Du changement dans l’air (5)

Hé là, c’est Brind’paille qui a vu la première hirondelles franc-comtoise (c’était le 16 mars) ! Vous faites quoi les autres ? Et Dupdup, il vieillit ou quoi ?

rustique-23.jpg

rustique-16.jpg

14 réflexions au sujet de “Du changement dans l’air (5)”

  1. Je me pose une question, Bernard : le fait de sortir un article tous les deux jours n’a-t-il pas pour effet de rendre plus rapidement obsolètes ceux qui le précèdent ?
    Du coup, un sujet de fond comme « Quand nous bouffons de la merde » ne se trouve-t-il pas relayé au niveau d’autres instantanés ?
    A la télé déjà, une nouvelle chasse l’autre, le bruit médiatique occupe tout l’espace… et la pensée s’étiole dans l’abondance du fait divers.

  2. Oui, tu as sans doute raison Robert.
    Mais en même temps, les sujets reviennent sans cesse, sous une forme ou une autre et la discussion reprend parfois un ou deux mois plus tard. Par exemple, le sujet de la malbouffe dont tu parles est traité régulièrement, il revient souvent en filigrane. Et il reviendra de plus en plus souvent, car c’est un sujet qui me tient à coeur.
    Je crois qu’un blog est une forme d’expression très particulière dont il est difficile de trouver le rythme adéquat.
    Il faudrait sans doute que je me limite à trois articles par semaine (au lieu de 4 ou 5). Mais d’une certaine manière, sur les quatre ou cinq articles hebdomadaires, il n’y en a qu’un (ou parfois deux) qui sont sujets à discussion. Finalement, vu sous cet angle, les articles à peu près intéressants ne sont pas très fréquents et leur rythme n’est pas si rapide que ça. Il faut que j’y réfléchisse, ce n’est pas la première fois que ce genre de remarque m’interpelle.

  3. Ah bon, elles sont déjà là les hirondelles ?
    Je n’en ai pas vu vers chez nous dans la Drôme.
    Mais peut-être au-je besoin de lunettes ?
    Alors, cela voudrait dire que l’hiver est fini ?
    Oh non alors !!!

  4. Je me demande si on ne peut pas afficher à coté d’une nouvel article, (à la place des archives), les titres des derniers articles (par exemple les 5 ou 10 derniers) avec à coté de chacun d’eux le nombre des commentaires, réactualisé au fur et à mesure. Parce que je ne sais pas vous, mais pour continuer à voir les discussions sur des articles anciens, je dois faire défiler les nouveaux, et parfois c’est long à cause (ou grâce) des vidéos musicales et des photos.
    Là, on verrait d’1 coup d’oeil si de nouveaux commentaires ont été rajoutés, et il suffirait de cliquer dessus pour pour avoir accès aux dits commentaires. Et ça n’empêcherait pas pour autant l’ajout d’articles qui comme tu dis Bernard, n’appellent pas spécialement de commentaires.
    Voilà une idée. Je ne sais pas si c’est faisable.

  5. Pas encore vu d’hirondelles, mais vu « mes » premiers serins il y a une semaine et demie.
    Ils étaient une bonne dizaine et les tâches jaunes que faisaient leurs têtes sur l’herbe verte rivalisaient d’éclat avec le forsythia.

  6. Toujours pas vu la queue d’une aronde cette année ! Il me semble que les premières observations régionales sont de fin février… à Arbois comme l’an passé.

    Pour ne pas vous rassurer au sujet du réchauffement climatique, il paraît que bien des hirondelles ne franchissent plus la Méditerranée, séjournant en Espagne et même dans le sud de la France. La faiblesse des effectifs concernés ainsi que leur grand erratisme (ça vole rudement bien ces bêtes là) ne favorisent pas leur observation à cette saison.

    Il faudra bientôt se rendre à l’évidence que plusieurs hirondelles ne font pas le printemps non plus !
    Sont devenues rustiques les bougresses tout de même…

  7. Quoi que son vol soit des plus charmants
    Lorsqu’elle s’étire à tire d’ailes
    Je la rejoins, m’envole avec elle
    Pleine d’espoirs je prends mon élan
    Ferme les yeux et serre les dents
    Je m’élance, débordant de foi
    Ca y est! Je flotte dans un nuage de joie…

    (compétition de poèmes de printemps sur le blog du PP, qu’on se le dise !)

  8. Aujourd’hui, à Pagney dans le Jura (39), les trois espèces d’hirondelles classiques en plaine : Hirondelles rustiques (près de 100), 2 Hirondelles de fenêtre et 2 Hirondelles de rivage.
    Ce matin une nouvelle averse de neige avait blanchi les environs de Besançon, et cet après-midi, à quelques encablures, un « mini anticyclone » créait les conditions favorables à ce merveilleux ballet.
    Etonnantes et fortes giboulées en cette fin mars dans le coin.

    J’entendais aussi dans l’émission de Denis Cheissoux l’analyse phénologique de Jean-Paul Thorez, jardinier et ornithologue : il signalait, comme d’autres, la tendance à l’humidité du printemps et l’état du sol qui ne favorise pas une précocité du jardinage. Si la moyenne des températures augmente, certaines conditions restent dures et nos chères hirondelles en payent le prix : qu’ont-elles mangé hier sous ce déluge d’humidité glacée ?
    En tout cas, je n’ai pas encore mis le pied au jardin… sous peine d’y rester collé dans la glaise !

  9. Moi si, j’ai déjà mis les pieds au jardin et j’aurais mieux faire de lire le commentaire de Christophe avant d’y aller. Car effectivement, mes pieds sont restés collés dans la glaise. J’attends que la terre sèche un peu pour aller les rechercher …

  10. Mon compagnon à front blanc est de retour dans ma cour.
    Je viens de le voir pour la première fois cette année.
    J’aime le rouge-queue à front blanc.

  11. Bonjour,

    A la recherche d’une photo pour le blog que je veux créer, j’ai tapé « changement dans l’air » et VOTRE photo m’a interpellée.
    Elle est magnifique!
    Je n’ai pas trouvé où vous contacter donc je pose un commentaire.
    Serait-il possible d’utiliser votre photo en indiquant sur quel blog je l’ai prise svp?

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: