Quand j’aurai 92 ans …

Quand j’aurai 92 ans, si jamais j’ai cette force intérieure, peut-être que j’aurai réussi ma vie …

Ce contenu a été publié dans Musique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

26 réponses à Quand j’aurai 92 ans …

  1. Frusquin dit :

    Harmonie et sérénité.
    Merci.

    Bernard si t’as pas de rolex à cet âge, c’est raté…..

  2. Bernard dit :

    Non, je vais au contraire vers la simplicité, j’ai d’ailleurs revendu les 72 rolex que j’avais ! :wink:

  3. Fifitoutcourt dit :

    « Quand j’aurai 92 ans … « , moi qui croyais que tu avais 96 ans …. ! :devil:

    D’ailleurs Menahem Pressler en a bientôt 94 puisqu’il est de décembre 1923…

    Sérieusement, j’aime beaucoup ce bonhomme extraordinaire…

  4. Bernard dit :

    Pour moi, le disque « l’homme à tête de chou » de Gainsbourg est incontestablement l’un des 10 meilleurs albums de toute la chanson française. Hé bien, moi qui adore Bashung, je viens de m’apercevoir aujourd’hui qu’il avait enregistré avant de mourir cette oeuvre de Gainsbourg (le disque a le même titre) et que le CD n’est paru qu’à titre posthume. Je l’ai écouté deux fois aujourd’hui. C’est finalement très proche de la version de Gainsbourg. A écouter à ceux qui aiment cette oeuvre.

  5. Fifitoutcourt dit :

    Désolé, ces deux là, ça ne me parle pas… :wassat:

    Quel rapport avec le fondateur du Beaux Arts Trio ?

  6. Bernard dit :

    Aucun rapport, je ne savais pas où mettre le commentaire.
    Effectivement, j’aurais pu le mettre ailleurs …

  7. gérard g dit :

    ouahhh quelle émotion! :wub:

  8. Frusquin dit :

    Oui , un bain de sensibilité et de délicatesse ça fait du bien à l’âme, dans ce monde de brutes où même les vautours sont persécutés par des paparazzis , certes de grand talent et de grand cœur, mais tout de même !….. :wink:

  9. Bernard dit :

    hou la la non, si tous les vautours étaient persécutés de cette façon, ce serait royal pour eux. Des milliers de personnes viennent au-dessus de la falaise admirer le paysage et parmi elles, quelques-unes s’assoient avec leur appareil photo et attendent que certains vautours passent tout près d’eux … :wink:

  10. EtiNcelLe dit :

    Alors là, je ne voyait pas les choses comme ça … :whistle: :smile:
    Chaque fois que je vais là-bas, il y a des groupes avec accompagnateur (parfois, ce sont des groupes d’enfants) et des personnes indépendantes qui viennent pour les vautours et se postent donc quelque part.
    En revanche, personne qui parcourt en son intégralité la bordure du plateau au dessus de la falaise (à part moi évidemment :wink: ) où pas grand monde.
    Remarque, c’est vrai que parmi toutes ces personnes qui viennent ici pour les vautours, peu font des photos de vautours, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne viennent que pour le paysage. C’est simplement qu’ils ne sont pas équipés pour faire de telles photos.

  11. Bernard dit :

    En une semaine (fin mai), j’ai vu des centaines de personnes et pas un seul groupe accompagné (j’y suis allé 7 fois dans la semaine). Peut-être que c’est à d’autres périodes de l’année …

  12. Frusquin dit :

    N’ayant absolument rien à dire sur la question, j’essayais une vague plaisanterie
    un peu bancale, sans doute, en tous cas sans y mettre le moindre sens, ni en bien ni en mal. C’est le rapprochement paparazzi/ vautours qui me semblait une image rigolote,
    bien loin du réel, bien sûr, du grand photographe Bernard que je respecte et dont j’admire moult clichés depuis longtemps (y compris ceux des vautours, évidemment); que je sais grand défenseur de la nature avec de la compétence à la clef , et ces pauvres oiseaux dont le nom de « vautour » a été pris comme qualificatif pour des humains, avec les quels, bien sûr, ils n’ont strictement rien à voir. C’est raté pour l’humour, puisqu’il déclenche des réflexions , alors qu’au départ il était volontairement bête. Les conneries c’est les vacances de l’intelligence, disait Gainsbourg;
    bon, j’étais en vacances…désolé.

  13. Bernard dit :

    Effectivement je me suis dit au premier abord que c’était un trait d’humour et puis, en y réfléchissant, j’ai un peu douté … désolé de ne pas avoir su sur quel pied danser … (moi qui en plus ne sait pas du tout danser …)

  14. Yves dit :

    Ne t’excuses pas Frusquin , car il y a certainement du vrai dans la phrase de ton commentaire . J’ai vu tellement de paparazzis-ornithos ( qui pour la plupart n’y connaissent rien aux oiseaux … !! ) faire n’importe quoi pour avoir « La Photo » d’un piaf , que de ne pas en trouver un ou deux là-haut au milieu des vautours , serait des plus surprenant !
    En tout les cas , par chez moi il y en a un paquet de ces cocos-là ! :angry:
    Vous n’avez qu’à demander aux quelques couples de guêpiers qui tentent de faire leur nid dans le coin … l’autre jour , c’était un phalarope qui se trouvait face à une dizaine de photographes avec de vrais bazookas de 500mm , alors que cet oiseau peu farouche devant l’homme , pataugeait à 3 mètres d’eux ! :sad: le plus triste là-dedans , c’est que pour atteindre l’oiseau , il fallait oser piétiner une fragile dune protégée par des ganivelles et un fil de fer … Et bien oui , ils ont osé le faire !! Mais comme disait tonton Lino :wink:

  15. Bernard dit :

    c’est quoi une ganivelle ? :blush:

  16. Yves dit :

    Tu as dû en voir beaucoup lors de tes balades dans le Finistère .
    http://dune-littorale-aquitaine.n2000.fr/sites/dune-littorale-aquitaine.n2000.fr/files/images/page/DSC06029.JPG
    C’est une clôture qui est utilisée pour protéger ou reconstituer une dune le long du littoral .

  17. Bernard dit :

    ah oui effectivement.
    Et ça se remonte à la manivelle ? :wink:

  18. Yves dit :

    Oui , et tous les matins un gars nivelle la dune avec son râteau :biggrin:

  19. EtiNcelLe dit :

    Ben alors c’est plus une dune :silly:
    Y sont fous ces bretons ! :w00t:

  20. geneviève, dit :

    chez nous cela se fait aussi et la plage est nivelée tous les jours jusqu’à l’automne et la plage fait sept kilomètre ils prennent souvent du sable de la plage pour consolider les dunes de la baie d’authie

  21. Frusquin dit :

    J’en reviens aux photos et au regard qu’on leur porte.
    Il y a pas mal d’année j’ai visité une expo de Cézanne à Aix en Provence.
    Je connaissais comme tout le monde les classiques posters ou illustrations diverses
    de calendriers etc…Une sorte de « banalisation ».
    Plusieurs jour après cette visite, je découvrais que mon regard avait légèrement changé sur les paysages de Provence. Une dose infime de Cézanne s’était distillé dans ma pupille, à mon insu; en effet je n’avais pas eu le sentiment d’être totalement subjugué devant les tableaux .J’avais eu le grand plaisir de constater qu’entre les vrais tableaux et les images il y avait un fossé .J’avais trouvé les tableaux ,frais, vivants, éloquents de la passion de leur auteur.
    Depuis que je regarde avec plaisirs les photos de légumes prises par Bernard (aubergines vénitiennes, grappes de piments, plat de haricots rouges écossés etc….) mon regard chez les marchands de légumes s’est décalé. Je ne suis plus uniquement la bête fauve contemplant son futur repas, cherchant à voir si c’est bien frais ou pas abimé…..
    Le regard s’éduque. Hier dans un vide-grenier , toujours un peu à l’affût de bouquins scolaires sur l’électricité, que j’ai du mal à cerner, je vois sur la tranche d’un tout petit livre:
    Larousse : voltage et micromega (Watts, j’imagine ),je le sors
    En fait c’est Voltaire micromega et autres contes…!

  22. Christophe dit :

    C’est toujours intéressant de changer de point de vue : excellent témoignage ici de l’intérêt qu’il y a se décentrer pour percevoir le monde différemment grâce à nos sens et à la plasticité de notre cerveau.
    Il est impossible je pense de tout percevoir sans filtre, mais le fait de changer de filtre ou d’en rechercher un nouveau doit permettre de mieux questionner une information qui nous parvient.
    Merci Frusquin pour ce très joli rappel : afin de mieux supporter la période qui vient, je vais employer mon cerveau égocentrique et cynique, atrophié par une éducation inadaptée et qui sait, devenir personnage politique, économiste ou journaliste. :smile:

  23. Bernard dit :

    Changer de point de vue nécessite parfois de fréquenter d’autres milieux. J’ai complètement quitté les milieux environnementaux que je fréquentais et je m’aperçois qu’au contact d’autres personnes (qui ne faisaient pas partie de mon milieu habituel) mes points de vue se sont élargis. Par exemple les temps derniers j’ai collaboré avec deux artistes (dont une artiste coréenne) qui ont fait un travail artistique contemporain dans une démarche intellectuelle intégrant … le monde des piments. Lors du vernissage, que de belles rencontres ! … pas seulement avec les artistes, mais aussi avec un grand chef cuisinier et bien d’autres. Peut-être que je parlerai un jour de tout cela sur le blog car il est possible que cette modeste expérience que j’ai eue me conduise l’an prochain à participer à un projet artistique à l’autre bout de la France. A suivre.

  24. Christophe dit :

    Ce cas de Corée me turlupine… :whistle:

  25. humeur contrepètante dit :

    Théodule a été en Corée ?

  26. Frusquin dit :

    Bigre! Ça me rappelle John Lenon visitant l’expo de Yoko Ono…
    Ne serait-il pas plus prudent to get back to you once belong ? :whistle:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: