Blog en congés

Il m’est arrivé un truc terrible. Par un moment d’inadvertance, j’ai jeté quasiment toutes mes photos que je venais de faire à Texel dans la corbeille et j’ai cliqué aussitôt sur « vider la corbeille ». L’informaticien n’a rien pu récupérer. J’en suis vert … ! J’ai mis une semaine à m’en remettre et, à vrai dire, je n’en suis pas complètement remis. Mais bon, y’a évidemment bien pire que ça dans la vie !
En tous les cas, il est temps, vraiment temps que je prenne des vacances !
Alors ce blog, comme presque chaque année, fait une longue pause estivale et reprendra le lundi 2 septembre

Personne ou presque ne sait que je fais de moins en moins de photos et que je fais par contre énormément de vidéos. Et, par chance, j’avais sauvegardé 297 séquences filmées à Texel, toutes réalisées avec mon nouvel objectif (800 mm Canon) que m’ont offert mes amis lors de mon anniversaire (j’ose pas vous dire l’âge, c’est un chiffre rond !).
J’ai envoyé 4 petites séquences à Fifi et voici ce qu’il en a fait.

Bel été à tous !

20 réflexions au sujet de “Blog en congés”

  1. Quel plaisir de commencer la journée avec cette superbe vidéo sur les jolies avocettes.
    Bravo à vous deux, Bernard et Philippe et passez un bel été en attendant de se retrouver sur le Blogadupdup en septembre.

  2. Je ne suis pas experte loin de là en ce qui concerne les oiseaux marins.
    Est-ce que j’ai tout faux si je dis que l’oiseau en second plan est une mouette rieuse ?
    En tout cas, cela m’a permis de réaliser que l’avocette est relativement petite alors que j’imaginais un oiseau bien plus grand.

  3. Magnifique séquence de mise au monde.
    Trier.
    Ou ne pas trier.
    Je vous suggère d’analyser profondément l’acte manqué de notre cher Dupdup d’ici à demain soir. :|
    Bonnes vacances !

  4. Hou la la, je suis désolé, j’ai zappé …
    Oui c’est bien une mouette rieuse, il y a là au moins 200 couples qui nichent sur les îlots à cet endroit là.

  5. Ah merci.
    Bon, je ne suis pas si nulle que ça en oiseaux marins :-)
    Et comme je l’ai dit plus haut, l’intérêt est d’avoir pu comparer les tailles et de voir que l’avocette n’est pas si grande que je l’imaginais.
    Je dois dire que je ne l’ai jamais vue en réalité mais uniquement sur le blogadupdup dans les précédents articles qu’il a écrit sur ce magnifique oiseau qui porte si bien son nom :
    L’avocette (1), (2) et (3).

  6. Ah bon ?
    La mouette rieuse n’est pas un oiseau marin ?
    Bon ben alors je n’y connais vraiment rien :cry:

  7. Alors, il faut dire quoi pour la mouette rieuse ?
    Un oiseau … ?
    En fait, c’est quoi exactement la définition d’un « oiseau marin » ?
    Et pélagique ?
    Quelqu’un pourrait-il m’expliquer tout ça de façon claire ?
    Merci d’avance :-)

  8. Le terme d’oiseau marin n’est sauf erreur pas relié directement aux familles des classifications officielles, et comme souvent pour la classification du vivant il est sage d’accepter un certain niveau d’incertitude. Il est difficile de définir des familles entières derrières quelques mots.
    La page wikipedia des oiseaux marins cite en particulier la famille des laridés comme difficile à classer.
    Pour ce que je comprends les pélagiques sont des oiseaux qui passent l’essentiel de leur vie en haute mer, alors que les marins sont ceux qui dépendent pour tout ou partie de la mer pour leurs ressources vitales, mais cette partie n’est pas quantifiée, ni le temps qu’ils passent sur terre ou en mer.
    Dans le guide expert des oiseaux d’Europe, qui a plus pour vocation l’identification que la classification, les laridés et sternes forment un groupe, et les oiseaux marins un autre, qui correspond au groupement souvent nommé pélagiques (fous, puffins, fulmars, alcidés, océanites).
    C’est peut être ça qui fait rire la mouette :-) !

  9. La famille des laridés n’est pas facile à classer car certains sont des oiseaux de mer (la mouette tridactyle par exemple) alors que d’autres sont des oiseaux du littoral ou d’eau douce (la mouette rieuse, la sterne pierregarin, le goéland argenté …) ou même simplement d’eau douce (les guifettes)

  10. J’ai rencontré un haut universitaire les temps derniers. Il me disait qu’on aurait dû en rester à une définition simple de ce qu’est une espèce. Autrefois, c’était lié au fait qu’une espèce ne pouvait pas se croiser avec une autre. Aujourd’hui, le décryptage des génomes fait que des sous-espèces qui diffèrent d’autres sous-espèces, à cause de leur ADN, passent du statut de sous-espèce au statut d’espèce à part entière. Cela, à mon avis, n’a pas de sens parce que ça n’a pas de fin.

Laisser un commentaire

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: