« A vos plumes ! » (26)

Ce blog se met en congés et reprendra le lundi 11 septembre.

En attendant la rentrée, et pour ce dernier article de la saison, je propose à celles et ceux dont le neurone n’est pas encore endormi par la chaleur étouffante, un nouvel atelier d’écriture dont je rappelle les règles très simples : il s’agit d’écrire un texte à partir de dix mots imposés.

Vous pouvez donner à ce texte la forme et la longueur que vous voulez. Vous pouvez même vous imposer des contraintes supplémentaires : écrire en vers (et contre tout), mettre les mots dans l’ordre, …

Il n’y a rien à gagner … à part un bisou pour les filles qui passeraient pendant l’été à la maison (et encore, c’est plutôt moi qui y gagnerais dans ce cas-là).

Pour choisir ces dix mots (presque) au hasard, j’ai pris le dernier livre que j’ai aimé (« les ruines du ciel » de Christian Bobin, éd. Folio) et j’ai choisi à chaque fois un mot dans la première phrase des pages 11, 21, 31, 41, 51 …

abbesse – endormie – chapitre – marbre – pestilence – vitraux – écoliers – nonchalance – lecture – gamine.

Vous avez tout l’été pour bosser le sujet et continuer les discussions sur les autres articles.

Bon été à tous les fidèles de ce blog !

Publié dans Atelier d'écriture | 22 commentaires

La buse, encore et toujours …

Comme je l’avais raconté dans un article consacré au milan royal, il y avait deux ans que je n’étais pas retourné dans « la cabane », cet endroit où on en prend plein les yeux pour peu qu’on y installe un peu de nourriture pour les oiseaux. Et chaque hiver, un hôte de choix : la buse variable.

En général, la buse ne vient pas à chaque Continuer la lecture

Publié dans Oiseaux | 29 commentaires

Petite citation

« Quelque soit la personne que tu regardes, sache qu’elle a déjà plusieurs fois traversé l’enfer »
(« Les ruines du ciel », Christian Bobin, 2011)

Publié dans Citations | 13 commentaires

Le concombre du Mexique

Drôle de légume que ce petit concombre, appelé aussi « concombre à confire ».

Ce n’est pas une variété obtenue par l’Homme. Il s’agit de l’espèce botanique sauvage Melothria scabra que l’on cultive telle quelle.

Ce concombre a un graphisme étonnant qui lui donne un peu une allure de mini-pastèque.

Il pousse très bien dans Continuer la lecture

Publié dans Jardinage | 15 commentaires

Je hais les synthèses ! (1)

Je sors de chez le coiffeur. Et comme je n’y vais pas très souvent, je passe du look « cheveux longs » au look « cheveux courts ». Certains proches me disent parfois « les cheveux longs ça te va bien » mais d’autres me disent au contraire « les cheveux courts ça te va bien ». Si je voulais faire la synthèse de ce qu’on me dit de part et d’autre il me faudrait prendre le plus petit dénominateur commun et la conclusion serait inévitablement « les cheveux te vont bien ». Oui, évidemment. Mais ça ne veut rien dire et ça ne fait pas avancer le schmilblick. Car la synthèse c’est le degré zéro de la pensée (et, dans mon exemple, un truc tiré par les cheveux … oui je sais c’est facile).

Le parti socialiste en est là aujourd’hui. Faire la synthèse entre des courants opposés et irréconciliables. Entre ceux qui sont profondément imprégnés de l’esprit front populaire de 1936 (et ses avancées sociales) et ceux qui sont à genoux devant le monde de la finance (et qui pensent qu’être socialiste c’est juste essayer de tempérer – tel un emplâtre sur une jambe de bois – la casse sociale provoqué par le capitalisme) il y a un fossé.

Les socialos dirigeants sont obsédés par la synthèse. Et, tout obsédés qu’ils sont, ils organisent des « zob sessions ». En termes plus neutres : des congrès (dont le fameux « congrès des pines hé » en 1971) . Les zob sessions, vous savez ce que c’est, c’est un truc où on se triture vous savez quoi … le cerveau bien entendu.

Cette synthèse, si chère à Mitterand et à Hollande, (« cet art de la synthèse » dirait même Attali) c’est sans doute ce qui a permis de rassembler les uns et les autres en période électorale, mais ce n’est pas ça qui a permis ensuite de gouverner et de mener un programme clair et cohérent (le seul qui ait été bon en la matière c’est Lionel Jospin, mais c’est un autre sujet dont il faudrait parler un jour, le PS n’ayant même pas, à l’époque, fait son travail d’inventaire).

J’avais dit il y a un an sur ce blog que les primaires allaient être une machine à détruire les partis. On l’a effectivement vu depuis (et vous pouvez êtres assurés qu’il n’y aura plus jamais de primaires), cela a été le cas aussi bien pour le Parti socialiste que pour les Républicains. Mais dans le cas du PS s’ajoute cette foutue synthèse mortifère, qui chaque fois le conduit forcément, lorsqu’il accède au pouvoir, à mener une politique faite de bric et de broc (à l’image de la diversité de ses électeurs), faute d’avoir su trancher entre plusieurs lignes politiques possibles. Et c’est cela qui, aujourd’hui, provoque (ou va provoquer) l’implosion de ce parti.

Je hais les synthèses !

Publié dans Coups de gueule | 6 commentaires

Les éoliennes, qu’en pensez-vous ?

Les éoliennes fleurissent de partout. En circulant en voiture, on se rend compte qu’il y en a maintenant dans la plupart des régions.

Autrefois réclamées à cor et à cri par les milieux de protection de l’environnement, elles suscitent aujourd’hui bien des réserves et cristallisent même les oppositions aussi bien chez les habitants des zones concernées que dans les associations environnementales.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Publié dans Coup par coup | 26 commentaires

Quelques chansons de Nougaro

C’est sans doute parce que Continuer la lecture

Publié dans Petit dimanche musical | 9 commentaires

Le bécasseau violet

LES OISEAUX DE TEXEL (43)
Ah Texel ! Lieu magique où l’on a toujours envie de retourner … !


Quand une bande de Franc-comtois débarque à Continuer la lecture

Publié dans Oiseaux de Texel | 30 commentaires

Alors le jardin en 2017 ?

Amis jardiniers, ça se présente comment le jardin cette année (semis, développement, premières récoltes, …) ?

Publié dans Jardinage | 106 commentaires

Cette finance qui veut mettre le monde entier au pas

Je sais que certains lecteurs de ce blog lisent plus volontiers les articles que les commentaires. C’est vraiment dommage car lorsqu’il se dit quelque chose d’intéressant, c’est bien souvent dans les commentaires.

Et lorsqu’une vidéo est mise dans un commentaire, elle passe plus ou moins inaperçue.

C’est pourquoi j’aimerais revenir sur cette vidéo. Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, auteurs de « Les prédateurs au pouvoir : main-basse sur notre avenir », y parlent de l’oligarchie financière au pouvoir.

Si certains d’entre vous pensaient que la lutte des classes c’est un truc ringard d’un autre temps, cette vidéo est un regard bien différent sur le sujet.

Publié dans coups de coeur | 15 commentaires

Joan Baez, encore et toujours

Aujourd’hui est un jour funeste où nous apprêtons à donner le pouvoir aux prédateurs de la finance ou aux prédateurs des libertés.
Triste dimanche donc.
Mais quelque soit l’issue du scrutin, demain commencera un autre combat.
En ce dimanche j’ai envie tout de même de vous proposer un peu de musique.
Et je choisis pour la circonstance Joan Baez dont la vie entière est une vie de combat et de résistance.
Le concert a été enregistré l’an passé pour les 75 ans de l’artiste. S’y succèdent quelques invités prestigieux : David Crosby, Judy Collins, Paul Simon, …

Publié dans Petit dimanche musical | 6 commentaires

Présidentielles 2017 (3)

Lutter contre le Front National par des phrases incantatoires telles qu’on les entend en ce moment ne sert à rien. Absolument à rien.
Le terreau sur lequel se développe l’extrême droite, c’est la pauvreté. Et c’est la pauvreté qui entraîne la peur de l’autre, peur qu’il est ensuite facile d’exacerber. Avec autant de pauvres, Marine Le Pen joue sur du velours.
Il n’y a pas d’autre manière de lutter contre l’extrémisme que de s’attaquer frontalement à la précarité.
Le plus infâme, dans cette élection, c’est de voir les deux partis qui ont successivement gouverné et qui ont fabriqué ces 9 millions de pauvres, montrer du doigt la bête immonde qu’ils ont largement contribué à créer.
Le libre échangisme de Macron, on sait ce que c’est. C’est un système qui, au nom de la concurrence, de la compétitivité et de flexibilité, va fabriquer en cinq ans quelques millions de pauvres en plus. Et donc nourrir à terme encore plus le ressentiment des gens. Paradoxe donc : voter Macron, c’est la manière la plus sûre de renforcer à terme le FN.
Mais bien sûr, au moment de mettre le bulletin dans l’urne, je ferai comme la majorité de mes concitoyens en évitant le pire pour maintenant mais en sachant que l’encore-plus-pire risque d’arriver dans cinq ans.
Me voila donc (presque) contraint malgré moi à voter pour un système économique qui conduit à la casse sociale et la destruction de la planète.
Sur un plan politique, jamais je ne me suis fait autant violence.
Putain, quel dilemme cette élection !
Heureusement qu’il y a bientôt les législatives !
Résistance !!!!!!!!!!

Publié dans Coups de gueule | 63 commentaires

Présidentielles 2017 (2)

J’ai des remords.
Oui, des remords.
Je me dis que j’ai peut-être été un peu trop mélenchonien sur ce blog alors qu’au départ je voulais faire un blog très objectif.
Alors, pour équilibrer mes propos, je vais rompre la période de congés de ce blog (« une fois n’est pas costume » dirait François) en faisant un article qui fasse le pendant à tout ce que j’ai pu écrire sur les côtés positifs de Mélenchon.
Je vais donc faire un article sur un aspect négatif et méconnu du personnage. Si, si, j’en ai trouvé un ! Et même trois, exactement.

D’abord, je le dis tout net  : MELENCHON ME FAIT ME SENTIR VIEUX !
En effet, hier soir, au meeting de Dijon auquel j’assistais, j’étais entouré de jeunes !
Où sont passées les réunions électorales du PS auxquelles j’allais dans le canton de Rioz ? Au moins là, aux réunions socialos, j’étais entouré de grisonnants et de têtes chenues et je sortais rajeuni de dix ans de ce type de réunion (c’est même pour ça que j’y allais, c’est mon médecin qui me prescrivait ces réunions). Alors que là, hier soir à Dijon, j’ai pris des centaines de rides et quinze ans d’un seul coup … ! Ce matin, vous ne me reconnaîtriez même pas !

Et puis, c’est quoi cette manie qu’a Mélenchon de dire plein de choses intéressantes et de faire applaudir la salle toutes les cinq minutes ? Alors les gens se lèvent et se mettent à scander des slogans. Pas moyen d’être tranquille au fond de son fauteuil ! Au moins, avec le PS je pouvais m’assoupir comme les autres sans que quiconque s’en aperçoive. Le ton monocorde de l’orateur m’aidait d’ailleurs à l’endormissement. A peine étais-je tiré de temps en temps de ma somnolence par le baillement ou le ronflement d’un voisin. Tandis qu’hier soir à Dijon … ! Trop dur à supporter ces meetings de Mélenchon ! MELENCHON M’EMPÊCHE DE DORMIR ET C’EST PAS BON POUR LE COEUR !

Et enfin, concernant la fin des réunions électorales de Rioz, je me rappelle que chacun était pressé de rentrer à la maison pour continuer sa nuit. Alors la soirée finissait toujours très tôt. Et j’avais le temps de rentrer pour protéger les tomates du gel. Alors que là, hier soir, à Dijon, ça discutait beaucoup après le meeting, ça buvait un verre, les milliers de voitures embouteillaient les rues. Et, évidemment, au retour, trop tard pour prendre le temps de bien protéger mes tomates … qui ont gelé pendant la nuit ! Malheur de malheur ! Alors là, c’en est trop : MELENCHON DETRUIT MÊME MON JARDIN !

Encore trois meetings comme ça et je retourne à la maison socialiste !  :wink:

Publié dans Mon engagement | 12 commentaires

Présidentielles 2017 (1)

Un article qui vous permet d’exprimer dans les commentaires tout ce que vous avez envie de dire sur ces élections que certains jugent consternantes, d’autres au contraire passionnantes.
Je sais que beaucoup n’aiment pas s’épancher sur ce sujet. Mais ce n’est pas  le cas dans le monde que je côtoie quotidiennement où chacun aime frotter ses arguments avec ceux des autres.
Et comme j’ai besoin d’un peu de temps pour souffler un peu et faire face à mes ambitions de jardinier (je crois que j’ai vu trop grand cette année !), je n’écrirai pas d’article dans les quinze jours qui viennent. Je vous retrouve donc le mardi 2 mai.

Publié dans Mon engagement | 4 commentaires

Mais où courent-ils donc tous ?

Un sketch toujours d’actualité finalement …

L’artiste (entrant) :
Excusez-moi, je suis un peu essoufflé !
Je viens de traverser une ville où tout le monde courait…
Je ne peux pas vous dire laquelle…
Je l’ai traversée en courant.
Lorsque j’y suis entré, je marchais normalement,
Mais quand j’ai vu que tout le monde courait…
je me suis mis à courir comme tout le monde…,
sans raison !
A un moment, je courais au coude à coude avec un monsieur…
– Dites-moi… pourquoi tous ces gens-là courent-ils comme des fous ?
– Parce qu’ils le sont ! Vous êtes dans une ville de fous ici… vous n’êtes pas au courant ?
– Si, des bruits ont couru !
– Ils courent toujours !
– Qu’est-ce qui fait courir tous ces fous ?
– Tout! Tout! Il y en a qui courent au plus pressé… D’autres qui courent après les honneurs… Celui-ci court pour la gloire… Celui-là court à sa perte !
– Mais pourquoi courent-ils si vite ?
– Pour gagner du temps ! Comme le temps c’est de l’argent… plus ils courent vite, plus ils en gagnent !
– Mais où courent-ils ?
– A la banque. Le temps de déposer l’argent qu’ils ont gagné sur un compte courant… et ils repartent toujours courant, en gagner d’autre !
– Et le reste du temps ?
– Ils courent faire leurs courses… au marché !
– Pourquoi font-ils leurs courses en courant ?
– Je vous l’ai dit… parce qu’ils sont fous !
– Ils pourraient aussi bien faire leur marché en marchant… tout en restant fous !
– On voit bien que vous ne les connaissez pas ! D’abord, le fou n’aime pas la marche…
– Pourquoi ?
– Parce qu’il la rate !
– Pourtant j’en vois un qui marche !?
– Oui, c’est un contestataire ! Il en avait assez de toujours courir comme un fou. Alors, il a organisé une marche de protestation !
– Il n’a pas l’air d’être suivi ?
– Si ! Mais comme tous ceux qui le suivent courent, il est dépassé !
– Et vous, peut-on savoir ce que vous faites dans cette ville ?
– Oui! Moi, j’expédie les affaires courantes. Parce que même ici, les affaires ne marchent pas !
– Et où courez-vous là ?
– Je cours à la banque !
– Ah !… Pour y déposer votre argent ?
– Non ! Pour le retirer ! Moi, je ne suis pas fou !
– Si nous n’êtes pas fou, pourquoi restez-vous dans une ville où tout le monde l’est ?
– Parce que j’y gagne un argent fou !… C’est moi le banquier !

Publié dans Humour | 7 commentaires

Quel SMIC ?

Lundi matin, sur BFMTV, à la question « est-ce que vous arrivez à mettre de l’argent de côté », François Fillon à répondu « Personnellement non ».
Si quelqu’un gagnant en moyenne 24 350 € en moyenne par mois (sans compter les revenus de son épouse avec qui il fait sans doute fifty-fictif) arrive tout juste à s’en sortir (à tel point qu’il emprunte de l’argent à ses enfants et se fait offrir ses costumes), à combien – en tant que candidat – doit-il proposer de revaloriser le Smic ?
Comme je sais que sur ce blog vous êtes friands de tout ce qui est calcul, devinettes, questions et réponses délirantes en tous genres … je laisse chacun d’entre vous faire la promesse électorale qui lui semblera la plus à même de relancer notre économie !
Allez hop, faites phosphorer vos neurones et chauffer votre calculette !
J’attends les réponses …

Publié dans Coup par coup | 10 commentaires

Gestes écologiques (1)

Prolonger la vie des objets est un acte écologique et l’un des nombreux enjeux de notre époque.
Aussi, quand quelqu’un a un objet qu’il ne veut plus, au lieu de le mettre à la déchetterie, il essaie de le vendre dans un vide-grenier, histoire de prolonger sa vie (pas la sienne, celle de l’objet).
Ainsi, les vide-greniers de nos villages sont remplis de ces objets qui, pour 90% d’entre eux, sont inutiles. Le laid y côtoie le laid, avec parfois au beau milieu quelques rares exceptions du plus grand intérêt.
Les objets qu’on nous propose dans ces vide-greniers ont peu de chance d’être vendus, sauf si quelqu’un d’un peu con venait à passer. Et effectivement, statistiquement, ça arrive forcément. Alors, l’objet sauvé miraculeusement de la déchetterie se retrouve lancé dans une deuxième vie.
Deux ans plus tard, l’acheteur en question, qui n’a pas trouvé d’utilité réelle à l’objet acheté, se dit qu’il a été con d’acheter ça. Faute avouée est à demi pardonnée dit-on. S’il est intelligent, il va le revendre sur un autre vide-grenier. Mais comme ce n’est pas le cas et qu’il n’a pas un sou de jugeote (vu qu’il a été assez con pour l’acheter), il ne pense pas à le revendre. Alors, l’objet non utilisé est enfin jeté à la déchetterie. Circuit un peu alambiqué certes, mais au moins, ça aura servi à prolonger de deux ans la vie de l’objet.
Et dans les statistiques officielles qui montrent l’effort de notre société et de chacun d’entre nous pour sauver la planète, c’est plutôt pas mal !
Alors elle est pas belle notre société de récupération et de recyclage des déchets ?

Publié dans Humour | 8 commentaires

C’est quoi l’Homme ?

Qu’est-ce qui différencie l’Homme de l’animal ?
Vaste question.
Je me rappelle d’un commentaire mis sur ce blog il y a très longtemps par Etincelle et qui citait un passage d’un livre d’Alexandre Poussin : « … le premier homme digne de ce nom est celui qui a fait fermenter sa boisson. »
Clin d’oeil humoristique sans doute mais finalement c’est une définition qui en vaut bien une autre, non ? Et en tant qu’amateur de bonnes bières c’est évidemment une phrase que j’apprécie beaucoup.
Et pour vous, qu’est-ce qui marque la différence avec nos frères animaux ?

Publié dans Citations | 32 commentaires

Basta!

AUTRES JOURNAUX (1)
Cela fait au moins vingt ans que je n’ai pas regardé un journal télévisé. Et comme je n’ai jamais eu de radio à la maison de ma vie (si si ! … même s’il m’arrive de choper les infos sur France-Musique dans ma voiture), j’ai toujours eu tendance à privilégier la presse écrite. C’est un média qui me convient bien, en quelques minutes la lecture d’un article m’apporte beaucoup plus que les mêmes quelques minutes que j’aurais passées à regarder la télé ou écouter la radio. Et puis internet permet de comparer et confronter différentes sources d’information.
Mais tous les journaux généralistes appartiennent à des milliardaires ou a des grands groupes. Si vous ne me croyez pas, allez sur cette page, c’est édifiant ! Il va donc de soi qu’on a affaire forcément à une presse très tendancieuse. Car les milliardaires et les grands groupes sont, par définition, les tenants du libéralisme à tout crin. Le libre-échange, on sait ce que c’est, pour en avoir parlé en long en large et en travers dans les commentaires de ce blog. C’est ce truc qui détruit les emplois ici au nom de salaires à aligner sur ceux qui n’ont aucun droits sociaux à l’autre bout de la planète, qui détruit les économies locales des pays du Tiers-Monde. Et tout ça au nom de la libre circulation de produits de consommation, dont, pour la majorité d’entre eux, on n’a pas vraiment besoin ou que l’on sait produire nous-mêmes. Ce système qui détruit la planète et tire l’Humain vers les bas n’est jamais remis en cause par les grands journaux de notre pays. Jamais un article de fond sur le sujet. Quand on regarde le nom des propriétaires de journaux, on est bien obligé d’admettre que l’indépendance de la presse est une plaisanterie. Au moins quand on lit l’Huma on sait que c’est d’obédience communiste. D’une certaine façon, c’est plus clair et bien plus rassurant que ces semblants d’information qui ne font que reprendre tous en boucle et jusqu’à satiété les dépêches de l’AFP. Le travail d’investigation journalistique n’a plus beaucoup cours et on verra sans doute bientôt les journaux tirer leurs sources des réseaux sociaux.
Mais il existe des tas d’autres journaux, plus alternatifs, et qui nous parlent de choses qu’on ne lit pas ailleurs. Car, au-delà des petits problèmes de délinquance de nos hommes politiques et dont on nous rabâche les oreilles à longueur de journée (ça va on a compris la gravité de l’affaire Fillon, non ?, passons à autre chose), il a des tas d’autres sujets dans le monde dont on nous parle pas ou si peu.
Cette nouvelle rubrique va nous permettre d’explorer des voies d’informations différentes. Pour ce premier article je propose de vous faire découvrir cinq textes publiés dans Basta! qui est un journal que je lis beaucoup et que j’ai connu récemment grâce à Christophe. Vous allez voir, ce n’est pas du tout le genre d’articles habituels (il suffit d’aller cliquer sur le titre des articles pour y accéder). Et ce sont en général des articles qui mettent en valeur des expériences faites ça et là dans le monde ou qui dénoncent des atteintes dont sont victimes certaines populations ou catégories de populations.

A vous de vous faire une idée sur Basta!

Post-Scriptum. Bon je sais, cela n’a rien à voir avec cet article, mais par association d’idées, le nom de ce journal me fait forcément penser à Et basta !, l’album incroyable que Léo Ferré a sorti en 1979 et qui m’a énormément marqué, tant je l’ai écouté. 39 minutes de texte que je connaissais presque par coeur et qui me reviendrait sans doute assez vite si je prenais la peine de me replonger dedans.

Et, en recherchant sur Youtube, une version écourtée de Et Basta ! dans les archives de l’INA. Quelle époque où ce genre de chose était possible !

Je ne résiste pas au plaisir de mettre par écrit quelques vers de ce texte :

Ton corps est comme un vase clos
J’y pressens parfois une jarre
Comme engloutie au fond des eaux
Et qui attend des nageurs rares
Tes bijoux ton blé ton vouloir
Le plan de tes folles prairies
Mon squale qui viendra te voir
Du fond de moi si tu l’en pries

Publié dans coups de coeur | 7 commentaires

Wayne Shorter (1)

Pas le temps de mettre de nouvel article. Alors, pour passer un petit week-end en musique, juste deux vidéos de concerts donnés assez récemment par Wayne Shorter, aujourd’hui âge de 84 ans (la musique ça conserve hein !).

Ces deux vidéos ne sont qu’une première immersion dans le monde musical de ce grand saxophoniste. Il devrait y avoir ultérieurement un article un peu plus élaboré sur cet artiste.

Publié dans Petit dimanche musical | 2 commentaires