Calme plat au poste de nourrissage

Malgré les températures un peu fraîches des derniers jours, l’hiver n’a sans doute jamais été aussi doux et la fréquentation à mon poste de nourrissage pour oiseaux s’en ressent : 11 espèces seulement (au lieu de plus de 20 habituellement).
Pour l’instant, les effectifs se limitent à un seul rouge-gorge …
… une trentaine de mésanges (charbonnières, bleues et nonnettes) …
… une seule sittelle torchepot (qui ne vient que rarement) …
… 5 ou 6 pinsons des arbres …
 … 4 ou 5 verdiers d’Europe ….

… cinq chardonnerets …
… trois moineaux domestiques …
… 2 moineaux friquets …
… et 2 pics épeiches.
 Et c’est tout ! On est bien loin des centaines d’oiseaux habituels.

Manquent à l’appel l’accenteur mouchet, le gros-bec, le pinson du nord, le merle noir, les grives, l’étourneau, le pic mar, la mésange noire, la mésange boréale, le tarin des aulnes, la buse variable, le geai …

Et vous, il se passe quoi à vos mangeoires ?

Ce contenu a été publié dans Oiseaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

177 réponses à Calme plat au poste de nourrissage

  1. Christophe dit :

    C’est presque le même constat avec des effectifs très proches.
    J’ai vu la sittelle une fois, un rouge-gorge très peu, et à part une dizaine de chardonnerets, un peu moins de verdiers, les 40 moineaux domestiques de la haie du voisin (pas vu Ali Baba), quelques Pinsons des arbres, ces sont les mésanges qui ne boudent pas la mangeoire. Au boulot, j’ai vu un gros-bec le jour de la tempête, et chez moi l’observation de l’hiver est une attaque de l’épervier.
    Même les chats ne viennent pas !
    Et il y a tous les absents dont tu parles avec en plus chez moi le Pic épeiche.
    Le Bouvreuil pivoine est présent dans les environs mais ne vient pas, ça c’est un peu son habitude.
    Avec les apiculteurs qui me disent que de tels hivers sont mauvais pour les abeilles, il est bien possible qu’il y ait du changement en 2012 !!!
    Nous prendrons ce qui vient…

  2. Etincelle dit :

    Même constat chez moi malgré un bon gel depuis quatre ou cinq jours.
    On ne peut pourtant pas accuser la crise et les prix des denrées alimentaires qui flambent !
    C’est gratuit pour nos petits zozios. :smile:
    C’est donc bien plutôt les températures douces jusqu’ici qui sont en cause.
    Il reste à espérer que février sera plus froid mais cela ne rattrappera pas ces journées à courte lumière où la température n’est pas assez descendue. Cela ne m’étonne pas que ce soit mauvais pour les abeilles. Cela l’est sans doute aussi pour les autres insectes.
    Quand à la végétation, elle ne sait plus trop à quel Saint se vouer.
    L’autre jour dans mon jardin, une petite plante m’a demandé : « C’est le printemps ou pas ? Je dois me réveiller ou pas ? Mais je ne me suis même pas encore endormie ! »
    Tout ça, c’est pas bon non plus pour les amoureux du froid et de l’hiver ! :angry:
    Tout fout le camp, ma brave dame ! :cwy:

  3. Etincelle dit :

    Un jour, Dupdup nous parlait de la cravate noire de la mésange charbonnière.
    Je n’avais jamais remarqué que c’est une très longue cravate (troisième photo)
    Finalement, aller reluquer sous les jupes des demoiselles (grande manie du Dupdup) nous fait voir les choses sous un autre angle. C’est pas mal aussi ! :w00t:

  4. Christophe dit :

    Cette longue cravate indique que c’est un mâle (les femelles ont une cravate moins large, moins longue et souvent discontinue).
    Facile, vu qu’il nous montre en plus sa partie arrière…

  5. Bernard dit :

    Pour faire suite à l’une des remarques d’Etincelle : malgré les nombreux dérèglements climatiques en cours, nous autres les mecs savons toujours à quels seins nous vouer ! :wink:
    (et pour nous autres jardiniers, même les seins de glace de nous font pas peur !) :smile:

  6. Etincelle dit :

    Ah bon ! Donc le Dupdup ne se contente pas de reluquer sous les jupes des demoiselles mais aussi sous les fracs des messieurs !
    :biggrin:
    Bon allez, on lui pardonne parce que son blog est une mine d’informations.
    Je ne m’étais jamais posée la question de reconnaître le mâle et la femelle chez la mésange charbonnière. Maintenant, je sais ! :smile:

  7. Bernard dit :

    J’avais oublié un autre oiseau parmi ceux qui fréquent mon poste de nourrissage : l’épervier.
    C’est le commentaire de Christophe qui m’a fait y penser.

  8. dan dit :

    mêmes constatations que Bernard et Christophe; d’ailleurs c’est la première année depuis plus de 15 ans que je vois l’épervier attendre au sol à quelques mètres de la mangeoire que j’ai largement eu le temps de prendre en photo ( envoyée à Bernard); et pour la première fois depuis au moins cinq ans j’ai revu quelques minutes à deux jours d’intervalle la femelle et le mâle bouvreuil pivoine.

  9. Bernard dit :

    Je connais plusieurs personnes qui ont des bouvreuils autour de chez eux en ce moment, sans que ceux-ci viennent nécessairement au poste de nourrissage.

  10. Yves dit :

    En voilà une bonne nouvelle que le retour du Bouvreuil pivoine dans nos jardins !!!
    Cet hiver , je l’entends ou l’observe sur tous les sites où j’ai l’habitude de faire mes balades . J’ai pu observer des bandes d’une quinzaine d’oiseaux … La reproduction a dû être excellente au printemps dernier .
    C’est vrai qu’il y a moins d’oiseaux à nos mangeoires , c’est donc vrai aussi qu’ils trouvent leur nourriture facilement sans avoir à faire la queue à nos supermarchés suspendus !
    La seule grive que je n’ai pas encore observé cet hiver , est la mauvis . Les musiciennes et draines ( depuis quelques jours ) sont très nombreuses .
    Les rouge-gorges sont aussi très ou trop nombreux dans mon jardin , ce qui occasionne de belles bagarres pour l’obtention du territoire .
    Et dans la soirée au milieu du lierre , chante le mâle de la Fauvette à tête noire …
    Voici la liste des oiseaux que je peux observer de chez moi .
    http://naturepassion.e-monsite.com/pages/mes-observations/janvier-2012.html

  11. Bernard dit :

    Ici en Franche-Comté, non seulement il est impossible d’entendre une fauvette à tête noire chanter en janvier mais il va falloir encore un bon mois pour voir rentrer la première de migration et deux mois pour voir arriver le gros de la troupe.

  12. Bernard dit :

    Un peu plus d’oiseaux ce week-end : peut être une dizaine de chardonnerets, une dizaine de verdiers et une dizaine de mésanges en plus.

  13. Luc de Belgique dit :

    Tu en as de la chance! Moi qui comptais sur les piafs à la mangeoire pour faire passer le temps durant mes six semaines de convalescence… En gros, je compte toujours les même dix moineaux et quatre mésanges. :sad:
    Même les nuages, je ne peux pas les compter: il n’y en a qu’un qui maintient désespérément les t° autour de 6, 7 degrés.

  14. claudine dit :

    mais, espliquez moi voir pourquoi la douceur du temps ferait que des familles entières d’oiseaux ne viendraient pas ? et pas juste des effectifs moindres dans chacune ? ici (Belfort), et à l’instant où j’écris, sont juchés fièrement sur la mangeoire : un rouge gorge et deux verdiers. C’est vrai que nous avons vu peu de pics épeiches, mais beaucoup de nonettes, sitelles et chardonnerets ! bah ! il est une espèce de petit nuisible que je vais m’appliquer à chasser en 2012 ! :wink:

  15. Christophe dit :

    Il y sans doute aussi eu une excellente fructification en 2011, et donc beaucoup de graines. Ça et l’absence de gel…

  16. Christophe dit :

    Si la mangeoire n’est pas assez garnie… Un magnifique reportage !
    http://videos.arte.tv/fr/videos/la_france_sauvage-6353284.html

  17. Etincelle dit :

    Justement, à environ 3 minutes de ce reportage, ce ne sont pas des mouettes rieuses qu’on voit ?
    La suite, ce sera pour demain car cela dure 89 minutes et il est déjà tard :sleeping:

  18. Christophe dit :

    Oui c’est bien ça. Je viens de voir la totalité de ce reportage qui n’est plus visible que pendant 6 jours a priori : un vrai grand bon moment sur le cycle de la vie.
    Je vous invite donc, si ce n’est fait, à le regarder sans tarder, le naturaliste comme l’esthète y trouveront leur compte.
    Beaucoup des espèces abordées ou des chants entendus ont fait l’objet d’articles de la part de Bernard : j’espère qu’il aura le temps de regarder !

  19. Bernard dit :

    J’ai regardé le premier quart d’heure du reportage, c’est très beau. Je regarderai la suite ce soir ou demain.

  20. Christophe dit :

    Un petit commentaire sur ce film.
    Le plus souvent, j’élimine de mes photos celles où il y a un fil électrique, une voiture, un déchet plastique, etc. Je photographie une nature dont je retire l’homme, et je me dis que c’est une erreur, car ce que je voudrais voir n’existe pas.
    Il y a quelques exceptions mais purement esthétiques : un moulin à vent derrière un Cygne chanteur à l’envol (ou sous un Faucon pèlerin), un Crabier chevelu perché sur un ponton, un Tarier pâtre sur un piquet de pâture, une hirondelle sur un toit… j’aime le bois et la pierre !

    Mais dans ce film j’aime beaucoup tous ces plans où l’homme et les traces de son activité sont visibles en arrière plan : un avion qui passe au-dessus d’un bouquetin, le feu d’artifice du 14 juillet qui accompagne un renard, la cigale au bord de l’autoroute, le satellite dans le paysage de rêve…
    Mais il y a bien sûr toutes ces images de pure sauvagerie qui m’ont bien fait oublier l’envahissement humain !

    Bon ben c’est l’heure, faut que je m’apprête à rejoindre la meute…

  21. Etincelle dit :

    Bonne idée de nous donner le lien de ce documentaire.
    Pour ma part, j’ai regardé la première moitié et espère pouvoir regarder l’autre ce soir.
    Tout est bien mais il y a des passages que j’ai particulièrement aimés : les aigrettes qui font des grands écarts sur la glace, les marmottes qui couinent dans leur long sommeil hivernal (je connais bien les marmottes mais n’avais jamais eu l’occasion de les voir pendant leur hibernation), le héron qui mange un poussin et se fait attaquer de toutes part. Mais le plus incroyable, c’est cette pêche à la mouche pratiquée par la lotte, poisson tellement fantastique (et délicieux :angel: ) qu’on a peine à croire qu’un tel monstre existe pour de vrai.
    Si on ajoute à tout ça la belle voix de Sophie Marceau (et oui, elle cumule, il n’y a pas que ses seins qui sont beaux), c’est un plaisir de regarder ce reportage.

  22. Etincelle dit :

    Voilà, j’ai tout regardé. Ma foi, c’était bien beau :wub:
    Ceci dit, faut quand même avoir du temps !
    Pour ceux qui apprécient ce genre de documentaires, il y a les films de Anne et Erik Lapied qu’on peut se procurer en DVD
    http://www.lapiedfilm.com/index.php?option=com_content&view=article&id=56&Itemid=79
    J’adore :wub:
    Faut dire que c’est tout tourné en montagne :wink:

  23. Bernard dit :

    Oups … quand tu as dit « voilà, j’ai tout regardé. Ma foi, c’était bien beau » je pensais être sur l’article de Mélenchon. Mais ça m’étonnait … jusqu’au moment où je me suis rendu compte de ma méprise ! :wink:

  24. Luc de Belgique dit :

    Réaction tardive au reportage Arte proposé par Christophe. Plaisir absolu de voir défiler une année complète de la nature au travers de si belles images. Mais…
    Comme en écho à mon commentaire à propos des frontière géo-politiques, sur la page Mélanchon, le texte explicatif était lourdement ponctuer de « France, La France, Toute la France ». Bon Dieu de merde, qu’est ce que la France a à voir avec le cycle des saisons et les forces de la nature? Autant j’ai aimé la transversalité des biotopes, autant je suis exaspéré par l’idée sous-jacente (même si je sais que personne ne pense ça) que le phénomène s’arrête dès qu’on passe la frontière…

  25. Bernard dit :

    C’est vrai que lorsque je suis en France je vois des oiseaux partout et que dès que j’entre en Belgique je vois des pancartes indiquant des brasseries partout ! Contrairement à ce que tu penses, Luc, la nature s’arrête effectivement à la frontière. :wink:

  26. Bernard dit :

    Plus sérieusement : l’idée sous-jacente de ce film est peut-être de dire : pas besoin de partir en vacances loin, la nature est là, chez nous en France, et c’est une belle nature.
    Un film belge aurait pu dire exactement la même chose pour les Belges.
    Globalement, ce discours me va donc plutôt bien.
    Pour Mélenchon et son côté « France », on en reparlera sur ce blog.

  27. Bernard dit :

    Je parlerai dans les temps qui viennent d’un poste d’observation aux rapaces qui été construit par un groupe de joyeux lurons (Nico, Dan, Christophe, Michel, Roland, François et moi-même).
    C’est avant tout un lieu adapté à photographier les rapaces. Mais du tournesol et des boules de graisse ont été mis devant cet affût en lisière de forêt (loin des habitations). Le nourrissage n’a commencé qu’en janvier et il y a déjà 15 espèces, mais toutes en faible nombre (sauf les pinsons des arbres et les mésanges bleues). Voici les effectifs notés :
    – mésange bleue (environ une douzaine, nombre précis difficile à déterminer)
    – mésange charbonnière (environ 5-6 individus)
    – mésange nonnette : 1
    – rouge-gorge : 2 (avec nombreuses bagarres territoriales)
    – moineau friquet : 1
    – gros-bec : 1 femelle
    – pinson du nord : 1 femelle
    – geai des chênes : 1
    – buse variable : 1
    – étourneau sansonnet : 4
    – verdier d’Europe : 3
    – merle noir : 1
    – buse variable : 1
    – pic mar (belle suprise !) : 1
    – accenteur mouchet : 1 (probablement une femelle).
    Effectifs donc très faibles malgré le froid persistant (- 14°C le matin).

  28. Etincelle dit :

    C’est bizarre ! :wassat:
    D’habitude, plus il fait froid et plus les oiseaux viennent vers mes mangeoires.
    Mais là, depuis hier matin, ils ne viennent quasiment plus. Il faut dire qu’il fait beaucoup plus froid que les autres hivers alors peut-être sont-ils carrément partis sous des cieux plus cléments. Ce grand vent du nord glacial qu’on appelle le mistral en vallée du Rhône les a peut-être chassés.
    En franche-Comté où il doit faire encore plus froid qu’ici, qu’en est-il ?

  29. Bernard dit :

    Je pense que globalement, les effectifs d’oiseaux dans la nature sont assez faibles cet hiver.
    Ici, il y a plein d’oiseaux qui fréquentent habituellement les postes de nourrissage qui ne viennent pas (ou quasiment pas) cet hiver. C’est un peu la cata pour les tarins, les pinsons du nord et les gros-becs. Pour le reste, effectifs très moyens. Ce que je n’arrive pas trop à comprendre c’est que l’on voit des oiseaux (un gros-bec, quelques tarins de temps en temps, un pinson du nord …) qui viennent au poste de nourrissage mais qu’on ne voit qu’une fois, ils ne reviennent pas les jours suivants. J’ai l’impression que mes deux postes de nourrissages n’arrivent pas à fidéliser les oiseaux et c’est la première fois que ça m’arrive. :angry:

  30. Luc de Belgique dit :

    Idem ici: pas un chardonneret, pas un pinson du nord, pas un gros bec. Et pas de grive non plus, pourtant, elles sont dans les campagnes… en tout cas, les litornes.

  31. Bernard dit :

    Il y a également des litornes dans la campagne franc-comtoise en ce moment. Ceux qui font du nourrissage avec des pommes en ont quelques-unes dans leur jardin.

  32. Yves dit :

    J’ai fait une petite étude sur 3 jours pour observer la fréquentation de la mangeoire derrière la maison .
    Le Merle noir et l’Accenteur mouchet sont présent une bonne heure avant le levé du soleil . Ensuite arrivent la Mésange bleue et le Rouge-gorge . Vers 9h00-9h30 le Verdier d’Europe et le Pinson des arbres viennent se goinfrer ( verdiers dans la mangeoire , pinsons au sol ) . Vers 10h00-11h00 la Mésange charbonnière et le Bouvreuil pivoine ( celui-ci tourne autour de mangeoire mais n’y vient pas !) sont présent ainsi que la Fauvette à tête noire sur les pommes . Quelques autres espèces font juste un passage en fin de matinée comme : La Tourterelle Turque , le Moineau domestique et le Troglodyte mignon .En début d’après midi , c’est au tour de la Grive musicienne et de l’Etourneau sansonnet de venir picorer quelques graines au sol . Vers 16h00-17h00 , les verdiers , les mésanges bleues et les pinsons des arbres reviennent faire le plein avant de disparaître du jardin vers 18h00. Le seul qui reste autour de la mangeoire du levé au couché du soleil est l’Accenteur mouchet ( ils sont sept ce matin !! )

    Allez , le temps à l’air super aujourd’hui (même s’ il ne fait que 3° … à la limite du supportable pour un Breton du sud !! ) , je vais rendre visite à ma Grue cendrée , au Courlis cendré et autres limicoles avec comme mélodie le tambourinage du Pic épeiche .
    J’ai la chance d’avoir l’Aven auprès de chez moi !!!
    :wink:

  33. Etincelle dit :

    En ce moment, il y a une pie (quel bel oiseau!) qui picore des graines de tournesol sous une de mes mangeoires.
    C’est la première fois que je vois une pie le faire !

  34. Bernard dit :

    Cela fait 35 ans que je nourris des oiseaux (mais aussi des mammifères) en hiver et j’ai également constaté que certaines espèces qui ne consommaient pas de tournesol le font maintenant :
    – le merle noir
    – le pic mar
    – le geai
    – l’écureuil
    J’ai vu apparaître ce nouveau comportement au début des années 2000 pour le geai, en 2003 pour le merle noir, vers 2008 pour l’écureuil et pendant l’hiver 2010/2011 pour le pic mar. Il me semble aussi, mais mes souvenirs sont lointains, que les premiers pics épeiches que je nourrissais à la fin des années 70 ne consommaient pas de tournesol à cette époque-là.

  35. Yves dit :

    J’ai bien peur que cette vague de froid fasse de gros dégâts sur beaucoup d’espèces d’oiseaux comme le Martin pêcheur . Un grand nombre de Bécasses des bois et ont été retrouvées mortes en ce début de semaine . Ainsi que des turdidés .
    :sad:

  36. Christophe dit :

    Premier tarin aujourd’hui.
    Je partage les craintes de Yves : les hivers congelos (1985 et 1986 si ma mémoire est bonne) avaient fait bien du mal aux populations de Martin-pêcheur d’Europe, et avaient éradiqué les rares Bouscarles de Cetti franc-comtoises. :cwy:

  37. Christophe dit :

    Et il me semble que le Héron gardebœufs avait aussi bien souffert en Camargue, vu l’extension de l’espèce, les effets seront sans doute importants.

  38. Bernard dit :

    Christophe, je confirme les dates, les deux mois les plus froids que j’ai connus ont été le mois de janvier 85 et le mois de février 86 (j’ai eu près de 35 espèces d’oiseaux au poste de nourrissage ces années-là, dont l’autour, le busard saint-martin et … le râle d’eau !).
    C’est en janvier 85 que la population de hérons garde-boeufs s’est effondrée en Camargue (j’y étais au tout début de la vague de froid).

  39. Etincelle dit :

    Je me souviens bien du mois de janvier 1985. Mes enfants avaient 3 mois et je les promenait dans leur double landeau bien couvert de couvertures par -18° (à Valence, ce n’est quand même pas courant !). Quand on veut que ses garçons deviennent moniteurs de ski, on les habitue tous petits au froid ! :devil:
    Assez parlé de mes zozios à moi …
    Pour revenir aux autres, je crois que j’ai compris pourquoi mes mangeoires ne se désemplissaient pas ces derniers jours. En fait, des oiseaux, il y en a encore beaucoup et hier après-midi, je les ai vus. Ils étaient tous par terre, sous la mangeoire. Comme cette semaine il y a grand vent, les mangeoires se balancent et je me dis que les oiseaux ne doivent pas aimer. Les mésanges ne sont pas trop gênées parce qu’elles se posent à peine et restent juste le temps d’attraper une graine mais les chardonnerets qui ont l’habitude de rester scotchés un bon moment sur la mangeoire étaient tous au sol en-dessous.
    Vous croyez que c’est l’explication ?
    Autre bizarrerie …
    J’ai cru que cette année il n’y avait pas de pinson du nord car je n’en voyais pas un seul vers ma mangeoire devant la maison. Je pensais que le froid les avait chassés plus au sud. Mais en fait, ils sont tous à la mangeoire derrière la maison alors que les autres hivers, ils viennent indifféremment aux deux postes de nourrissage.

  40. Bernard dit :

    J’ai remarqué que lorsque le vent est fort, il y a moins d’oiseaux, sans doute parce que les oiseaux contrôlent alors moins leur vol et échappent alors plus difficilement à l’épervier (en 35 ans de nourrissage, je remarque que l’épervier est l’un des oiseaux les plus réguliers, il n’a jamais manqué un seul hiver).
    Pour le pinson du nord, ses effectifs semblent faibles sur toute la France (on est loin des concentrations de plusieurs millions d’individus).

  41. Etincelle dit :

    Pardon, je ne parlais pas des pinsons du nord que je n’ai pas du tout vus cette année mais des pinsons des arbres. Désolée pour l’erreur.

  42. Bernard dit :

    A priori, tu confonds aussi le café et la bière au p’tit déj, c’est ça, non ?

  43. Yves dit :

    D’après une équipe de chercheurs du Musée des sciences naturelles de Barcelone . Les oiseaux les plus beaux sont aussi les plus malins !!
    :wassat:
    http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/02/13/les-oiseaux-les-plus-beaux-sont-aussi-les-plus-intelligents-229336

  44. Bernard dit :

    Deux milans noirs et un milan royal au poste de nourrissage derrière la maison ! :wub:

  45. Bernard dit :

    Quelques dernières graines de tournesol mises à la mangeoire, suivies d’une bonne surprise : 3 serins cinis sont aussitôt arrivés.
    Il y a plusieurs années que je ne n’avais pas eu cette espèce au poste de nourrissage.

  46. Christophe dit :

    Il y a plus d’un mois que je ne nourris plus, les températures étant redevenues chaudes.
    D’ailleurs on ne chauffe presque plus la maison non plus, il fait de nouveau sec.
    On est reparti sur le scénario météo de l’an passé ?
    http://climat.meteofrance.com/content/2012/2/26499-48.pdf

  47. Etincelle dit :

    Je remplis encore les mangeoires et elles se vident toujours assez vite.
    Faut-il arrêter ?
    Les oiseaux trouvent-ils suffisamment de graines dans la nature à cette époque où les plantes sont seulement en fleurs ?

  48. Bernard dit :

    En temps normal, je préconise de ne commencer à nourrir les oiseaux qu’en janvier (sauf vague de froid précoce dès décembre) et de n’arrêter qu’au début avril car les oiseaux de la famille des fringilles (verdiers, chardonnerets …) qui sont granivores ont beaucoup de mal à faire la jonction avec la saison suivante, contrairement aux mésanges qui modifient leur régime alimentaire dès le début du printemps (elles passent de la consommation de graines à la consommation de chenilles). Il y a certaines années où la première quinzaine d’avril reste encore difficile pour les fringilles.
    Par contre, les conditions climatiques sont tellement différentes cette année que ma pratique habituelle de nourrir jusqu’au début avril est sans doute remise en cause. J’ai donc pratiquement arrêté depuis 15 jours, n’ayant fait que rajouter une ou deux poignées de tournesol tous les 2 ou 3 jours. Il y aura encore une poignée de tournesol demain car je compte photographier le serin ce week-end mais après c’est fini.

  49. Etincelle dit :

    Les verdiers, chardonnets etc trouvent ce qu’il leur faut en ce moment dans la nature dis-tu.
    Qu’est-ce qu’ils trouvent à se mettre sous la dent ? (ou plutôt dans le bec ?)
    Est-ce que quelqu’un sait exactement ?
    J’ai regardé dans mon jardin et je n’ai pas vu grand chose comme graines déjà formées.

  50. Bernard dit :

    Pour répondre à ta question, on peut prendre l’exemple du chardonneret qui n’est pas complètement granivore. C’est vrai qu’il n’y a plus beaucoup de graines mais il en reste quand même un peu (graines de conifères par exemple). A ces quelques graines s’ajoutent en cette période de l’année des jeunes pousses, des bourgeons, des fleurs d’arbres fruitiers, mais aussi des insectes (petits coléoptères, diptères, chenilles et pucerons notamment). L’espèce est donc moins insectivore que les mésanges au printemps mais l’est quand même un peu. Les premières graines consommées au printemps sont des graines de tussilage, d’oseille, de salades qui montent …
    Affaire complexe que ce problème de nourriture !

  51. luc de Belgique dit :

    J’ai recommencé à nourrir les zozieaux Lundi dernier. L’effet sur les mésanges fut saisissant. 15 ou 20 mésanges (bleues, charbonnières, une nonnette et une huppée) ce qui est énorme pour mon jardin d »autant plus qu’elles sont présentes toute la journée.
    Pour le moment, je peux déjà ajouter le pic épeiche, les verdiers, moineaux domestiques, le geais, l’accenteur, le merle. J’attends encore Mon rouge gorge… :smile:
    L’affluence à la mangeoire reste pour moi un mystère. Pourquoi tant de mésanges? Il reste encore à manger, non?

  52. Yves dit :

    Luc , Dupdup est peut être passé par chez toi avec des mésanges plein son chapeau ?!?!
    :w00t:

  53. Christophe dit :

    Nourrissage commencé aujourd’hui, et les mésanges sont déjà là !
    Pour la quantité observée, Luc, l’explication est peut-être dans le nombre impressionnant de mésanges bleues observées en migration en Scandinavie et la tendance des mésanges à former des rondes en hiver.
    Mais la situation à la mangeoire est souvent difficile à décrypter. Je crois avoir déjà parlé de l’expérience de Pierre, bagueur qui œuvre sur le site de la maison de la nature de notre Dupdup. Il a bagué « ses » mésanges (charbonnières je crois), celles qui fréquentaient sa mangeoire, et s’est aperçu qu’il en observait très peu avec bague les jours suivants, malgré un marquage régulier. Ce que nous croyons être « nos mésanges », apparemment fidèles à la mangeoire, masquerait en fait des mouvements continus.
    3 espèces pour moi après deux petites heures de démarrage : Mésange bleue (la première !), rougegorge et charbonnière. A suivre.
    La semaine dernière, c’est une attaque de Milan royal (un migrateur tardif sans doute) qui a raté le chaton du voisin : confirmation aujourd’hui, aucun des trois ne manque à l’appel !

  54. Bernard dit :

    A mon travail, on a commencé de nourrir ce matin. C’est plus tôt que d’habitude mais j’encadre une formation sur le thème du nourrissage hivernal des oiseaux au début décembre et je tiens à pouvoir présenter de visu un maximum d’espèces.
    Je n’ai jeté qu’un coup d’oeil à la mangeoire mais a priori on a déjà 4 espèces : le chardonneret, la mésange charbonnière, la mésange bleue et la sittelle.

  55. Bernard dit :

    Quelqu’un (Christophe je crois) avait mis un lien vers une vidéo montrant une migration exceptionnelle de mésanges bleues dans les pays nordiques. Je recherche désespérément ce lien …

  56. Yves dit :

    Oui , j’avais mis cette vidéo sur l’article Mésanges à tire-d’ailes … Ça doit être assez impressionnant de se retrouver au milieu de ces oiseaux !!

  57. Christophe dit :

    Les deux premiers pinsons au nourrissage sont des pinsons du nord, c’est la première fois pour moi que cette espèce arrive avant son cousin, la sittelle ou d’autres espèces plus locales.

  58. Yves dit :

    Avec le froid qu’il fait en Franche-Comté , il doit y avoir du monde aux postes de nourrissage ?

  59. Bernard dit :

    Du monde, oui ! :wink:
    Mais relativement peu de diversité ! :angry:
    (je ferai le point ce week-end)

  60. Yves dit :

    Ok monsieur …. Chez moi c’est bien calme en nombre sauf lorsque les étourneaux arrivent à la mangeoire !

  61. Christophe dit :

    Le froid rapproche quelques espèces habituelles : grosbec, geai, bouvreuil.
    Le plus spectaculaire avec une limite pluie-neige située au-dessus de 300 mètres ce sont les effectifs de buses variable en plaine : souvent des groupes d’une vingtaine rassemblées à la chasse au ver de terre.
    Mais pas encore de jaseurs !

  62. Bernard dit :

    Femelle de bouvreuil vue à l’instant sous la fenêtre de mon bureau.
    Il y avait très longtemps (+ de 20 ans) que je ne l’avais pas vue à cet endroit.

  63. Yves dit :

    Un petit groupe de jaseurs se balade dans la ville de Brest depuis quelques jours !

  64. Bernard dit :

    Je n’étais pas là le week-end dernier, je bossais (hé oui … :angry: ), Joëlle me dit que le pinson du nord était à la mangeoire.
    Sylvain me dit par ailleurs qu’il voit l’épervier attaquer continuellement.

  65. EtiNcelLe dit :

    Et dans la Drôme ? …
    Beaucoup d’oiseaux, plus que les autres années il me semble, viennent se nourrir aux mangeoires (Je n’arrête pas de les remplir ! Pfff ! Quel boulot ! Sans compter le rat gris qui profite de ce qui tombe à terre et les souris qui entrent dans la mangeoire qui a perdu son couvercle) mais aucun pinson du nord pour l »instant. En fait, beaucoup de mésanges (bleues et charbonnières) , beaucoup plus que d’habitude.
    Sinon, les oiseaux habituels, verdiers, chardonnerets, pinsons des arbres … et accenteur mouchet.
    Par contre, aujourd’hui, quelque chose d’inhabituel …
    Faisans, petits passereaux, pies et même un écureuil ont déjà cogné à mes fenêtres mais aujourd’hui, c’était un pic vert. Je le vois (ou les vois ?) souvent autour de chez moi, mais jamais, jusqu’à aujourd’hui, aucun d’entre eux n’était venu jusqu’à cogner sur une des vitres de ma maison.
    Il parait que lorsque les oiseaux font ça, c’est qu’ils voient leur reflet sur la vitre et que cela les intrigue (Je crois bien avoir lu ça dans La Hulotte mais peut-être était-ce ailleurs ?). C’est sûrement faux. C’est sans doute qu’ils me font un petit coucou … :silly:

  66. Bernard dit :

    Deux buses hier sur des déchets de viande derrière la maison.

  67. Christophe dit :

    Et une dans ma cuisine !
    Je l’ai récupérée ce matin au bord de la route à 100 mètres de chez moi.
    Fracture ouverte à l’aile, elle ira rejoindre le centre de soin mardi.
    Elle n’a pour l’instant pas touché au morceau de beefsteak… Une proie trop grosse par rapport à ses habitudes ?
    :smile:

  68. Bernard dit :

    Si elle aime pas steak, essaye avec une cucurbitacée ! :w00t:

  69. Christophe dit :

    :tongue:
    J’ose quand même pas la prendre pour une courge !

  70. Yves dit :

    C’est un cas ta Buse à Steak !!
    :biggrin:

  71. Bernard dit :

    Tout ce qui est z’à steak m’exique beaucoup ! :biggrin:

  72. Christophe dit :

    J’ai compris pourquoi elle n’en veut pas : steak haché !

  73. francis dit :

    J’ai déjà recueilli une buse blessée et avant de l’amener au centre de soins je lui ai donné de la viande hachée qu’elle a avalé goulument. J’ai pensé que c’était bon signe mais elle est morte après l’opération. Le soigneur m’a dit que la viande lui avait été fatale ! Je ne sais plus pourquoi, mais il m’a fortement déconseillé de nourrir un rapace recueilli.

  74. Bernard dit :

    J’ai souvent nourri des rapaces, parfois sur de longues périodes, je ne l’ai jamais fait avec de la viande rouge, toujours avec des viandes blanches (par exemple escalope de dinde).

  75. EtiNcelLe dit :

    Et avec des escalopes de vautour dinde, ça marche ? :silly:
    http://www.leblogadupdup.org/2010/03/10/lurubu-a-tete-rouge/

  76. Christophe dit :

    Je l’avais oublié cet oiseau-poule !
    Francis, je pense que « ta » buse avait des problèmes internes, ce qui était sûrement un mauvais pronostic. Celle que j’ai récupéré a un problème à l’aile, je ne pense pas qu’elle soit touchée ailleurs, mais de toute façon, je ne la gaverai pas, elle devrait survivre jusqu’à l’opération. Merci pour ce conseil.

  77. Bernard dit :

    Il aurait fallu que ce soit le docteur Ma-Buse qui fasse le diagnostic ! :w00t:

  78. Bernard dit :

    Yeah !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Mésange huppée au poste de nourrissage ! :wub:

  79. Christophe dit :

    Des années que je ne l’ai pas vue au nourrissage…

  80. Yves dit :

    Déjà que j’ai du mal à l’observer dans le coin … Alors , à la mangeoire !! Mais bon , ne sait on jamais , j’ai bien eu pour la première fois la Mésange noire dans mon jardin en ce début de semaine !!
    :happy:
    http://naturepassion.e-monsite.com/pages/mes-observations/decembre-2012.html

  81. luc de Belgique dit :

    Ben les gars, pour une fois c’est en Belgique que ça se passe… :smile:
    Depuis que je nourris:
    Espèces quotidiennes ou presque
    -Mésange charbonnière
    -Mésange bleue
    -Sittelle
    -pic épeiche
    -geai
    -moineau friquet
    -verdier
    -rouge-gorge
    -pinson des arbres
    -tourterelle turque
    -merle noir
    -mésange nonnette

    Occasionnellement
    -Mésange huppée
    -mésange noire (première année)
    -accenteur
    -pinson du nord
    -troglodyte
    -pic vert
    -étourneau
    -épervier

    Ça fait déjà 20!
    Manque encore les chardonnerets, fréquents l’année dernière, le bouvreuil mais plutôt dans le jardin qu’à la mangeoire même et quelques grives de toutes sortes.
    Le plus remarquable c’était le nombre: jusqu’à 30 mésanges, souvent 20 quotidiennement.
    Je dis « c’était » car depuis une semaine, la ronde des mésanges a fortement diminué.

    Ha oui, j’oublie les grues, la nuit où je suis sorti pisser, mais je ne suis pas certain qu’elles étaient à la mangeoire… :smile:

  82. Bernard dit :

    19 espèces d’oiseaux et 2 espèces de mammifères pour l’instant :

    – mésange charbonnière
    – mésange bleue
    – mésange nonnette
    – mésange boréale
    – mésange huppée
    – pic épeiche
    – pinson du nord
    – pinson des arbres
    – corneille noire
    – geai des chênes
    – pie bavarde
    – verdier d’Europe
    – chardonneret
    – verdier d’Europe
    – rouge-gorge
    – épervier d’Europe
    – buse variable
    – merle noir
    – sittelle

    – mulot sp
    – écureuil

  83. luc de Belgique dit :

    Bernard, un truc que je trouverais chouette, c’est que chacun des blogueurs à Dupdup, puisse montrer en photo leur coin nourrissage.
    La cantine chez Yves, sent-elle déjà la mer ? La souris d’étincelle doit-elle grimper dans un arbre pour entrer dans la mangeoire? Et l’épervier de Christophe, par où attaque-t-il?

  84. Bernard dit :

    Si chacun m’envoie une photo, je veux bien … :wink:

  85. Christophe dit :

    Idée sympa, faut que je pense à faire l’image, une autre façon de concrétiser les liens sur le blog… Mais je n’ai toujours pas fait ma liste de graines.
    Les vacances vont m’y aider !
    Pour l’épervier, c’est en général une attaque de l’ouest (un Breton ? :wink: ), une belle pagaille, et parfois une halte sur le toit du voisin. Faudra que je fasse un plan large !

    Liste d’oiseaux vus ou entendus depuis la maison (depuis 2 ans que j’y suis) :
    Une * pour la mangeoire ou sa proximité (bouvreuil…) sur 2 ans.
    *Accenteur mouchet
    Bergeronnette des ruisseaux
    Bergeronnette grise
    *Bouvreuil pivoine
    Bruant zizi
    Buse variable
    Faucon crécerelle
    Caille des blés
    *Chardonneret élégant
    Choucas des tours
    Chouette hulotte
    Corbeau freux
    Corneille noire
    Coucou gris
    Effraie des clochers
    *Etourneau sansonnet
    *Epervier d’Europe
    Faisan de Colchide
    *Geai des chênes
    Gobemouche noir
    grand Corbeau
    Grive draine
    Grive musicienne
    *Grosbec casse-noyaux
    Grue cendrée
    Hirondelle de fenêtre
    Hirondelle rustique
    Huppe fasciée
    Linotte mélodieuse
    Locustelle tachetée
    Loriot d’Europe
    Martinet à ventre blanc
    Martinet noir
    *Merle noir
    Mésange à longue queue
    *Mésange bleue
    *Mésange charbonnière
    *Mésange nonnette
    Milan noir
    *Milan royal
    *Moineau domestique
    *Pic épeiche
    Pic épeichette
    Pic noir
    Pic vert
    *Pie bavarde
    Pigeon ramier
    *Pinson des arbres
    *Pinson du nord
    Roitelet huppé
    Roitelet triple bandeau
    Rossignol philomèle
    *Rougegorge familier
    Rougequeue noir
    Rougequeue à front blanc
    *Sittelle torchepot
    *Tarin des aulnes
    Torcol fourmilier
    *Tourterelle turque
    *Troglodyte mignon
    *Verdier d’Europe

  86. Yves dit :

    Chez moi , au poste de nourrissage c’est simple , j’avais deux oiseaux … !! Deux mâles fauvettes à tête noire ! Les autres espèces , devaient attendre que ces deux-là aient le dos tourné pour approcher des précieuses graines .
    Mais j’ai trouvé le truc pour éloigner de la mangeoire à graines ces deux gendarmes ! Ce qui les intéresse c’est les boules de graisse et les pommes … J’ai donc placé celles-ci dans un autre coin du jardin à l’opposé des graines et le tour est joué ! Verdiers , mésanges , accenteurs , pinsons et autres peuvent enfin venir se nourrir sans problème !!
    Mais bon , comme ce matin il fait 15° , il n’y a pas grand monde au restaurant ! Ils doivent être à la plage …
    :smile:

  87. Bernard dit :

    Pour la première fois, j’ai acheté un pain de graisse aux insectes ! Les oiseaux en sont très friands et c’est sur ce type de nourriture qu’est arrivée la mésange huppée.

  88. Bernard dit :

    Calme plat au poste de nourrissage ce matin.
    Les zoziaux, z’ont dû encore s’bourrer la g… hier soir ! :whistle:

  89. Bernard dit :

    Gros-bec hier sur le rebord de la fenêtre, c’est le premier de l’hiver. :smile:

  90. Adrien dit :

    un pic vert chante depuis ce matin autour de ma maison.

  91. Bernard dit :

    J’ai noté « le rire » du pic vert la veille de Noël. Le même jour j’ai également entendu ma première grive draine chanter. Le 2 janvier, c’était au tour du pigeon ramier.

  92. Yves dit :

    C’est vrai que ça chante pas mal depuis quelques jours !
    Pouillot véloce , Mésange charbonnière , Accenteur mouchet , Pigeon ramier et Tourterelle turque s’en donnent à cœur joie !
    Par contre , pas beaucoup d’oiseaux au poste de nourrissage ! Températures douces pour la saison .

  93. Bernard dit :

    Ah oui, j’avais oublié aussi la tourterelle turque.
    Peu d’espèces d’oiseaux au poste de nourrissage, mais beaucoup de mésanges.
    Ici, les premières fauvettes noires ne seront là que courant mars.

  94. EtiNcelLe dit :

    Au poste de nourrissage chez moi ?
    Ben, comme d’habitude sauf que maintenant, il y a en plus un drôle d’oiseau …
    Il ne vole pas (donc se contente des graines tombées au sol) …
    Il a une grande queue …
    Il est tout gris …
    Alors, c’est quoi ce drôle d’oiseau ?
    (Bernard, tu sais déjà alors ne dis pas tout ! :wink: )

  95. Bernard dit :

    Quelqu’un a-t-il des bouvreuils au poste de nourrissage ?

  96. Christophe dit :

    Plus aucun !
    De toute façon, ils sont plus « autour » du poste que réellement au poste.
    A noter que la douceur a réveillé quelques bourgeons, de quoi les sustenter ailleurs, j’en ai entendu plusieurs dans les bois alentours.
    Mais janvier pointe son froid museau…

  97. Bernard dit :

    Les parents d’un collègue habitent dans les Vosges et ont plusieurs bouvreuils au poste de nourrissage. Il est probable que je fasse le déplacement en février spécialement pour les photographier.

  98. luc de Belgique dit :

    Ici, pas de nouvelle. Pourtant chaque année ils sont au jardin, même si comme chez Christophe, ce n’est pas vraiment au nourrissage mais plus dans les plantes de bord de marre, 10 m plus loin.

  99. luc de Belgique dit :

  100. luc de Belgique dit :

    M…, je patauge et à nouveau mis deux r à « mare » :angry:
    Trop crevé, je vais me coucher… :sleeping:

  101. Bernard dit :

    Bonne nuit Luc ! :sleeping:

  102. Bernard dit :

    Lorsque n’ai commencé de m’intéresser aux oiseaux (1976), je voyais des bouvreuils partout. Jamais je n’aurais imaginé qu’il deviendrait aussi peu commun. En trente ans de nourrissage intensif des oiseaux en hiver, je ne l’ai vu au poste de nourrissage qu’à 5 ou 6 reprises. :angry:

  103. Yves dit :

    Pour ce qui est du bouvreuil à la mangeoire , pour l’instant … Non ! Et c’est même très rare ici de pouvoir l’observer au poste de nourrissage . Par contre , il y a des endroits autour de chez moi où il est bien présent . Il y a 15 jours j’ai pu en compter 18 dans un bosquet de saules .

  104. Bernard dit :

    Scène incroyable observée à l’instant : la femelle d’épervier vient de capturer une femelle de pic épeiche devant la maison. Elle est en train de dépecer sa proie !

  105. Bernard dit :

    Je suis encore sous le coup de cette scène : c’était « mon » pic épeiche, celui qui semblait intéressé par les noix et noisettes sur ma main et qui est venu à un mètre de moi la semaine dernière ! :angry: :alien:

  106. francis dit :

    Bernard des bouvreuils j’en ai plein ici mais surtout en été. Bouge pas je t’en envoie.

  107. Bernard dit :

    Reçus 5 sur 5 !
    Je les photographie, en fais un article pour le blog, et te les renvoie.
    C’est toujours autant que tu auras économisé en graines ! :biggrin:

  108. Luc de Belgique dit :

    Depuis quelques jours, je jette de temps en temps une poignée de graines en mélange dans la pelouse. Ce matin, recors battu de présence de tourterelles turques: 15!!!
    Ca va finir par me coûter bonbon cette affaire… :smile:

  109. Bernard dit :

    ça fait 50 ans qu’elles ont émigrées chez vous et vous ne les avez toujours pas naturalisées ? Elles s’appellent toujours « turques » ? Chez vous, ça va plus vite si on s’appelle Depardieu … :w00t: :w00t: :w00t:

  110. Luc de Belgique dit :

    :w00t: Connard…

  111. Christophe dit :

    Oui mais les tourterelles, ils les prennent 5 par 5 et les Gérard 2 par 2.

  112. luc de Belgique dit :

    C’est la folie à la mangeoire, ce matin. Deux corneilles noires fréquente maintenant le nourrissage et arrivée tardive mais trois d’un coup, des gros becs! :smile: Ça fait 22 espèces pour la saison. Je ne compte plus les verdiers (min. 15). Bientôt le bouvreuil que j’ai entendu siffler dans le fond du jardin? :smile:

  113. Bernard dit :

    Arrivée également du gros-bec et d’une petite bande de chardonnerets au poste de nourrissage devant la fenêtre de nos bureaux.
    Par contre, toujours pas de présence du verdier.

  114. Bernard dit :

    Concernant les bouvreuils, il est possible qu’il y ait pas mal d’hivernants mais que ceux-ci trouvent de la nourriture sans avoir besoin de venir au poste de nourrissage. Car le temps doux des derniers temps a favorisé le gonflement de certains bourgeons dont ils se nourrissent.

  115. gauthier dit :

    trois mésanges à tête noire sur mon balcon au troisième étage

  116. Bernard dit :

    Il n’y a pas de mésange appelée spécifiquement « à tête noire ».
    A mon avis, il s’agit très probablement d’une mésange nonnette. Mais il peu aussi s’agir de la mésange boréale (qui ressemble beaucoup à la nonnette) ou de la mésange noire.

  117. gauthier dit :

    mésange nonnette assurément
    merci
    :wink:

  118. Christophe dit :

    La Mésange à tête noire est une espèce américaine, celle des vidéos polémiques de nourrissage sur main en plastique !

  119. Bernard dit :

    Une autre espèce d’oiseau américaine qui semble poser souci aux ogres libéraux destructeurs de la planète :
    http://ecologie.blog.lemonde.fr/2013/01/15/cet-oiseau-qui-se-met-en-travers-du-gaz-de-schiste-aux-etats-unis/

  120. Fifitoucourt dit :

    Pour l’instant, c’est plutôt l’oiseau en question qui semble avoir des problèmes, non ? :ermm:

  121. Yves dit :

    C’est ce qui s’appelle avoir les boules !!
    :smile:

  122. Christophe dit :

    Impossible de passer à côtés des charmes de cette bête, je crois que Berlusconi fréquente une Ukrainienne qui lui ressemble beaucoup. :tongue:

    Une excellente source pour connaître le statut des espèces menacées, c’est lUICN, en voici le résultat pour ce fameux Tétras de Gunnison, une espèce en danger effectivement :
    http://www.iucnredlist.org/details/160030035/0

    Je vous déconseille de jeter un œil à la liste complète, elle est vertigineuse, et on y trouve aucun Homo sapiens. Bizarre…

  123. EtiNcelLe dit :

    Je n’avais jamais entendu parler de ce Tétras de Gunnison (Centrocercus minimus) ou encore Gunnison Sage-Grouse en anglais …
    http://birds.audubon.org/species/gunsag
    Quelle différence y a-t-il avec le Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus) ou encore Greater Sage-Grouse?
    http://www.ec.gc.ca/soc-sbc/oiseau-bird-eng.aspx?sY=2011&sL=f&sM=p1&sB=GRSG

  124. Christophe dit :

    Bonne question !!!
    En fait c’est la même espèce sauf que c’est plus la même. :blink:

    Explication…
    L’ancien Centrocercus urophasianus a été « splité », ça signifie que des différences assez importantes ont été observées (phénotype ou caractéristiques visibles du patrimoine génétique) et analysées (génotype, analyse de l’ADN) pour estimer que les sous-espèces reconnues auparavant devaient être élevées au rang d’espèce.

    L’ancien Centrocercus urophasianus est désormais séparé en C. urophasianus et C. minimus.
    http://www.birdlife.org/datazone/speciesfactsheet.php?id=30035

    Il est évident que c’est une affaire de portée limitée, et dont nous avons parlé récemment au sujet de la Corneille mantelée. Il y a peu (30 ans ?), elle formait même avec la Corneille noire la même espèce, avec deux sous-espèces, et on en est à distinguer des sous-espèces pour d’anciennes sous-espèces…
    Aujourd’hui, avec l’amélioration des connaissances, on a tendance à spliter un peu plus fort. Ça ne change pas grand chose au problème d’un point de vue taxinomique, mais c’est peut-être plus important du point de vue de la conservation de savoir qu’on ne pourra remplacer telle population par telle autre.
    On reconnaît bien des milliers de tomates, et je connais des jardiniers qui n’apprécieraient pas qu’on remplace leurs variétés chéries par une autre !
    Et des millions d’Asiatiques qui savent qu’ils ont perdu énormément de variétés de riz.

    Reste que cette histoire de splitage peut conduire à une augmentation artificielle du nombre d’espèces, et que la limite entre deux individus est toujours théorique. Et puis les cocheurs (une sous-espèce d’ornithologues qui tend à s’intéresser plus à la longueur de la liste d’espèces qu’il a observées qu’à leur protection) adorent le split : d’un seul coup d’un seul, ils ont une espèce de plus à leur compteur. C’est un débat de spécialistes dont les limites ont été bien cernées par Fifitoucourt et Francis. Craignons les dérives scientifiques autant que celles de la religion !

    Rassurez-vous, depuis l’holocauste, on s’est mis d’accord : il n’y a qu’une seule race humaine.
    Faudra t-il aller encore plus loin dans les atteintes aux écosystèmes pour reconnaître un seul enjeu valable : LE vivant ?

  125. Humeur moins le quart dit :

    Ne pas confondre :
    Avoir du pot dans le split (avis du cocheur)
    et
    Avoir un pote dans le slip (position du coucheur)
    :devil:

  126. EtiNcelLe dit :

    Merci Christophe pour cette réponse rapide et complète. :smile:
    Et ces oiseaux-là, ils viennent aussi vers vos mangeoires ? …

    :cwy:

  127. Christophe dit :

    Il y a des adeptes du base-jump ici aussi mais les dénivelés jurassiens se prêtent peut-être moins à cette activité que dans les Alpes…

    Pour les sensations fortes, je préfère même le piment !

  128. Fifitoucourt dit :

    Ouais, moins impressionnant depuis la citadelle… Ceux d’étincelles sont de grands malades… Où ils en ont marre de la vie… :cwy:

  129. Bernard dit :

    ça me dépasse ce genre de choses.
    Pour les sensations fortes, je préfère rester au lit !!!!!!!!!!!!!!! :wub:

  130. EtiNcelLe dit :

    Ah bon ? Ben dis donc ! La pauvre Joëlle !!! :w00t:

  131. Bernard dit :

    Cela dit, je suis très très impressionné par la prouesse technique (je parle de la vidéo d’Etincelle), même si ça me dépasse complètement !

  132. Bernard dit :

    Je n’étais pas là les jours derniers pour voir les oiseaux au poste de nourrissage mais Sylvain m’a dit qu’il y avait une arrivée de gros-becs et de pinsons du nord.

  133. luc de Belgique dit :

    Bouvreuil, chardonneret (enfin) et moineaux domestiques sont ajouter à ma liste. Ca fait 25. :smile:

    Toujours pas de grive par contre et comme je n’ai rien eu comme fruits, je ne les attends pas cette année. :sad: Je ne vois ni n’entends de grive nulle part dans le coin… et chez vous?

  134. Bernard dit :

    25 ?
    Je suis battu à plate couture … Les Franc-comtois n’ont qu’à aller se rhabiller !

    J’ai l’accenteur mouchet depuis quelques jours. Tout à l’heure, il y avait une buse derrière la maison sur des déchets de viande.

    La grive draine chante régulièrement depuis trois semaines. Il y a par ailleurs de belles petites bandes de litornes, l’une d’entre elles est venue manger des pommes devant la cabane en lisière de forêt.

    La neige a presque tout fondu dans la nuit ! :angry:

  135. francis dit :

    Dis Bernard tu fais la gueule parce que la neige fond ? Ici on s’en sort pas et on a pas trop l’habitude. Heureusement que je peux bosser chez moi, je n’ai pas pu bouger la semaine passée et cette semaine s’annonce plutôt pire….. Ce matin j’ai entendu des coups de fusils juste derrière chez moi. Ils pourraient s’abstenir ces c… quand le temps est aussi rude.
    Il y a une chouette effraie qui visite régulièrement ma grange est-il utile de lui donner à manger et quoi ?

  136. Bernard dit :

    Non, impossible pour la chouette effraie, elle ne mange que des animaux vivants, campagnols et musaraignes principalement.

  137. Bernard dit :

    Depuis quelques jours : arrivée d’une quinzaine de moineaux friquets au poste de nourrissage derrière la maison. :wink:

  138. Christophe dit :

    Grrr… Une espèce jamais vue à la maison, pourtant, ce n’est pas faute de moineaux !

  139. Bernard dit :

    C’est une espèce que j’ai toujours eue au nourrissage, mais les effectifs sont bien moins importants qu’autrefois.

  140. Christophe dit :

    Eh oui, les effectifs diminuent et beaucoup de communes ne le comptent plus comme nicheur. A propos d’hôtes rares, les jaseurs ont fait leur apparition en Franche-Comté (deux ce matin dans deux communes voisines avec 3 et 15 individus) avec des observations qui se multiplient. Surveillez les boules de gui et les arbustes à baies, vous aurez peut-être l’occasion de découvrir ce petit bijou…
    http://www.oiseaux.net/photos/jules.fouarge/jaseur.boreal.1.html
    Je vais de ce pas aller chercher la petite bête…

  141. Humeur grivoise dit :

    Sur les boules de Guy ?
    Je l’appelle tout de suite pour qu’il se méfie ! :biggrin:

  142. Christophe dit :

    J’ai repensé à ma petite phrase cet après-midi en me disant non, il ne va pas la faire ?! :shocked:
    Un Jaseur boréal à quelques kilomètres de chez moi… Désolé pour notre Belge préféré, mais je l’ai vu se nourrir dans une boule de gui !

  143. Yves dit :

    Ce soir , un oiseau étrange dans mon jardin … Un Rougegorge à longue trompe !!
    A moins que je me trompe ?
    :wink:
    http://i11.servimg.com/u/f11/11/81/94/65/rouge_11.jpg

  144. Christophe dit :

    Ce serait pas plutôt une Avocette des buissons ?

  145. Bernard dit :

    Un bec à retrousser les jupons des jeunes filles rouge-gorges ! :whistle:

  146. Yves dit :

    Celui-ci m’a demandé si je voulais bien prendre un dernier ver avec lui !!!
    :biggrin: :sick:

  147. Bernard dit :

    Hé hé, milan royal au poste de nourrissage derrière la maison. :wub:
    Il était 14H10 exactement. C’est le premier de la saison.
    Le milan royal est le premier migrateur à revenir, je vois toujours le premier à date fixe entre le 10 et le 15 février (cela dit il hiverne ça et là en Franche-Comté à la faveur de quelques conditions favorables mais pas à ma connaissance dans la vallée de l’Ognon).
    Quand le milan royal arrive, c’est pour moi le début d’une nouvelle saison …

  148. Bernard dit :

    6 buses variables hier en fin de journée au poste de nourrissage installé à 10 mètres de la maison ! :wub:

  149. luc de Belgique dit :

    Deux bruant jaune à la mangeoire ce matin. Du cinq étoile pour moi!
    :smile: :smile: :smile: :smile: :smile:

  150. Bernard dit :

    Aucun bruant mais en général, quand il vient devant la cabane, c’est seulement en mars.

  151. Bernard dit :

    J’avais eu le bruant jaune l’an passé au poste de nourrissage, il n’y était pas venu depuis … 28 ans !
    http://www.leblogadupdup.org/2012/03/19/la-cabane-aux-oiseaux-4/

  152. Bernard dit :

    Depuis hier, j’ai dix buses aux postes de nourrissage : 6 derrière la maison et 4 devant la cabane en lisière de forêt.

  153. luc de Belgique dit :

    Et le milan, il est revenu?
    Ici, je rajoute une 27ème espèce pour l’hiver: Tarin des aulnes. :smile: Je ne pense pas en avoir déjà vu dans le jardin. Et celui-ci béquetait par terre avec les pinsons et les verdiers. Je l’imaginais plus à une suspension…

  154. Bernard dit :

    Non, le milan n’est pas revenu mais il a survolé trois fois la viande mise à son intention : une fois derrière la maison, deux fois à la cabane.

  155. Christophe dit :

    Une vidéo étonnante qui montre une charbonnière prédatrice. :blink:
    http://www.iltasanomat.fi/videot/kotimaa/vid-1288538785461.html

  156. Yves dit :

    Ces jours-ci , certaines personnes de ma région , sont surpris par le nombre de tarins des aulnes à leur poste de nourrissage ! Chez moi ce sont les verdiers et les pinsons des arbres qui sont en grand nombre depuis 2 jours .

  157. EtiNcelLe dit :

    Maintenant, on met des films d’horreur sur le blogadupdup ? Mais où va-t-on ? :sad:
    Franchement, la vidéo postée par Christophe fait presque peur …
    Qu’une petite mésange que l’on pense inoffensive en vienne à perpétrer un tel crime …
    Encore un peu et le film d’Hitchcock sera d’actualité ! :cwy:

  158. Bernard dit :

    Arrivée d’une trentaine de tarins aujourd’hui à mon poste de nourrissage (il y en avait déjà quelques-uns les jours derniers). :wub:

  159. luc de Belgique dit :

    C’est vraiment étonnant de voir comme de Franche comté à la Bretagne en passant par la Belgique, les observations à la mangeoire se ressemblent. Ça donne aussi une idée du nombre considérable d’oiseaux qu’une année peut compter pour une espèce.
    L’exemple des gros becs me paraissait déjà impressionnant. Quasi inconnu dans mon jardin les années précédentes, ils étaient six ce matin!

  160. Gigi dit :

    J’aime beaucoup votre blog, trés enrichissant! notamment grâce aux vidéos
    Pour la charbonniére, on m’avait dit qu’elle pouvait être féroce…
    Merci de nous faire partager vos connaissances

  161. Christophe dit :

    J’attendais un pour voir si la juste observation de Luc concernant la simultanéité de nos observations se vérifierait… Eh bien tout bon Luc ! :wink:
    Aucun tarin jusque là au nourrissage (à part le mien quand je garnis les mangeoires), et 4 aujourd’hui.
    Par contre, malgré les noix et les noisettes, aucun écureuil…

  162. Bernard dit :

    Je l’ai déjà dit mille fois sur ce blog : la période la plus critique pour les oiseaux est la fin de l’hiver et le début du printemps, en raison de la difficulté pour un certains nombre d’espèces (notamment granivores) à faire la jonction avec la saison suivante (il n’y a plus de graines disponibles dans la nature). Il m’est donc rarement arrivé d’arrêter de nourrir les oiseaux avant le 1er et généralement je rajoute encore chaque jour quelques poignées de graines jusqu’au 15 avril.
    En ce moment le temps est au froid et hier mes mangeoires ont battu le record de consommation de graines (il n’y en a jamais eu autant de consommées en une seule journée). Peut-être que je referai encore un article sur le sujet.

  163. francis dit :

    Peut-être pourriez vous (les pros) nous donner une liste de graines ? Ne connaissant pas grand chose je prends mon mélange spécial pigeon : que des graines « nobles » que je mélange à du blé ou de l’orge (pour les pigeons). Je tamise pour retirer les graines de pois qui ne sont pas consommées, sauf par les tourterelles.
    Voilà donc ce qui reste :
    Milo, Dari blanc, Cardy, Vesces, Avoine pelée, Millet blanc, Millet jaune, Colza noir, Sarrasin, Graines de tournesol striées
    Je vous demande cela car les mésanges trient beaucoup, mais les autres, surtout les pinsons et les merles récupèrent le reste.

  164. Bernard dit :

    Presque toutes les espèces que j’attire, c’est avec du tournesol bio acheté chez un producteur local bio (1€ le kilo).
    Je pense que le mélange que tu mets peut-être éparpillé sur le sol, quelques poignées seulement par jour.
    La nourriture de base, c’est quand même le tournesol.

  165. Yves dit :

    Alors que j’étais au potager , j’ai eu une belle surprise cet après-midi !! Au dessus du champs qui borde mon jardin … Un joli mâle Busard Saint-martin !! Malheureusement il est passé trop près du nid de Corneille noire et a été chassé de là sans modération !!!
    http://naturepassion.e-monsite.com/pages/mes-observations/mars-2013.html

  166. Christophe dit :

    Yves, je suis allé sur ton blog où je voulais laisser un commentaire, mais des pubs masquent le code à recopier… :angry:
    Je voulais répondre à ta question à Bernard ( :whistle: ) qui demandait si le Tarier pâtre était sédentaire chez nous…

    Voilà la réponse que je souhaitais apporter (sorry Dupdup, j’ai dégainé le premier, ce qui n’est pas si fréquent, tu faiblis cow-boy :pinch: ) :
    Tu penses bien que non ! Il est possible de trouver un Tarier pâtre en hiver en Franche-Comté, mais c’est aussi rare qu’une Fauvette à tête noire. Il faudrait une surchauffe climatique !
    J’ai eu la visite du Saint-Martin aussi chez moi il y plus d’un mois, une première à la maison et une très belle observation.

  167. Yves dit :

    Merci pour ta réponse Christophe !
    :wink:
    Ah , ce fameux code à recopier sur mon site lorsqu’on veut y mettre un commentaire … Et oui , il faut recopier le nom d’une PUB !! L’hébergeur nous dit que c’est la meilleur solution pour éviter les Spams … C’est surtout une belle invention pour mettre un peu plus de PUB sur nos sites ! De plus , j’ai la version gratuite de cet hébergeur , car ceux qui ont la version PRO ( payante ) n’ont pas ce problème car ils ont gardé l’ancien système de code . Ce qui me fait dire que l’hébergeur nous prend vraiment pour des cons en disant qu’il y a moins de spams avec le nouveau système de codage alors qu’il laisse l’ancienne version pleine de spams à ceux et celles qui payent tous les mois un abonnement !!!
    :getlost:

  168. Christophe dit :

    Damned !
    C’est effectivement impressionnant de perversion : avoir remplacé les spams par des pubs, c’est avoir choisi la peste ou le choléra… pour les autres.
    Va falloir que les générations futures soient d’un abrutissement total pour dépasser notre civilisation dans sa stupidité commerciale.

  169. Bernard dit :

    Cet après midi derrière la maison : milan royal en vol au-dessus des déchets de viande.

  170. Chantale dit :

    Bonjour,
    J’espère que ce blog est toujours ouvert et qu’une bonne âme pourra me renseigner.
    J’ai depuis plusieurs années une mangeoire en bois avec un réservoir en forme de lanterne et des parois plexiglas (je n’ai pas trouvé comment vous mettre une photo).
    D’habitude, elle est vidée en 3 – 4 jours. Cette année, comme elle était toute verdie, moussue et pleine de lychen, j’ai voulu lui donner un coup de neuf. Donc je l’ai lavée, brossée, poncée et j’ai passé trois couches de lasure aqua-stop. J’ai même changé les perchoirs carrés et trop massifs par des baguettes du resto chinois.
    Depuis maintenant 3 mois, elle est retournée à sa place dans mon chêne, soumise au vent et à la pluie comme avant, mais les oiseaux ne viennent plus ! ! ! Ils viennent grignoter les boules de graisse que j’accroche à côté dans les branches, mais ils boudent la mangeoire. J’ai même du la vider, la nettoyer et changer toutes les graines car elles avaient germé. J’ai pensé que c’était peut-être la lasure qui leur déplaisait, mais pourtant, depuis 3 mois, l’odeur a du disparaître ….
    Que faire pour que mes petits invités reviennent ?
    Merci d’avance.

  171. Bernard dit :

    Je ne pense pas qu’il y ait un rapport entre le fait que la mangeoire ait été nettoyée/lasurée et le fait que les oiseaux n’y viennent plus. A mon avis, cela est lié aux conditions particulières de cet hiver entraînant, presque partout en France, une faible fréquentation aux mangeoires.

  172. Christophe dit :

    Certaines l’azures sont vraiment très toxiques, la dioxine entre dans le processus de fabrication de certaines et ce n’est pas le seul produit nocif… Huile de lin et térébenthine me paraissent préférables.
    Il existe même des lasures propres, voir par exemple chez Magellan.
    http://www.magellan-bio.fr/produit_lasure-naturelle-semi-brillante-0-75l-176-1637.html

  173. Christophe dit :

    Dans le cas évoqué par Chantal, le produit utilisé est peut-être plus répulsif que nocif ?

  174. Luc de Belgique dit :

    … est-ce parcequ’un produit est nocif qu’il va empêcher les oiseaux d’y goûter? :sick:

  175. Bernard dit :

    Vu le peu d’odorat des oiseaux, je ne pense pas …

  176. Christophe dit :

    Malheureusement non, et les humains n’en sont pas plus capables. :cwy:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: