Le sens du partage

Je discute tous les jours (ou presque) avec des jardiniers. Chacun à ses propres manières de faire, et toutes les méthodes sont bonnes me semble t-il, pour peu qu’elles aient été éprouvées par le temps et par l’expérience.
Et je me pose parfois la question : « Au delà de la méthode, différente d’un jardinier à l’autre, c’est quoi un vrai jardinier ? ».
J’ai discuté de tout cela avec quelques personnes venues à mes animations « jardin » au cours des journées précédentes.
Et finalement, la réponse, à laquelle je ne m’attendais pas forcément, pourrait être la suivante :  » ce qui différencie un vrai jardinier d’un autre, ce n’est pas la méthode de jardinage, c’est le sens du partage ».
Et, effectivement, ça me renvoie à une époque très ancienne (voire ancestrale pour moi, celle des années 50-60, la période de mon enfance), au cours de laquelle les gens donnaient facilement des légumes, des fruits, des graines, voire de simples conseils, … à leurs proches, à leurs voisins.
Vous en pensez quoi ?

9 réflexions au sujet de “Le sens du partage”

  1. Moi, j’aimerais bien qu’on me donne des légumes :whistle:
    Mais par chez nous, peu de gens font un jardin potager.
    La terre n’est vraiment pas bonne pour ça.
    J’ai quand même une amie qui me propose de venir ramasser des figues chez elle et des kakis en hiver.
    Quand à dire ce qu’est un vrai jardinier, je n’ai aucune opinion la-dessus n’y connaissant pas grand-chose.
    A part mes framboises …. et quelques tomates qui ont bien du mal à donner …

  2. Un jardinier aime partagé ses plants et ses récoltes s’il en a avec cette météo pourrie.
    J’ajouterai, un jardinier qui partage, ses plants produisent bcp!!!

  3. Tout à l’heure, le ramoneur est venu entretenir ma cheminée. Il est jeune et passionné de jardin. Il m’a parlé de son père qui est, lui aussi, passionné de jardinage, qui jardine par plaisir et qui donne tous ses légumes aux gens de son village, notamment à ceux qui se promènent à pied devant chez lui. Drôle de coïncidence, je venais de mettre en ligne mon article sur le sens du partage. Il y a donc de bien belles choses qui perdurent encore dans nos campagnes.

  4. Les gens qui partagent les mêmes valeurs se rencontrent…
    La vie est basée sur les principes de partage et de coopération.
    Heureusement, ces valeurs perdurent encore.
    Dans ma ville, nous sommes en train de faire un espace de partage, une serre de 200m2 pour semer
    :biggrin:.. Moi je m’occuperai de la partie piments, tomates et aubergines :smile:

  5. quelle belle idée bravo

    il y a combien d’habitants dans ta ville.

    Je ne sais pas si en Suisse il y a des serres communes, par contre je connais les jardins communaux où chacun peut obtenir quelques m2 et ont le droit de jardiner, construire un petit cabanon, et boire l’apéro avec les voisins
    et je crois que c’est très apprécié des personnes habitant dans des immeubles et dans des villes avec plus de 5000 habitants, et pour avoir passé une journée dans ces jardins familiaux j’ai pu voir le plaisir des bénéficiaires de ces m2 inespérés. (un neveu m’avait invitée)

  6. Dans ma ville, il y a 20.000 habitants, c’est dense.
    Tous les weekends, on se rencontre pour échanger et faire avancer les travaux et chacun peut faire partager ses idées :biggrin:

    Il y a des familles avec enfants, des ados, des vieux avec un très bon esprit de partage, j’aime bien ce genre d’ambiance.

    Ici en IDF, il y a des jardins familiaux, comme l’espace est très réduit et la pression immobilière est très grande, c’est quasi impossible d’avoir une place dans la longue liste d’attente!!!!

  7. Ici on a un jardin collectif fourni par mon frère. On est 10 à faire du jardin. Chacun prend un certain nombre de lignes de 65 m de long. La plupart ne prennent que deux lignes. Il ‘agit pour l’essentiel de gens qui habitent d’autres villages car ici finalement il y a peu de gens qui sont intéressés pour faire du jardin (sans doute moins de 10 jardiniers dans le village pour un peu moins de 500 habitants). Je ferai un jour un article sur le sujet.

  8. C’est peut-être une des seules raisons de se réjouir en ces temps d’obscurcissement : beaucoup réinventent le collectif d’une façon ou d’une autre, avec ou sans jardin.
    Mais le jardin est une source de don incroyable, grâce à la terre et grâce au travail, mais je crois surtout au plaisir que cela donne.
    Ainsi on reçoit, alors on donne. Tout ce qui n’est pas donné est perdu.
    En ce qui me concerne, sans être un jardinier émérite ou même malin voire régulier, je donne chaque années des dizaines de plants de tomates (sauf exception), et on me diot toujours que mes plants sont plus vigoureux. Je crois que mes amis sont sympas !
    Et quand je n’ai rien, il reste Dupdup !
    Il reste un problème : il m’est beaucoup plus facile de donner que de recevoir. Alors quand on donne on reçoit toujours beaucoup en retour. Alors je dois me débrouiller pour donner à des personnes qui ne pourront pas trop me rendre.
    :wink:

  9. On reçoit souvent bien plus qu’on ne donne. Comme beaucoup le savent, en 15 ans, j’ai envoyé des centaines d’enveloppes contenant des graines, du kéfir à des tas de gens qui venaient sur ce blog. Parfois je n’ai jamais eu de retour, je ne sais même pas si les variétés que j’ai envoyées ont plu. Mais en général, c’est incroyable le nombre de boîtes de chocolats, de bouquins, de produits locaux, de petits mots sympas que j’ai reçus. Et souvent, pour un timbre que j’ai mis, on m’en renvoie un carnet de dix en me disant que c’est pour que je continue mon travail de diffusion. Depuis dix ans, je n’achète plus un seul timbre ! Je n’en reviens pas comment, globalement, les gens sont gentils !
    Depuis trois jours, je fais mes animations « jardin ». Je me régale : que des gens qui sont dans le partage ! C’est l’un de mes meilleurs moments de l’année. Avant-hier, l’animation s’est terminée à midi mais ça a duré jusqu’à 18H (je vous explique pas le nombre de bouteilles vides !).

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: