Durée du jour Nord/Sud

La Franche-Comté est un paradis pour les légumes d’été, le climat y est propice pour quasiment toutes les cultures, qu’il s’agisse d’aubergines, de poivrons, de piments, d’artichauts, d’asperges, etc… Ce qui est valable pour la Franche-Comté l’est aussi naturellement pour les autres régions de l’Est de la France.

Bien sûr, il y a moins d’ensoleillement ici que dans le Sud. Alors comment expliquer que nos jardins soient aussi luxuriants ? Je citerai en vrac quelques raisons :
– une bonne pluviométrie, bien répartie sur toute l’année. Regardez d’ailleurs ce diagramme montrant la normale à Besançon en matière de pluviométrie, la régularité est assez éloquente :
Sans-titre-1– des sols qui sont profonds et qui retiennent donc bien l’eau (contrairement aux sols méditerranéens qui sont superficiels)
– des températures estivales qui favorisent bien l’activité des plantes (il ne faut pas oublier que les températures élevées que l’on trouve dans le Sud bloquent l’activité de photosynthèse) ;
– des épisodes plus frais qui, à mon avis, favorisent le développement des systèmes racinaires des plantes (c’est un bon sujet de discussion entre jardiniers et j’aimerais qu’on y revienne plus tard) ;
– moins de vent et donc moins d’évaporation ;
– plus d’humidité dans l’air et donc moins de dessèchement des plantes.

Mais il y a une autre raison qu’on oublie en général – et c’est l’objet de cet article – c’est la durée du jour. Plus on monte vers le Nord, plus les jours d’été sont longs (à l’inverse de l’hiver). On a parfois l’impression qu’il faut aller dans les pays nordiques pour s’en apercevoir. Non, les différences sont déjà très importantes au sein même de notre pays. Ainsi, fin juin, la durée du jour est de 15H20 à Perpignan, 15H56 à Besançon et 16H32 à Dunkerque, soit une différence très significative de 1H12 entre les deux bouts de la France.  Il est évident que ces différences ont une grande conséquence sur le développement des plantes, et notamment des légumes.

Ce qui est dingue, c’est que lorsqu’on en parle autour de soi, tout le monde ignore qu’il y a ces différences de longueur du jour. Mais le jardinier n’est pas « Monsieur tout l’monde », il le sait !

On peut connaître précisément ces données en consultant ce site (très bien fait au demeurant, même si l’on n’y trouve pas tout à fait tous les départements).

26 réflexions au sujet de “Durée du jour Nord/Sud”

  1. Et bien, je commence à comprendre pourquoi j’avais l’impression que Bussières c’était Cocagne……il faudra que l’on vienne voir ça.
    Est-ce-que c’est aussi valable pour les champignons……..où se cachent les morilles ?

  2. Durée du jour certes mais ce qui est plus important c’est la durée d’ensoleillement. Et là ce n’est pas la même chose !!!!
    « La durée d’ensoleillement se mesure le plus souvent à l’aide d’un héliographe qui utilise une lentille optique en verre en forme de sphère. Cet instrument d’optique permet d’enregistrer la durée pendant laquelle le rayonnement solaire est d’un intensité suffisante pour produire des ombres. » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Durée_d'ensoleillement)
    Ainsi le nord de la France a bien des jours plus longs en été mais moins de soleil. (l’exemple de Dunkerque est là particulier sa situation au bord de mer lui offre un ciel plus souvent dégagé).
    Je ne crois pas que la durée du jour que tu signales soit si importante sans la durée d’ensoleillement. Plus le jour est long plus l’ensoleillement peut être long si les conditions sont favorables. Mais là c’est bien l’inverse, le temps vers le nord est plus souvent couvert. Pour les cultures de plein champ c’est une des limites principales pour la culture du maïs grain, qui n’est cultivé que en grain humide pour l’ensilage et le tournesol qui n’est pas du tout cultivé. Ces deux plantes poussent très bien dans notre région mais manquent de soleil pour aller vers une complète maturité.
    Je crois que la différence nord/sud de la durée du jour s’inverse en hiver pour avoir au final une durée moyenne égale. Certes pour les cultures le plus important c’est l’été mais si on accorde une importance à ce critère alors il faut dire que les cultures précoces et tardives seront favorisées dans le sud. Enfin même si ce paramètre est moins important il faut aussi parler de chaleur. Dans le nord la température connait peu d’excès, hivers souvent peu froids et étés assez courts mais il arrive assez souvent d’avoir des été « froids » ou très couvert ou très pluvieux si bien que certaines cultures sont quasi impossibles sans avoir des systèmes adaptés : serre, tunnel, couche… : aubergine, melon, pastèque …..

  3. La croissance optimale d’un pied de tomate se fait par des températures de 25°C le jour et de 15°C la nuit. Il en est ainsi de bon nombre de légumes. Avec de telles températures, le développement de la plante se fait toute la journée alors que la croissance serait stoppée aux heures chaudes de la journée dans les régions méridionales.
    Par ailleurs, pour en rester sur l’exemple de la tomate, la longueur du jour est si importante qu’on n’a pas réussi à acclimater la tomate dans les pays où il fait chaud mais où la longueur du jour n’excède pas 12H (exemple des Antilles).

  4. Francis, je souscris à tes propos et pense que la situation du nord de la France n’a rien à voir avec la situation de l’Est de la France qui jouit d’un climat continental (avec régulièrement des pointes de températures qui dépassent les 35°C). C’est pourquoi, pour reprendre tes deux exemples, le tournesol et le maïs grain figurent parmi les cultures les plus importantes de ma région.

  5. Te fatigue pas plus Bernard …
    Tout le monde a déjà bien compris que la Franche-Comté est la meilleure région qui se puisse trouver :whistle: :devil: :lol:

  6. Je ne cherche pas à le prouver, vu que c’est de notoriété publique que c’est la meilleure région du monde (avec la Bretagne, je l’ai toujours dit)
    :wink:

  7. bah!…quand vous serez venus en Terre Sainte, entre Genève et Neuchâtel, vous pleurerez tous deux fois aussi, en arrivant et en repartant! non mais!… Il est beau mon Pays, qu’il est beau, et dans mes souvenirs, se raniment, l’eau bleu du lac Léman la couleur rouge des pompiers…oui je sais! ça n’est pas une RIME…hi hi, bien sûr que c’est pour tous et toutes chez nous le plus beau pays, d’ailleurs, en Suisse, on dit :Y’en à point comme nous!! bonne journée quand même, ne pleurez pas trop et…vive la gentillesse…Jéhan :whistle: :angel:

  8. Chez nous, le nombre de jours est exactement égal au nombre de nuits, ce qui est rassurant pour les jardiniers, même amateurs! :smile:

  9. Le vent est un facteur très limitant pour bon nombre de légumes. J’ai déjà remarqué qu’en Bretagne certains potagers étaient protégés par des filets aux mailles fines qui limitent l’impact du vent. Yves, tu connais ça dans ta région ? Est-ce que c’est efficace ?

  10. Je connais ce type de filet dans les centres équestres… Ils sont utilisés pour arrêter le vent dans les manèges qui ne sont pas entièrement fermés… C’est très efficace.

  11. Le secret ?
    – Semis première quinzaine de janvier.
    – Variétés à cycle court (Stupice, Edouard, Bloody butcher …)
    – Je déplace constamment les plants entre la serre et l’intérieur de la maison (c’est la partie la plus délicate).
    – Je rempote au moins trois fois les plants dans des godets de plus en plus gros.
    – Une fois sur deux, l’eau d’arrosage contient du jus de lombricomposteur.
    – Je mets en pleine terre au début avril (le 3 cette année) en protégeant les plants la nuit s’il risque de descendre en-dessous de 5°C (ou en mettant un voile).

  12. Des filets de ce type (maillage très fin) sont utilisés dans le désert pour condenser l’eau, elle est récupérée après avoir dégouliné.

  13. C’est vrai qu’on peut voir ici ce genre de filets brise-vent autour des pépinières . J’en ai aussi observé pour protéger des hangars agricoles … Mais je ne connais personne qui utilise cela pour protéger son potager . Je n’ai peut-être pas fait attention …
    Ils étaient positionnés comment dans les potagers les filets que tu as remarqué lors de tes balades en Bretagne ?
    Je sais que certain l’utilise surtout comme brise-vue . J’ai un voisin qui en a fait l’amer expérience car tout c’est envolé avec une des tempêtes de l’hiver dernier !
    Je vais me renseigner auprès de copains jardiniers et ouvrir l’oeil … et si j’entends parler ou j’aperçois la chose , je te ferai signe !

  14. J’en ai vu du côté de Ploudalmézeau (au moins deux) et plus à l’Est dans le Léon. C’était en plein champ.
    J’en ai vu également à Texel.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: