Petite énigme

La petite énigme du jour (ou de la semaine, ou de l’été, ça dépend combien de temps vous mettrez pour la résoudre !) :

« – Monsieur, vous travaillez mal !
– Je suis un novice pardi ! »

Les articles sur mon blog ne reprendront que lorsque l’énigme sera résolue. A vos neurones toutes !

10 réflexions au sujet de “Petite énigme”

  1. C’est quoi Bernard ? un jeu de mot qu’il faut trouver ou … quoi ?
    En tous cas c’est pas mal l’idée de l’énigme !

  2. Désolé Bernard ! Euréka ! mais je crois bien que j’ai trouvé !

    C’est un moyen mémotechnique visant à se rappeler du nom des planètes qui constituent le système solaire;

    Il suffit de prendre la première lettre de chaque mot de l’énigme pour avoir l’initiale de chacune des planète :

    Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton.

    Voilà ! merci merci merci ! non, vous ma flattez ! ça me gêne ! merci !

  3. Voilà, pour me faire pardonner, une autre énigme…

    Lettre de Georges Sand à Alfred de Musset
    ——————————————————————————–

    Je suis très émue de vous dire que j’ai
    bien compris l’autre soir que vous avez
    toujours une envie folle de me faire
    danser; je garde le souvenir de votre
    baiser et je voudrais bien que ce soit
    là une preuve que je puisse être aimée
    par vous. Je suis prête à vous montrer mon
    affection toute désintéressée et sans cal-
    cul, et si vous voulez me voir aussi
    vous dévoiler sans artifice mon âme,
    toute nue, venez me faire une visite
    nous causerons franchement.
    Je vous prouverai que je suis la femme
    sincère, capable de vous offrir l’affection
    la plus profonde, comme la plus étroite
    amitié ; en un mot, la meilleure preuve
    que vous puissiez rêver puisque votre
    âme est libre. Pensez que la solitude où j’ha-
    bite est bien longue, bien dure
    et souvent difficile.
    Accourez donc vite et venez me la
    faire oublier par l’amour où je veux me
    mettre.

    George Sand

    Réponse: Il faut lire 1 ligne sur 2 en commençant par la 1ère bien sûr !

  4. Un grand bravo Nico !
    Moi qui croyais pouvoir mettre mon blog en congés, le temps que vous trouviez l’énigme, j’ai tout faux ! Va falloir que je me remette au boulot ! Avec la chaleur qu’il fait, personne n’a donc pitié de moi !
    Bravo aussi pour nous rappeler ce texte succulent de George Sand.

  5. Désolé, vraiment désolé ! (MDR…)

    Sur le coup, ça ne m’a pas tilté mais il me semblait bien avoir déjà entendu ça quelque part et à force de me creuser le ciboulot, je me suis rappelé que j’avais appris ça en cours il y a quelques années…

    Aller, la prochaine énigme, j’suis sûr que j’la trouverai pas ! (enfin ptêtre)

    lol

  6. Brako Nivo ! (ou le contraire)

    Pour la peine (au cas où tu ne le connaisses pas) je t’offre à mon tour cet autre échange épistolaire entre Sand et Musset :

    « Quand je mets à vos pieds un éternel hommage
    Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?
    Vous avez capturé les sentiments d’un coeur
    Que pour vous adorer forma le Créateur.
    Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
    Couche sur le papier ce que je n’ose dire.
    Avec soin, de mes vers, lisez les premiers mots
    Vous saurez quel remède apporter à mes maux. »

    George s’empressa de répondre :

    « Cette insigne faveur que votre coeur réclame
    Nuit à ma renommée et répugne à mon âme. »

    (Ils n’avaient pas de BLOG à l’époque, mais ils s’amusaient bien aussi !!!)

  7. Merci Vincent pour cette offrande littéraire que je ne connaissais effectivement pas …

    « Quand voulez-vous que je couche avec vous ? » « Cette nuit. »

    Ca a le mérite d’être clair ! Ce qui devait être excitant, c’était de communiquer (moins commu que… »BIP »… d’ailleurs lol ) dans un language codé qu’eux seuls étaient en mesure de comprendre !

    Ils mélangeaient la passion de l’écriture « haut de gamme », celle de la passion de se draguer, de se séduire, de s’attirer en secret (tellement + excitant …) et celle de leur passion réciproque !

    C’était une autre époque mais de nos jours, on est pas forcement + liberés sexuellement ! … Il faut avouer qu’ils n’étaient pas mal dans leur genre !!! …

    Merci Vincent !

  8. Oui, tu as raison Nico, « de nos jours, on n’est pas forcément plus libérés sexuellement. »
    Pour avoir encadré une dizaine de séjours pour adolescents, je me suis rendu compte qu’il y avait beaucoup plus de barrières entre filles et garçons que trente ans plus tôt.
    Peut-être est-ce une conséquence de la libération des moeurs qui autorise tout mais qui, au bout du compte, tue peut-être un peu le désir de l’autre ! C’est tellement plus excitant (plus bandant, si j’ose dire) de braver l’interdit !
    N’allez surtout pas voir derrière ces propos quelque chose de réac, c’est juste une vague impression, un début de constat, une tentative d’explication.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: