Les oiseaux de l’hiver 2017-2018

A chaque début d’hiver j’écris ce même type d’article destiné à ce que chacun raconte ce qu’il se passe autour de son poste de nourrissage pour oiseaux.
Les hivers se suivent et ne se ressemblent pas.
L’an passé, globalement très peu d’oiseaux à la mangeoire.
Cet hiver commence bien différemment. En quelques jours, l’affluence est telle que je me demande si les 250 kg de tournesol que j’ai achetés pourront suffire.

Bien sûr les trois espèces de mésanges habituelles sont là dès le premier jour : charbonnière …

… bleue et nonnette.

Toutes les autres espèces présentes sont également des classiques du début d’hiver : sittelle, merle noir, rouge-gorge, accenteur mouchet, moineau domestique et pinson des arbres.

Un peu plus inhabituel : verdiers et chardonnerets sont déjà là alors que d’habitude ils n’arrivent que plus tard dans la saison.

Et enfin, plus surprenant : quelques pinsons du nord et un geai des chênes (je les vois très rarement avant janvier).

Ah oui, j’oubliais un hôte de marque : l’écureuil.

Et chez vous, que se passe-t-il ?

Ce contenu a été publié dans Oiseaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

192 réponses à Les oiseaux de l’hiver 2017-2018

  1. EtiNcelLe dit :

    Tu as déjà installé tes postes de nourrissage ?
    Chaque année c’est la même chose, je me pose la question de quand les installer.
    Cette année, j’y ai pensé hier mais je n’ai encore rien fait.
    Il est donc temps ?
    Ces oiseaux (pinson du nord, geai) que tu dis précoces cette année annonceraient-ils un hiver froid ?
    Ce serait cool !

  2. Bernard dit :

    Oui, cette année j’ai installé mon poste de nourrissage tôt, juste pour le plaisir de les voir (d’autant plus que je suis cloué à la maison ces temps-ci), mais on peut évidemment le faire bien plus tard, en décembre ou même en janvier seulement (la période critique pour les oiseaux étant la fin de l’hiver et le tout début du printemps).

  3. Bernard dit :

    Je viens de compter à l’instant le nombre d’allées-et-venues à mon poste de nourrissage : 37 oiseaux en une minute seulement (sans compter ceux qui restent au sol sous la mangeoire).

  4. Christophe dit :

    Pas encore démarré le nourrissage mais… Le merle blanc est revenu !
    L’an passé il était arrivé en décembre, il est là depuis près de 15 jours.
    Même oiseau superbe.
    http://baladesnaturalistes.hautetfort.com/archive/2017/01/20/merle-noir-leucique-5901312.html

  5. Bernard dit :

    super article !
    Je viendrai photographier ce merle cet hiver … s’il est toujours là ! :wink:

  6. jacqueline dit :

    Bonjour,

    chez nous moineaux, mésanges bleues, charbonnières, la nonnette je crois (celle qui a la toque noire) viennent régulièrement (quand la chatte ne prend pas la place à côté de la mangeoire sur la fenêtre.
    Et dans le gazon, pies et corneilles engloutissent tous les restes alimentaires, sans en laisser une miette.
    Et ce matin, au bord du lac Léman, avant Nyon, nous avons vu un superbe milan royal profiter de la bise qui souffle assez fort.
    Nous allons tous les 10 jours dans la région de Neuchâtel, et voyons beaucoup de milans royaux, région Echallens, Yverdon, Estavayer, donc s’il n’y en a pas beaucoup chez vous, c’est peut-être qu’ils n’ont pas de passeport.
    Bon après-midi.
    La neige est arrivée cette nuit sur le Jura.

  7. jacqueline dit :

    cloué à la maison Bernard ? As-tu besoin d’une tenaille pour enlever les clous ?

    j’ai oublié de vous dire que les buses « à collier » il y en a partout dans la campagne vaudoise et neuchâteloise.

  8. Bernard dit :

    Une tenaille non – qu’en ferais-je ? – mais une paire oui ! :wink:

  9. Bernard dit :

    Moi qui suis allé régulièrement à Estavayer ces temps derniers, effectivement le milan royal est très fréquent là-bas. Cela dit, cet automne, j’en vois au moins un ou deux ici toutes les semaines, ce qui est bien plus que les années précédentes.

  10. jacqueline dit :

    et pan sur ma tête……là j’entends Jean me dire :

    une paire de ciseaux……une paire de……..une paire de…….

    bien enregistré

  11. Bernard dit :

    Deux paires alors, vu qu’il semblerait qu’une paire te n’aille !

  12. EtiNcelLe dit :

    Je suis très impressionnée par le merle blanc de Christophe.
    Jamais vu un oiseau pareil !

  13. jacqueline dit :

    hi hi hi

  14. Yves dit :

    Ici , on est en pleine migration en ce moment , les passereaux et autres se comptent par centaines ou même milliers . Hier , j’avais plus de 100 Pipits farlouses sur la pelouse , une trentaine de Grives litornes et autant de mauvis , des Merles noirs … Et à peu près , 30 Chardonnerets élégants , 100 Verdiers d’Europe et 600 Pinsons des arbres . Ça va bientôt se calmer , mais pour l’instant c’est que du bonheur de voir tous ces oiseaux passer au dessus de chez moi ! :happy:
    J’ai même pu observer un joli groupe de Merles à plastron non loin d’ici … :cool:
    http://naturepassion.e-monsite.com/blog/coup-de-coeur/le-merle-a-plastron.html

  15. Fadette dit :

    Pour nous, une belle observation, mercredi dernier près d’un abri sous roche du Périgord, d’un tichodrome échelette.
    Moi qui ne connais pas grand-chose aux oiseaux, je ne l’aurais sans doute même pas remarqué sans la présence d’un beau-frère nettement plus observateur. Lequel beau-frère, qui fut animateur à Altenach, envoie un salut amical à Dupdup !

  16. Bernard dit :

    Ah oui, je me rappelle de l’inauguration du centre d’Altenach. C’était il y a à peu près 25 ans … :wink:

  17. Quasiment aucun oiseau par ici (zone de Tournus), j’en ai aperçu 2 en tout..Bien sûr ballet habituel des corneilles (qui cassent les noix sur la route) et des geais (qui viennent faucher les châtaignes..). Par contre cet été, j’ai eu des hirondelles de cheminée qui ont construit un nid et élevés deux portées. C’est la première fois depuis 40 ans que j’occupe la maison..

  18. Bernard dit :

    Chez mes parents, les hirondelles qui n’avaient pas niché en 2016 sont revenues en 2017. Un seul couple ! On est loin des populations d’autrefois.

  19. Maïvon dit :

    Ici, mésanges de toutes sortes, sitelles, moineaux, rouges-gorges, pinsons des arbres et le couple de pic-épeiches sont venu piquer les noix que nous leur avions cassées. Par contre pas un merle. Je soupçonne l’écureuil ou les rats d’être passé en douce car des noix en coques non ouvertes ont disparu.
    Il y a de la vie au jardin!

  20. Maïvon dit :

    Magnifiques les photos du merle leucique.

  21. Christophe dit :

    Bernard, il,faut attendre encore un peu pour le merle, les ressources sont encore importantes un peu partout (pommes, vers) et ma maison n’est qu’un lieu parmi d’autres pour son alimentation. Je le vois malgré tout presque quotidiennement, faut dire qu’il passe difficilement inaperçu !
    Dés que la situation sera plus tendue, il faudra que je trouve des pommes pour l’amener comme l’an passé derrière la fenêtre. Mais… la bière est prête et si tu t’impatientes, tu peux venir vérifier.
    :wink:

  22. Christophe dit :

    Merci Maïvon !
    Pas difficile : j’ai fait approximativement 300 photos plein cadre et j’ai gardé les deux meilleures. Le plus dur a été d’amener progressivement les oiseaux sous la fenêtre, il m’a donc fallu importer une tonne de pomme déclencher quelques averses de neige artificielle et congeler la moitié du canton.
    Mon bilan carbone est catastrophique. :dizzy:

  23. Christophe dit :

    Oups et merci aussi à Etincelle et à tou(te)s ceux(celles) qui me complimentent, franchement c’est l’oiseau qui fait tout. :cool:

  24. Fifitoutcourt dit :

    Meuh non, tu es un type formidable ! :silly:

  25. jacqueline dit :

    bonjour, je voudrais juste ajouter quelque chose, il y a 2 jours quand j’ai écrit hi hi hi cela concernait la paire de te n’aille évoquée par Bernard……et non le message d’Etincelle qui aurait pu se vexer en me lisant. Mais tout de même je présente mes excuses à Etincelle, car j’aurais du préciser que ce coucou était pour Bernard. Et ce coucou n’est pas un oiseau………………bon après midi les amis.
    En ce moment nous avons un « bataillon » de pies dans le jardin.
    Il pleut et il fait froid.

  26. Bernard dit :

    Ici aussi il pleut et c’est bien. En fait j’adore tous les temps (sauf la chaleur extrême, encore que … !) et je module mon activité en fonction du temps qu’il fait. Et le mauvais temps me permet en ce jour de bouquiner (je lis « les Pardaillan », roman de cape et d’épée, j’avais besoin de lire quelque chose d’assez léger après tous mes livres de Simenon car Simenon, c’est du lourd !) et je me plonge dans la musique du deuxième quintet de Miles Davis, l’un des plus beaux monuments musicaux du XXème siècle.

  27. Bernard dit :

    Christophe, ce qui est étonnant dans ton cas, c’est ton cas c’est que le merle leucique ait réussi à survivre une année complète au moins (alors qu’il devrait être éliminé en priorité par les prédateurs si je m’en fie à ce qui se dit et ce qu’il se lit habituellement).
    Petite info : j’ai une femelle de pinson leucique devant chez moi, je viens de m’en apercevoir à l’instant. :smile:

  28. Fifitoutcourt dit :

    La sélection naturelle n’élimine que les solutions les plus défavorables. Il faut croire que le plumage blanc n’est pas un handicap si lourd… :ermm:
    À moins qu’il n’y ait plusieurs merles de la même couleur et que ce soit le dernier survivant (je plaisante…) :tongue:

  29. Bernard dit :

    peut-être qu’avec son plumage noir et blanc les éperviers le prennent pour un chat et n’osent pas l’attaquer ! :silly:

  30. Fifitoutcourt dit :

    À moins qu’il ne soit tombé dans un pot de peinture blanche quand il était petit. :wink:

  31. Christophe dit :

    Hé hé !
    Franchement ce merle est étonnant et magnifique. Comme vous je lis des choses sur les chances de survie de tels oiseaux mais j’ai observé que ce piaf était ultra agressif envers ses congénères. Avec un peu d’anthropomorphisme j’imagine aisément une enfance difficile, une adolescence mouvementée et une forme de pré-délinquance !
    Toujours est-il que je pense possible l’acquisition de comportements défensifs particuliers. Pour le reste, quand cet Ovni passe en vol, il reste une cible de choix. Il a résisté l’an passé aux attaques de rapaces, il est adulte, je suis déjà prêt à l’accueillir pendant plusieurs années. :smile:
    Plusieurs questions insolubles je pense demeurent :
    – d’où vient-il ?
    – Quel âge a t-il ?
    En attendant, j’observe avec intérêt comme tous mes voisins l’apparition de ce merle. L’un d’entre eux me soupçonne de communiquer avec lui, je lui ai confirmé un échange de cartes postales, ce qui a permis de nous rassurer mutuellement. J’ai vraiment des voisins extras.
    :sleeping:

  32. geneviève, dit :

    dans un village voisin il y en avait un merle blanc et nous l’avions observé plusieurs fois mais ne pouvant sortir pour le moment je ne sais s’il est encore là

  33. Bernard dit :

    oui, je l’avais observé et j’en avais d’ailleurs fait un petit article :
    http://www.leblogadupdup.org/2015/05/11/petite-devinette-26/

  34. Bernard dit :

    Sylvain et Jessica me signalent un gros-bec à leur mangeoire. Assez étonnant pour un début de saison.
    Je m’aperçois par ailleurs que mes baies de pyracantha ont été dévalisées par les oiseaux, il n’en reste plus une seule alors que d’habitude elles durent au moins jusqu’à décembre.

  35. Bernard dit :

    Plusieurs d’entre vous (Etincelle en premier) m’ont fait part ce matin du fait que mon blog était inaccessible. Et cela a duré plusieurs heures. La raison :
    https://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20171109.OBS7149/panne-chez-l-hebergeur-ovh-de-nombreux-sites-internet-inaccessibles.html

  36. EtiNcelLe dit :

    Bon, heureusement, maintenant cela fonctionne de nouveau parce que ferait-on sans le blogadupdup ?! :biggrin:
    Par contre, je trouve que depuis quelques temps, chez moi en tout cas, c’est très très long pour accéder au blogadupdup :sad:

  37. Bernard dit :

    Si la page met du temps à s’ouvrir, c’est normal car on peut maintenant agrandir les photos en cliquant dessus. Le poids plus important des photos (5 ou 6 fois plus) entraîne par conséquent un plus long temps d’ouverture de la page. Tout dépend en fait du débit dont on dispose.

  38. jacqueline dit :

    bonsoir…….comment Sylvain et Jessica sont sur le blog……bizarre autant qu’étrange……car mes petits enfants Sylvain et Jessica habitent au premier étage de ma maison.
    très douce soirée à vous tous. La météo suisse annonce du froid, nous allons surveiller les mangeoires, car Nami, la chatte de Sylvain et Jessica s’installe sur la fenêtre, ou au pied de la fenêtre, près de la mangeoire.

  39. Bernard dit :

    non non, c’est pas les mêmes Sylvain et Jessica !

  40. jacqueline dit :

    mais je le savais bien, mais c’est surprenant cette similitude de prénoms

  41. Bernard dit :

    statistiquement, ce genre de similitude a des chances de se produire, c’est pas forcément une preuve de l’existence de Dieu ! :wink:

  42. jacqueline dit :

    bonjour Bernard,
    ce serait intéressant de comparer les âges…………..sans dévoiler de secrets chez nous c’est 31 et 30, et un bébé arrive en janvier.
    bon après-midi.

  43. Bernard dit :

    Dan et Dom me signalent également la présence du gros-bec à leur mangeoire. ça confirme qu’un peu partout l’hiver à la mangeoire s’annonce particulièrement précoce.

    Autre petite constatation : j’ai en permanence trois boules de graisses suspendues, les oiseaux (surtout les mésanges bleues) sont constamment agrippés après et les boules fondent comme neige au soleil.

  44. Bernard dit :

    Sylvain vient de m’envoyer une photo de bouvreuil qu’il a faite hier à sa mangeoire. Il y a très longtemps que cet oiseau ne vient plus chez moi.

  45. Christophe dit :

    Les bouvreuils sont descendus très tôt cette année qui ne sera forcément pas comme les autres. Une observation ce matin à la mangeoire mise en place hier seulement ! Surveillez vos mangeoires, il y a du mouvement chez les magnifiques sizerins, et des bec croisés perroquets parmi les bec croisés des sapins : à Texel depuis un bon moment, depuis peu dans le nord de la France…

  46. Ganzer Michel dit :

    Bonjour à tous.
    Une petite contribution de ma part à cette intéressante discussion, comme vous je constate un nombre important d’oiseaux au nourrissage pour cette période de l’année.
    Depuis une semaine environ le gros-bec est présent tous les jours, la sittelle aussi (absente de chez moi l’an dernier), ainsi que quelques pinsons du nord. Le pic épeiche vient aussi tous les jours, depuis ce matin les chardonnerets sont au rendez-vous ainsi que tous les habitués : mésanges, pinsons des arbres…….
    Depuis deux jours, un couple de bouvreuil fréquente ma mangeoire, je ne me souviens plus l’avoir observé chez moi.

  47. Bernard dit :

    Hello Michel ! :wink:
    Oui, il se passe vraiment quelque chose cette année à la mangeoire.

  48. EtiNcelLe dit :

    Est-ce que vous auriez un début d’explication de ce « quelque chose » qui se passe cette année à la mangeoire ?

  49. jacqueline dit :

    Bonjour, chez nous uniquement moineaux et mésanges de toutes familles confondues.
    Dans le gazon les pies et les corneilles.
    Pas encore vu les merles. Ni aucunes des espèces qui sont mentionnées.
    Vous habitez à quelle altitude. Nous c’est 400-450 m.Peut-être trop près du Lac Léman.
    Bonne journée.

  50. Bernard dit :

    Je ne sais pas s’il est possible de répondre avec précision à la question d’Etincelle. Mais je pense qu’il y a trois facteurs qui influent fortement le comportement des oiseaux : la réussite de la nidification au cours de l’année (c’est à dire l’importance des populations à l’automne : forte ou faible, ce qui est très variable d’une espèce à l’autre, même si certaines années tout va globalement dans le même sens), les ressources alimentaires disponibles dans le milieu naturel et les conditions météo. Et tout ça se conjugue et s’additionne. Et évidemment, tout cela varie d’une région et d’un pays à l’autre, ce qui complique l’analyse qu’on peut avoir des phénomènes observés dans un endroit donné.
    Mon avis, c’est que sur les trois facteurs cités plus hauts, les conditions météo ne sont sans doute pas en cause car il est bien trop tôt dans la saison pour que les oiseaux fuient le froid.
    Il y a eu des sécheresses carabinées dans certains secteurs, peut-être aussi que beaucoup de populations d’oiseaux se concentrent alors en des lieux privilégiés. Mais ces lieux-là ne sont certainement pas aussi privilégiés qu’on le dit car dans ce cas-là, les oiseaux (notamment ceux de la famille des fringilles) n’éprouveraient pas le besoin d’aller si tôt que ça à la mangeoire.
    A suivre donc.
    Je pense que Christophe, qui suit l’actualité ornitho, a des choses à dire sur le sujet.

    Dan me signale à l’instant qu’il a une femelle de bouvreuil à la mangeoire, ce qui ne lui était pas arrivé depuis longtemps.

    @Jacqueline : je suis à 215 m d’altitude.

  51. jacqueline dit :

    @Bernard, comment expliquer pourquoi tu as déjà une diversité d’oiseaux, alors que chez nous encore rien. Et pourtant il fait froid. Mais nous ne désespérons pas car pinsons, verdiers, rouges-gorges et la sittelle connaissent notre adresse. On va attendre.
    Mais comme nous n’avons pas encore pendu les boules graisseuses, c’est peut-être une raison.
    Je vais regarder sur internet ce que vous appelez les becs croisés et les bouvreuils.
    Et aussi car il n’y a que des graines de tournesol. Nous n’avons pas encore acheté les cornets de graines en mélange.
    Et puis………peut-être qu’ils ont peur de la chatte qui est une redoutable « diane »…….mais les oiseaux sont plus rapides qu’elle.
    Bonne journée.

  52. Bernard dit :

    non non, il ne fait pas froid. Rien que des températures normales pour la saison, y compris chez toi.

  53. Lisette dit :

    Merci de ce blog réjouissant et réconfortant, surtout après avoir visionné ce jour les émissions d’ARTE sur la disparition des passereaux.
    Je n’observe que mésanges (peu) rouge gorge et moineaux autour de nos mangeoires. Par contre, 2 écureuils chez moi à Serre. Mais Bernard, je n’ai rien lu qui nous conseillerait sur la variété de tournesol à leur offrir.
    J’avais acheté 25kg au moulin de Liesle l’an dernier mais ce n’était pas du strié et il a été boudé et gaspillé. Dis-nous stp où tu te fournis.
    Affectueusement

  54. Bernard dit :

    Lisette, je ne sais pas précisément le nom de la variété de tournesol que j’achète. C’est du tournesol noir, je pense qu’il convient très bien aux oiseaux, sans doute même mieux que le strié. Par contre, si le tien a été boudé l’an passé, c’est parce qu’il n’y avait quasiment pas d’oiseaux cet hiver-là, je pense que cela n’est pas lié au type de tournesol que tu as mis.
    J’achète le mien directement vers un paysan qui le cultive en bio mais il n’en vend quasiment pas, il n’en cultive que pour ses connaissances semble-t-il (ce qui est dommage car il me le vend 60 cts le kg, ce qui n’est pas cher).

  55. Yves dit :

    En effet , 60 cts le Kg ça vaut le coup !!
    Les petites graines noires , ils n’y a rien de mieux pour les petites mésanges …

  56. jacqueline dit :

    bonjour, chez nous le tournesol acheté en grandes surfaces (françaises) vous savez où nous habitons est noir strié blanc et font la joie de toutes mésanges (familles confondues) et nous avons une préférée, qui vient souvent, prend le temps de manger sur place et parfois nous regarde, c’est une boule de plumes la petite bleue comme j’en la nomme.
    Pour les autres graines, elles ne sont pas sur la fenêtre, mais dans une maisonnette où les moineaux les trient. Ce qui fait que depuis le printemps nous avons toujours sous les deux arbres des prairies presque fleuries, je dirais plutôt que si je récoltais les graines nous pourrions faire de la farine mélangée et un super pain complet…….
    Et hier nous avons acheté les boules graisseuses pour 2,69 euros les 10 pièces.
    Est-ce-que c’est cher ?
    J’avais essayé un hiver de mélanger du vieux saindoux avec des graines de tournesol, le tout déposé sur une planchette de bois, mais aucun succès…………
    Nous avons depuis deux jours le couple de ramiers qui reviennent se goinfrer de tournesol sur la fenêtre. Ils prennent tellement de place à eux deux que les petits oiseaux doivent attendre.
    Bon WE à tous.

  57. jacqueline dit :

    c’est pas… »j’en » mais Jean

  58. geneviève, dit :

    mes petits enfants on mis dans leur hangar a bois une tapette pour les souris et a leurs grands regrets , c’est un petit rouge gorge qui s’est fait prendre ,ils ont renoncé a la chasse aux souris. chez nous une multitude de moineaux et des corneilles plus une mouette!!!

  59. Bernard dit :

    Aura-t-on des jaseurs cet hiver ?

  60. jacqueline dit :

    c’est quelle sorte d’oiseaux les jaseurs ?

  61. Bernard dit :

    C’est un oiseau qui niche en Scandinavie et en Russie et qui ne vient que rarement chez nous. Je le vois une fois tous les dix ans peut-être.
    http://www.oiseaux.net/oiseaux/jaseur.boreal.html

  62. Bernard dit :

    Petit ajout à mon commentaire précédent. Lorsqu’il vient chez nous, c’est en général sous forme d’invasions dues à des excès de population. Ces populations importantes sont dues à plusieurs facteurs dont j’ai déjà parlé ci-dessus (plusieurs années de bonne reproduction successives, manque de ressources alimentaires, conditions météo) plus sans doute d’autres facteurs internes liés à l’espèce. Ce sont des invasions sans retour, le nombre d’oiseaux qui retourne dans les pays d’origine est en général très faible.

    Si cet oiseau pointe le bout de son bec en France, vous le saurez grâce à Christophe, lui qui épluche constamment les infos ornithos …

  63. Christophe dit :

    Plein d’épluchures mais aucun jaseur en vue !
    En revanche, l’Aigle criard Tönn, Estonien de son état, équipé d’une balise et qui a l’habitude de migrer en passant par chez nous (Suisse, Jura) se profile à l’horizon.
    Les paris sont ouvertts : passera t-il par le défilé de Fort l’Ecluse ou traversera t-il la Franche-Comté comme l’espèrent de nombreux copains à Pont de Roide ?
    A l’heure où je vous parle il est au nord de Lausanne et doit consulter son GPS personnel.
    Sur le lien suivant, bougez les curseurs selon votre goût. Tönn c’est un « Greater spotted eagle », vous verrez qu’il est l’un des seuls de son espèce à passer par l’ouest, comme à son habitude depuis 2008.

    http://birdmap.5dvision.ee/EN/2017/autumn/?line=1&track=0&speed=1

  64. Bernard dit :

    Non, il ne passera pas en Franche-Comté. Par contre il est passé tout près de Lussy en Suisse … :wink:

  65. jacqueline dit :

    alors s’il a passé sur Lussy il a déjà survolé Commugny et le Fort de l’Ecluse est en ligne directe depuis chez moi.
    Rien vu dans le ciel aujourd’hui, même qu’il était sans nuage une bonne partie de la journée.

  66. Christophe dit :

    Je crains que Bernard n’ait raison à cause de deux facteurs : une dépression venue de l’ouest et une trajectoire naturelle vers le sud-est pour le moment.
    Cela dit, les paris restent ouverts : Tönn a surpris plusieurs fois les observateurs avec des surprises dans son déplacement et le Jura, malgré tous mon respects pour mes voisins Suisses est un territoire sauvage très accueillant ;-)

  67. Bernard dit :

    On pourrait utiliser Tönn pour le trafic aérien de diamants : Lussy in the sky with diamonds ! :wink:

  68. Christophe dit :

    Tiens je ne pensais pas qu’un aigle puisse avoir un son aussi flûté… d’habitude il font des cris un peu moins agréables.
    En attendant plus d’info, Tönn a bien bifurqué, comme à son habitude, pour survoler la Franche-Comté. Il se trouve actuellement à l’ouest de Poligny, à moins de 30 km de chez moi ! Mais avec la pluie, pas sûr que quelqu’un puisse l’observer directement, même demain. J’en connais qui vont tenter le coup.

  69. Bernard dit :

    effectivement, l’oiseau est dans le bas Jura, juste à côté de Dole. Impressionnant ce site qui permet de suivre la migration des aigles équipés de balises !

  70. Bernard dit :

    Habituellement, lorsque l’épervier attaque c’est le calme plat pendant au moins 5 mn à la mangeoire. Une femelle d’épervier vient d’attaquer à l’instant (attaque loupée), les mésanges sont revenues à la mangeoire au bout de … 15 secondes !

  71. jacqueline dit :

    Bonjour à tous,
    toujours aussi ravie de vous lire. Je constate chez nous que les oiseaux sont affamés et très certainement tes mésanges avaient vraiment faim.
    Bon dimanche les amis, chez nous c’est gris et froid, la neige est à 800 mètres, « on est bien au chaud dans l’appartement »
    mais dans un mois nous pourrons photographier les canaris.
    Il paraît aussi que beaucoup d’oiseaux migrateurs séjournent où nous irons.

  72. Bernard dit :

    Par déduction Jehan et toi allez donc aux Canari(e)s ? :wink:

  73. jacqueline dit :

    déduction exacte, bravo, mais c’était facile. Oui nous allons sur la Grande Canarie.
    Nous connaissons déjà trois autres des îles de l’archipel.
    Bonne fin de soirée.

  74. Bernard dit :

    C’est normal, pour la déduction, je me suis creusé la tête … avec une archi-pelle ! :wink:

  75. jacqueline dit :

    hihihi, bonne nuit

  76. Bernard dit :

    Je constate une certaine désaffection à ma mangeoire concernant les fringilles (verdiers, chardonnerets, pinsons du nord …). Je pense que c’est dû aux attaques incessantes de la femelle d’épervier.

  77. Bernard dit :

    J’utilise depuis longtemps cette mangeoire (elle est assez chère – 73€ – mais c’est de loin la meilleure des mangeoires à mon avis), elle fait 1,23 m de haut et contient 3,5 kg de graines à la fois.

    Mais évidemment, la meilleure des mangeoires, c’est celle qu’on se fabrique !

  78. Bernard dit :

    Joëlle me dit qu’une femelle de gros-bec était sur le rebord de la fenêtre. Sans doute que la situation neigeuse explique cela.
    Ce qui porte à 16 le nombre d’espèces à ma mangeoire. Plutôt pas mal pour un début d’hiver.

  79. Yves dit :

    J’ai trouvé dans un troc et puces une mangeoire de ce style ( je peux y mettre 5 kilos de graines ) qui vaut +100 euros neuve … Pour 10 euros et en parfait état !!! :cool:

  80. Bernard dit :

    Oui, on trouve souvent des choses pas chères dans ce genre d’endroit. Il y a 15 jours j’ai trouvé à Emmaüs un couteau spécial à navets, vendu 12 € (alors que le prix normal est de 100 €).

  81. Bernard dit :

    Une espèce que je n’ai pas vue à la mangeoire depuis au moins 10 ans : le bouvreuil !
    Il s’agit d’une femelle. 17ème espèce donc. :wub:
    Revu également à l’instant le gros-bec que Joëlle avait vu il y a quelques jours sur le rebord de la fenêtre.

  82. jacqueline dit :

    Bonjour et bon dimanche

    chez nous un couple de merle est là, heureux de trouver quelques pommes.

  83. Bernard dit :

    arrivée du merle à fêter en écoutant le début de la 5ème de Beethoven :
    « pommes, pommes, pommes, pommes ! » :wink:

  84. EtiNcelLe dit :

    Des pinsons du nord chez moi !
    Ce n’est pas tous les hivers que j’en vois ici, et en plus, aussi tôt en saison :wassat:

  85. Bernard dit :

    Des pinsons du Nord au Sud, Etincelle elle Est à l’Ouest ! :wink: :w00t:

  86. jacqueline dit :

    mon message n’est certainement pas à la bonne place, mais il va certainement intéresser beaucoup d’entre-vous et déjà Bernard qui aurait bien voulu être à notre place quand j’ai raconté que nous avions vu une femelle lynx et son petit dans la région du Château de Joux, cet automne.
    Et bien,dans le canton de Neuchâtel (CH) voici l’aventure qui est arrivée à une amie. Elle habite dans un quartier de villas, et laisse toujours sa véranda vitrée ouverte, même la nuit, car elle a des chats et un gros chien. Vers 2 h du matin elle a entendu un gros bruit et elle est allée voir et elle s’est trouvée en face d’un jeune lynx. ……… et des chats qui se battaient, et qu’a-t-elle fait, elle a fermé la porte communiquant avec son appartement, regardé le lynx qui est parti tout gentiment sans faire de bruit.
    Les chats des voisins sont partis, son vieux gros pataud de berger bernois n’a pas bougé (il doit être un peu sourd ).
    Je précise que mon amie habite à environ 2 à 3 kil de la forêt. Le lendemain elle a averti le garde faune qui lui a confirmé que dans sa région il y a énormément de lynx.
    D’entente avec le garde faune elle n’a rien dit à ses voisins pour ne pas les affoler.
    Mais elle était vraiment contente d’avoir vu cette bête de si près.
    Elle regrette de n’avoir pas eu d’appareil photo à proximité.
    Cette amie adore la nature, les animaux sauvages qu’elle connaît bien, et elle contente que ce fut un lynx et non un sanglier, car elle a un jardin potager.
    Voila, je vous raconte ce qui m’a été dit.

    Et si je ne reviens pas sur ce forum, Joyeux Noël et Bonne Année.

    Et pour Geneviève, as-tu-reçu ma réponse à ton mail car j’ai eu des problèmes hier avec internet.

  87. Bernard dit :

    C’est pas à moi que ça arriverait ce genre de belle aventure ! :wink:

  88. jacqueline dit :

    coucou Bernard,

    j’ai pensé à toi quand la copine nous a raconté son histoire. N’ayant pas paniqué, elle a bien observé ce lynx dont elle ne sait pas comment il est arrivé jusque dans sa véranda toujours ouverte.
    Peut-être une explication, à côté de sa villa il y a une vigne, puis un passage entre quelques habitations, puis la forêt et la frontière.
    Puisque le garde chasse a dit qu’il y avait vraiment beaucoup de ces lynx, peut-être q’une fois , si tu veux changer ton itinéraire pour rentrer chez toi, je te donnerai les détails précis par MP.
    JOYEUX NOEL ET BONNE ANNEE à tous.

  89. Bernard dit :

    Premier chant de grive draine ce matin.
    Première tomate à sortir de terre.
    Et hop, un nouveau cycle annuel est reparti ! :wub:

  90. EtiNcelLe dit :

    Déjà ? Mais on commence à peine l’hiver ! :silly:
    Le lynx …
    Mon copain qui habite dans le Jura rêve de le voir mais le rate à chaque fois.
    Sa voisine qui s’en fiche l’a vu sue le chemin devant chez elle.
    Et son cousin voudrait le voir moins souvent car il vient attaquer ses agneaux.
    La vie est bizarre quand même ! :w00t:

  91. Lisette dit :

    Moi aussi j’ai eu les honneurs du bouvreuil mâle à ma mangeoire.Mais sa femelle ? Par contre des vols de corbeaux qui voilent le ciel à n’en pas finir sur Serre les Sapins. Donne le bonjour à ta 1ère plantule de tomate. Compliments. Moi j’attends février pour semer, mais comme mon but n’est pas de figurer au Guiness des Jardiniers…

  92. Bernard dit :

    Figurer au Guiness des jardiniers, pas forcément, mais boire une Guiness oui plutôt ! :wub:
    Drôle de saison qui s’annonce.
    Je viens de voir des noisetiers en fleurs. Trop tôt, tout commence trop tôt … :blush:

  93. EtiNcelLe dit :

    Jolie, la fleur du noisetier, n’est-ce pas ?

  94. Bernard dit :

    Un peu moins d’oiseaux au poste de nourrissage. Les évolutions constatées depuis le début janvier :
    – les pinsons du nord ont disparu
    – moins de moineaux domestiques
    – un peu moins de chardonnerets
    – toujours autant de mésanges
    – sittelle moins fréquente
    – retour du gros-bec depuis hier
    – toujours pas de pic épeiche
    – présence permanente de l’épervier

    Des amis ont un superbe mâle de bouvreuil à leur mangeoire. J’ai vu chez Cédric dans les Vosges trois mésanges noires sur le rebord de sa fenêtre. Sylvain a également une mésange noire chez lui.

  95. Christophe dit :

    Si vous avez des bouleaux et des aulnes près de chez vous, c’est l’occasion d’y rechercher les sizerins, il y a beaucoup de données en ce moment et ce sont de jolies petites boules de plumes. :wink:

  96. Yves dit :

    C’est vrai qu’ils sont présents cet hiver ! Ici en Bretagne , on peut observer le Sizerin cabaret , le Sizerin boréal et le Sizerin flammé .
    Mais bon , il faut être accompagné d’un spécialiste pour identifier ces différentes espèces !! :unsure:
    http://www.ornithomedia.com/pratique/identification/distinguer-sizerins-cabaret-flamme-01117.html

  97. Bernard dit :

    Effectivement, c’est difficile à identifier. L’an passé sur les webcams québécoises, il y avait deux espèces de sizerins, j’avais du mal parfois à voir la différence alors que les deux étaient juste devant la caméra.

    Sur les mangeoires canadiennes il y a peu d’oiseaux cet hiver, contrairement à l’an passé. Et calme plus que plat sur la mangeoire estonienne :
    http://www.looduskalender.ee/n/en/node/1969#cam

  98. EtiNcelLe dit :

    A ma mangeoire à Autrans, il y a plein de mésanges noires en ce moment, ce que je n’ai pas à ma mangeoire en bas dans la Drôme évidemment.

  99. Bernard dit :

    Oui, elle est très très répandue en altitude. Ici en plaine, elle est sans doute présente sur chacune des communes de la vallée de l’Ognon, mais en quantités très faibles. Je ne l’ai vue que moins de 10 fois à la mangeoire en 40 années de nourrissage. Même constat pour la mésange huppée, qui elle aussi est inféodée aux conifères donc plutôt aux zones d’altitude.

  100. Bünzli dit :

    Cette année comme toujours à cette saison j’ai installé des mangeoires. Aucune mésange n’est venue. Je me pose des questions, où sont-elles ? Par contre il y a énormément de corneilles (gros oiseaux noirs) , elles squattent les arbres autour de mon domicile, mais ne peuvent venir sur les terrasses.
    Je me demande si l’absence de petits oiseaux tient à leur présence.

  101. Bernard dit :

    Bünzli, ton commentaire n’apparaissait pas, il avait été mis au mauvais endroit (sur une photo et non sur un article), je l’ai déplacé sur cet article pour qu’il apparaisse

  102. Bernard dit :

    Ton commentaire est étonnant car les mésanges sont plutôt nombreuses cet hiver à fréquenter les postes de nourrissage. Je ne pense pas qu’il y ait de lien avec la présence des corneilles.

  103. Bernard dit :

    1 femelle de bouvreuils et 3 tarins (1 mâle et 2 femelles) à l’instant ! :wub:

  104. EtiNcelLe dit :

    Chez moi, il y a pléthore de corbeaux freux et plein de mésanges aussi.
    Mais pas de bouvreuil :sad:

  105. Bernard dit :

    Ici, malgré les milliers de corbeaux freux, aucun ne fréquente le poste de nourrissage.

  106. EtiNcelLe dit :

    Moi non plus, je me suis mal exprimée. Ils sont dans le coin mais jamais vers les mangeoires.

  107. jacqueline dit :

    Bonjour, il pleut, il pleut, il neige en Valais avec dangers importants d’avalanches.

    Mon message concerne surtout les oiseaux, nous n’avons que des moineaux et des mésanges, plus spécialement la petite bleue, mais aucun verdier ni pinson.
    Dans le jardin, corneilles, pies et merles.
    Je me demande si avec la vague de chaleur de l’été dernier il n’y a pas eu beaucoup de nidification…..bon, est-ce le mot juste.
    Bon week-end à tous.

  108. jacqueline dit :

    bonsoir, il fait un temps exécrable pluie et vent à ne pas mettre un oiseau dehors et pourtant cet après midi un oiseau se reposait sur notre fenêtre où il y a des graines de tournesol.
    J’ai cru que c’était un moineau, tout gonflé avec ses plumes mais vraiment un oiseau plus qu’obèse et il avait également des difficultés avec sa tête.
    Et bien non, c’était…du moins nous le croyons….une femelle pinson.
    Jean a fait des photos.
    Nous avons vu où elle se cachait, derrière un petit buisson au pied de la fenêtre.
    Cet oiseau nous semble malade, nous espérons le revoir demain, mais il y a des chats dans le quartier.
    Quant aux moineaux et mésanges, personne n’est venu manger.

  109. Bernard dit :

    Je viens de tomber sur cette vidéo de la nidification du faucon pèlerin sur une petite église au sud de Strasbourg :

  110. EtiNcelLe dit :

    C’est la multiplication des petits faucons.
    Au début, j’ai cru qu’ils étaient deux.
    Après, j’ai vu qu’ils étaient trois.
    Et ensuite, j’ai vu qu’ils étaient quatre !
    Mais il y en a un qui n’a rien eu du repas :sad:
    Je suis toujours étonnée et déçue quand je vois qu’un animal nourrit ses petits et en oublie un.

  111. Bernard dit :

    Non, c’est une adaptation particulière de la nature. Chez les rapaces, les oeufs sont couvés dès le premier oeuf pondu, ce qui fait que les naissances sont très échelonnées. La différence de taille des poussins va encore s’accentuer car le plus jeune, vu sa faible taille, va avoir du mal à s’accaparer la nourriture et comme les plus âgés ouvrent le plus grand bec ils sont plus nourris par les parents que les petits derniers. Il arrive très souvent que le plus petit meure, c’est même parfois la règle, sauf lors des bonnes années quand les ressources alimentaires sont très bonnes. Ce qui veut dire, en résumé, que les rapaces pondent un peu plus d’oeufs qu’ils ne sont capables d’élever de poussins mais que si l’année est bonne c’est le jackpot, tous arrivent au stade de l’envol du nid. C’est une très bonne stratégie pour le maintien (et le développement) de l’espèce.

  112. Bernard dit :

    – 1 femelle de bouvreuil devant mes yeux sur le rebord de la fenêtre ainsi qu’une femelle de gros-bec :wub:
    – Arrivée également de 7 tarins (2 mâles et 3 femelles).
    – Attaque d’un autour (femelle ou immature) sur une poule. Mon arrivée sur le site (j’ai été attiré par les cris des poules) a provoqué la libération de la poule qui était entre les serres de l’autour. C’était il y a trois jours. La poule se porte bien mais elle y a laissé un petit paquet de plumes.

  113. EtiNcelLe dit :

    J’espère qu’elle a eu droit à un soutien psychologique :biggrin:

  114. Bernard dit :

    … oui, j’ai pris soin d’elle et j’ai vérifié qu’elle n’avait attrapé ni staphylo-coq, ni strepto-coq … et surtout, pour que la morale soit sauve, ni gono-coq ! :w00t:

  115. EtiNcelLe dit :

    :lol:
    J’ai de nouveau des pinsons du nord chez moi !
    Bernard, tu n’as pas les pieds dans l’eau ?

  116. Bernard dit :

    Si, c’est un lac devant chez moi, l’eau vient jusqu’au bord de la route, ça devrait monter jusqu’à la nuit prochaine. Très très beau ! :wink:

  117. geneviève, dit :

    très bon le jeu de mot!!!!j’éspère qu’il n’y a pas trop de dégâts chez toi avec toutes ces tempêtes ni chez les lecteurs de ce blog a berck,on ne risque rien ,c’est une ville d’eau!!!!!!

  118. Bernard dit :

    Non, au niveau de la montée des eaux, y’a jamais vraiment de dégâts ici. Les maisons sont presque toujours construites hors d’atteinte des eaux et on a toujours le temps de voir venir, ça ne vient jamais subitement (48h de décalage entre l’arrêt des pluies et le niveau maximal de la rivière, car on est à plus de 100 km de la source de l’Ognon, qui rappelons-le est une assez grande rivière : 215 km de long, 315 communes dans son bassin versant).

  119. Bernard dit :

    Je ne vois plus l’épervier. Est-ce que ça pourrait être dû à la présence de l’autour ? :blush:

  120. jacqueline dit :

    bonjour, hier nous avons vu beaucoup de milans à queue rouge dans la Broye et dans le Seeland. Avec toute cette pluie qui est tombée, la nourriture ne manque pas avec le retrait des « lacs dans les champs » c’est bien pour les oiseaux, nous avons vu aussi beaucoup de garcettes, mais pas bien pour les cultures de tous genres.

    Notre « grosse femelle de pinson du nord » n’est pas revenue depuis quelques jours.
    Mais je suis sûre que c’était une « pinsonne » ayant vu des photos sur internet.
    Ici il pleut.
    Bon week-end à tous.

  121. Bernard dit :

    Oui, les milans royaux sont fréquents chez vous.
    Ce n’est pas l’Aigrette Garzette que l’on voit dans les champs à cette période de l’année, mais la Grande Aigrette.

  122. jacqueline dit :

    je ne sais pas, cet oiseau, grand comme un héron, était tout blanc

  123. jacqueline dit :

    et vu de loin pas distingué la couleur du bec.

  124. Bernard dit :

    « Grand comme un héron » dis-tu … Donc forcément une grande aigrette (l’aigrette garzette étant quand à elle plus petite et de toute façon absente de ta région en cette saison).

  125. Bernard dit :

    Les tarins s’installent durablement à la mangeoire : 18 ce matin avec une petite majorité de femelles. Un mâle de bouvreuil est de temps en temps en face de la maison de l’autre côté de la route, je l’attends avec impatience à la mangeoire ou sur le rebord de la fenêtre.

  126. Bernard dit :

    Plusieurs espèces d’oiseaux avaient disparu de la mangeoire la dernière semaine. Avec la neige de la nuit (5 ou 6 cm), retour des tarins, des pinsons des arbres et des pinsons du nord (une quinzaine). Egalement trois buses et au moins deux milans royaux ! :wub:

  127. EtiNcelLe dit :

    Chez moi, les tarins sont arrivés il y a deux semaines et les pinsons du nord sont restés là tout l’hiver. C’est une première.
    Une autre première, j’ai deux pics épeiche ! :smile:
    Pour l’instant, j’en suis à 16 espèces.
    On dit qu’il faut mettre des pommes pour les merles.
    Ici, les merles viennent vers la mangeoire mais ne touchent pas aux pommes.
    Quelqu’un aurait-il une explication ?

  128. Bernard dit :

    Ici les merles ne touchent aux pommes que lorsque le sol ne dégèle pas de la journée.

  129. Bernard dit :

    hé, hé, grive mauvis à l’instant dans le lierre près de la maison, au milieu d’une petite troupe d’étourneaux et de litornes ! :smile:

  130. Bernard dit :

    Ce matin, on a assisté à un comportement que je n’avais pas encore vu.
    La neige commençait de fondre et il y avait des gouttes d’eau qui tombaient d’une chaise. Un étourneau est venu sous la chaise et chaque fois qu’une goutte tombait (une toutes les deux secondes environ) il la happait au passage … !

  131. Bernard dit :

    Ah, enfin un pic épeiche (une femelle), le premier de l’hiver. C’est la première fois en 40 ans que je ne l’avais pas au poste de nourrissage et je n’ai pas compris la raison de cette absence. Peut-être qu’il faisait la gueule tout simplement … ! (vu que c’est une femelle et que la psychologie féminine est incompréhensible !!!!!!!!! :whistle: )

  132. jacqueline dit :

    Bonjour Bernard

    je viens de t’envoyer un mail avec des photos car nous ne savons pas quel est cet oiseau qui se mêle aux merles.
    Bon week-end à tous.

  133. jacqueline dit :

    Bonsoir Bernard
    Nous avons fait quelques recherches au sujet des photos que je t’ai envoyées, et bien nous sommes presque sûrs qu’il s’agit de la grive litorne. Il y en a même plusieurs, et c’est la bagarre pour les pommes avec les étourneaux. Quant aux merles ils se sauvent quand les éperviers arrivent, mais ils font bon ménage avec la grive.

  134. jacqueline dit :

    toutes mes excuses j’ai écrit éperviers, je voulais écrire étourneaux.

    A l’occasion Bernard tu me diras si c’est courant de voir la grive litorne, car pour nous c’est vraiment la première fois.

  135. Bernard dit :

    Incroyable, j’ai mis tout à l’heure des déchets de viande derrière la maison devant la fenêtre de la cuisine (je ne l’ai pas fait depuis 4 ans, depuis en fait que j’ai mon poulailler). Le milan royal était là au bout de 5 mn. Ensuite une buse est arrivée au bout de 10 mn, puis deux, puis trois. Il y en a quatre en ce moment, avec Joëlle on se régale les yeux. Trop de buses par contre pour que le milan puisse espérer maintenant chaparder un bout de déchet en passant au vol.
    Et en plus, bien au chaud, en buvant l’apéro c’est quand même mieux que dans ces saloperies d’affût où on se caille les miches ! :whistle:

  136. jacqueline dit :

    bonjour Bernard INCROYABLE N’EST PAS FRANÇAIS .
    Ce matin vers 8 heures mes voisins (neveu et nièce) aussi passionnés que nous par les milans me téléphonent pour me dire qu’il y a deux milans sur l’arbre.
    Jean dit ce n’est pas possible mais oui……….
    il va regarder, c’est vrai, mais ce sont des royaux.
    Comme nous sommes encore sous la neige Jean fait rapidement dégeler un cornet de viande pour les oiseaux et va déblayer la neige pour créer une piste atterrissage.
    Vers 10 heures, il n’y avait plus rien à manger, milans, corneilles et pies s’en étaient donnés à coeur joie,ou plutôt à becs joie.
    Et nous nous souvenons que parfois l’été, des royaux se mêlaient aux milans noirs, donc ce ne peut être que ces royaux ayant une bonne mémoire, rien que se percher déjà sur l’arbre fétiche,
    Une aubaine, cette viande, alors que toute la campagne est encore blanche.

  137. geneviève, dit :

    quelle chance vous avez,je ne vois que des goélands et des mouettes et un peu de merle
    et des moineaux

    en pagailles mais je les aime bien quant même

  138. Bernard dit :

    Jacqueline, je n’ai pas répondu à ton mail (dure dure la vie de retraité !) concernant les différences entre mâle et femelle de grive litorne. La réponse : pas de différence entre les deux sexes, seuls les jeunes sont à peine moins colorés le premier hiver.

  139. jacqueline dit :

    merci Bernard pour la réponse. N’ayant rien trouvé sur internet je pensais bien que peut-être il n’y avait pas beaucoup de différence.
    Mais quel plaisir de voir ces grives, une première pour nous.
    Il a plu toute la soirée, la neige est en train de fondre, on revoit le gazon et les petites fleurs.
    Par contre je ne sais pas si les milans royaux sont venus ce matin, mais comme Jean avait déposé de la viande s’il n’y en a plus, cela vaudra dire qu’il faudra que nous allions acheter de la viande………………
    Bon après-midi à tous.
    Amitiés à Geneviève.

  140. Bernard dit :

    A propos de viande, je récupère toutes les semaines (et même plus si je veux) tous les déchets de viande dont j’ai besoin chez un boucher de ma connaissance. Lorsque ce boucher était gamin, il faisait partie d’un club-nature que j’animais (au début des années 80), ce qui fait qu’il est très sensibilisé au monde des oiseaux, et notamment à celui des rapaces.

  141. luc dit :

    Concert de merle ce soir à Purnode. Et passage de 300 grues à quelques Km. d’ici. :wub:

  142. Bernard dit :

    Les merles ont été très peu présents cet hiver autour de la maison et j’en entends très peu. Par contre, concerts de grives draines et de grives musiciennes ! :smile:

  143. EtiNcelLe dit :

    Chez moi c’est tout le contraire …
    Pas de grives mais beaucoup de merles mais ne dit-on pas … « Faute de grives, on mange des merles » ? :smile:

  144. geneviève, dit :

    quelle surprise ce matin ,le long du ruisseau qui borde le sentier pédestre, y avait une aigrette il y a longtemps que ne voyait plus ni aigrette ni heron ,ils ont dû lire ma rubrique!!!! et tout cela sans ouvrir la fenêtre en plus ,il fait beau cela va être une bonne journée bonne journée a tous

  145. Bernard dit :

    @Geneviève : Belle observation !

    @Etincelle : si si, il y a pas mal de grives chez toi mais elles ne s’approchent pas des maisons (sauf dans quelques régions privilégiées comme la Bretagne, ex. de la grive musicienne). Et c’est en connaissant les chants qu’on les trouve un peu partout. Enfin, c’est mon avis …
    Bon repas (merles !) :wink:

  146. EtiNcelLe dit :

    Oui, sans doute mais je voulais dire que je n’en vois pas sur mon terrain.
    Alors que les merles (et les merlettes) sont là en permanence.
    Une année quand même j’en ai vu quelques une au fond du terrain. Je ne sais plus lesquelles, des musiciennes je crois.

  147. Yves dit :

    Dans mon jardin du Finistère , je dois avoir une quarantaine de grives ( litornes , mauvis et surtout un arrivage de 20 musiciennes ) à fouiller la pelouse . Pour ceux qui connaissent un peu mon site , vous avez sur ce lien , la liste des oiseaux observés début mars sur mon terrain :
    http://naturepassion.e-monsite.com/pages/mes-observations/mars-2018.html
    En ce moment , je me fais plaisir à observer les chevreuils derrière la maison … :wub:
    http://naturepassion.e-monsite.com/pages/balade-du-jour-1/le-03-mars-2018riec-belon.html
    J’avais même la semaine dernière des Pluviers dorés entrain de gratter dans le potager … ça change des poules !! :smile:
    Et puis avec un p’tit rayon de soleil , il y a quelques papillons qui arrivent , Petite tortue , Vulcain , Citron …

  148. Dan dit :

    Vu avant-hier les premiers papillons : 4 Citrons ! Ca commence à sentir bon !

  149. EtiNcelLe dit :

    J’ai encore des pinsons du nord chez moi et j’en ai vu aussi à Autrans sur le Vercors ce week-end.
    Je trouve ça bizarre.
    Ils ne sont pas censés retourner dans le grand nord ?

  150. Bernard dit :

    Si mais ils sont là pour quelques jours encore, quelques semaines maximum. Les années passées, il ont été présents à mon poste de nourrissage jusqu’à la fin mars.

  151. EtiNcelLe dit :

    Merci pour la réponse.
    En tout cas, je crois bien que c’est la première fois qu’ils restent tout l’hiver chez moi.
    Autre question …
    Est-ce que chez moi (nord de la Drôme comme tu sais) les fauvettes à tête noire restent tout l’hiver ou bien est-ce qu’elle migrent vers des cieux plus clément ?
    J’en ai vu une dans mon jardin la semaine dernière et ce matin, je l’entends chanter pour la première fois de l’année. Alors là, ça fait vraiment printemps.
    J’en profite pour remercier Bernard qui m’a appris à reconnaître le chant de la fauvette noire lorsque qu’il est passé chez moi, c’était quand déjà ? Cela commence à dater un peu, non ? Et je n’ai jamais oublié la leçon :smile:

  152. Bernard dit :

    On arrive à la mi-mars et une partie des fauvettes à tête noire est déjà revenue, on peut donc déjà la voir un peu partout en France.
    Elle fait partie des quelques espèces qui hivernent sur le pourtour du bassin méditerranéen (mais également sur la façade atlantique jusqu’en Bretagne). Font partie également de ce petit cortège des petits migrateurs le tarier pâtre, le pouillot véloce, la bergeronnette grise, le bruant des roseaux et le rouge-queue noir.
    A mon avis, ces espèces sont susceptibles d’être présentes certains hivers dans la Drôme.

  153. geneviève, dit :

    trois cigognes sont passé au dessus de ma terrasse ce matin ,c’est le printemps!!!!! il y à un nid a quelques kilomètres de chez nous ,il est occupé tous les ans

  154. jacqueline dit :

    bonjour, et bon après-midi

    nous commençons à scruter le c iel car chaque jour nous voyons passer des milans, royaux et parfois des noirs.
    Notre « fidèle » et sa progéniture ne doivent plus trop tarder.

  155. jacqueline dit :

    quelques milans noirs tournent au dessus du village………………..

  156. Bernard dit :

    Deux accenteurs mouchets au poste de nourrissage : 1 mâle et 1 femelle.

  157. Christophe dit :

    Les deux premiers tarins de l’année, date habituelle chez moi : plus tôt dans l’hiver ils sont dans les secteurs alluviaux un peu plus loin. Mais quand les bourgeons, les chants trahissent l’impériosité de la reproduction, ils ne font plus la fine gueule : les migrateurs vont là où ils peuvent, même chez moi.
    Originalité dans le nichoir à rapace : c’est la fête du slip, la communauté, mai 68 ! Les crécerelles et les effraies rentrent et sortent selon un rythme jour/nuit, ça crie, ça copule, pour la drogue, rien vu de probant. Je n’y avais jamais pensé mais la cohabitation est documentée pour ces deux espèces.
    Une vraie leçon de politique intérieure. :whistle:

  158. Bernard dit :

    Retour du gros bec (un mâle) et du pinson du nord (une femelle) ce matin à la mangeoire.
    J’attends l’arrivée imminente des premiers serins.

  159. Bernard dit :

    Je m’aperçois à l’instant qu’il y a une mésange boréale, peut-être qu’elle est là depuis un moment.

  160. jacqueline dit :

    les milans noirs tournoient de plus en plus dans la région, mais pas encore sur notre arbre fétiche.

  161. Bernard dit :

    Ici, les milans royaux et les milans noirs tournent dans le ciel. J’ai l’impression qu’après de nombreuses années de chute libre dans les effectifs, le milan royal est en train de remonter (tout du moins dans la vallée de l’Ognon).

  162. Yves dit :

    Une Cigogne blanche vient de survoler mon jardin du Finistère … Si c’est une cheminée alsacienne qu’elle cherchait , elle n’est pas arrivée la cocotte !!! :blink:

  163. Bernard dit :

    Trois milans noirs à l’instant au poste de nourrissage derrière la maison ! :smile:

    Et plein de fauvettes à tête noire qui chantent.

  164. Bernard dit :

    Une femelle d’épervier a été trouvée morte tout à l’heure à quelques mètres de la maison de Xavier, mon voisin. Sand doute un choc avec la vitre lors de la poursuite d’un passereau … :angry:

  165. EtiNcelLe dit :

    Cela était arrivé aussi chez moi l’an dernier. Je crois que c’était aussi une femelle. Je ne me souviens plus trop.

  166. Maïvon dit :

    Les deux premiers rouges-queues sont arrivés au jardin. Tous les ans nous avons un ou deux nids sous l’appentis.

  167. Bernard dit :

    Aucun rouge-queue autour de chez moi … :angry: :blush:

  168. EtiNcelLe dit :

    Chez moi non plus, pas encore … mais ça viendra :smile:

  169. Christophe dit :

    Ils sont partiellement arrivés ici, mais je n’entends pas encore les fauvettes à tête noire.
    Il a fallu que j’aille au bord d’un plan d’eau pour notre mes premières hirondelles de rivage, le pouillot véloce, le balbuzard pêcheur et quelques bécassines des marais.
    Ça chante partout, avec un concert de grives le matin et les oiseaux sédentaires qui sont très actifs.
    Beaucoup de mouvement à la mangeoire avec des vagues de migrations qui emportent les oiseaux et en déposent d’autres, parmi les mésanges et les autres indigènes.

  170. Bernard dit :

    Je fais quelques travaux en ce moment et samedi matin il y avait une pelleteuse qui démolissait mes escaliers en pierre. Etonnant : ça n’a pas gêné les tarins et les chardonnerets qui ont continué à venir à la mangeoire à quelques mètres de là, comme si de rien n’était.

  171. Bernard dit :

    C’est l’abondance au poste de nourrissage : gros-becs, pinsons du nord, verdiers, chardonnerets … et des tonnes de tarins ! C’est la plus grande quantité d’oiseaux depuis le début de l’hiver.

  172. jacqueline dit :

    Bonjour les amis, sommes de retour après une croisière Bâle – Amsterdam – Bâle sur le Rhin.
    Il y a énormément d’oiseaux aquatiques sur ce fleuve, un peu de tout et comme c’est la période des amours nous avons vu la parade d’un coupe de canard et………..la suite………
    et tout cela à 2 mètres du bateau amarré à Rüdersheim.
    Ils étaient pressés ces amoureux, j’avais vu la cane descendre de la petite digue, le mâle l’attendait, trois ou quatre coups de becs et hop.
    Chez nous, les milans sont là, et la viande est la bien-venue.
    Bon après-midi.

  173. Yves dit :

    Les Hirondelles ( Rustique , de fenêtre et de rivage ) tournent autour de la maison depuis hier !! :happy:

  174. Bernard dit :

    Je n’ai encore vu aucune de ces trois espèces.
    Pourtant elles sont là toutes les trois … !
    :angry:

  175. Bernard dit :

    7-8 pinsons du nord sont arrivés ce matin à la mangeoire. Ils ne sont pas très farouches et sont venus alors que j’étais en train de nettoyer mon poulailler à une vingtaine de mètres.

  176. Bernard dit :

    Premier serin cini cet après-midi au poste de nourrissage ! :wub:

  177. Bernard dit :

    Une dizaine de gros-bec ici à ma mangeoire, une trentaine à la Maison de la Nature !

  178. EtiNcelLe dit :

    C’est fou !
    Quand j’en vois un chez moi je suis toute contente !
    Je comprends maintenant, ils vont tous chez toi :angry:

  179. Bernard dit :

    Le nombre d’oiseaux à la mangeoire devrait décroître rapidement dans les 10 jours qui viennent, marquant ainsi la fin du nourrissage hivernal. Mais les observations faites les temps derniers me confirment vraiment que la fin mars / début avril est la période la plus critique pour les oiseaux (ici en Franche-Comté, car dans le Sud je pense que cette période critique arrive, en toute logique, plus tôt).
    Ici dans l’Est, si l’on voulait nourrir les oiseaux vraiment en fonction de leurs besoins (et non en fonction de notre envie à nous de les voir autour de la maison), on ne commencerait de les nourrir qu’en février et on ne s’arrêterait qu’en avril (impératif de ne pas arrêter avant !).

  180. Bernard dit :

    Impressionnant la quantité d’oiseaux qui arrive au poste de nourrissage. Des dizaines de verdier, des dizaines de chardonnerets, 2 serins, une petite vingtaine de gros-becs, … ! :wub:
    Baisse importante de la quantité de tarins (une vingtaine alors que c’était monté jusqu’à une cinquantaine).

  181. EtiNcelLe dit :

    Il y a peut-être beaucoup d’oiseaux chez toi parce que les autres mangeoires du coin sont vides ?
    En ce qui me concerne, j’ai arrêté de nourrir les oiseaux il y a une semaine parce que j’étais arrivée au bout de mes stocks de graines.
    Tes observations me donnent des regrets mais pour ne pas avoir trop mauvaise conscience, je me dis que je suis bien plus au sud que toi et que « mes » oiseaux n’en ont plus besoin. Peut-être à tort ???

  182. Bernard dit :

    Non, non, mon voisin immédiat nourrit les oiseaux et ses mangeoires sont pleines. Toutes les personnes qui nourrissent encore en ce moment me disent que c’est l’affluence aux mangeoires. Je ne suis donc pas un cas isolé. :wink:

  183. Maïvon dit :

    Samedi dernier, j’ai vu un grand nombre d’hirondelles rustiques à qq km de la maison: il y en avait des dizaines.

  184. Yves dit :

    En ce moment chez moi , ce sont les nichoirs qui se remplissent ( mésanges , troglodyte .. ) !! :cool:

  185. EtiNcelLe dit :

    J’ai l’impression que Yves a trouvé un coin de paradis :smile:

  186. Maïvon dit :

    ça y est, les rouges-queues bâtissent. Après trois tentatives vouées à l’échec sur des espaces trop étroits pour recevoir un nid, ils ont fini par accéder à la petite plateforme en bois que nous leurs avons spécialement dédiée. En effet l’an passé, un nid était tombé causant la mort des petits. J’espère que cette année leur couvée sera couronnée de succès.

  187. Bernard dit :

    En fin d’après-midi, en revenant de Texel, on a pris des petites routes de rase campagne et sur les derniers 150 km vosgiens et haut-saônois où nous avons traversé des dizaines de villages, nous n’avons vu, en tout et pour tout, que trois hirondelles rustiques. Il n’y avait aucune hirondelle dans la plupart des villages traversés. :angry:

  188. Maïvon dit :

    J’habite à 8 km de là où j’ai vu les premières hirondelles rustiques il y a deux semaines. Chez moi elles ne sont toujours pas arrivées. Habituellement on en a beaucoup : les « rustiques » et les « de fenêtre ». La fraîcheur de l’altitude sans doute! Il faut dire que 380 m ça en jette! blague à part en ce moment il y a deux degrés d’écart entre la plaine et chez moi, et encore plus quand il y a du vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: