Quel mode de désherbage ?

Pour éliminer les herbes envahissantes, hors de question d’utiliser pour cela un désherbant chimique. Round Up et compagnie, non merci !

La meilleure manière de désherber sans polluer, c’est encore l’huile de coude ! Et c’est pour l’instant la seule méthode que j’emploie.

Mais il y a des cas compliqués : comment faire pour désherber des espaces difficiles à entretenir ? En ce qui me concerne, je pense par exemple à ma terrasse en graviers et mon petit parking.

imgp6730Lorsque j’arrache les plantes, il y a  souvent une petite motte de terre qui vient en même temps que l’herbe.

imgp6731A ce rythme, les graviers seront en grande partie enfouis au bout de quelques années par la terre que je remonte du sol. Ma terrasse pourrait vite devenir une terrasse en terre battue, très boueuse par mauvais temps, et elle serait de plus en plus favorable à l’installation de nouvelles plantes non désirables.

Alors je recherche d’autres solutions et je me penche sur la solution éventuelle du désherbeur thermique, appareil de plus en plus vendu dans les jardineries.

Oui, certes, mais j’entends autour de moi des avis très contrastés sur le sujet.

Et si jamais le désherbeur thermique est une bonne solution, faut-il mieux utiliser un appareil à gaz ou un appareil électrique ?

J’attends les avis de ceux qui ont déjà une expérience en la matière (sachant que d’autres personnes qui viennent sur ce blog peuvent être intéressées par les réponses car on est tous plus ou moins confrontés à ce problème).

27 réflexions au sujet de “Quel mode de désherbage ?”

  1. Oui, mais ça se prévoit avant. Une fois que la cour est faite (la mienne a été faite en 1958), il faut trouver une autre solution, sinon ça veut dire qu’il faut refaire complètement la cour et repenser la chose.

  2. Désherbeur thermique, gros sel, et arrachage manuel, ce sont les 3 techniques que j’utilise, aucune n’est miraculeuse mais elles sont efficaces.

    Sinon, il est possible de ratisser un coin, de poser un bout de bidime, de replacer le gravier et de voir, je pense que c’est mieux que la bâche plastique qui risque de perturber les écoulements.

    Du bidime, j’en ai plein à te donner… une belle occasion de se voir non ?
    :smile:

  3. Il va de soi que la pose du bidime permet TOUS les écoulements. :wink:
    Pour le désherbeur, j’ai toujours utilisé le gaz, je ne savais même pas que ça se faisait en électrique.

  4. ton désherbeur est adaptable aux grosses bouteilles de butane ?
    Parce que ceux que j’ai vu sont prévus pour des conditionnement ridicules et hors de prix (10 euros la recharge qui ne fait pas plus de 20 cm de long, soit l’équivalent d’une petite bouteille à gaz pour réchaud camping).

  5. l eau bouillante, a chaque fois que je fais bouillir une quantité d’eau quand je cuit à la vapeur je déverse l’eau sur mes gravillons c’est un peu galère mais…

  6. Une de mes amies (Pascale) m’a dit un jour : « une mauvaise herbe, c’est une herbe dont on n’a pas encore découvert l’utilité ».
    Evidemment, il est difficile de trouver, d’un point de vue purement humain, une utilité au liseron (s..l.p…e de plante !) mais un ami (Gilles) qu’on avait invité à la maison il y a quelques jours me disait que certaines études avaient montré que le liseron, en descendant et en puisant très bas sous terre, avait la faculté de remonter en surface des sels minéraux rares. A creuser (si j’ose dire !).

  7. J’ai un ami qui ne laisse jamais parler les autres, il a réponse à tout, il nous coupe toujours l’herbe sous le pied. Tu devrais l’inviter sur ta terrasse, ça coûte moins cher qu’un désherbeur. :wink:

  8. Perso, je n’utilise que l’huile de coude mais à mesure que je prends de l’âge, je limite au maximum les endroits à désherber. Et au bout de nombreuses années de ce traitement, je trouve qu’il qu’il y a de moins en moins de « mauvaises » herbes à désherber.
    C’est un peu comme les poils sur les jambes.
    A force de faire des épilations, au bout d’un moment, ils ne repoussent quasiment plus :smile:

  9. Idem pour moi, à force de laisser faire la nature, il n’y a presque plus d’herbes … mais des arbres à leur place. J’habite donc dans une forêt maintenant. Quelqu’un aurait-il une bonne marque de tronçonneuse à me conseiller ? :wink:

  10. Tu as déja essayé de saupoudrer du bicarbonate? Saupoudrer légèrement, le soir de préférence, avec la rosée ça pénètre. Je m’en suis aperçue lorsque j’ai renversé ma boite de bicarbonate, ce n’était pas des mauvaises herbes mais de la pelouse et pur, ça a tout grillé

  11. L’eau bouillante, ça marche bien, mais ça n’est pas très pratique. Le bicarbonate + vinaigre blanc aussi me semble-t-il.
    Pour ce qui est des liserons, c’est une vraie cata. Avec la sécheresse actuelle, tout crame, ma pelouse sera bientôt un champ de liserons.
    Par ailleurs,une amie qui visitait le Parc de la tête d’or à Lyon, s’étonnait de voir plein de boites de conserves dans les massifs ! Un jardinier lui a dit qu’il emprisonnait les liserons, mais il fallait les laisser pratiquement un an, pour les éradiquer…… . J’ai donc essayé avec 3 ou 4 boites , RV dans un an!!….. Je suis preneuse pour une recette efficace.
    Le désherbeur thermique, d’après une voisine , ça brûle juste en surface, et tout repousse.
    Avez vous une solution pour les mulots ou autres rongeurs qui m’ont bouffé plein de plantations ; ça aussi, c’est une cata. des trous partout, mon chat (19 ans) ne fait plus son boulot.

  12. Pour les boîtes de conserve, je suis assez sceptique car à mon avis le pied de liseron ressort ailleurs.

    A priori, avec un désherbeur thermique, pour être efficace, il ne faut pas carboniser les plantes mais juste faire un choc thermique. D’après ce que je sais, il faut passer plusieurs fois le désherbeur avec les plantes qui sont bien enracinées (pissenlit, …).

    Françoise, il s’agit probablement du campagnol terrestre qui te fait beaucoup de dégâts. Je n’ai pas de solution miracle, bien que je sois confronté au même problème. Le piégeage, avec ce qu’on appelle des « fers à taupes » marche bien mais c’est un peu fastidieux je trouve.

  13. La solution, je la connais :whistle:
    Venez vivre dans la Drôme sur une terre pauvre, n’arrosez jamais, et vous n’aurez plus besoin de désherber :wink:
    Bon, ok, les mauvaises herbes ne poussent pas mais le reste non plus … :sad:
    Rien n’est parfait ! :lol:

  14. Le sel et le vinaigre: ça laisse des traces dans le sous-sol. Dans l’eau bouillante, il faut rajouter de l’amidon (de maïs comme la maizena) ou de pomme de terre (fécule) à la dose prévue pour une sauce fluide (c’est écrit sur le paquet !). Inconvénient: il faut arroser à chaud (j’ai acheté un arrosoir en zinc pour cela). A Rennes, les services municipaux emploient un desherbeur thermique à vapeur et utilisent de l’amidon pour désherber les allées de gravier (des cimetières entre autres) ! Mais ces desherbeurs n’existent que pour les professionnels pour le moment. L’amidon est plus durable que le thermique à chaleur. Seuls quelques plantes à racines pivotantes peuvent parfois résister ! Il semble, par dessus le marché qu’il soit anti-germinatif. Mais comme tout, passé trop souvent, cela doit avoir des conséquences néfastes (nappes phréatiques, ….). J’ai aussi employé des décoctions d’algues avec succès (pouvoir gélifiant) mais je réside près de la mer ! Enfin, pour un désherbage pas trop intensif, j’ai acheté un outil conçu pour cela (mais on ne le trouve pas dans le commerce: inventé et commercialisé par un artisan sur certaines fêtes des plantes).
    Voilà, voilà… Pas de miracle, juste des petits bouts !

  15. Merci pour ton témoignage très complet.
    J’en ai parlé aussi autour de moi les jours derniers et c’est vrai que tous les témoignages vont dans le même sens, à savoir qu’il n’y a pas de solution miracle et que c’est sans doute en panachant les différentes méthodes qu’on arrive à des résultats. Ce qui est certain c’est que le désherbeur thermique est idéal pour des petites plantules mais que c’est compliqué pour des plantes bien enracinées.

  16. ah oui, j’y avais pas pensé … A partir de l’an prochain les gens qui viennent chez moi marcheront dans les chardons. S’ils râlent, je te les enverrai … :whistle: :wink:

  17. Effectivement, le problème ici est bien le gravier. Donc on enlève tout ça et on sème de l’herbe…

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: