15 réflexions au sujet de “Le coût de l’éducation”

  1. Cette phrase est très intéressante.
    Encore que les ignorants sont peut-être bien les plus heureux !
    Néanmoins, coût élevé ne rime pas forcément avec qualité.
    Actuellement, je pense que l’éducation en France coûte très cher pour un résultat plus que médiocre.
    Dommage !
    Si tout ça était bien géré, l’efficacité de l’enseignement serait de bien meilleure qualité.

  2. Merci pour cet article.
    Il est évident que Nicolas Sarkozy méprise les enseignants (sans doute insuffisamment fortunés pour mériter considération et de plus votant mal) et qu’il ne s’intéresse guère à l’école (sauf lorsqu’il y a un sauvetage à effectuer dans une maternelle à Neuilly). Lui et son entourage vivent dans un autre monde. Ils traitent l’éducation de façon comptable exclusivement.
    Dominique Antoine semble trouver que les évaluations généralisées des compétences des élèves sont un acquis positif. J’en doute: tous les enseignants que je connais se plaignent de l’augmentation de la paperasserie en tous genres et du nombre de ces évaluations. On évalue tout et n’importe quoi, on morcèle les savoirs, on y p

  3. Oh! Mauvaise manip. Désolée. Je poursuis:
    on y passe beaucoup de temps et on y laisse beaucoup d’énergie.
    L’école va de moins en moins bien et les suppressions de postes accentuent forcément le mouvement. François Hollande paraît conscient des problèmes et les projets de Vincent Peillon vont dans le bon sens. Je suis persuadée qu’il est possible d’améliorer bien des choses. Mais pour que l’école progresse véritablement et aille vraiment mieux, il faut que la société tout entière se transforme…et ça, ce n’est pas gagné!

  4. Je crois que beaucoup de choses ont été détruites au sein du système éducatif et que l’avenir de millions de jeunes est largement hypothéqué. On sent bien, dans l’article, l’influence majeure des libéraux, ici comme ailleurs. Je pense que tout ça est une bombe à retardement dont les conséquences seront énormes. Il faut réinvestir massivement dans l’éducation en ayant une vision d’avenir pour nos enfants, car l’éducation c’est tout sauf du court terme.
    Je crois aussi qu’il faut changer ce qu’il y a dans la tête de nos concitoyens et ce dénigrement permanent du métier d’enseignant. En attaquant la profession enseignante, Sarko joue sur du velours.

  5. salut,
    Vous connaissez aussi sûrement cette phrase de Victor Hugo : « Ouvrir une école c’est fermer une prison »
    Au fait, savez-vous combien coûte une journée pour un mineur en détention (prison ou centre éducatif fermé) ? et au passage pour un adulte ?
    Si vous avez une idée continuez et comparez avec le coût d’un élève ou d’un étudiant ou le salaire d’un prof. Au passage le gentil monsieur veut créer 30000 places supplémentaires de détention (c’est pour vous aider à faire des comparaisons avec 60000 places de profs en plus…. absolument impossible !!!!).
    Celle là elle est de moi : « mieux vaut un gentil prisonnier qu’un mauvais élève » elle vous plaît ?
    ade
    francis

  6. Vouloir en retrouver les valeurs de jadis, cela revient à exclure de l’école tous ceux qui ne s’y trouveront pas bien, ou ne répondront pas correctement.
    L’école d’aujourd’hui scolarise beaucoup plus d’élèves que par le passé, et beaucoup plus longtemps. Elle scolarise donc beaucoup de ceux qu’elle excluait auparavant, souvent par logique de caste. Un de mes amis, professeur d’université et qui a participé à la formation de élites éducatives me racontait comment l’école avait empêché toute poursuite de la scolarité de ses nombreux frères et sœurs, parce qu’ils étaient de la mauvaise origine. Il n’a d’ailleurs lui-même pas échappé à la règle.
    Le système français continue sa route de façon moins visible : 80% des enseignants proviennent des classes les plus instruites, les plus aisées, et beaucoup d’entre-eux sont enfants d’enseignants. Je suis tout à fait d’accord avec le discours de Clo, mais les profs doivent aussi apprendre à comprendre qui se trouve face à eux : souvent plusieurs mondes s’affrontent en fait durement dans la salle de classe, sans qu’aucun des protagonistes ne puisse accéder aux représentations de l’autre.
    L’abandon de la formation des profs est donc pour moi la pire des inventions du système Sarkozy, une des formes les plus hautes du mépris, pour les profs c’est entendu, mais surtout pour tous ces jeunes qui souffrent dans un cadre poussiéreux.
    Après l’intégration, on parle désormais d’inclusion scolaire… Connaissez-vous ce concept ?
    http://www.inclusiveeducation.ca/documents/IncEdbrochureFre.pdf

  7. Bernard, ce chiffre est juste. C’est même plutôt 800 que 600. Pour un adulte c’est autour de 300. Ne vous fiez pas à certains chiffres plus bas qui ne prennent en compte que la « pension » des personnes détenues.
    La durée moyenne de détention en France était de 9,4 mois en 2009, c’est à dire que l’on veut construire 30000 places pour des personnes condamnées à moins de 9 mois. Il n’ y a pas, comme on voudrait nous faire croire, de dangereux criminels condamnés en liberté. Bon ce n’est pas le sujet…. mais voilà, il vaut mieux faire peur et se présenter en sauveur que de choisir une méthode douce. « Dormez tranquille braves gens il y a des méchants mais je m’en occupe ».
    Au fait pourquoi pendant le règne des champions de la sécurité il s’est créé un besoin de 30000 places supplémentaires ? On ne crée pas de sécurité, au mieux on se protège…. mais ma vision c’est qu’on attise la peur, la rancoeur, la haine, l’exclusion, le racisme… et que par un écoeurant faux contraste on se sent plus beau, meilleur, plus propre, plus fréquentable, plus instruit.
    Pour l’école comme pour la santé il ne devrait pas avoir de calcul. La santé et l’instruction sont indispensables pour un développement, et même si ce n’est pas mon idéal mais le leur, celui de l’économie et de la finance.
    Bon c’est pas de tout ça mais j’ai des tomates à semer.

  8. Effectivement, il ne devrait pas y avoir de calcul car l’éducation, la santé, la protection sociale, tout cela a un coût.
    Mais en face il y a les libéraux qui nous disent que le problème c’est que tout ça a un coût.
    Seule solution : en finir avec le libéralisme.

  9. Pas le temps d’écouter cette sensibilité devenue trop rare chez nos élites… J’y reviendrai pour une écoute sereine, j’espère assez vite. Merci pour ces pistes pendant mes vacances qui approchent !

  10. Je ne suis pas de droite mais je lis presque chaque jour quelques articles du Figaro. Tous les jours, ce journal fait un petit sondage auprès de ses lecteurs. Je vote à chaque fois, non pas que ça m’intéresse de donner mon opinion (vu que je la connais) mais parce que si je ne vote pas je ne peux pas voir les résultats du sondage. Et ça m’intéresse beaucoup de voir l’évolution de la position des électeurs de droite (j’ai parfois quelques surprises, mais rarement).
    Un sondage reste un sondage, ça n’a qu’une valeur relative. Mais bon, en l’occurrence il y a souvent des dizaines de milliers de personnes qui votent, ce qui n’est pas rien quand même et c’est un nombre infiniment supérieur aux sondages classiques. Donc, ça a une certaine valeur. Ce soir, à la question « faut-il augmenter le salaire des enseignants ? », 83% des lecteurs du Figaro ont voté « oui ». C’est une très bonne surprise pour moi car on sait tous, malgré la désinformation faite par les blogueurs de droite, que la France est largement à la traîne des autres pays d’Europe Occidentale en la matière (bien sûr, il y aura toujours quelqu’un pour comparer aux salaires de la Roumanie … !).
    Mais, c’est aussi l’ensemble des salaires qu’il faut revaloriser car la France a un PIB qui a largement augmenté. Reste la question essentielle que vont bien finir par aborder les gilets jaunes : « Comment se fait-il que les bénéfices de la croissance s’évaporent et où tout cela passe t-il ? ». J’ai des éléments de réponse, comme beaucoup d’entre vous (on en a suffisamment parlé), mais pour d’autres qui viennent d’entrer dans la lutte, qui pour certains ne sont jamais allés voter à une élection européenne (et qui se plaignent malgré tout de l’Europe), ou qui sont allés voter Macron (alors que ce Monsieur a le mérite d’appliquer son programme, on ne peut pas lui reprocher), qui n’ont jamais lu quoi que ce soit sur le Ceta, le Tafta, qui ne savent même pas de quoi on parle quand on parle du CICE … bref qui n’ont pas eu le temps d’acquérir un minimum de conscience politique (car c’est aussi un peu ça les Gilets Jaunes, mais pas que …) la prise de conscience va devoir être rapide. Et je pense qu’elle le sera.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: