En direct du monde des oiseaux (2)

Au printemps dernier, beaucoup d’entre vous ont suivi en direct, grâce au site internet estonien looduskalender la nidification du pygargue à queue blanche, de l’aigle pomarin et la tentative de nidification de la cigogne noire (en cliquant sur les mots en couleur, on peut revoir les meilleures scènes et suivre, en différé, l’élevage des jeunes). Il y eut de grands moments ! Et j’ai pris un vif plaisir à suivre le cycle de reproduction de ces oiseaux en direct.

isaslind-ootab_0.preview(image extraite du site de looduskalender)

En retournant sur le site internet, je me suis rendu compte que l’hiver dernier, les webcams avaient été branchées sur deux sites de nourrissage pour pygargue et pour sangliers. En cliquant sur les mots, vous accéderez aux meilleures scènes de cet hiver-là et vous y découvrirez aussi de beaux moments avec le renard ou le chevreuil.

Cet hiver, les webcams sont également placées sur deux sites différents mais les images du site internet sont accolées l’une à l’autre et leur taille s’en trouve donc réduite (cliquer ici). J’aime moins cette présentation. Une fois que vous êtes sur la page qui donne en différé les meilleures scènes, vous pouvez cliquer dans la colonne de droite sur « direct stream » dans la rubrique « winter white-tailed eagle camera », ce qui vous permet d’accéder au direct. Pour l’instant, ce n’est pas très intéressant. Mais l’hiver commence seulement.

Il me tarde de savoir quelles seront les espèces dont nous pourrons suivre la reproduction en direct au printemps prochain.

222 réflexions au sujet de “En direct du monde des oiseaux (2)”

  1. Quelle coïncidence !
    Ce matin même, en faisant du tri dans « mes favoris », j’ai vu ce site et comme je ne me souvenais plus de quoi il s’agissait, je suis allée y faire un tour. Oui, c’était sympa ces petites incursions dans le monde du pygargue à queue blanche, de l’aigle pomarin et de la cigogne noire.
    Pour cette dernière, c’est une caméra qui était au Portugal (il me semble que c’était au Portugal) qui nous avait permis de voir la cigogne dans son nid et son petit (peut-être deux petits, je ne me souviens plus très bien).

  2. Oui, c’était bien au Portugal. Mais les images étaient de bien piètre qualité. Par contre, celles filmées sur le nid en Estonie étaient très belles et c’est bien dommage qu’il n’y ait pas eu nidification. Pour 2010 ?

  3. Tout ce qu’on avait pu voir dans le nid de la gigogne noire étaient des bouts de chiffons !! ??
    Et quand on avait de la chance, un adulte …
    Quel bel oiseau ! Très classe !

  4. C’est bien contre ma volonté, mais je ne suis presque jamais parvenu à visionner ces vidéos, je suis pourtant avant tout un observateur, mais là…
    C’est peut-être mon système d’exploitation (Mac), sans doute le logiciel idoine (j’en ai plein et je lis presque tout), et sans conteste mon incompétence ! Mais j’aimerais, pour la nouvelle saison qu’un blogueur averti m’affranchisse pour ne pas rester sur ma faim de progression !
    Stéphane peut-être ?

  5. Moi, j’ai vu trois corneilles
    qui me semblaient pareilles.
    Trois mantelées
    ou trois pas mantelées ?
    Et puis des pies.
    pas assoupies.
    Et puis un renard.
    De laquelle tu parles Bernard.

  6. Etincelle, regarde bien le plumage des trois corneilles (en mettant en plein écran) et tu verras qu’il s’agit de corneilles mantelées, en raison de leurs tâches plus claires.

  7. Nos amis Estoniens ont rajouté hier en fin de journée deux nouvelles webcams sur deux sites de nourrissage pour oiseaux en forêt.
    Pour y accéder, il faut aller dans la colonne de gauche (« forest camera » et « forest camera 2″) et cliquer sur « direct stream ».
    http://www.looduskalender.ee/en/node/5793
    Mais c’est très décevant, c’est filmé en plan trop large et, avec l’effet contrejour dû à la neige, les oiseaux apparaissent trop sombres et trop petits. A suivre quand même.

  8. Sur le même lien, allez voir « Grey seal camera, direct stream » puis mettez en grand écran, il y a en ce début de journée une bonne quarantaine de phoques qui se reposent.

  9. Pas de problème, Bernard !
    J’avais bien vu trois corneilles mantelées mais ayant lu ton commentaire trop rapidement sans doute, je croyais que tu avais dit qu’il y avait « une » corneille mantelée, et comme je ne voyais pas de différence entre les trois …
    Quand je pense que j’ai regardé cette vidéo plusieurs fois pour voir si une des corneilles était différente des deux autres !
    Nous sommes donc bien d’accord … OUF ! :smile:

  10. Cool la vie de phoque !
    Cela fait donc 1h30 qu’ils sont là, à se prélasser et à révasser ! :cool:

  11. Au fait—-, c’est vrai qu’y a pas foule aux mangeoires cette année!
    Enfin—, j’ai vu un accenteur et ça, ça fait trois ans que ça ne m’était pas arrivé.

  12. Moi j’ai un autre problème …. Je n’aurai jamais assez de graines cette saison pour nourrir tout ces oiseaux !!!
    Le bruant des neiges est bien présent cet hiver sur nos côtes . J’en ai encore vu deux en rentrant du boulot tout à l’heure .

  13. Y sont tous chez toi, Yves. Tant qu’il gelait fort, la mangeoire affichait complet. Depuis hier, plus RIEN! :angry:

  14. Je viens de compter plus précisément, il y en a 83. Celui qui est juste devant vient de faire une belle petite séance de toilette, probablement à moins d’un mètre de la caméra. Je trouve ça fabuleux de voir tout ça en direct.

  15. Christophe, Stéphane m’a dit qu’il faudrait que tu installes sans doute le plugin « windows media player » pour que tu arrives à visionner ces images.

  16. Il est plus de minuit, c’est le jour de Noël et les sangliers d’Estonie s’en donnent à coeur joie. A l’heure qu’il est, 29 sangliers se baladent en direct devant mes yeux. L’ambiance nocturne ajoute encore un peu plus d’émotion. Fabuleux ! :angel:

  17. Tu vois, Bernard, que pendant la nuit de Noël il y a des miracles qui s’accomplissent….Il ne suffit pas d’y croire, il faut le voir…..Tes 29 sangliers se sont multipliés, tu l’as vu, maintenant ils sont 35….ce n’est pas l’espérance ça ? Ah! la magie de Noël….. :tongue:

  18. Je t’envie tu sais d’avoir un tel spectacle près de chez toi, et je sais que ce ne sont pas les p’tites bières qui te font voir double. Ce sont de telles visions, entre autres, qui me font regretter encore plus ma Sologne, si giboyeuse, si chère à mon coeur.. Tiens, un petit coup de blues!!! Tant de souvenirs me frappent de plein fouet. :wink:

  19. Non non, ce n’est pas près de chez moi, c’est en Estonie que ça se passe et on peut visualiser en direct :
    http://www.looduskalender.ee/en/node/5793
    Il faut aller dans la colonne de gauche et cliquer sur « direct stream » de « forest camera 2 ». L’image met 10 à 20 secondes pour arriver et on peut ensuite mettre en plein écran. Ce n’est pas de la haute qualité d’images mais c’est pas mal.

  20. Tiens Francisca, en parlant de bière, si tu habitais tout près, je pourrais t’en offrir une car tu as mis exactement le 19000ème commentaire de ce blog ! :wink:

  21. T’as vu Bernard, à 22h45, heure locale, les sangliers ont perdu les deux tiers des leurs, partis en civet pour le déjeuner de Noël ?

    Au fait, un civet de sanglier à la bière, cela ne doit pas être mauvais!!!!

  22. En parlant de bouffe, il me semble que j’avais émis le désir de connaître quelles étaient les traditions du repas de Noël dans les régions, en Belgique ou ailleurs.

    Cela m’intéresse toujours en tant qu’épicurienne bien sûr.

  23. Dis, Bernard, « t’as vu », il n’y a que nous deux pour cette soirée sur ce blog, dis moi, tu penses qu’ils sont tous entrain de « cuver » ou qu’ils veulent nous laisser seuls!!! :tongue:

  24. Yves, merci pour ce beau partage. Je ne connais pas la Bretagne, tout au moins la Bretagne côtière, mais j’aime le kouign amann, et le cidre. Il paraît que les bretons font un bonne bière ! Qu’est-ce que le kig ar farz et du lambig, une bière, une gnôle ?

  25. Le Kig ar Farz est un plat traditionnel des campagnes Nord Bretonne . C’est un plat pour les réunions entre ami(e)s de quoi passer un bon moment de partage et de convivialité … Et pour ceux et celles qui n’aiment pas la viande ( ou on fait le choix de ne pas en manger comme certains amis à moi ), vous pouvez juste prendre le far noir et blanc et les légumes … C’est très bon .
    http://www.wat.tv/video/notre-patrimoine-kig-ar-farz-142pj_142pl_.html

    Le lambig ou lagout , est une eau-de-vie de cidre fabriquée en Bretagne .
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Lambig

  26. En Belgique, LE repas de veillée de Noël, c’est traditionnellement un repas de « pauvres »: boudin-compote. Boudin noir, que maman préparait avec une sauce au petits raisins; compote de pommes évidement.
    Après la messe de minuit, on se réunissait chez les grands parents, pour dévorer les fameux cougnoux, fait maison, pâtisserie dont la forme rappelle l’enfant Jésus.

    http://a6.idata.over-blog.com/600×439/0/00/45/64/divers/dsc07737.jpg

    Le jour de Noël, c’est encore et toujours la dinde farcie, mais je pense que c’est aussi ainsi partout en France, non?

  27. Merci Yves pour les liens. J’ai pu ainsi découvrir ce qu’était le kig ar farz et qu’en plus, pour pouvoir le déguster, je n’aurai pas besoin de me déplacer en Bretagne puisque le restaurant Breton « Le St Jacques », 71, rue St Jacques dans le 5ème arrt en propose tous les vendredis en hiver. Voilà un beau voyage gustatif en perspective.

  28. 225 litres de cidre pour obtenir 20 l de lambig, distillat qui titre alors 70% en volume, ouah! ça déchire ! heureusement qu’il est coupé à l’eau pour redescendre à 40%, voilà une goutte un peu plus abordable pour nos palais délicats

  29. Oui, Luc de Belgique, le repas traditionnel en France reste la dinde qu’elle soit farcie ou non d’ailleurs, généralement accompagnée de marrons. Par contre, dans certaines régions restent encore des mets régionaux spécifiques à Noël, et c’est précisément ce qui m’intéresse plus particulièrement, l’authenticité régionale.

  30. Je pense que cela doit la cuire carrément, à consommer avec grande modération, sinon adieu les papilles… :silly:

  31. Tiens, bonne idée, pour dessert au déjeuner je vais faire des cougnoux ou cougnolles, c’est une pâte levée très facile à réussir, après tout, Noël n’est pas si loin, c’est l’occasion…je vous donnerai des nouvelles….

  32. Si l’on veut voir les sangliers en direct sur le site estonien (forest camera 2, direct stream), on peut aller sur le site dès 15H30/16H (il fait nuit tôt dans ce pays en hiver) et ce, pendant toute la soirée.
    A l’heure qu’il est, il y en a 23.

  33. Yves, si jamais tu vas sur le site des sangliers, mets le son. Les « groink groink », ça te changera des « kretch kretch » de tes bécassines ! :w00t:

  34. Hier soir, un peu avant minuit, je suis allé faire un tour sur la webcam 1. D’habitude il n’y a aucun animal mais là, surprise, un énorme sanglier. La taille était imposante. J’y retournerai ce soir.

  35. Ils sont six sur la caméra 1 et 12 sur la deux. J’ai vu le solitaire ce matin sur la 1, à ma grande surprise également, une belle bête.

    Je te remercie de nous avoir fait découvrir ce site, j’y vais souvent, c’est excessivement reposant…. :sleeping:

  36. Francisca, quand tu dis que ce site est excessivement reposant, je crois que s’il en est ainsi, c’est que ces webcams nous donnent à voir la nature dans son vrai rythme, à savoir un rythme qui est lent, très lent.
    J’avais été frappé par cet aspect au printemps dernier lorsque j’avais assisté en direct, par webcam interposée, à la vie du pygargue et de l’aigle pomarin sur leur nid. Il ne s’y passait pas grand chose. L’aigle restait parfois deux heures d’affilée à couvrir ses oeufs, il se levait, faisait quelques mouvements et retournait ensuite à son attitude immobile. L’atmosphère était calme, sereine. Loin en tous cas des images qu’on nous rabat habituellement sur la vie violente des rapaces (même quand il s’agit d’images faites par des naturalistes).

  37. laissé place. Je suis étonnée de leur passivité car c’est quand même la période de rut pour les sangliers. Est-ce qu’en Estonie, à cause du climat, les choses sont déplacées par rapport à nos solognots ? Cela doit être magique d’observer cette période d’affrontement, comme ça, en direct, sans prendre risque, car je peux vous dire qu’un rut de sanglier, ça déménage grave

  38. :tongue: ceci dit, le rutabaga est un légume ancien qui revient à la mode sur nos étals parisiens, quant au prix, c’est quasiment le même que pour aller admirer le Rut à Bagà :tongue: :tongue: :tongue:

  39. Nos sangliers estoniens sont aussi partis à Bagà…….il est vrai que c’est très in de partir à l’étranger pour la St Sylvestre …… :sleeping: :sleeping:

  40. Je pensais que les sites estoniens étaient près l’un de l’autre. Hé bien, non pas du tout.
    A l’heure qu’il est, sur le forest camera n° 1, il fait un grand soleil, sur le n° 2 il neige et sur le site de nourrissage à pygargue il neige à gros flocons !
    Moi qui pensais que la nuit, les sangliers allaient d’un site à l’autre … ! il y a peut-être des centaines de km entre les différents sites. :angry:

  41. C’est la première fois que l’on voit des laissées de sangliers aussi nettes sur la caméra 1, quoique je me demande si cela en est vraiment, elles me semblent bien rondes pour des laissées, par rapport à ce que j’ai l’habitude de voir en Sologne, ceci dit, chacun laisse ce qu’il veut, où il veut, et avec la forme qu’il veut, l’important c’est d’évacuer ..:w00t:

    C’est quel site celui du nourrissage à pygargue ?

  42. Les traces rondes, c’est parce que c’est soir de réveillon et que les sangliers ont mis des sabots ronds pour danser la gigue et pour plaire à Yves ! :smile:

  43. Le site à pygargue, c’est le « winter white-tailed eagle camera » (camera de l’aigle à queue-blanche). Pour la première fois de l’hiver, le pygargue est venu sur le poste de nourrissage et en fin de journée il est allé sur le perchoir, visiblement pour y passer la nuit. La nuit est tombée à 15H30 et il faisait nuit noire à 16H05, le pygargue était encore sur le perchoir.

  44. Je découvre au fur et à mesure les « best of » des vidéos de nos amis estoniens. Ainsi les images de rapaces au nourrissage au cours de l’hiver 2008-2009 :
    http://www.looduskalender.ee/en/node/1947
    Si vous allez sur la 6ème vidéo (celle du 27 janvier 2009) et que vous mettez en plein écran, vous y verrez sur la moitié droite de l’écran arriver un pic noir (il prévient d’ailleurs son arrivée par un cri). Quel oiseau !

  45. Ce matin, une arrivée massive de petits passereaux sur le site « forest camera 2 ». Avec le contrejour de la neige, difficile de les identifier. Ils viennent manger ce que les sangliers ont laissé. Ils s’envolent régulièrement, à la moindre alerte, pour revenir en général très vite.

  46. Sur la caméra 1 une envolée de pinsons, sur la 2 le désert.

    Les sangliers ont laissé leurs laissées :getlost:

    Sur ce site, dans la colonne à gauche « Partners » cliquer sur « Photographs by Birgit Kremer » Quelque jolies photos en Espagne, pas toujours de bonne qualité (elles ne valent pas celles de dupdup) mais intéressantes dans chaque « case »

  47. La caméra 2 doit être complètement à l’Est de l’Estonie et le fil n’est sans doute pas assez long pour aller jusqu’en Bretagne ! :smile:

  48. Tiens, il semble qu’il y ait effectivement un problème sur la caméra 2 et il n’y a plus qu’une image fixe. On entend par ailleurs des bruits de pas autour.

  49. Pas étonnant qu’il n’y ai plus de sanglier sur la 2, Vous n’avez pas vu le message ?

    « Réveillez-vous…il va falloir en mettre un coup…. « :whistle:

  50. Très drôle, ce message « bonne année » écrit dans la neige avec des graines. Malheureusement, les sangliers sont déjà autour et les lettres ne vont pas tarder à être effacées.

  51. Ce matin, sur le site de la deuxième caméra en forêt, il y avait des tas d’oiseaux mais ils sont difficiles à dénombrer car ils s’envolent toujours bien avant qu’on ait fini de compter. Alors, j’ai fait une « capture d’écran » et j’ai collé l’image dans photoshop. Il y a à peu près 500 oiseaux (plus ou moins 2%).

  52. Il y a eu un peu d’excitation et de la bousculade chez les sangliers de la forest camera n°1 il y a un quart d’heure. la nuit n’était pas complétement tombée et la lumière était belle (le mélange projecteur + lumière du jour donne une ambiance particulière). La bande de sangliers qui vient sur ce site est moins nombreuses que sur le deuxième site mais les sangliers y sont bien plus gros. Quelqu’un peut dire s’il s’agit d’une nichée du printemps dernier ?

  53. Mes écrans caméras 1 et 2 sont désespérément noirs. J’ai effectivement remarqué que le groupe de sangliers sur la 1 comportait beaucoup moins de sangliers que sur la 2. Ce ne sont pas des marcassins ni des ragots, mais des adultes de plus de trois ans, vu leur masse corporelle. Donc, ce n’est pas une nichée de 2008.

  54. Généralement aux environs de six ans

    Je n’ai aucune caméra visible, mais ils semblent très exités sur la 2. Début du rut ?

  55. C’est vrai qu’en n’ayant que le son, on pourrait imaginer des sangliers en train de baiser (encore que, je ne sais pas trop quels bruits ils produisent réellement dans ce cas-là). Mais avec l’image, on a juste devant soit des sangliers assez jeunes et encore assez dissipés. Il s’amusent tout simplement. Déçue Francisca ? :smile:
    Je viens de les compter, il y en a tout juste 40.

  56. Ben ouais que j’suis déçue….j’ai une imagination fertile et là tu me casses la baraque…c’est pas sympa. Ceci dit, je suis quand même étonnée qu’ils n’aient pas encore commencé le rut….bizarre……. :silly:

  57. Cet après-midi, les sangliers du site n°2 étaient là, en plein jour. Ils ont été dérangés par un chien. Les sangliers qui étaient là ne sont partis que lorsque le chien était à moins de 15 mètres (j’ai fait une « capture d’écran » pour avoir une image de la scène).

  58. Je ne connais pas la faune d’Estnoie. Mais ce serait rigolo qu’une nuit passe devant la caméra un chat sauvage, un lynx, un loup ou un ours. Jusqu’à présent, si j’en juge par le best of de l’an passé, ça c’est limité au renard et au chevreuil.

  59. J’aurai pu t’aider Dupdup en sachant où se trouve L’Estnoie !!!
    :smile: :lol:
    Après le cinglé plongeur d’Etincelle … ça doit être la neige !!
    :tongue:

  60. il est revenu, et sur la 2 ils sont tellement nombreux que je n’arrive pas à les compter!!

  61. Plus de 50 en ce moment, c’est un va et vient incessant, impressionnant une telle concentration….

  62. J’ai fait quelques recherches ce matin sur la faune de l’Estonie. C’est effectivement un pays très riche, notamment au niveau des mammifères : élan, lynx, loup, chien viverrin, ours, loutre, castor, polatouche (écureuil volant).

  63. Je les ai vus (à 8h30).
    Lorsque j’ai regardé, ils étaient à gauche, la lumière n’était pas excellente et on aurait presque pu les prendre tout simplement pour des chevaux.
    La confusion n’aurait pas été possible s’il y avait eu un mâle !
    Quelqu’un sait-il pourquoi certains animaux comme les bouquetins ont tous des cornes, même si celles des femelles ne deviennent jamais très grandes et d’autres comme l’élan, chez qui la femelle n’a pas de cornes.
    Ah ! En écrivant ça, il me vient une idée. Y aurait-il un rapport entre le fait que chez le bouquetin, on dit les cornes et chez l’élan (et le cerf …), on dit les bois !
    Donc, les cornes, tout le monde les a (surtout les cocus :tongue: ) et les bois, seulement les mâles.
    Autre différence, les bois tombent tous les ans et les cornes sont les mêmes toute la vie de l’animal.
    Les spécialistes de la faune peuvent-ils confirmer tout ça ?

  64. Il est vraiment dommage que je ne puisse pas insérer de photo dans un commentaire car je mettrais en ligne la photo de l’élan (toujours avec la technique de capture d’écran qui est très facile).

  65. Il y a de l’animation aujourd’hui autour du site de nourrissage hivernal de pygargue. Il faut dire que tous les jours derniers, la viande était recouverte d’une grosse couche de neige. Quelqu’un est venu ce matin, il y a de nouveau de la viande sur le terrain et les corneilles mantelées, grands corbeaux et pies s’en donnent à coeur joie. ça avait commencé comme ça, la semaine dernière, avec beaucoup d’excitation, puis le pygargue était arrivé en début d’après-midi.

  66. Le solitaire présent sur la 1 il y a cinq minutes vient de laisser place à deux élans !!!!magique

  67. ils viennent de partir, pour laisser place au solitaire, magique, vraiment magique ce spectacle !!!

  68. Ce matin, les élans semblaient lécher le piquet qui est en face de la caméra à gauche. Je me demande si le cube clair au-dessus du piquet n’est pas une pierre à sel que l’on utilise dans les prés pour le bétail. Ceci expliquerait cela.

  69. Je pense aussi qu’ils se sont régalés de l’écorce du piquet, puisqu’en dessous du cube, la couleur a changé……et semblent très attirés par celui-ci…Spectacles sublimissimes…incroyable!!!

  70. Oui, le nombre de sangliers augmente sur le site de la webcam 1, semaine après semaine. Il n’y en avait que 6 ou 7 il y a 15 jours, il y en a onze, et même douze, ce soir. Ils sont bien plus gros que sur l’autre site, monopolisé par une bande de djeunes !

  71. au fait, QUI est en rut?
    scusez, j’suis un peu lente….
    et je n’ai pas vos webcams…bien que, je crois que je vais retrouver la comtesse… :angel: :angel:

  72. Sur la 1, le solitaire défend son territoire et n’hésite pas à charger l’un de ses congénères.
    Sur la 2, de plus en plus bruyants.

  73. J’en ai vu 4 dans la neige près de chez moi dimanche après-midi.
    C’est encore plus magnifique en réel !

  74. Sans aucun doute, qu’en « vrai », c’est encore mieux…..mais moi, à Paris, il faut bien me contenter de peu, quoique, même sur le Web, c’est un spectacle superbe.

    Par contre, il y a une quarantaine d’année, sur les Champs-Elysées, je me souviens avoir vu, bien enfermés dans de splendides voitures, un tigre et une autre fois une panthère noire…..véridique!! On ne voit plus ce genre de spectacle maintenant, et c’est tant mieux pour eux !!

  75. Bernard, tu peux me refaire un lien direct sur ce que vous regardez tout les jours? Je n’arrive à rien, mais j’ai peur que ce soit du à mon passage à Linux. Et comme je ne maitrise rien… :dizzy:

  76. En forêt belge, la panthère noire? Seulement là? Dis-donc, elle n’est pas très vaillante, il y a deux ou trois ans elle était sur la côte d’Opale … Tout un régiment de gendarmes n’en est pas venu à bout! Elle ne doit pas aimer les uniformes …

  77. Chevreuils, élans …
    Vous avez vu que dans les vidéos de l’an passé il y avait un couple de chiens viverrins qui est venu se nourrir sur le site ?

  78. Je viens d’aller faire un tour sur le site estonien.
    A l’heure qu’il est, sur le site de nourrissage pour rapaces, il y a une buse variable (enfin, je crois, la lumière n’est pas très bonne), sur le site forestier n° 2 un chevreuil et sur le site des phoques, la mer Baltique … est gelée ! ça doit cailler là-haut !

  79. en fait de sangliers, il y a 20 ans, au retour d’un cours d’anglais, vers 22 heures, j’ai « reçu » un sanglier sur ma voiture… trop affolée, je suis repartie (sans trop de dégâts) et sans demander mon reste. celui qui me suivait en a profité….quant aux chevreuils, on en voit assez souvent par ici en allant aux champignons ou en balade en région montagneuse.

  80. Ce matin, vers 8H, je suis allé faire un tour sur les webcams de nos amis estoniens. Au moment où je suis allé voir si les phoques étaient revenus sur leur site de repos (« grey seal camera »), un pygargue s’est posé en bord de mer sur la plage … Magique !

  81. Sur le site n°2, le gars qui nourrit les sangliers est venu assez tard dans l’après-midi. Les sangliers sont arrivés moins d’une heure après son départ. Visiblement, ils ont l’air de s’être habitués à l’odeur humaine.

  82. Tous sont maintenant partis. L’idéal est d’avoir l’image en permanence dans un coin de son écran, car les scènes sont souvent fugitives et il est difficile sinon de pouvoir observer les chevreuils, les renards et les élans. Seuls les sangliers sont réguliers et sont présents sur les deux sites dès la fin d’après-midi (parfois avant la tombée de la nuit).

  83. Deux chevreuils sur la droite, en haut de l’ancienne route qui descend de Maredsous vers Sosoye. :whistle:
    Quand je pense Bernard, que c’est moi qui t’ai fait découvrir ce site… :wink:

  84. Les chevreuils qui descendaient de la brasserie de Maredsous marchaient-ils droit ?
    :sick:

    Oui, c’était une belle initiative que d’avoir donné le lien sur le site. On ne t’offrira jamais assez de bières pour te remercier !
    :sick: :sick:

  85. 15H27 : Le premier sanglier arrive sur le site 2, par la gauche ; il fait encore bien jour et la lumière est bonne. C’est une belle bête. Il est très circonspect et ne marche qu’avec précaution. Il s’immobilise un bon moment, attendant sans doute d’être rassuré avant de continuer. J’imagine que le reste de la harde n’est pas bien loin.
    15H29 : Finalement le sanglier s’en va. Qu’est-ce qui l’a inquiété ? pas le Dupdup le regardant depuis la France quand même ?
    15H31 : quatre sangliers, plus quelques autres, arrivent, ils ne se méfient pas.
    15H32 : des cris de chiens éclatent pas très loin, les sangliers partent en galopant. J’entends des bruits de pas vers la caméra mais je ne vois rien. Les bruits de pas s’éloignent, le cri des chiens continue.
    Tout redevient calme, très calme.

  86. Oui ! Et cet aigle criard qui répond au nom de Tönn est passé pas loin de la Franche-Comté.
    Je n’ai pas retrouvé la carte ni le parcours complets, mais cet aigle a séjourné en Haute-Marne (Eulmont et secteur Bassigny) avant de rejoindre ses quartiers d’hiver en Espagne.
    C’est un aigle de taille moyenne comme on dit, c’est-à-dire tout de même assez gros pour tirer l’œil. Pourtant, il est passé presque inaperçu en France, sauf informations fournies par le satellite.
    Rien de surprenant à ça : malgré sa taille et sa corpulence, il peut rester immobile longtemps, et se trouver à terre. Rien d’impossible donc à ce que ce gros piaf passe une nuit juste à côté de votre maison sans que personne ne le sache.
    J’ai eu la chance d’observer plusieurs fois l’Aigle criard et c’est en Camargue que j’ai pu le mieux observer son comportement. Sur un site où il est resté près de 6 heures, malgré la vue imprenable, je ne l’ai vu que pendant 2 minutes !

  87. Christophe, est -ce que ce sont les mêmes types de balises émettrices que celles qui sont mises sur les milans royaux au nid en Franche-Comté ?

  88. Pour quelques images de criard et surtout un beau récit d’un périple en Mongolie… En regardant bien, on y trouve même un lien avec le dernier article de ce blog… sur la choucroute !
    Et bien sûr, de beaux témoignages sur l’intérêt des voyages.
    http://images.google.com/imgres?imgurl=http://img.over-blog.com/410×284/0/57/41/59//aigle_criard.jpg&imgrefurl=http://temujin.over-blog.com/&usg=__lMU_RIgxeGet-yhFBaPtmOgJOEU=&h=284&w=410&sz=8&hl=fr&start=10&um=1&tbnid=_MO3VNSEIm28fM:&tbnh=87&tbnw=125&prev=/images%3Fq%3Daigle%2Bcriard%26hl%3Dfr%26client%3Dsafari%26rls%3Den%26sa%3DX%26um%3D1

  89. Yes, comme dit Bernard, la classe !
    Figurez-vous que j’ai une plume d’aigle royal, trouvée par un de mes amis en Mongolie …
    Et qu’il m’en a fait cadeau ! Incroyable, non ?
    Celle-ci, pas besoin de la faire identifier par Christophe ! :wink:

  90. Tout cela me rappelle tellement de choses ! Notamment de longues soirées passées sur un arbre. Tous les soirs, une quinzaine de sangliers venaient sous mes pieds manger le maïs qu’avaient mis des chasseurs. J’ai appris à aimer ces bêtes-là (les sangliers) lors de ces soirées.

  91. Cela dit, comme j’ai toujours ménagé mes relations avec les chasseurs, dans le cas présent c’était un chasseur qui mettait tous les jours du maïs sous cet arbre. Je lui avais dit que je venais observer les sangliers et il voyait plutôt mon activité d’un bon oeil !

  92. 78 sangliers sur la caméra 2, ça bouge, ça bouge, il en vient de partout. Ils montent même dans une des remorques pour se nourrir !! Superbe !

  93. Sur la caméra 2 il y a deux sangliers qui se nourrissent directement grimpés dans la remorque

  94. Dans cet article (en anglais), ils parlent des élans en les appelant « elk », ce qui m’a surprise car l’elk est le Wapiti.
    Finalement, recherche faite sur mun guide de la faune du Canada et de l’Alaska et sur wikipédia, il se trouve qu’en Europe, on appelle l’élan elk et aux-Etats-Unis, on l’appelle moose, l’elk étant le wapiti.
    En parlant de Wapiti, je suis passée dans un village un jour ou les wapitis étaient si nombreux dans les environs qu’ils venaient chercher leur nourriture dans les jardins. Ils sont très friands des roses, ce qui ne plait pas du tout aux dames qui les cultivent. Ce sont des animaux superbes.
    Ah! J’oubliais !
    Wikipédia signale que l’orignal (l’autre nom de l’élan) est un nom originaire de la langue basque « oreinak », petit clin d’oeil à Jenofa :wink:

  95. Moi qui ne pas très fan des roses, je trouve ça plutôt rigolo ces élans qui vont brouter les roses dans les jardins. Ils pourraient venir chez moi ? :smile:

  96. Mais il n’a rien compris ! :smile:
    Ce ne sont pas des élans mais des wapitis qui mangeaient les roses !

  97. Lorsqu’on va sur le site estonien, il y a dans la colonne de droite uphotos. Regardez bien la photo 99 (extraordinaire !) et les suivantes. Un autour des palombes y a capturé un pigeon domestique. On peut accéder assez rapidement aux photos avec l’ascenseur sur la gauche des images, sinon c’est fastidieux d’aller à la photo 99, image après image.
    http://www.looduskalender.ee/en/

  98. Oups, une partie de mon commentaire a été mangé !

    Il fallait lire :
    Lorsqu’on va sur le site estonien, il y a dans la colonne de droite une série de 153 images intitulées « the week in pictures »? Il suffit pour y accéder de cliquer sur la photo de paysage enneigé. Regardez bien la photo 99 (extraordinaire !) et les suivantes. Un autour des palombes y a capturé un pigeon domestique. On peut accéder assez rapidement aux photos avec l’ascenseur sur la gauche des images, sinon c’est fastidieux d’aller à la photo 99, image après image.
    http://www.looduskalender.ee/en/

  99. Waouh, qu’est-ce qu’elles sont belles ces photos.
    La 100 est encore mieux que la 99.
    Et la 61, tu as vu la 61 Bernard ?
    Je sens qu’un jour si je m’ennuie ( :wink: ), je regarderai toutes ces images.

  100. Oui, et il n’y a pas que les 153 images dont j’ai parlé. Il y en a près d’un millier.
    La 61, ça te ferait un beau bijou, non ? Allez, je te l’offre … :wink:

  101. Je suis sûr que les sangliers vont piétiner tout ça ce soir.
    Voila bien la preuve irréfutable que le sanglier est un animal qui n’a pas d’humour ! :biggrin:

  102. Deux pygargues sont là. La taille est impressionnante, il suffit de voir comment les corneilles mantelées et les pies font riquiqui à côté d’eux.

  103. Sait-on quelle variété de pygargue est-ce ? Je ne connais pas du tout cet oiseau. Je crois savoir – si je me souviens bien d’une initiation à l’ornithologie – qu’il n’existe plus en France, mais que par ailleurs, il en existe plusieurs variétés. Il y en a encore un sur la caméra qui semble se régaler d’une proie. Sa taille est effectivement imposante par rapport aux autres oiseaux !!

  104. Il existe une dizaine d’espèces de pygargues dans le monde. L’espère européenne s’appelle le pygargue à queue blanche. Voici la liste des espèces existantes (à noter que celui « à tête blanche » est l’emblème des Etats-Unis) :

    * Pygargue blagre – Haliaeetus leucogaster
    * Pygargue empereur ou Pygargue de Steller – Haliaeetus pelagicus
    * Pygargue de Madagascar – Haliaeetus vociferoides
    * Pygargue nain – Ichthyophaga humilis
    * Pygargue de Pallas – Haliaeetus leucoryphus
    * Pygargue à queue blanche – Haliaeetus albicilla
    * Pygargue de Sanford – Haliaeetus sanfordi
    * Pygargue à tête blanche – Haliaeetus leucocephalus
    * Pygargue à tête grise – Ichthyophaga ichthyaetus
    * Pygargue vocifère – Haliaeetus vocifer

  105. Caméra 1 -Les pies sont bien audacieuses autour du pygargue et sa proie, prêtent à aller lui piquer sa pitance !

  106. Le dernier couple « nicheur » de Pygargue à queue blanche a disparu de Corse en 1959 … Mais on peut observer des hivernants entre autres , au bord du lac du Der en Champagne , c’est très rare mais il y a des témoignages sur la présence de cet oiseau tous les ans depuis quelques années .
    En Corse des simulations ont été faites pour l’introduction du pygargue à tête blanche …

  107. Caméra deux – 1 seul sanglier – « manger comme un cochon » a toute sa signification au niveau bruitage !! :tongue:

  108. Il a l’air très bizarre ce sanglier, très agité, il a dû oublier de prendre son prozac ou son valium !! :tongue:

  109. Incroyable sur la 2 une personne est entrain de nourrir les sangliers, et eux, ils sont là, à tournoyer à vue sous les premiers arbres, devant leur bienfaiteur, sans aucune crainte, ça alors !

  110. Etonnant ? Vraiment ?
    Les sangliers ne sont pas si bêtes et sont capables de faire la différence entre un chasseur et celui qui vient leur donner à manger tous les jours.
    Même les marmottes viennent manger dans la main, en tout cas, celles qui vivent près des refuges de montagne et qui sont habituées à voir des humains.
    Et n’a-t’on pas vu un pic épeiche sur la main d’un certain Dupdup ?
    Allez voir dans ses « coup d’oeil ».

  111. OK pour les marmottes, pic épeiche et encore bon nombre de variétés animales, dont l’homme n’est pas le prédateur. Mais, en ce qui
    concerne le sanglier, animal sauvage dans son milieu naturel, qui peut cependant être domestiqué, je trouve cela très étonnant. Est-ce que l’imprégnation humaine au niveau où on la visualise avec ses effets pervers de non méfiance, n’implique-t-elle pas un danger pour ces animaux ? Dans les zoos actuellement ne prône-t-on pas justement la non-imprégnation humaine, pour la sauvegarde des espèces, la non-dépendance ?

    Je me souviens qu’en Sologne, nous nourrissions, en période difficile, les animaux sauvages de notre forêt, les cervidés avec du foin, les sangliers avec des pommes, pommes de terre, navets, betteraves, glands, châtaignes et autres. Mais les interventions étaient rapides, en plein jour, à un moment où les animaux se cachent en forêt. Donc, nous n’avions que peu l’occasion de les rencontrer dans ces heures diurnes, justement pour qu’ils ne s’habituent pas à l’homme.

    Lorsque mon grand père et moi faisions l’agrainage, potron minet, il nous arrivait parfois de tomber sur des faons, couchés, endormis. Il m’empêchait systématiquement de les caresser. Comme il était tentant de les couvrir de caresses. Cette sagesse m’est apparue évidente bien plus tard…

    Justement, ce matin, en visionnant les caméras 1 et 2, je m’étais posée la question des effets nocifs de ce nourrissage qui se substitue, de part les quantités déposées, totalement à la recherche de nourriture « sauvage » et donc à l’effet pervers d’une dépendance totale.

    Je ne suis pas sûre que le sanglier soit capable de faire la différence entre un chasseur et un non chasseur. Cela m’est arrivé d’en débusquer un alors que j’étais en cueillette de champignons, j’étais sans arme, cela ne m’a pas empêchée d’être chargée par deux fois! J’étais pourtant pacifiste à ce moment là. Heureusement que j’ai pu grimper aux arbres sinon je n’aurais pas donné cher de ma vie….

    Je ne sais pas quel est l’objectif réel de cette aire de nourrissage, elle nous offre de toutes façons, de bien belles images!!!! :smile:

  112. Moi aussi,je me suis posée la question, il y a un momeent déjà, au sujet de ces aires de nourrissage qu’on voit par l’oeil de ces caméras.
    Finalement, ce ne sont plus des sangliers totalement sauvages qu’on voit là.
    Tu as raison, Francisca, ils ne savent pas bien sûr qui est le chasseur mais ils savent très bien par contre, qui est celui qui les nourrit si bien.
    Enfin, c’est ce que je crois mais je peux bien sûr me tromper.
    Ca doit faire drôle de se faire charger par un sanglier.
    Cela ne m’est jamais arrivé bien que je sois souvent seule en forêt et j’y pense parfois.

  113. Francisca, le sanglier ne saurait pas faire la différence entre un chasseur et les non-chasseurs ? Oui peut-être, mais les rares sangliers qui ont la télé ont appris la différence entre un bon chasseur et un mauvais chasseur en regardant les Inconnus :

  114. L’autre jour, sur la caméra 2, un chien est arrivé et les sangliers ne sont partis que lorsque le chien est arrivé assez près.

  115. Un animal est vite capable d’associer ou non une personne à un danger potentiel. Dans le cas présent, les sangliers ont le temps de s’habituer aux personnes qui amènent la nourriture, surtout si la nourriture est donnée depuis plusieurs années, ce qui semble être le cas.
    Par ailleurs, il y a un très forte quantité de sangliers dans cette harde (plus d’une soixantaine), la nourriture présente dans le milieu naturel ne suffit certainement pas à tous les nourrir, ce qui fait que ceux qui s’en sortent le mieux sont forcément ceux qui s’adaptent le plus vite à ce nourrissage artificiel. Venir manger en pleine journée quand les autres sangliers ne sont pas encore là augmente les chances de survie. Idem dans le fait de ne pas s’enfuir quand l’homme apporte de la nourriture.

  116. Si vous voulez avoir en clair les paroles de « les chasseurs les inconnus, » dans Google, taper : bouchonnois cliquer « recherche » puis cliquer sur
    Les chasseurs – ATA THEATRE :smile:

  117. Il me reste un souvenir terrifiant de la charge de ce vieux solitaire d’au bas mot 120-150 kg, si ce n’est plus. Je l’avais tout simplement dérangé de sa bauge bien innocemment. Il a foncé sur moi comme un fou, droit devant. Heureusement que j’ai pu grimper dans un sapin, sinon je crois qu’il m’aurait tuée. Devant son premier échec, il est parti à fond la caisse pour se retourner et revenir vers moi « au galop » en venant se heurter sur l’arbre. Inutile de vous dire que je suis restée pas mal de temps dans mon arbre protecteur et qu’ensuite je ne me suis pas éternisée sur les lieux.

  118. Le sanglier est l’un des mes animaux préférés.
    Probablement que vous connaissez tous la BD « Sylvain et Sylvette » (oui, forcément, vu votre âge à tous ! :tongue: ). Parmi les quatre compères (le renard, l’ours, le loup et le sanglier), c’est le sanglier que je préfère !
    Et le sanglier, vous savez qui il préfère ? Francisca … ! :wink:

  119. Dis donc Bernard, tu nous prends tous pour une bande de vieux croûtons en mal de divertissements ? : :shocked: :w00t: tongue: : :wub:

  120. Merci Bernard de te joindre à notre harde !!!!!Si tu es bien gentil, nous t’élirons « vieux solitaire » avec toute la sagesse et la ruse que cela implique….mais nous sommes fiers de toi.. :wub: :wub:

    Sylvain et Sylvette c’était pas la BD avec les deux jeunes enfants aux taches de rousseur ? Je ne me souviens pas très bien de cette histoire, mais de manière générale, je ne suis pas très BD

  121. Avec une queue blanche, ce sont les pygargues adultes et les autres à queue sombre ce sont les jeunes. (si j’ai bien compris!!). Donc, sur la caméra 1 ce matin, c’était un jeune qui gueuletonnait entouré des pies…

    Pour en revenir sur les aires de nourrissage des sangliers, je viens de lire qu’en fait, à la saison, ces sangliers sont chassés avec des chiens. Imprégnés comme ils le sont par l’homme, cela doit être un carnage….. « heureusement ils se réfugient dans les bosquets de noisetiers, où, ni chien ni humain ne peut pénétrer…. » :angry:

    Cela met donc de l’eau à mes interrogations précédentes!!!!

  122. ou là là ! il en impose ton sanglier en effet, je comprends que cela soit celui qui ait ta préférence, les autres sont minables à côté….et quelle autorité…..apparente!! :getlost:

  123. Mes infos sur les sangliers viennent de

    Where do the boars live ?
    10/01/2010

    sur le site estonien

  124. Le plus incroyable dans cette vidéo, ce sont les paroles de l’épouse : « J’étais convaincue que je filmais les derniers instants de la vie de mon mari »
    Et elle filmait quand même !

  125. J’ai déjà visualisé à la télé ce reportage, j’en ai été très impressionnée. Je n’ai jamais assisté à ce type d’action en direct avec un cerf.

    Par contre, j’ai déjà assisté à des charges de sangliers blessés; ce n’est par contre pas exceptionnel et envoient généralement les chiens à trépas et les chasseurs agressés à l’hôpital, car les plaies affligées sont généralement très profondes. Ces charges de sangliers sont alors la suite – que l’on peut juger de logique – à une blessure par fusil ou attaque de chiens!!!!

  126. Je me demandais justement si c’était déjà arrivé à un article de ce blog de dépasser les 200 commentaires, parce que je n’ai pas souvenir d’avoir vu « commentaires plus anciens ».
    Mais comme je ne fréquente pas ce blog depuis sa création, je me disais que peut-être avant …
    Eh bien non !
    C’est Francisca que tu dois récompenser Bernard, parce que sans elle, les 200 commentaires n’auraient sans doute jamais été atteints.

  127. Cela fait quinze ans que les estoniens nourrissent ainsi les sangliers !!!!!! S’il n’y a pas imprégnation humaine, je ne fais plus de commentaires sur ce sujet…

    Désolée Etincelle, d’être si « présente » sur ce sujet mais il me touche et m’interpelle particulièrement.

    Jusqu’au départ vers de verts pâturages, mon grand père a nourri également le gibier soit en cas de neige, qui était fréquente à l’époque, ou en cas de grande sécheresse. Mais il prenait soin de changer ses postes de nourrissage toutes les semaines. Il est vrai que son domaine de 1550 hectares le lui permettait aisément. A mes questions sur ce point il me répondait toujours « il ne faut pas que les animaux s’habituent à l’homme, ils doivent rester sauvages » Je crois, et même j’en suis sûre, que c’était un sage ! :wub: :wub: :wub:

  128. Connaissez-vous le site INPN : Inventaire National du Patrimoine Naturel. Excessivement bien fait et très intéressant….

    T’as vu, Bernard, je suis revenue parmi les ….miens :tongue:

  129. 2 chevreuils sur la caméra 2.

    Coucou Etincelle, c’est encore moi, vous allez bien ?

    214ème commentaire ! :w00t:

  130. Le point de nourrissage pour rapaces a été rapproché de la caméra. Super !
    Il y a pour l’instant un pygargue, des pies, ces grands corbeaux et une corneille mantelée.

  131. Les trois pygargues ont été remplacés par une buse variable.
    Chez moi, quelques buses tournent autour de la maison. Je vais sans doute essayer de les photographier aujourd’hui.

Laisser un commentaire

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: