La mésange à longue-queue

Il y a des oiseaux « maudits » que je ne suis jamais arrivé à photographier en trente ans. La mésange à longue-que figure parmi ceux-ci. Et puis miracle – comme quoi tout finit par arriver au moment où on l’attend le moins -la mésange à longue-queue est venue les jours derniers sur une boule de graisse suspendue devant la fenêtre du bureau.

L’occasion pour moi de réaliser quelques photos dans des conditions extrêmement faciles : j’ouvre la fenêtre et il me suffit d’attendre, les mésanges viennent toutes les demie-heures environ.

La semaine dernière, il y avait trois mésanges à longue-queues à la mangeoire. Depuis cette semaine, il n’y en a plus que deux, ce qui semble être normal car les mésanges à longues-queues qui vivent en grands groupes tout l’hiver vivent en couples à partir du mois de mars jusqu’à la fin de la période de nidification. Surprise : l’une des deux mésanges possède a priori toutes les caractéristiques de la sous-espèce nordique caudatus.  S’agit-il vraiment de cette sous-espèce ? A vous de me le dire !

50 réflexions au sujet de “La mésange à longue-queue”

  1. Pour avoir une réponse à ta question : « Aegithalos caudatus europaeus ou Aegithalos caudatus caudatus ? »
    Voici une planche d’identification réalisée par Ornithomédia.com :
    http://www.ornithomedia.com/pratique/identif/ident_art94_1.htm
    Et comme ils disent sur ce site :
    « Les Mésanges à longue queue nordiques : attention aux pièges !  »
    Combien de fois je me suis dit :  » cet oiseau , je n’arriverai jamais à le prendre en photo !!  » … Puis un jour , il est là face à moi …. et clic clac c’est dans la boîte .

    Hier après-midi alors que je bricolais au jardin , une bécassine des marais faisait la sieste à 10 mètres de moi dans le champ de blé … Dès que je me redressais pour l’observer , elle se plaquait au sol et lorsque je reprenais mon travail elle mettait son bec sous son aile … Pas plus farouche que ça la petite !!
    J’ai quand même au bout d’un moment pensé à faire une photo … Elles sont au moins 5 tous les après-midi à se reposer au milieu du champ .
    http://naturepassion.e-monsite.com/

  2. Aaaaaaaaaahhhhhhhhhhh ! qu’elles sont belles !….
    …les mésanges et les photos !
    En les écoutant très fort, je les ai même entendues me dire des choses . :wink:
    Continue à les fidéliser autour de ton bureau et , au prochain baguage,
    le 19/04 , Pierre va bien nous dire si elle est  » caudatus « ou non ,
    d’autant qu’elle est déjà baguée donc bien connue au museum .
    J.L.R.

  3. Contente pour toi Bernard.
    Tes photos sont belles comme toujours.
    Tu as bien sûr remarqué qu’il y a une petite intruse ?
    Certaines de ces photos sont particulièrement étonnantes …
    La 5 sur laquelle on croit voir une unique mésange qui se reflète dans un miroir ou un plan d’eau … :wub:
    La 11 aux oiseaux jumeaux … :wub:
    La dernière aux mésanges en coeur :heart:
    Une fois de plus, on peut constater que le Dupdup adore photographier les dessous des demoiselles ! :biggrin:

  4. Tout ça colle bien avec une caudatus même si je trouve les bordures blanches des tertiaires, secondaires et couvertures pas si marquées que ça. Mais d’une part les images peuvent être trompeuses, et d’autre part je suis convaincu que la connaissance de cette sous-espèce est imparfaite.
    Beaucoup des images que j’ai vu passer et qui présentaient des caudatus étaient similaires aux tiennes (et très rarement aussi nettes), certains jeunes oiseaux pouvant même présenter des traces grises ou brunes sur la calotte par exemple d’après certains observateurs comme Marc Solari et qui réalise aussi de très belles images (http://marc-solari.doomby.com/).
    L’absence de collier, le contraste noir et blanc très net notamment au niveau de cette écharpe noire très marquée, tout ça colle bien.

    En tout cas, caudatus ou pas, cette mésange (mais le nom de genre en ferait un animal un peu différent des véritables Parus, et j’aime bien cette idée) est décidément mon passereau commun préféré. Quand elle se contorsionne à la mangeoire elle paraît très allongée, mais j’adore sa silhouette « boule » avec tout petit bec et une longue queue plantée dans cette boule. Et puis ses colorations sont magnifiques, avec ce cercle orbitaire jaune orangé qui est très visible sur tes images. Avec son si joli nid, je trouve cet oiseau très fort en esthétisme !

  5. Pas grave les italiques Christophe, c’est très bien dit.
    Les sous-espèces ne sont pas les seuls taxons qui posent problème. Heureusement finalement, cela donne du boulot (beaucoup) à des tas de chercheurs, et un sujet de plus à discuter ici ! :biggrin:

  6. Ce comportement de la mésange à longue-queue qui vient sur des boules de graisse me semble récent, j’en entends parler de temps en temps mais depuis quelques années seulement.
    Christophe, Luc, Yves, Etincelle … vous l’avez déjà eue au poste de nourrissage ?

  7. Non , chez moi elles passent dans le jardin mais je ne les ai jamais observé au poste de nourrissage . Alors que les bleues et charbonnières sont bien présentes .

  8. Une fois il y bien longtemps et j’ai bien regretté qu’il ne s’agisse que d’un passage éclair.

  9. J’ai moi aussi la visite des mésanges à longue-queue mais jamais au nourrissage non plus. A l’affût d’une petite mare en plein été, je vois toutes les mésanges courantes (charbonnières, bleues, nonnettes, noires, huppées ) mais pas la longue-queue !
    :blink:

  10. C’est normal fifi … Toutes les mésanges que tu nommes sont des espèces courantes sauf la longue queue qui est une espèce volante … Il faut donc pour les apercevoir regarder dans les branches du haut !!!
    :tongue: :silly:

  11. Euh, oui, mon Yves. :cwy:
    Mais je pensais bêtement qu’éventuellement, elles viendraient comme les autres faire trempette… :blush:
    P’tête ben qu’elles préfèrent les bains de mer… :ermm:

  12. Je n’ai jamais vu de mésange à longues queue dans mon jardin mais il me semble que mon fils en a vu un jour quand il était petit. Je lui demanderai mais là il travaille.

  13. En fait, Jonathan vient de rentrer du travail et je l’ai eu au téléphone. Il confirme avoir vu quelques fois des mésanges à longues queue à la maison et même parait-il qu’une année, elles avaient niché dans un de nos arbustes. ??? Je ne m’en souviens pas :sad:
    En tout cas, jamais vu à la mangeoire.

  14. C’est Dupdup qui ne sait pas lire ou Etincelle qui ne sait pas s’exprimer ? :wassat:
    Non, jamais vu à la mangeoire la mésange à longue queue, ni par Jonathan, ni par moi.
    Cependant, je ne passe pas non plus mes journées à regarder qui vient à la mangeoire.
    Bon, l’année prochaine, j’installe une surveillance vidéo, c’est dans l’air du temps :biggrin:

  15. Michaël a confirmé. Lui aussi a vu des mésanges à longue queue, sur les cèdres au fond du jardin et sur vieux rosier à côté de l’entrée.
    Mais aucune à la mangeoire.
    Quand à moi, je n’ai rien vu ! :sad:
    Il faut dire que pendant que les enfants jouaient dans le jardin, je devais être dans la maison en train de cuisiner, ou de faire le ménage, ou de repasser, ou … ou … ou … :angry:

  16. Sur ces photos, sous espèce nordique « caudatus » ou non ? Problème non encore résolu …
    Hé les ornithos, réveillez-vous !

  17. De toute évidence mon cher Bernard, il s’agit bien de notre mésange à longue queue.
    Caudatus est booooooooooooooooooocoup plus différente!!!!!

  18. « Hé les ornithos, réveillez-vous ! »
    Bien que je ne fasse pas partie de ceux que Bernard appelle les ornithos, je me réveille …
    Mais c’est juste pour dire qu’après lecture du lien laissé par Yves dans son premier commentaire, je ne m’aventurerais certainement pas à répondre à la question.
    Mon intuition est que ces mésanges, malgré leur tête blanche ne sont pas des nordiques mais tout le monde sait que l’intuition féminine ne vaut rien :lol:

  19. « De toute évidence mon cher Bernard, il s’agit bien de notre mésange à longue queue.
    Caudatus est booooooooooooooooooocoup plus différente!!!!!  »
    Ben, c’est ton opinion. :blink:
    La réponse n’est pas aussi évidente, même si je ne suis pas spécialiste des mésanges.
    Démonstration, maestro ! :smile:

  20. Oh là ! Oh oh, y’en a déjà un qui s’est réveillé et je dois bien dire que je partage l’opinion de Luc.
    La sous-espèce caudatus présenterait à mon avis des parties supérieures différentes :
    nette, large et très contrastante écharpe noire, mais surtout les bordures des rémiges et des couvertures seraient bien plus largement pâles, ce que ton oiseau ne montre pas.
    Une tête blanche, d’accord, (et encore les jeunes caudatus pourraient-elles avoir des traces grises ou brunes), mais l’aspect des plumes de vol ne me paraît pas coller avec les caractéristiques présentées dans le document donné par Yves ou visibles sur l’image suivante comme dans l’autre lien qui montre des oiseaux homologués (il existe des comités d’homologation d’oiseaux rares) :
    http://www.flickr.com/photos/yeliseev/172235911/
    http://lepelerin.over-blog.com/article-une-invasion-de-mesanges-a-longue-queue-nordiques-60701448.html
    Il s’agit vraisemblablement d’un oiseau nordique, mais d’une variante connue d’europaeus.
    De là à y mettre ma main à couper… Ce serait bien trop demander car je considère ces identifications à la sous-espèce comme étant souvent plus délicates qu’il n’y paraît. Les données anciennes sont par exemple régulièrement réexaminées à la lumière d’études récentes, soit pour dire « on ne sait pas » ou « on ne sait plus », voire pour accepter ou rejeter par paquets des données grâce à des critères déterminants, « diagnostics », découverts et reconnus.
    Enfin, les voisinages entre populations distinctes de sous-espèces peuvent montrer des inter-gradations, ou permettre l’hybridation entre sous-espèces avec de véritables casse-têtes pour l’observateur.
    Et il faut bien avouer que j’adore l’idée qu’il soit impossible de placer des limites nettes entre les choses car le vivant nous montre l’aberration d’une telle posture…
    Et si la seule possibilité d’aller plus loin consiste au prélèvement d’ADN, là aussi je suis sûr qu’on atteindra des limites… aussi floues qu’un fantôme !

  21. Bonjour,
    Je découvre votre site du fait du lien sur le notre (http://lepelerin.over-blog.com/) et je découvre donc les photos de mésanges à longue queue. J’aurais tendance à dire que ce sont juste des longues queues « normales » et non nordiques, du fait que la tête n’est pas entièrement blanche, mais présente de petites taches plus sombres, notamment.
    Si jamais, voici un article ici en anglais pour la détermination: http://www.dutchbirding.nl/~dbaftp/wietze/Pagina%27s%20van%20DB%2030%285%292008.pdf
    Il est disponible sur ornitho.ch, dans la colonne centrale (dernière nouvelles), en page 2 ou 3, à chercher.

  22. Première hirondelle hier! Après ça on dira que le printemps ne fait pas bien les choses!
    Il est vrai que j’ai fait voler l’oiseau en question au-dessus du nid des Dupdup …

  23. Oui, les premières hirondelles arrivent, les milans noirs, les pouillots, les fauvettes, les gorgebleues, les balbuzards, les sarcelles d’été, les limicoles, après un certain blocage.
    « Mes » premières hirondelles hier aussi.

  24. C’est assez extraordinaire : il y avait 8 mésanges à longue-queue sur des boules de graisse devant la fenêtre de nos bureaux ! :wub:

  25. bonjour, bernard
    après ton dernier mail j’ai tenté de te répondre mais 1 fois encore mon message m’est revenu.
    merci de me repréciser ton mail ainsi que ton adresse et ton tel sur mon mail car j’ai égaré (ou perdu) le tout.
    donc, plus moyen de te contacter non plus que francis qui ne m’a pas répondu.
    a bientôt.
    au fait tes mésanges t’ont-elles dit si ce f….temps aller bientôt changer ?

  26. C’est dans le labyrinthe des jardins du muséum à Paris que j’en ai vu le plus de ces zozios … hey hey mais elles ont des bagouzes ces petites mésanges !!!

  27. Je pense que s’il s’agit d’une bague CRBPO, on doit trouver la mention MNHN dessus (Muséum national d’histoire naturelle).

  28. A propos de bagues, une reprise étonnante relaté justement par le CRBPO…
    Yves, toi qui connaît mieux la mer que nous autres, une idée ?! :blink:

    « Terminons sur cette reprise vraiment hors du commun :
    Une bague « London » est découverte dans le ventre d’une bonite (famille
    des Thonidés) pêchée au large d’Hendaye, Pyrénées-Atlantiques (64) !
    Après réponse et confirmation de nos voisins Britannique, nous apprenons
    avec surprise que celle-ci aurait été posée sur….une femelle de Canard
    mandarin Aix galericulata le 14/05/2003 dans le Northamptonshire !!!
    De quelle manière cette bague s’est elle retrouvée dans le ventre de ce
    poisson ? On peut tout imaginer (oiseau mort en mer, bague lancée au
    milieu d’un banc d’anchois, etc) mais le mystère reste entier… »

  29. Une explication à laquelle personne n’a pensé : la femelle de mandarin a juste eu un problème d’air’bague et s’est délestée en mer de la bague pour ne conserver que l’air dont elle a besoin pour respirer ! Enfin, c’est juste une idée … :whistle:

  30. C’est tellement simple que ça en devient une évidence ! :smile:
    Je pense plutôt à un complot mondialiste en trois temps : 1. Du cheval dans les lasagnes. 2. De la tarte à la merde chez Ikéa. 3. Une bague dans le thon.

    Je crains la suite… :sick:

  31. Aujourd’hui 1er décembre 2018, j’ai vu pour la première fois un petit groupe de mésanges que je n’avais encore jamais vues, venir manger sur des boules de graisses que j’avais mises derrière ma maison dans un petit lilas.
    Après recherche sur internet, j’ai découvert qu’il s’agit de mésanges à longue queue, vraiment très belles. J’espère qu’elles vont revenir.
    Albert

  32. Depuis quelques années il semblerait que ça et là les mésanges à longue-queue viennent sur les boules de graisse au poste de nourrissage. C’est un oiseau magnifique. :wub:
    A noter que ces mésanges se regroupent en bandes dès la fin de la saison de reproduction (parfois plusieurs dizaines d’individus) et qu’elles exploitent leur territoire quotidiennement, selon un parcours qui semble a priori souvent le même. Donc toutes les chances qu’elles reviennent un de ces jours …

  33. Je viens de voir une mésange à longue queue dans le prunier de ma cour :wub:
    Je crois que c’est la première fois !
    Mais mes enfants m’ont dit que lorsqu’ils étaient encore à la maison, ils en avaient vu une fois.
    Sinon, il y a plein de mésanges charbonnières, de mésanges bleues et d’autres espèces.
    Pourtant, je n’ai pas encore commencé à les nourrir.
    Je ne commencerai qu’en décembre quand je reviendrai de Patagonie australe.
    J’espère qu’il ne sera pas trop tard.

  34. Non non, ça ne sera pas trop tard. L’important n’est pas de commencer tôt mais de finir tard (première quinzaine d’avril en Franche-Comté, pour le sud sans doute un peu plus tôt).

    Je vois rarement la mésange à longue-queue autour de la maison, ce qui m’est assez incompréhensible d’ailleurs car le milieu environnant (lisières de forêt + haies) devrait être très favorable à cette espèce.

  35. Chez moi , elles passent toutes les fins d’après-midi . Elles font toujours le même circuit , elles commencent par les buissons d’épines noires pour finir par les branches hautes des vieux chênes qui bordent le jardin . Elles forment un groupe de 10 à 15 oiseaux … et on les entend bien , on peut pas les louper !!

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: