Graeme Allwright et Leonard Cohen

La dernière fois que je suis allé écouter Pierre Louki sur scène, c’était deux ans avant sa mort. Le concert se déroulait à Beaucourt, le 30 novembre 2004, et  j’avais été, une fois de plus, conquis par l’énergie que pouvait donner sur scène cet homme de 84 ans.

Mardi soir, j’étais encore à Beaucourt pour y écouter une nouvelle fois Graeme Allwright. J’avais assisté à un concert magnifique de lui il y a trois ans, dans le même lieu, il avait alors 79 ans. Mais cette fois-ci, j’appréhendais un peu. Trois ans de plus à cet âge, ça compte ! Mes doutes on été balayés dès la première seconde. J’ai vu arrivé sur cette scène un jeune homme fringuant avec une pêche pas possible. Même sourire, même regard, une voix de 82 ans … inchangée. La jeunesse de Graeme Allwright, tout comme l’avait été celle de Louki, est un véritable mystère pour moi. Mardi en fin de soirée, lorsque Graeme Allwright a quitté la scène, aucune fatigue ne se lisait sur son visage, le concert avait pourtant duré  … deux heures trois quart ! Une grande leçon ! Le lendemain matin, Joëlle et moi avons réservé des places pour son concert du 25 mars à Besançon au Petit Kursaal.

J’avais déjà mis la vidéo Suzanne sur ce blog, l’an passé. Mais comme il s’agit de la seule vidéo de bonne qualité que l’on trouve sur Graeme Allwright (et qu’il y a par ailleurs de nouveaux lecteurs sur ce blog), la revoici :

La chanson Suzanne que Graëme Allwright a traduite est de Leonard Cohen. La voici dans sa version originale. Cela se passait il y a presque 40 ans, Leonard Cohen avait été l’un des invités les plus prestigieux du festival de l’île de Wight en 1970.

Et puisque nous sommes dans les chansons de Leonard Cohen, voici deux autres extraits de ses chansons. Une première vidéo d’abord, qui date de 1986, Cohen y est accompagné par Sonny Rollins.

Et pour finir une autre vidéo qui date de 1988, je ne sais pas qui sont les musiciens qui accompagnent Cohen dans cette belle version de The partisan. Cette vidéo ne bénéficie pas d’autorisation pour être intégrée à un article sur un blog. Se rendre donc sur le site de Youtube (cliquer ici).

24 réflexions au sujet de “Graeme Allwright et Leonard Cohen”

  1. Je suis donc allé chercher les paroles de « Jeanne d’Arc » et OH, SURPRISE !
    Lisez, gentils Français, lisez :

    Adaptation française de Graeme Allwright :

    Jeanne d’Arc

    Jeanne, les flammes l’ont suivie
    quand elle chevauchait dans la nuit,
    pas de lune pour l’éclairer,
    ni personne pour la guider.
    Je suis si lasse de la guerre,
    j’ai tant envie des travaux de naguère,
    d’une longue robe de mariée
    pour habiller mon appétit grossier.
    Ah, quel plaisir de te l’entendre dire,
    je te guettais avec tant d’ardeur,
    tu sais bien que je désire,
    Jeanne, ta solitude, ta froideur.
    Et qui es tu demanda t’elle
    à cette voix dans la fumée,
    Je suis le feu, voyons, ma belle,
    et ton orgueil de glace me fait rêver.
    Alors, feu, tiédis ton corps,
    je te donne le mien, sois fort.
    Sur ces mots, Jeanne s’est lancée
    pour l’épouser à jamais.
    Le coeur de braise avait gardé
    ta place, Jeanne, de mariée,
    et la noce fut couronée
    de la robe tout noire et brûlée.
    Le coeur de braise avait gardé
    ta place, Jeanne, de mariée,
    elle a compris, c’était son lot,
    que pour qu’il brille, elle devait être fagot.
    J’ai vu ses cris, vu sa douleur,
    j’ai vu la gloire dans ses pleurs.
    Je ne sais comment peuvent s’allier
    tant de lumière, tant de cruauté

  2. Jean-Félix Lalanne à la guitare une vrai merveille !!!! Il fait moins de papiers que son frère Francis dans les médias et pourtant pour moi c’est lui l’artiste . Il vient tous les ans à la soirée « Autour de la guitare » dans la salle du Sterenn dans le village de Trégunc près de chez moi , un moment de pur bonheur pour nous musiciens amateurs .

  3. Vive la messe!
    Et Bernard, j’interviens difficilement sur le thème Graeme Allwright parce que ce n’est pas trop mon truc, pour le moment en tout cas. Mais par contre, si tu aimes toujours le jazz, j’ai découvert ce W E Gianluca petrella. Whaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! Est ce que tu connais?
    http://www.youtube.com/watch?v=a7s14dNthRQ

  4. Je dois bien admettre, que je n’avais même pas pris la peine ni d’écouter ni de lire l’article. Certains jour, les aprioris me rattrapent… Bon, j’ai un peu de temps, je retourne écouter « Suzanne » et Sonny Rollins.

  5. Oh, devin Dupdup, toi qui sait dès le lundi ce que sera notre prochain dimanche, peux-tu nous annoncer le soleil pour un prochain jour car je commence à en avoir par dessus le tête de ce temps de merde dont même Léonard ne parvient pas à lever la grisaille ?

  6. Luc de Belgique, finalement je me suis un peu trop avancé. Si jamais j’arrivais à mener ma semaine vénitienne à son terme, elle pourrait se terminer par un petit dimanche musical vénitien. Le jazz pourrait donc être reporté à la semaine suivante …

  7. C’est beau Bach même en Jazz , j’ai cette émotion qui monte !! :cwy:
    Après ça je peux aller dormir tranquille :sleeping:
    Bonne nuit

  8. Comme c’est de revoir Graeme Allwright, je l’écoute très très souvent ainsi que Léonard Cohen d’ailleurs ! c’est vrai que sa voix est toujours la même et ce duo avec Maurane est splendide !! Un très beau moment de bonheur !! j’ai bien fait de venir te voir !! Amicalement

  9. J’ai réécouté ce matin, avant d’aller au boulot, les différentes musiques proposées par les uns et les autres.
    Merci Yves pour les trois vidéos, je ne connaissais pas les noms des musiciens qui accompagnaient Cohen dans la version du « partisan ». De belles découvertes !
    Luc de Belgique, j’avais déjà écouté Gianluca Petrella (j’ai écouté énormément de jazz dans ma vie mais j’ai fait un break depuis un an) mais je ne connaissais pas ce morceau. Va vite falloir que je fasse quelques week-ends musicaux jazz !
    Filetta, « the partisan » de Noir Désir et 16 Horsepower est passé aussi quelquefois sur ma platine (j’ai écouté aussi Noir Désir en son temps …) mais j’avais complètement oublié cette version. Merci de me l’avoir remise en mémoire.

  10. Affaire Cantat ou pas j’écoute toujours noir désir avec un grand bonheur , mais franchement cette version ne m’avait pas fait frissonner , je l’avais même zappé , et là je l’ai redécouverte dans un autre contexte peut-être et … J’ai bien aimé !! Merci Filetta .

  11. Ce soir, ce sera la quatrième fois en quatre ans que je vais écouter Graëme Allwright en concert. Ce sera à Besançon.
    J’ai rarement vu une pêche pareille sur scène. 84 ans ! Belle leçon de vie.

  12. Graëme ALLWRIGHT je ne connaissais pas jusqu’à ce que notre chef de choeur nous propose un concert avec lui. C’est pour demain soir à AIFFRES –
    Donc suite à mon prochain commentaire après la soirée

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: