Highway 61 revisited (2)

Le projet Dylan se poursuit avec notre ami Jean-Louis qui nous offre ce mois-ci une cinquième traduction libre de l’une des chansons du chanteur. Il s’agit de la chanson Queen Jane approximately extraite du disque Highway 61 revisited que j’ai chroniqué hier. Vous pouvez cliquer pour découvrir le texte original et aller sur amazon pour en écouter un extrait de 30 secondes.

Presque aussi bornée que la reine Jeanne

Quand ta mère retournera toutes les invitations que tu reçois
Et que ton père expliquera à ta sœur
Que tu es déprimée et fatiguée de créer je ne sais quoi,
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?

Quand toutes ces dames qui t’ont envoyé des fleurs
[voudront récupérer ce qu’elles t’ont prêté
Lorsque le parfum de leurs roses aura disparu
Et que tous les gamins qui t’admirent commenceront à te bouder,
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?

Quand tous les rigolos que tu avais manipulés
Seront morts dans tes batailles ou pour rien
Et quand ce cercle infernal te prendra la tête,
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?

Quand tous tes conseillers t’enverront paître
Alors qu’ils voulaient te convaincre que tu ne vas pas bien,
Alors qu’ils essayaient de prouver que tes raisonnements
[devraient être plus rigoureux,
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?

Quand tous les faux-culs auxquels tu as tendus l’autre joue
Laisseront tomber leurs masques et viendront se plaindre,
Quand tu chercheras quelqu’un de proche avec qui ne pas discuter
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?
Oseras-tu enfin te rapprocher de moi Reine Jeanne ?

Interprétation : Jean-Louis Dubois – Mai 2006
aux enfants gâtés

Ce contenu a été publié dans Bob Dylan. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Highway 61 revisited (2)

  1. Jean-Louis dit :

    Narcissique
    Fantasmatique
    Énigmatique

    Ou évocation moralisatrice du conflit des générations !

  2. Bernard dit :

    Comme tu le dis Jean-Louis : plutôt énigmatique ce texte !

    Dans sa biographie sur Dylan, Robert Shelton parle de cette chanson mais ce qu’il en dit ne m’éclaire pas vraiment sur le sens profond (ou caché) du texte :

    « QUEEEN JANE APPROXIMATELY : un titre malicieux largement ouvert à l’interprétation. D’aucuns croient que Dylan lance encore ici une pique anti-Baez (NDLR : anti-baise ?), Jane déguisant à peine Joan. Il existe une ballade anglo-écossaise classique du début du 16ème siècle, écrite peu après que Jane Seymour eut donné le jour au prince Edouard et intitulée « The death of Queen Jane ». Quel est le rapport entre la « Queen Jane » de Mick Jagger et celle de Dylan ? Puisque « Mary Jane » est un mot de code pour marijuana, certains pensent que la chanson fait allusion aux drogues. Les paroles s’en prennent vivement à une vie familiale formaliste, imprégnée du sens du devoir, remplie de rituels et dépourvue de joies et de sens. Musicalement, un léger manque de lustre : l’orchestre a un son vaseux ; la guitare électrique, sinon désaccordée, est certainement déphasée. Une oeuvre mineure qui ne me dit pas grand-chose, hormis une poussée de regret. »

  3. Michel dit :

    Pour le commentaire laissé sur mon blog me joindre par MP SVP à cette adresse

    michel.bertelle@libertysurf.fr

    a+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: