la chenille du sphinx de l’euphorbe

Un article proposé par Etincelle
Dans les herbes, en bordure d’un petit sentier de montagne, une chenille vit sa vie de chenille.
Il se trouve que justement, vous marchez sur ce sentier.
Que faites-vous ? (barrez les réponses qui ne vous conviennent pas)
1) Je ne vois même pas cette chenille
2) Je la vois mais je n’en ai strictement rien à faire, je passe mon chemin
3) Je la vois et l’écrase : « saleté de bestiole ! »
4) Je la vois et je m’arrête pour l’admirer.
Est-il vraiment utile de préciser que je fais partie de la catégorie n°4 ?
A quatre pattes dans l’herbe mouillée, je suis restée un bon moment, sous la pluie de surcroît, émerveillée par cette époustouflante chenille.

Une peau bien lisse, une robe « Haute couture » de toute beauté, décorée de motifs géométriques colorés, un jupon rouge-orangé qui dépasse de la robe, notre chenille est sans aucun doute une des plus belles qu’on puisse contempler.
Ni queue ni tête ?
Si, mais avec les chenilles, on se pose parfois la question de savoir où sont la tête et la queue. Sur la première photo, la tête est à droite et la queue à gauche et sur la deuxième, c’est l’inverse.
Cette chenille passe par différents stades. Les couleurs vives n’apparaissent qu’au quatrième, qui est aussi l’avant-dernier. Notre petite merveille en est donc à son quatrième ou cinquième stade. Sans doute le cinquième d’ailleurs, vu sa taille qui est à peu près de 8 centimètres, la taille maximale qu’elle peut atteindre.

Le scolus (corne anale), rouge avec le bout noir semble bien agressif mais est inoffensif. Pas de dard, donc pas de risque de piqûre.
La jolie petite bêbête que voilà se rencontre en principe de juin à octobre, partout en France.
Celle de la photo a été vue en Suisse, ce qui n’est pas étonnant car cette chenille habite dans pratiquement toute l’Europe.
Elle vit sur les euphorbes, le plus souvent l’euphorbe petit-cyprès, dont elle se nourrit.


Ces plantes étant toxiques, la chenille l’est tout autant pour celui qui aurait envie de la gober (avis aux amateurs !).

Mais les prédateurs se méfient …
Une belle livrée rouge et noir comme celle-ci, le message est clair …
ATTENTION DANGER !
Les pattes rouge-orangé contrastent avec le dessous du corps jaune. La photo ci-dessous est assez explicite sur la façon dont la chenille s’accroche à une brindille.

C’est bien gentil tout ça mais une chenille, même de toute beauté, n’a pas pour destin de rester chenille. Elle doit bien finir par se transformer en chrysalide, puis en papillon, qu’elle le veuille ou non.
Quel est le papillon qui va sortir de la chrysalide ?
Bien sûr, il s’agit du Sphinx de l’euphorbe (Hyles euphorbiae). Bien que catalogué comme un nocturne, ce papillon mesurant environ 7 centimètres, évolue aussi au crépuscule et même parfois en journée, de mai à septembre, en deux générations.

Lequel papillon pondra de minuscules oeufs verts, qui en une semaine donneront naissance à la chenille.
Et voilà, la boucle est bouclée !

86 réflexions au sujet de “la chenille du sphinx de l’euphorbe”

  1. « Celle de la photo a été vue en Suisse, ce qui n’est pas étonnant car cette chenille habite dans pratiquement toute l’Europe. »
    Ah bon, la Suisse, c’est en Europe ? :tongue:

  2. Oh ! Le vilain garçon qui cherche la petite bête !
    Mais il est pardonné puisque les petites bêtes sont à l’honneur aujourd’hui sur le blogadupdup.
    Je parlais de la l’Europe géographique, tout le monde l’aura compris sauf le vilain garçon qui cherche la petite bête … :smile:

  3. N’ayant pas de photo personnelle du papillon, j’ai dû me procurer celle qui est présentée dans l’article auprès de Jonathan. :wub:
    Alors, merci Jonathan :wub: pour ta photo de sphinx de l’Euphorbe. :wub:

  4. J’ai vu de temps en temps cette chenille. J’ai l’impression de ne pas l’avoir vue depuis au moins vingt ans ! Soit elle est en diminution, soit Dupdup a la vue qui baisse. Soit les deux !

  5. Jamais vu cette chenille. Toute l’Europe, peut-être mais j’ai l’impression que chez nous, les sphinx en générale ne sont pas très courants. Très clairement, on en voit beaucoup plus les été très chauds.

  6. Magnifique chenille et superbes clichés.
    On peut préciser qu’elle mesure 8 cm de long (ceux qui marchent dessus commencent peut-être à avoir la vue basse, ou alors…)
    Comme il y a deux générations par an, l’automnale passe l’hiver sous forme de chrysalide et donne un imago en mai-juin. Belle résistance au froid, mais c’est assez fréquent chez les Insectes.
    Elle peut aussi se nourrir de la Mercuriale…
    (dixit la biblio.)

  7. D’ailleurs, je crois que d’une manière générale, les insectes résistent bien mieux que d’autres animaux, à des conditions de vie difficiles … C’est bien ça ?

  8. Même en voiture, j’évite ces petites bêtes, courtilière comprise.
    Très belles images d’une chenille qui produit aussi un bel imago… ce qui n’est pas toujours le cas chez les papillons de nuit.

  9. Yves, si tu veux être sûr de voir ce genre de p’tites bêtes, invite Etincelle, elle les attire.
    Si tu veux être certain d’avoir le beau temps, invite-moi, il fait toujours beau quand je vais en Bretagne.
    Si tu veux avoir un sanglier dans ton jardin, invite Francisca.
    Si tu t’ennuies et que tu veux avoir des discussions animées, invite Marie-Jo.
    etc …

    Mais bon, ça va finir par te coûter cher en apéro quand même ! :tongue:

  10.  » Yves……SI TU VEUX AVOR UN SANGLIER DANS TON JARDIN, INVITE FRANCISCA »

    Il faut la prendre comment cette phrase ? :angry:

    Coucou Bernard, tu veux que je vienne retourner ton jardin avec mon groin, quand la terre sera bien meuble et fraîchement semée ? :w00t:

    Après trois apéros il faudra me coucher dans ma bauge….. :silly:

  11. Qu’est ce que je te disais Bernard …. çaaaa commence !!!
    :lol:
    Et bientôt Etincelle ( genre de p’tite Bête rampante multicolore ) va arriver !!!
    :angry:
    On va pas s’ennuyer sous le soleil de Bretagne …..
    :cool:

  12. C’eût été dommage que je ne réagisse pas quand même !!!!, cette phrase a dû vous faire exploser de rire, Yves, tout comme moi….et mon sanglier !! :tongue:

    Ceci dit, je ne suis pas sûre que Bernard soit tout à fait innocent dans sa phrase !!!! :smile:

  13. Euh !
    Je n’ai pas tout compris …
    C’est moi la p’tite bête rampante multicolore ?
    Si c’est comme ça que tu dragues las nanas, Yves, ça ne doit pas marcher fort ! Hi Hi Hi !
    Quand aux apéros, j’te préviens, il en faut plus que trois pour éteindre la petite Etincelle. :wink:

  14. Oui, oui,…tu voulais dire….mais c’est pas ce que tu as dit….Y a plein de témoin. Cela a dû te faire bien rire toi aussi, non ?

  15. Ne vous inquiétez pas Etincelle, un seul apéro serait déjà largement suffisant pour moi, je vous refilerai les deux autres …..en douce…

    C’est mignon une p’tite bête rampante multicolore, et bien moins encombrant qu’un sanglier….dans un jardin de surcroît…

    Je sens que cette histoire va faire un « roman »……..

  16. Hey , je n’ai fait que reprendre les propos de Bernard !!!!
    :biggrin:
    Ne me provoque pas avec l’apéro … Las nanas* !!!
    :lol:
    * Pour « Las nanas » lire commentaire d’Etincelle ( expression lyonnaise je crois )
    :tongue:

  17. Mon p’tit breton préféré, il faut mieux lire les propos de Bernard …
    Il a rajouté « elle les attire » donc ce n’est pas moi qu’il traitait de « P’tite bête … »
    C’est bien toi qui l’a dit ! :tongue:
    Pour « las nanas », désolée, ce n’est qu’une faute de frappe.
    Mais un jour, il faudrait bien que je fasse un article sur les expressions de vieux lyonnais parce que ce n’est pas « piqué des vers » comme on dit.
    C’était pour revenir au sujet :
    Ver … chenille … LOL

  18. Yves, pour l’apéro, ce n’est pas que j’en sois très fière mais ça m’étonnerait que tu puisses me suivre.
    Alors que j’écris ces quelques lignes, j’en suis à mon quatorzième whisky et j’avais bu auparavant 3 pastis au bistrot (cany ou canny ? en lyonnais) du coin ! LOL
    Et j’arrive encore à calculer sept plus trois comme me le demande sadiquement le blogadupdup !
    Alors, tu vois, tu peux t’accrocher :biggrin:

  19. Etincelle, se ramoner le corgnolon c’est bien, mais faut prendre un bon mâchon après, sinon c’est la galavanchée assurée :tongue:

  20. Je te rassure, Francisca, c’était pour rigoler, je n’ai jamais bu de whisky (mais d’autres alcool, oui, quand même !).
    Euh, tu pourrais traduire ta phrase en bon français de chez nous, histoire de la ramener avec l’identité nationale ? :whistle:

  21. Comme on dit chez nous :
    « An heni a so mestr d’e sec’hed so mestr d’e yec’hed  »
    « Celui qui est maître de sa soif est maître de sa santé « 

  22. Ce sont des expressions lyonnaises Etincelle, j’ai voulu faire ma maligne !! mais c’est tout ce que je sais !!

    Se ramoner le corgnolon : se rincer le gosier

    Mâchon : repas

    Galavanchée : chute dans l’escalier

    14 whiskies et trois pastis, j’imagine aisément ce que cela doit donner en final : un coma éthylique, non ?

    Quant à moi un whisky suffit à me faire danser la chapelloise. Une bonne bière ou du champagne, une prune ou une poire, je tiens le coup, au-delà, c’est la cata, je ris tout le temps, même quand c’est pas drôle et cela donne des situations cocasses et embarrassantes : du genre « hier mon voisin est mort en passant sous un train » et là, j’éclate de rire, gênant, non ? :silly:

  23. Revenons à notre belle chenille .
    L’euphorbe petit-cyprès , je crois que l’on ne trouve pas cette plante dans l’ouest de la France . Voilà pourquoi je n’aurai jamais vu cette chenille dans ma région .

  24. Mâchon, je connaissais.
    Les autres, non …
    Nul pour une, pas vraiment lyonnaise, mais de la région lyonnaise :blush:
    Et surtout pour une, dont la maman a un dictionnaire de vieux lyonnais.
    Faut que j’lui pique ! :devil:

  25. Si, si on en trouve dans l’ouest de la France, je crois qu’elle colonise toute les régions, mais dans l’ouest de la France, il n’y a pas que la Bretagne. Il me souvient pourtant que dans un herbier que j’avais fait à St Meen le Grand avec mon fils – c’est pas en Bretagne, par hasard ? (je sens que je vais me faire tuer), nous en avions trouvé et mis sous presse!

  26. Tu es sûr Yves ?
    Je ne sais pas trop mais j’ai vu sur le net (je ne sais plus sur quel site) que justement cette plante, et la chenille qui va avec, était présente sur les côtes françaises, bien qu’en diminution.
    Ceci dit, c’est peut-être plus au sud que la Bretagne.
    Et pis d’abord, la Bretagne, ça fait partie des côtes françaises ? :whistle:
    En tout cas, Michaël a bien raison mais ceux qui veulent préserver la nature auront-ils plus de poids que ceux qui font passer d’autres considérations avant ?

  27. Ok , donc j’ai encore été sur un site qui raconte n’importe quoi !!!
    :angry:
    Saint-Méen-le-Grand … Le grand Louison Bobet est inhumé dans ce village Breton .

  28. Il me semblait bien, donc voilà la seule incursion que j’ai faite en Bretagne ! Je crois que je suis entrain de dire n’importe nawak, Carnac, La Trinité sur Mer c’est en Bretagne aussi, non ? Il faut dire qu’à chaque fois, j’ai pris la pluie, cela dilue mes méninges ! Trêves de plaisanteries, donc je connais un peu l’intérieur de la Bretagne, mais pas les côtes bretonnes….

    Louison BOBET, grand coureur cycliste …….Je me souviens l’avoir vu à l’oeuvre dans un tour de France, quand j’étais encore petite fille…un monument comme Jacques Anquetil et Raymond Poulidor!

  29. Ce sphinx vit presque exclusivement sur l’euphorbe petit-cyprès mais il arrive aussi qu’on le trouve sur d’autres espèces d’euphorbe, par exemple dans le sud. Alors, pourquoi pas en Bretagne !

  30. A noter que ce papillon est migrateur, très lié à la chaleur, et qu’on peut le voir réapparaître, les années chaudes, là d’où il n’avait pas été vu depuis longtemps.

  31. La Bretagne ?
    Pour trouver une euphorbe, petit, si près, pourquoi aller si loin ? :w00t:

  32. Jonathan a pris la photo du sphinx de l’euphorbe vers chez lui, juste en dessous du Col du Petit St Bernard (en Savoie), donc aussi en montagne, comme la chenille que j’avais vu dans la vallée de Saastal, dans le Valais Suisse.
    J’ai aussi de superbes photos de sphinx livournien prises dans le même coin de Suisse à la même époque, de nuit. Il venait butiner les pétunias des jardinières du village.
    Tiens ! Une question :
    Est-ce qu’on peut mettre des images dans les commentaires, comme dans les articles ?

  33. Dommage, j’aurais bien montré le sphinx livournien.
    La Bretagne ?
    Ah pour sûr que c’est loin !
    Surtout quand on va jusqu’au fin fond du Finistère.
    Une délicieuse impression d’aller jusqu’au bout du monde, et ce n’est pas qu’une impression d’ailleurs parce que plus loin, il n’y a rien, rien que l’océan

  34. … Il y a pile 24 heures, j’ai écrit ici même … « rien que l’océan » …
    Monsieur Jacques Perrin m’a démontré hier soir que l’océan, ce n’est pas rien.
    Il y a dans ses profondeurs de très étranges créatures et lorsqu’il se met en colère, oh, pétard, on ne rigole plus !

  35. C’est bête !
    En ce moment, le soir, je détermine les plantes que j’ai en photo. Et je me suis rendu compte hier soir que j’avais une magnifique photo de l’euphorbe petit cyprès.
    J’aurais pu la mettre dans l’article ! :sad:

  36. Je viens de voir une petite chenille vert fluo.
    Non, pas sur le net … comme les sangliers :wink:
    Chez moi ! la première de l’année.
    J’aurais bien aimé trouver quel papillon j’ai des chances de voir dans quelques temps dans mon jardin mais les petites chenilles vertes sont difficiles à déterminer.
    Sur mon livre, il y a des planches en fonction des plantes hôtes.
    J’ai cherché « mon paillasson » comme plante mais je n’ai rien trouvé ! :sad:

  37. je possède une chenille que j’ai récupéré en montagne courant septembre 2009 à 2000 m d’altitude que j’ai hiberné chez moi dans une boite avec de l’herbe un peu de sable, elle était mal en point elle s’est formée en chrysalide pour l’automne et l’hivers, et à ma grande surprise aujourd’hui le cocon bouge, donc d’ici un mois et demi il va y avoir la naissance du papillon. J’ai pas mal de photo de la chenille et je vais immortaliser

  38. Si tu pouvais faire un petit reportage photo sur la métamorphose de ce papillon, tu pourrais en faire un article pour ce blog, non ?

  39. Merci pour ces photos surperbes ! et les infos.
    J’habite en région lyonnaise et j’ai découvert une beau matin 8 petites chenilles inconnues, dévorant avec avidité une euphorbe (il y a en plusieurs et de plusieurs sortes dans mon jardinet).
    Pendant 10 jours, pour notre plus grand émerveillement, elles se sont gavées là, sous nos yeux ! Leurs couleurs se sont alors splendidement transformées : virant d’une dominante vert maculé de jaune et noir à une gamme de brun, roux, toujours tâchetées de noir et de blanc. Quel luxe !
    Elles ont plus que doublé de volume et produisent, tout en dévorant et même la tête en bas, d’abondants excréments verts (qui virent vite au noir) aux formes géométriques étonnantes !
    Depuis deux jours certaines ont disparu, d’autres, visiblement cherchent un lieu pour changer de vie. J’ai vu l’une d’elle enfouir sa tête dans le sol et lu depuis qu’elles muent, en effet après s’être enterrées.
    Alors j’espère que ces jolies euphorbes nous offriront ensuite ces majestueux sphinx – que j’ai parfois aperçus mais très rares ici !
    Quels superbes insectes, à chaque stade et aux décors si différents !!!
    Quel plaisir de trouver sur internet toutes les infos souhaitables sur la vie et la transformation de ces jolies bestioles !
    pseudo : laetitia

  40. Marthe alias Laetitia …
    As-tu fait des photos des différents stades de la chenille et des excréments aux formes géométriques étonnantes ? Je serais très intéressée de les voir si c’était le cas.

  41. J’ai lu il n’y pas très longtemps sur ce blog un commentaire élogieux, fort juste à l’égard des hommes, mais au sujet des filles… :pinch:
    http://www.leblogadupdup.org/2010/08/19/petite-devinette-14/comment-page-1/#comment-33667

    Comment maintenir l’audimat alors qu’à la première occasion qui nous est donnée d’échanger sereinement sur les excréments, une blogueuse parmi les plus chevronnées demande immédiatement des photos ?! Hein ? :sick:

    Alors Etincelle, tu voulais juste voir les différences de cacas entre chenilles et papillons ?
    :whistle:

  42. J’attendais des réactions à mon commentaire précédent …
    Elles n’ont pas tardé ! :wink:
    Désolée d’être bizarre mais oui, je suis intriguée par des excréments de « formes géométriques étonnantes » ? :blush:
    :smile:

  43. … Au pluriel quand même ! (les formes géométriques étonnantes).
    Je ne sais pas vous mais moi, je ne sais pas faire en forme de tétraèdre ou de cube, ou de dodécaèdre … :biggrin:

  44. Etincelle a de quoi moissonner des infos sur le sphinx de l’euphorbe dans le texte de Marthe.
    Etincelle est une moissonneuse-matheuse ! :lol:

  45. J’en ai vu une dans mon jardin il y a quelques jours et je la revois régulièrement. Du coup j’ai suivi son évolution :smile:

    Ma fille (3 ans) est ravie de voir une belle chenille et ça me permet de lui expliquer l’évolution jusqu’à sa transformation en papillon.

    Votre article m’a bien aidé : merci.

  46. jamais vu cette belle chenille je lui avais mis la tête à l’envers
    j’aimerais bien connaître l’histoire de Francisca et du sanglier, ou puis je trouver dans le blog. merci

  47. Hier je suis tombé en panne d essence volontairement(petite experience perso), bizar mais c est moi. Bref etant a 5km de la station service et a17h j avais du temps devant moi. En marchand dans la garrigue, je suis du Gard, j ai appercu cette superbe chenille qui m’ a stopper net par sa beautée. J ai pas pu m enpecher de la comtempler et perite photo souvenir.

  48. Je voulais rajoute qu’elle est plus belle encor quand elle grandie un peut plus. D ailleur c est ce qui m’a poussé a faire la recherche sur son nom et je suis arrivé ici.

  49. A vrai dire, parmi toutes les belles espèces autrefois courantes, que reste-t-il ?
    Cette année, en particulier, je vois très peu d »insectes intéressants. Ne survivent que les micro-lépidoptères qui saccagent les feuilles, les mites alimentaires et les fourmis qui envahissent la maison. La vraie misère. :sad:
    Vous avez dit biodiversité ? :ermm:

  50. Allez Fifi, un petit :smile:
    L’autre jour, j’ai vu des ascalaphes soufrés pas loin de chez moi et plusieurs fois des flambés …
    Alors, tu vois, il en reste (un petit peu) des belles espèces.
    Ah oui, dimanche, j’ai aussi vu une très jolie araignée : Diaea dorsata
    https://www.google.fr/search?hl=fr&site=imghp&tbm=isch&source=hp&biw=1625&bih=894&q=diaea+dorsata&oq=diaea+dorsata&gs_l=img.1.0.0.2708.6218.0.9153.13.5.0.8.8.0.162.782.0j5.5.0…0.0.0..1ac.1.17.img.hL08kxxEHzI

  51. Intéressant Ben d’observer cette petite bête, intéressant aussi d’observer tes préparatifs face à la raréfaction du pétrole… A moins qu’il s’agisse d’une démarche différente dont la portée m’échappe encore. :wink:

  52. L’après-pétrole est déjà prêt.
    Moteur à eau avec additif pour pouvoir taxer un carburant gratuit ! :devil:

    Ben oui, Tincelle, j’habite encore dans une ville où les clapiers de luxe remplacent de plus en plus les espaces verts… :ermm:

  53. Bonjour,
    J’ai vu cette très belle chenille de 6 cm environ ce week-end dans les Alpes Suisse, ainsi que de très jolies Euphorbes.

  54. Bernard a écrit ça plus haut …
    « J’ai vu de temps en temps cette chenille. J’ai l’impression de ne pas l’avoir vue depuis au moins vingt ans ! Soit elle est en diminution, soit Dupdup a la vue qui baisse. Soit les deux ! »
    Je te rassure (pas en ce qui concerne ta vue qui baisse :lol: ), j’ai vu une dizaine de ces chenilles samedi dernier dans les Alpilles. :smile:

  55. dans les Alpilles, c’est normal je pense …
    Donc ça ne prouve rien quand à la vue qui baisse …
    Et peut-être que tu en as vu 10 alors qu’il y en avait 100 et que ta vue baisse aussi ! :devil:

  56. J’ai trouvé cette chenille dans mon jardin .Elle est vraiment fabuleuse . Je précise que nous sommes du Pas de Calais. J’aimerais bien vous mettre la photo mais je ne sais pas comment faire.

  57. On ne peut pas mettre de photo dans un commentaire. Par contre, vous pouvez mettre le lien vers la photo si vous avez mis cette photo sur un serveur de type picasa ou autre. Je ne sais pas faire mais d’autres sur le blog (Yves par exemple) peuvent vous donner la marche à suivre.

  58. Salut Le Loet , tu dois d’abord uploader ton image chez un hébergeur d’images tel que celui -ci :
    http://www.zupimages.net/
    Puis tu fais un copier coller du lien vers l’image dans ton commentaire … Et nous pourrons ainsi partager ton image !
    :cool:

  59. Je n’aurais jamais cru pouvoir faire partie de la catégorie n°3 :
    « 3) Je la vois et l’écrase : « saleté de bestiole ! » »
    Et bien voilà, c’est fait ! :cwy:
    Et je n’en ai pas écrasé qu’une !
    Le plus possible :devil:
    Il s’agissait de chenilles processionnaires, vous savez, celles qui déciment les forêts de pins.
    C’est un véritable fléau :angry:
    Bref, c’était aujourd’hui même dans le Diois, lors de ma dernière étape d’une randonnée itinérante (le début du « Chemin des Huguenots, chemin qui part du Poët Laval dans la Drôme et qui va jusqu’en Allemagne, reprenant le chemin emprunté par les Huguenots fuyant la persécution après la révocation de l’Edit de Nantes).
    Il y avait des colonnes de chenilles de partout sur le chemin (je ne parle même pas de celles qui étaient probablement, et en plus grand nombre encore, hors du chemin).
    D’abord, je les ai consciencieusement toutes écrasées (au début, ça me faisait quand même bizarre) et puis après, j’ai abandonné. Il y en avait tant et tant. Impossible de lutter …
    D’autant plus que j’avais quand même un train à attraper à Die pour pouvoir rentrer chez moi.
    Saletés de bestioles ! :angry:

  60. J’ai revu la chenille du sphinx de l’Euphorbe aujourd’hui en Vanoise à Peisey Nancroix.
    C’est pas souvent !
    Elle est toujours aussi belle ! :wub:

  61. Bonsoir Etincelle,

    belle peut-être, mais dangereuse oui. En avril il a fait très chaud, et ces processionnaires ont traversé la route devant chez moi et la chatte de la maison a dû vouloir en croquer une, résultat : gonflement et déformation du museau, vomissements, urgence chez le vétérinaire, piqure , antibiotique, etc.
    Et cela s’est passé à 2 jours du départ en voyage de noces de mes petits-enfants(propriétaires de la chatte) et pendant un mois nous gardions cette adorable tricoline.
    Naturellement nous avons désinfecté le passage sur la route et lavé à grande eau pour faire partir les poils.

  62. désolée Etincelle, j’aurais du préciser que je répondais au message d’avril 2016,alors là, il s’agissait bien de la processionnaire.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: