42 réflexions au sujet de “« A vos plumes ! » (20)”

  1. Tu aurais pu choisir des mots en français … !!!
    :tongue:
    De la colle en bol , quelle idée !! C’est quand même plus pratique de la colle en tube ?
    :unsure:

  2. Un verre dans le nez, vers Anvers (et pas à l’endroit), un ver de terre faisait le tri:
    – trichrome, tricholome, tichodrome…
    – tri pas ti, dit Rocambole l’un des collemboles qui en avait ras le bol des caramboles et fariboles de vers bourrés… :silly:

  3. Chapeau Fifitoucourt (S’il y avait une émoticône qui applaudit …)
    Tu verras Yves, ça ira beaucoup mieux après avoir bu un coup.
    D’ailleurs, c’est ce que je viens de faire (boire un peu, beaucoup, à la folie … Non, seulement passionnément Hi Hi Hi ! :lol: ) pour pondre un texte avec ces mots de fous (Sûrement une folle qui les a proposés :whistle: ).
    Donc, voilà …

    Un verre de trop
    Vers deux heures du matin, après le verre de trop, Gustave eut une double hallucination : visuelle et olfactive.
    Devant lui, là, à ses pieds sur le carrelage de sa cuisine, il vit un tichodrome perché sur un tricholome émergeant d’un tapis de bryophytes trichotomes d’un beau vert fluorescent, infestés de collemboles. L’oiseau extirpait un gros ver d’une carambole sorti on ne sait d’où. A mesure que le ver émergeait du fruit, une odeur de rocambole envahissait la pièce.
    Ce fut cette odeur qui précipita Gustave dans sa cour pour régurgiter de façon peu élégante tout l’alcool absorbé dans la soirée.

  4. En vers et contre tous le collembole avisa un ver en verre, Otome, qui rampait vers un tricholome bonhomme appelé Rocambole.
    – Tu triche Otom’ ! Si t’es un homme
    Quitte vite ton tricholome
    Un ver en verre doit se taire
    Quand un collembole a ses nerfs !
    Le ver répondit: reprend ton tricot Tom et boit un verre à ma santé ! Poète, pouet !
    :w00t: :w00t:

  5. Exact …
    Si tu veux bien corriger s’il te plait.
    Mon intention était de mettre ver, verre, vers et vert.
    Ah là là, l’étourderie, c’est ma spécialité :ermm:

  6. Encore exact …
    « Choisis » et non « choisi » :blush:
    Vous savez bien que je suis une scientifique et non une littéraire, alors vous allez bien sûr me pardonner :angel:

  7. Ah c’est malin !
    Pourquoi pas deux fois vers ? vers, près de, ver(s)) au pluriel, vers pour la poésie… :wink:
    Du coup, jai tout faux ! J’en suis tout vert … :sick: vert tige, vert missel, vert ite (missa est), vert tical ou vert satile….. :silly:

  8. Ver-doyant … Pas de saison
    Ver-glas … Bien de saison
    Ver-baliser … Toujours de saison
    Vernale (la flore) … Bientôt de saison

  9. Pas le temps ce week-end (j’ai reçu mes graines de chez Baumaux et je suis en plein tri de graines), je mettrai mon texte lundi.

  10. Je cherchais un ouvrage spécialisé sur le Tichodrome échelette et comme j’habite au centre de Lille, c’est tout naturellement que mes pas m’ont mené à la librairie Rocambole, 36 rue de la Clef vers l’église.
    J’aurais mieux fait de me casser une jambe ce jour-là. D’une part parce que cette librairie – j’aurais dû le savoir – est spécialisée dans les jeux et non dans l’ornithologie. Et d’autre part parce que jamais je n’aurais rencontré cette fille.
    Elle était là au milieu de l’allée du magasin, un livre entre les mains.
    Pourquoi ais-je eu l’envie bête de nouer la conversation ?
    Une semaine plus tard elle avait emménagé chez moi.
    Et c’est là que j’ai compris mon malheur.
    Car cette nana est un cas, un cas pathologique. C’est une fille trichotome : un tiers menteuse, un tiers perverse et un tiers angélique. Evidemment, le tiers sympathique masque tout le reste et personne n’imaginerait que derrière cette face d’ange se cache une véritable garce.
    Cette fille, j’aimerais qu’elle soit six pieds sous terre, bouffée par les vers et les collemboles.
    J’ai pourtant tout essayé pour m’en débarrasser : pincée d’arsenic dans son plat de tricholomes persillés, mort-aux-rats dans son verre de jus de carambole, etc…
    Rien n’y fait, elle en réchappe toujours.
    Je suis vert de rage.
    Je suis à court d’idées.
    Vous avez un truc à me conseiller ? :whistle:

  11. Waouh, Étincelle il est gratiné cet A vos plumes! Il va me falloir un petit peu de temps pour pondre un petit texte. Surtout je ne lis pas les textes déjà publiés. Bon dimanche à tous!

  12. Je reconnais, ce n’est pas facile :devil: mais ce n’est pas impossible non plus … :angel:

    Madame,
    Je vous prie de prendre note de mon mécontentement.
    Tout d’abord, sachez que j’ai été très choquée de voir chez vous un tichodrome échelette en cage, même si vous avez pris la peine de le cacher vers le fond de votre boutique. C’est véritablement un scandale !
    Ce n’est pas tout …
    Après avoir fait tous les achats pour mon repas dominical dans votre magasin, je suis allée de mauvaise surprise en mauvaise surprise :
    – Un énorme et dégoûtant ver se cachait dans chaque tricholome pour ma fricassée de champignons.
    – L’originale et attirante salade à la belle feuille trichotome s’est révélée pleine de collemboles.
    – Les rocamboles pour le gigot n’avaient aucun parfum
    – La carambole qui aurait du orner de son beau vert tendre mon plat en verre était toute pâlotte.
    Bref, croyez bien que je ne mettrai plus les pieds dans votre magasin.
    Et je tiens à vous informer que la LPO et les associations de défense des consommateurs recevront une copie de cette lettre.
    Madame, je ne vous salue pas !
    Une ex-cliente très en colère.

  13. Une bestiole trouvée dans une carambole me l’a dit haut et fort : “Tu sais, on en voit vraiment de toutes les couleurs” qu’elle me dit. D’abord ça a été le vide putride partout à coup de pluies à “cides” : pesti, fongi, herbi, formi… j’en passe et j’en oublie. On a morflé : plus de collemboles qui caracolent, la crise de la rocambole avec tout le monde qui picole, on n’a pas eu d’bol, demande à Paul…

    Un tricholome couvert d’hémathomes m’a reçu dans son petit home, il n’avait rien d’un gnôme mais était accro aux arômes. “J’ai jamais vu ça ! C’est partout un véritable baisodrome, j’ai rencontré une trichotome qui se tapait tous les butômes qui passaient, un tricholome qui escaladait tous les binômes du royaume. Le pire c’est qu’ils font des mômes : demande à ceux qui me dégomment…

    L’armée de vers qui minait ce pauvre hère nu comme un ver venait effectivement de subir un sévère revers : pas plus de père que de mère dans ce désert. “Par désespoir on a même voté vert, c’est pervers non ? Tu penses bien qu’il nous l’ont jouée à l’envers. Tout va de travers, un pivert ne fait même plus l’hiver !

    La myopie nous épie !
    Elle raterait un hippie dans un cagibi, l’enthropie des amis, la facétie de la vie, l’abri des paradis, la moindre utopie…

  14. Tête à l’envers frappe le Pic-vert
    Les copeaux volent comme Tichodrome
    Vers les sommets tapis de verre
    Rencontre mortelle d’un Tricholome
    j’aspire ses spores comme collemboles
    Je rampe en ver et contre tous
    Je me divise style trichotome
    Mon âme à mal le cœur qui tousse
    je goûte l’étoile de carambole
    Dans les jardins de Rocambole
    Je frappe aux portes juste pour l’aumône
    La neige est triste l’hiver ronronne .

  15. Bonjour et bravo à toutes et tous !
    Dans un autre style :

    Les années nous séparent : elle est tricot, je serais plutôt rock.
    Dans sa cuisine, l’horloge égraine son tic, son tac.
    Au creux de la coupe, les pommes de son verger. Bios avant même d’avoir inventé le concept. Si j’en croque une, je vais dénicher un ver, sûr !
    Sur le plateau maculé, un rai de lumière accroche le vert ondoyant de l’absynthe.
    Ses doigts noueux dansent la laine, avec un cliquetis régulier. Tout en me parlant, l’ouvrage avance, inexorable… Je l’écoute, amer : à quoi bon parler du dernier carambolage ? Propos éculés, rocamboles usées d’avoir comblées trop de silences. Des apéritifs à collemboles !
    Les volutes sucrées du verre sont d’un plus grand intérêt. Captivants, même. De quoi s’y perdre …
    Le balancier de la comtoise et les aiguilles entrecroisent leurs rythmes, hyptoniques.
    L’esprit vagabonde et se joue de cette ambiance d’un autre temps : Carambole – âge !
    Si au moins sa bouche s’ouvrait pour des vers à la Boby. Il aurait surement trouvé un jeu de mot laid avec ce quelle tricote pour son homme. Tricholome ? Trichotome ?
    Oui des toms ! Et de la basse, et des riffs. Du rock ! Enfin, tout sauf cette tisane à mémé en bol. Rocambole !!!

    Sans cette neige, j’aurais fait un saut à l’aérodrome, un tour en ULM.
    Tricoter, il y a mieux comme envol, même avec l’alcool. J’en arrive à me rêver trichodrome …

    Le contact du bois me réveille et j’ouvre les yeux en sursaut.
    Je croise son regard.
    Elle me sourit.

    Bon dimanche !

  16. Bravo les garçons !
    Eh, Maïvon, Brind’paille …
    Réveillez-vous, on est à la traîne, nous les filles :sad:

  17. De toute façon, les filles vous êtes toujours à la traîne. Alors on vous ramasse … !
    Et quand vous êtes à la ramasse … on vous traîne ! :whistle: :wink:

  18. Dans notre propriété « Au Vert galant », notre ami le tichodrome échelette vient de temps en temps taper au verre de la baie vitrée du salon. Il tente de faire fuir son double de peur qu’il ne courtise sa femelle. Ce matin je les ai aperçus becquetant des collemboles dans le sol terreux du bois où poussent encore quelques tricholomes grisets. Ils n’auraient cure de cette mince nourriture comme d’une rocambole si quelque ver bien dodu venait à passer par là. Habituellement, je les croise plutôt du côté de leur nid, le long des parois rocheuses, à l’arrière de la maison.
    Si je me tourne vers les tropiques et que j’imagine y acclimater ce bel oiseau, je me vois bien l’observer se régalant de caramboles bien mûres ou d’autres fruits d’arbustes trichotomes. Ceci n’est qu’un songe où je nous imagine, sous le soleil, à la chaleur, dans la folle végétation tahitienne.
    Revenant à la réalité, je me régale du panorama de nos montagnes et du climat qui les baigne. Je me réjouis de pouvoir observer notre ami le tichodrome échelette et encore bien d’autres beaux oiseaux dans leur milieu naturel.

  19. Vffff !(inspiration)

    Un tichodrome végétarien gourmande une plantule trichotome avant de déguster un tricholome égaré, délaissant les collemboles colonisant la carambole ayant atterri près de la rocambole attaqué par le ver qui s’était mis au vert derrière le verre vers la serre.

    Pffff !(fin d’expiration)

  20. Quand j’étais gamin on chantait parfois des textes un peu paillards. Ou plutôt, on entendait des bribes de textes grivois que chantaient les plus grands.
    Ainsi, comme Victor Hugo avait été un chaud-lapin et qu’il a accumulé au cours de sa vie des tonnes de maîtresses, il y avait ce bout de chanson qui traînait dans les cours d’école :
    « Victor Hugo dans son cercueil
    Bandait encore comme un chevreuil ».

    Si la légende sur notre ami Hugo est vraie, voici ce qu’auraient pu lui dire les maîtresses en question :
    Ô l’homme, arrête de triquer comme un chevreuil ! Tu triques printemps, tu triques été, tu triques automne, tu triques hiver, y’a pas un jour où tu nous laisses tranquille car toujours tu triques Ô l’homme ! Toutes les filles sont à ta porte, ça se bouscule, ça se carambole. Repose-toi donc les roubignoles et viens boire un ti’ coup d’rhum ! Sinon, puisque tu persistes à rester toujours aussi vert malgré ton âge, on va aller t’acheter un verre de bromure à la pharmacie Rocambole. Fais donc plutôt des vers comme tu sais si bien les faire.
    On n’ose pas imaginer la tête des collemboles quand il vont découvrir ton sexe en panache dans ton cercueil !

  21. Il me restait un petit texte en réserve. Je viens de le retrouver.

    Homme trichotome près d’agarics tricholomes regarde tichodrome autonome manger folle collembole dans un verre où vit le ver vert vers l’arbre à caremboles au pied duquel pousse la rocambole.

  22. Pas mal le dernier petit texte de Maïvon.
    Mais Maïvon, pourrais-tu nous faire un croquis, ou juste une esquisse d’un homme trichotome :w00t:

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: