Anoushka Shankar (2)

J’ai toujours beaucoup écouté les musiques traditionnelles asiatiques. Les musiques du Laos, du Vietnam, de la Birmanie, de la Chine et du Japon sont d’une grande complexité et il est difficile pour une oreille occidentale de rentrer complètement dans ces musiques. Mais, en écoutant par petites doses, on arrive à se familiariser progressivement avec ces musiques très étrangères à notre culture.

Je me rappelle que pendant toutes les années 70, 80 et 90, j’empruntais énormément de disques, d’abord à la médiathèque de l’université puis à la médiathèque municipale de Besançon. Et quand j’empruntais 4 disques, j’appliquais toujours la même règle (cela a duré trente ans) : j’empruntais deux disques que j’avais vraiment envie d’écouter et deux dont je n’avais absolument pas envie. Et c’est ainsi que les musiques qui me semblaient très rebutantes au départ me sont finalement rentrées dans la peau. Et parmi ces musiques il y a eu le free jazz, la musique du moyen-âge, la chanson d’avant-guerre …

Parmi les premières musiques difficiles qui ont fini par me fasciner il y a eu la musique de l’Inde, certes plus accessible que d’autres musiques asiatiques situées plus à l’Est. Il faut dire que Ravi Shankar a donné trois concerts mémorables : au festival pop de Monterey en 1967, à Woodstock en 1969 et au concert pour le Bangladesh en 1971. Ma génération a donc été forcément imprégnée par le son particulier du sitar et les longs ragas (parfois plus de 20 minutes) joués par les musiciens indiens.

J’ai déjà parlé sur ce blog d’Anoushka Shankar, la fille de Ravi Shankar (et par ailleurs demi-soeur de Norah Jones). Mon premier article date déjà d’il y a six ans. On la retrouve aujourd’hui dans une très belle vidéo. Cette vidéo montre comment, loin de la musique frelatée que nous propose parfois la world music (je développerai un jour ce sujet), les différentes approches musicales (traditionnelles et modernes) peuvent s’enrichir les unes les autres. Ici, Anoushka Shankar joue avec Gold Panda, musicien connu pour ses compositions électroniques et ses boucles hip-hop. Et je trouve qu’à côté de ce musicien, la musique d’Anoushka Shankar se révèle être d’une étonnante modernité.

Bonne écoute !

28 réflexions au sujet de “Anoushka Shankar (2)”

  1. Je me demande comment avec un tel eclectisme, tu es toujours passé à côté du hip hop et du rap en particulier…

  2. Luc, l’offre musicale est illimitée. Et la vie étant infiniment trop courte, j’ai fait des choix …
    Le hip hop ce sera pour dans une autre vie :wink:

  3. L’homme à la tête de chou, c’est pour moi dans le top 5 des disques de chanson française. Un miracle d’écriture …

  4. absolument superbe..c’est bien la première fois que ma vie que j’écoute 30′ de sitar…L’Inde est un continent où cohabite l’Enfer et le Paradis, c’est ce dernier qui est en scène ici.. J’avais un ami qui achetait régulièrement des disques soldés, uniquement des musiques inconnues de lui ou qui le rebutaient, par paquets de 5. Il me disait : j’écoute tout, et sur les 5 en moyenne, je découvre une merveille..Merci de cette découverte…

  5. Je suis en train d’écouter deux disques de Norah Jones (la fille de Ravi Shankar, demi-soeur d’Anoushka). Je m’ennuie profondément. Peut-être qu’il y a un public pour ce genre de musique qui vient sans doute du jazz (encore que j’en doute) et qui a évolué vers le monde de la variétoche. C’est bien, très léché, très bien produit, un son excellent, mais peut-être à écouter dans un ascenseur ou un super-marché dans une atmosphère climatisée et aseptisée. Je suis un peu méchant hein, mais c’est pas souvent, alors pardonnez-moi … Promis, je ne le ferai plus …

  6. Je ne résiste à l’envie de partager cet extraordinaire moment de fraicheur. Elle est jolie, elle chante bien et surtout elle à un rire tellement loin des grimaces de star!

  7. Je suis d’accord avec toi Bernard. « Come Away with Me » a été le seul bon album de Norah Jones à mon humble avis. Aujourd’hui ce qu’elle fait me semble être de la soupe pop qui se voudrait jazzy.
    Merci Luc pour ce lien du coup j’ai écouté cela :

    J’ai trouvé cela très sympa. Sa voix me fait penser à celle de Sophie Hunger

  8. Adorable cette Alice Phoebe, Lou Reed reste le créateur mais il était un peu raide à côtoyer ! Belle reprise, merci Luc pour tes toujours lumineuses contributions.
    Même si la lumière se fait rare :whistle:

  9. Bon ben je ne sais pas vraiment où ranger ça mais ici c’est bien. :smile:
    Cette nana m’étonne depuis sa première audition dans the voice France (j’écoute beaucoup les « blind auditions » pas le reste car j’adore le chant et avant tout le respect des gens, mais surtout… leur envie de chanter. Dans cette situation, ils ont choisis, sont choisis, tout va à peu près bien si on oublie le casting et le tralala. :biggrin:

    J’aime quand les gens chantent plein pot !
    Après plusieurs écoutes, voilà une interprétation qui me paraît particulièrement juste.
    Il y a chez Leïla Huissoud ce qu’on trouve dans les bons vins : un second souffle, la dernière note est plus juste que les autres, amenant une tension dont elle joue à merveille… Bon ben sinon sa voie de tête m’agace un peu mais elle est forte.

  10. Etonnant Christophe, j’avais mis au frais une petite vidéo pas piquée des vers de cette jeune femme juste au cas ou il y avait des réactions.

  11. Maïvon, je dois bien admettre que j’étais un peu passé à côté de Sophie Hunger. Puis, j’ai reécouté et finalement découvert… :smile:

    Trop fort. :wub:

  12. J’avais découvert Sophie Hunger , il y a déjà quelques années avec sa reprise de Noir désir ,  » le vent nous portera  » .

    Et d’un bon vieux « Like a rolling stone » du grand Bob …

  13. Merci Luc, Maïvon, Christophe et Yves pour toutes ces vidéos. Je n’avais pas pris le temps de les visionner. Je viens de les regarder toutes (en buvant une trIPAtouilleuse), tout est très sobre (euh … sauf moi), la musique qui nous touche le plus est souvent ainsi, très dépouillée, sans tous les artifices que le monde du showbiz nous impose en permanence.
    Je ne sais pas comment j’ai pu passer à côté de Sophie Hunger. Pfffhhh la vie est trop courte. Trop de choses à découvrir !!!!!!!!!!

  14. Oui merci, j’aurais quelques morceaux à ajouter mais nous n’avons pas fini d’enterrer nos frères, et parmi eux Johnny Clegg. Je l’ai vu parmi ses Zulus, devant moi dans une petite salle, Apartheid encore à l’œuvre, impressionnant que furent son message et la posture guerrière des musiciens sud-Africains.
    Avec lui, Nelson Mandela délivre un message que j’espère aussi vivant que celui des compagnons de la libération, mais qui reste très fragile.
    Paix à leurs âmes, mort à toute ségrégation, à toute sélection. :wink:

  15. J’aime quand çà pulse du positif, quand çà vibre , au son de l’émotion, de la colère ou de la joie, quand çà cherche l’unisson , et quand en plus il y a du lourd derrière…çà donnait Johnny Clegg , une belle personne et un grand bonhomme! merci Christophe.
    Je ne propose pas ses tubes que tout le monde connait, mais, simplement, quand on oublie toute ségrégation dans la fusion, çà donne çà :

  16. Comme toi je ne rate pas les auditions à l’aveugle de « the Voice ». Ils ont tous peaufiné le morceau, et s’ils dépassent leur trac çà donne parfois de superbes pépites, petites étoiles filantes qui ne passeront qu’une fois…ou deux ou trois s’ils sont pris, comme cette Lena Woods qui avait repris « La nuit je mens »…C’est pas la couleur Bashung, c’est la sienne, un accompagnement à la harpe et un crescendo sans fioriture qui colle à la chanson :

    Parfois ce sont des petits diamants, encore mal dégrossis mais déjà éblouissants, contraste saisissant entre une toute jeunesse encore naïve … et l’explosion qui arrive derrière avec une qualité déjà là!
    C’est de l’US avec forcément tout le show de fin de vidéo, couper absolument à 2mn50….moi, çà m’a scotché!! Le genre de truc qui me met la Pêche aux aurores!

  17. J’ai découvert Sophie Hunger il y a quelques années sur l’album « In between » du jazzman suisse Erik Truffaz, sur ce titre

    Après, je me suis procuré ses albums. Parfois j’écoute en boucle dans ma voiture « 1983 » ou « Monday’s ghost ».

  18. Il m’arrive également, et même très souvent, d’écouter en boucle un disque dans ma voiture. Parfois dix fois d’affilée …

  19. Merci Yves pour le 1er lien, je ne connaissais pâ le sujet mais çà vaut son pesant de caoutchouc! J’ai ben rigolé …en subodorant que Bernard devait, bien-sûr, tenir le volant d’une main……mais sa 4è canette de l’autre main? :wink: :whistle:

    Super tes 2 liens sur Kaz Hawkins, je ne connaissais pas, superbe découverte pour moi, j’adore ce genre de voix qui lance le texte haut et fort…avec pourtant tellement de nuances.
    Je me passais juste ce morceau de Beth Hart , tiré de son tout dernier album, et j’y trouvais , accompagnement exclus, pas mal de points communs avec KH dans sa façon d' »envoyer »…
    Dans les 2 cas presque même tempo, même clarté, même authenticité, même générosité…
    Dommage qu’on ne voit pas BH…
    https://www.youtube.com/watch?v=sP-ub5wF-_0

  20. Waow, elle chante bien et juste et fort, la deuxième vidéo entraîne mon adhésion sans condition.
    On est pas bien loin de la Bretagne là ?
    Chauvin d’Yves :wink:

    PS : je préfère ça aux essuie-glaces

  21. Chauvin d’Yves
    Y vint chauve
    Chaud vin de vie
    eau de vie, vin chaud
    Pffffffff

    Je le savais en l’écrivant, mais c’est mieux en le disant, ça sentait le contrepet.
    Juste une bête moquerie, j’apprécie tellement tes propositions artistiques Yves que je ne me fâcherai pas avec un Breton.
    Fusse t-il chauve, chauvin ou vin chaud.

  22. Chauvin de Christophe :wink:
    Moi je trouve que les essuie-glaces çà a aussi son charme…et si tu mets grande vitesse c’est de la dynamite!!! :whistle:
    Bon, j’m’avais réconcilié avec Bernard, mais là çà va ptèt pas le faire… :silly:

  23. Pfffff…et en plus dehors qu’est-ce qu’ yvé chaud!! :dizzy:
    (çà r’marche, j’peux r’mettre tout c’que j’veux!!!)

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: