Dis papa, c’est quoi une tête d’oeuf ?

Je ne crois pas vraiment aux experts. Enfin si, je crois à la science, mais l’avis des experts est devenu bien plus politique que scientifique et cela enlève toute la crédibité du propos. Quand on paye quelqu’un pour avoir un avis, on obtient l’avis qu’on a envie d’entendre. Et quand celui qui donne son avis au Pouvoir défend des intérêts extérieurs privés, cela ne laisse plus aucun doute sur le sujet … Et on en arrive à voir paraître des documents expertisés disant que les rivières franc-comtoises sont en bon état alors que la merde crève les yeux !

Par contre, si je suis devenu très sceptique sur ce qui se dit sur le plan scientifique, je crois beaucoup plus au bon sens. Et comme je viens de ma cambrousse, j’ajouterai « le bon sens paysan ». Ce bon sens a souvent raison. Pas toujours, mais souvent. Je n’ai pas forcément partagé les revendications hétéroclites des gilets jaunes. Mais il y avait beaucoup de bon sens dans certaines d’entre elles et notre pays aurait gagné à débattre de ces idées. En tous les cas, on n’avait pas à les écarter d’un revers de main.

A propos de cette oppostion « bon sens / expert », exemple des changements climatiques. Dans les années 70, le paysan qui observait un peu autour de lui observait déjà des changements, celui qui avait une vigne commencait de s’apercevoir qu’on vendangeait de plus en plus tôt, celui qui jardinait notait des choses très inhabituelles, celui qui s’intéressait un peu aux oiseaux ou aux insectes constatait déjà l’arrivée d’espèces méridionales, celui qui allait se promener en montagne voyait déjà l’évolution de l’étagement de la végétation, …. Les ONG environnementales ont alerté très tôt l’opinion sur ces changements climatiques. Et pendant ce temps-là, des experts discutaillaient sur le sujet et, pour la très grande majorité d’entre eux, niaient ces changements. Il aura fallu 40 ans pour que la communauté scientifique s’accorde (à peu près) sur le fait que ce que l’homme de la rue avait pressenti quelques décennies auparavant était vrai. C’est assez incroyable.

En ce qui concerne la crise sanitaire actuelle, si Macron avait demandé à une personne lambda qui possède juste un sou de jugeotte (je ne parle même pas d’intelligence moyenne), ce qu’il faut faire pour empêcher les gens de trop se côtoyer et de se contaminer, la plupart des personnes interrogées auraient répondu plein de choses évidentes, à savoir qu’il ne faut aller que dans les lieux les moins fréquentés (c’est à dire autoriser les gens à aller dans les forêts, à aller se promener à des dizaines de kilomètres de la ville loin du monde, à quitter même la ville pour aller en vacances ou en résidence secondaire à la campagne, … ), à autoriser l’ouverture des magasins sur des amplitudes horaires les plus larges possibles pour fluidifier la fréquentation, à avoir des règlements différenciés selon que l’on habite dans des zones à forte densité de population ou au contraire dans les déserts ruraux, …

Mais voilà, Macron a demandé à ses têtes d’oeufs.

C’est quoi une tête d’oeuf ? J’ai recherché tout à l’heure la définition de ce terme, j’en ai trouvé plusieurs qui valent ce qu’elles valent mais qui, pour beaucoup, visent des énarques (et autres sortis des grandes écoles) qui prennent des décisions abstraites loin des réalités de terrain. Pour moi, ce sont avant tout des gens dont la devise est « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? ».

Alors ces têtes d’oeufs ont proposé l’interdiction d’aller se promener dans les forêts (c’était au printemps dernier), de faire des activités extérieures en groupe (sauf la chasse !), de quitter la ville pour aller à la campagne, … Et on se retouve avec des situations ubuesques, en tous les cas incompréhensibles pour le commun des mortels : le fait de pouvoir aller dans une église mais pas au théâtre, d’aller se serrer au milieu de centaines de personnes dans le métro mais de limiter à six convives les regroupements familiaux, le fait de ne plus pouvoir aller dans des galeries de peinture (là où il n’y a personne), mais par contre d’aller dans des galeries marchandes (là où il y a plein de monde). Et surtout, cette mesure incroyable d’interdire l’activité de certains magasins (au printemps dernier surtout) et d’instaurer un couvre-feu dans certains départements dès 18H. En interdisant certains lieux et en réduisant l’amplitude horaire des lieux ouverts, on ne pouvait qu’avoir une conséquence désastreuse (vis à vis de l’objectif fixé par le gouvernement), à savoir qu’on a concentré l’activité humaine sur certains lieux et sur certains horaires. L’exact contraire de ce qu’aurait dit l’homme de bon sens.

Tout à l’heure, il y avait un monde fou au Super U de Devecey (tout çà parce que le magasin est obligé de fermer le magasin à 17H45, couvre-feu oblige). Je vous dis pas la promiscuité !

Perso, je ne suis que très peu impacté par tout ça car, en tant que retraité, j’ai énormément de latitude pour m’organiser et, bien évidemment, je n’ai pas à me plaindre. Mais, avoir fait toute cette casse économique et sociale de la vie de nos enfants (et petits enfants), sous prétexte de lutte sanitaire alors qu’en fait les mesures aboutissent à l’inverse, je ne comprends pas …

Il fallait vraiment être tête d’oeuf pour concevoir toute ce dispositif abracadabrantesque (merci Chichi pour avoir popularisé ce mot !).

Et, comme je suis dans l’oeuvre de Brassens en ce moment, je vous propose le Grand Pan. C’est une chanson connue pour sa chute peu réjouissante (« j’ai bien peur que la fin du monde soit bien triste »). Mais si je vous la propose c’est surtout parce que chaque fois que je la chante sur ma guitare, je change l’expression « la bande au professeur Nimbus est arrivée » par « la bande au professeur Macron est arrivée ». Et ça me fait bien rire. Et j’en ai bien besoin en ce moment !

33 réflexions au sujet de “Dis papa, c’est quoi une tête d’oeuf ?”

  1. C’est un peu gênant… Je n’ai pas lu l’article mais je le ferai et réagirai bien sûr.
    En fait je cherchais un lien pour publier une vidéo qui m’a touché au plus haut point. D’abord parce que c’est Raymond Devos, et ensuite pour ce qu’il dit au sujet de Brassens.
    Ya pas, un grand artiste, ça fait du grand art.
    Et puis j’ai quand même lu en travers et je penses que cette archive met du baume au cœur et parle merveilleusement de choses qui nous manquent.
    Et ça ne parle pas de têtes d’œufs !

  2. C’est juste incroyable. Tu as posté pile poil ton commentaire au moment où je terminais de regarder la même vidéo de Devos avec Joëlle. J’avais déjà regardé cette vidéo deux fois et j’avais envie de la montrer ce soir à Joëlle, tellement il y a d’humanité dans ce genre de reportage.

    Je crois qu’effectivement les grands esprits se rencontrent ! :wink:

  3. Dingo. :silly:
    C’est pas la première fois, et… disons que c’est l’ombre de Brassens, et l’amitié.
    Je vais boire un verre de vin à votre santé pour ajouter à l’instant.
    :smile:

  4. Pas besoin de remonter jusqu’à l’ena pour trouver des têtes d’oeufs coupées des réalités du terrain…. Suffit de gagner un grade pour oublier d’où l’on vient apparemment.

    :cwy:

  5. Des gens qui continuent de se voir, de chanter ensemble, de danser, … pendant le confinement et sans masques, ça fait plaisir et c’est devenu tellement rare ! La vidéo date d’il y a trois semaines :

  6. A priori, les mêmes griefs que je cite dans mon article peuvent être dits à propos de la manière dont est gérée la grippe aviaire avec un abattage préventif de centaines de milliers de canards que rien ne justifie. Les décisions ont été prises à Paris sans aucune concertation avec la filière concernée et en dépit du bon sens, sans tenir compte des enseignements des précédentes grippes aviaires.

    Sur le sujet, c’est très drôle qu’aucun journaliste ne fasse le lien entre le fait qu’on nous indique les oiseaux migrateurs comme étant responsables et le fait que l’épidémie est arrivée du Kazakhstan. Si les journalistes pensent qu’il y a des migrations d’oiseaux entre le Kazakhstan et l’Europe occidentale, il faut qu’ils écrivent des livres sur ces nouvelles connaissances ornithos ! :w00t:

  7. Trop drôle de voir que la France s’insurgeait devant les images de la rave-party de Lieuron , ou les gens dansaient ensemble avec ou sans masques … Et là , devant les danseurs d’Avignon , on applaudit des deux mains , même pas un flic pour les emmerder !! :wassat: Ah oui , c’est vrai , à Lieuron c’était la fête des teufeurs … Le covid il est comme la populace et ses gouvernants , il n’aime pas les teufeurs !! :getlost:

  8. Hou la la non, je ne pense pas que les gens qui critiquaient la rave-party de Lieuron applaudissent les danseurs d’Avignon.
    Ce sont sans doute les mêmes personnes qui critiquent dans les deux cas.
    Et il y a d’autres personnes qui, au contraire, applaudissent dans les deux cas.
    Et peut-être une autre partie des gens qui s’en fout, dans un cas comme dans l’autre.

  9. J ai beau être trés revendicatif et plein de convictions politiques en faveur d un changement radical altermondialiste… pour la première je baisse un peu les bras… Mais  » jme suis fais tout petit devant une poupée qui fait Maman quand on la couche » lol.

  10. Un peu perdus les gars non ? Moi je l’ai été, je le suis encore parfois je crois, et je ne suis pas à l’abri d’une crise de nerfs. :angel:
    :wink:
    Mon opinion en quelques mots :
    – la criminalisation des revendications ou de l’expression des libertés ou de la simple négritude (que chacun lise avant de s’enflammer, c’est pas un mauvais mot), voire de l’expression artistique sont des choses qui me révoltent systématiquement. Et là, je me soigne sans vaccin, mais avec effets secondaires.
    – la confiscation de la parole citoyenne (experte ;-), le recours à la communication unilatérale, à la loi, au décret, la condamnation a priori, la censure, l’autocensure, l’empêchement de la parole, du débat, de la controverse, ou même de la maladresse… me terrifient. Je me soigne, mais j’ai plus d’ordonnance ! :blink:
    – la manipulation des chiffres, la pseudoscience, le mensonge, la bien-pensance, l’obéissance, la soumission convenue ou obtenue… je conchie.
    A part ça vous allez bien ?
    Vous faites comment ?
    Ben chez moi c’est ni Lieuron, ni Toulouse, mais avec – 12°C, c’est comme si c’était un hiver d’antan, avec bien des gens qui font comme ils peuvent le plus souvent, comme ils veulent parfois, et généralement sans caméra, sans buzz.
    Comme si…

  11. Un article très intéressant sur la manière dont procèdent les Chinois :

    https://www.marianne.net/monde/asie/reconfinements-en-chine-pour-philippe-klein-medecin-francais-a-wuhan-il-ne-sagit-pas-dune-reprise-epidemique?utm_source=nl_quotidienne&utm_medium=email&utm_campaign=20210112&xtor=EPR-1&_ope=eyJndWlkIjoiNWZjZWIzOTU5NDg1NDc0NTViNDM2ZmU1YTJjYTRkMDYifQ%3D%3D

    « En Chine on travaille sans restrictions, on se divertit, on se déplace normalement. Bref, on vit. Le masque est obligatoire dans certains lieux publics, comme le métro. Rien de plus. »

  12. En effet intéressant cet article , car il montre bien qu’il est impossible de faire en France , ce qu’ils font en Chine lorsqu’ils découvrent un foyers de contaminations !! Déjà lorsqu’on recule le couvre-feu de 20h à 18 h dans une région , ça fait tout un pataquès … Alors isoler , confiner pendant des mois une ville , je vous explique pas ! :dizzy:
    On note aussi que la Chine a commencé la campagne de vaccination , il y a sept mois , en Juillet 2020 , et qu’ils n’y a qu’un million de personnes vaccinées à ce jour … Quand nous en France , on souhaiterait qu’il y ait le même chiffre de vaccinations pour fin janvier , c’est à dire en un mois ! :smile:
    J’aime aussi la phrase :  » A priori le virus proviendrait de déchets contaminés d’un aéroport, probablement de lignes venues de Russie.  » … A priori , probablement , dans l’hypothèse où … Bon, on sait pas , mais ne sait-on jamais !? :unsure:
    Et qu’il n’y a pas eu de cas de positif depuis fin avril à Wuhan ! Vous y croyez vraiment ?
    Bon a part ça tout va bien … Bref , je vis !! :biggrin:

  13. C’est sûr que c’est plus facile de trouver tous les cas contacts en Chine vu qu’il y a des caméras de partout et que vous ne pouvez pas marcher 1 mètre dans la rue sans être épié.
    Mais de toute façon, comment savoir ce qui est écrit dans cet article est vrai dans la mesure où les chinois ne laisse filtrer que les informations qu’ils veulent bien, vraies ou fausses.
    A mon avis, ce qui se passe réellement en Chine, on n’en sait rien.
    Il y a une chose que je n’ai pas comprise dans l’article. La vaccination en Chine aurait commencé en juillet avec un vaccin classique. J’avais cru comprendre que la fabrication d’un vaccin classique demandait beaucoup de temps ( des années plutôt que des mois) contrairement au vaccin de nouvelle technologie (ARN). Cela ne me parait donc pas possible. A moins que ce vaccin ait été prêt depuis longtemps ce qui sous-entend pas mal de choses ????
    En France ? J’ai entendu que le gouvernement vise 15 millions de vaccinations d’ici cet été.
    Au Royaune Unis, c’est ce qu’ils visent pour fin janvier !
    A ce rythme, il faudra combien de temps pour obtenir l’immunité collective ?
    A vos calculettes … :devil:
    Au fait, comme Yves, j’ai beaucoup apprécié la phrase : « A priori le virus proviendrait de déchets contaminés d’un aéroport, probablement de lignes venues de Russie. » !!!
    Coluche serait encore là, ça l’aurait fait bien rigolé :wink:

  14. Les politiques sanitaires sont différentes d’un pays à l’autre. S’il n’y a qu’un million de personnes vaccinées en Chine, c’est lié au fait que toute la politique sanitaire des pays asiatiques semblent se faire sur le ciblage de certaines catégories de publics : ne confiner que les personnes atteintes, ne vacciner que les certaines catégories (notamment professionnels de la santé), etc… A priori, cela semble payant pour l’ensemble du continent.

    Les bons résultats du système chinois semblent être en phase avec une bonne partie des pays de ce continent. Et il semblerait que la réactivité du système soit étonnante dans la plupart des pays. Globalement, pas de confinement, mais si un lieu pose problème on est capable d’isoler un lieu où vivent des millions de personnes en très peu de temps, et en laissant tout le reste du pays fonctionner.

    Quant à ne pas savoir ce qu’il se passe en Chine, alors là quand même, il y a énormément d’occidentaux qui y travaillent. Et s’il y avait la même proportion de gens morts en Chine que chez nous, on en serait autour de 1,5 millions. Je ne sais pas comment on pourrait cacher ne serait-ce que le 1/10 de ce chiffre. Je pense cependant que, comme dans tous pays, il doit y avoir de la manipulation de l’information, mais notre pays n’est pas en reste de ce côté-là. Les caméras partout ? Ce n’est pas pareil ici en France dans les villes ? Les restrictions de libertés, c’est aussi ici que ça se passe. Les violences policières c’est aussi ici, non ?

    Je réagis au commentaire de Yves sur le fait que les Chinois acceptent des choses alors qu’ici ont fait un pataquès pour un couvre-feu. Mais quand on instaure un couvre-feu en Chine dans une ville de 15 millions d’habitants, cela ne concerne que 1% de la population de la Chine et dans l’ensemble du pays il n’y a pas de confinement, pas d’arrêt des loisirs, pas de suspension de l’économie. La population chinoise a bien moins souffert que nous des restrictions (exemple : le masque n’y est obligatoire que dans certains lieux publics très denses comme le métro).

    Ce qui fait la différence aussi, c’est avant tout le fait que chez nous il y a déjà 10 millions de personnes qui ont eu le covid, donc autant de foyers de contagion potentiels et qu’il est impossible à ce stade d’arrêter quoi que soit, que ce soit par des confinements successifs ou par des masques. Alors qu’en Chine, si effectivement le virus ne semble pas présent, le moindre foyer d’infection qui apparaît doit être géré de la manière la plus efficace possible, mais juste au niveau de l’endroit qui pose problème (ce que nous avons été incapable de faire ici au printemps dernier). C’est une stratégie comme une autre, et elle me semble en tous les cas infiniment plus efficace que ce qu’on a fait en France et sans avoir interdit aux citoyens de vivre une vie normale.

  15. En fait, je crois que l’essentiel n’a pas été évoqué dans les médias, à savoir le mode de vie des pays (essentiellement occidentaux) qui ont été le plus touchés. On a toutefois parlé dans les médias au printemps derniers du profil des gens qui étaient atteints, il y avait souvent une ou deux maladies chroniques qui s’ajoutaient, assez souvent d’ailleurs le diabète. L’alimentation est un sujet tabou. Et pour cause : l’hyperconsommation de viande (12 fois plus qu’en Asie par exemple), de sucre, de médicaments, … avec tout le poids des lobbies qui est derrière. Il y a beaucoup de vieux dans notre pays, mais globalement beaucoup de vieux en mauvaise santé. Il y a beaucoup de vieux aussi dans les pays asiatiques, mais en meilleure santé (globalement). Tous ceux qui vont dans les pays asiatiques s’en rendent compte assez vite.

    Autre remarque : il y a aussi une certaine immunité collective qui existe en Asie car les coronavirus y sont présents depuis longtemps. Bien sûr, les coronavirus ont évolué dans le temps, ce ne sont plus les mêmes, mais le corps humain asiatique, quand il a rencontré ce nouveau coronavirus covid 19, a tout de même reconnu en lui certaines séquences de protéine et possèdait donc déjà une certaine forme d’immunité, pas totale certes (puisque ce n’est plus le même virus) mais suffisante cependant pour éloigner les formes les plus graves de la maladie. C’est d’ailleurs bien pour cela qu’on peut fabriquer des vaccins classiques plusieurs années avant, sans qu’il s’agisse forcément de choses troubles (d’autant plus que les coronavirus n’ont rien de virus inconnus). Ici, d’ailleurs, quand on fabrique un vaccin contre la grippe saisonnière, on part dans tous les cas de formules d’anciens virus (vu qu’on ne connait pas la formule du prochain), sachant que notre organisme reconnaîtra en partie seulement (mais ce sera suffisant tout de même) le nouveau virus qui va arriver.

    A noter aussi que l’immunité des Asiatiques, qui n’ont quasiment pas été en contact avec l’Homme de Néanderthal, est génétiquement différente de la nôtre et que cela leur confère, dans le cas présent, une bien meilleure chance de survie. Mais bien sûr, ce ne sont que des hypothèses.

    Plusieurs de ces sujets sont abordés dans cet article très intéressant :

    https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-pays-asiatiques-sont-ils-naturellement-immunises-covid-19-84589/

  16. Du coup j’hésite entre arrêter le pangolin et… en reprendre. :biggrin:
    Il y a aussi un débat sous-jacent sur le degré d’autoritarisme (je ne parle pas de démocratie) ou de contrôle voire de laxisme ou de déni. Et puis je suis d’accord sur cette question des modes de vie : pourquoi sommes-nous si touchés dans le nord-est ? Je crois que c’est lié à nos habitudes sociales, et là je ne comprends plus la Bretagne, à moins que ce ne soit trop loin ou… pas assez froid pour notre tendance au regroupement ?
    :blink:

  17. Autre question : ils croient vraiment sauver le monde dans leurs crânes d’œufs ?
    Ou alors c’est entre la comm’, l’égo et… la coquille vide ?
    :cwy:

  18. On respire au minimum 17000 virus par minute. Infiniment plus quand on fait un effort physique. Ces virus sont dans l’air en permanence, ce dont on ne nous parle pas, car ça reviendrait à dire finalement que les masques ne servent à rien puisqu’ils laissent passer l’air. Cela dit, quand on postillonne face à quelqu’un c’est mieux d’avoir un masque, mais pour le reste, bof bof … Tout ça pour dire que la contagiosité des virus se fait avant tout par le vecteur « air ». Et en Bretagne, il y a plus d’air qu’ailleurs ! Et l’air breton chasse vite les virus du côté de la région parisienne (un virus qui, je le rappelle, n’est pas un être vivant, ne peut que se laisser emmener là où le vent le pousse). Ce n’est sans doute pas la bonne explication, mais il est évident que les vents ont un rôle important dans la dissémination du virus.

  19. Au sujet des tests positifs à la Covid , c’est vrai que lorsqu’on va sur le site cascoronavirus.fr (dont je mets le lien) , on se rend compte de la différence criante entre la Bretagne et la Bourgogne – Franche-Comté … C’est le double de cas positifs , pour un même nombre de tests effectués !! :shocked:
    https://www.cascoronavirus.fr/test-depistage/france
    On doit avoir des gènes chinois !! :whistle:

  20. Il serait intéressant de regarder les statistiques sur le nombre de morts par profession. Il y a énormément de personnes en France qui travaillent dans le domaine de la santé (autour de 2 300 000). Est-ce que cette profession a connu bien plus de morts que la moyenne nationale (comme semblent nous le suggérer les quelques cas de médecins décédés, largement médiatisés) ou est-ce le contraire ? Peut-être que la profession médicale est la plus immunisée finalement, de par ses nombreux contacts. Mais on ne le saura jamais, les journalistes n’ayant fait aucun travail d’investigation sur le sujet … dommage car cela nous aurait beaucoup appris et peut-être qu’on aurait pu tirer des conclusions très pertinentes, notamment sur le fait qu’il vaut peut-être mieux laisser faire les choses pour favoriser l’immunité des individus plutôt que les protéger à tout prix (comme l’ont fait les Suédois, qui ont un taux de mortalité un peu inférieur au nôtre et qui ont continué malgré tout de vivre normalement).
    Dans l’Ehpad où est ma mère, tout le monde est positif (dont ma mère), quelques vieux décèdent mais globalement le personnel, même malade, ne semble pas être en danger.

  21. Les journalistes auraient pu enquêter mais aussi les professionnels sur la base des données recueillies.
    Une discussion avec une amie infirmière libérale m’a indiqué deux choses capitales.
    1. J’ai eu le Covid et personne ne le sait, notamment car personne ne le suspectait à ce moment là. Mais je l’avais compris après coup, en raison des symptômes, c’est juste une nouvelle confirmation.
    2. Les tests sérologiques, dont plus personne ne parle (non remboursés mais coûtant dans les 45€ et donc moins chers que les PCR), très fiables, auraient aussi permis de collecter des données concernant la baisse de la charge virale, la durée de présence des anticorps… dons une capacité à mieux connaître et agir.

  22. Pour les curieux, petites infos sur la pratique d’un vaccin par le Dr Christian Vélot, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN…( à moins que quelqu’un ait déjà mis le lien…) ou comment remettre les points sur les i concernant ce type de traitement. :dizzy:
    Ce brave homme ne sera pas qualifié de « rassuriste » mais peut-être d’alarmiste ! Il a déjà un nom d’écolo ! :tongue:

  23. Merci Fifi pour nous avoir mis cette vidéo sur le Blogadupdup.
    C’est absolument passionnant et les explications sont très très claires. On (je) reste époustouflé(e) par ce que la recherche est parvenue à faire moi qui ne me suis jamais intéressée à toute cette partie de la science mais plus aux maths et à la physique. J’ai toujours eu une espèce d’aversion pour ces domaines là et je mesure maintenant à quel point j’étais ignorante. Ce n’est pas que je ne le suis plus après avoir vu cette vidéo mais un petit peu moins.
    En tout cas, les différentes sortes de vaccins sont bien expliquées. J’aurais aimé qu’il cite des exemples pour les différents vaccins classiques mais là n’était pas vraiment le sujet.
    J’ai aussi été un peu frustrée parce qu’il donne bien les inconvénients des vaccins à ADN (soupnik et astrazenka) mais il n’a pas dit grand chose sur les vaccins à ARN (pfizer et moderna).
    Ce qui me gêne, c’est qu’on ne pourra pas choisir le vaccin avec lequel on sera vacciné (si on veut se faire vacciner et qu’on a une opinion à ce sujet).
    Sans être contre les vaccins (ils ont quand même éradiqué de graves maladies !), cette vidéo me conforte dans ma méfiance de ces nouveaux vaccins, qui sont peut-être absolument merveilleux et pleins d’avenir mais pour lesquels nous n’avons pour l’instant pas de recul.
    En attendant, ceux qui ont envoyé des cartes de voeux pour une année 2021 où tout va mieux sont de doux rêveurs à mon avis. J’espère que c’est moi qui suis trop pessimiste (ce n’est pourtant pas mon genre).
    Encore merci à Philippe pour cette vidéo extrêmement instructive (pour les ignorants dont je fais partie :lol: ).

  24. Etincelle avait fait un commentaire sur les différents types de vaccins mais je ne le retrouve pas (fait pas bon vieillir hein !?!).
    Il semblerait que si les vaccins ARN sont, sur le principe, plus efficaces (enfin, c’est l’idée qu’on nous vend), c’est parce qu’ils sont plus ciblés. Or les vaccins plus classiques ont un spectre d’action bien plus large. Chaque type de vaccin a dont l’avantage de ses défauts (ou les défauts de ses avantages). En cas de mutations qui modifient un peu trop les virus, les vaccins ARN que l’on nous propose seront inopérants car nos organismes ne reconnaitront pas les nouveaux virus, trop différents du virus de départ sur lequel on s’est basé pour fabriquer le vaccin. Au contraire, un vaccin classique, basé sur une partie large de la formule du virus, sera plus efficace car nos organismes reconnaîtront en partie le virus (et il n’y a pas besoin qu’il y ait de reconnaissance totale pour qu’une certaine immunité se développe). Les vaccins classiques sont basés sur le fait qu’il n’est pas nécessaire d’empêcher les gens de contracter la maladie mais simplement d’éviter les formes graves qui conduisent à la mort. Ce qui veut dire que la méthode de vaccins classiques choisie par certains pays (notamment asiatiques) associée au fait qu’on ne vaccine qu’un public-cible, possède beaucoup d’arguments en sa faveur. A suivre …

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: