Une bonne paire de lunettes s’impose

Sarah Palin a donc fait, dès l’annonce de sa candidature, un véritable tabac auprès des Américains. Mais un succès basé sur quoi ? Pas vraiment sur des considérations politiques. Les Républicains ont pris comme slogan « la vice-présidente la plus sexy de l’Etat le plus cool », c’est vous dire … Et ses lunettes ? Vous avez vu ses lunettes ? Il paraît que l’Amérique toute entière se passionne pour les quatre belles paires de lunettes de Sarah Palin.

Il y a pourtant bien d’autres choses à voir chez Sarah Palin que ses paires de lunettes. Et beaucoup plus graves. Par exemple qu’elle est membre à vie de NRA, le lobby qui promeut le libre port des armes à feu. Qu’elle est pour l’enseignement du créationnisme dans les écoles. Contre l’éducation sexuelle. Pour l’abstinence avant le mariage. Contre l’avortement, même en cas de viol et d’inceste. Pour la peine de mort. Qu’elle déclame partout que le réchauffement de la planète n’est pas de la responsabilité de l’Homme (tiens, elle devrait créer un parti international avec notre Claude Allègre !). Que l’ours polaire n’est pas en danger. Qu’elle est pour la construction d’un oléoduc à travers l’Alaska et pour l’ouverture à la prospection de la réserve naturelle arctique. Qu’elle s’est réjouie de voir son fils de 19 ans partir dans une brigade d’assaut en Irak. Ne déclare d’ailleurs t-elle pas « priez pour nos soldats envoyés à l’étranger par nos dirigeants en suivant un plan décidé par Dieu ».

Je crois que c’est l’Amérique toute entière qui aurait besoin d’une bonne paire de lunettes !

Ce contenu a été publié dans Coups de gueule. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

52 réponses à Une bonne paire de lunettes s’impose

  1. Robert dit :

    Conclusion : Plus de droite que la Paline, tu décèdes !
    C’est quoi ce tuyau qui passe sous sa jupette et donc elle semble commander la vibration : un orgasmateur ?
    L’illustration choisie dit tout. Ce sourire = la mort !
    Suggestion : serait-il possible d’insérer son masque dans le catalogue figurant ci-dessous ?
    lol jaune ! (puisque c’est comme ça, semble-t-il qu’on s’exprime en bon français new-langue pour signifier, entre autre, qu’on se tord les boyaux)

  2. Robert dit :

    Voila autre chose.
    A à chaque fois que j’entends prononcer le nom de la prochaine Première Ministre d’Israël, c’est : « Guili, Guili » que perçoit mon appareil auditif.
    Cela déclenche en moi une réaction archaïque et je réponds : « Arheuuuuuu ! »

  3. Kn'L dit :

    Pour l’abstinence avant le mariage ? On ne dit pas qu’il faut balayer devant sa porte avant d’aller chez le voisin ? Je trouve que pour une « hockey-mum » qui vient sauver les Etats-unis, le bilan familial n’est déjà pas terrible !

  4. Robert dit :

    Au contraire, sa môme elle fait le petit avant le mariage tellement elle veut battre sa mère sur ce terrain ! Et après, je te dis pas, ça va y aller, avec son profil et le mâle qu’elle a recruté les statistiques des naissances vont exploser ! De quoi revenir à la suprématie white.
    C’est pas Barak avec ses deux enfants qui fera le poids, saperlipopette.
    Bon, tu me diras McCain, il ne doit pas pouvoir en faire encore beaucoup, des petits. Ouais, mais c’est pourquoi qu’il a pris la Paline !
    Et ses lunettes, tu as vu ses lunettes ? C’est pas des trucs de conasse ça ! Elle sait ce qu’elle veut la nana. Et d’abord Barak il n’en as pas de lunettes et même sa femme non plus ! Alors pour vérifier les comptes budgétaires, il fait comment ? Tandis que le McCain non seulement il a Cindy mais en plus il a Palin. Le roi, ce mec.
    A choisir entre les deux, je ne voterai pas pour Sarko$

  5. Bernard dit :

    Etonnant quand même que McCain ait choisi une telle personne qui, de plus est, est sans expérience, inconnue, qui n’est jamais allée à l’étranger (elle n’a pas de passeport), qui n’est jamais allée même à New York, dont le mari a milité récemment dans un mouvement indépendantiste…
    Je pense que le pari de McCain, avec cette candidature, est de ramener à lui l’Amérique profonde, celle des porteurs d’armes, des cathos, des anti-avortement, des anti-homosexuels, des pro-guerre… C’est peut-être une bonne stratégie, c’est quand même souvent cette Amérique profonde là qui gagne …

  6. Bernard dit :

    La question qu’on peut se poser aussi, c’est pourquoi McCain, qui avoue facilement ne rien connaître aux affaires économiques, n’a pas choisi, pour compenser, un colistier ayant des compétences en la matière. Car l’économie est maintenant au tout premier plan des préoccupations des Américains (largement devant la guerre en Irak qui ne recueille que 10% dans la dernière enquête sur les préoccupations des citoyens).
    Peut-être est-ce une grosse erreur de la part de McCain et on a d’ailleurs vu qu’il gérait la crise financière avec beaucoup de contradictions et d’imprécisions.

  7. Oetincelleo dit :

    Je crois que que les politiques ne font pas les choses pour le bien de leur pays mais pour gagner les élections.
    Alors, s’il faut un colistier économiste pour le bien du pays ou une colistière qui rapporte les voix qui manquent, le choix est vite fait !

  8. Bernard dit :

    Tu as raison, Oetincelleo, j’ai lu hier un article disant que le pouvoir américain, pour répondre à la crise boursière actuelle, avait choisi une solution qui était mauvaise d’un point de vue économique mais bonne d’un point de vue stratégie politique. Tout est donc fait en fonction de l’échéance électorale. Je ne sais plus de quel analyste était l’article ni dans quel journal c’était (je lis énormément de choses en ce moment dans la presse, ce qui n’est d’ailleurs pas mon habitude).

  9. Robert dit :

    Ah, le Bush, il a fait un sacré cadeau à ses copains.
    Pfeeeeeeeeeeeeeeutttt… d’un seul coup il efface tout le passif des spéculateurs.
    Blanchis les mecs !
    Et qui c’est qui va payer la note ?
    Hein, qui c’est ?
    Et bien, c’est les contribuables américains, pardi.
    Il est pas beau l’ultralibéralisme?

    Enfoncé, le Sarko$ !
    Avec ses taxes minables, c’est vraiment un minus.

  10. Bernard dit :

    Pour aller dans ton sens Robert, j’ai lu un article les temps derniers qui disait que la banque de crédit Fannie Mae et Freddie Mac qui vient d’être nationalisée (l’Etat détenant 80% du capital) aurait pu coûter moins cher. La nationalisation aurait coûté 100 milliards il y a un an, elle coûtera au final 400 à 500 milliards, car l’Etat a laissé le temps aux spéculateurs de retirer leurs billes. C’est donc bien d’un cadeau aux copains qu’il s’agit, comme tu le dis !

  11. Bernard dit :

    Toujours à propos de cette banque Fannie Mae & Freddie Mac, il faut savoir que cette banque jouissait d’un statut que l’on peut qualifier d’extravagant : les gains étaient privatisés mais les pertes socialisées. En gros, les spéculateurs empochent le pognon, mais dès qu’ils en perdent c’est le contribuable qui paye.
    Les ulatralibéraux sont, comme je l’ai déjà dit sur ce blog, des gens qui prônent le non-interventionnisme de l’état mais qui ponctionnent le contribuable dès que ça va mal.

  12. Oetincelleo dit :

    On s’enrichit quand tout va bien et on ruine les autres quand tout va mal !

    Je pense qu’il faut faire attention de ne pas mettre tout le monde dans le même sac. A mon avis, la majeure partie de ceux qui ont des idées libérales ne sont pas d’accord avec cette façon de faire.

  13. Bernard dit :

    Plutôt d’accord avec ce que tu dis, Oetincelleo, mais je crois que nous sommes passé à un niveau de libéralisme qui n’est plus du tout le même : il s’agit là d’ultralibéralisme, cet à dire d’un capitalisme débridé, sans foi ni loi et dans sa dimension la plus sauvage. La jungle quoi !

  14. Robert dit :

    Et ils le ponctionnent tout autant quand ça va moins mal.
    Ces millions de familles à petits et moyens revenus spoliés de leurs habitations par les subprimes et autres malversations de la haute-finance, et qui, assommées par le système font docilement la valise pour se retrouver dans la rue…
    Et tout ces gens qui travaillaient dans les maisons de crédits ruinées et qu’on voit quittant les lieux dans la discipline…
    Et ces homeless qui vivent dehors été comme hiver…
    Et ces dizaines de millions d’exclus de la santé…
    J’arrête ?
    Ce qui pourrait étonner, c’est que tous ces gens restent passifs.
    Pourquoi ?
    Mais parce que leur degré d’aliénation (perte de liberté de penser et d’agir) est tel qu’ils ne peuvent plus se bouger.

    D’où l’importance de combattre toutes les formes de dégradation culturelle tant à l’école que dans les medias et notamment sur internet.

  15. Robert dit :

    Tu sais, Etincelle, Bernard et moi on n’est pas, mais alors pas du tout, contre la liberté. Au contraire, ce qu’on critique dans l’ultra-libéralisme c’est sa perversion : se réclamant de la liberté (pour le petit nombre des nantis s’entend), il opprime et aliène le plus grand nombre.
    Par ailleurs, le « socialisme » tel qu’il a été instauré en URSS et dans les Pays de l’Est est un repoussoir absolu et personne ne peut aujourd’hui s’en réclamer, c’est certain.
    Mais, vois-tu, nous pourrions, par exemple, nous inspirer davantage des pays scandinaves pour avancer, non ?
    Nous en inspirer vraiment et pas seulement en paroles comme l’ont trop souvent fait les politiciens gaulois de gauche comme de droite.
    C’est une société REELLEMENT LIBERALE que nous appelons de nos voeux.
    Et quand bien même nous devrions « prêcher dans le désert », je pense que ça vaut le coup.
    Il suffit de voir comment le pouvoir vient de battre en retraite à propos d’Edvige.

  16. Yves dit :

    Les modèles comme le modèle Scandinave sont souvent passagers : qui donnerait aujourd’hui le Japon en modèle, alors que tout le monde souhaitait le copier dans les années 1980 ?

  17. Oetincelleo dit :

    Oui, le socialisme tel qu’il a été instauré en URSS est un tel repoussoir que rien que son idée m’écoeure.
    Je viens de terminer le livre Sous la montagne blanche de Galsan Tschinag, issue d’une famille de chamans touvas, dont j’avais déjà lu le très beau livre Le ciel bleu.
    Cet auteur a passé sa jeunesse en Mongolie, son pays d’origine, où il vit d’ailleurs de nouveau après avoir fait des études en Allemagne je crois.
    Ce livre n’est pas un livre de grandes réflexions philosophiques, ni de grandes idées politiques, plutôt des histoires toutes simples de la vie dans la steppe, mais au fil des pages, certaines phrases nous donnent une idée de ce qu’a pu apporter de négatif le socialisme soviétique dans ce petit coin de planète, entre autres.
    Un extrait :
    « Car, de même que le temps paraît déborder, une porte semble s’être ouverte à hauteur d’hommes : une foule d’évènements singuliers se sont produits. Mes parents sont devenus membres de la coopérative. Ils ne sont plus des bergers aisés, comme on disait avant, lorsque mon père était un baj. Maintenant, rien ne les distingue plus de leurs voisins et de leurs parents, en effet, ils ont cédé leur bétail, à l’exception de quelques têtes. A qui l’ont-ils cédés ? Cela ne semble pas très clair. A la coopérative, bien sûr, affirment ceux qui ont pris leurs troupeaux. Mais personne n’y croit, chacun pense que c’est à l’état. Car on dit en outre que faute de fournir le quota de bêtes ou de récolte, on sera puni. En contrepartie, on reçoit désormais de l’argent pour tout : gardiennage des troupeaux, tonte de la laine et traite du lait. Pourtant, c’est loin de faire l’unanimité au sein de notre famille. Mon père se sent diminué, réduit à l’état de pauvre hère, de fainéant. Ma mère est d’un avis opposé : on vivait de toute éternité le nez au cul des bêtes, et qu’en est-il sorti d’autre que du fumier ? Maintenant, il y a de l’argent ! »
    Comme quoi, qui l’aurait cru, même le socialisme a perverti avec l’argent !
    Une société réellement libérale, moi aussi, je l’appelle de mes voeux.
    Ce que vous appelez l’ultralibéralisme, seuls les pourris peuvent être d’accord avec ça …

  18. Robert dit :

    Il n’y a pas de hasard, Etincelle. Moi, je lis actuellement : « J’ai choisi la liberté ! » (1947), de Victor Kravchenko, ce dissident soviétique, né en 1905, éduqué sous Staline, ingénieur de formation, membre du parti communiste russe et qui, en poste de chargé de mission commerciale de l’URSS à Washington, demanda en 1946 l’asile politique au peuple américain. Vivant caché aux USA, il fonda une famille et eut 2 enfants. Il fut « suicidé » en 1966.

    Tu vois, tout arrive, nous voila d’accord sur l’essentiel.
    Je me plais à rappeler ton propos :
    « Une société réellement libérale, moi aussi, je l’appelle de mes voeux.
    Ce que vous appelez l’ultralibéralisme, seuls les pourris peuvent être d’accord avec ça … »
    OK, c’est bien ! Alors, au travail !

  19. Robert dit :

    Yves, je ne parle surtout pas de modèle !
    Il s’agit plutôt de s’inspirer de ce qui se faut de mieux ailleurs pour construire son propre changement dans les conditions particulières à notre pays.
    Les pays scandinaves d’aujourd’hui sont aux antipodes du soi-disant modèle ultralibéral japonais des années 80.
    Les français s’honoreraient à se prendre moins souvent pour les meilleurs en toute chose et à s’ouvrir à ce qui se cherche et se trouve au-delà de leurs frontières.
    Faute de quoi, ils continueront à dégringoler dans les comparatifs internationaux et à voir leur situation nationale se détériorer d’année en année.

  20. Robert dit :

    Pour s’affranchir de tout scepticisme éventuel quant à la portée de fichiers qui se mettent en place, ces propos de François Nadiras, de la Ligue des Droits de l’Homme.
    On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas !

  21. Christophe dit :

    C’est la dernière poupée barbare ?
    Je suis à la recherche d’un modèle plus séduisant…

  22. Bernard dit :

    Robert, Oetincelleo & Co : à lire éventuellement le numéro de Marianne de ce jour dont le titre est « faillite du néo-capitalisme, jusqu’où ? ».

  23. Yves dit :

    On est libérale ou on ne l’est pas !!! Il n’y a pas d’ultralibérale comme on est raciste ou pas , on n’est pas ultraraciste !!! Soit on lutte contre cette politique libérale ou alors on la cautionne , et elle ira toujours vers une dérive incontrôlable !!!

  24. Oetincelleo dit :

    Mais alors, quoi ?
    Le libéralisme ira vers une dérive incontrôlable, dis Yves.
    D’ailleurs, on le voit bien aujourd’hui même avac la folie actuelle de la planète financière.
    Le socialisme a démontré qu’il en était de même avec lui, en ce qui concerne des dérives incontrôlables.
    Qu’y a t’il donc comme possiblilité (s).
    Est-ce que tu as une idée, Yves, ou quelqu’un d’autre ?

  25. Bernard dit :

    Pour en revenir aux Etats-Unis et à la crise actuelle :
    http://www.marianne2.fr/Une-affaire-Credit-Lyonnais-mondiale_a91329.html?PHPSESSID=6377a357c780fc6fb6a2c2d124c16345
    Moi qui suis abonné à Marianne (la version papier), je découvre ce jour la version web. En complément du Monde et de Rue89, c’est plutôt pas mal !

  26. Bernard dit :

    Si si, Oetincelleo, j’ai une idée … enfin, elle vaut ce qu’elle vaut …

    Le socialisme, dans l’esprit, ce n’est pas ce que les pays de l’Est en ont fait … ! Tu es d’accord avec ça ?

    L’esprit d’entreprise, le capitalisme familial si j’ose dire, ce n’est pas ce que les requins en ont fait. Tu es d’accord aussi avec ça ?

    Alors, la solution ? Peut-être en prenant dans l’un et dans l’autre des deux systèmes.

    Il faut conserver, d’une manière ou d’une autre, l’esprit d’entreprendre, notre planète en a cruellement besoin. Mais il nous faut revenir à des dimensions humaines, donc à une certaine socialisation en fixant des limites. Je crois que tout le monde, ou presque, aujourd’hui admet qu’il y ait des rapports de revenus (salaires + autres revenus) qui aillent de 1 à 10, car tout le monde (ou presque) est conscient de la difficulté qu’il y a à avoir des responsabilités. Mais tout le monde refuse que ce rapport aille de 1 à 1000. Admettre un rapport de 1 à 10, c’est admettre une certaine dose de libéralisme, mais le limiter à ça, c’est admettre qu’il faut légiférer par rapport aux revenus des dirigeants. En admettant ce rapport mais aussi en le limitant à une certaine hauteur, on est entre les deux systèmes opposés, ceux de droite et ceux de gauche. C’est peut-être une solution pour pacifier notre pays.

  27. Yves dit :

    Au lieu de s’abstenir lors des élections et de chialer après , votons contre ce libéralisme , luttons contre cette nouvelle dictature et arrêtons de nous faire manipuler intellectuellement par de beaux parleurs , des baratineurs de premier ordre qui n’ont qu’une idées en tête se faire du pognon sous toutes ses formes !!!
    On rigole avec les idées dangereuses ( mais malheureusement approuvées par bon nombre d’américains ) de Sarah Palin et pendant ce temps plus un mot sur Obama dans les journaux !! Que dire , Bravo Mc Cain ou idiot de médias ??
    Un autre truc qui me choque , c’est de se dire que certains socialistes avec leurs idées , avaient plus de chance d’être dans le gouvernement de Sarko que de Ségo . Alors dans ce cas comment avoir une vrai opposition pour stopper cette folie sans tomber dans l’extrémisme ???
    Le dossier Edvige ils vont changer la sauce un peu trop poivré , mais nous le faire bouffer quand même , et pour une bonne partie des Français , après un bon digestif et une bonne sieste , toute cette merde sera vite digérer !!
    Allez bon appétit !!! :sick:

  28. Oetincelleo dit :

    Oui, Bernard, je pense comme toi que peut-être y a-t’il une voie à suivre entre les deux.
    Je rajouterais qu’il faudrait en plus rabaisser la morgue de l’administration qui en prend un peu trop à son aise, il me semble.
    Commencer déjà par ne plus accepter sa mauvaise gestion, ses gaspillages, ses parachutes dorés (même si on n’en entend pas parler, là aussi il y en a et des beaux !), … ce qui augmente la facture salée de nous tous, les contribuables et qui participe de façon non négligeable à la dette de l’état..

  29. Christophe dit :

    Et si dans ces types de développement politico-économique on introduisait une prime à l’humanité ? Du genre, allégements fiscaux incitatifs pour ceux qui font des efforts conséquents dans le champ social ou environnemental…
    Le plus dur est de mesurer sans doute les effets : bien-être, taux d’absentéisme, santé et moral des troupes, coût carbone, etc.

  30. Bernard dit :

    McCain a fait une grosse erreur qui pourrait lui coûter cher, selon la plupart des analystes. Il a affirmé que « les fondamentaux de l’économie américaine sont sains », deux jours seulement avant la crise. C’est d’autant plus embêtant pour lui que cette phrase était le leit-motiv de Bush et que McCain cherchait jusqu’à présent désespérément à se démarquer de Bush. Raté !

  31. Bernard dit :

    Tiens tiens, un nouvel article intéressant sur ce qui aurait pu se passer aussi en France :
    http://www.marianne2.fr/Quand-Sarkozy-revait-de-subprime-a-la-francaise_a91326.html

  32. Brind'paille dit :

    Extrait :
    « je crois qu’on devrait laisser les entreprises qui prennent de mauvaises décisions s’éteindre ». « Dans des circonstances normales, j’aurais suivi cette inclinaison :unsure: . »
    Le Monde devrait prendre des cours de français, à moins que ce ne soit la traduction fidèle de l’anglais de Bush …
    Il n’en reste pas moins que, en prenant Bush à la lettre, son gouvernement ayant pris de mauvaises décisions on devrait le laisser s’éteindre …

  33. Bernard dit :

    Un article qui dit comment Sarko n’a pas vu venir la crise américaine malgré les signes avants-coureurs :
    http://www.marianne2.fr/Au-secours,-Sarkozy-se-chiraquise-!_a91579.html

  34. Yves dit :

    Si c’est Palin c’est l’autre , ça fait froid dans le dos tant de bêtises !!! :sick:

  35. Bernard dit :

    Au niveau politique, elle n’a pas beaucoup d’éclat. Vous ne trouvez pas qu’elle est pâle hein ?

  36. Yves dit :

    Les palinodies des politiciens !!! Rétractation , changement d’opinion …

  37. Bernard dit :

    Pour suivre l’évolution en chiffre des sondages aux Etats-Unis :
    http://www.lemonde.fr/web/vi/0,47-0@2-829254,54-1100729,0.html

  38. Bernard dit :

    Sarah Palin vient de dépenser en deux mois l’équivalent du budget « vêtements » d’un américain moyen pendant 75 ans :
    http://www.rue89.com/campagnes-damerique/2008/10/23/comment-sarah-palin-a-depense-150-000-dollars-en-vetements

  39. Yves dit :

    Des robes de grands couturiers à des œuvres caritatives pour habiller les pauvres !!!!!!! Ils marchent sur la tête ….. En espérant que l’on entendra plus parler de cette femme après les élections !!!

  40. Yves dit :

    Et oui , les blancs vont-ils voter pour le blanc , comme en 1982 à Los Angeles entre Tom Bradley et George Deukmejian !!! L’histoire nous dira si les mentalités ont changées .

  41. Bernard dit :

    Un portrait intéressant de Barack Obama (attention, c’est en deux pages) :
    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/11/01/l-enigme-obama_1113604_3222.html#ens_id=1101460

  42. Bernard dit :

    Petite histoire drôle qui court en ce moment chez les démocrates américains :

    Le 21 janvier 2009, un petit homme souriant se présente devant les grilles de la Maison-Blanche et demande à l’agent du « secret service » qui monte la garde: « Dites, est-ce que George W.Bush est là? » « Non, répond l’agent, il n’est plus président vous savez? » L’homme part. Le lendemain, il revient: « Dites, est-ce que George. W. Bush est là? » « Je vous ai déjà répondu que non, il n’est plus président. » L’homme sourit et remercie poliment. Le troisième jour, le revoilà: « Dites… » Le garde s’énerve: « Pour la troisième fois, IL N’EST PLUS PRESIDENT! » Le petit homme répond alors: « Oh oui, je sais, mais j’aime tellement l’entendre dire! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: