Météo déjantée (3)

Dernier jour de février en Franche-Comté : des oiseaux qui construisent déjà leurs nids, qui ne viennent plus au poste de nourrissage, des gens qui sortent les parasols, qui font des barbecues, qui se déshabillent (j’ai même vu quelqu’un torse nu hier), c’est sans doute du « jamais vu » ici …

C’est pareil chez vous ?

Et comme les plantes fleurissent très tôt, une petite devinette botanique : c’est quoi ça ?

99 réflexions au sujet de “Météo déjantée (3)”

  1. Pareil. Il fait très beau en région parisienne. J’ai vu des pruniers en fleurs. Les feuilles des arbres commencent à sortir. En revanche, il y aura probablement des gelés à partir de la semaine prochaine samedi ? :blink:
    J’ai de la ciboulette de l’année dernière toute verte, elle a passé l’hivers dehors sans problème. Des tournesols qui ont déjà germé au sol. Mes fraisiers pas tout à fait morts…

  2. Dans le début des années 2000, le gros prunier de ma cour était en pleine floraison fin mars début avril.
    Dans la fin des années 2000, c’est plutôt vers le 10 mars.
    Cette année, il est en ce moment juste en train de démarrer sa floraison.
    Je note la date quand il est bien fleuri.
    Cela sera peut-être légèrement plus tôt que l’année dernière et la précédente mais pas tellement je pense.
    Pour la devinette botanique, il s’agit d’une espèce sauvage ou cultivée ?
    Je pensais peut-être à du sarrasin mais la période de floraison ne colle pas.

  3. Facile!…. :whistle:
    Ben voui. Une mésange bleue depuis une semaine au nichoir que je venais de poser, premier chant de fauvette à tête noire ce matin !!??
    Il n’y a pas que la météo qui soit déjantée. L’été risque d’être très chaud… :cwy:

  4. Le pic mar chantait cette année dès le début février, en général je ne l’entends qu’au début mars. Je pense que les pêchers pourraient être en fleur au 15 mars, les bourgeons sont déjà gonflés.

  5. Ici dans la Drôme, il sont déjà en fleurs.
    C’est une période de l’année où la campagne est superbe avec tous ces vergers fleuris de tons variant du blanc au rose foncé en passant par toutes les nuances de rose.

  6. J’ai un abricotier en fleurs depuis hier, les deux autres devraient suivre demain ou après-demain.
    Je ne suis pas très coutumier de l’abricotier, je ne sais pas si c’est la date habituelle ou non.

  7. Ils ne sont pas bien beaux les bois bisontins… Mais à 20 euros le stère c’est pas mal. Faut encore le couper en 33. Et puis vagnot va gueuler parce que ça fait des particules fines le chauffage au bois….

  8. Ici, c’est quelques euros le stère (mais il faut façonner le bois soi-même). Cette année le prix de l’affouage est de 75 € pour une portion de bois qui fait entre 15 et 20 stères. C’est très bon marché mais malgré cela la plupart des gens (moi le premier) ne prennent pas leur portion.

  9. Je fais mon affouage depuis plus de 10 ans, je paye 5 le stère environ. C’est du travail et du temps. Dans ma commune nous sommes entre 5 et 7 affouagistes selon les années mais beaucoup d’autres personnes « fabriquent » leur bois : les paysans en bordure de parcelles par exemple. En Franche-Comté on trouve de grandes superficies de bois et forêts et des piles de bois partout ! C’est un peu à ça qu’on voit le bohomme. :smile:
    J’ai le miennes et comme ma portion d’affouage est rarement inférieure à 50 stères, je ne coupe qu’une fois tous les 3 ans.
    En comptant tous mes frais (mélange, huile de chaîne, pièces d’usure, outillage, etc.) je pense que ma facture annuelle de chauffage s’élève à 300€ environ. Il n’y a guère que les maisons passives qui fassent mieux.
    Mo a raison : c’est presque gratuit mais il faut bosser :wink:
    Et là où nous travaillons, beaucoup disent qu’on devrait nous donner le bois. Je trouve normal de payer un peu tout de même, le prix de la replantation assurée par l’ONF en forêt communale.
    Sinon, lorsqu’on achète son bois coupé et livré, c’est de l’ordre de 40-45€, ce qui reste un prix bas par rapport à beaucoup de régions même proches.
    20€ en bord de route, ça reste intéressant à Besançon où les prix sont plus élevés : il y aura foule !

  10. Pas cher effectivement le bois à Besançon, mais, si j’ai bien compris, c’est du bois malade et il n’est pas certain qu’il ait autant de valeur pour se chauffer.
    Perso, je ne paye pas mon bois, je demande le nombre de stères que je veux à mon frère qui le façonne. Et de temps en temps il coupe dans le coin de forêt dont j’ai hérité de mes parents (deux hectares) et me donne la moitié façonnée (c’est un bon deal, intéressant pour les deux parties).

  11. Beau témoignage que cette vidéo.
    -30°C et aucun enfant ne manquait l’école. On a l’impression que ça se passe sur une autre planète. On a l’impression de devenir tellement minable au fil des décennies qui passent …

  12. L’affouage les communes rechignent de plus en plus à cause des risques, il se tue pas mal de gens dans les bois… Maintenant il faut souvent avoir une formation pour pouvoir accéder à une parcelle.
    Mais oui le bois est l’énergie la moins chère. L’ennui c’est qu’une chaudière chauffe si on la charge, si on part un week-end le dimanche soir il fait froid dans la casba :ninja:

  13. En regardant de nouveau la vidéo proposée par Christophe et tournée en 1963, je me rends compte que j’ai l’âge de ces gamins. Donc, ça me parle tout ça …

  14. Les lisières gagnent beaucoup sur les prés et procurent aussi du bois. Mon frère Daniel a fait 130 stères de bois il y a quelques années en ne coupant que le bois qui avait gagné sur les prés, les pâtures et les champs (sur une longueur de deux ou trois kilomètres).

  15. Oui, et avec les arbres qui tombent partout…
    Florent a raison au sujet de la chaudière (cuisinière à bois chez moi), alors il s’agit d’avoir un ou des bons voisins et à défaut de verser des pots de vin ou de bière :biggrin:
    Merci Pierrot :wink:
    Sinon beaucoup de personnes utilisent une chaudière mixte avec une cuve à fioul (bof mais pas beaucoup de litres) ou la chaudière à granulés (attention aux sécurités qui peuvent couper le système : un voisin expatrié a eu sa tuyauterie (centrale) éventrée par défaut de vidage du cendrier en grosse période de gel (il faut encore un Pierrot).
    Je suis toujours en recherche de la bonne solution pas trop chère, mais franchement, l’entraide c’est génial !
    Pour le moment, je recherche simplement un moyen d’alimenter le circulateur avec du solaire parce que sans électricité, je suis en panne (mon installation ne peut fonctionner de façon passive, dite thermosiphon). Merci Archimède !

  16. L’affouage est un super principe mais engendre beaucoup de « marché noir ». Exemple des villages de mon secteur où le bois est abondant avec souvent des portions réservées aux affouagistes qui dépassent les 15 stères pour des prix modiques (voir ci-dessus, on a déjà parlé du prix). Au final, comme peu de gens sont intéressés pour prendre leur affouage, la quantité de bois disponible est partagée entre un nombre réduit de personnes, ce qui fait des parts importantes, auxquelles s’ajoutent le fait que certains prennent les parts des personnes non intéressées (en leur nom) et façonnent plus de 100 stères, qu’ils vendent au black, souvent hors de la commune. Je vois passer les remorques devant chez moi (surtout le week-end), c’est impressionnant ce traffic de bois.

  17. Petit ajout à mon commentaire précédent : je n’ai pas d’avis très tranché sur le fait qu’il y ait du marché noir lié au bois d’affouage, finalement ça arrange tout le monde …

  18. Je partage intégralement ton avis, dans ses deux déclinaisons.
    Ce marché noir existe partout et il me révolte : d’abord car il s’agit d’un droit, ensuite parce que la contestation de ce droit reposera sur ce marché noir, et surtout parce que les cercles vertueux devraient idéalement venir de la base.
    Mais ce marché, s’il repose sur un droit détourné, est encore le fruit d’un travail.
    Et dans le domaine du détournement, c’est le niveau 1, voire 0,1.
    Alors le problème, ce n’est pas le prix du stère, mais celui de la vertu.
    Zéro pointé ?
    :unsure:

  19. Pour ce qui est du granule … Ma chaudière à granule m’envoie un message sur le téléphone portable à la moindre erreur détectée ( on arrête pas le progrès !! :cool: ) . Donc , si je ne peux intervenir par moi même dans la journée , je peux prévenir une personne de confiance à qui j’ai confié les clés , pour qu’elle aille jeter un coup d’oeil … C’est vrai Christophe , l’entraide c’est génial ! :wink:

  20. En milieu rural, d’une manière générale, l’entraide fonctionne à fond.
    Tu veux couler une dalle ? Tout de suite il y a cinq personnes qui viennent t’aider …
    Tu as envie d’avoir un chat ? Suffit d’en parler à deux ou trois personnes et tu as un petit chat dans la semaine …
    Besoin que quelqu’un t’emmène à la gare ? S’occuper de tes poules et des plantes en ton absence ? Besoin d’une bagnole quand tu tombes en rade ? Besoin d’un kärcher pour nettoyer ta terrasse ? Tu cherches un vieux meuble, une table ? Tout fonctionne et c’est sans doute l’un des meilleurs aspects du milieu rural (cela dit, c’est peut-être aussi la même chose en milieu urbain, mais je connais mal …).
    Et même pour des choses très habituelles ça fonctionne (le voisin qui va faire des courses et te ramène ton pain ou ton journal, …)

  21. Bernard, je suis né dans un milieu rural, un coin perdu dans les montagnes. Je confirmes les valeurs que tu as décrites… Elles sont, je dirai, universelles. En milieu rural, les gens se connaissent,
    tout le monde connaît à peu prêt l’histoire de tout le monde. L’entraide fonctionne bien. En ville, malheureusement, les gens ont un comportement différent à cause du stress peut-être ?! Apres, ça existe des petits groupes d’entraide, heureusement. Mais c’est sûr, ils ne vont pas venir t’aider pour couler ta dalle … Je pense que le monde que tu décris là, Bernard, est en train de disparaître !!!

  22. Ici, ça change effectivement un peu et il n’est pas certain que tous ces comportements de partage dureront longtemps. Mais pour l’instant ça me semble encore très vivace, sans doute parce que ça vient de très loin tout ça.
    Peut-être aussi que le covid a perturbé un peu tout ça mais je ne sais pas vraiment dans quel sens. On verra à la fin des confinements (2043 ? 2072 ? …)

  23. j’approuve tout ce qui a été .écrit plus haut. Je ne sais plus sur quel poste de ce blog j’ai écrit quelque chose au sujet des voisins, des habitants de mon village, mais tout fout le camp
    il est où le temps de ma jeunesse, je me souviens que dans mon petit village, le plus petit de canton, max 50 hab itants, quand on tuait le cochon et qu’il n’y avait ni frigo, ni congelo, on s’entendait avec les autres paysan et on faisait des échanges.
    maintenant même dans mon village, plus personne ne tue le cochon.
    bon après midi

  24. Je crains de ne pas avoir de cerises cette année. Même les jeunes feuilles de la vigne vierge ont été noircies par le gel.
    Je n’avais jamais vu ça :sad:
    Ce sont surtout mes petites-filles qui vont être déçues.

  25. J’espère que tu auras des cerises tout de même. Moi j’ai fini par rentrer mes tomates, le risque était grand. ça a bien gelé en IDF.
    Et ce n’est pas encore fini.. Une autre vague de froid arrivera à partir de mardi prochain. Maudit froid!!!

  26. Bernard
    hier je t’ai envoyé une photo avec le gel en Valais, peux-tu la publier, je suis sûre qu’elle intéressera des lecteurs du blog.
    j’ai entendu que les valaisans ont perdu presque 50 pour cent de la récolte des abricotiers.
    chez nous, dans mon village et ailleurs certainement, les bougies étaient de retour.

  27. Jacqueline, je t’ai dit dans un commentaire qu’il n’était possible de mettre une image dans un commentaire que si elle est stockée sur un serveur. Je ne sais pas comment faire

  28. et bien moi non plus, demain je demanderai à Jean.

    au sujet des arbres colonnaires j’ai demandé au Monsieur alsacien de me donner son adresse mail et vous pourrez correspondre.

  29. j’espère que mon ami André te contactera, c e serait intéressant de savoir si beaucoup de personnes cultivent avec succès c es arbres spéciaux.
    Mais Bernard je t’ai communiqué son adresse, tu peux aussi le contacter.

  30. Hello Bernard, je vais bien merci et j’espère toi aussi. Encore une semaine pas terrible à tenir pour nos semis :whistle:

  31. Ici en Franche-comté les poissons commencent à se noyer…. :angry:
    (+ froid, + vent…. )

  32. Tu ne crois pas si bien dire : avec deux autres personnes du village, je participe cet après-midi à une opération « sauvetage de poissons ». En effet, des dizaines de carpes sont prisonnières d’un petite zone inondée et le niveau d’eau est en train de baisser rapidement (la rivière se retire après l’inondation).

  33. En fait, mauvais info. Les carpes ne sont pas emprisonnées, elles sont en train de frayer avec force de gros remous, c’est assez impressionnant. Mais le problème demeure, ce sont les oeufs qui vont se trouver à sec quand la rivière va baisser.

  34. C ‘est le temps idéal pour réécouter le billet (coup de gueule) de François Morel sur France Inter ce matin

  35. Comme toujours, les chroniques de François Morel valent leur pesant de cacahuètes.
    Dans cette histoire, l’éducation nationale se ridiculise en baissant le froc devant une poignée de parents rétrogrades.
    Il faudra parler un jour du poids démesuré de ces minorités agissantes qui emmerdent le monde.

  36. Déjantée ou pas, la météo, en tout cas, cette année, j’ai des vers de terre chez moi et de la rosée le matin.
    En plus de trente ans, c’est la première fois que ça arrive !

  37. Certains se plaignent de la météo cette année. Moi pas. Je pense que dans les années qui viennent, il vaudra mieux habiter dans les rares endroits qui se rafraîchissent que dans les autres zones.
    2021 bat des records de chaleur sur une bonne partie de la planète, avec son lot de sécheresses, incendies, … et nous on joue à la fine bouche alors qu’en fait on est privilégié.

  38. je pense que tu as raison Bernard, moi j’habite entre Jura et Alpes Savoyardes, une région qui s’appelle Terre Sainte, (va savoir pourquoi) les historiens n’ont pas encore pu définir, mais ma région est bien « sainte » nous avons eu de la pluie, mais pas beaucoup quand on entend TV et qu’on lit les journaux, toute la Suisse Alémanique a été bien arrosée, inondations, éboulements, etc et à Commugny justes quelques « gouilles » dans les champs et sur lesquelles les mouettes et les corneilles prenaient des bains .
    Maintenant que les milans sont partis on voit beaucoup de buses à collier, elles sont très belles.

  39. Bernard, le matin c’est un vers ou un verre de rosée ? je n’ai pas très bien compris.

  40. Rien de particulier, comme Etincelle a parlé de vers de terre et de rosée, j’ai juste essayé de jouer sur les mots vers/verre et rosé/rosée.

  41. Et c’était bien vu :lol:
    Bernard, je te rejoins en ce qui concerne la météo. On ne devrait pas se plaindre d’avoir un été « pourri ». Au moins, la végétation ne souffre pas de la sécheresse et nos maisons ne brûlent pas. Et cerise sur le gâteau, on ne se liquéfie pas sous la chaleur excessive.
    Et en plus, pour la première fois en plus de trente ans, je peux boire un petit « ver de rosée » récolté à ma porte :wink: :biggrin:
    Je peux même l’accompagner d’un escargot ou d’une limace !
    C’est carrément incroyable :shocked:

  42. Oui, certes et bien évidemment, je parlais juste de la situation particulière de la Franche-Comté et Etincelle parlait de la situation dans la Drôme.
    Les exilés climatiques se comptent par millions sur la planète, dûs essentiellement aux chaleurs excessives et les sécheresses qui en découlent. Une partie de la planète ne sera plus habitable dans les décennies qui arrivent et on en parle peu. Et, dans tous les cas de figure, il fera encore mieux habiter dans les zones qui sont parfois inondées car les gens qui ne savaient plus que ce genre de choses pouvait arriver (quand ça n’arrive que tous les siècles, la mémoire collective ne joue pas) vont mettre en place des mesures de préventions qui réduiront fortement le nombre de morts lorsque ces inondations se reproduiront. Et tout laisse à penser qu’elles se reproduiront (plus de chaleur = bien plus d’évaporation = bien plus de pluie qui tombe).

  43. à tous et toute un grand bonsoir.
    nous partons pour trois jours sillonner la Suisse.
    à bientôt

  44. Pour argumenter dans le sens que j’ai évoqué plus haut : je crois que les inondations (ou les glissements de terrain ou d’autres choses de ce genre) sont spectaculaires et marquent, avec raison, l’imaginaire collectif. Cela concerne dans le monde quelques centaines de personnes par an, parfois quelques milliers, ce qui est beaucoup. C’est dramatique pour les personnes qui sont au premier plan de ces cataclysmes et Luc a bien évidemment raison de réagir à mes propos. Mais qui parle des 100 000 morts par an liés aux chaleurs et aux sécheresses ? Ces morts-là, pourtant bien plus nombreuses, sont infiniment moins visibles dans l’espace médiatique, d’autant plus qu’elles concernent en premier lieu des pays non occidentaux.

  45. Et voui:
    l’eau douce représente 2,5% de l’eau totale de la Terre dont à peine 1% peut être exploité. Une bonne partie est renfermée dans les glaces (69% des 2,5%) qui fondent de plus en plus vite et la partie exploitées (bien mal répartie) est de plus en plus polluée. On court peut-être à plus ou moins long terme à une guerre de l’eau, et plus sûrement à un déferlement de millions de migrants vers les zones encore habitables, l’Europe de l’ouest en particulier.
    Le monde laissé à nos enfants est merveilleux… Santé ! :sick:

  46. nous sommes de retour, nous avons parcouru environ 6 cols en deux jours, beaucoup trop pour mon âge ce qui fait que je suis revenue hyper fatiguée et avec une insolation.
    Alors aujourd’hui c’est repos, repos, mais que la Suisse est belle, les pâturages, les montagnes, les glaciers, ä plus de 1800 m il encore beaucoup de fleurs que nous ne voyons pas en plaine.
    j’espère que ce vendredi 13 se sera bien passé pour vous tous. dans le canton des grisons les cuisiniers utilisent beaucoup de capuns.Savez-vous ce que c’est ?

  47. ce sont des feuilles des côtes de bettes cuites et farcies avec du fromage des grisons et de la pâte à spatzli

  48. Miam !
    Recette notée ;-)
    Je connaissais avec de la farce de viande mais ça doit être parfait.

  49. Christophe

    si tu connais les capuns, peux-tu me dire ce que c’est le salzig dans les Grisons. je n’ai rien trouvé sur internet. merci

  50. Belle production de tomates sur mon balcon. J’ai pu récolté pour l’instant 15kg :blush: que j’ai partagé avec la famille et voisins. J’ai des variétés très bonnes et pratiquement zéro maladie.
    La variété Orange Bourgoin est de loin la’plus productive, elle fait des grammes énormes… Et au bon goût pour moi :)

    Les poivrons et piments sont pas mal aussi, je commence à en récolter quelques uns.
    Le retour du soleil est top :)
    Je suis plutôt très content et mes enfants aussi :heart:

  51. Je ne sais plus trop quand j’ai commencé à m’intéresser réellement aux différentes variétés de tomates, je crois que c’était à la fin des années 80. Et je crois que la variété Orange Bourgoin que je cultive actuellement est la première que j’ai cultivée dans ces années-là.

  52. Grappes*
    Année 80, ah quand même, je ne suis même pas né :biggrin:
    Jai une autre variété jaune morden yellow excellente en salade et pas bcp de graines, forme cordiforme.
    Il y a tellement de variétés de tomates, je me suis promis de réduire le nombre pour l’année prochaine 5 variétés autres que celles plantées cette année… J ai des doutes

  53. Jacqueline, moi, je connais les spätzel.
    C’est peut-être la même chose ? …
    2 minutes plus tard …
    Oui, d’après Wikipédia, c’est bien la même chose.
    J’aime bien les spätzel. J’en fais de temps en temps.

  54. Mo, tu étais pané en 1980 … tu es du signe du poisson ? :w00t:
    Pas facile de se restreindre en ce qui concerne le nombre de variétés.

  55. merci Etincelle les spatzlis je connais, ce que je cherche c’est les « salzig »

  56. Salz c’est du sel en allemand … « Salzig » se dit d’une préparation salée . Comme les pâtisseries salées : Salziges gebäck .
    Je me souviens de certains trucs en allemand , ayant fait une partie de mon service militaire à Ulm en Allemagne . Ahh , le Danube , la bière , le rock , l’insouciance des années 80 … :angel:

  57. Petite remarque sur la langue allemande (que j’ai étudiée pendant 7 ans, mais c’est si loin …). C’est une langue qu’on n’aime pas trop, on la trouve trop gutturale. C’était un peu mon avis. Mais en vieillissant, j’ai découvert la langue allemande chantée, notamment au travers des cantates de Bach et plus encore des lieders de Schubert, et je trouve qu’il y a dans cette langue, si elle est bien prononcée, des douceurs qu’on ne s’attendrait pas à trouver.

  58. Alors là, d’accord ! L’allemand est une très belle langue. Notre à-priori au départ, est peut-être l’héritage de la haine de nos ainés après trois guerres avec leurs meilleurs ennemis… :unsure:

  59. Tout est très relatif.
    La langue allemande est très mélodieuse … si on la compare à la langue flamande ! :tongue:

  60. Au collège, mes enfants avaient une prof d’allemand qui parlait l’allemand (sans blague ! :w00t: ) d’une façon merveilleusement mélodieuse. J’en avais été très surprise car le seul allemand que j’avais entendu était dans les films sur la seconde guerre mondiale et l’occupation dans lesquels, évidemment, l’allemand était parlé par des soldats et donc pas du tout mélodieusement.

  61. je sais ce que c’est que les salzig, c’est comme le salami que vous appelez rosette et chez nous gendarmes, sorte de salami très très « pressé » pas le gendarme mais la viande et qu’il faut peler avant de manger, encore une fois la viande pas le gendarme !!!!!!!!!!!!!!!! je n’aime pas beaucoup, ‘est trop salé, la viandre pas le gendarme !!!!!!!!!!!!!!!

  62. alors vous êtes où il n’y a plus personne sur le forum depuis le 17 août
    j’avais écrit schlafen sie gut,mais c’était pour une nuit, et non pas pour 3 nuits et 2 jours.

  63. je vous laisse à vos élucubrations diverses, nous venons de rentrer à la maison après un délicieux repas chez les yeux bridés

  64. Petit bonjour depuis la côte d’Opale où nous sommes arrivés hier soir.
    Le proverbe du coin : « Si le temps est clair et que tu vois les côtes anglaises, c’est qu’il va pleuvoir. Si tu ne les vois pas, c’est qu’il pleut déjà ». Avec des gens qui ont le sens de l’humour, ça devrait être une bonne semaine !
    :wink:

  65. Fait gaffe , là-bas ils ont plus d’un tour dans la manche !!! :biggrin:
    Bon séjour au milieu des oiseaux de mer et des rivages … Et je te souhaite de belles découvertes au niveau bières régionales ! :wink:

  66. petite question des bières régionales ou des oiseaux ?
    profitez bien, Jean et moi avons passé quelques jours sur cette côte d’Opale, c’est très beau.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: