Groseilles, cassis & Co

Ce blog prend des vacances estivales. Le prochain article paraîtra le lundi 10 septembre. D’ici là les discussions peuvent évidemment continuer.

Aujourd’hui je vous parlerai de petits fruits. Car Joëlle et moi-même sommes dans les préparations de coulis jusqu’au cou !!!!!!!!!! Saison oblige …

Et comme le but de cet article n’est pas seulement de faire connaître des variétés intéressantes (que j’ai choisies avec soin avant plantation) mais aussi de les diffuser auprès des jardiniers de ce blog (sous forme de boutures que je peux envoyer par la Poste en novembre), je présenterai ces petits fruits sous forme de tableaux comparatifs suivis des photos des différentes variétés.

LES GROSEILLES
Le tableau d’abord (sur lequel on peut cliquer pour avoir des caractères plus gros) …
… suivi des images des différentes variétés (exactement dans le même ordre que le tableau) :

Cerise blanche

Fertile de Palluau

Robusta giganta

Gloire des Sablons (ma groseille préférée)

Junifer

Mulka

Wilder

LES CASSIS

Andega

Bigno

Ebony (mon cassis préféré)

Jet

Royal de Naples

Tradimel

LES GROSEILLES A MAQUEREAUX

Freedonia

Germania

Varianta

LES CASEILLES (hybrides entre cassis et groseilles à maquereaux)
Anita

Josta

Et comme vous allez peut-être beaucoup lire pendant l’été, un marque-page de circonstance !

Bon été à tous !

11 réflexions au sujet de “Groseilles, cassis & Co”

  1. Il m’a fallu 5 minutes pour charger l’article ! :sad:
    Vous qui avez un réseau normal, vous ne connaissez pas votre chance :whistle:
    Tout ça pour dire que moi en avoir beaucoup du mérite d’aller sur le blogadupdup :lol:
    A fait, la photo des groseilles « cerise blanche » ne s’est pas affichée.
    Sinon, hyper intéressant ces comparatifs.
    Je suis peut-être intéressée par des boutures en novembre.

  2. Zut alors, est-ce que l’image « cerise blanche » a eu des problèmes pour s’afficher sur les autres ordinateurs ?

    Première dégustation hier de nos premières pommes et de nos premiers pruneaux. Je n’ai pas souvenir de date aussi précoce pour l’un et pour l’autre.

  3. Ce ne sont pas des pommes géniales, ce sont ce qu’on appelle ici des « pommes de moisson », elles se consomment sur l’arbre, elles sont alors délicieuses et finement acidulées. Mais si on attend le lendemain de la cueillette (ou si elles tombent de l’arbre) elles sont farineuses et ne valent rien d’un point de vue gustatif.

  4. Petit débit ici, ce fut long à s’afficher mais l’illustration de la « cerise blanche » est bien arrivée ! D’accord…je ne suis pas bien loin…
    Merci BERNARD pour toutes ces précisions, yapluka !

  5. Je voudrais planter un groseillier à maquereaux.
    J’en ai déjà un mais je trouve qu’il pousse trop à ras du sol.
    Je ne me souviens pas de la variété.
    Il a des fruits excellents mais qui, en général, éclatent et tombent avant qu’on ne les cueille. La plupart du temps, je les mange alors qu’ils sont à terre.
    L’idéal pour moi serait un arbuste qui pousse jusqu’à 1m de haut et qui aurait des fruits sucrés, à la peau pas trop épaisse et pas trop duveteux et … qui ne tombent pas de façon prématurée.
    Je suis allée voir dans un Gamm Vert pas trop loin de chez moi.
    On me propose trois variétés : Captivator, Golden drop et Worcester.
    Bernard, as-tu un conseil à me donner ?

  6. Non, pas spécialement d’avis, n’ayant pas vraiment creusé la question (même s’il s’agit là de l’un de mes fruits préférés). Mais j’ai trois variétés de maquereaux (Freedonia, Germania et Varianta) et je peux t’envoyer des boutures en début de semaine prochaine. A toi ensuite de les tester. De toute façon, les groseilliers à maquereaux ont un port moins élevé et plus buissonnant que les autres groseilliers et je ne suis pas certain que tu trouveras une seule variété correspondant à 100% à ce que tu recherches. En tous les cas, il ne me semble pas que les fruits que j’ai tombent à terre avant maturité.
    Tu trouveras le descriptif des trois variétés que j’ai sur le site de Ribanjou (c’est là que je les ai achetées).

  7. On perd deux années par rapport aux plants que tu pourrais acheter sur le site de Ribanjou. C’est l’inconvénient du bouturage. Coût gratuit mais retard dans la production.
    Avec mes boutures, belle production déjà dans 4 ans.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: