14 réflexions au sujet de “Petite devinette botanique”

  1. Parait-il que c’est la fleur des elfes …
    C’est bien la preuve que les elfes existent puisque leur fleur existe. :smile:

  2. Pourquoi pas la fleur de Jean de la lune ? Ou des hobbits ? :silly:
    Ou encore de Merlin l’enchanteur ou de Blanche-Neige et les sept nains ? :smile:
    Peut-être du petit Nicolas ? :w00t:

  3. Bien que de la même famille (Berbéridacées), il y a une plante qui ne ressemble pas vraiment à celle que Fifitoutcourt a photographiée.
    C’est le Berbéris à feuilles de buis, symbole de la Patagonie. Ses fleurs sont jaunes et ses fruits noirs.
    Il est dit que si on en mange, on reviendra forcément un jour en Patagonie.
    Je n’ai pas goûté aux fruits de cet arbuste mais certainement que je retournerai quand même un jour en Patagonie.
    La petite ville d’El Calafate, près du fameux glacier Perito Moreno, tient son nom de cette plante.
    Une autre plante que vous avez peut-être dans votre jardin est aussi de la même famille.
    C’est le Mahonia, lui aussi a fleurs jaunes et avec des feuilles épineuses.
    Elle attire beaucoup les abeilles.
    J’ai toujours cru qu’il s’agissait d’une plante cultivée jusqu’au jour où j’en ai vu des sauvages à profusion dans le nord-ouest des Etats-Unis.
    Sinon, chez nous il y a aussi l’Epine-vinette qui fait partie de cette famille.
    Dis-moi, Fifitoutcourt, où as-tu pris ces photos ?
    Je n’ai jamais vu cette plante, tout au moins en fleurs, sinon cela m’aurait marquée.

  4. Je crois que l’Epimedium alpinum est plutôt rare en France.
    C’est pourquoi j’ai demandé à Fifitoutcourt où est-ce qu’il l’avait photographié.

  5. On ne peut rien cacher à Etincelle qui fait des étincelles. Il s’agit bien d’epimedium alpinum.
    Il se trouve qu’il m’a fallu beaucoup voyager pour trouver cette rareté: descendre les escaliers et aller dans la friche que j’appelle mon jardin… :w00t:
    Bé, oui. Quant à savoir d’où elle vient, je ne sais pas, elle était là quand nous avons aménagé. On peut se la procurer apparemment chez certains horticulteurs (en tapant epimedium alpinum dans google on trouve assez rapidement). Oui, cette plante fleurit tous les ans et j’ai eu bien du mal à la déterminer il y a quelques années: n’étant absolument pas botaniste, il m’avait fallu l’aide de mon collègue et néanmoins ami Jacques P. pour savoir de quelle espèce il s’agissait. Malgré son nom, epimedium alpinum pousse et fleurit en plaine (A 250 m d’altitude, Besançon, ce n’est pas la montagne, même si j’habite sur une colline qui culmine la boucle à 350 m ).
    Voilà vous savez tout. Les dupdupblogeurs sont très forts, et j’en suis tout contrit… :wassat:
    merci à Bernard d’avoir introduit ce petit sujet. Que ceux qui connaissaient epimedium alpinum lèvent le doigt !
    Bernard, si tu veux, et si je retrouve la photo, je soumettrais bien une autre devinette dont je ne connais pas la réponse. Il s »agit d’un insecte cette fois…

  6. Quelle chance tu as Fifi de n’avoir qu’une seule autre photo dont le sujet est à déterminer.
    Moi, j’en ai tant que si je devais les mettre en devinettes dans le bloadupdup, celui-ci serait littéralement envahi.
    Pour les oiseaux, c’est à peu près bon, pour les insectes et petites bêtes j’ai quelques trous dans mes déterminations mais pour les plantes, alors là …
    Y’a du boulot ! Malgré les très nombreuses heures que j’y ai consacré. :sad:
    Bon ben si je veux ajouter Epimedium alpinum à mon herbier virtuel, il ne me reste plus qu’à me faire inviter par Fifitoutcourt :whistle:
    Au fait, Fifi, est-ce que tu pourrais faire des photos quand la plante sera en fruits et me les envoyer par mail SVP ? Bernard se ferait un plaisir de te communiquer mon adresse électronique.

  7. Ok , et il y en a aussi en blanc qu’on utilise comme couvre-sol .
    Pourquoi les épimediums sont surnommés Plantes des elfes ?

  8. Hé, hé !
    Etincelle, pas de problème pour les fruits, mais ne t’attends pas à des merveilles, je n’ai pas d’appareil photo autre que mes camescopes (JPEG de la taille d’une image HD) :ermm:
    L’insecte dont je parle est très particulier, il ne s’agit vraiment pas d’une espèce commune. Pour l’instant, personne ne m’a donné de réponse très convaincante. D’où l’idée…
    Je n’ai pas qu’une espèce sur laquelle je n’arrive pas à donner de nom ! Hélas ! Ce serait bien… :wassat:

    Yves, je n’en sais strictement rien, mais peut-être Etincelle a-t-elle une petite idée ?
    Après tout, c’est elle la botaniste ! :smile:

  9. Non, non, je ne suis absolument pas botaniste et n’ai malheureusement aucune formation en botanique. :sad:
    Mais j’avoue que les plantes sauvages m’intéressent.
    Dans mon herbe (je n’ose dire ma pelouse tant cela ressemble peu à une pelouse), j’en découvre de nouvelles en permanence et il y en a des tas que je n’ai pas déterminées.
    Fifi, tu as piqué ma curiosité avec ton insecte mystérieux.

  10. Les épimédium font partie des plantes vivaces que l’on peut installer à l’ombre. Elles ont un feuillage très intéressant et forment peu à peu de belles touffes qui peuvent servir de couvre sol. Elles peuvent se semer mais la division des touffes est le meilleur moyen de les reproduire. La bouture de rhizome est aussi possible.
    Fleurs des elfes? peut-être parce qu’elle pousse en sous-bois et que ses fleurs sont très fines et aériennes…

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: