18 réflexions au sujet de “Toujours à propos d’escargots”

  1. Pour la petite histoire : j’aurais pu devenir peut-être un spécialiste « es escargots ». En 1978, le titre de mon DEA s’intitulait « effet de la castration sur la glande albumen et la prostate de l’escargot Helix aspersa Linné ». Je m’étais fourvoyé dans la voie de la recherche fondamentale. Mais heureusement, l’environnement m’est tombé dessus et la vie en a décidé autrement.

  2. Comment ?
    Tu as abandonné l’étude passionnante de la prostate de l’escargot ?
    Tu en avais peut-être assez de castrer ces gentils petits animaux ?
    Hi hi hi !
    Il faut reconnaître que les sujets d’études en DEA ou Doctorat sont en général plutôt capillotractés (tirés par les cheveux pour les non-initiés !).

    Mais je dois reconnaître que cette étude sur les escargots que tu n’as pas terminée semble avoir laissé des traces du genre « oeil d’artiste » en toi …
    Je me répète : tes photos sont sublimes …

    … et m’ont inspirée pour une aquarelle dont , promis, je t’enverrai une reproduction, si je la réalise un jour.

  3. Je connaissais une pièce de théâtre qui s’appelait « La prostitution chez la limace ». Mais la prostate de l’escargot, alors là—-, j’en reste coite!

  4. Je trouve ces photos incroyables. Pour la lumière et le mouvement. Elles sont tellement belles qu’on dirait des photos truquées…
    Je ne suis pas certaine de comprendre ce que je vois. Et comme je n’y connais strictement rien en photo, je me pose des questions : est-ce une vitesse assez lente qui fait qu’on a l’impression que la bête ondule ? Pourtant, les photos semblent prises à des fréquences très rapprochées…
    Sur la seconde photo, le mouvement plisse en accordéon l’animal et la tige. Sur la troisième, on a vraiment l’impression que la coquille est déformée. Et je ne comprends pas non plus comment se termine la tige sur la quatrième.

  5. @Anne : la légende de ces photos pourrait être « Les joies de la découverte des filtres de Photoshop » ;)

    (dit autrement, c’est truqué…)

  6. Bon dieu , moi j’arrête le Chouchen !!! V’là que les images se déforment devant mes yeux …Ou alors c’est la fatigue !!!
    Très belles images sur ce fond noir !!
    Tu n’as pas eu trop les boules de devoir arrêter cette étude ????

  7. Hou, la honte ! L’énorme honte !
    A ce stade, on n’appelle plus cela de la naïveté, mais de la stupidité.
    Comment ne me suis-je pas méfiée ?
    Pourtant, ce n’est pas la première fois, et je devrais finir par savoir que dès que Bernard met une photo en ligne, il faut regarder sa légende.
    Oserai-je avouer qu’en plus, j’ai un diplôme de P.A.O. et que j’ai été formée à Photoshop ?

    Une petite question, Bernard : As-tu cru, quand tu as mis ces photos en ligne, que nous y croirions ?
    Je dis nous par ce que le SUBLIME d’Oetincelleo et l’approbation de Jenofa me font penser que je ne suis pas la seule à être tombée dans le panneau…

  8. Truquées ou non, ces photos sont bel et bien sublimes.
    Il est à la fois si facile et si difficile de créer une oeuvre d’art avec un appareil photo numérique et l’aide de photoshop.

  9. Anne, ma réponse va te satisfaire à moitié.
    La première photo ne m’a pas posé de problème …
    Normal, je pense qu’il s’agit de l’original.
    Je suis très nulle en photo, tout du moins pour le côté technique.
    Alors, je me suis dis que peut-être les deux dernières photos avaient été prise avec un long temps de pose ou sous un angle spécial ?
    Bref, que peut-être …
    Mais la deuxième !
    Non, vraiment, je ne vois pas qu’elle technique aurait pu donner à la carapace de l’escargot ces espèces de festons si esthétiques.
    Quand à l’histoire du vent qui ballote l’escargot, ça ne tient pas debout car les photos auraient été floues je crois.
    Ceux qui sont bons en technique pourront dire si je me trompe.
    Donc, en ce qui concerne au moins la deuxième photo, je n’ai pas pensé qu’elle était naturelle.
    Par contre, je me demandais ce que Bernard avait fait.
    Je n’ai pas l’habitude d’utiliser ce genre d’astuce des logiciels de traitement d’image et pour tout dire, j’avais oublié qu’on pouvait faire ce genre de choses.
    De plus, j’avais une bonne raison de penser que Bernard n’avait pas photoshop ou un autre logiciel du même style mais je me trompais car maintenant, il l’a installé.
    En tout cas, tu n’es pas la première et tu ne seras pas la dernière à tomber dans ce genre de piège et Bernard est un grand vilain d’abuser de la confiance aveugle de ses ami(e)s.
    Bien fait pour lui d’en avoir bavé (Normal quand on étudie les escargot) !
    Na !

  10. oh, ben non, on n’y a pas cru! Avez-vous déjà vu une coquille d’escargot élastique? sacré Nanard!

  11. Tu écris l’escargot qui tient ferme face à la violence de la bourraque
    C’est quoi chez vous une violente bourraque ?
    Une violente crevette ?
    :smile:

  12. Ah oui, effectivement, je n’avais pas vu la faute.
    Et je dois avouer que je ne connaissais pas ce terme de « bourraque ». Comme quoi, on en apprend des choses sur ce blog ! :wink:

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: