Dimanche musical avec Michel Portal

Petite info d’abord : deux concerts dans le cadre du festival Jacques Brel à Vesoul : Arno le mardi 13 octobre et Brigitte Fontaine le jeudi 15 octobre. De belles émotion musicales en perspective !

Mais ce n’est pas de chanson française qu’il s’agit aujourd’hui, mais de jazz.

Au programme de ce petit dimanche musical, un grand improvisateur du jazz français, Michel Portal, que j’ai eu l’occasion de voir à plusieurs reprises sur les scènes franc-comtoises. Le seul musicien français sans doute qui échappe à toute tentative de classification.

4 vidéos pour ce week-end. Attention, c’est du râpeux !

D’abord en accompagnement de danses indiennes.

Ensuite en compagnie de Vincent Courtois, Manu Codjia, Bojan Z et Cyril Atef au Duc des Lombards. Quand le vieux musicien se frotte à la jeune garde de la scène du jazz !

Toujours le vieux bonhomme (74 ans ! la musique ça conserve !) entouré des jeunes talents de notre scène nationale : Brunon Chevillon, Eric Echampard, Bojan Z, Airelle Besson et Sylvain Rifflet. C’était en juin dernier.

Et enfin un dernier morceau collectif avec Richard Galliano, Enrico Rava et tout un orchestre. Etonnant !

22 réflexions au sujet de “Dimanche musical avec Michel Portal”

  1. Oui, la musique ça conserve. Et modeste avec ça. Michel Portal disait que tant qu’on faisait appel à lui, il n’y avait pas de raison pour qu’il arrête! Quand on voit que ce sont les jeunes qui l’appellent, nous avons toute les raisons d’être rassurer: on l’entendra encore longtemps. :tongue:
    Je suis surpris que tu n’ai pas choisi une vidéo avec un complice déjà de longue datte, Sclavis. Peut-être n’as-tu pas trouvé, toi non plus… :sad:

  2. Le petit dimanche musical que tu nous propose me ravi, Bernard. En une page, l’essentiel de mes musiciens préférés sont là. (enfin, une petite partie de l’essentiel…)
    Il y a un jeune pianiste italien qui joue souvent avec Rava: Stefano Bollani.
    Ici, dans une autre facette de son talent, qui l’a redu très populaire dans son pays. http://www.youtube.com/watch?v=8TTVPHquXDI&feature=related

  3. Je ne connaissais pas Flat Earth Society et ça m’a donné envie d’en écouter plus. J’ai trouvé quelques vidéos intéressantes de ce groupe que je garde de côté pour un prochain dimanche musical.

    Trop drôle quand même, je mets ce matin un commentaire sur le chevalier de la terre plate, et Luc nous propose « Flat Earth … »

  4. Bon ce que fait Portal , c’est pas trop mon truc … Mais de temps en temps pourquoi pas … Dans chaque musique , chaque artiste , quand on veut bien prendre le temps de l’écouter on peut y trouver une belle étincelle !!
    Avant de découvrir Oscar Peterson , du jazz , je ne connaissais que le nom …

    la musique ça conserve … C’est sûr , plus que l’usine !!
    Un voisin de mon père s’appelle Michel Portal ( Ancien Charcutier ) ….. La famille peut-être !!

  5. Le premier morceau de Michel Portal que j’ai écouté, c’était son interprétation du quintet pour clarinette de Mozart. Du grand art et une émotion à fleur de peau.

  6. Etincelle … Ahh oui , j’avais même pas fait gaffe … C’est de plus une phrase que je dis souvent  » Une belle étincelle  » . Ce que Je recherche dans la musique c’est cette étincelle qui me donnera un frisson .
    Et n’allez pas croire qu’à chaque fois que je prononce étincelle , je pense à la « dame de haute Savoie » de la Drôme :smile:
    Tiens savez-vous que Jacques Brel avait eu une fille avec une italienne … Ils l’ont nommé Francisca …. Francisca Brel :biggrin:

  7. Yves, tu dis que la musique, ça conserve. Je crois que c’est le fait d’avoir encore quelque chose à dire, quelle que soit la forme du langage utilisé (écrit, oral, musique, peinture, art en général), qui permet d’aller loin dans la vie. Quand on n’a plus envie de transmettre quoi que ce soit (par lassitude, par épuisement des sujets …), on meurt plus vite. Et d’une certaine façon, c’est bien ainsi.

    Mais ça, c’est une vision assez bourgeoise. Car quand on est usé physiquement (tu parles très justement du travail en usine), les douleurs de la vieillesse (le mal de dos, de genoux …) rendent la fin de vie moins sereine et assurément plus difficile.

  8. Je suis absolument d’accord avec Bernard.
    Certainement que lorsqu’on n’a plus (ou pas, certains ne l’ont jamais eu) rien à partager, à dire, à transmettre, plus de centres d’intérêts, on vieillit plus vite, tout au moins dans sa tête.
    Physiquement c’est moins évident.
    Il y a pas mal de personnes agées qui ne ressentent justement plus aucun intérêt, pour quelque sujet que ce soit, et qui même, voudraient mourir et qui pourtant vivent malgré tout pendant encore de nombreuses années.

  9. Hé Bernard , c’est toi dans l’article qui dit que la musique conserve … « Toujours le vieux bonhomme (74 ans ! la musique ça conserve !)  »
    je n’ai fait que reprendre tes propos ….

    Pas évident de partager seul dans une chambre de maison de retraite !!

  10. Oui, effectivement, c’est moi qui ai écrit ça mais en creusant un peu plus, je me suis dit que c’est le fait d’avoir quelque chose encore à dire (et en l’occurrence de le dire en musique comme le fait Portal) qui permet, l’âge venant, de bien conserver l’être humain. Ce n’est donc pas contradictoire.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: