Félix Leclerc, la nature et l’humanité

Un article proposé par Christophe

« Nous sommes tous nés, frères et sœurs, dans une longue maison de bois à trois étages, une maison bossue et cuite comme un pain de ménage, chaude en dedans et propre comme de la mie. »
Ainsi parle l’artiste de son enfance dans « Pieds nus dans l’aube », disponible en CD.
Ses chansons tiennent une grande place dans mon répertoire du cœur, et pas seulement en raison de cette voix chaude, basse, ni de ce si sympathique accent québécois : c’est un grand poète.

Félix Leclerc chante avec subtilité l’amour

L’ordre de l’homme dans la nature

La souffrance des siens

De nombreuses chansons témoignent de la vie dans le quotidien, où se mêlent le cocasse, la poésie, mais aussi la politique, l’engagement…

Une autre citation pour finir : « Comme du grain en terre, laisse pourrir ton idée. Une tige en sortira peut-être. »

16 réflexions au sujet de “Félix Leclerc, la nature et l’humanité”

  1. Dès la fin des années ’60, plusieurs membres de ma famille se sont expatriés vers le Québec. Et Quand ils revenaient en Belgique, outre les friandises au sucre d’érable, ils ramenaient dans leurs bagages l’un ou l’autre 33 tours de Félix Leclerc… Que du bonheur! :smile:
    Il y avait aussi des disques de chansons traditionnelles. Je cherche des références dans mes souvenirs et sur le net, mais pour le moment: rien. Ça va me revenir… :pinch:

  2. C’est un peu con : depuis que youtube a changé le format de ses vidéos, certaines d’entre elles débordent de l’article et empiètent sur la colonne de droite. C’est un problème technique que je ne sais pas résoudre.

  3. J’ai découvert à l’adolescence les chanteurs québécois de cette époque. Ceux que j’écoutais le plus étaient surtout Gilles Vigneault et Robert Charlebois que j’ai vus tous deux sur scène (ce devait être entre 1975 et 1980).
    Félix Leclerc est apparu plus tard dans mes découvertes musicales. Depuis, il ne m’a plus quitté et il est aujourd’hui le chanteur québécois que j’écoute le plus souvent. Je trouve qu’il y a beaucoup d’émotion dans sa voix et celle-ci me touche dès le premier mot chanté.

  4. Question voix , C’est un peu le Reggiani du Québec !!
    Je ne connais pas vraiment cet artiste , il a de beaux textes plein de poésie .

  5. Il est mort début aôut 1989.
    Quelques jours plus tard, j’étais à un concert d’Imanol, Amaia Zubiria, Paco Ibanez et Catherine Ribeiro.
    Quel hommage!

  6. object width= »560″ height= »340″ […] allowfullscreen= »true » width= »560″ height= »340″
    Dans tes balises object et embed tu peux spécifier les dimensions que tu veux. Sinon au moment de copier le texte de l’object tu peux choisir sur youtube les formats prédéfinis

    500×315
    580×360
    660×405
    873×525

  7. Pas très réactif hier, j’ai tout de même pu lire quelques messages aujourd’hui.
    A part Claude Léveillée que m’a évoqué le nom de Pierre Légaré, je nage…
    Quel personnage ce Légaré ! Je l’avais vu une fois à la télé il y a longtemps, et il me fait penser à Gilles Détroit.
    http://www.youtube.com/watch?v=_h2wtM7xBbQ

  8. Le plus beau souvenir que j’ai de Léveillé, c’est la merveilleuse adaptation du non moins merveilleux poème d’Emile Nelligan « Soirs d’hiver ».

  9. :smile:
    il n’y a pas de mots assez fort pour décrire ce que je ressent en l’écoutant chanter
    les messages qu’il fait passer , avec tant de poèsie, doivent j’en suis sur passer, même s’ils ne touchent que 10% des personnes qui l’entende c’est déjà ça. merci Monsieur Felix Leclerc

  10. Grands merci Huguette pour cet écho, j’irai voir dans ma librairie de quoi il retourne !
    :heart:

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: