116 réflexions au sujet de “Très calme à la mangeoire !”

  1. Les mangeoires ne sont pas encore sorties ! :blush:
    L’installation aura lieu demain matin à la première heure, promis juré !

  2. Des mésanges charbonnières, des charbonnières et quelques… charbonnières.
    Deux mésanges bleues et ouf, de temps en temps quelques verdier. Il faut dire qu’il y a encore quelques feuilles sur les bouleaux et les noisetiers et que les ormes sont toujours verts… A mon avis, les bestioles n’ont pas encore trop de mal à se nourrir!

  3. Je pense effectivement qu’il y a pas mal de bouffe dans la nature car certains oiseaux, qui connaissent déjà mon poste de nourrissage, ne viennent que quelques fois dans la journée.

  4. Cette femelle doit être un peu dérangée …
    Elle se fait bronzer uniquement les seins mais pas ce qui est autour et elle met son rouge à lèvres tout autour de la bouche mais pas dessus !!!

  5. Seule la mangeoire que j’ai mise en place au boulot fonctionne.
    Mésanges charbonnières et bleues, sittelle, quelques chardonnerets et verdiers ainsi que des pinsons. Ce qui est surprenant, c’est la première visite sur la mangeoire silo qui est sur le rebord d’une fenêtre de ma classe : une mésange boréale !
    Les oiseaux sont peu nombreux, sans doute en raison de la douceur et de la bonne fructification, mais il faut noter aussi que la migration sur des sites régulièrement suivis témoigne du très faible nombre des passereaux en général, particulièrement chez les mésanges, les fringilles et les grives. Mais les années précédentes avaient été marquées par des records.
    Je mettrai sans doute en place le nourrissage chez moi dans les jours à venir, le temps de retaper la mangeoire… à suivre.

  6. Là où je travaille, nous avons a mésange nonnette et la mésange boréale qui viennent à longueur de journée. En les observant attentivement, on finit par bien savoir les différencier (ce n’est pas facile pour le débutant).

  7. Ici , y’a du monde au resto !!!
    Le tournesol de Marc a du succès ……
    Ce matin :
    – 32 verdiers
    – 8 mésanges bleues
    – 5 mésanges charbonnières
    – 3 femelles merles noires et 1 mâles
    – 8 femelles pinsons des arbres et 2 mâles
    – 6 pinsons du nord
    – 3 chardonnerets
    – 3 rougegorges
    – 5 accenteurs mouchets
    – 2 bruants des roseaux
    – 4 bruants jaunes
    – 1 bruant zizi
    – 8 pies bavardes
    – 1 geai des chênes
    – 7 moineaux domestiques
    – un couple de fauvette à tête noire
    sur la pelouse pas loin de la mangeoire , 1 pic vert mâle, une bécassine des marais et 5 grives musiciennes .
    De passage dans le jardin ce matin (sans s’arrêter à la mangeoire ) 12 mésanges à longue queue .
    Et un temps bien gris avec un petit crachin bien Breton …. Mais il fait doux , là il a 14° au thermomètre et cette nuit pas moins de 10° .
    Les verdiers faisaient la loi depuis une bonne quinzaine de jours à la mangeoire . Mais , depuis que les pinsons du nord son dans le coin , ils ont trouvé plus fort qu’eux .

  8. Dan, chez toi, ce sont les moineaux qui font la loi ? :blush:
    Chez moi, c’est ma femme … ! :angry:
    Je ne sais pas ce qui est préférable. Enfin si, je sais… :smile:

  9. Il y a malheureusement trois espèces bien présentes fin des années 90 (lorsque je me suis installé ici )qui ont totalement disparu du jardin . Le pic épeiche , le bouvreuil pivoine et la tourterelle des bois . Les deux derniers sont vraiment devenus très rare dans la région …. C’est oiseaux étaient ( ou sont ??) capturés par des gardiens de prisons pour oiseaux , pour pouvoir les admirer disaient-ils . Ceci explique peut-être cela ?
    Le « corbeaudor  » qui devenait une vrai saloperie pour les oiseaux entre les mains de certains, je ne sais si ça existe encore ??

  10. Yves : je voulais juste dire que si tu n’as pas eu de tomates dans ta récolte estivale, tu as quand même une bécassine dans le jardin ! C’était très bête.

  11. Ah d’accord Christophe !!! Il est vrai que j’ai plus de chance avec les oiseaux qu’avec les tomates cette année encore .
    Je viens de finir les dernières betteraves rouges aujourd’hui . Il me reste encore des carottes et j’ai eu de superbes oignons de belles tête d’ail … C’est quand même bon les produits de son potager … Des odeurs du goût dans la cuisine ….. Du plaisir quoi !!!!!
    :smile:

  12. hou là là, j’espère que Bougrain-Dubourg ne lit pas ce blog, car ça va être chaud-chaud….Luc de Belgique, vous auriez pu trouver une recette plus sympathique que celle avec les vessies de porc!!! C’est vrai que c’est facile à trouver à Paris ces deux ingrédients : ortolan et poche de vessie, je ne suis pas prête de pouvoir en faire.. de toute façon je n’en ferai plus..

    J’en ai cuisiné, il y a une vingtaine d’années, à l’époque où cette espèce pullulait en Sologne, le plus simplement possible, à la broche farcis avec un grain de genièvre et un grain de poivre. :alien:

    Il faut quand même rappeler que le Bruant ortolan est un oiseau protégé en France depuis une dizaine d’année, il est en grand danger. Il a été mis en cage, dévoré par leur plus grand prédateur : l’homme, ainsi que par certains rapaces, ou engraissé comme les oies pour être vendus aux USA avant de finir à la casserole..

    On en trouve, issus du braconnage, dans les Landes ou le Gers entre autres, vendus aussi chers que la truffe, j’ai pu en consommer avec des amis dans un grand restaurant gersois, sous le manteau, vendu 150 € pièce… je dis bien 150 euros – ce n’est pas moi qui régalait – sous une autre appellation bien évidemment. Je n’ai su qu’après, mais je trouve que c’est scandaleux…

  13. Moi je les balance à la gueule du cuisinier ………. Sans sommations !!
    Là encore qui est le plus à incriminer , le braconnier ou le riche client qui bave devant un oiseau de quelques grammes ?

  14. Dis Francisca, j’espère que tu as bien saisi toute la dimension d’humour noir de mes propos…
    Cependant, une chose m’interpelle, et j’espère que toi qui y as goûté, tu pourras me répondre. Pourquoi l’ortolan? C’est vraiment particulier? meilleur que le bruant jaune, le bouvreuil ou l’alouette? Et comme dit le dicton: « à défaut de grive, on mange du merle ». J’ai du mal à imaginer une différence de goût entre le merle et la grive, l’ortolan et le zizi (là je sais qu’il va y avoir des réactions, bande d’obsédés :silly: ) la mésange boréale et nonnette.
    Et Yves, j’adore tes réactions… tu nous imagines à deux dans un resto chic en train de canarder tout ce qui passe à coup d’ortolans farcis… :tongue::tongue:

  15. Luc de Belgique, vous ne trouvez pas mon premier paragraphe plein d’humour ? c’est sans doute parce que, moi, je ne suis pas très douée pour cet exercice !!!!

    Pourquoi l’ortolan ? Je l’ignore, peut-être est-ce pour le goût du fruit défendu, pour braver l’interdit, pour manger ce que peu pourront faire, à part ceux qui bravent les lois de ce pays, qui braconnent et n’ont rien à faire de la richesse de dame nature. « J’ai mangé de l’ortolan, oh là là, rien de meilleur » Tu parles, s’extasier sur 15 g de viande pour 150 euros, il y a de quoi pavoiser…. :silly:

    Moi, ce qui m’a mis en rage, c’est le fait que les contrevenants n’ont pas le courage de leurs actes. Cela n’a pas été vendu en tant qu’ortolan, mais avec une autre dénomination, j’ai pensé que c’était le nom régional d’un « très petit gibier », comme l’alouette. Le goût ressemble un peu à l’alouette ou à la caille sauvage.

    A Pithiviers, la grande spécialité c’est le pâté d’alouettes…….. :shocked:

  16. Et de vessies de porc ……… :w00t:
    Et pafff :blink:
    C’est vrai pourquoi ils ne bouffent pas les Zizis ??
    – Chère amie , qu’avez vous mangé hier au soir ?
    – Un Zizi à 150€ pièce !!!
    :wassat:
    Et avec Bernard on irait détruire tous les pièges à Zizi ….

  17. ..j’ai un ami qui a acheté dans un magasin chinois de la vulve de porc…Pas terrible il paraît… :sick:

  18. Je peux témoigner que le bruant ortolan est, d’un point de vue gustatif, un peu supérieur au bruant jaune et d’un goût nettement plus fin que le bruant des roseaux (qui sent la vase), quoique inférieur au must du must : la locustelle luscinioïde dont la chair n’a d’équivalent que ses oeufs qu’on prélèvera juste avant l’éclosion des poussins.

  19. De la vulve de porc……………il est bizarre votre porc….. peut-être de la vulve de truie……..

    Luc et Bernard, vous avez descendu combien de bières ensemble, car vous êtes bien ensemble en ce moment …non, en tout cas vous êtes au diapason dans vos délires…Bravo :biggrin:

  20. Même avec un chat, on peut toujours nourrir les oiseaux. Il suffit d’attacher la mangeoire avec une longue corde, de basculer celle-ci sur une branche haute plutôt en extrémité, de remonter la mangeoire et d’attacher la corde. Très simple ensuite de la redescendre pour la remplir à nouveau. Même système le long d’un mur…avec la pose d’un clou. Chat et oiseaux pourront ainsi cohabiter sans risque.

    Cette année, à Paris, alors que j’ai déjà installé mes mangeoires et boules de graisse depuis un mois, pas un moineau domestique et j’ai vu une seule mésange charbonnière qui est venue picorer une seule fois. Est-ce le temps clément qu’il fait ici – il n’a pas encore gelé – qui leur permet de trouver encore facilement des vermisseaux et des fruits sauvages – les sureaux ont encore leurs fruits – qui explique cela ?

    Le moineau friquet a disparu depuis déjà pas mal de temps ici, les moineaux domestiques ont été peu nombreux cette année, ainsi que les pigeons – mais eux ont été délocalisés ». Je me posais la question « n’est-ce pas la faute des antennes relais de téléphonie mobile, nombreuses à Paris qui seraient responsables » ?

    Dommage, j’aimais bien être réveillée par le pépiement des moineaux…..

  21. J’adorerais assister « de visu » à un échange de pépiements entre Luc de Belgique et madame Francisca … .
    Rien que cette idée m’a réjouie pour le reste de la journée!
    C’est le côté Mr Hyde de Luc.
    Son côté Mr Jekyll, c’est quand il se trouve dans un restaurant chic avec Yves de Bretagne …

  22. Merci Luc de Belgique pour ce magnifique partage sur youtube, quel beau cadeau…..cela me ramène à mon expérience perso de mes jeunes années…..avec un flot de nostalgie. Je suis touchée, vraiment. :wub:

  23. Brind’paille, il faut peut-être enlever aussi « auteur » et le remplacer par « lecteur »..enfin, ce que j’en dit.. Un peu trop de bières ce midi ?

    Un duo de pépiements avec Luc de Belgique….pourquoi pas….ça peut le faire !!!!! :tongue:

  24. Je suis entrain de regarder une émission sur Planète où des jeunes hommes musulmans expliquent comment faire l’amour à une femme en lui conservant sa virginité pour le mariage……

    Nous n’avons vraiment pas les mêmes valeurs….ri y’êtes pas d’accord ?
    :ninja:

  25. La virginité comme valeur ajoutée, j’ai jamais compris.
    Personnellement, j’ai acheté ma femme d’occas’ et j’en suis très contant.

  26. Pas sûr que l’estomac du petit oiseau aura le temps d’éclater car le pauvre animal sera peut-être bien mort étouffé avant.
    Le dernier morceau de pain, beaucoup trop gros, n’a pas l’air de bien glisser et notre petit zozio semble passer un bien mauvais moment.

  27. Le petit moineau que la dame est entrain de faire sécher au sèche-cheveux (quelle drôle d’idée) ce ne serait pas un ortolan qu’elle essaie de faire cuire avec les plumes ??????? :w00t:

  28. Moi elles passent tous les jours , et souvent en fin d’après midi . Elles ne restent pas bien longtemps à la mangeoire mais aiment fouiller dans mon Rosier rugueux(Rosa rugosa) comme beaucoup d’autres passereaux .

  29. Huit friquets à la mangeoire! Anciennement très communs, les friquets deviennent rares, surtout dans les villages… Quel caractère! Même les verdiers n’en mènent pas larges.
    Et à l’instant, arrivent deux tourterelles turques. (les premières). Vous avez déjà « budgéter » votre nourrissage hivernal…?

  30. Une bise et une poignée de main entre amis pour les graines ….
    Pour les boules de graisse , les gras gratuits au boulot
    Pour les pommes , ma soeur qui à des pommiers à foison me les offre .
    Pour les mangeoires , bois de récupération et un peu d’imagination .
    Budget nourrissage … 0 €
    Et une centaine d’oiseaux encore ce matin à la mangeoire du jardin !!
    :smile:

  31. Super, tu arrives à avoir une centaine d’oiseaux pour 0 euros.
    Moi, je les ai aussi gratuits, mais le prix des cartouches, je te dis pas ! :devil:

  32. Blague à part Yves, que proposes-tu comme graisse à utiliser pour remplacer les boules à mésange du commerce. Et qu’est ce qui équivaut aux graines de tournesol qu’on ne cultive pas en Belgique? Et tant qu’on y est, t’as pas l’une ou l’autre photos de ta zone de nourrissage? C »es la première année que je nourris les oiseaux, j’ai toujours pensé qu’il valait mieux qu’ils se débrouillent sans l’homme.

  33. Comme graisse j’utilise de la panne de porc que je fais fondre dans une grande marmite ( attention l’odeur peut-être insupportable dans la maison !! Fait la cuire au dehors ou dans le garage ) . Lorsqu’elle est froide j’y mélange des graines de tournesol de blé et de maïs concassées ( Maïs que je cultive moi même ) . Ensuite j’ai demandé au boulot si ceux qui utilisaient les boulettes du commerce pouvaient me rapporter les filets vides . Je les referme avec du fil de pêche et leurs donne une deuxième vie .
    On cultive rarement le tournesol en Bretagne … Mais un collègue de boulot en met dans un de ses champs … Et ça marche , malgré le peu de soleil en été ici depuis quelques années . Bon , cet été la récolte a été un peu juste pour satisfaire tout le monde . Heureusement des amis de la Drôme sont passés dans le coin … Merci encore !!!
    Tu peux donc essayer cette culture dans ton jardin Luc . Pour un équivalent au tournesol facile à cultiver en Belgique , je laisse les spécialistes des graminées te répondre !!!

  34. Les céréales à paille (blé, orge, avoine, seigle …) ainsi que le maïs et le sorgho sont des graminées.
    Le tournesol est une composée.
    Perso, je n’y connais rien mais c’est le spécialiste avec qui je vis qui m’a dit ça. C’était juste pour info !

  35. Le spécialiste dit qu’un équivalent du tournesol pourrait être le carthane mais malheureusement pour Luc, il se cultive certainement encore moins en Belgique que le tournesol.
    Les graines ont la même forme, bien qu’un peu plus petites, que celles du tournesol mais sont blanc-gris. Elles sont très riches en huile.

  36. Un nombre impressionnant d’oiseaux ce matin à la mangeoire …. Magnifique avec ce beau soleil et ce ciel bleu !!

  37. Bonne année Bernard, reste au lit et, je sais que tu n’aimes pas la télé mais il y a en ce moment un concert dans le cadre magnifique du Musikverein de Vienne dirigé magistralement par Georges Prêtre qui a été, rappelons le, l’ancien chef de l’Opéra Garnier. Un moment magnifique à partager..

  38. Un temps à prendre le bateau pour L’île de Sein !!
    http://www.pennarbed.fr/sein.php
    :smile:
    Tenez , ça me fait penser à ce vieux diction Breton qui montre bien qu’il est dangereux de naviguer au large des côtes du Finistère en hiver :
    « Qui voit Ouessant voit son sang, qui voit Molène voit sa peine, qui voit Sein voit sa fin. »

  39. C’est fou cette coïncidence ! On ne regarde jamais la télé (enfin, pas plus de 1 ou 2 fois par an). En rentrant à la maison, j’ai été surpris que Joëlle l’ait allumée. Et qu’est-ce qu’elle regardait ? Les valses de Vienne sur la 2 !
    Et c’était juste avant que je vienne sur le blog et que je voie ton commentaire, Francisca.

  40. Tu vois, je souhaitais te faire partager un moment délicieux (pour les mélomanes, bien évidemment, ainsi qu’aux blogueurs qui le sont) et ton épouse en était déjà à l’écoute. Cet orchestre est extraordinaire et son chef d’orchestre magistral…un grand moment… :wub:

  41. La musique embellit la vie, lorsque l’on est d’humeur joyeuse, un peu de classique, lorsque qu’elle est morose, un peu de Gipsy Kings (ex Los Reyes, découverts par notre BB nationale à St Trop), et hop ! tout va tout de suite beaucoup mieux ! Elle ne vous fait pas cet effet la musique ?

    « En buvant un peu de champagne – avec modération – on contribue à améliorer le réchauffement climatique » dixit le commentateur du concert!!! Ah bon, comment ça ? Si c’est vrai, alors, continuons à lever nos verres !!! :silly:

  42. Le problème est que Marie-jo qui connaît bien la Bretagne voit les Bretons en Kilt et pourtant on porterait plutôt le Bragou Braz !!
    :smile:

  43. Bragou?

    Souvenirs:

    « L’jour de l’inauguration,
    Y avait des ministres bretons
    Marcelin et son Penn-baz
    Et Pleven en bragoù-bras »

    Allez, quelques notes de biniou-bihan—-

  44. Cette fois, ça se bouscule à la mangeoire! C’est un va et vient incessant de mésanges, moineaux, verdiers etc… mais le plus terrible depuis deux jours, ce sont les grives, juste à côté, sous le pommier. Plus d’une vingtaine de grives litornes, un draine et même une mauvis, se bagarrent avec les merles et les étourneaux pour une pomme plus pourrie, plus sucrée que les autres. Quelle pagaille!

  45. Oups ! Toujours pas !
    L’an dernier, il y en avait des centaines et cette année, pas un.

  46. Il y a quelques années, dans les Ardennes, j’ai vu une masse de pinsons du nord qui faisait plus de cent mètres dans tout les sens. J’avais estimé à l’époque, pas loin d’un million de pinsons; invraisemblable!

  47. C’est ce qu’on appelle un comportement grégaire !
    Eh oui, les pinsons du nord sont ainsi …
    Je ne pense pas que je pourrais me réincarner en pinson du nord dans une prochaine vie éventuelle ! :smile:

  48. Un vrai spectacle ce matin à la mangeoire … N’oubliez pas l’eau fraîche le matin et de surveiller à la changer régulièrement lorsqu’elle gèle . Les oiseaux ont aussi besoin de boire et de se baigner .
    Les pinsons du Nord n’ont fait qu’un cour passage dans mon jardin le mois dernier , surtout des femelles .

  49. Waouh ! J’ai mis beauté sauvage dans mes favoris.
    Magnifique ce petit reportage sur le cingle plongeur en hiver !
    Sur sa page Accueil, il y a une photo de foulques macroules se bagarrant …
    Mais comment ce type là a-t’il pu voler une de mes photos sans que je le connaisse ? LOL
    J’ai quasiment la même, prise … où ça ?
    En Bretagne, tout près de chez notre p’tit breton favori … Yves.

  50. Oui , magnifiques les images de foulques macroules sur ce site !!!

    Fait gaffe Etincelle :ninja: En disant de moi « notre Breton » , je vais finir par perdre mon identité nationale française …
    :biggrin: :lol:

  51. C’est vrai, il y a un risque—
    Mais je vais te faire râler, Yves, des cincles, par chez moi, il y en a pas mal.
    Il y même un nid sous le pont si photographié qui mène à l’église de Saint Jean Pied de Port.
    Les touristes se photographient les uns les autres en s’extasiant sur la grosseur des truites, tandis que les cincles s’affairent à nourrir les petits, sans s’occuper des criailleries de la horde humaine.
    A ben, voilà! Je ne voulais pas, mais j’ai encore dit du mal des touristes, moi!
    C’est de ta faute aussi! Fallait pas me parler de cincles!

  52. Heureusement que ces touristes ne s’occupent pas du cincle. Tu en rajouterais pour dire « complètement cinclés ces touristes ! ».
    Pour t’en débarrasser, va falloir que tu prennes une « assurance touristes ! »
    :wink:

  53. Le pauvre cincle que j’ai traité de cingle (cinglé) !
    Ceci dit, il faut bien être cinglé pour plonger dans l’eau glacée comme lui.

  54. Tu devrais aller sur le site estonien sur lequel il y a les phoques en journée. Ils sont dans l’eau glacée de la mer Baltique et eux-aussi ont l’air d’y trouver du plaisir.
    Phoqu’ tu ailles voir ça !

  55. Avez-vous entendu parler de cette nouvelle pathologie chez les oiseaux en Alaska … le trouble de la kératine aviaire ? Qui touche principalement les mésanges et les corneilles . Elle se caractérise par une croissance excessivement rapide du tégument corné qui recouvre l’os du bec .
    A voir sur ce lien
    http://www.les-amis-du-web.com/blog/?p=1124

  56. Des photos de ce genre d’oiseaux atteints de telles malformations circulent depuis des années (j’ai comme beaucoup d’ornithologues pu observer des oiseaux à becs déformés), mais je ne savais pas que les populations étaient autant atteintes.
    Les images anciennes correspondaient sûrement à des observations exceptionnelles, ce qui est inquiétant c’est une telle proportion dans des populations d’oiseaux communs, en Amérique et pour un territoire particulier : l’Alaska.
    De telles anomalies ne peuvent être, à mon humble avis, le fruit du hasard. Et si les pesticides ne sont pas incriminés, d’autres facteurs peu rassurants peuvent aussi être soupçonnés…

  57. Oui oui ! Ici même, avec de mémoire seulement des petits passereaux (mésanges, pinsons) et uniquement à la mangeoire je crois.
    Ces oiseaux ne passent pas inaperçus car en dehors de l’anomalie visible, ils éprouvent tout de même des difficultés pour s’alimenter ou se déplacer (si les pattes sont touchées) et campent à la mangeoire. Les pattes abîmées, pour ce que j’ai pu en juger, témoignaient plutôt de blessures et de nécroses, mais avec peut-être une autre pathologie au départ.
    En tout cas, une bonne part de ces oiseaux, s’ils n’ont pas dépassé le handicap… doit finir en casse-croûte pour l’épervier !

  58. Lors de l’hiver 2006 ( j’avais noté cela sur un carnet ) , j’avais eu un rouge-gorge à la mangeoire avec des ongles de 2 à 3 cm , il avait du mal à se percher .. S’agissait-il de la même pathologie ?
    Pour ce qui est d’avoir vu des oiseaux avec un tel bec … Non , je n’en ai jamais vu autour de chez moi .

  59. Au sujet du nourrissage, un entretien parfois négligé par les nourrisseurs : le nettoyage des mangeoires. Des maladies diverses et pas drôles peuvent anéantir les efforts à causes des moisissures, des excréments et causer des dégâts irréversibles chez des oiseaux affaiblis.

  60. Oui , il faut entretenir une bonne hygiène des mangeoires … C’est très très important . Personnellement j’y passe beaucoup de temps et je n’hésite pas à faire la remarque autour de moi .C’est comme ne pas oublier l’eau pour les oiseaux et d’entretenir aussi ce point d’eau tous les jours .

  61. Yves, je découvre cette discussion. Quels soins apportes-tu à tes mangeoires qui te prennent du temps?

  62. Chaque jour en rentrant du boulot , je nettoie les mangeoires , j’y mets des graines , je coupe les pommes pour les merles , grives et fauvettes . Je casse les noisettes et enlève la peau des châtaignes que je concasse . Je change l’eau pour le bain et à l’abreuvoir . Ensuite , je me pose un instant dans le cabanon de jardin d’où j’observe les oiseaux , un petit coup d’oeil à mes choux fleurs et salades … Et j’oublie cette journée de boulot à la chaîne , à faire chaque jour les mêmes gestes comme une putain de machine .
    :happy:

  63. Tes mangeoires, tu les grattes, frottes, ponces, laves? On parlais de microbes et maladies…

  64. Et après, on s’étonne que tous les oiseaux quittent nos contrées pour se diriger tout droit vers le jardin paradisiaque d’Yves ! :sad:
    Une vrai mère poule pour ses petits zoizos notre copain Yves :smile:
    Tiens, en parlant de poules …
    Savez-vous pourquoi les coqs ont des ailes et les poules pondent des oeufs ?
    (Petite devinette trouvée dans une papillote de Noël).
    Eh bien parce que les coqs ont besoin « d’elles » et que les poules ont besoin « d’eux ».
    :w00t:

  65. Justement Luc , je les entretiens tous les jours pour ne pas avoir à gratter , poncer … Que ça reste propre . Pour ce qui est des microbes et maladies , la meilleur solution est … De ne pas mettre de mangeoire . En entretenant mes mangeoires , je ne fais que diviser les risques de propagation de maladie .

  66. Quand je pense à toutes les maladies que nous avons contribué à propager … nous n’avons jamais entretenu notre mangeoire! Mais il faut dire qu’il y a peu de place pour stationner, les oiseaux n’y restent donc pas.
    Quant à l’autre mangeoire, elle est du type « anti casse-pieds », c’est-à-dire conçue pour éviter qu’une espèce ne la squatte au détriment des autres.

  67. En ce moment , c’est bien calme à la mangeoire … 4 ou 5 verdiers et autant de pinsons des arbres . Il fait 8° au dehors , les oiseaux trouvent assez de nourriture dans la campagne . Cela prouve bien qu’ils viennent à nos mangeoires qu’en cas de besoin .

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: