Elections régionales (3)

Deuxième petite réflexion personnelle par rapport à ces dernières élections.

En période électorale, il est toujours délicat de chercher à « ratisser large ». ça peut marcher mais ça peut aussi foirer ! C’est ce qu’on appelle le « siphonnage des voix ». Aller sur le terrain du Front National peut permettre de lui piquer des électeurs mais peut aussi servir à alimenter ce parti. C’est un peu le système des vases communiquant. Et dans « communiquant », il y a « niquant ». Qui va réellement niquer l’autre ?

Par le passé, le thème de l’insécurité a été une bonne tactique pour la droite pour prendre des voix au Front National qui était alors à un niveau très élevé. Mais cette fois-ci, le Front National étant à un niveau plutôt bas, comme l’ont montré les derniers rendez-vous électoraux, et ayant atteint sans doute son niveau d’étiage (son niveau irréductible, constitué du noyau dur), il y avait fort à parier que le siphonnage des voix allait jouer dans l’autre sens. En d’autres termes : le FN ne pouvait que remonter. Et c’est ce qui s’est passé. Nul doute que le débat sur l’identité nationale a été une erreur de stratégie et qu’il n’a servi qu’à alimenter un parti d’extrême-droite cherchant les moyens de revenir dans l’arène politique.

(ce dessin humoristique, réalisé par Na, est extrait de ce site)

Mais là n’est pas l’essentiel de mon propos.

Deux choses m’ont frappé dans ce retour du Front National.

La première est qu’il ne s’agit plus tout à fait des mêmes électeurs qu’autrefois. Il n’y a pas beaucoup de points communs entre l’habitant de Nice ou de Cannes qui vote FN et le chômeur du nord de la France. Ni entre le petit vieux du fond de la Haute-Saône qui a peur de l’étranger et le banlieusard parisien qui n’arrive plus à joindre les deux bouts, bien qu’il ait un travail. Ces élections montrent que le FN s’installe sur le terreau de la précarité, plus encore que sur un rejet de l’étranger. Et comme cette même précarité s’installe elle-même de manière durable (qui croit encore à la sortie du tunnel ?), tout porte à croire que la marge de progression du FN est énorme.

La deuxième chose concerne le nouveau style du FN. Tout comme l’abstentionniste de ces élections est devenu un « abstentionniste décomplexé » (voir mon dernier article), l’électeur « dernier cri » du FN est devenu un « frontiste décomplexé ». Il n’a plus honte de dire qu’il est FN. Tout le monde dans le Nord cherche à se faire photographier sans complexe aux côtés d’une Marine Le Pen souriante et qui a fait, il faut malheureusement le reconnaître, une vraie campagne de proximité. On ne s’affichait pas avec Le Pen Père, on le fait volontiers avec Le Pen Fille. Elle a « respectabilisé » ce parti jadis infréquentable. Et c’est elle qui en a repris le flambeau.

Le danger est donc là aujourd’hui : un parti complétement relooké qui s’appuie sur un public grandissant (les victimes de la précarité).

Ce parti sera plus difficile à contrer. Les arguments tels que  « lutte contre la xénophobie » ne suffiront plus. Malheureusement.

Ce contenu a été publié dans Coup par coup. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Elections régionales (3)

  1. Etincelle dit :

    Bernard, tu as écrit en commentaire du dernier article que tu es plutôt « pro fesse ».
    Hier, alors que je rêvassais au volant de ma voiture, sans trop écouter ce qui se disait, j’ai été « réveillée » parce qu’on y parlait de fesses. :wink:
    C’était l’interview de quelqu’un qui avait fait ses études en même temps que Le Pen.
    Il disait que lorsque Le Pen faisait ses études de droit, c’était un type un peu rigolo et qu’il montrait ses fesses à tout bout de champ …
    Car chaque fois qu’il voyait un policier, il descendait le pantalon.
    Je suis sûre que maintenant, tu vas adorer Le Pen !!! :w00t:

  2. Etincelle dit :

    Erreur, c’est en commentaire de l’article « Taxe carbone … » que Bernard dit qu’il est plus pro fesse que pro messe. Désolée. :sad:

  3. Yves dit :

    Dans le 20 minutes.fr , Jean-Yves Camus, (politologue) le dit très bien :
    « Le débat sur l’Identité nationale a remis le Front national sur le devant de la scène. Les thématiques de l’immigration et de l’identité nationale ont toujours été exploitées par le Front national. Avec le débat, les polémiques sur la burqa et les minarets, on a obtenu un bruit de fond qui a profité à ceux qui ont la paternité de ces thèmes. Autre facteur, la crise économique et sociale. L’électorat populaire, dans le Nord-Pas de Calais mais aussi la Champagne-Ardenne, la Lorraine et la Franche-Comté, où l’impact de la crise se fait sentir et où ne voit pas la sortie de crise annoncée par le gouvernement, a voté massivement pour le Front national. « 

  4. Bernard dit :

    Oui, comme le dit JY Camus, c’est bien celui qui a « la paternité des thèmes » qui récupère la mise.

  5. Yves dit :

    Quand je vous dit qu’une bonne part de l’électorat n’y comprend plus rien , n’a plus de repères au milieu de ce monde politique …
    Je lis dans le nouvel OBS . com :
    «La crise a un avantage, explique Nicolas Sarkozy en privé, elle casse les lignes traditionnelles. On ne peut plus penser comme avant. Pour moi, c’est tout bénéfice, parce que je ne me suis jamais inscrit dans un cadre. Je suis libre. Je ne suis PAS de DROITE.»
    Ah vous n’êtes pas de droite !!!!! Et bien alors , nous allons frapper à une autre porte , à celle de l’extrême droite …

  6. xixaria dit :

    Marine le Pen a beaucoup de charisme. Elle semble parler juste. Sans doute que la précarité joue en faveur du front national ou plutôt de la xénophobie.
    On joue avec la peur de l’autre. Le nord : le chômage important , le sud est la région des retraités. Tout le monde a peur, peur que l’autre empiète sur son territoire.
    PS : la burqa n’a rien de religieux, c’est une prison pour femme !!

  7. Yves dit :

    La peur de l’autre … Comme le chante si bien Batlik sur un de ses albums :
    http://www.deezer.com/listen-314864

  8. Bernard dit :

    Généralement, le FN fait un deuxième tour un peu moins bon que le premier. C’est la première fois dans son histoire qu’il fait plus et ça montre que son électorat, même nouveau, commence à y croire sérieusement. Inquiétant.

  9. Qui es-tu, toi qui critique ainsi le Front National en parlant de stratégie … ?
    Tu fait partie du Système UMPS ? Ou n’es-tu qu’un simple mouton qui ne fait que bêêêler ce qu’on lui a appris ?
    As-tu un intérêt économique mondialiste qui te motive ? Es-tu actionnaire d’une grande multi-nationale apatride ?
    Il faut arrêter ! On n’est pas la pour faire bassement de la stratégie électorale ! Nous ne gérons pas notre parti comme le font les autres comme une entreprise qui doit gagner un maximum de clients ! Tous qu’on veut nous, c’est sauver ce pays ! Améliorer la condition Humaine en commençant par nous même !

  10. Jean Marie de Bretagne dit :

    Ben oui , c’est Tous qu’on veut nous au FN!!!
    :dizzy:
    Améliorer la condition Humaine en commençant par nous même !!!
    :wassat:

  11. Bernard dit :

    L’arroseur arrosé ?
    Le tripatouillage électoral est l’un des points forts des politiques, notamment de l’UMP qui change les règles quand ça l’arrange. Ainsi le fait de passer de 10% du nombre des inscrits à 12,5 % pour se maintenir au 2ème tour. Cette nouvelle règle, qui va être appliquée pour la première fois, n’avait pour but que d’empêcher le FN d’être présent au 2ème tour et d’empêcher ainsi des triangulaires qui sont forcément défavorables à l’UMP.
    Imaginons qu’il y ait, comme la dernière fois aux régionales 53,7% d’abstention et que les inscrits ne représentent donc que 46,3%. Cela veut dire dans ce cas-là que 12,5% des inscrits, c’est 27 % des votants. Il est possible alors que certains partis, dont effectivement le FN mais aussi l’UMP qui n’est pas en position de force en ce moment, n’arrivent pas à ces 27 %.
    Tripatouiller la règle pour arriver à ça, se serait effectivement trop drôle !

  12. Bernard dit :

    Parler de « ferveur » pour un taux de participation à une élection présidentielle de 50%, c’est quand même un peu exagéré, non ?
    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/04/05/ferveur-electorale-en-afghanistan-pour-la-presidentielle_4396478_3216.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: