Blog en congés

Habituellement, je fais régulièrement une pause sur ce blog. En général ces pauses coïncident avec les vacances scolaires franc-comtoises. Mais là, aucune pause à Noël, aucune en février ! Alors, comme j’ai besoin de souffler un peu plus que d’habitude (et vous aussi peut-être), je m’octroie une pause d’un mois. Alors ce blog reprendra le samedi 1er mai. D’ici là, bien évidemment, les discussions peuvent continuer.

Pour ce dernier article, quelque chose d’original.

Jeannot, un des chasseurs du village m’a dit en janvier dernier qu’il y avait aux alentours de Bussières, tout près de la route qui mène à Voray-sur-l’Ognon, une buse sans ailes (« peut-être même un busard ») , qui se laisse approcher facilement et qui vit au sol en mangeant des vers de terre et autres petites bêtes. En temps normal, j’aurais dit au mec « T’as bu combien de bières ce matin ? ». Mais bon, le Jeannot en question ne boit pas et il a de très bons yeux, malgré son âge déjà avancé (88 ans). Je ne croyais pas à son histoire mais je l’ai quand même écouté poliment. Et puis les mois ont passé, je n’y pensais plus vraiment, sauf de temps en temps avec un petit sourire au coin des lèvres. Et j’ai aussi répété l’histoire à quelques amis.

Et puis, voilà t-y pas que la semaine dernière (le 26 mars exactement, vers 14H30) , le long de la route qui mène à Voray, j’ai vu l’oiseau en question. Je n’en croyais pas mes yeux. Je n’avais pas mon appareil sur moi, je suis allé le chercher à la maison (5 mn aller-retour). Quand je suis revenu, la buse (c’était une buse, comme l’avait supposé Jeannot, sans en être certain toutefois) s’était encore approchée un peu plus de la route et j’ai pu faire ce cliché après avoir baissé la vitre de la voiture.

Je n’ai aucune explication concernant cette atrophie des ailes. Malformation congénitale ? Accident (mais deux ailes, c’est quand même peu probable) ? Pas d’excès de z’ailes en tous cas ! Alors !?! En tous les cas, je suis scotché par le fait que cette buse atypique n’ait pas, au bout de plusieurs mois (au moins), terminé sa vie sous le bec (ou les crocs) d’un prédateur.

Quand je suis allé montrer la photo au Jeannot (hier midi), il m’a dit d’un air un peu rieur (peut-être même moqueur) : « il m’avait pourtant semblé que tu ne croyais pas trop à mon histoire ». « Euh oui, effectivement » ais-je bredouillé d’un air un peu penaud. Tout ça ne nous a pas empêché de boire une bière ensemble, bien au contraire !

Bonnes vacances (du blog) à vous tous !

52 réflexions au sujet de “Blog en congés”

  1. J’ai failli y croire, d’autant plus que, à coté de chez nous, une buse avec une aile abimée est restée trois semaines à vivoter au sol avant de connaître sans doute un sort funeste.
    Bonnes vacances

  2. C’est juste une buse photographiée au moment de son envol. Elle replie ses ailes loin derrière le corps à la fin du premier battement d’aile pour pouvoir prendre le plus d’élan possible. J’étais juste dans le bon axe (pile poil en face), d’où l’illusion …

  3. C’est super !
    T’as essayé de détourer avec « Aperçu » ? Çà marche très bien sur tes photos avec de la neige (petits passereaux et buses)

  4. ben voila, Bernard prend des vacances, mais qu’aurais-je donc à lire le soir, certes, je peux reprendre les anciens dossiers.
    Mais Bernard, ti n’as pas entendu Monsieur Macro premier, c’est le confinement 30 kil, et 19 heures dans toute la France.
    Mais peut-être que je me trompes, alors si je me trompe merci de m’expliquer de combien de kil, en vol d’oiseau vous pouvez vous déplacer.
    Ce que je vais écrire, ce n’est pas un poisson, tous près de Vallorbe nous avons pique-niqué en compagnie de bisons (d’Orcières) de 7 ou 8 lamais, de 4 aigles et d’une dizaine de chevrette naine et sous un soleil superbe.
    Et puis, Bernard, si tu pars, qui va s’occuper de la gamine et des tomates ?
    bonne soirée

  5. mon ordi me chicane, je viens d’écrire un long texte et je ne peux pas l’envoyer, alors je disais, un mois Bernard, sans te lire, ce sera long, aussi pour toi car seulement 30 kil d’autorisés.
    A midi nous avons pique niqué près de Vallorbe, avons vu les bisons d’Orcières, 7 ou 8 lamas, des mignonnes chèvres du tibet et environ une dizaine d’aigles et de milans.
    Mais pas de poissons dans le lac de Joux j’avais bien une canne, mais pas pour pêcher.

  6. Cette image est extraordinaire !
    L’illusion est parfaite pour donner l’impression que la buse est mutilée.

  7. ok, Bernard, bien vu, mais je ne sais pas comment le premier message a pu partir, car je n’avais pas cliqué pour envoyer.

  8. Je ne sais plus sur quel article Jacqueline a parlé de la fibre optique et de son coût d’utilisation exhorbitant. On vient d’avoir les tarifs ce matin (vu que tous les habitants du village peuvent la demander depuis le début mars) : 41 € par mois (opérateur : Orange). Un coût à mon avis très acceptable !

  9. Enocre un truc qui dépote : la cigogne noire (en Estonie) qui régurgite des poissons à ses jeunes (voir à partir du minutage 1’00 »). Ce sont des images de l’an passé sur l’une des webcams habituelles.

  10. Cette histoire de buse sans aile me rappelle une photo de faucon crécerelle sans tête que tu avais prise à Texel. Peut-être la retrouveras-tu ?
    J’ai quelques part une photo de ce faucon posé sur un vélo, mais il avait encore sa tête…:-)

  11. Je ne replonge jamais dans mes vieilles diapos en argentique. Mais oui, je me rappelle …
    Et je garde un souvenir incroyable du faucon crécerelle posé sur un vélo hollandais. On était tous autour de lui, il s’en fichait royalement …
    Content de savoir que tu viens encore sur le blog. :wink: un petit vent qui vient de Bretagne, ça fait toujours du bien …

  12. Depuis quelques semaines, grâce au confinement, les ornithos bisontins qui ne peuvent aller qu’à 10 km de Besançon découvrent la vallée de l’Ognon dans sa partie la plus proche de Besançon. La présence depuis trois jours du pipit à gorge rousse (de l’autre côté de la rivière, à moins d’1 km de chez moi) a attiré beaucoup de longue-vues et j’en suis très heureux. En quelques jours, le nombre d’oiseaux observés par les ornithos (notamment Nick) a montré l’importance de cette zone et certains qualifient la zone d’exceptionnelle. Il y a eu en une semaine 123 espèces d’oiseaux observés sur une toute petite zone, ce qui est effectivement exceptionnel (pipit à gorge rousse donc, mais aussi pipit rousseline, bécassine sourde, bruants ortolans, gobemouches noirs, goéland leucophée …)

  13. Jje viens de lire une bonne nouvelle pour vous, les 10 kil sont supprimés, Christophe, on pourra peut-être se rencontrer à une frontière, par contre je ne sais pas si nous les suisses pouvont dépasser les 30 kil.
    bonne soirée.
    demain je vais chez l’occuliste, j’ai peur des résultats.

  14. On va y arriver !
    Euh les 30 kil, c’est pas des kilos Jacqueline hein :biggrin: Juste la distance qui pourrait nous séparer encore.
    Il reste…
    Cuvée miel de forêt (foncé, liquide 08/2020) j’ai des pots de 500g (encore 17), seulement 1 de 1kg.
    Cuvée miel de printemps (jaune, cristallisé, avec pissenlit 04/2020) : 2 pots de 1kg.
    Cuvée spéciale (réserve personnelle, forêt, liquide) toujours 08/2020 mais plus foncé : 1 kg offert par la maison (il n’y a pas eu de miel de sapin l’an passé, ou très peu).
    Donne-moi ta commande je prépare.
    Terrasses ouvertes en France a priori le 19 mai avec couvre-feu à 21h. En ce qui me concerne, j’ai eu le Covid en 2019, je ne me ferai pas vacciner mais j’adopte les gestes barrières, alors rendez-vous possible à Pontarlier, à Jougne ou à Mouthe, j’irai en Suisse selon les possibilités en cours mais pas preneur d’un énième test PCR. On en reparle.
    L’offre n’est que pour Jacqueline les gens, on se calme.
    :wink:
    Vivement !
    D’autant que l’an prochain je ne travaillerai plus sur le secteur du Haut-Doubs… Mais j’y retourne régulièrement.

  15. merci Christophe pour le message. je vais le faire lire -à Jean et on se recontacte
    Faus moi un coucou par mail, reymondej@hotmail.com pour fixer un rdv
    et je vais me renseigner combien de kil nous pouvons faire en France, avec une entrée par Vallorbe.
    mais aujourd’hui il pleut, attendons que le beau temps revienne et que j’aie régularisé mon handicap avec mes yeux
    j’ai oublié le nom de la localité ou tu habites, réponds moi par mail,merci

  16. hello Christophe, c’est Paroy

    lundi je me renseigne si j’ai le droit de venir à Pontarlier, Jougne ou Mouthe, et je te recontacte.
    pour ma commande, un peu de tout, figé et coulant. bisous. Jacqueline

  17. Bernard, dès que nous aurons fixé le rendez-vous avec Christophe, nous t’inviterons.
    avec 30 kilomètres nous ne pouvons qu’aller à la Faucille ou la Cure, et ce n’est pas votre route. Mais le temps viendra ou enfin on se reverra et on pourra enfin faire la connaissance de Christophe et goûter son miel (mais pas du miel de sapin a dit Jean
    Ah, si je pouvais aller tordre le cou à nos autorités !!!!!!!!!!!!!!!!!

  18. Les goûts et les couleurs comme on dit !
    Le miel de sapin est le seul miel que j’aime.
    D’une manière générale, je n’aime pas le miel et d’ailleurs n’en achète jamais et n’en mange jamais. C’est tellement trop sucré !
    Mais le miel de sapin, bien liquide et bien foncé, oui, je veux bien.
    Désolée Christophe :wink:

  19. J’imagine donc que si tu n’aimes pas le miel parce que trop sucré (effectivement, il contient 79,5% de sucre), tu ne consommes jamais de sucre qui est composé de sucre à 100% ! :whistle: :wink:

  20. chacun son goût, chacun son goût, moi j’ai fait choix , d’une femme qui a deux jambes, de bois, Jean pourrait chanter cette chansonnette, concernant Jean il n’aime pas le miel de sapin, quant à moi c’est le miel de lavande et le miel de tilleul que je n’apprécie pas beaucoup , mais pour ce que j’en mange,,,,,,une cuillère à soupe me suffit pour les 4 tranches de la baguette, autrement c ‘est la confiture maison que j’étale sur mes tartines,
    Si Christophe installait une ruc he dans notre jardin, il pourrait intituler son miel miel aux multiples fleurs, il ya bien chez nous plus de 20 variétés cultivées et tout autant de v<riétés sauvages.

  21. La consommation de sucre est une catastrophe au niveau santé publique. On aurait dû parler de ça dans les discussions sur le covid, cela était une occasion inespérée de parler de nutrition et de malbouffe. Le miel peut effectivement être montré du doigt en ce qui concerne sa teneur en sucres, mais il est tellement riche d’autres choses :
    https://www.miel-lerucherdelours.fr/fr/content/54-compo-miel

  22. Bernard, effectivement, je ne mange pas vraiment de sucre. J’en mets dans les gâteaux, quand je fais un gâteau, ce qui est rare (seulement quand mes petites filles sont là).
    Et aussi dans la confiture (mais je ne les fais pas pour moi car je n’aime pas ça car trop sucré) et dans les alcools macérés (vin d’épine, vin de sureau, vin de noix, génépi, gentiane …) et là, oui, j’avoue, je suis fan :wink:
    En fait, je suis beaucoup plus « salé » que « sucré », ce qui n’est peut-être pas meilleur pour la santé ? Quand j’étais gamine, j’allais piquer du gros sel à la cuisine pour le manger comme une gourmandise. D’ailleurs mon père disait que j’étais une chèvre. Et il se trouve que mon signe astrologique chez les chinois est la chèvre !!! :lol:

  23. Quelle chance !
    Je ne pense pas qu’elle arrivera un jour jusqu’à chez moi :sad:

  24. Déjà que je n’ai pas de ligne téléphonique qui vient jusqu’à chez moi …. Alors la fibre !! :unsure:
    Pourtant la fibre , c’est bon pour le transit … :biggrin:

  25. Je ne pense pas que la fibre ce soit un truc aussi bien qu’on le dit. Pour les choses courantes sur internet, ça ne change absolument rien … Je verrai à l’usage.

  26. aujourd’hui c’était le jour des décisions à Berne, mais rien n’a été décidé concernant Covid et si on peut venir en France, pauvres de nous

  27. Je croyais que Berne était en Suisse.
    Mais vu ce que tu nous dis, c’est l’inverse : c’est la Suisse qui est en Berne ! :w00t:

  28. coucou Bernard, oui Berne est bien en Suisse, mais juste un petit mot manquait dans mon message et j’avais voulu écrire si nous NE pouvons plus venir en France, pauvres de
    le seul déplacement que NOUS pouvons faire, nous les deux J c’est 30 kil chez vous, parce que nous habitons à moins d’une frontière VD-FR

  29. au risque de me tromper, si j’habite à 30 kilomètre de la France je peux venir en France, mais pas plus de 30 kilomètres,de la frontière, alors on ne se verra pas, peut-être que tout pourra changer d’ici quelques mois et que ce serait kilomètres illimités en France pour nous les suisses
    y a plus qu’à espérer, peut-être quand tes tomates seront mûres dans ton potager, pas sous la serre !!!!!!!!!!!!!!!
    il pleut chez nous depuis 2 jours, on voit pousser le gazon, zut alors, du travail pour le jardinier et des sous à sortir…………..

  30. Ici aussi il pleut …
    J’attends avec impatience les résultats de mon jardin car tomates et aubergines sont en pleine terre depuis le 17 avril. Si jamais elles résistent à cet épisode pluvieux, venteux et froid (avec le thermomètre que frise parfois le zéro degré en fin de nuit), alors ma méthode de mise en pleine terre précoce de plants très drus sera en grande partie validée. :smile:
    Sinon, je revois ma copie … :angry:

  31. coucou Bernard, tu n’as plus de pots en terre cuite, pour tout couvrir le soir, une petite idée, si c’est contraignant pour ton dos, quelques euros aux gamins du village pourraient faire le travail pour toi
    bonne soirée.
    ici il continue de pleuvoir………………

  32. Non, non, pas besoin de pots en terre cuite, je suis plus pragmatique et j’ai fait le lien avec mon activité de brasseur de bière. Si tu es perspicace, tu vas peut-être trouver … :wink:

  33. a mon avis je te répondrais une fois que je saurais dans quoi tu entreposes ta bière. il me semble qu’il faut du houblon, de l’eau et des cuves, après, si tu dois mettre ta bière en canettes alu tu as du drôlement t »équiper pour souder les canettes alu

  34. je me trompe certainement mais je pense que pour protéger tes légumes du gel tu utilise des grandes bouteilles que tu coupe en deux et danslesquelles tu avais acheté le malt ou le houblon

  35. je pense que tu utilise les seaux de fermentation dans lesquels tu as du acheter un produit pour brasser ta bière si je me trompe, tu envoie une photo de ta nouvelle activité, merci

  36. Non, la réponse est la suivante : j’utilise des sacs de malt vides, de ce type là :
    https://data.polsinelli.it/imgprodotto/ale-pale-ebc-8-5-%C3%A0-25-kg_1492.jpg
    Ces sacs sont capitonnés à l’intérieur, il y a une doublure, ce qui fait que les sacs vides sont de très bons isolants d’un point de vue thermique. On fait un trou dans le fond des sacs,
    puis ont les glisse par le haut autour du tuteur de la tomate, ils enveloppent ensuite le pied de tomate qui est bien protégé par ce sac capitonné.
    D’ailleurs, dans un ancien article, on voyait sur une des photos des sacs qui protégaient les tomates :
    http://www.leblogadupdup.org/wp-content/uploads/2014/05/IMGP2429.jpg
    mais en fait ces sacs étaient juste en plastique et n’étaient pas très protecteurs alors que ceux qui servent de contenant au malt d’orge sont tip top en raison de leur doublure multi couches.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: