et équipe C) ce qui faisait entre 90 et 100 joueurs au club !! Il y a maintenant , + de 2000 habitants dans ce même village … Et le nouveau président du club , a du mal à trouver 10 bénévoles pour entourer les deux équipes seniors qui restent . Alors arrivé un moment , comme il n’y a plus assez de bonnes volontés pour s’occuper des gamins … On ferme l’école de foot . Plus d’équipes de jeunes pour alimenter les équipes seniors …. Ce qui fait qu’au final , l’équipe du village disparait tranquillement du paysage .
    Et ce gros problème d’encadrement dans le foot , on le retrouve aussi dans d’autres sports . Mon beau-fils qui fait de la compétition dans le cyclisme amateur , fait partie d’un club , mais doit se débrouiller pour s’engager et se rendre sur les courses de la région . Alors lui ça va , il a sa voiture … mais lorsque c’est un gamin et que ses parents ne sont pas passionnés par le cyclisme , ou n’ont pas que ça a faire du week-end , il reste à la maison devant la playstation . Et au final , il y a de moins en moins de compétitions amateurs de cyclisme dans la région …

  35. Etincelle, évidemment si tu vas dans les zones où les gens vont en vacances en montagne par exemple … Tout le monde fait plus ou moins du sport en vacances.
    Mais dans ton village et les villages environnants ?

  36. Yves, je me suis mal expliqué. Effectivement, des enfants qui jouent dans la rue en France.
    Mais de jeunes Africains qu’on va déraciner de leurs pays, qu’on importe comme des objets vers l’âge de 18-20 ans, à qui on fait subir un entrainement intense, et qu’on naturalise (pour ceux qui ont de la chance), c’est aussi ça la réalité. Et comme c’est plutôt la triste réalité, je suis plutôt pour que ce soit le Kenya (ou un autre pays africain) qui gagne la coupe du monde, ils ont plus de légitimité que nous.
    Un article très fouillé qui montre l’ampleur des dégats :
    https://www.cairn.info/revue-politique-europeenne-2012-1-page-22.htm

  37. houla , moi je ne m’embarque pas sur ce sujet des français d’origine africaine de l’équipe de France ou d’ailleurs …

  38. Bernard, il faut faire attention quand on parle de choses qu’on ne connait pas.
    Tu serais vraiment très très surpris de savoir tout ce qui se fait dans mon village tant au niveau culturel que sportif mais aussi patrimonial, solidaire, j’en passe et des meilleures.
    je n’en reviens pas moi-même !
    C’est un village connu pour ça et beaucoup de personnes des villages alentours viennent chez nous pour leurs activités. Il faut dire que dans ce village dont je parle, Châteauneuf sur Isère pour être plus précis, il y a une mentalité exceptionnelle, énormément de bénévoles et de personnes qui s’investissent.
    Il ne faut pas penser que tous les villages se meurent comme peut-être celui où tu habites.

  39. Hou la la non, je n’habite pas dans un village qui meurt. 300 000 euros le prix moyen d’une maison. A 6 km de la principale gare de Franche-Comté. Et c’est l’une des communes qui a connu la plus grosse progression en nombre d’habitants entre les deux derniers recensements (+33%, la plus importante progression de Franche-Comté). Je ne vois pas pourquoi tu dis ça …

    Cela dit, Etincelle, si je te pose la question de savoir comment ça se passe dans ton village, c’est bien pour savoir comment ça se passe parce que je n’en ai aucune idée. De là à ce que tu me répondes que je parle de choses que je ne connais pas, alors que je te pose simplement la question … quand même … ! Relis quand même ce que j’ai écrit.

    Pour les bénévoles qui s’investissent c’est pareil dans plein d’endroits, sans l’investissement associatif les zones rurales ne vivraient pas.

    Dans mon propos de départ, je n’ai pas parlé de villages en particulier, je dis seulement que toutes les statistiques montrent qu’il y a une baisse du sport amateur en France. Et le fait qu’il y ait quelques endroits (ou quelques disciplines sportives) qui s’en sortent mieux, ça ne change rien du tout au constat.

    Et si tu me dis que ton village est connu pour ses activités sportives, c’est bien que ce n’est pas pareil ailleurs, sinon il n’y aurait aucune raison qu’il soit connu pour ça. Et c’est peut-être aussi parce que le reste de région Rhône-Alpes est sous-équipé (217 équipements sportifs pour 100 000 habitants, alors qu’en France il est de 257 en moyenne en province).

    Le débat sur les installations sportives est un faux débat de toute façon car il ne traduit pas la pratique du sport en France. Notamment parce que l’augmentation importante du nombre d’installations sportives n’empêche pas la baisse de la pratique du sport.

    A noter que lorsqu’un territoire est bien géré, la présence d’équipements sportifs, ce n’est pas au niveau d’un village que ça se gère mais au niveau des communautés de communes. L’équipement d’un petit village n’a aucun sens, surtout quand on habite à proximité de la ville et que l’offre y est abondante (tellement abondante d’ailleurs que ces équipements sont sous-utilisés). Normal que les habitants des villages voisins viennent faire du sport dans ton village, Etincelle. Il n’y a là rien d’exceptionnel, il en est ainsi partout en France. Tout se concentre dans le bourg local. Ici, c’est à Rioz. Normal tout ça …

  40. De toute façon, le principal sport pratiqué en France (et le plus populaire), c’est la marche et pour cela il n’y a pas besoin d’équipements sportifs. Et c’est dans les villes qu’on marche le plus (très facile de faire plus de 10 000 pas par jour) car ailleurs on prend facilement la voiture.

    Et puis, dernière remarque, beaucoup de sports sont trop violents pour être considérés comme étant bénéfiques pour la santé. Ici, des sportifs qui sont cassés de partout, j’en connais …

  41. J’ai relu attentivement ce qu’a écrit Yves sur l’implication de son père dans l’organisation du football local. Malheureusement, la situation décrite ressemble à ce qu’il se passe ici. Il n’y a plus d’équipe de foot ici. On oublie souvent le fait qu’il faut des bénévoles pour faire tourner les choses et les chiffres de la vie associative cachent parfois une double réalité : le fait que beaucoup sont devenus consommateurs d’activités, aussi bien sur le plan culturel que sur le plan sportif, mais que l’investissement (donner de son temps pour organiser les choses) est devenu plus rare. Mais ça existe encore. Sur mon secteur il y a des manifestations (exemple : les journées artisanales de Fondremand) qui nécessitent à chaque fois l’implication d’une centaine d’adhérents. C’est la condition pour que les choses aient lieu. Mais il arrive un moment ou un autre où les équipes de bénévoles s’essoufflent (et vieillissent faute de renouvellement) et l’activité s’arrête. Par fois ça repart sous une autre forme, parfois non. Et ce genre de choses est plus difficile à maintenir à proximité d’une ville où les sollicitations sont multiples. Ici, à Bussières, l’activité associative est un peu en stand-by du fait du confinement, mais pas seulement à cause de ça. Mais il se passe aussi plein de choses sous d’autres formes (tiens, ça me donne une idée d’article sur le sujet).

  42. Je reviens sur ce que j’ai dit sur la pratique de la marche qui me semble fondamentale pour le bien-être et la santé. En ce sens, l’activité physique me semble plus importante que l’activité sportive. On oublie souvent de le dire.
    Exemple : Si Yves se contente d’aller se promener tous les jours avec ses jumelles dans les dunes, personne ne dira qu’il est sportif. Mais s’il allait faire deux heures de badminton en salle chaque semaine, on pourrait dire de lui qu’il est sportif. Et je suis persudadé malgré tout que c’est bien la première activité (la marche), sur le plan de la santé, qui lui est la plus bénéfique.
    Je ne vis pas avec une sportive, mais Joëlle fait tous les jours une bonne heure de marche, et ça me semble plus important que toute autre activité sportive qu’elle pourrait faire. Finalement, c’est une sportive dans son genre.
    De toute façon, il n’y a guère que des vieux sur ce blog et les médecins disent souvent qu’au dessus de 50 ans, seuls la marche, le cyclisme et la natation sont à conseiller, le reste étant trop violent. Je ne sais pas quels sont les fondements ce ces conseils, mais je constate effectivement que les vieux qui passent devant chez moi en marchant ou en faisant du vélo (je n’en vois pas qui nagent) me semblent plus alertes que la moyenne.

  43. Bonjour,
    Je confirme la marche permet de réfléchir, s’évader, observer la nature, les paysages, et au final moins de stress.
    En plus, ca ne coûte rien de marcher!!!
    mon objectif quotidien : >= 10.000 pas
    Je ne suis pas vieux moi, je suis encore jeune la trentaine…
    Il n’y a pas de mystère, les vieux qui font des activités ( jardinages , apiculture, lecture, etc)ont moins de maladies. La nature a horreur du vide…
    Bonne journée

  44. Comment je suis arrivé sur ce blog?
    Je m’intéresse à la sécurité alimentaire depuis un moment.
    J’ai lu un rapport de semence sans frontière ou autre je me rappelle plus du nom qui préconise de semer des graines de pomme de terre pour les pays « pauvres » sans infrastructures ( ports, aéroports, routes etc) car c’est plus facile de transporter les graines.
    Honnêtement, je n’ai jamais réussi à avoir des graines de pomme de terre, les fleurs tombent souvent, même après fécondation avec me petit pinceau.

    Je trouve ce blog super intéressant en plus très actif :smile:

  45. Mo, je n’ai pas perdu de vue ton commentaire sur les piments, je vais prendre contact avec toi et t’envoyer des graines dès que possible :wink:

  46. C’est vrai , il est primordial pour moi de pratiquer la marche tous les jours . Enfin , quand j’en ai encore la force . :sad: J’explique …
    Je fais cinq jours par semaines pendant 8 heures , un travail très physique . Un travail que l’on peut comparer à un sport , il faut bien s’étirer avant de démarrer pour détendre un corps meurtri par les efforts de la veille , les pathologies qui résultent de ces gestes répétés à longueur de journées , sont comparables à celles rencontrées par les sportifs professionnels (tendinites , luxations , déchirures musculaires , calcifications …. Et danger de coupures profondes à tout instant ) . Et puis le stress de ne pas respecter les cadences .
    Alors , après tout ça , s’il fallait juste aller marcher pour marcher … Je pense que je n’en aurais pas le courage . Mais lorsque je quitte la maison pour m’évader un peu , c’est ma passion pour la Nature qui me porte . Ecouter l’oiseau , compter papillons et libellules , admirer la lumière sur l’océan … C’est ça qui me fait marcher !! Et quand je suis-là , je n’ai plus de maux , je respire … Et que ça fait du bien à la tête et au corps !! :happy:
    Et comme on dit , cette thérapie n’a pas de prix … C’est normal , c’est gratos !! :wink:

  47. Une définition rigolote du randonneur lue ce matin …
    « Un bon randonneur se reconnait à son équipement. Pour lui, le hasard n’existe pas et son sac à dos est une caverne d’Ali Baba. Par conséquent, il lui faut des dizaine de poches, si possible étanches, dans lesquelles il fourre des tas d’objets de survie selon une liste établie longtemps à l’avance. Dans son HLM, il aura répété maintes et maintes fois les mêmes gestes jusqu’à ce qu’ils deviennent une habitude : bouteille thermos, canif suisse, K-Way, gants de secours dans la poche ventrale inférieure. Couverture de laine, lasso, piolet, lampe de poche, chocolat dans la poche supérieure. Fruits secs, fusée de détresse, équipement radio, bouée dans les étuis latéraux. Sans oublier le chien d’avalanche gonflable et le bout de ficelle dans la poche centrale.
    Son sac pèse quatre-vingt cinq kilos, dépasse sa tête d’environ 1 mètre et il lui reste à régler son réveil à 4 heures du matin pour franchir la dizaine de cols qui le sépare du refuge qu’il pourrait atteindre en téléphérique en moins d’une heure. »
    C’est évidemment légèrement caricatural :whistle: :w00t:

  48. Oufff , j’y ai échappé belle , n’étant pas très bon de la tête lorsque je jouai au foot !! :blink:

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: