A propos de la grippe aviaire (5)

LA GRANDE MANIPULATION. Et s’il y avait un gros coup monté derrière toute cette histoire de grippe aviaire ? Le truc est quand même un peu gros : le virus commence à faire parler de lui dans les élevages industriels asiatiques et on en arrive, trois ans après, non pas à condamner les gros élevages concentrationnaires comme il aurait été logique de le faire, mais à interdire les petits élevages artisanaux ou amateurs de plein air et même à accuser sans retenue les oiseaux sauvages.

Le Canard Enchaîné de la semaine dernière nous donne des arguments convaincants, émanant de Juan Lubroth, expert à la FAO, et de l’ONG espagnole « Grain », qui accusent au contraire l’élevage industriel d’être le grand coupable dans cette affaire. Voici ces arguments qui s’appuyent sur des constats :

1 – C’est dans les pays où la production intensive de volailles est la plus développée, notamment dans des fermes industrielles intégrées à de grands circuits commerciaux, qu’est apparue la grippe aviaire.

2 – La propagation de la maladie ne s’est pas faite selon les itinéraires et les saisons de migration des oiseaux mais correspond aux voies de transport des volailles, oeufs à couver, aliments, notamment par la route et le chemin de fer.

3 – Il y a toujours eu des grippes aviaires dans les petits poulaillers mais qui n’ont jamais évolué vers des formes pathogènes, alors que ce virus, qui est plutôt bénin en temps normal, trouve dans les grandes concentrations industrielles de volailles (27 poules par mètre carré) des conditions idéales pour muter.

4 – Ce n’est pas un hasard si le Laos, bien que survolé par des millions de migrateurs, est l’un des rares pays asiatiques à ne pas être touché par le virus : il a interdit les frontières à la volaille industrielle de Thaïlande et les éleveurs laotiens élèvent leurs poules dans des conditions normales, c’est à dire que les volailles ne mangent ni matière fécales, ni litières … comme dans les autres élevages asiatiques (vous saviez, vous, que le poulet que vous dégustez le dimanche avait avalé tout ça !).

Finalement, avec un peu de recul, on peut dire que tous les ingrédients étaient réunis pour que la machine s’emballe : des lobbyings puissants, des politiques qui lèchent les bottes du patronat, des médias qui ne peuvent qu’en rajouter une couche de plus, au risque sinon de plus faire de l’audience, des occidentaux à qui l’on a inculqué la culture du « risque zéro » dans un monde qu’ils souhaitent aseptique et qui ont le trouillomètre à zéro dès que se pointe le moindre microbe (ah, les pauvres, s’ils savaient qu’on en respire 14 000 par heure en moyenne !).

Ce qui m’inquiète dans cette histoire, et tant que simple citoyen qui a droit à l’information, ce n’est pas qu’on ait cherché à me manipuler (mes articles montrent au contraire que je n’ai pas été dupe depuis le début), mais que nous sommes peut-être manipulés à tous les niveaux de l’information, sur tous les sujets. Même dans un journal comme leMonde.fr, plutôt du genre sérieux, que je lis tous les jours, je n’ai trouvé aucune des infos énumérées ci-dessus qui montrent du doigt les élevages industriels.

Justement, à propos de ce journal, je vais terminer cet article par un petit trait d’humour. Il y a quinze jours, leMonde.fr publiait un article censé montrer que les oiseaux migrateurs, en étant bouffés par les chats, pouvaient transmettre le virus au genre humain. Mais la photo qui illustrait l’article montrait un chat en train de croquer, non pas un oiseau sauvage, mais … un oiseau domestique ! Quelle art de la mise en scène !

v_6_ill_691865_bref_chat[1].jpg

5 réflexions au sujet de “A propos de la grippe aviaire (5)”

  1. Le pire c’est de regarder n’importe quel reportage à la télé sur n’importe quel sujet que tu connais bien… tu te rends compte (en connaisseur du dit sujet) que c’est du grand n’importe quoi… j’ose même pas imaginer comme on ne se rend compte de rien sur les sujets qu’on ne maîtrise pas !

    Par exemple, je vous parle même pas, afin de ne pas m’énerver, de la manière dont les médias traitent en ce moment les problème de droits d’auteurs et de téléchargement, sujets que je connais un peu: tous les articles/reportages que j’ai vu dans les médias de masse non spécialisés étaient un ramassis de connerie devant lequel le non initié est complètement emmené où veut le (pseudo)journaliste…

    … si ça se trouve même dans les émissions de cuisine ils nous mentent !

  2. Plusieurs articles sur internet vont dans le sens du Canard, je pense effectivement plus probable que la maladie passe par des concentrations d’oiseaux d’élevage que par des oiseaux migrateurs, qui doivent être en pleine forme avant d’attaquer leur périple… Mais bon, à expliquer à une classe de 25 gamins, c’est pas évident ! Et j’ai tendance à comparer les téléspectateurs avec une classe d’élèves…
    Et en tous cas, ce n’est pas par hasard qu’en France, c’est un élevage intensif qui ait été touché.

  3. A propos de l’élevage intensif français contaminé…
    Avez-vous vu le reportage diffusé dimanche dernier par « Arrêt sur images » (sur la 5) ? Pour l’éleveur concerné, l’infection serait probablement venue des… journalistes qui ont défilé dans son élevage après avoir filmé le canard « grippé » découvert près de l’étang d’à côté.
    L’idée me plaît bien… mais ce n’est malheureusement pas pour ça qu’elle est vraie, n’oublions jamais, dans ce cas comme les autres, de ne pas trop se laisser aller à prendre ses désirs pour la réalité ! (Ou alors sans trop y croire !)

    Sinon Bernard, le commentaire de Stephane m’incite à demander pourquoi tu ne commentes pas ici l’actualité concernant le sujet des droits d’auteur et des téléchargements ? Ne me dis pas que tu ne te sens pas concerné ! Et pi ça f’rait de belles discussions nan ?

  4. De quoi de quoi, mais et le principe de précaution vous en faite quoi?
    Il y a quelque temps , la peste bovine faisait des ravages chez nos ruminants puis chez nos politiques…Ha!!! ils n’ont rien fait alors qu’ils savaient tout (les politiques , pas les ruminants)Et bien maintenant ils font tout (et n’importe quoi) pour protéger leurs arrieres.
    Et en plus , s’ils peuvent emmerder (excusez il n’y a pas d’autre mot)un maximum de ceux qui les on critiqué ils ne vont pas se priver:rentrez vos poules ou mangez-les…les citadins rigoles…rentrez vos chats…ils rigolent moins (les citadins, pas les chats)…attachez vos chiens…là ce sont les chasseurs qui ne rigolent plus du tout.
    Et là ils sont allé trop loin . J’espere qu’ils vont s’apercevoir d’ici septembre qu’aucune espece de gibier ne peut attraper la grippe sinon les prochaines élections vont être dures.
    Au fait pour ceux qui pensent que les cygnes sont particulierement sensibles a la grippe ils faut qu’ils sachent que ce volatile n’est guère apprécié ni des chasseurs ni de certains écolos (oiseau territorial il empêche le gibier de nicher près de son domaine)et qu’il est beaucoup plus facile de repérer un cygne mort au milieu d’ un champ ou sur un étang qu’une cinquantaine de colverts sauf s’ils sont tous albinos et mort en tas….

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: