« Mes » petites bêtes de l’été 2008 (1)

LE CLAIRON DES ABEILLES
Comme je l’ai dit dans un précédent article, la passion des petites bêtes me reprend et cet été 2008 risque d’être riche en observations. Ce blog va donc prendre une allure un peu différente et beaucoup d’articles seront consacrés aux coccinelles, abeilles, mouches, papillons et autres insectes que je photographierai pendant l’été.

Voici un premier insecte qui s’est considérablement raréfié. Il s’agit du clairon des abeilles.

Cet insecte est un coléoptère, c’est à dire qu’il possède une carapace qui n’est autre que l’une des deux paires d’ailes transformée en quelque chose de dur et de rigide que l’on appelle élytres. A cause de cette paire d’ailes rigides, les coléoptères sont mieux protégés que les autres insectes mais ils sont par contre, et pour cette même raison, de piètres voiliers.

Pourquoi « des abeilles » ? Simplement parce que les oeufs du clairon sont pondus dans les nids des abeilles, le plus souvent des abeilles autres que notre abeille domestique. Les larves qui vont naître vont ensuite se nourrir du couvain de ces hyménoptères (désolé pour ce gros mot, mais dès qu’on aborde le monde infini des insectes, il est indispensable de se farcir la tête d’un certain vocabulaire !).

L’adulte, quand à lui, est plutôt floricole, c’est à dire qu’il se nourrit du nectar des fleurs. Il arrive aussi parfois que le clairon passe au régime carnivore et qu’il capture des petits insectes qui passent à sa portée.

Quand au mont « clairon », je n’ai aucune explication. Et je ne la cherche d’ailleurs pas. De toute façon j’ai toujours eu horreur du son du clairon et je n’aimerais pas découvrir une parenté entre ce bel insecte et l’horrible instrument du même nom !

Ce contenu a été publié dans Insectes et p'tites bêtes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à « Mes » petites bêtes de l’été 2008 (1)

  1. Anne dit :

    Je me demande si « ton » Clairon des abeilles Trichodes alvearius ne serait pas, en fait, un Clairon commun Trichodes alvearius.
    Parce que si tu ne cherche pas à savoir pourquoi il s’appelle clairon, moi, si.
    Et en faisant ces recherches, je suis tombée sur les pages d’un site qui explique la distinction entre les deux espèces.
    http://www.krissnature.net/article-6841478.html
    http://www.krissnature.net/article-7012828.html
    Avant de mettre en ligne, je viens de finir de lire la page du Clairon commun et il est dit que le Clairon commun est souvent appelé Clairon des abeilles. Va comprendre.
    Mais tout ça ne nous dit pas pourquoi « Clairon »…

  2. Bernard dit :

    Ben si tu me dis que les deux ont pour nom latin trichodes alvearius, c’est qu’il s’agit forcément de la même espèce.
    Je vais y regarder de plus près, ça m’intrigue …
    Compliqué quand même, toutes ces petites bêtes !

  3. Bernard dit :

    Petit rappel : à propos de petites bêtes, il y a toujours des tas de trucs à identifier sur le blog à Michel :
    http://kkesakko.blogspot.com/
    Je suis sûr que des fouineuses comme Oetincelleo ou Anne devraient trouver les solutions … :devil:

  4. Anne dit :

    A y est, j’ai trouvé.
    À priori, rien à voir avec l’instrument.
    CLAIRONS : Nom donné par Cuvier, Latreille, Goldfuss, Eichwald, Ficinus et Clarus à une tribu de la famille des Coléoptères serricornes, ayant pour type le genre Clerus.

    Je n’en reviens pas. J’ai trouvé cette définition dans le
    Dictionnaire raisonné, étymologique, synonymique et polyglotte des termes usités dans les sciences naturelles par Antoine-Jacques-Louis Jourdan, publié en 1834 dont l’ensemble des pages scannées sont accessibles ici :
    http://books.google.fr/books?id=K9oSAAAAYAAJ&printsec=titlepage&dq=cl%C3%A9rid%C3%A9s+clerus&source=gbs_summary_r&cad=0#PPP9,M1
    Il a beau s’agir d’images, on peut néanmoins faire des recherches de mots et l’outil de google nous présente alors des liens vers les pages où se trouve le mot.
    Je n’ai pas le temps ce soir, mais je compte bien aller creuser un peu plus ce que propose ce nouveau service…

  5. Anne dit :

    Je viens seulement de lire ta première réponse Bernard. J’avais fait une faute de copier-coller.
    Le Clairon des abeilles est le Trichodes apiarius

  6. Bernard dit :

    Finalement, après examen des deux pages dont tu as mis le lien, Anne, l’insecte que j’ai présenté est le clairon commun Trichodes alvearius. Il se différencie du vrai clairon des abeilles par la bande noire qui ne va pas tout à fait jusqu’au bout de l’abdomen et par une ligne dorsale noire à la jonction des élytres. Cela dit, la biologie est quasiment identique et la larve du clairon commun s’attaque aux larves d’abeilles mais surtout d’abeilles sauvages, contrairement à l’autre espèce. Voici l’extrait de l’un des textes dont tu as mis le lien, Anne :
    « La larve du clairon commun, de couleur rose, se développe dans les nids d’abeilles sauvages (Osmies, Mégachiles, Anthophores…) où elle mange les larves et les nymphes, provoquant parfois de sérieux dégâts. La larve du clairon commun s’attaque rarement aux abeilles domestiques. »
    Merci pour avoir mis le doigt sur cette confusion entre deux espèces presque semblables.

  7. Yves dit :

    Le loup des abeilles !!!
    Pourquoi Clairon ?? peut être que le professeur Guy Tarre qui l’a découvert lui a donné le nom de jeune fille de sa tendre épouse Claire Hon !!! :biggrin:
    Non franchement je ne sais pas , mais le site de Krissnature est une belle découverte !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: