Le haricot du Saint-Sacrement

Allez, je ne sais pas si j’ose vous parler de ma dernière passion : les haricots en grain ramants. Se passionner pour des haricots il n’y a sans doute pas qu’à Dupdup que ça arrive, mais il n’y a guère que lui qui ose le dire (et il commence par nous courir sur le haricot, le bougre !). D’abord je trouve que les plantes ramantes sont très belles et qu’un jardin potager n’est pas un véritable jardin sans ces grandes plantes grimpantes. Ici une photo réalisée l’an passée dans le Haut-Doubs.

Un immense merci à Roland que j’avais rencontré sur ce blog et qui a eu la gentillesse de m’envoyer une variété très originale que j’ai mise en culture cette année et qui s’est très bien développée dans mon jardin.

La variété que m’a envoyée Roland s’appelle le haricot du Saint-Sacrement. Est-ce son vrai nom ? Est-ce un nom local ? Je ne sais. Toujours est-il que chaque grain porte un dessin très particulier ressemblant fortement à un ostensoir. Un ostensoir, je suis sûr que vous ne savez pas ce que c’est, bande de mécréants ! Il s’agit d’une pièce d’orfèvrerie destinée à présenter, lors de la messe chrétienne, l’hostie consacrée à la foule des fidèles.

Ce dessin est magnifique mais il part à la cuisson.

J’ai montré ce haricot à mes parents ce matin. Ils m’ont dit qu’ils avaient le même dans leur jardin mais qu’ils l’appellent haricot du Bon Dieu. En fait, en y regardant de plus près, le dessin n’est pas tout à fait le même et je le trouve encore plus beau.

Sans doute s’agit-il d’une lignée différente obtenue à partir d’un ancêtre commun avec le haricot du Saint-Sacrement. Peut-être existe-il, dispersées ça et là en France, d’autres haricots dont les noms sont à consonance religieuse et qui représentent des dessins proches, des ostensoirs certes mais aussi des calices. Comment, doublement mécréants, vous ne savez pas ce qu’est un calice ? Il s’agit d’un récipient qui est un précieux prétexte à nos curés pour boire l’apéro en public dès 9 h du matin, parfois dès le lever du jour.

Mes parents m’ont dit que le haricot du Bon Dieu portaient chance et favorisait les bonnes récoltes au jardin. Il s’agit d’un bon haricot, de la même qualité gustative que les autres variétés de type « coco », ni plus ni moins. Ni plus ni moins ? Est-ce à dire que l’influence de Dieu ne se fait pas sentir sur la qualité gustative de cette variété dont le nom lui a pourtant été dédié. Ingrat, va !

Mes parents m’ont dit aussi que ce haricot s’appelait haricot du Bon Dieu car pendant la dernière guerre quelqu’un a été épargné par les Allemands parce qu’il s’était caché derrière le feuillage des haricots. Comment, bande de triples mécréants, vous ne savez pas qui est le Bon Dieu ? Allez je vous le donne Emile : c’est quelqu’un qui déclenche des guerres qui font des millions de morts et qui sauve une ou deux personnes, par ci par là, en leur offrant l’hospitalité derrière ses haricots, pour se dédouaner du reste … !

Ce contenu a été publié dans Le haricot. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

165 réponses à Le haricot du Saint-Sacrement

  1. Christophe dit :

    Tiens, voilà une variété assez étonnante, je ne la connais pas mais je figure au rang des ignares aussi bien au sujet des petites graines qu’au sujet de l’immaculée conception, un potager est donc pour moi une sorte de magie.
    Les haricots à ramer sont effectivement très esthétiques au jardin, assez productifs et je les utilise aussi pour créer un rideau de protection près des ruches. La variété que je cultive produit des graines assez proches de l’image suivante : http://img98.imageshack.us/img98/4632/dsc0316g.jpg
    Il s’agit peut-être de la variété coco, mais si j’en connais la provenance (Italie du nord-est), je pense que de telles graines sont très répandues.
    Ton article me fait penser que des amis cultivent une variété grecque qui outre ses magnifiques fleurs, produit des gousses et des graines mahousses, j’espère qu’ils en ont encore des semences.

    Pour en revenir à la religion : un jardin paradisiaque, l’état de grâce du jardinier, les disciples de ce blog, les profanations dont tu as été victime, l’adoration de la nature et de la culture… Hum ! Les coïncidences sont nombreuses.
    M’est avis qu’en cas de déluge le trésor de Dupdup sera tout de même plus végétal qu’animal et ressemblera plus à une énorme boîte à graines qu’à une ménagerie !
    Une sorte de gigantesque mangeoire :
    http://www.insolite.ca/wp-content/uploads/2010/04/arche-de-noe1.jpg
    :biggrin:

  2. Yves dit :

    mécréant , mécréant … Ohhh , j’ai été enfant de coeur moi monsieur lorsque j’étais enfant …
    :angel:
    Jamais vu ces haricots … !!!!
    Par contre , J’ai distribué autour de moi quelques graines de ces haricots « Coco » ( souvenir précieux de mon séjour en Franche-comté ) . Nos potagers vont être magnifiquement fleuris l’été prochain … Et de bonnes soupes à l’italienne viendront réchauffer nos hivers !!
    :happy:

  3. Bernard dit :

    Christophe, je ferai un article sur la variété colorée que tu nous as montrée.
    J’ai adoré l’image humoristique.

  4. Fifitoucourt dit :

    Etonnant ce haricot! Un véritable bijou. C’est guedin ! Je vais de découverte en découverte ici! J’ai beau savoir que je ne suis pas botaniste, tout de même…
    Bon je commence à combler l’immensité de mon ignorance et je mourrai peut-être moins idiot grâce à Bernard…
    A propos:
    « Comment, bande de triples mécréants, vous ne savez pas qui est le Bon Dieu ? Allez je vous le donne Emile : c’est quelqu’un qui déclenche des guerres qui font des millions de morts et qui sauve une ou deux personnes, par ci par là, en leur offrant l’hospitalité derrière ses haricots, pour se dédouaner du reste … ! »
    Moi, je ne crois en rien, mais dans l’hypothèse de l’existence d’un bon Dieu, c’est quand même vache de tout lui mettre sur le dos, le pauvre. Déjà qu’en son nom, il y a eu l’inquisition et maintenant la « guerre sainte » des islamistes… Fichons un peu la paix au bon dieu… non? :blink:

  5. luc de Belgique dit :

    Oui, un peu de compassion… Philippe Bouvard a dit un jour: « Personnellement, je ne crois pas en dieu, mais ne le répétez pas. C’est inutile de lui faire du mal. »

  6. Francisca dit :

    Bernard,

    Si je puis me permettre, le véritable haricot du Saint-Sacrement c’est celui de la dernière photo, encore dénommé Haricot du Saint-Esprit, Nombril de Bonne Soeur, ou encore Haricot Ostensoir.

    Je suis tout à fait étonnée qu’un franc-comtois ne connaisse pas la légende de ce haricot issus de sa région. Et bien je vais vous la conter mon bel ami.

    Ces taches sur ces grains de haricots coco à rames seraient apparues sur des pieds semés dans un jardin en Franche-comté dans lequel un homme avait enterré un ostensoir volé dans une chapelle voisine.

    C’est une vraie légende franc-comtoise, tu peux vérifier sans aucun problème auprès des anciens de ta région.

    Il y a au moins encore deux autres légendes, notamment une de Bretagne avec une version un peu différente ! Je peux la retrouver si cela vous intéresse, mais je suppose qu’Yves doit la connaître ….

    Vous aurais-je appris quelque chose ? J’en suis fort aise :wub::wub:

  7. Francisca dit :

    En Alsace, un bon prêtre se méfiant d’une canaille qui sévissait dans la région, confia le Saint-Sacrement à une paroissienne qui eut l’idée de le cacher parmi ses haricots à rames. A l’automne, les graines de haricots étaient toutes marquées de l’Ostensoir !

    En Bretagne, près de Brest, pendant la Révolution, un bedeau avait semé des haricots blancs au-dessus de vases sacrés enfouis pour les cacher. L’auréole évoquant l’Ostensoir serait apparue sur les graines récoltées.

    Vous ne trouvez pas que nos légumes ont parfois de belles légendes !

  8. Bernard dit :

    Géniales toutes ces précisions !
    Mais n’insiste pas, Francisca, sinon je vais finir par croire en Dieu … ! :biggrin:

  9. Francisca dit :

    Je suis passionnée par les haricots à rames, notamment les variétés anciennes, en voie de disparition ou même quasiment disparue, en mesure conservatoire! Je les trouve très attrayants, pour de multiples raisons. D’abord parce qu’ils ne prennent pas de place, avec des récoltes abondantes, et qui s’étalent sur deux à quatre mois. Beaucoup de variétés de ramants, que ce soit en mangetout ou en grain, qui vont de la gousse traditionnelle ronde verte, violette ou jaune, à la gousse plate verte ou jaune vif ou jaune pâle, et en grains avec des chemises bariolées, ou unies. Les fleurs peuvent aller du blanc au jaune ou violet ou encore rouge comme les cocos d’Espagne (1ère photo)

    L’avantage aussi c’est que l’on peut les mener soit classiquement avec des rames sur deux rangs, croisées aux3/4 de hauteur et solidarisées par une rame transversale, ou encore comme argument de décoration en tipis.

    L’intérêt également, comme l’a souligné Christophe, c’est qu’ils offrent une belle couverture d’ombre pour les autres légumes. Mais ils ont aussi un avantage, et pas des moindres, beaucoup moins connu et que j’avais déjà expérimenté avec des haricots nains, c’est de protéger les pommes de terre de l’invasion des doryphores. Cette année, j’ai essayé avec des rames Merveille de Venise, haricot beurre à gousses longues, plates et larges, jaune citron, absolument délicieuses (encore appelé Or du Rhin) à grain noir à la place des nains. Réussite à 100%, je n’ai eu aucun doryphore.

    Pour l’année prochaine, j’ai eu l’honneur de me voir confier par deux conservatoires des graines (confidentielles) de haricots à rames que je vais mettre en culture, avec la complicité de Bernard, en 2011, pour la sauvegarde de ces espèces. Ce sera notre façon, à nous, bien modeste, d’oeuvrer pour la préservation de variétés rayées des catalogues officiels, ce que je trouve totalement scandaleux, mais ça, c’est un autre débat !

  10. Francisca dit :

    Ce serait si terrible Bernard ? :wub: :wub:

  11. Francisca dit :

    Au fait, Bernard, pari gagné, je vais récolter mes « Petit Carré de Caen », il fallait oser et …….. »avoir la foi », :angel: mais….. tu vas pouvoir en recevoir d’autres ! Pas mal, non ?
    Des félicitations seraient de rigueur. Je vais refaire des photos demain, tu pourras, si tu veux, les mettre sur le blog ! :wub: :wub:

  12. Bernard dit :

    Ce qui serait super, c’est que tu prépares un article sur ce « Petit carré de quand ». Caen ? :wink:

  13. mamicrep dit :

    Bonjour Bernard, Pourriez-vous me faire parvenir quelques grains de ces haricots du Saint Sacrement. Merci

  14. Francisca dit :

    Oui, je vais le faire, mais tu en as déjà une partie que je vais compléter avec mon expérience de cette année :wub:

  15. Bernard dit :

    Pas de problème ! Je vous envoie un mail par ailleurs.

  16. Francisca dit :

    Ce haricot du Saint Sacrement ne fait, fort heureusement, pas partie des haricots en voie de disparition, il a été préservé par des collectionneurs et des jardiniers amateurs. On le trouve maintenant très facilement chez des semenciers comme Baumaux………

  17. Bernard dit :

    Mamicrep, le mail que je vous ai envoyé m’est revenu avec un message d’erreur. Sans doute n’ai-je pas la bonne adresse (celle que vous écrivez en mettant un commentaire et que je suis seul à recevoir, en tant qu’administrateur du blog).

  18. Francisca dit :

    Quelques dictons sur les haricots qui me reviennent à l’esprit :

    Sème tes haricots à la Sainte-Croix (c’est pas une blague Bernard !! )
    Tu en récolteras plus que pour toi

    Sème les à la Saint-Genoult
    T’en donnera beaucoup

    Sème les à la Saint Didier,
    Pour un, tu en auras des milliers

    Sème les à la Saint Claude,
    Ils rattraperont tous les autres

    « Le haricot doit voir partir son maître »
    Ce qui signifie que, pour une bonne levée, il est nécessaire de ne pas trop enterrer les graines !

  19. Bernard dit :

    « Le haricot doit entendre arriver le jardinier » (idem, ne pas trop l’enterrer)
    « Le haricot doit entendre les cloches sonner » (idem)
    « Sème les à la saint-Didier, tu en auras des paniers »

  20. Humeur grivoise dit :

    « A la saint-Didier, mets la main au panier ! » :shocked:

  21. Bernard dit :

    Concernant les expressions utilisant le mot « haricot », vous en trouverez dans cette liste :
    http://www.leblogadupdup.org/2009/10/01/legumes-et-fruits-en-paroles-2/

  22. Francisca dit :

    Super Bernard, ces expressions, je vais « éplucher » ça, je suis sûre que je devrais pouvoir en rajouter quelques unes ….. pas trop le temps ce week-end, mais je vais m’y atteler !

  23. Francisca dit :

    Au fait, Bernard, peux-tu m’expliquer pourquoi tes haricots sont encore sur rames ? Tu ne crains pas leur déhiscence ? Sans oublier qu’avec le temps pourri qui s’annonce, les gousses largement à maturité vont s’imbiber de flotte et des grains vont germer intra-cosse ! Bonjour la galère pour le tri !

    Perso et pour éviter cet inconvénient, mais ce n’est pas le seul, cela favorise l’apparition des bruches, plaie pour tous les légumes secs, qui peut faire perdre toute une récolte, j’arrache les pieds mûrs, mais pas secs, et je les suspends jusqu’à séchage complet. Ensuite je les fouette (envieux ? :shocked: ) et récupère les graines que je laisse encore sécher un peu avant de les installer dans des sachets ou autre.

    J’ai pris l’habitude, avant de les conserver pour des jours sans légumes, de les passer au congélateur au moins un jour. Si bruches il y a, bruche périra et ne contaminera !

  24. Christophe dit :

    Bon sang ! M’en faudrait plus pour croire en un barbu assis sur un nuage et quêter son attention dans des lieux de folie (ça ne m’empêche pas de croire en plus haut que moi, une différence de plus avec ce faux-derche de Sarkato).
    Mais croire en l’humain quand on le peut, à donf !
    Croire en Francisca qui montre à l’occasion de cet article une aussi grande culture, oui.
    Une bible Francisca !
    Nom de d. quand je vous parlais de folie, faut se méfier.

    C’est vrai que les haricots ramants apportent de l’ombre et je m’en sers pour abriter les salades, souvent fragiles lorsque le soleil monte, mais quand je parlais de mes ruches, il s’agissait de me protéger moi ! L’an passé, ce sont mes rangs d’oignons et d’échalotes qui se trouvaient là, eh bien c’est nettement moins efficace : les dernières échalotes, je les ai ramassées dare-dare, dard-dard, enfin tard-tard, tartare quoi !
    Sérieusement, pas une piqûre, mais des petits bolides vrombissants qui ont bien failli me considérer comme un envahisseur.
    Géniaux ces haricots, et en plus, les abeilles les adorent, les butineuses ne sont pas agressives comme les soldats.
    A noter que je n’ai jamais été piqué alors que mon ancien potager était à côté des ruches. J’ai remarqué une chose similaire pour les oiseaux : le jardinier fait partie du paysage, un peu comme le cycliste. Et à part le rougequeue qui adore vous voir dégager le sol ou le rougegorge qui suit votre besogne également intéressé, j’ai souvent pu faire de belles observations en levant le nez de mes rangs. La dernière fois, c’étaient deux jeunes pics cendrés qui se chamaillaient au pied d’un pommier, à dix mètres de moi.

  25. Bernard dit :

    Pour les bruches, Raoul Jacquin, co-fondateur de Kokopelli, m’a dit qu’il valait mieux passer les haricots deux ou trois fois au congélateur, de l’ordre d’une semaine à chaque fois et une quinzaine de jours entre chaque passage. Il ne faut surtout pas ouvrir les récipients quand on sort les haricots du congélateur (because l’humidité qui pourrait y rentrer).

  26. Bernard dit :

    Ma mère m’a dit que pour éviter les bruches, il suffisait de garder les haricots dans leur cosse tout l’hiver. Mais j’en doute une peu …

  27. Bernard dit :

    Christophe, j’ai remarqué, moi aussi, que pendant les grosses chaleurs, les salades qui étaient à l’ombre des haricots ramants étaient bien plus belles.

  28. Francisca dit :

    Désolée pour ta maman Bernard, à moins que les bruches francs-comtoises soient suffisamment paresseuses pour ne pas faire l’effort de pénétrer dans les cosses – je sais qu’une rumeur court disant que les franc-comtois ne sont pas très très courageux – mais, le courage…. c’est quoi ? et encore faut-il savoir de quoi l’on parle ! :shocked: :wink: :wub: , je vais me faire tuer… pardon Bernard tu sais bien que ce discours, ne peut pas te concerner (merde, comment vais-je me sortir de ce bourbier où je me suis glissée toute seule) puisque tu cultives avec amour, attention et soins :whistle: un grand, très grand, immense, gigantesque … jardin, pour le plaisir de nos yeux et, pour certains, dont je ne fais pas partie, le bal des papilles… aïe, aïe, aïe … j’suis mal barrée, y’en a pas un qui peut me sortir de ce guêpier …… au secours, je suis mal ….

    je disais donc, sans être irrespectueuse envers ta maman, point n’est mon intention, ce n’est quand même pas dans un bocal de verre que nos haricots se contaminent à la bruche, ils l’ont forcément été sur pied, lorsqu’ils étaient dans le sein douillet de la cosse!

    J’ai eu une conversation très intéressante avec LE responsable de la branche « haricot » dans un GEVES la semaine dernière, puisque je suis entrain de faire identifier une variété de haricots très ancienne, au moins deux siècles, qui m’a été confiée par un jardinier amateur collectionneur et qui a perdu son nom au fil des décennies – et ce n’est pas une mince affaire, croyez-moi. Lui, en tant que conservateur passe les haricots une seule fois et une semaine au congélateur. Conservés dans de bonnes conditions, et toutes les espèces de pois, gesse, haricots… subissant le même sort, il serait ainsi inutile de les repasser au congélateur d’autres fois, toutes précautions étant prises pour ne pas mélanger les espèces traitées avec celles qui arrivent et qui peuvent contaminer. Mais ceci dit, à chacun son école ! :wink:

  29. Francisca dit :

    Eh! les mecs, vous êtes de bons observateurs quand même ! :wink:

  30. Yves dit :

    Au xve siècle, Platine disait que les haricots faisaient grossir et uriner. Ils étaient bons pour les poumons mais remplissaient la tête de mauvaises humeurs et causaient de mauvais rêves. Il conseillait de les cuire avec de l’origan et du poivre. Et de boire du vin pur.

  31. Francisca dit :

    Je les cuis toujours avec de l’origan et du poivre et…. un clou de girofle, sans oublier le bouquet garni, l’oignon et l’ail, a petits bouillonnement, cela évite que la peau ne se détache. Ne saler qu’en fin de cuisson pour ne pas qu’ils durcissent. Mais j’ajoute un petit truc, juste pour faciliter la cuisson et la digestion, un c à c de bicarbonate de soude ! :wub:

  32. Bernard dit :

    L’origan pousse spontanément dans la pelouse derrière la maison, sur au moins une dizaines de m2. C’est tellement agréable d’aller le cueillir juste au moment où l’on en a besoin.

  33. Francisca dit :

    Bernard, sais-tu que tu possèdes avec cet origan, un vrai trésor de santé !

    Est- ce que tu peux m’expliquer la différence visuelle entre la marjolaine et l’origan, qui sont deux herbes médicinales différentes, toujours confondues, tant et si bien, que, lorsqu’on l’acquière en formule séchée, on note sur la composition : marjolaine ou origan, ce qui est une erreur, mais perso, je n’arrive pas à les reconnaître ! :wub::wub::wub:

  34. Francisca dit :

    Une page qui m’aide très sérieusement ! Maintenant, je … sais !!

    Et une lacune en moins !!!!!

    Merci

  35. Bernard dit :

    Super ! Une lacune de moins.
    Ne t’en reste plus que 154 789 236 ! :devil:

  36. Francisca dit :

    Merci d’avoir terminé par un chiffre pair, je déteste les chiffres impairs, cela fait trop « bancale » !! :wink:

  37. Francisca dit :

    Comme je l’ai dit plus haut, la proximité de haricots (notamment à rames, comme dans mon expérience de cette année) près des pommes de terre empêche à coup sûr les doryphores, mais j’ai oublié de dire qu’à leur tour, les pommes de terre éloignent la bruche. Si c’est pas du bon compagnonnage végétal, ça !

  38. mamicrep dit :

    Bonjour Bernard, merci de m’avoir répondu, effectivement il manque un « n » avant l’@

  39. patrick demuist dit :

    J’ai un haricot sans nom que ma grand-mère cultivait déjà y’a 50 ans. Quelqu’un pourrait me dire ce que c’est si j’envoie la photo ???

  40. Bernard dit :

    Très difficile, à moins que ça ne soit une variété très typique. Il y a sans doute quelques personnes en France qui pourraient l’identifier (et encore, sans certitude je pense). C’est un haricot en grains ?

  41. Francisca dit :

    Si, si, il y a en France de très bons « haricologues » ! Il suffit d’être bien introduit et de connaître les bonnes personnes !
    Bernard, tu peux donner mon mail à Patrick, je vais voir avec lui ce que nous pouvons faire pour l’aider ! C’est une très bonne occasion pour le « Petit Conservatoire Amateur du Haricot » que j’ai créé !

  42. Mjo dit :

    Le conservatoire du haricot mungo et du haricot azuki ?
    ouarf ouarf

  43. Francisca dit :

    « Le Petit Conservatoire Amateur du Haricot » se consacre à la conservation des espèces végétales en voie de disparition, notamment le haricot, et a pour but de protéger la biodiversité cultivée en sortant de l’oubli des variétés de nos aïeuls.
    Les variétés anciennes récupérées sont répertoriées, voire en voie d’identification pour celles qui ont perdu leur nom au cours des décennies, par des gens compétents, mises en culture pour multiplier les semences dans un but non lucratif de diffusion, de partage et de sauvegarde !

    Désolée, Marie-Jo, mais les variétés que vous citez n’auront jamais asile dans ce Conservatoire !

  44. Yves dit :

    C’est bien à la mi-mai qu’il faut semer les haricots du saint-sacrement ?
    En poquets de combien de graines ?
    Faut-il tuteurer les plants ?
    J’ai bêché une bonne partie de l’après midi …. ça fait du bien de sentir l’odeur de la terre … Et de faire perler un peu de bonne sueur du jardinier !!!
    :wub:

  45. Bernard dit :

    Les haricots grains ont besoin de plus de temps que les haricots verts pour venir à maturité. Mis à part quelques variétés à cycle court qui peuvent encore être semées en juillet, la plupart se sèment en mai-juin.
    Pour les variétés à fort développement comme les haricots d’Espagne, il est conseillé de ne mettre que 3 ou 4 graines par poquet. Par contre, pour les variétés telles le saint-sacrement, le nombre de 5-6 est à conseiller. On remarquera que ce nombre est inférieur à ce que l’on pratique habituellement avec les haricots verts mangetout, cela est dû au fait que le développement des haricots à rames est plus important et qu’un trop grand nombre de plants entraînerait une trop grosse concurrence pour l’eau. C’est d’ailleurs pour maintenir une certaine fraîcheur au pied et éviter un certain dessèchement que l’on sème par poquets (c’est à dire de manière groupée).
    Bien sûr, on lit sur les sachets de graines que l’on peut semer graine par graine, à raison d’une graine tous les 7-8 cm. Mais dans la réalité, les jardiniers de la plupart des régions sèment par poquets. Il y a une autre raison très importante au fait de semer par poquets, c’est que 5-6 graines en germination arrivent à casser la croûte de terre pour sortir alors qu’une seule ne peut pas y arriver si jamais il s’est formé une croûte en surface.
    Généralement on met les tuteurs 3 semaines après le semis mais certains jardiniers le font dès le semis. Beaucoup de jardiniers associent les tuteurs par deux et les relient en haut par une rame horizontale mais cela n’est pas très pratique pour cultiver la terre. Les haricots ont effet besoin qu’on travaille légèrement la terre une ou deux fois après leur sortie du sol et nécessitent par la suite un buttage (que l’on peut faire en deux temps). L’avantage de butter les haricots est de maintenir l’humidité et d’avoir une plus grande quantité de terre autour des plants, c’est à dire plus d’éléments nutritifs.

  46. Yves dit :

    Merci m’sieur !!
    :wink:

  47. Bernard dit :

    Quand même, vivre une belle vie de haricot au jardin et finir par se faire butter un jour, c’est pas cool ! :biggrin:

  48. Stèph.76 dit :

    Bonjour Bernard, Pourriez-vous me faire parvenir quelques grains de ces haricots du Saint Sacrement. ( même contre monnaie, cela ne pose aucun problème). C’est bien entendu pour en faire des semis. Merci.

  49. Bernard dit :

    OK, pas de problème … je vous ai envoyé un mail par ailleurs pour avoir votre adresse postale.

  50. Annie dit :

    Nouvelle arrivée sur ce blog que je découvre, un ami me l’ayant conseillé.
    Quant je tape « francisca conservatoire haricots » avec notre ami google, il me donne comme lien le blog à dupdup mais pas d’autres occurences.
    ????????????????????????????????????????
    Annie Manchin

  51. Bernard dit :

    Désolé Annie d’avoir tardé à répondre. J’ai voulu en avoir le coeur net et j’ai pris le temps de contacter le GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences). Je viens tout juste d’avoir la réponse, émanant de Dominique Daviot. Effectivement, il n’y a pas de conservatoire national de haricots. :angry:

  52. Fifitoucourt dit :

    Il n’y a plus qu’à en créer un … à Brussey ! :w00t:

  53. Bernard dit :

    92 variétés de haricots dans mon jardin cet été !
    80 autres l’an prochain !!!!!!!!

  54. Fifitoucourt dit :

    C’est bien parti ! :lol:

  55. Etincelle dit :

    Donc, c’est pas pour demain la fin des haricots … Ouf ! :smile:

  56. Yves dit :

    Ah bon …ça n’existe pas ce conservatoire !!!!
    :shocked:
    Les haricots du Saint-Sacrement poussent bien chez moi et chez les copains jardiniers du coin qui ont le droit de découvrir ce haricot grâce au partage de Bernard .

  57. luc de Belgique dit :

    J’ai semé au printemps 15 jacob’s cattle et j’en ai raté 13… Ça, c’est vrai, Dupdup peut confirmer. (MDH: Mort de Honte :blush: )
    Heureusement, j’en ai encore autant et le Maître m’a bien expliquer comment les réussir… l’année prochaine.
    Les deux qui poussent, poussent fort bien et je devrais récupérer plein de bonnes graines.
    Bon, d’accord Étincelle, ma petite histoire n’est pas sensationnelle mais tout est rigoureusement exact! :wink:

  58. Bernard dit :

    Il reste encore quelques places pour la sortie dans mon jardin samedi (elle a été déplacée au matin because l’excès de chaleur).

  59. Christophe dit :

    Je s’rais ben v’nu mais les 60 ans d’un de mes amis le midi, et une réunion qui finit tard la veille m’en empêcheront… Bonne visite !

  60. Yves dit :

    Bon dieu ,pourquoi c’est si loin la Franche-comté !!!
    :sad:
    Bonne visite à tous !!
    Y aura de la bière ?

  61. Bernard dit :

    Oui, petit apéro en fin de matinée … ! :whistle:
    On pensera évidement à toi ! :tongue:

  62. Etincelle dit :

    C’est nul cette visite du jardin du Dupdup … :devil:
    Ils n’ont même pas prévu un petit avion pour faire le tour de la France et récupérer Yves, Etincelle et les autres, qui auraient tant voulu visiter le fameux jardin … Et boire l’apéro gratis :w00t:

  63. luc de Belgique dit :

    …pas mieux… :angry:

  64. Etincelle dit :

    ???
    Euh, c’est quoi que tu veux dire Luc ?
    Ah! Peut-être qu’il faudrait que le petit avion fasse aussi le tour de la Belgique :wink:

  65. luc de Belgique dit :

    …yesssssssssss… :smile:

  66. colle martine dit :

    madame aubry decedee recemment m’a donne quelques graines de ces haricots je ne connais pas sa legende juste qu’il y a un lien avec l’eglise de favernay pendant la guerre je ss contente de pouvoir lire tous ces temoignages

  67. Yves dit :

    J’ai fait une belle récolte de ces haricots .
    Merci Dupdup !!
    :happy:

  68. Helga Franzi dit :

    Bonjour a tous, a Paray-le-Monial l’année dernier, une personne m’a donnée un haricot avec son histoire, cette année j’ai fait une petite récolte quasi de 5livres, je veux les faire connaitre dans mon pays natal, le Suedtirol, mème ici en France que je vive dépuis 50 ans, j’y crois a son histoire, je ne vous cache pas; j’ai la foi, et je vous dit :Beaucoup étudient et interpellent les choses de la foi humainement, il vaux mieux croire et accepter avec une foi pure sans rien mèler d’humain a ce qui est surhumain au surnaturelle. Je trouve ces paroles de Jésus très belles : C’est en France que j’ai déposé Mon Divan Coeur , comme en dépose une perle dans un écrin de velours: C’est a la France d’en susciter la dévotion et de la maintenir a travers les ages,cordialemnet Helga/Franzi

  69. francis dit :

    Salut,
    je visite ce blog par hasard aujourd’hui en faisant des recherche sur le haricot. Le catalogue de Baumaux de cette année apporte peut-être une réponse (http://www.graines-baumaux.fr/graines-potageres/haricots/ramants-a-ecosser.html). Le haricot du Saint Esprit et celui du Saint Sacrement seraient différents. Un représente plus un ostensoir alors que l’on peut reconnaitre des ailes chez le deuxième qui en plus est rouge.
    Je suis à la recherche de ces deux variétés. Bien sûr il y en a chez Baumaux mais une plus petite quantité me serait suffisante. Je recherche aussi celui de l’ascension et le nain mangetout beurre Saint Esprit. J’aime bien faire quelques cultures avec un thème. Pourquoi pas celui là. Je suis disposé à payer ou échanger contre des semences d’autres variétés de légumes.
    Merci
    Francis

  70. Etincelle dit :

    Spirituels tous ces haricots ! :angel:

  71. Bernard dit :

    Oui, spirituels, mais ils commencent à me courir sur le haricot !
    Au fait, vous savez d’où vient cette expression ?

  72. Bernard dit :

    Francis, je pourrai vous envoyer ces haricots. Je vous ai envoyé par ailleurs un mail afin d’avoir votre adresse postale.

  73. Bernard dit :

    « Courir sur le haricot » est une expression imagée qui viendrait du morpion courant sur le pénis.
    (d’après le livre de Jérôme Goust consacré au haricot).

  74. Bernard dit :

    Dans la littérature ancienne, le mot « haricot »pouvait signifier aussi bien le pénis que le clitoris.
    Dans le live de René Fallet (« le beaujolais nouveau est arrivé »), on peut relever ce passage à propos d’une dame qui court les messieurs : « il se passe que Prunelle, elle a le haricot à la portière ».

  75. Etincelle dit :

    Evidemment … Vu sous cet angle …
    Je comprends mieux maintenant la nouvelle passion de Bernard pour les haricots ! :w00t:

  76. Bernard dit :

    En tous les cas, cette expression de « haricot à la portière » est tellement évidente que même un militaire peut la comprendre, comme le dit Fallet dans son roman, puisqu’il ajoute la phrase suivante :
    « Cette expression sybilline, qui eût laissé muets, rêveurs, perplexes, les quarante de l’Académie française, parut apparemment limpide à l’ex-sergent-chef ». :wink:

  77. DANIEL dit :

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt tous vos commentaires sur le Haricot. Je suis guide au Jardin Conservatoire des Fleurs et Légumes du Pays d’Auge. Nous essayons depuis 1995 et après de nombreuses enquêtes faites dans notre région, de cultiver ou recultiver toutes ces variétés anciennes dans un jardin conservatoire ouvert au public. Le Haricot du « Saint Sacrement » à rames en fait partie, tout comme le haricot « Petit carré de Caen » ou autre variété de haricot L’ « oeil de perdrix » à rames. Nous sommes ravis de voir que par les « régions » d’autres comme nous se passionnent pour ce patrimoine végétal. Merci à vous tous. N’hésitez pas à venir nous visiter si vous passer en Normandie à Saint-Pierre-sur-Dives.

  78. Bernard dit :

    C’est bien volontiers que je visiterai ce jardin si je passe sur ce secteur (qui n’est pas mon secteur habituel, mais on ne sait jamais !).

  79. François dit :

    Bonjour,

    Je trouve ces graines de « haricots du Saint-Sacrement » magnifiques ! Serait-il possible d’en obtenir ? Je serais enchanté d’en faire pousser dans mon jardin ! Dans l’idéal, j’aimerais beaucoup avoir les deux desseins, les vôtres et ceux de vos parents. Je vous dédommage volontiers pour vos frais d’envoi (en Suisse).

    Bien cordialement,

    François

  80. Bernard dit :

    François, pas de problème, je t’envoie un mail d’ici demain pour récupérer ton adresse postale.

  81. croche dit :

    Bonjour ,

    lisez-bien le blog : haricotsmystere , faites des commentaires ! MERCI —

    Pour la plantation à la Saint Didier , il faut mettre 4 à 5 haricots par trou ( 3 parfois suffisent ) – profondeur 2 à 3 cm , et cela environ tous les 20 cm – arroser ..

    ————————————————————————————————————————————————————–

    LES HARICOTS DU SAINT SACREMENT

    Ces haricots , ainsi dénommés depuis deux cents ans, ont tous sur
    le côté une image d’ostensoir et se reproduisent avec la même
    image. L’origine remonte, semble-t-il, à la révolution
    française. Le curé d’un petit village d’Alsace était inquiet,
    car les brigands de la république profanaient les églises et
    arrivaient sur sa paroisse ! Il confia l’Eucharistie à une
    paroissienne qui les cacha dans ses haricots à rames. Les
    brigands partirent sans pouvoir se livrer au sacrilège. Quand
    cette paysanne ramassa ses semences de haricots, elle
    s’aperçut qu’ils étaient tous marqués de l’ostensoir !

    Mais en plus, depuis lors, le même phénomène se répète dans
    divers endroits du globe jusqu’au Canada et toujours dans des
    circonstances semblables : menaces sur l’Eucharistie dans des
    périodes de troubles et personnes courageuses intervenant pour
    sauver les Saintes Espèces. Il y a donc maintenant en
    circulation des spécimens provenant de souches différentes mais
    toujours avec le même signe.

    Cela vaut la peine de lire notre blog :

    « Haricotsmystere.skyblog.com »

    Vous serez stupéfaits et pourrez, si vous le souhaitez, vous
    procurer des spécimens et aussi contribuer vous-même à éclairer
    davantage le mystère.

    LISEZ BIEN toutes les PAGES…ET LES COMMENTAIRES !

    Message de Richard Croche , et de Michel de Poncins

    crrichar@numericable.fr

  82. Jérôme dit :

    Bernard comment tu les prépares les haricots « coco » ? Je ne connais absolument pas leur goût. :smile:

  83. francis dit :

    aie, aie…. abuser des haricots est beaucoup plus dangereux que d’abuser de la bière.
    Bernard tu ne nous ferais pas un petit blog bieremystere

  84. Christophe dit :

    :tongue:

  85. Jérôme dit :

    Bernard, quand tu dis que l’on peut échelonner les semis tout les mois cela est valable aussi pour les haricots à rames ou juste pour les haricots nain ? J’ai fait pour la première fois du haricot à rames cette année, du « Mistica » de chez Vilmorin. Je n’en ai semé qu’une seule fois. Ça a produit énormément pendant une quinzaine de jours et la production s’est arrêtée brutalement (sans doute au coup de canicule que nous avons eu mi-aout). Malgré le rendement qui est très impressionnant au m2 je suis un peu déçu. :angry:

  86. Jérôme dit :

    Toutes les variétés que tu cultives Bernard sont-elles isolées géographiquement :smile: les unes des autres ou pas du tout ? Je pose cette question à cause des risques d’hybridation

  87. Bernard dit :

    Je répondrai plus tard, j’étais à Paris pendant deux jours et je repars demain …
    Désolé d’être aussi peu présent en ce moment sur ce blog ! :angry:

  88. Jérôme dit :

    Tu aurais dû me le dire on aurait été boire une bière ensemble et faire un peu plus connaissance je travaille sur Paris tout les jours :sad:

  89. Bernard dit :

    Jérôme, je passe la soirée du jeudi 4 octobre à paris. Si tu es dispo, ce serait avec un très grand plaisir.

  90. Jérôme dit :

    Le jeudi 4 c’est bon pour moi car je finis tard mon travail … il n’ y a plus qu’a trouver un bon pub !!!! :smile: plaisir grandement partagé !!!

  91. Bernard dit :

    OK donc pour le 4.

    Je publierai ce jeudi un article sur les haricots, on pourra alors reprendre la discussion (pour laquelle j’ai peu de temps à consacrer en ce moment).

  92. Jérôme dit :

    Ca marche !!

  93. Bernard dit :

    J’essaie de mettre un article par semaine sur le thème du jardin, car finalement le jardinage est le domaine où ça discute le plus.
    Cette semaine, ce sera le haricot et la semaine prochaine la culture des poivrons et piments.

  94. Jérôme dit :

    Super !! :smile: Bernard n’oublie pas tes articles naturalistes qui sont de toute beauté a chaque fois

  95. Agatheb2k dit :

    :biggrin: c’est donc pour cela que les doryphores n’ont jamais trouvé mes pommes de terre, moi qui croyais que c’était à cause du lin que je sème à côté…

  96. Bernard dit :

    Jérôme, tu me demandais quelle était la distance entre deux pieds de haricots.
    http://www.leblogadupdup.org/2012/09/27/lhistoire-du-haricot-2/imgp7148-2/
    On voit sur cette photo à propos des haricots ramants que je ne laisse que quelques mètres. Ce n’est sans doute pas suffisant pour éliminer tout risque d’hybridation mais à mon avis ça limite fortement. De toute façon, je serais content s’il y avait un peu d’hybridation (mais pas trop) pour ensuite continuer ma propre sélection sur les grains qui seraient atypiques. J’aime bien l’expérimentation en général … et pas qu’avec les bières ! :wink:

  97. cath dit :

    et que plantes tu entre 2 pieds?

  98. Jérôme dit :

    Bernard échelonnes tu les semis de haricot à rames comme les nains ou pas du tout. :smile:

  99. Bernard dit :

    Cath, entre mes pieds de haricots ramants, je mets des salades, des carottes, des panais … Entre les deux premiers pieds de haricots, on voit des porte-graines de salades.

  100. Jérôme dit :

    C’est pour les haricots mangetout à rames que je pose cette question :w00t:

  101. Bernard dit :

    Jérôme, je sème tous mes pieds de haricots ramants en même temps car pour l’instant ils sont surtout destinés à produire de la semence. Leur cycle de développement est plus long, ce qui explique qu’il faut tous les semer tôt et surtout ne pas les semer après le 15 juin. Je les sème tous vers la fin mai.

  102. Jérôme dit :

    Merci Bernard :wink:

  103. Bernard dit :

    Même semées fin mai, certaines variétés ne sont pas encore tout à fait mures.

  104. Jérôme dit :

    Effectivement les haricots à rames mettent du temps mûrir. Quelle est la variété que tu préfères en mangetout à rames ?

  105. Bernard dit :

    L’Or du Rhin peut-être.

  106. brioude dit :

    Bonjour,

    auriez-vous la gentillesse de m’en vendre quelques uns.

    Myriam

  107. Bernard dit :

    Bonjour Myriam,
    Il m’en reste très peu, mais je vous en envoie quelques-uns, au moins pour que vous puissiez récupérer la variété. Je vous envoie un mail par ailleurs.
    Ici, sur ce blog, rien ne se vend …

  108. Lara dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord, recevez en ce début d’année mes meilleurs voeux !
    Je suis documentaliste pour une association horticole, notre association « Les Amis des Fleurs » va faire paraître très prochainement pour son 160ème anniversaire une publication sur les légumes, fruits et fleurs natifs de Normandie. Nous aurions aimé utiliser une des très belles photos de votre blog pour illustrer notre article ! il s’agit d’une photographie en très gros plan de haricots du saint sacrement ! Consentiriez-vous à nous y autoriser ? Bien entendu votre blog et votre nom seront cités dans les crédits photos.
    Je vous remercie par avance.
    Très cordialement,
    Lara

  109. Bernard dit :

    Oui, évidemment, sans problème !
    Si vous avez besoin d’une image en très bonne qualité, dites-le-moi, je vous l’enverrai ce soir par mail (en tant qu’administrateur du blog, j’ai votre adresse email).

  110. Lara dit :

    Merci de votre autorisation, je veux bien néanmoins quelques photos en haute résolution
    Très cordialement
    Lara Lebedieff

  111. Bernard dit :

    Je vous envoie un mail ce soir depuis chez moi.

  112. Boutrahi dit :

    Je cherchais le nom d’un haricot trés apprécié en Kabylie quand je suis tombée dur votre blog. je trouve vos haricots superbes, la légende me laisse rêveuse et j’aimerai avoir qq graines que je planterai en terre d’islam pour faire connaitre et le légume (dont on consomme les cosses?) et les histoires de chaque région.
    je vous remercie pour cet article.
    Boutrahi yasmina, rue de la jonchaie, 4 1040 Bruxelles

  113. Jérôme dit :

    Quelqu’un a-t-il déjà planté des courges au milieu d’un rang de haricots à rames ou sous un tipi ? Je pose cette question car il y a beaucoup de place perdue sous les rames … :smile:

  114. Bernard dit :

    Moi non …
    Je ne sais pas si l’on peut employer la notion de « place perdue » au jardin. ça pourrait faire l’objet de discussion …

  115. francis dit :

    C’est une manière de considérer les choses, je trouve justement que l’on gagne de la place avec les cultures verticales. La zone sous les haricots n’est pas perdue. Compare avec ce que tu peux avoir en mettant des variétés naines. Bon, sans pinailler, c’est sûrement possible, du reste c’est une méthode de culture : maïs, haricots, courges. On en a déjà parlé je sais plus où. Le problème, s’il y a en a un, peut être la lumière mais avec des plants coureurs ils iront vite la chercher en dehors du tipi. Sinon pour mettre sous un tipi j’ai des cheyennes bush, des hopis, des appalachians… Bernard aura bien quelques haricots indiens pour mettre sur le tipi.

  116. Jérôme dit :

    Optimisation de l’espace, serait sans doute mieux appropriée comme notion. L’année dernière j’ai tenté le coup pour voir mais mon plant de butternut est resté petit et n’ a pas produit de fruit … faut dire aussi que je l’ai planté très tardivement ce qui explique peut être cela. Je vais réessayer cette année avec un plant pour voir.
    Bernard c’est bien entre deux rames d’ une même ligne de poquets que tu installes des carottes, salades et panais ?

  117. EtiNcelLe dit :

    C’est sûr que cette idée de rentabilité (ou optimisation) de l’espace (de la surface plutôt ?) ne paraît pas très sympathique à première vue. Cependant, compte tenu du fait que la surface arable par habitant diminue certainement régulièrement (constructions en expansion (toujours aux endroits où justement on pourrait cultiver), changement climatique … ), cette notion n’est finalement peut-être pas une si mauvaise idée que ça ???
    Evidemment, pour un Dupdup qui a toute la surface désirée à sa disposition (de bonne terre de Franche-Comté avec le meilleur climat possible, à savoir celui de Franche-Comté :wink: :biggrin: ), cela n’a pas d’importance, mais globalement ?

  118. Jérôme dit :

    Ce n’est pas la rentabilité qui est au centre de ma question, car si je regarde ce que j’ai récolté l’année dernière, je ne peux pas dire que mon potager ai été très rentable. D’ailleurs, si j’étais économiste, l’année 2012 m’aurait poussée à arrêter le jardin je pense :biggrin: Heureusement je suis passionné !!! :angel:
    Il y a toujours dans un potager des petits espaces libres, notamment au milieu des rames. C’est sur la faisabilité de la chose que je m’interroge même si à la fin on est toujours content de récolter un petit quelque chose :wink:

  119. georges dit :

    J’étais ce matin au marché de Vesoul et à ma grande joie j’ai trouvé un stand de graines …. Me souvenant de ces articles sur les haricots, j’ai fouillé un peu pour trouvé des haricots ramants … J’en ai trouvé 2 sortes (des fèves blanches un peu rosâtres et des fèves blanches plus grandes (qu’on prend pour le cassoulet). Je n’ai pas noté les noms mais quand on m’a annoncé 10 euros 20 la boite…. J’ai un peu pâli et me suis dit que peut-être c’était exagéré et que je me renseignerai un peu avant d’en acheter…

  120. Remy dit :

    This looks just like the bean I received from Tennessee. I said the spots looked like angels. The variety I have is called ‘Red Eye Fall’.
    This is a link to the pic. http://www.sampleseeds.com/wp-content/uploads/2012/10/P1011438.jpg
    Interesting to find what looks to be the same bean.
    Remy

  121. Yves dit :

    Yes Remy , On the image they are the same beans !
    What do you think of it , friends of Blogàdupdup ?

    ( comment j’me balade en anglais )
    :whistle:

  122. EtiNcelLe dit :

    Hi Hi Hi !
    Bravo Yves
    :smile:
    Mais je ne sais pas si tu as beaucoup de mérite …
    Entre celtes, on se comprend :biggrin:

  123. Bernard dit :

    Pourquoi, entre celtes ?

  124. Yves dit :

    C’est vrai ça EtinCelte , pourquoi ?
    :wassat:
    Moi je le verrai plutôt du côté du Canada .

  125. Christophe dit :

    Yves Etinceltes ? :blink:

  126. Christophe dit :

    :tongue:
    Même idée en même temps…

  127. Yves dit :

    Tiens , en parlant de Haricots , je n’ai jamais réussi à faire germer les haricots cocos que m’avait offert Christophe lors de mon passage chez lui !!
    Y a t-il un truc pour faire germer les cocos ?
    Il me reste quelques graines , j’avais fait un velouté avec le reste .

  128. Yves dit :

    Ah ben t’es là Christophe , tu vas pouvoir m’aider !!

  129. Christophe dit :

    Ben… ça germe aussi facilement que les autres d’habitude.
    Je n’en pas replanté depuis car j’ai un stock important de graines que je cuisine peu.
    Mes graines seraient-elles en fin de vie ? :sad:

  130. Bernard dit :

    Je pense que, d’une manière générale, on surestime la durée de vie germinative des haricots. Je l’ai déjà constaté à mes dépends.

  131. Yves dit :

    ok , je n’ai plus qu’à les bouffer alors !!

  132. JACQUEMIN dit :

    ravie de votre blog ! il m’a été donné un sachet de ces haricots grains que je cherchais en vain à identifier ! et voilà enfin grace à vous c’est fait ! merci ! :biggrin:

  133. Bernard dit :

    Bienvenue sur le blog.
    Effet du hasard, vous venez juste de poster le 44 444 ème commentaire de ce blog ! (ben oui, les blogueurs ici sont très très bavards).
    44 444 ! ça s’arrose !!!!!!!! Même si on ne se connaît pas, j’ai vais donc ouvrir « à distance » une bière à votre santé. « Une » bière » ? Euh, enfin 4 je voulais dire ! :whistle:

  134. Diane DJAH dit :

    bonjour, j’ai lu a peu près tous les commentaires, je voudrais savoir si cette haricot du saint sacrement peut pousser an afrique occidentale avec un climat tropical.

    Merci

  135. patrick dit :

    bonjour
    nous appelons ces haricots e, provençal « meravilloun » , le merveilleux
    bon patager

  136. geneviéve dit :

    ce n’est pas mon Patrick? il doit y avoir une erreur il ne connais rien a ce légume il ne connais pas la provence

  137. Bernard dit :

    Oui, j’ai bien vu …

  138. geneviéve dit :

    bon je vais lui dire qu’il boive une bière a votre sante

  139. Didounette dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre blog que je trouve vraiment sympa et instructif :-)
    Je suis a la recherche de haricots « petit carré de Caen » et de Haricots du saint Sacrement … sauriez vous où je peux m’en procurer?
    Bonne journée

  140. Bernard dit :

    Il ne me reste que quelques graines de chaque, je renouvellerai mes semences l’an prochain. Donc, rien avant l’automne 2015 ! :angry:

  141. Est-ce que quelqu’un serait d’accord de m’en poster quelques-uns?

  142. Bernard dit :

    Si personne n’en possède je peux vous en donner à l’automne prochain car je n’ai plus que quelques graines et il va falloir que je renouvelle ma semence.

  143. Isa dit :

    Bonjour
    Je possède des haricots du Saint sacrement (récolte 2014) et j’aurai des petits carrés de Caen à échanger après ma récolte 2015. Je vous conseille un site : semeur.fr et voici mon profil sur ce site si vous êtes passionnés de troc comme moi :
    http://www.semeur.fr/wiki/index.php?title=Utilisateur:Aujardindelodon14790
    Amicalement
    Isa

  144. Bernard dit :

    Merci pour la proposition. :wink:

  145. MURAT dit :

    j’ai trouvé en Espagne une variété qui ressemble au saint sacrement

    je ne sais pas comment procéder pour vous en faire parvenir une photo

  146. Yves dit :

    Bonjour Murat , tu peux héberger ton image sur un hébergeur style celui dont je mets le lien :
    http://www.hostingpics.net/
    Puis tu récupères par un copier le lien http://………. de ton image , Que tu colles sur ton prochain commentaire .

  147. maire dit :

    Bonjour,

    Je souhaiterais me procurer des graines du haricot « du saint sacrement ». Savez-vous où je pourrais en acheter ? Y aurait-il des personnes sur ce blog prêtes à m’en vendre. Merci de votre réponse.

  148. Bernard dit :

    J’en ai assez peu et j’en ai promis à quelques personnes. Mais je peux vous envoyer 100 graines d’ici 15 jours (quand j’aurai écossé les gousses).

  149. EtiNcelLe dit :

    Ouf, j’ai eu peur …
    J’ai cru que le Dupdup voulait aller chasser la grouse en Ecosse :silly:

  150. Bernard dit :

    En plus, il aurait pu y avoir un rapport avec ce que tu dis, car il existe une variété de haricot qui s’appelle kilt.

  151. EtiNcelLe dit :

    Alors là tu m’intéresses …
    Ah ! … Les beaux écossais avec leur grande barbe rousse, leur kilt et leurs gros mollets avec le poignard glissé dans la chaussette …
    J’adore ! :wub:
    On a les fantasmes qu’on peut :lol:

  152. humeur grivoise dit :

    le poignard caché dans la chaussette, le reste sous le kilt !!!!!!! :whistle:

  153. Céline dit :

    Bonjour, cela fait un bon moment que je cherche ces haricots, savez-vous ou je pourrais m’en procurer? Je vous remercie d’avance.
    Céline

  154. Bernard dit :

    Céline, je peux vous en envoyer quelques dizaines de grains. Je vous envoie un mail ce week-end pour récupérer votre adresse postale.

  155. BEAUMONT Dominique dit :

    je voudrais recevoir quelques grain merci beaucoup près à vous dédommager

  156. l'hermitte dit :

    Bonjour Monsieur,
    je me demandais si vous pouviez m’envoyez et donner (au 23 rue du plateaux de la metrie/35800 Dinard/ France ) des haricots ostensoir (pour mon petit potager).
    merci! Pol!

  157. l'hermitte dit :

    demande d’haricot du saint sacrement
    au 23 rue duplateaux de la metrie,35800,dinard,france

  158. Charly dit :

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces riches informations !
    Je suis très intéressé par l’action du petit conservatoire amateur du haricot. Auriez-vous un contact à me transmettre pour joindre Francisca ou quelqu’un d’autre ?
    Merci d’avance,

  159. Bernard dit :

    Non, je n’ai pas de contact. Désolé. :angry:

  160. masson dit :

    Bonjour

    Très bel article… j’aimerais en planter également, si vous pouviez m’en envoyer quelques grains (les vôtres et ceux de vos parents ?)
    Ce serait pour le goût et également un autre usage… dites moi vos conditions
    je vous remercie par avance

  161. christal dit :

    Bonjour, je souhaiterai en planter qqs uns également, une amie chère m en avait fait connaître l existence mais elle n est plus de ce monde…impossible d en trouver!! je vous remercie, je vous remercie de m’indiquer la marche à suivre pour les frais postaux etc merci de tout coeur!

  162. Bernard dit :

    Jamais de frais postaux à rembourser, ce blog est avant tout un blog de partage.
    Je regarde ce qu’il me reste, je pense que je pourrais vous envoyer une trentaine de grains à chacun (Masson et Christal), ce n’est pas énorme mais suffisamment pour récupérer la variété. Je vous envoie ce week-end un mail pour avoir votre adresse postale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: