Les haricots : quand les semer ?

LE COIN DU JARDINIER (49)
Le jardinier a souvent tendance à semer trop de graines à la fois alors que la réussite au jardin passe par l’étalement des semis sur une période la plus longue possible.

En ce qui concerne les haricots par exemple, inutile d’en semer beaucoup. 10 à 12 « poquets » de 7-8 graines chacun suffiront pour donner de quoi faire un petit plat tous les deux jours (les haricots verts se cueillent en général avec cette périodicité de deux jours).

haricots0

Si l’on veut en récolter à longueur de saison, c’est très simple, il suffit de semer les petites quantités citées ci-dessus tous les mois. Le 20 de chaque mois est une bonne date pour les jardiniers de l’Est de la France qui sèmeront ainsi leurs graines à quatre dates programmées à l’avance : 20 avril, 20 mai, 20 juin et 20 juillet. C’est facile à retenir. Le deuxième date est importante car si l’on veut avoir une récolte importante en été dans le but de faire des conserves, c’est à cette deuxième date (le 20 mai) qu’on sèmera un nombre important de graines. Evidemment, il ne s’agit là que d’indications, chaque jardinier applique sa propre méthode. Mais le débutant pourra avantageusement tenir compte au départ de ces dates là, quitte à les affiner par la suite en fonction de sa région, de la nature de son sol, du choix de ses variétés …

Je suis scrupuleusement cette règle depuis plusieurs années et les résultats correspondent chaque fois à mes attentes.

Ce matin, j’ai arraché les pieds de haricots de la première série, que j’avais semés le 20 avril, pour les donner aux lapins. Cela faisait un mois qu’ils donnaient des haricots.

haricots1

Je commence à cueillir ceux de la deuxième série, qui avaient été semés le 20 mai, et la récolte s’annonce extrêmement bonne, cette année 2009 étant particulièrement favorable, du fait de l’alternance pluie et soleil, à la culture du haricot vert.

haricots2
haricots4

Dans le rang d’à côté, d’autres pieds sont encore petits. Ce sont ceux de la troisième série, qui ont été semés le 20 juin et qui ne donneront des haricots qu’à partir du début août.

haricots3

Et il y a enfin ceux de la quatrième série, qui sont encore sous forme de graines. Celles-ci attendent d’être semées. Elles le seront le 20 juillet prochain et ce sera là le dernier semis de l’année.

haricots5

Vous avez, vous aussi, des expériences de ce type avec d’autres légumes et des conseils à donner en matière d’échelonnement des semis ?

Ce contenu a été publié dans Le haricot. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

57 réponses à Les haricots : quand les semer ?

  1. Lurbeltz dit :

    Pourquoi enlèves-tu ceux de la première série puisqu’ils donnent encore ?
    Qu’est ce que tu conseilles comme graines ?
    Je me suis aperçu que les haricots beurre étaient bons même s’ils grossissaient.
    Il y a quelques années, j’avais acheté des haricots vert et il faut vraiment les cueillir petit parce qu’après ils deviennent vite immangeable.

  2. Bernard dit :

    Effectivement, les haricots donnent encore un peu. En temps normal, je continuerais d’en cueillir. Sauf que cette année, j’ai semé tellement de choses que j’ai un manque de place dans le jardin et j’ai besoin d’arracher les haricots cette semaine pour semer à la place des laitues romaines. Et comme ma deuxième série de haricots donne depuis quelques jours et suffit largement à ma consommation, j’arrache d’autant plus sans regrets ceux de la première série.
    Lorsque je donne des légumes aux poules ou aux lapins de mes parents (je le fais souvent car j’ai pas mal de surplus et une fois que j’ai inondé de légumes les parents et amis, il faut bien que j’en fasse quelque chose), je n’ai pas l’impression de jeter quoi que ce soit, ça repart dans le circuit. Les poules et les lapins sont très écologiques et très complémentaires du jardinier.
    Concernant les variétés que je mets, j’en parlerai dans la journée (je file au jardin).

  3. Bernard dit :

    C’est le moment aussi de semer deux pieds de courgettes et deux pieds de concombres pour en consommer en septembre et octobre (le début juillet c’est mieux, mais jusqu’au 15 juillet c’est encore possible). Les dates que je donne sont celles que je conseille pour l’Est de la France, dans les régions de plaine. A adapter donc.

  4. Bernard dit :

    Quelles variétés mettre ? Bonne question, d’autant plus que comme le dit Lurbeltz, certaines variétés deviennent vite immangeables quand on ne cueille pas les haricots petits. Et puis, c’est aussi une question de goût. Je pense que la réputation des haricots contender est surfaite, je ne les aime pas particulièrement.
    La variété qui trouvait le plus grâce à mes yeux jusqu’à présent était la variété « bonus » qu’on ne trouve plus que sur le catalogue des « jardiniers de France ». Elle a l’avantage d’être bonne sur le plan gustatif mais ne garder aussi une certaine fermeté (il faut dire que je conserve les haricots « au sel » et que certaines variétés deviennent trop molles avec ce mode de conservation traditionnel).
    Mais je teste une autre variété cette année, dont j’ignore le nom, et qui vient d’une petite vieille du secteur de Montbéliard. Elle est extraordinaire (la variété, pas la vieille …). Et en plus, c’est une variété ancienne dont on peut garder la semence (la petite vieille fait sa semence depuis au moins trente ans). Alors, si elle se comporte bien à la conservation au sel, je l’adopte définitivement (la variété …, Joëlle étant très jalouse, même des vieilles).

  5. Bernard dit :

    Je ferai, dans les 15 jours qui viennent, un article sur la conservation au sel des haricots.

  6. Bernard dit :

    Les haricots que je tiens dans la main sur la dernière photo et qui vont être semés dans quelques jours, c’est Fred, un habitant du village, qui me les a donnés il y a trois jours. La variété s’appelle « organdi ».
    Fred est mort hier après-midi.
    Je penserai à lui en cultivant ses haricots. J’assure ainsi en quelque sorte une certaine forme de continuité. A travers de simples haricots, le fil qui relie le mort et moi-même est ténu, certes, mais il existe quand même.
    Il y a beaucoup de personnes aujourd’hui mortes qui sont passées dans ma vie, sans m’avoir laissé même de simples haricots.
    La vie dans mon jardin continue malgré tout, à peine plus riche qu’avant … car il y a en plus un tout petit peu du Fred.

  7. Yves dit :

    Comme dans la chanson de FRED , « mes graines « …
     » De ma vie il ne reste que quelques graines ….  »
    http://www.youtube.com/watch?v=_MMSFkUOVYM&feature=fvst

  8. Bernard dit :

    Tout ça pour dire que pour le Fred, malgré tout, c’est pas la fin des haricots … !

  9. Yves dit :

    Moi qui n’avais pas osé la faire celle-là !!!!
    :angel:

  10. Bernard dit :

    Oh tu sais, ça l’aurait sûrement fait rire !

  11. Luc de Belgique dit :

    Dans le jardin, j’ai trois hauteurs de carottes. Ce ne sont pas à proprement parler des semis étalés puisqu’il s’agit de variétés différentes: hâtives, semi-hâtives et tardives. Elles ont pour le moment des tailles en surface respectivement de 30, 15 et 4cm. Tout ça pour dire, qu’un machaon est venu pondre sur les carottes ce matin. Il a visité puis quitté trois fois le jardin et exécuté à chaque fois le même manège: survoler sans s’y arrêter, les 4 cm; survoler à peine les 30 cm; s’arrêter sur les 15 pour y déposer chaque fois un ou deux œufs.
    Sachant qu’il y a déjà eu cette année des chenilles de machaons sur les premiers semis (les 30 cm)et que les derniers sont un peu fort claires, j’en déduis que sont choix n’a rien d’hasardeux et qu’il est assez fortiche cet oiseau, dans ses calcules de probabilités de survie…

  12. Bernard dit :

    Très bon calculateur ce machaon !

    J’en profite pour glisser une contrepéterie que j’aime beaucoup :
    « Nul n’est jamais trop fort pour ce calcul »

  13. Bernard dit :

    J’ai eu également plein de chenilles de machaon sur mes carottes cette année mais elles ont disparu au bout de quelques jours. Je crois qu’un oiseau prédateur est passé par là.
    L’an passé, j’avais surpris un moineau domestique en train de becqueter les chenilles de machaon qui étaient dans ma jardinière de persil sous la fenêtre de la cuisine. J’avais réagi : je ne peux tolérer ce comportement inadmissible venant d’un domestique (ah, si ça avait été un moineau friqué, j’aurais sûrement agi différemment !).

  14. Yves dit :

    Ahh , ça donne des Soulcies les moineau !!
    Ici on parle  » D’invasion de chenilles cet été « 

  15. Yves dit :

    Les moineaux !!!
    Un moinal des Moineaux … !!!
    :blush:

  16. Bernard dit :

    Moi, la dernière fois que j’ai vu un étournal, je me suis dit que ça ne pouvait pas être ça. Et effectivement, je ne l’ai pas trouvé dans le Peterson … Sans doute une espèce occasionnelle !

  17. Etincelle dit :

    Moi aussi, j’ai eu des petits problèmes avec mon basilic, transformé en dentelle. J’ai du le rentrer après avoir regardé sous chaque feuille pour trouver les coupables : trois jolies petites chenilles vert tendre, de la même couleur exactement que les feuilles de la plante.

  18. Bernard dit :

    Tiens, ça me rappelle que certains blogueurs avaient dit des trucs intéressants sur le basilic :
    http://www.leblogadupdup.org/2007/02/03/le-basilic-de-lhiver/

  19. herboireau corinne dit :

    je debarque parmi vous tous et je trouve cela très drole,je suis également nouvelle
    en jardinage,donc très intéressée,a propos des haricots verts, les semés vous en fonction
    de la lune, ou est-ce une vaste fumisterie? et ne rigolez pas, mais si on ne récolte pas les haricots , deviennent ils des demi-sec puis des sec?
    cela ne fait que trois saisons que j’ai défriché un terrain , et il y a encore plein de cailloux
    vive le mal au dos!

  20. Bernard dit :

    Corinne, je ne pense pas que la lune soit une vaste fumisterie, bien au contraire, mais ce n’est qu’un élément à prendre en compte parmi d’autres (et notamment les conditions météo du moment et la qualité de la terre). J’en tiens compte … quand je peux.
    Si on laisse pousser des haricots verts, ils va se former des grains dans les gousses et si on les laisse pousser longtemps, tu pourrais effectivement récolter des haricots secs, même si les variétés que l’on utilise en vert ne sont pas de très bonnes productrices de grains. Il vaut mieux, pour la production de haricots en grains, utiliser des variétés dites « à grains ».

    Et bienvenue sur ce blog !

  21. Bernard dit :

    J’avais conseillé dans cet article de semer les haricots aux dates suivantes : 20 avril, 20 mai, 20 juin et 20 juillet.
    Cette année les récoltes correspondants aux dates de semis du 20 avril et du 20 mai ont été décevantes (idem chez mes voisins jardiniers). Par contre ceux qui ont été semés le 20 juin donnent depuis la semaine dernière. Je n’ai jamais eu une récolte aussi abondante !
    J’ai essayé d’en semer une cinquième fournée le 1er août. A suivre.

  22. anne dit :

    Bonjour,

    Je débarque également……
    en cherchant à quelle date semer les haricots, je suis surprise de voir que le panier en photo plus haut est identique à ceux que fabriquait mon Papa (Jacques) décédé il y a quelques années…. Lui aussi était un passionné de jardinage…..
    Le travail lorsqu’il faisait ces petits paniers était assez long ….. Mais il était très patient….Comme dans le jardin…..
    Je pense semer carottes et haricots aujourd’hui (dans les jours qui viennent je n’en aurai malheureusement pas trop le temps!) peut-être semer également quelques fleurs….
    Bonne journée !

  23. Yves dit :

    Et oui Anne , la vue d’un jardin , d’un potager nous ramène toujours de bons souvenirs en tête …
    Rien n’est plus doux aussi que de s’en revenir
    Comme après de longs ans d’absence,
    Que de s’en revenir
    Par le chemin du souvenir
    Fleuri de lys d’innocence
    Au jardin de l’Enfance.

    Emile NELLIGAN

  24. Bernard dit :

    Année après année, je continue de semer aux mêmes dates mes différentes variétés de haricots, à savoir les 20 avril, 20 mai, 20 juin et 20 juillet, ce qui me permet de consommer des haricots pendant toute la saison, depuis le 15 juin jusqu’aux gelées. Cette année se présente exceptionnellement bien, aucune des 57 variétés que j’ai semées ne manque à l’appel, elles sont toutes en super forme. Je m’apprête à en semer une douzaine d’autre variétés.

  25. Catherine dit :

    bonsoir tout le monde
    j habite en Provence, (expatrié Belge mariée a un Francais !) petit clin d’oeil aux Belges !!! j ai commencée mon potager ce jour!
    j ai planté des courgettes jaunes, et divers variétés tomates, salades et oignons !
    dans la semaine auront droit aussi a une place, les brocolis !
    qui pourrait me donner des astuces pour une graaaaaaaaaande débutante ???
    toutes astuces sera bonne a prendre !!!
    l an passé j ai fait juste tomates salades ce fut un succès, je renouvelle donc l expérience avec + de légumes pour le plaisir de voir pousser tout cela !
    j ai acheté des graines de haricots que je mettrai dans la semaine, comme Bernard je mettrai en petite quantité une fois par mois a date fixe ;o)
    tous vos conseils me seront fort utiles (bon sites, conseils, astuces pour éviter bestioles etc…) ah oui j ai mis des carottes aussi cet apres midi, je n ai aucune expérience j ai donc lachée plusieurs graines tout le long du sillon sur trois quatre cm de profondeur !!! j espère que j ai bien fait ? :cwy:
    merci pour tout
    cordialement
    Catherine
    ps en provence l an passé j ai déniché des haricots excellents sur le marché des « cupidons » donc si vous ne les connaissez pas je vous les conseils :happy:

  26. Catherine dit :

    oups je tape trop vite tsss groooosse faute a conseils n en tenez pas compte !!!
    voila ce que c est d « écrire vite tout en regardant la tv tssss :blush:

  27. francis dit :

    Salut,
    Pour la première fois cette année j’ai semé des haricots en godets. Je ne sais pas pourquoi il m’arrivait assez souvent de louper certains semis, alors que d’autres allaient très bien (encore une fois je crois pb d’humidité). J’ai donc tenté cette méthode. Ils vendent de tout en jardinerie et d’année en année je vois de nouveaux légumes prêts à repiquer : betteraves, poirées, et je crois bien avoir vu pour la première fois l’an passé des haricots. (au passage faut être un peu c.. pour acheter 3 plants de haricot au prix d’un paquet de graines…).
    Je vous donnerai peut être des nouvelles plus tard mais dans un premier temps je peux vous dire que c’est assez encourageant. Vous avez tous fait cela dans votre jeunesse : mettre des haricots dans du coton humide et bien cela va aussi vite. Je crois bien même qu’il ne faut pas se louper. J’ai mis quatre grains par pot. En une semaine les plants faisaient 10-15 cm, suivant les variétés, et les racines envahissaient complètement le pot. Il ne faut sûrement pas louper le repiquage au risque de voir les plants dépérir. Pour la même variété j’ai des plants au moins 1/3 plus grands que ceux semés en pleine terre. Précision très importante les semis en godets étaient sous serre avant le repiquage, mais le temps était très beau à l’extérieur. Autre avantage (?) j’ai pu repiquer assez profondément donc faire une sorte de buttage. Toutes les variétés ont bien réagi sauf deux (une aucune levée, une autre 1/4 de réussite) mais je n’ai pas de comparaison avec ce mêmes variétés en pleine terre cette année.
    Ma méthode : 4 grains dans un pot (gobelet en plastique percé) bassinage. Plus d’arrosage jusqu’au moment du repiquage (une semaine). Bassinage juste avant le repiquage.

  28. Jérôme dit :

    Bonjour Francis,

    J’avais lu sur un autre blog il n’ y a pas longtemps que l’on pouvait semer en godet les haricots ainsi que de la fève. Le fait que tu en reparles me fait penser que j’ai oublié de tenter l’expérience !!! :sleeping: . Aussitôt dit, aussitôt fait. Je te dirai ce qu’il en est, mais sur le papier ça semble super facile (oh le prétentieux :tongue: ). Je vais faire de la Reine des pourpres, du Braimar en faisant tout comme toi Francis.
    J’ai connu l’année dernière un gros problème de levé avec des haricots achetés chez Bau…x (sur une boite entière, une vingtaine seulement ont levé , une histoire de fou). Mais moi quand on m’en fait trop je ne correctionne plus … je dynamite, je disperse et j’appelle Bau…x :biggrin: . Ils n’ont jamais répondu à mes mails les vilains :pouty: et au téléphone c’est pire, ils me demandaient de leur envoyer un mail :sick: Ils m’ont perdu comme client voilà tout.
    Bon semis

    Jérôme.

  29. Bernard dit :

    Très très intéressant ! Je vais tenter l’expérience des haricots en godets aujourd’hui même, juste pour l’expérimentation.
    Ooui je sais, c’est un noeud lunaire aujourd’hui et mieux vaut être à la maison avec une bière qu’au jardin, mais tant pis, je n’aurai plus le temps dans les jours qui viennent. :wink:

  30. Croquettes dit :

    Bonjour Bernard, c’est mon premier post sur ton site que l’ai depuis quelques mois dans mes favoris.
    Tu n’as pas abordé jusqu’à présent ta recette de conservation par le sel.
    J’ai fait un test, pas encore mangé l’an dernier ( 150 gr de sel par litre d’eau bouillante maintenue 5 mn à ébullition)
    J’ai semé déjà 2 fois des haricots beurre cette saison, il poussent irrégulièrement avec des feuilles mal formées. Est-ce à cause du fait qu’il s’agit de plants de l’année passée ?

    merci pour tes conseils.

  31. Jérôme dit :

    Bonjour Francis,

    Alors tes haricots ils en sont où ? Ont-ils bien poussé ?
    J’ai semé les miens dimanche dernier dans des pots, soit 10 pots avec 5 graines par pots exactement.. Depuis hier, ils sortent gentiment soit 5 jours d’attente. Ca change d’un semis effectué en pleine terre. La levée à l’air d’être assez bonne.
    Et toi Bernard tu as essayé ?
    Jérôme :smile:

  32. Bernard dit :

    J’ai essayé dimanche et rien n’est encore sorti. Je pense que demain il y aura du nouveau !

  33. francis dit :

    les miens repiqués en pleine terre se portent bien. Aucune différence avec d’autres sauf qu’ils gardent l’avance qu’ils avaient. Je crois que je vais continuer cette année, faire encore quelques semis de mangetout avec cette méthode. Et l’an prochain je le ferai sûrement plus systématiquement. Attention une fois que ça sort de terre cela va très vite. Vos pots sont en serre ou dehors ?

  34. Bernard dit :

    Mes pots sont dans la serre.

  35. Jérôme dit :

    Mes pots sont chez moi.

  36. Bernard dit :

    ça y est, mes premiers haricots en pots sortent de terre ! :wink:

  37. Bernard dit :

    Le semis des haricots en pots est une super méthode. :wub:
    Merci Jérôme.

  38. jérôme dit :

    Bonjour Francis, tu repiques tes haricots à quel stade ?

  39. francis dit :

    Salut,
    Je crois que je les ai repiqués une semaine après le semi. Mais le temps était plus poussant qu’en ce moment. Ils étaient sous serre. Je n’ai malheureusement pas pris de notes précises. Ils avaient deux vraies feuilles et les racines passaient par les trous des godets. Les grimpants étaient assez haut environ 15 cm. Il me semble que vous êtes dans les clous. La limite à mon avis c’est que les plants ne soient pas à l’étroit. L’essentiel pour moi est de favoriser la levée. Ici en ce moment c’est pluie, pluie, pluie….Cette méthode permet d’assurer la levée, même si la croissance après repiquage demandera plus de soleil.

  40. Bernard dit :

    J’ai dit « merci Jérôme », mais c’est Francis qui a parlé de cette méthode. Désolé !
    Merci Francis, donc !

  41. Bernard dit :

    Je suis aller mettre mes haricots en pleine terre ce matin. Je pense que les haricots devront bien repartir. Jusqu’ici, je ne trouve que des avantages à ces semis en godets.

  42. Yves dit :

    Ça germe , ça germe dans les godets !!
    :happy:

  43. Bernard dit :

    Depuis l’an passé, j’ai énormément de problèmes avec les corbeaux freux et les choucas qui viennent déterrer les haricots avant qu’ils ne sortent de terre ou juste au moment où ils sortent de terre. Et il ne me reste plus un seul plant des 5 variétés de haricots que Sylvain m’a ramené du Mexique il y a deux mois.
    Le démarrage des haricots en pots évite tous ces désagréments.

  44. Yves dit :

    Saleté d’oiseau !!
    :devil:
    Non , c’est vrai que pour ce désagrément , le démarrage en godet est très pratique .
    J’étais au potager tout à l’heure ( un peu de soleil sur le Finistère ce matin !! ) et j’ai remarqué que mes plants de courgettes démarrés en godets étaient plus beau que les semis en pleine terre ! Et ces semis ont été fait que ce soit en godets ou en pleine terre à la même date .

  45. Rachel dit :

    Peut-on faire démarrer les pois de senteur ainsi que les cosmos géants dans des godets également ?

  46. francis dit :

    Je compte mettre mes pois de senteur (nains pour des suspensions) début février en godet. Je crois que presque tout peut se démarrer en godet. L’important est de ne pas désolidariser les racines de la motte. Pour des laitues, des choux, des poireaux…. aucune importance pour des betteraves, des carottes….. peu d’intérêt et plus délicat. L’an passé j’ai démarré de cette manière des poirées et des betteraves les résultats sont peu probants. Disons que je ne crois pas avoir gagné de temps avec cette méthode. On voit cela de plus en plus dans les jardineries mais je crois que c’est plus pour développer une gamme et attirer le client. La pratique pour les haricots et assez particulière car la plante n’est pas réellement cultivée en pot il s’agit plus de favoriser un moment assez délicat : la levée. Je repique les haricots une semaine après la mise en pot, il sont juste semés et arrosés une fois. Rien à voir avec des tomates par exemple que l’on tient environ 2 mois en pot avant repiquage. Cette méthode ne permet pas de cultiver plus tôt, il y a peut être un léger gain de temps suite à une levée plus régulière. Pour les pois de senteur dans mon cas ils auront des pots de plus en plus grands. Pour un repiquage en pleine terre je ne sais pas s’il y a un intérêt mais je l’ai déjà fait.

  47. Jérôme dit :

    L’an dernier j’ai tenté les haricots nain semé en pot chez moi et je n’ai pas eu de problèmes majeurs si ce n’est une productivité plus limitée. Je mets cela sur le fait que dans un pot de 7 cm X 7 cm on ne peut pas mettre plus de 5 graines. Pour moi la belle surprise est la culture du haricot à rames. Un goût (du moins pour la variété que j’ai cultivé « mistica » de chez Vilmorin) excellent, une productivité très très importante. Je crois que je ne vais cultiver que du haricot à rames cette année.

    Les salades semées en terrine puis repiquées en petits pots individuels c’est bien, mais semées en terre directement c’est beaucoup mieux (merci Bernard pour tes conseils d’ailleurs !!). J’ai pu le vérifier cette année avec des graines de Merveille des 4 saisons dont j’ai récupéré les graines sur des hampes florales fin août et que j’ai semé à la volée au même moment. J’ai obtenu des plants très vigoureux qui ont l’air de bien se comporter depuis le repiquage début octobre. :smile:

  48. Bernard dit :

    Rachel, je ne sais pas répondre à ta question car je ne cultive pas (ou très peu) de fleurs mais la réponse de Francis, à savoir que tout peut se démarrer en godet mais que l’avantage de la méthode est sans doute limité, est une bonne réponse à ta question.

  49. Bernard dit :

    Ma grand-mère était la reine du jardin. Toute la maison était en autarcie (il y avait trois générations sous le même toit à la ferme) et jamais on a acheté un légume. Et pourtant, je n’ai aucun souvenir de ma grand-mère utilisant des godets, tout était semé directement en pleine terre.

  50. tom dit :

    bonjour est il trop tard de semer des haricot vert dans pas de calais ? si oui on pourra les manger quand ?
    J’avais semer des haricot mi mai seulement que trois pied d’harricot son sortit de terre
    MERCI D’avance

  51. Christophe dit :

    Les haricots verts en mai c’est parfait (Haricots semés à la Saint-Didier, des haricots plein le panier), mais on peut en semer jusqu’en juillet sans problème pour des récoltes plus tardives : excellents résultats l’an passé chez moi avec des rendements comparables, les derniers haricots étant cependant plus coriaces !

  52. Christophe dit :

    Précision : j’habite en Franche-Comté et je suis sûr que ça fonctionne aussi bien dans le Pas de Calais, il doit geler chez nous avant !

  53. Bernard dit :

    Tom, à ta place, j’en sèmerais en ce moment ainsi qu’une autre série dans la deuxième quinzaine de juillet comme le dit Christophe.

  54. cath dit :

    Jerome il me semble que c’est toi qui possédes aussi un potager en carré. As tu tenté le haricot nain ?

  55. cath dit :

    j’aimerais mettre un tout petit peu d’haricot rame, ( plus de place, je vais enlever quelques géraniums sauvages) que me conseillez vous? il faut que cela ait bon gout et assez productif quand même afin d’en récolter plus de 5 à la fois y a tellement de choix dans le commerce que je ne sais que choisir :cwy:

  56. Figuier dit :

    Le Haricot à cosses violettes est très bon et de plus assez facile à cueillir… Il est vigoureux (3 mètres) et bien productif.

  57. Jérôme dit :

    Cath, dans mon potager en carré et en rectangle je n’ai pas mis de haricot nains mais des tomates, basilics, laitues, persil, ciboulette, roquette sauvage et cerise de terre. L’année prochaine peut être mais à rames alors !!! :smile:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: