En direct de la nature nord-américaine (1)

Le hasard (qui fait parfois bien les choses) a voulu que je tombe sur un site américain qui met en ligne plusieurs webcams consacrées aux oiseaux.
Aujourd’hui je vous parlerai plus particulièrement de deux webcams installées sur des postes de nourrissage. Comme nous sommes en fin d’hiver et que le nourrissage des oiseaux va tirer à sa fin, il n’est pas certain que ces webcams vont être longtemps opérationnelles. Alors dépêchons-nous …
A noter qu’avec le décalage horaire qui est de 6 heures, les oiseaux ne peuvent être observés que l’après-midi (à partir de 13H) et jusque vers minuit.

En terme de diversité, la WEBCAM 1 est la plus intéressante (ne craignez pas de mettre en plein écran, l’image est de très bonne qualité si vous la mettez en HD). J’y ai observé une douzaine d’espèces différentes. Elle est située à proximité de la ville d’Ithaca, tout au nord de l’Etat de New-York, c’est à dire juste en-dessous de la frontière canadienne (Ithaca est d’ailleurs proche de Toronto et d’Ottawa).

1''

La WEBCAM 2 est située à Manitouwadge, dans l’Ontario, juste au-dessus du lac Supérieur qui fait frontière avec les Etats-Unis (Michigan). Il y a là un peu moins de diversité d’espèces, mais j’ai eu de bien belles surprises.

2A noter que sur les deux webcams il y a parfois des périodes d’une demie-heure sans un seul oiseau et que cela est sans doute dû à la présence de prédateurs qui rodent sur le coin.

Mais je vous laisse continuer (en espérant que les webcams fonctionneront au moins jusqu’à la fin mars), c’est à vous de dire quelles sont les espèces (une quinzaine au total) qu’on trouve sur ces deux mangeoires ! Vous n’allez quand même pas faire bosser plus longtemps le pauvre retraité que je suis, non ?

86 réflexions au sujet de “En direct de la nature nord-américaine (1)”

  1. Je pense avoir identifié sur la Webcam1 :
    – Carouge à épaulettes
    – Chardonneret jaune
    – Mésange à tête noire

    Je n’y connais presque rien à l’avifaune américaine, et je suis allé voir juste 2 fois vite fait ce qui se passe.
    J’oublie bien sûr 2 espèces que je suis incapable de nommer. Dans ce cas, il me manque clairement un bon vieux livre !

  2. Et plein de Sizerins flammés sur la Webcam1 à l’instant !
    Fastoche : on a aussi l’espèce en Europe. :wink:

  3. Pas vu de carouge à épaulettes (mais je n’ai pas regardé depuis plusieurs jours, il faut dire que j’avais dû regarder une vingtaine d’heures les 15 derniers jours). Je vais surveiller.

    La mésange à tête noire (Black-caped chickadee, Poecile atricapillus) vient régulièrement, je la vois presque à chaque fois.

    J’ai eu beaucoup de mal avant d’identifier le chardonneret jaune (American goldfinch, Spinus tristis). Il ressemble beaucoup à une femelle de pinson. En fait, il a longtemps été classé comme chardonneret mais ce n’est pas un vrai chardonneret, il a d’ailleurs été récemment rapproché des pinsons (sans toutefois prendre le genre Fringilla comme notre pinson des arbres). Ce qui m’a intrigué c’est qu’il n’y avait encore aucun mâle en plumage nuptial alors qu’on est déjà en mars et cela m’a induit en erreur. En fait il reste longtemps en plumage hivernal car il ne se reproduit qu’à partir de juillet.

  4. Mon plus grand plaisir sur la webcam 1 reste l’observation du pic à ventre roux (Red-bellied woodpecker, Melanerpes carolinus), content Christophe que tu l’aies vu.

    Quand au geai bleu (Blue jay, Cyanocitta cristata), il est magnifique et chaque fois je crie fort pour que Joëlle vienne vite avant qu’il ne parte.

  5. Pas moyen de remettre la main sur mon livre « les oiseaux du Québec ». :angry:
    Demain, je m’attaque au grenier!!! J’imagine que du Québec à la-à bas, il doit y avoir des similitudes ornitho… :smile:

  6. Oui, ce sont les mêmes oiseaux, dans les deux cas de figure on est près de la frontière, du coté Etats-Unis pour la webcam 1, du côté canadien pour la webcam 2.

  7. Sur la 1, il y a des étourneaux. C’est marrant, parce que avec la distance, je peux douter de toute mes identifications. Comment savoir si un étourneau de chez nous égale un étourneau de là-bas?
    Tourterelle inconnue aussi… :smile:

  8. L’étourneau est le même que le nôtre : Sturnus vulgaris. Les Américains ne l’appellent pas Etourneau sansonnet mais Etourneau européen. (European starling).

  9. A noter que les deux webcams sont équipées d’un objectif grand angle (ça se voit sur la cam1 car l’horizon est bien bombé), ce qui fait que la taille de l’oiseau paraît plus grosse qu’elle s’il est très très près de l’objecti f (sur le rebord de la mangeoire).

  10. Pour le carouge, je n’ai vu qu’une femelle (ou un oiseau de 1er hiver ? Je ne connais pas les âges et les mues de cette espèce).
    Quand aux espèces présentes en Europe, d’après mes rapides recherches, la sous-espèce américaine de l’étourneau est la même que la nôtre mais… introduite.
    Le Sizerin flammé américain est de la sous espèce flammea, de quoi déjà plus nous intéresser car plusieurs sous-espèces sont observables en Europe, particulièrement en France, en Belgique ou en Suisse.
    Sinon, comme le dit Bernard, la taxonomie peut être trompeuse mais elle est surtout illisible lorsqu’on a affaire à un taxon totalement inconnu.
    Bienvenue chez les passereaux : une foule d’espèces !

  11. J’abandonne !
    Un passereau type fringille à gros bec coloration vert olive sur le dos, bec apparemment rouge, j’ai déjà vu ça quelque part mais je ne trouve pas, il est trop masqué, derrière la mangeoire et puis… il n’est plus là. :smile:

  12. En général, et malheureusement, je ne vais pas voir les webcams d’Estonie ou d’ailleurs car le réseau est trop lent chez moi.
    Mais là, vous me mettez vraiment trop au désespoir avec ces espèces que vous citez.
    J’essayerai donc aujourd’hui plus tard dans la journée, quand il fera jour là-bas.
    J’ai eu la chance de voir des durbecs des sapins (mâles rouges et femelles jaunes) lorsque je suis allée au Québec. Ce sont de très beaux oiseaux.
    J’ai aussi eu la chance d’observer de près pendant un bon moment un autre geai bleu : le Geai de Steller (Geai de Steller – Cyanocitta stelleri). Il est absolument magnifique, d’un bleu plus sombre que l’autre et avec une huppe sur la tête.
    https://www.google.fr/search?q=geai+de+steller&newwindow=1&espv=2&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwjajYrfsabLAhWqJ5oKHQmyAlIQiR4IbQ&biw=1680&bih=935
    Mais ça, c’était à l’autre bout du Canada, en Colombie britannique.

  13. Etincelle, sache que lorsque le débit est trop faible, on peut choisir la qualité de la vidéo. Avec une qualité faible, le débit utilisé est faible. Bien sur on y perd en qualité d’image mais au moins on a l’image.

  14. Pic chevelu sur la 1.
    + un passereau granivore peu coloré et peu marqué que je ne connais pas.

  15. OK Christophe. Mais tu es certain pour le pic mineur, hier? Parce que moi, je n’ai encore vu que le chevelu. (J’ai retrouvé mon bouquin… :smile: )
    Les deux sites confondus:
    Dur-bec
    Sizerin flammé
    Chardonneret jaune
    Geai bleu
    Tourterelle triste
    Carouge à épaulette
    Pic chevelu
    Mésange noire
    Étourneau.

  16. Je suis sûr de deux espèces différentes, mais sans guide sous la main, il faudrait une espèce très proche du pic mineur d’après ce que j’ai pu trouver.
    Je n’avais pas identifié la tourterelle que je viens d’observer : merci ! Ça m’évitera de chercher.
    J’ajoute la mésange bicolore sur la 1.

  17. Mâle de cardinal sur la 1… superbe. Sur la 2, remarquable présence des sizerins et quelques durbecs. J’ai cru voir un piaf type linotte mais pas vu assez longtemps.

  18. Enfin les cardi(naux?). Splendide!
    Mésange bicolore, j’adore. Je n’aurais absolument pas pu l’identifier. Tu la connaissais, Christophe?
    Roselin? Merci Christophe. Je les ai très bien vu, mais je ne les connais pas.
    Et… PIC A VENTRE ROUX!!! Certain! :smile: :smile: :smile:

  19. Le pic mineur (downy woodpecker, Picoides pubescens) ressemble beaucoup au pic chevelu (hairy woodpecker, Picoides villosus) mais il est plus petit (17 cm au lieu de 24 cm) et a le bec court (celui du pic chevelu est bien plus long). J’ai vu les deux jusqu’à présent.

    Pour le roselin familier (House finch, Haemorhous mexicanus), c’est bien ça. A noter qu’avant il était appelé roselin du Mexique mais qu’il a changé de nom depuis qu’il s’est mis à coloniser toute l’Amérique du Nord.

  20. Si je compare vos observations aux miennes, je n’ai toujours pas vu de carouge.
    Par contre : un petit passereau en plus sur la Cam1 et quatre espèces en plus (toutes de belle taille) sur la Cam2 (dont une que j’ai vue au moins 10 fois, les 3 autres n’ont été vues qu’une seule fois).

  21. Pour l’identification en général de ces espèces, j’utilise 2 méthodes :
    – la comparaison avec des critères d’espèces européennes, on y retrouve rapidement les pics, les mésanges, et on traduit pour trouver des images, avec un peu de bol, on trouve vite (pics), mais attention aux faux amis : les mésanges en anglais c’est « tits »… qui veut dire tétons. Les images sont alors intéressantes, mais impertinentes. :blush:
    – la taxonomie. En recherchant dans les paridés (mésanges au sens large), j’ai trouvé le genre de cette mésange qui ressemblait à notre mésange huppée.
    Avec tout ça et d’autres petits trucs de communication (anglais, croisement d’infos, requêtes adaptées) c’est « relativement » facile pour l’Amérique du nord : beaucoup de taxons (familles, genres voire espèces) proches. En Amérique du sud, ce serait une autre paire de manches.
    A noter, tout de même, que quelques espèces sont hyper connues (le geai bleu, le cardinal) et que certaines, atteignant l’Europe, figurent dans nos guides.

    Question à 100 balles : le blackbird des Beatles est-il bien le merle noir ? Car c’est aussi le nom du carouge !

  22. Le Blackbird des Beatles qui apprend à voler avec ses broken wings et ses sunken eyes me semble un peu être un merle hagard.

  23. Flûte, javais mal regardé, c’est une espèce dont je connais surtout le chant. :wink:

  24. Et parfois le Merle Haggard, dans le malheur, rêve d’être un aigle (nord américain bien sûr, on reste dans le sujet).
    Mais je préfère sa complainte interprétée par Loree lee Ray surtout pour la qualité de la vidéo. Comment un fermier ruiné devient un gangster solitaire.

  25. La chanson proposée par Frusquin, avec en arrière fond le cris des sizerins, c’est pas mal du tout!!! :smile:

  26. J’avais vu ce quiscale bronzé la semaine dernière, mais sur la 2.
    Je viens enfin de voir les carouges sur la 1. Pendant que je discutais avec Luc au téléphone, on avait chacun notre écran devant nous, le pic à ventre roux est venu plusieurs fois d’affilée.

  27. Oulalalalalalal… Ta retraite est filmée Bernard !
    Je viens de tomber sur une mine d’or. Je vous avais déjà parlé d’avibase, un site qui référence tous les oiseaux du monde et fournit des liens audios, des photos, tout ça en français si vous le paramétrez.
    Allez à la page d’accueil sur le lien suivant, cliquez sur l’onglet accueil et sur « Birding webcams ».
    La carte qui s’affiche, interactive vous ouvre la mine d’or. C’est inégal, mais je suis allé faire un tour au Krüger, et je suis en train de mater l’Aigle de Bonelli qui niche en Catalogne…
    Et… Un dernier détail : si vous abandonnez définitivement l’ornithologie de terrain, prévoyez beaucoup de bière !

  28. Hou la la, trop de choses ! Avant de découvrir, je vais rester pour l’instant en terrain connu avec les bières, histoire de ne pas être trop dépaysé. :whistle:

  29. Ce qui est étonnant, c’est la facilité avec laquelle on a identifié les différentes espèces. On n’a pas eu un seul problème d’identification, y compris pour le chardonneret jaune en plumage d’hiver (qui est à mon avis l’espèce la plus compliquée à déterminée parmi toutes celles qui sont présentes).

  30. Ce n’est pas l’espèce qui m’a gêné, j’ai beaucoup plus de mal avec les genres inconnus chez nous ou dont les parentés ne sautent pas aux yeux. Pour avoir lu énormément sur les oiseaux, je reconnais souvent sans pouvoir mettre un nom aisément.

    Ça sera nettement plus corsé avec une mangeoire au Mexique et pour identifier des groupes difficiles. On a du bol : les « warblers » ne mangent pas de grain !

    Revu le mésangeai, le (la ?) Quiscale mais pas encore le sizerin blanchâtre ni le pic à ventre roux.

  31. 17 espèces recensées par vous tous. Parmi les deux autres que vous n’avez pas encore vues, il y a l’oiseau qui est sur la deuxième photo de mon article. Il venait sans arrêt la semaine dernière mais a priori il ne vient plus … :angry:

  32. Oups !
    C’est un oubli : s’il s’agit du Grosbec errant, je l’ai vu lors de ma première séance d’observation, et je l’ai revu aujourd’hui (toujours sur la caméra 2).
    Par contre, pour le deuxième… aurais-tu un indice ?

  33. Oui, la sittelle à poitrine blanche est la seule espèce qui était bien présente la semaine dernière et qui n’a pas été revue cette semaine.

  34. Si je récapitule les 19 oiseaux vus sur les deux webcams :

    Pic chevelu – Hairy woodpecker – Picoides villosus
    Pic à ventre roux – Red-bellied woodpecker – Melanerpes carolinus
    Pic mineur – Downy woodpecker – Picoides pubescens
    Cardinal rouge – Northern cardinal – Cardinalis cardinalis
    Mésangeai du Canada – Gray Jay – Perisoreus canadensis
    Quiscale bronzé – Common Grackle – Quiscalus quiscula
    Carouge à épaulettes – Red-winged blackbird – Agelaius phoenicus
    Tourterelle triste – Mourning dove – Zenaida macroura
    Geai bleu – Blue jay – Cyanocitha cristata
    Etourneau sansonnet – European starling – Sturnus vulgaris
    Sittelle à poitrine blanche – White breasted nuthatch – Sitta carolinensis
    Mésange bicolore – Tufted titmouse – Baeolophus bicolor
    Mésange à tête noire – Black-capped chickadee – Poecile atricapillus
    Gros-bec errant – Evening grosbeak – coccothraustes vespertinus
    Durbec des sapins – -Pine grosbeak – pinicola enucleator
    Chardonneret jaune – American goldfinch – Spinus tristis
    Roselin familier – House finch – Haemorhous mexicanus
    Sizerin flammé – Common redpoll – Acanthis flammea
    Sizerin blanchâtre – Arctic (hoary) redpoll – Acanthis hornemanni

  35. oui, j’en ai bien l’impression … Si c’est le cas c’est une erreur car la saison la plus dure pour les oiseaux c’est maintenant que ça commence, que ce soit ici ou ailleurs dans l’hémisphère nord.
    D’ailleurs c’est pareil pour l’Homme. Toutes les famines dans l’histoire de l’humanité ont eu lieu au printemps et non en hiver.

  36. Non, la mangeoire a juste été nettoyée, chose qu’on ne fait pas assez souvent chez nous car les mangeoires sont de véritables nids à microbes.

  37. J’ai remarqué que dès que le jour se lève, l’écureuil est le premier à venir sur la mangeoire 1, avant les oiseaux.

  38. Vu, superbe, merci Luc !
    Enfin je pense : c’est la même chose que le Quiscale bronzé ?
    En tout cas, la bestiole qui se gonfle, roule de la caisse, tel un vulgaire body-builder ?
    En mieux hein : couleurs de piste de dance, il ne manque que l’odeur. :wink:

  39. Oui,oui, Quiscale et Mainate, c’est kif kif bourricot. :smile:
    Dans l’encyclopédie des oiseaux du Québec (1972…), ils utilisent le nom de mainate bronzé.

  40. Chez moi, après une saison 1 Effraie des clochers, la saison 2 s’annonce Faucon crécerelle, mais… c’est encore indécis : l’an passé, après une ponte du crécerelle abandonnée, l’Effraie a transformé 2 œufs.
    En tout cas, je me demande quels événements adviendront dans le nichoir rapace 1 après un tel hiver. Les proies sont a priori nombreuses, mais l’hiver donne, contre attente, ses derniers coups.
    Faudra que j’aille contrôler le nichoir rapace 2 : avoir effraie et crécerelle à la fois, c’est un peu le challenge.

  41. J’avais présenté dans mon article le poste de nourrissage américain. En fait ce poste de nourrissage fonctionne toute l’année et pas seulement l’hiver :
    http://cams.allaboutbirds.org/channel/40/Cornell_Lab_FeederWatch_Cam/

    Et comme je l’avais dit dans un autre commentaire, le poste de nourrissage pour colibris au Texas fonctionne bien (l’après-midi et le soir à cause du décalage horaire). Avec Joëlle on a essayé d’identifier les différentes espèces de colibris. Pas facile !
    http://cams.allaboutbirds.org/channel/50/West_Texas_Hummingbirds/

  42. Le Grand Pic (Pelaeted Woodpecker, Dryocopus pileatus), du même genre que notre pic noir européen, est venu sur la mangeoire canadienne habituelle, c’était il y a tout juste une semaine, je crois que c’est une observation assez rare et même exceptionnelle :

  43. Lorsque je suis allée en Colombie britannique (en 2008), alors que je faisais le tour d’un lac à pied avec Marc, nous avons été attirés par un bruit spécial. Nous nous sommes approchés et soudain, à deux mètres de nous (je n’exagère pas), nous avons découvert un grand pic posé par terre en train de taper frénétiquement dans une souche d’arbre. Il n’a pas semblé le moins du monde perturbé par notre présence. C’est un oiseau absolument magnifique :wub: et nous avons rapporté de superbes photos.
    Je préférais ce genre de rencontre parce que je n’aurai pas trop aimé me trouvé nez à nez avec un ours ! :cwy: Il y en a un qui était venu traîner au petit matin autour de la maison des gens chez qui nous logions. J’avoue que j’étais un peu apeurée à cause de ça chaque fois qu’on s’éloignait un peu dans la nature. Surtout quand on vous explique sur des panneaux à l’entrée des sentiers que si vous êtes embêtés par un ours noir, il faut le boxer sur le museau, et si c’est un grizzly, il faut faire le mort !!! :blink:

  44. Etincelle , il y a une faute dans ton texte qui peut prêter à débat . Tu as écrit grand pic et non Grand pic (Dryocopus pileatus) . Pour beaucoup d’ornithologues , l’usage de la majuscule pour le nom vulgaire d’un oiseau est une règle à respecter . Je me suis fait reprendre là-dessus au début que j’avais créé mon site , car ne connaissant pas cette règle , je ne la mettais pas en pratique ! Je me souviens que Dupdup avait mis un commentaire sur mon site pour dire qu’il trouvait cette règle ridicule …. Voilà , le débat est tout vert … Pardon , il est ouvert !! :smile:

  45. Je ne me rappelle plus de cet épisode-là. Et si j’avais trouvé cette règle ridicule, je ne suis plus très sûr aujourd’hui que cette règle le soit.

  46. A priori il y a une autre webcam très proche de la webcam du poste de nourrissage canadien, elle est placée devant un nichoir occupé par une Chouette barrée (Barred owl, Strix varia). Elle a filmé une belle scène au printemps dernier :

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: