Tout dépend du point de vue …

Tout dépend du point de vue où l’on se place …

J’avais lu un jour que Brassens, dans une interview, avait dit que l’objectivité n’existait pas. Je ne me rappelle plus exactement de sa phrase, mais ça disait à peu près ceci « C’est quoi un coup de pied au cul ? Celui qui le donne n’a pas la même définition pour ce mot que celui qui le reçoit. Et celui qui n’en n’a jamais donné ou reçu a sans doute encore un avis différent ». Effectivement, vu sous cet angle … !

Même ceux qui utilisent les mathématiques pour démontrer des choses soit-disant objectives, le font de manière très partiales, souvent juste par idéologie. Exemple : « L’espérance de vie ayant augmenté de tant d’années, il faut reculer l’âge de la retraite d’autant, c’est mathématique je vous l’dis ! ». Quelqu’un d’autre pourrait lui répondre « Les jeunes trouvant leur emploi bien plus tard qu’auparavant, il faut avancer le départ des Anciens d’autant, c’est mathématique je vous l’dis ». C’est à dire exactement le contraire en prenant lui aussi l’argument des maths … L’arithmétique, c’est du niveau CP, c’est le degré zéro des maths. Et quand on regarde n’importe quel problème sociétal, ou économique ou autre, on voit bien qu’on est quasiment tout le temps sur des équations à plusieurs inconnues car tout est évidemment multifactoriel, tout est très complexe, sans doute encore plus aujourd’hui qu’hier.

Dans la vie de tous les jours, on prend donc souvent la position qui nous arrange.

Ainsi celui qui fait du vélo le week-end trouve que les automobilistes sont dangereux. Mais quand à son tour il prend sa bagnole le lundi pour retourner au boulot, il râle contre les cyclistes qui sont très dangereux sur les routes, ne se souvenant déjà plus que la veille encore il était cycliste lui-même. Et je vous dis pas les propos qu’il tiendrait s’il avait aussi par ailleurs une moto, des rollers ou une trotinette !!!

Tout ça pour en arriver à ceci :

J’adore le Choucas des tours, son oeil vif, son intelligence exceptionnelle, sa capacité d’adaptation à notre monde moderne (et je sais d’ailleurs bien qu’il nous survivra, je n’ai aucun doute là-dessus !).


En tant qu’ornitho, cet oiseau me plait énormément, comme tous les autres d’ailleurs, chacun ayant sa place dans un écosystème aux règles complexes et qui est rôdé depuis des millénaires.

Mais ça, c’est juste mon point de vue …

Les agriculteurs d’ici ont un avis différent, ils sont passés du statut de « indifférent » (car jusqu’à présent ils ne connaissaient que le corbeau freux) au statut de « farouchement contre ». Il faut dire que le choucas est arrivé en masse à Bussières et cause de multiples dégâts (exemple : destruction complète de 150 000 grains de maïs dans un champ de mon neveu, déterrés et consommés par des dizaines de choucas ce printemps).

Moi qui jardine en plein champs, je suis aux premières loges pour voir l’ampleur du problème dans les cultures  des paysans, je me dis que « quand même on n’aurait jamais dû en arriver à cultiver autant de maïs ». Et quelque part je me dis que ces dégâts occasionnés par les choucas, c’est juste l’un des grains de sable de l’agriculture d’aujourd’hui, l’une de ses contreparties obligatoires (aucun système n’ayant que des avantages). Et je suis persuadé que je dis cela de la manière la plus neutre possible.

Mais voilà-t-y pas qu’après avoir avalé le maïs, les choucas s’en sont pris à mes tomates qui sont toutes éventrées les unes après les autres.

Je vais passer de la paire de jumelles à l’arme atomique (je vais d’ailleurs écrire à Manu pour lui demander une autorisation) !

Je vous le disais au début de l’article : « tout dépend du point de vue où l’on se place » …

12 réflexions au sujet de “Tout dépend du point de vue …”

  1. C’est clair, les choucas sont intelligents!!!
    Il y a un nid de pie bavarde sur un arbre en face de chez moi, le corbeau s’est pointé à plusieurs reprises pour manger les œufs, probablement. J’ai assisté à une bataille pie bavarde vs corbeau et à chaque fois, il se fait dégommé par les deux pies !!

    J’ai vu une vidéo d’un agriculteur sur YT, il est de la Charente maritime, il enrobe ces grains de maïs avec de la mélasse de betterave plus du piment ultra fort, ça a l’air, d’après lui, de dissuader les corbeaux.
    Avec un extrait de capsaicine diluée dans un corps gras(huile d’olive ?) + un peu de bicarbonate de soude, ils vont peut-être plus apprécier tes tomates. :biggrin:

  2. Le temps est mauvais, l’avis semble presque unanime.
    Mais pour les limaces, c’est un sacré bon temps (je les ai interviewées ce matin).
    Les salades qui adorent la pluie mais détestent les limaces ont sans doute, quant à elles, un avis plus nuancé.
    Comme quoi, tout dépend du point de vue où l’on se place …

  3. Mathématiquement, plus il y a de nourriture, plus il y a de convives qui s’invitent au festin.
    Les cultures intensives attirent forcément plus de « ravageurs » (entendez petites bêtes gourmandes qui cherchent leur pitance là où c’est le plus facile à trouver et le plus abondant). Inutile de chercher plus loin l’origine des pullulations de « nuisibles ». Mais de toute évidence, effectivement, le point de vue des petites bêtes gourmandes et celui des agriculteurs ne peut pas être le même…
    … enfin, c’est mon point de vue !

  4. Ce n’est peut-être pas tout à fait vrai ce que tu dis, et parfois même c’est exactement l’inverse qui se passe.
    Exemple du tournesol : si tu en sèmes dans ton jardin, que ce soit quelques pieds ou quelques dizaines, il est impossible d’en récolter un seul, ils sont tous détruits avant maturité, sans exception. Si un paysan en sème un champ (dizaine ou centaines de milliers de pieds), il en récoltera par contre beaucoup et les dégâts occasionnés par les oiseaux seront en général largement supportables. Donc « intensif » n’est pas synonyme de « destruction systématique par les ravageurs », tout comme dans mon exemple de semis au jardin, la culture artisanale ne préserve en rien de la destruction. Proportionnellement, à culture identique, le paysan a moins de dégâts que le jardinier.

  5. Ben je ne parlais pas spécialement des oiseaux ni du tournesol mais des cultures intensives en général et de tout un tas d’insectes destructeurs sans parler des limaces ou d’autres gourmands…
    La pullulation d’oiseaux ne peut pas se comparer à celle des invertébrés dont tu connais bien la stratégie de reproduction: la stratégie « r » ( une multitude de descendants pour aucun soin parental mais particulièrement efficace quand il y a la nourriture en suffisance et insuffisamment de prédateur).

  6. oui, effectivement, on ne peut pas comparer invertébrés et vertébrés. Je le sais, j’en suis un (je te laisse deviner si je suis vertébré ou ivertébré).
    Mais, globalement, je pense quand même qu’il y a autant de risques pour les petits surfaces dites « extensives » que pour les grandes surfaces intensives. Globalement, quelque soit le type de culture réalisé dans mon jardin, j’ai au moins une perte de 10-20% (avec les invertébrés ravageurs) alors que les paysans, pour des surfaces infiniment supérieures, ont des dégâts (faites par les invertébrés) bien moindres (en proportion).

  7. Evidemment, c’est aussi parce que les paysans traitent chimiquement leurs parcelles, ce que ne font pas (ou plus rarement) les jardiniers amateurs.

  8. Même avec les traitements dits phytosanitaires les pertes sont estimées de 10 à 20 %. dans les grandes cultures. Sans ces traitements on peut imaginer le résultat (ce qui fait les affaires des empoisonneurs!). Maintenant… chacun son point de vue ! :lol:

  9. Oui mais autrefois, les paysans ne traitaient pas leurs cultures. Je ne sais pas à quel niveau se situaient les pertes à cette époque-là. Peut-être de l’ordre de 10-20%, peut-être moins, peut-être plus. De toute façon, il y a plein de paramètres qui ont changé depuis, il est sans doute très difficile de comparer.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: