Les oiseaux de la Bassée (1)

Lorsque je suis allé au début mai dans la baie de Somme et la baie d’Authie, j’avais emporté avec moi, en plus de mon appareil photo … une énorme sciatique. Mis à part une balade que j’ai voulu faire à tout prix le premier jour du séjour (que je n’aurais d’ailleurs jamais dû faire) et qui a achevé de me casser le dos, les reins et la jambe gauche, j’ai été dans l’obligation de rester à moins de 100 m de mon véhicule. J’ai tout de même pu découvrir quelques zones naturelles situées en bordure de route (et donc accessibles au pauvre handicapé que j’étais alors).

J’ai notamment découvert une belle zone d’étangs dans un lieu-dit appelé « la Bassée » située à 2 km au nord-nord ouest de la petite ville du Crotoy. Les conditions d’observation étaient très bonnes à cet endroit-là, un étang bordant la piste cyclable, elle-même en bordure de route. Alors j’ai profité au maximum de cette zone (mais pas suffisamment car je ne l’ai découverte que la veille du départ), tant du point de vue de la photographie …

1… que de l’observation à la longue-vue.

2Cet étang accueille de nombreux oiseaux. Nous sommes en période de nidification, les migrateurs sont passés depuis longtemps, et les oiseaux observés ici sont donc des espèces très classiques que vous connaissez plutôt bien.

Beaucoup d’oiseaux blancs dans ce paysage : mouettes, aigrettes, cygnes, goélands …

Les cygnes tuberculés étaient particulièrement actifs ce jour-là.

4 5 6 7Heureux événement dans l’une des familles de cygnes avec la naissance de poussins.

8 9 10 11 12Rivalité entre tous ces oiseaux : qui a le plumage le plus blanc ? Cygne ou grande aigrette ?

13
Quelques colverts volent …

14 16… mais la plupart sont au repos, font leur toilette ou roupillent.

15 17 19 18Le grèbe huppé et son cousin le castagneux ne sont pas très farouches et semblent avoir l’habitude de voir passer des promeneurs à pied ou à vélo.

20 21Beaucoup d’excitation ce jour-là chez les foulques macroules avec des petites querelles de territoires.

22 23 24 25Evidemment, tout ce beau monde qui passe une bonne partie de son temps à se nourrir fait ses besoins un peu partout. Heureusement, il y a la femme de ménage : une mouette rieuse à l’allure de vieille sorcière qui arrive avec son balai-brosse.

26
Mais ça, c’est pour un autre article !

13 réflexions au sujet de “Les oiseaux de la Bassée (1)”

  1. Je vois que le ruban rose est toujours là !!
    :wink:
    Ils aiment bien le grillage et les barbelés dans ce joli coin ! C’est pour éviter quoi ?

  2. Le ruban rose, c’est parce qu’on est plusieurs à avoir acheté la même longue-vue en même temps. Alors, Joëlle a mis un ruban sur la sienne pour qu’elle puisse la reconnaître.

  3. oui!!!!!! nous connaissons ce coin et nos pensions qu’il était sur les dépliants pour le moment pas moyen de se promener
    a part les phoques dont je ne peux me passer
    a propos ils ont l’angle de la camera et en mettant plein écrans ils nous arrivent de voir les phoques sur leurs bancs de sable

  4. pardonne les fautes je suis un peu fatiguée ,j’oubliais il faut aller sur le blog de berck
    et prendre la web cam de la descente aux bateaux

  5. pour la bière j’éspère que nous trinquerons un jour ensemble bonne réussite pour la fête,la dernière de l’automne

  6. Cette année en juillet 2018,nous avons eu le droit à deux couples d’échasses blanches avec leur petits,c’était génial à ce même endroit.Les aigrettes garzettes qui se laissaient photographier d’assez près,la grande aigrette ainsi que des spatules à 3 ou 4 m.J’étais heureuse.Gateé aussi par les phoque à Berck qui s’étaient posés près aussi.Mais il est vrai qu’on peut aussi ne pas voir grand chose.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: