Nouvelle station de collète du lierre

La suite attendue de l’article de Christophe sur le vieux lierre paraîtra demain vendredi.
Son premier article aura donné l’envie à beaucoup d’entre nous de rechercher ce bel insecte qu’est Colletes Hederae, la collète du lierre. Les vieux lierres qui sont autour de la maison n’étaient plus en fleurs et je n’ai pas eu la chance d’y voir cet insecte. Ce sera, j’espère, pour l’an prochain.
Jean-Louis Romand vient de m’envoyer de superbes images de cette abeille qu’il vient de découvrir à Saint-Vit près de Besançon, ajoutant ainsi une nouvelle station à la carte de répartition de cette espèce en Franche-Comté.

colletes3

colletes2

colletes1.
Qui est-ce qui va trouver la prochaine station de cette espèce ?

Ce contenu a été publié dans Insectes et p'tites bêtes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

33 réponses à Nouvelle station de collète du lierre

  1. Christophe dit :

    Bravo Jean-Louis !
    Mais tu n’en est pas à ta première station découverte si je ne m’abuse ?
    Je trouve la dernière image extraordinaire, avec un insecte qui semble particulièrement apprécier sa friandise.
    Comme l’inscrit Jean-Louis sur une des images qu’il a publiées sur Yahoo, les fleurs de lierre ressemblent à des cornets de glace, ici, foin de l’habituelle pistache : c’est bien un cône à la fraise ? :cheerful:

  2. Bernard dit :

    J’ai moi aussi un petit faible pour la dernière photo. Je la trouve extraordinaire. Evidemment, ce serait faire de l’anthropomorphisme que de dire que l’abeille trouve du plaisir à « lécher son cornet de glace », mais c’est l’impression que ça donne sur la photo. Très expressif donc !

  3. Etincelle dit :

    Quelles photos !
    J’aime bien la deuxième aussi. on s’attend à voir l’abeille s’ébrouer tant elle est saupoudrée de pollen.
    Quand à la troisième, oui, vraiment extraordinaire avec ce beau rouge et surtout l’attitude de l’insecte.
    Comme quoi, même sans bras, quand on veut embrasser, on peut.
    Je n’aurais jamais imaginé qu’une abeille puisse enserrer ainsi avec son abdomen.
    Pour en revenir au lierre, le mien se décide enfin à fleurir.
    Les observations vont pouvoir commencer.

  4. Etincelle dit :

    Je reviens à l’attitude de l’abeille sur la dernière photo.
    Les gars, vous devez être bien gourmands parce que cela ne m’évoque pas une glace. Par contre, on a une impression de tendresse dans le geste de l’abeille. Ca me fait plutôt penser à une mère et son enfant.
    Mais au fait, pourquoi cette abeille se sert-elle de son abdomen de cette façon ?
    Est-ce que ce serait parce que le support sur lequel elle se tient (un piment ?) est trop lisse pour qu’elle puisse s’y accrocher simplement avec ses pattes ?
    Est-ce que tu sais, Jean-Louis ?

  5. Brind'paille dit :

    J’ai été impressionnée par la première : bigre, vise un peu les épaules, on dirait un catcheur!

  6. Bernard dit :

    Je saurai dorénavant de qu’il faut faire si je veux plaire à Brind’paille la prochaine fois que je la vois : j’aurai au préalable recours à la chirurgie esthétique et je me ferai greffer des épaules de catcheur ! Hou la la, y’a encore de la marge !

  7. Bernard dit :

    Etincelle, le lierre franc-comtois fleurirait-il avant celui de la Drôme ?

  8. Etincelle dit :

    Ca t’étonne ?
    Ca étonne tout le monde, et moi la première.
    Chez moi, tout fleurit plus tard qu’ailleurs.
    La glycine, les pivoines, …
    Je n’ai toujours pas compris pourquoi.
    Qaund la grand-mère de Marc (mon mari), qui habitait dans le Bourbonnais, venait chez nous, il fallait toujours que je lui prête des vêtements chauds. Elle ne comprenait pas pourquoi il fait plus froid dans la Drôme que chez elle.
    Peut-être est-ce parce que je vis dans le sillon rhodaniens qui est fortement venté ?
    Mystère et boule de gomme.
    Toujours est-il que, il y a deux semaines, le lierre chez un de mes amis, du sud Jura était en pleine floraison et ici, ça commence tout juste.
    Comme quoi, il ne faut pas avoir des idées toutes faites parce qu’elles sont parfois mises à mal.

  9. xixaria dit :

    Je pense avoir vu une collète sur un bord de fenêtre (il ou elle avait l’air très affaibli) j’ai reconnu ces beaux yeux noirs, son boléro et sa jupe rayée. elle est plus petite qu’une abeille commune.
    si j’ai bien compris une station découverte est le lieu où l’insecte a été vu.
    donc, une collète a été observée à St jean le vieux (st jean pied de port)

  10. yves dit :

    Ici pas de lierres en fleurs non plus !!

  11. Etincelle dit :

    Ici, il tombe des cordes alors même si le lierre commence à fleurir, c’est raté pour aujourd’hui.

  12. Bernard dit :

    Lorsqu’il tombe des cordes, je m’empresse de les récupérer. Je suis sûr que tu n’y a même pas pensé ! :silly:

  13. Etincelle dit :

    Eh oui !
    Pour une alpiniste, c’est un comble !

  14. Bernard dit :

    Plus je regarde la deuxième photo et plus je me dis que cette abeille là, elle fait pas trop souvent la poussière chez elle … :smile:

  15. Bernard dit :

    Vous n’essayez plus de trouver sur quelle type de plante est posée l’abeille de la troisième photo. Je connais maintenant la réponse …

  16. yves dit :

    Une aiguille à tricoter …. ?

  17. Emilien dit :

    Superbes photos ! Wouaouh ! Cette famille de Colletinae est fascinante (son cycle de vie, sa façon de récolter le pollen…) J’en ai observées, il y a 4 ans, dans un talus du bas Jura où elles avaient creusé de courtes galeries. Je pense que c’était Colletes cunicularius, qui visite les Composées. Je ne les ai pas revues l’année suivante (mais quelqu’un avait dû balancer de l’insecticide…).
    Je n’ai pas trouvé quelle fleur embrassait l’abeille de la 3ème photo.
    On aura la réponse quand ?

  18. Emilien dit :

    Suggestion :
    à mon avis ça n’est pas un bourgeon floral.
    C’est plutôt un capuchon de stylo en plastique.
    Non ?

  19. Bernard dit :

    Je laisse à Jean-Louis Romand le soin de donner la bonne réponse …

  20. JLR dit :

    Bonjour à tous,
    Bon, ben voilà :
    Quand j’ai découvert la bourgade dont on vous a parlé,
    je devais m’assurer (avant de pavoiser) qu’elle était bien habitée
    par l’espèce  » hederae « .
    J’ai donc pris quelques photos montrant maints détails
    en vue de détermination .
    Comme ces bestioles sont très remuantes voire piquantes,
    J’ai dû, pendant la casting, en maintenir une dans….
    une pincette en plastique rouge (désolé :sad: ) mais…
    j’ai pu ainsi l’approcher de mon oreille,
    elle m’a alors fait une  » Bzzzzzzz  » et m’a dit qu’elle n’avait
    pas souffert de l’opération .
    Elle m’a même confié sa fierté de paraître sur ce blog
    et m’a chargé de saluer tous les auteurs des commentaires
    Amicalement :
    J.L.R.

  21. Etincelle dit :

    A ton avis Jean Louis, est-ce que la façon dont tu as emprisonné l’abeille avec la pince la forçait à tordre ainsi son abdomen ou l’a-t’elle fait délibérément.
    En bref, je voudrais bien savoir si notre amie a eut un geste de tendresse envers la belle pincette rouge. :wub:

  22. xixaria dit :

    j’ai lu que les abeilles solitaires n’étaient pas « piquantes ». Et cette abeille est inoffensive pour les enfants.
    JLR peux-tu me dire si la star de ce casting est plus petite que les autres espèces d’abeille.

  23. JLR dit :

    Bonjour,
    — Pour Etincelle :
    L’abeille n’était pas écrasée par la pince,
    elle se tortillait en tous sens pour chercher
    un appui afin de se dégager .
    Pas detendresse particulière pour l’outil de torture
    (elle n’en pince pas pour la belle pince)
    — Pour Xixaria :
    Les abeilles solitaires n’ont pas l’agressivité
    des abeilles sociales (ou eusociales) qui sont
    des ouvrières-soldats chargées aussi de défendre la ruche.
    L’abeille solitaire (femelle) est une  » reine  » pour son
    propre compte préoccupée surtout par sa ponte et
    le ravitaillement de ses larves mais….
    je ne l’ai jamais disséquée et ne connais pas les détails
    de son anatomie piqueuse cependant:
    Le « principe de précaution » et la logique qui classe l’abeille
    dans le sous-ordre des  » aculéates  »
    (littéralement : porteur d’aiguillon )
    me conduisent à la prudence (d’où la pincette).
    La Collete ( 12 mm dans le cas présent) est effectivement
    plus petite et plus svelte que l’abeille  » à miel » qui sert souvent
    de référence mais il existe de nombreuses espèces d’abeilles,
    certaines sont minuscules et observables à la loupe ,
    d’autres plus imposantes telles la » scolie des jardins  »
    ou la « xylocope » des articles précédents .
    A chacun maintenant de faire progresser les connaissances
    à ce sujet :
    Allez donc carresser la Collète et racontez-nous… :ermm:
    Amicalement :
    J.L.R.

  24. Etincelle dit :

    Dis moi, Jean Louis, tu t’y prends comme ça avec les nanas ?
    Les pincer pour qu’elles se tortillent, en restant néanmoins à distance de peur de te faire piquer ?
    Parce qu’on a déjà le Dupdup qui les attrape avec un collet et les libère en grand sauveur, tout en dénonçant le voisin comme le poseur de collet.
    Alors, maintenant, il faut s’attendre à tout avec les gars de ce blog !
    Hihihi !!!!!!!!!!!

  25. xixaria dit :

    donc je pense avoir vu une collete au bord de la fenêtre et j’ai failli la caresser mais elle est tombée (elle n’avait pas l’air bien du tout, peut-être de l’insecticide dans les environs ?) merci pour tes précisions

  26. yves dit :

    Deux citations de Colette :
    «On peut espérer que, lorsqu’ils seront les maîtres du monde, les insectes se souviendront avec reconnaissance que nous les avons plutôt bien nourris lors de nos pique-niques.»
    et :
    «L’heure de la fin des découvertes ne sonne jamais.»

  27. Miniou dit :

    collete du lierre
    j’ai une immence cité sous ma fenêtre de cuisine. les premières sont nées exactement lundi il y a deux semaine. je guettais les naissances. progressivement année après année mon jardin est envahie par celle ci, je n’y touche plus pour les laisser se développer. j’ai réalisé des clichés de fécondation de reine et de grappes de males agglutinés sur la reine. je les présenterai au concours photo du gdsa 29 après recadrage.

  28. Bernard dit :

    Miniou, tu nous prépares un reportage sur le sujet ?

  29. Yves dit :

    Miniou … Doit-être comme moi une personne du Finistère ?
    Le GDSA 29 (Groupement de Défense Sanitaire des Abeilles du Finistère )
    http://gdsa29.free.fr/

  30. EtiNcelLe dit :

    On parle de notre amie la collète sur le dernier numéro de La Hulotte …
    Et en bien !
    Encore une fois, un super chouette numéro de La Hulotte dans ma boite aux lettres :smile:
    On ne s’en lasse pas, d’autant plus qu’il n’y en a pas assez souvent :sad:

  31. Bernard dit :

    je devrais également avoir ce numéro dans ma boîte aux lettres, mais comme je ne la relève que tous les deux ou trois jours … :angry:

  32. Christophe dit :

    Ouah, on parle donc de la dernière collète du facteur ?
    :cheerful: :cwy: :dizzy: :biggrin: :lol: :shocked: :tongue:

  33. Christophe dit :

    Je revois cette dernière image de Jean-Louis, même impression : c’est une très grande photo ! Beau sujet, cadrage parfait, et la couleur du bonheur avec l’impression qu’on bouffe une glace. Chapeau.
    Garçon : due gelati per favore. Une pour Jean-Louis, une pour moi. :smile:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: