Semer ses tomates

LE COIN DU JARDINIER (39)
Les fenêtres bien ensoleillées sont précieuses pour le jardinier, elles permettent de cultiver certaines plantes potagères en plein hiver. Ainsi cette petite jardinière dans laquelle j’ai semé du basilic en septembre et qui me donnera de quoi agrémenter des salades jusqu’au printemps.

basilic

Mais c’est surtout pour les semis que les intérieurs des maisons sont précieux. Car les graines ont besoin de chaleur pour germer. De chaleur et d’humidité. Un rebord de fenêtre est un bon endroit pour la germination et les graines s’y développent vite.

Le principe de semis des tomates est simple : on recouvre les graines d’une très faible épaisseur (pas plus de 2-3 mm) de terreau très fin (que l’on appelle « terreau de semis », disponible dans n’importe quelle jardinerie). On maintient ensuite la terre légèrement humide. Ne semez que très peu de graines (gardez le reste pour les autres années), le taux de germination des graines de tomates atteint parfois les 100%. La germination se fait parfois en trois ou quatre jours (c’est par contre un peu plus long, de l’ordre de la semaine, pour les tomates cerises). Cette année, j’ai semé quelques pieds de tomates très tôt, dès le 20 janvier. Oui, je sais, c’est beaucoup trop tôt, mais comme j’aime faire des essais … !

semistomates

Mes petites tomates ont bien débuté leur carrière de tomate, et poussent plutôt bien jusqu’à présent. C’est un stade un peu fragile et un excès d’humidité peut les faire disparaître. Ne laissez surtout jamais les godets baigner dans l’eau de la coupelle, l’excès d’humidité peut provoquer le phénomène appelé « fonte des semis » et les petites plantules risquent de se flétrir et de disparaître en quelques jours.

Dès que les tomates ont atteint le stade de quelques feuilles (comme sur la photo ci-dessus), je les repique une par une dans des petits godets.  Le premier repiquage est un acte douloureux pour moi, il y a toujours trop de plants par rapport à ce que je peux garder et de nombreuses petites plantules finissent sur le tas de compost (si je n’ai pas trouvé de preneur à ce moment-là).

tomatesrepiquees

La conduite des petits pieds de tomates s’avère très difficile en appartement, l’excès de chaleur (et le fait que la température baisse peu la nuit) entraîne une croissance trop rapide des plants, ils ont tendance à « filer » (c’est à dire à devenir trop grêle, trop haut). Il faut alors avoir recours à une serre ou à une véranda un peu froide. Il faut donc transplanter les petits godets de tomates dans ces lieux le plus vite possible. Voila pourquoi les semis de tomates en février ne sont réservés qu’à ceux qui peuvent bénéficier d’une serre ou d’une véranda.

serre
Pour ceux qui ne disposent ni de l’une ni de l’autre, ce n’est pas grave du tout, il suffit d’attendre la deuxième quinzaine de mars pour faire ses semis.

Quel est le secret pour avoir des pieds de tomates qui soient beaux au moment où on les repique ? C’est très simple à mon avis : il faut auparavant les avoir repiqués deux ou trois fois au moins dans des pots de plus en plus large (avec un mélange de terreau et de terre de jardin). Il ne faut jamais que les racines soient en manque d’espace. Un pied de tomate dont les racines s’enroulent en faisant le tour du pot  ne sera jamais un beau pied de tomate.

A noter un problème que rencontrent ceux qui ont une serre : les plantes peuvent griller au soleil dans la serre, celle-ci doit donc être plus ou moins ouverte la journée, selon la présence ou non de soleil. Dans une serre, l’excès de chaleur est bien plus difficile à gérer que le froid. Gare à celui qui est parti le matin au boulot en avril en ayant oublié d’ouvrir la serre avant de partir !

Je parlerai un peu plus tard dans la saison de la plantation en pleine terre et de la manière de les cultiver.

342 réflexions au sujet de “Semer ses tomates”

  1. Cet article me laisse un espoir, un regret et répond à mes questions.
    Mon regret est pour l’instant de devoir encore changer de maison et cela n’est pas sans incidence sur le potager. Cela fait donc trois fois que je pars de zéro ou presque (le bonheur pour les patates diront les connaisseurs). Et bien sûr, sans serre ni véranda j’attendrai la bonne lune de mars.

    Mais ce regret est bien faible en regard du reste. Tout d’abord je suis revenu à la terre après l’exil urbain. Ensuite mon nouveau terrain de jeu est bien plus grand que le précédent. Et enfin, il me reste du temps pour bêcher !

    Nul doute : je suis un nanti car la plupart des paysans de cette terre ne subvient pas à ses besoins… ils sont même les plus démunis en étant pourtant, a priori, les seuls capables de l’autosuffisance. J’espère donc de tout mon cœur que nous saurons à la fois défendre un mode de vie acceptable (à tous les vivants) et surtout que nous puissions un jour fêter les paysans : lieu, milieu, lieu plein de vie.
    Ah ! si vous voyez l’endroit où je veux faire pousser mes tomates. J’ai envie de tenter cette année le mode de culture observé en Italie il y a deux ans dans la région des Dolomites. Là-bas, j’ai vu que les tomates (des variétés productives semblables à la Roma je crois, tension : rien à voir avec le foot) étaient si possible cultivées contre les murs ou en exposition sud (climat montagnard), aussi pour permettre de les recouvrir par des bâches transparentes lors des épisodes pluvieux. Cela augmente je pense leur résistance au mildiou qui se propage grâce à des spores nageantes.
    On verra bien : j’ai les murs bien exposés mais pas encore les bâches, et j’espère bien conserver de la place pour au moins une ruche… vivement mars et les premiers bzzz… bzzz… ça changera du bling-bling.

  2. J’ai un ami à Bussières qui repique ses tomates contre un mur et qui en mange jusqu’en octobre. Cette méthode italienne est donc une bonne méthode !

  3. « Voila pourquoi les semis de tomates en février ne sont réservés qu’à ceux qui peuvent bénéficier d’une serre ou d’une véranda. »
    Un problème pour moi , je n’ai ni serre ni véranda , va falloir investir ….. S’il vous plaît monsieur Sarkozy , un geste pour les petits investisseurs , un geste pour ceux qui veulent faire du BIO à la maison !!!

  4. Non, non, Yves, j’ai dit aussi dans mon article qu’on pouvait très bien s’en sortir sans serre ou sans veranda. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait pendant une bonne partie de ma vie jusqu’au moment où mes amis m’ont offert collectivement une serre. La serre, c’est du luxe. Les amis aussi !

  5. Bonsoir Bernard comme tu dit ont peut y arriver a la maison a coté du radiateur .je fais cela depuis 15 ans le plus dure et la négociation avec Mme. Depuis que les enfants ce sont pris au jeu cela est plus facile les semis ce font en famille avec prise de taille toute les semaines (ce weekend 4cm).
    Merci encore pour ton expédition, très prochainement je vais semer la 2 ème série.

  6. Salut à tous,
    Dès maintenant, c’est tôt !!! :shocked:
    Mais si les amateurs de bonnes tomates faites maison, le disent alors je m’incline et je placerai juste un « bon » mot :
    Rien ne serre de courir,… :whistle:
    Bonne nuit à tous
    :sleeping:

  7. J’ai dit dans mon article qu’il faut mieux attendre la deuxième quinzaine de mars pour semer ses tomates si on ne dispose pas d’une serre ou d’une véranda. Mais c’est valable dans l’Est de la France où il gèle tardivement. Plus au sud ou dans l’ouest, on peut commencer bien plus tôt.

  8. Chez moi, pour l’humidité, tu es tranquille. C’est aussi humide dedans que dehors. Par contre, il fait nettement plus froid dedans que dehors.
    J’ai des radiateurs qui ne servent pas. Si je pose les plantes dessus, est-ce que cala leur fera un essai placebo?

  9. Non, ça ne fera pas d’effet, l’effet sera complètement plat mais tes semis seront quand même beaux. Car l’effet plat, c’est beau !

  10. N’ayant pas, hélas, comme Bernard des amis suffisamment argentés ou généreux pour me payer une serre, j’ai fait avec les moyens du bord et j’en ai finalement une de jardin de 10 m2, pour environ 100 Euros de matériel et deux jours de boulot.
    En outre, avec une très vieille étagère (5 plateaux) genre supermarché que j’ai munie d’une porte et habillée de toile de plastique, j’ai fabriqué une serre de balcon, pour pouvoir sortir les jeunes plants et les rentrer le soir. Bien utile entre la fenêtre et la serre de jardin… Coût nul. 1/2 journée de travail.
    Si vous voulez plus de détails, voyons comment je pourrais vous les fournir par l’intermédiaire de Dupdup…
    C’est vrai que si j’aime le jardinage, je préfère autant que possible me démerder à pas cher que de gaver les trusts de la jardinerie.

  11. En 2008 j’ai commencé les semis en Mars et j’ai eu des tomates fin Juillet-Pour 2009 je vais faire mes premières semis Lundi (avec des variétés plus précoces- Merci Bernard pour les graines) pour faire mes premières récoltes fin Juin (?). Comme je suis en Région Parisiènne et que je n’ai pas de serre (ni place pour la mettre) je fais mes semis a l’intérieur, je les sors à midi et je les mets le soir dans le garage (je suis aidé par ma fille Mathilde qui est aussi une passionnée de la biodiversité)- en 2008 nos avons eu 56 pieds et 27 variétés différentes. Pour 2009 nous pensons arriver à 35 variétés et 70 pieds. Je ne vous cache pas que le réste de la famille est un peu inquiète avec nos projets et commence à faire le deuil du petit jardin et de sa petite pelouse- enfin on va essayer d’en laisser un peu.

  12. Robert, des amis qui te font un tel cadeau collectif (le plus cadeau de ma vie), cela n’a rien à voir avec l’argent, c’est l’un des bénéfices secondaires au fait d’avoir un cancer … mais bon, on peut aussi se passer de la maladie ! :devil:

  13. Faire un jardin pour supprimer cette satanée pelouse, voila une idée qu’elle est bonne !!!
    Merci da Costa, ça me fait un vrai argument de plus !

  14. Robert a raison, le jardin c’est aussi le système D. Je me débrouille aussi en général avec les moyens du bord. Et le système qu’a mis en place Robert est un très bon système, aussi efficace que n’importe quel autre.

  15. Tu as bien fait d’apporter les précisions utiles quant à l’origine de ta superbe serre.
    D’ores et déjà j’engage donc tout ceux qui ont pour moi quelque amitié à entreprendre de mettre du fric de côté de manière à pouvoir faire de même à la première occasion.
    Sait-on jamais, il vaut mieux prévoir, non ? :angel:

  16. Faire du jardinage est avant tout pour se retrouver soi-même, ses racines, donner cour à ses envies, donner la vie, créer quelque chose, retrouver la terre nourricière. Pour ceux qui aiment le jardinage, pas pour des raisons économiques, mais par passion, ils aiment inventer, se débrouiller…
    J’ai constaté que bien des passions naissent à un moment difficile de la vie. Certaines passions sont « positives », comme le jardinage, le besoin de créer, de construire, de savoir, de connaître.
    Mais il y d’autres beaucoup plus dangereuses comme le jeux, la mise en danger de soi-même ou d’autrui…
    Le jardinage est avant un plaisir pour soi-même et un acte de générosité(faire une spécialisation) et repartir après… mais les alias de la vie en ont décidé autrement

  17. Faire du jardinage est avant tout pour se retrouver soi-même, ses racines, donner cour a ses envies, donner la vie, créer quelque chose, retrouver la terre nourricière. Pour ceux qui aiment le jardinage, pas pour des raisons économiques, mais par passion, ils aiment inventer, se débrouiller…
    J’ai constaté que bien des passions naissent à un moment difficile de la vie. Certaines passions sont « positives », comme le jardinage, le besoin de créer, de construire, de savoir, de connaître.
    Mais il y d’autres beaucoup plus dangereuses comme le jeux, la mise en danger de soi-même ou d’autrui…
    Le jardinage est avant un plaisir pour soi-même et un acte de générosité pour les autres.

    Veuillez excuser mon français, je suis venu en France âpres mes études (faire une spécialisation) et repartir après… mais les alias de la vie en ont décidé autrement.

  18. Ah qu’il est bon de vous entendre : toi Robert et tes bricolages qui rejoignent mes façons, toi Bernard et mon souci de ne cultiver aucun crabe, et toi Da Costa avec ce merveilleux à peu près (qui nous remise tous avec nos blagues à deux balles au rang des poireaux, et encore…)
    Tu dis : « Je suis venu en France âpres mes études »
    au lieu de « Je suis venu en France après mes études ».
    APRE = DIFFICILE
    APRES = ENSUITE
    Il y a là un concentré de vie ou de temps et la preuve que l’expression écrite n’est pas réservée aux puristes. Quelle culture que celle du jardin.

  19. « J’ai constaté que bien des passions naissent à un moment difficile de la vie. »nous dit Da Costa, pour moi ce serait plutôt : « les moments difficiles naissent …après les passions » !
    Quoi qu’il en soit, le jardinage est une vraie thérapie !
    Mais…un peu long l’hiver, non ?

  20. Le lapsus entre âpres et après est très intéressant et sans doute pas anodin. A la nostalgie quand tu nous tiens.

  21. Il y a beaucoup de choses très fortes dans ce que tu nous dis, Da Costa, j’ai beaucoup aimé le fait de « se retrouver soi-même » au jardin.
    Il y a longtemps que j’ai envie de faire une longue série d’articles sur les différents aspects du jardin et sur tout ce que cela apporte. Je sais que je ferai cette série un jour. Cette série s’appellera, je le sais déjà « à l’école du jardin, à l’école de la vie ».
    Mais si je ne le fais pas maintenant, c’est parce que je sais que cette série marquera en quelque sorte la fin de ce blog. J’ai envie de dire des choses qui me tiennent beaucoup à coeur sur ce sujet, ce sera donc une sorte de petit testament (pour employer un mot un peu pompeux et prétentieux) à la suite duquel je prendrai congé de mes amis blogueurs pour me consacrer … à mon jardin extérieur et intérieur.
    Mais ce temps-là n’est pas encore arrivé, loin de là !

  22. Oui, hier soir j’étais à une soirée « échanges de graines » et quand Didier m’a regardé et m’a dit « Quand-est-ce qu’on sème ? », je dois avouer que j’ai eu un petit mouvement de recul … :biggrin:

  23. Et oui, Yves, hiver aidant, tu vois à quoi on occupe ses soirées ici !
    Et quand bien même il a eu un petit mouvement de (re)cul, le Dupdup, tant qu’on a des capotes y a pas à s’en faire, non ? :wub: + :wub: = :heart:

  24. Proverbe chinois
    Si tu veux être heureux une heure, enivre-toi,
    Si tu veux être heureux un jour, invite tes amis,
    Si tu veux être heureux une semaine, fais un beau voyage,
    Si tu veux être heureux un an, marie-toi,
    Si tu veux être heureux toute ta vie, fais-toi jardinier.

  25. Il est certain qu’on peut être heureux toute sa vie en étant jardinier. Mais si en plus on vit une belle expérience en couple, qu’on rencontre souvent ses amis et qu’on boit aussi quelques verres, c’est plus encore que du bonheur …

  26. C’est une vraie question. Je pense qu’il est difficile de revenir à la terre en partant de zéro. Zéro expérience de jardinage et zéro radis. Pourtant, il le faudrait bien, les années qui viennent vont être difficiles et avoir les moyens de produire sa bouffe sera un vrai atout. Mais culturellement, peu de gens sont prêts …

  27. Je n’avais pas pris le temps d’aller écouter Dégénérations (le lien qu’a mis Yves). Sympa. C’est un groupe Breton ? Les voix me font penser à Beau Dommage.

  28. Da Costa, j’aime bien aussi le lapsus « alias de la vie » au lieu de « aléas ».
    Alias désignant une « identité inventée », tu n’as pas à t’en faire, Da Costa; les alias qui « décident autrement » n’ont donc aucune identité réelle, ne les laisse pas t’embêter!

  29. Quand je sème des tomates, je ne sais pas m’arrêter. Je voulais en mettre une dizaine de variétés. Finalement, ce matin, j’ai ai semé … 35 variétés !

  30. A l’occasion d’une virée dans la Jura (pour alimenter en tournesol bio les mangeoires des membres de la LPO), j’ai eu l’immense plaisir de me rincer l’œil avec des milliers de semis… toujours aussi magique ce petit gazon comestible !

    Mourrant d’envie d’y voir de près, notre hôte répond avant que même que les mots ne sortent : il fait la visite.
    Des aromatiques (persil, ciboulette, coriandre…), des piments, des poivrons (dont une variété bressane), et bien sûr des tomates. Que du bio !

    Mais les surprises sont nombreuses :
    – des variétés inconnues et même des F1 ! Pourquoi ? Ben c’est simple : ces plants sont vendus sous une enseigne qui les veut. Cela est une grande sécurité pour le producteur qui ne sait pas ce qu’il devra jeter.
    – De nombreuses variétés totalement inconnues, comme la Paola, la Gatheris et la Tigrella bicolor… je vais les cultiver dès cette année !
    – Pierre, notre guide nous raconte la culture hydroponique des tomates, dans un bloc de laine de verre, les pieds alimentés par des tubes et sans aucune terre mesurent 12 mètres (ils sont palissés en zig-zag) et produisent pendant 10 mois. Les variétés cultivées sont sélectionnées pour leur couleur rouge… avant maturité. C’est ainsi que l’on mange des tomates au cœur blanc.
    – La variété Cœur de bœuf du commerce n’est pas une cœur de bœuf !

    Mais surtout, et j’en ai ramené un pied, il existe des tomates greffées.
    Le porte-greffe est choisi pour sa résistance (mildiou, nématodes…) et la variété voulue est greffée dessus. De ça évidemment, je serai bien incapable de vous fournir les graines !

    Belle promenade dans la production bio (dont je vous épargne toutes les péripéties) et avec le témoignage fort de ceux qui s’y frottent.

  31. Dans un bloc de laine de verre …. Mais c’est pour ça , l’écureuil dans un article récent , il nous fait des noisettes bio !!!!

    Trêve de plaisanterie ;
    Christophe pourrais tu s’il te plait m’expliquer cette phrase : »ces plants sont vendus sous une enseigne qui les veut. Cela est une grande sécurité pour le producteur qui ne sait pas ce qu’il devra jeter. »

  32. C’est simple :
    – l’an passé, une grande quantité des semis proposés n’ont pas été achetés, c’est simple. Donc un grand manque à gagner malgré des variétés comme nous les aimons, bio, pas de F1, etc. Au compost.
    – cette année, une enseigne de vente (bio) sollicite les producteurs pour vendre leurs plants : une partie des semis est d’ores-et-déjà vendue. Mais bien évidemment, cette enseigne impose la variété. Et ce n’est pas nécessairement le meilleur. Cela revient à dire que bio n’est pas synonyme de qualité, mais il faut grandement se méfier tout de même du reste ! Et même du bio revu par l’Europe… mais on en reparlera sûrement car la France voudrait apparemment un agrément moins souple. En clair : aujourd’hui, selon l’Europe, un coulis de tomate avec basilic bio porterait une grande étiquette avec marqué « BIO ».
    Mais les tomates, elles…

    Donc, pour résumer ma pensée : les marchands n’ont pas quitté le temple !
    Vivement un temple bio-climatique !

    PS : désolé pour le manque de clarté de mes propos, souvent, je résume trop !

  33. Merci Christophe ,
    C’est donc bien ce que j’avais compris , lorsque le BIO entre dans un système de grande distribution , on retrouve les travers de celle-ci . Et toujours ce devoir de quantité avant la qualité . J’ai bien peur que lorsque le BIO prendra l’odeur de l’argent , les rapaces de la finance vont tourner au dessus .

  34. Je pense que le bio a déjà pris l’odeur de l’argent (pour quelle raison en serait-il autrement ?). Sauf dans les circuits courts. Le circuit court est la solution de l’avenir (s’il en existe une …).

  35. Bien d’accord avec ce triste constat. Mais avec un bémol : dans le contexte de la vente, il s’agit quand même de défendre les moins mauvais chevaux.
    En l’occurrence, je persisterai à soutenir le local, le bio, et malheureusement, pour l’instant, j’ai bien dû entendre aujourd’hui que la survie du bio passait aussi par des façons de faire critiquables, il faut vivre. Les producteurs que j’ai rencontré aujourd’hui se débattent comme tout un chacun dans un joli merdier… et je ne pense pas être beaucoup plus malin qu’eux. Un jour viendra où nous en seront plus heureux.

    Il ne faut pas oublier que les options économiques actuelles sont cruelles pour ceux qui attendaient une reconnaissance, un appui. Le Grenelle de l’environnement a accouché d’une souris, et peu d’entre-nous en attendaient plus. Ceux qui vivent directement des pauvres choix du moment sont les premiers à ravaler leur fierté. Je ne leur jetterai pas la première pierre, ni la dernière ; et au contraire, je compte bien les encourager à conserver l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes car pour avoir travaillé dans le domaine, je sais qu’ils en ont besoin.
    Il est extrêmement difficile aujourd’hui pour ceux qui le souhaitent de travailler proprement. Ceux qui y parviennent ont remboursé leurs investissements. Ceux qui veulent investir doivent trimer dur et ont bien du mal à trouver un terrain. Il y a dire sur la propriété, un aspect bien peu avouable du capitalisme ou de l’héritage.

    Cultivons nos jardins intérieurs comme les intérieurs, il est plus que temps.
    Parvenir à une production respectueuse du vivant, et rentable pour ceux qui ont le courage de ce choix aussi évident que salutaire ne pourra pas passer par une satisfaction immédiate.
    C’est bien en cela que l’ultralibéralisme est le plus néfaste : décourager une entreprise vertueuse, faire croire à l’immédiateté, obliger au profit.

    Ce dont j’ai voulu témoigner c’est bien de ces pratiques bizarres, mais c’est aussi d’un moment bien délicat pour ceux qui s’y soumettent… pour survivre. Je leur tire mon chapeau.

  36. :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: :alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: je planté des tomates et au six ieme jour je vois une petite tige et deux et insi de suite

  37. ça y est, mes graines rares de « petit moineau » germent depuis ce matin à 8H39’12 ». Dans une dizaine de jours, je peux donner des petites plantules à qui en veut, à charge pour ces personnes de diffuser ensuite autour d’eux cette variété québécoise.

  38. Comme annoncé, et après avoir consulté le calendrier lunaire, j’ai semé ce soir mes tomates… Elles viendront enrichir la riche production de Bernard et je pourrai à mon tour jouer le bon samaritain.
    Je propose donc pour ceux qui pourront les récupérer : Caro Rich, Brandy Wine Pink, Rose de Berne, Marmande, Pêche blanche, Ananas, Tomate Prune, Noire de Crimée, Cœur de bœuf rouge, Matina, Beefsteack, Gregory Altaï, Green Zebra, Andine cornue rouge, Matt’s Wild Cherry et Piersol.
    En espérant que ça veuille bien trésir !
    (Trésir : patois Franc-Comtois pour jeune pousse)

  39. j’ai presque désespéré de voir germer mes petits moineaux à moi mais elles sont quand même venues – au bout d’un temps qui m’a paru très long par rapport aux autres. cependant, je trouve qu’elles restent petites et je me demande si je pourrai les mettre en terre avant les « saints ».
    certains plants sont déjà en terre. les limaces ont eu raison d’un berao et les « blue fruit » se font un peu tirer l’oreille.
    nous avons eu un mois d’avril estival et je n’ai pas eu le courage d’attendre. j’ai même mis en terre des kumatos issus d’une tomate achetée et suis curieuse de voir ce que ça donnera vu qu’il s’agit d’un hybride mais les 2 plants que j’ai sont beaux et ont l’air sains.

    j’aimerais savoir ce que donnent tes petits moineaux qui ont l’air de te ravir – j’en suis « ravie ».

    contente aussi de ce blog intelligent même si je ne participe pas trop.

  40. Mes « petits moineaux » sont en super forme. Il m’en reste 3 que je vais repiquer dans 15 jours. J’en ai diffusé 12 autres auprès des amis. Cette variété est donc bien partie pour coloniser toute la Franche-Comté. Pour le reste de la France, on verra d’ici 5 ans. Et pour une colonisation de l’ensemble de la planète, dans dix ans … !

  41. Je vais semer trois variétés de tomates aujourd’hui (« Kotlas », « Matina » et « Matt’s wild cherry »). A mon avis, c’est beaucoup trop tôt, mais comme j’aime expérimenter et que les graines ne coûtent rien …

  42. ça y est, j’ai semé mes trois variétés de tomates. Avec ce geste tout simple qu’est le semis, c’est fou comme je sens l’arrivée du printemps dans mes veines. Probablement que seuls les jardiniers qui font leurs semis pourront comprendre ça.

  43. Oh ! Bernard !
    Tu n’as pas compris le jeu de mot d’Yves ?
    Ca m’étonne de toi !
    C’est sûrement la perspective de reprendre le travail demain qui t’a abattu ! :smile:

  44. Non Bernard , mais je n’ai entendu que du bien de ce bouquin de Lucien Suel .
    Tiens un petit poème de Jean Pierre Claris de Florian

    Les deux jardiniers

    Deux frères jardiniers avaient par héritage
    Un jardin dont chacun cultivait la moitié ;
    Liés d’une étroite amitié,
    Ensemble ils faisaient leur ménage.
    L’un d’eux, appelé Jean, bel esprit, beau parleur,
    Se croyait un très grand docteur ;
    Et Monsieur Jean passait sa vie
    A lire l’almanach, à regarder le temps
    Et la girouette et les vents.
    Bientôt, donnant l’essor à son rare génie,
    Il voulut découvrir comment d’un pois tout seul
    Des milliers de pois peuvent sortir si vite ;
    Pourquoi la graine du tilleul,
    Qui produit un grand arbre, est pourtant plus petite
    Que la fève qui meurt à deux pieds du terrain ;
    Enfin par quel secret mystère
    Cette fève qu’on seme au hasard sur la terre
    Sait se retourner dans son sein,
    Place en bas sa racine et pousse en haut sa tige.
    Tandis qu’il rêve et qu’il s’afflige
    De ne point pénétrer ces importants secrets,
    Il n’arrose point son marais ;
    Ses épinars et sa laitue
    Sechent sur pied ; le vent du nord lui tue
    Ses figuiers qu’il ne couvre pas.
    Point de fruits au marché, point d’argent dans la bourse ;
    Et le pauvre docteur, avec ses almanachs,
    N’a que son frère pour ressource.
    Celui-ci, dès le grand matin,
    Travaillait en chantant quelque joyeux refrain,
    Béchait, arrosait tout du pêcher à l’oseille.
    Sur ce qu’il ignorait sans vouloir discourir,
    Il semait bonnement pour pouvoir recueillir.
    Aussi dans son terrain tout venait à merveille ;
    Il avait des écus, des fruits et du plaisir.
    Ce fut lui qui nourrit son frère ;
    Et quand Monsieur Jean tout surpris
    S’en vint lui demander comment il savait faire :
    Mon ami, lui dit-il, voici tout le mystère :
    Je travaille, et tu réfléchis ;
    Lequel rapporte davantage ?
    Tu te tourmentes, je jouis ;
    Qui de nous deux est le plus sage ?

  45. L’effet du solstice se fait sentir : les mésanges chantent malgré le froid et la durée du jour augmente. Ça me rapproche aussi du printemps même si je sais qu’un gros bout d’hiver reste à passer.
    L’an dernier il me semble que tu avais semé tes tomates plus tard, fin janvier ou début février… une manière de célébrer la décroissance ?! :wink:
    Grand fou va !

  46. Petite vidéo sur un voisin de Riec sur Belon …. ça se passe maintenant .
    Comme il dit – » La vie n’est pas une course »

  47. 6 minutes avec un paysan breton. A l’ancienne – Ma-Tvideo France3 Un authentique retour à la terre. Direction Riec-sur-Belon pour découvrir l’univers de Jean-Bernard Huon, agriculteur. Chez lui, le temps semble comme arrêté. Ni tracteur, ni salle de traite, ni ensileuse. C’est un choix de vie. Avec 15 hectares, une dizaine de vaches et des cochons, il est heureux en semant et labourant à l’ancienne.
    Mots-clés : paysan terre riec-sur-belon Video de f3-bretagne

  48. 6 minutes avec un paysan breton. A l’ancienne – Ma-Tvideo France3
    Un authentique retour à la terre. Direction Riec-sur-Belon pour découvrir l’univers de Jean-Bernard Huon, agriculteur. Chez lui, le temps semble comme arrêté. Ni tracteur, ni salle de traite, ni ensileuse. C’est un choix de vie. Avec 15 hectares, une dizaine de vaches et des cochons, il est heureux en semant et labourant à l’ancienne.

  49. 6 minutes avec un paysan breton. A l’ancienne – Ma-Tvideo France3 Un authentique retour à la terre. Direction Riec-sur-Belon pour découvrir l’univers de Jean-Bernard Huon, agriculteur. Chez lui, le temps semble comme arrêté. Ni tracteur, ni salle de traite, ni ensileuse. C’est un choix de vie. Avec 15 hectares, une dizaine de vaches et des cochons, il est heureux en semant et labourant à l’ancienne.
    Mots-clés : paysan terre riec-sur-belon Video de f3-bretagne

  50. zut alors, je viens de faire quelques essais, je crois que ça ne marche que si c’est moi qui le fais en étant connecté à l’administration de mon site. Ce n’est donc pas possible pour vous. Tant pis, je peux de toute façon modifier vos articles et insérer les vidéos dont vous mettez le lien.

  51. Hola hola , la ça devient le bordel avec mes commentaires qui reviennent plusieurs fois de suite !!!!!
    Fait quec chose Dupdup !!!!!

  52. Extraordinaire !
    Vraiment un beau cadeau que ce document Yves.
    Il y a peu, en lisant un merveilleux roman, je me posais une nouvelle fois la question des bœufs, en ne sachant franchir le pas. Ce n’est pas pour demain… mais en entendant le rire de cet hurluberlu, on voit bien que la voie du bonheur est à portée de main.
    Pour l’instant, aucun animal domestique chez moi (ah si, les abeilles), mais ce reportage est enrichissant.
    C’est pas’l’tout hein ? M’en vais envoyer un lien vidéo à l’ancienne si je le trouve sur l’article Sonny Boy…

    Au fait pour les tomates, que pensez-vous de cette technique ?

    Vindieu, pas sorti de l’étable moi…

  53. Dans le reportage, il est dit que les graines de tomates, avec ce système, mettent dix jours pour germer. En fait il en faut moins (sauf avec quelques variétés lentes à germer comme Matt’s Wild Cherry). J’en ai semé ce soir, je vous dirai combien de temps les miennes mettent pour germer. Bon, je sais, c’est des graines dûment estampillées « dupdup », mais quand même … !

  54. Nous sommes dimanche et mes premières tomates sortent de terre ce matin, au bout d’une semaine exactement (je les ai semées dimanche dernier dans l’après-midi). Un grand jour pour moi. C’est la même émotion chaque année. Je me contente vraiment de peu …
    Je pense que les semis de tomates font partie des semis le plus faciles à réussir.

  55. Tu as tout compris Bernard …
    Le bonheur, c’est savoir se contenter de peu et éprouver de la joie simplement en voyant une plante pousser son bout de nez hors de terre, par exemple.

  56. En une semaine, 4 variétés sur 5 ont germé (il n’y a que Matt’s Wild Cherry qui n’a pas germé, mais je sais que cette variété, comme beaucoup de tomates cerises d’ailleurs, mettent plus de temps).
    Ce qui est fabuleux avec les tomates, c’est que presque toutes les graines sortent. A partir du moment où l’on a seulement deux graines d’une variété, on est quasiment assuré de pouvoir récupérer cette variété.

  57. Je ne fais pas mes tomates moi-même. Mais à vous lire, je n’ai pu résister à l’envie de semer. Donc, ce matin, en bac sur l’appui de fenêtre, j’ai mis de la roquette, de la ciboulette, de la coriandre et de la cressonnette. :smile:
    Qui vivra verrat comme disent les cochons. T’as autre chose à me conseiller, Bernard?

  58. déjà les semis? et moi qui attendais la mi-février (la lune montante) pour commencer les miens et envoyer à dupdup un de ces jours les graines promises. bernard, ça va être trop tard, non? :ermm::ermm:
    (et m. pour les smileys : ça marche pas).

    blague à part, tu n’as pas peur qu’elles « filent » d’ici la mise en terre? non, pas en bière !!!!je parie que tu en descends une en ce moment…

  59. A la mi-février, c’est largement assez tôt. Simplement, je suis dans l’expérimentation permanente et j’essaie de repousser certaines limites. Mes semis seront transférés dès que possible au froid dans une serre froide (je mets juste une petite lampe au kerdane les nuits où ça risque de descendre en-dessous de 0°C). Donc, pas de risque que mes plants « filent » dans mon salon où il fait bien trop chaud. Dans ma serre, mes plants seront menés « à la dure » et ils en seront d’autant plus renforcés pour affronter la saison à venir.

  60. La lampe au kerdane est un bon mode de chauffage pour serre froide, elle ne fait que permettre de monter la température de quelques degrés et cela suffit à éviter le gel. En plus, c’est très économe d’un point de vue énergie : un bidon de 20 litres par an.

  61. Ca y est, la lune étant favorable, je me suis lancée à mes premiers semis de tomates de l’année. Par prudence, je n’ai semé que deux graines d’une trentaine de variétés. Si certains ne réussissent pas, j’ai tout le temps pour recommencer en mars.

    J’étais fébrile, attentive et heureuse de cette première tâche de jardinage, mais ce n’est que le premier pas, et le début d’un travail certain.

    Cette année, j’ai décidé de faire un suivi de mes tomates, pas à pas, avec photos à l’appui, de la plantule à la récolte, avec les goûts et la fructification,un journal de bord en quelque sorte! Un travail supplémentaire mais je le ferai peut-être partager. Cela peut aussi servir pour les autres années, en fonction de la météo également. J’essaierai de faire quelque chose de complet. Je sais que cela a déjà été fait mais une expérience personnelle en d’autres lieux n’est pas forcément inintéressant.

    Bon courage à ceux qui vont bientôt s’y mettre!

    Au fait Bernard que sont devenus tes semis de Janvier ?

  62. Je ferai sans doute mes premiers semis samedi prochain, date favorable également. Et sans doute quelques autres variétés plus tard pour échelonner la production.
    La petite sensation printanière de cette journée stimule le jardinier mais aussi les abeilles : c’est le début d’une activité plus marquée sur mes ruches… toujours aussi magique après un hiver rude.

  63. Aïe aïe aïe, je viens de m’apercevoir il y a une heure que mes tomates ont mal supporté le froid de la nuit dernière dans la serre. Je pense que certaines auront du mal à s’en remettre, le bout de leurs feuilles ont jauni.

  64. C’est pas sûr du tout. En 2005, alors que j’étais dans le Gers pour une année, contrairement à mes habitudes, j’ai acheté des plants. L’horticulteur gersois, satisfait de ma commande, m’a gentiment donné des plants de « tétine de chèvre » en supplément parce que le feuillage était bigrement jauni et évidemment invendables. Qui aurait l’idée d’acheter des plants « crevards » ? et plutôt que de les mettre sur le tas de fumier, me les a proposé. Après des remerciements non sincères, en rentrant j’avais, moi aussi envie de les mettre au rebut, puis, comme il me restait de la place, je les ai plantées. A ma grande stupéfaction, elles se sont requinquées et sont même devenues bien plus belles et surtout bien plus productives que la même variété de plants achetés. Comme quoi, les tomates savent aussi nous jouer des tours à nous faire rougir de satisfaction et de plaisir.!! :tongue:

  65. Bernard, préfères-tu semer en lune montante ou lune descendante ? Y a t-il, en fonction de ton expérience une différence notoire ?

  66. Christophe,

    Vous avez parlé de trois variétés que vous avez semées l’année passée :

    Paola
    Gatheris
    Tigrella bicolor

    La Paola est une F1 assez productive je crois, pouvez-vous me dire ce que cela donne au niveau gustatif ?

    La Gatheris, aucun renseignement sur celle-ci, d’ou vient-elle, sa couleur, son port, sa précocité, son rendement, type de feuillage, son type de chair, son goût ? Pourriez-vous me donner ces renseignements et/ou auriez-vous une photo ?

    Merci

  67. Le nom gersois de la tomate « tétine de chèvre » est en fait la Cornue des Andes, enfin je crois, si ce n’est pas elle, cela doit être sa soeur!!

  68. Je me demande s’il n’y a pas plusieurs tomates différentes qui portent le terme de « cornue des Andes » car j’ai déjà constaté beaucoup de différences entre elles selon les endroits où l’on se procure cette variété.

  69. Cette « Tétine de Chèvre » gersoise était très longue, peu de graines, bien pleine, et absolument délicieuse, mais cela est peut-être dû au soleil toulousain.

  70. Oh! pardon mille excuses, je me croyais vendredi ou tu sembles plus disponible, y a pas urgence, d’autant qu’on ne parle bien de lune que le soir, lorsqu’elle nous éclaire !!!! :tongue:

  71. Bernard, pourras-tu répondre à mon interrogation de 11h 27, car je suis persuadée que ta réponse est très attendue par bon nombre de blogueurs (question concernant la lune chère aux jardiniers!!!!! est-elle plus favorable aux semis de tomates, en lune montante ou descendante d’après ton expérience ?

    Oui, je sais, je suis une enquiquineuse mais je suis comme ça, parfois

  72. Zut, je viens de te répondre directement par mail …

    Voila ce que je t’ai écrit. Si ça peut intéresser d’autres …

    « Concernant la lune, je fais tous mes semis en bonne lune (mais en utilisant le calendrier lunaire des jurassiens qui est très précis, jour par jour). Ensuite, je n’en tiens plus guère compte. D’une manière générale, je ne tiens compte de la lune que pour les semis à l’intérieur. Non pas que je n’y croie pas (au contraire), mais après, lors de mes semis ou repiquage en pleine terre, mon critère n°1 est la météo et la qualité de la terre (suffisamment humide pour que ça germe). Concernant l’influence de la lune, je n’ai rien noté de méthodique. Peut-être que je le ferai un jour (à la retraite ou dans une prochaine vie !). »

    J’ajouterai que les prochains jours très favorables pour les semis de tomates sont les suivants : dimanche 28 février, mardi 9 mars, vendredi 19 mars, samedi 27 mars.

  73. Je fais comme Bernard ! Mes semis et plantations sont autant que possible fonction du calendrier lunaire, après il y tant de contraintes que j’intègre la lune quand c’est possible.

    Au sujet des variétés, Francisca.
    J’ai fait la même chose que Bernard, encore une fois ! Mais c’est vrai qu’une réponse sur le blog pourra en intéresser d’autres.

    Paola est une variété qui donne des fruits ronds, réguliers, fermes et charnus. Il s’agit vraisemblablement d’une variété très commercialisée car elle est ressemble à une tomate de magasin ! Je ne trouve pas que sa saveur soit excellente mais c’est une bonne tomate effectivement assez productive. Par contre, elle est signalée comme hybride dans certains catalogues, et je ne sais pas exactement la nature de ma variété qui est de troisième génération.

    Pour Gatheris, je ne me souviens pas de sa provenance, et ne suis pas sûr du nom : je me souviens avoir recopié le nom sur une étiquette pas très lisible. Et puis il faudra que je vérifie si je dispose vraiment de graines…

    Pour Tigrella bicolor, il s’agit d’une variété portant le nom de « Botanic », que m’ donné un producteur bio jurassien. Il s’agissait d’un plant greffé produit sur commande d’un client qui distribue cette variété dans le sud je crois. Elle produit de petits fruits rouges zébrés orange. Pas de souvenir particulier du goût, car je mélange beaucoup les variétés lors de la consommation. Je l’utilise donc surtout en salade pour le plaisir des yeux !

    Il me reste donc à enquêter sur Gatheris, ce qui se produira ce week-end, la lune est bonne ! Mais attention à ne pas semer le samedi avant ce fameux dimanche favorable pour ceux qui en tiennent compte : lune à son périgée.

  74. Oui, Christophe a raison : les jours de noeud lunaire (comme ce samedi), on n’a pas d’autre solution que de rester à la maison et boire des bières ! :sick:

  75. Mes graines de tomate étant à portée de main, j’ai pu vérifier que j’ai perdu la variété Gatheris… reste à fouiller dans l’appenti.
    J’en suis bien désolé car le mystère s’installe sur cette variété.
    Je vais donc suivre le conseil de Bernard : noyer cette disparition dans la bière !

  76. Si un jour on arrivait à faire localement un petit groupe « tomates », on serait sans doute plus rigoureux et on ne perdrait plus de variétés en cours de route. J’y songe en ce moment …

  77. « Si un jour on arrivait à faire, LOCALEMENT…. »

    ça c’est moche pour ceux qui sont loin de chez toi…….ça met les nerfs….. J’vais p’t être envisager de déménager pour être incluse dans ton panel…non mais, y a pas d’raison… :tongue:

  78. Avec la force du vent de ces derniers jours , vous allez bientôt recevoir des graines de tomates du Finistère …. Allez encore une tempête dimanche et on est tranquille pour une semaine !!!
    :unsure:
    Faut-être breton pour supporter ça !!!

  79. Ca alors, ça l’fait pas!!!!! Je tape « tomate Gatheris » et oui, je suis obstinée et devinez sur quoi je tombe en premier : Le Blog à Dupdup!

    Donc, cher Bernard, il y a deux solutions, ou tu es aussi « fouilli-fouilli » que notre ami Christophe et tu as perdu toi aussi les graines, (deux copains qui perdent les mêmes graines!!!!!!) ou tu refuses de me confier cette merveille. Je me pose très sérieusement la question, c’est une coalition anti-Francisca ?

    Mais qu’est-ce que je vous ai fait ? ou plutôt qu’est-ce que je n’ai pas fait ???

    Une p’tite bière s’il vous plaît, je tombe en pâmoison, vite, …..des sels….

  80. Alors, comme ça, tu vérifies mes dires…j’suis trop gâtée ce soir !!!! J’en suis renversée…. :silly:

  81. Bernard, tu me disais que certaines variétés de graines de tomates sont assez onéreuses, ce dont je suis totalement d’accord, certains semenciers, sous prétexte de résistance à maladies, notamment le mildiou, en profitent pour faire valser les prix, et, malgré notre investissement les résultats ne sont pas ceux escomptés.

    Voilà peut-être un record : une tomate cocktail « Zebrino » : 5 graines pour 5€55 et même pas Bio à trouver chez :

    http://www.le-colporteur.fr

    Qui dit mieux ?

  82. Il faudrait acheter ces tomates Zebrino F1 une seule fois puis continuer ensuite sa sélection les années suivantes (en ne gardant à chaque fois que les graines d’un fruit qui est identique au type de départ) : F2, F3, F4 … en espérant pouvoir fixer génétiquement la variété au bout de 6 ou 7 générations. Mais c’est un travail considérable à l’échelle de l’amateur ! A moins d’être retraité.

  83. Silence….ça pousse !!! :wub:

    Mes semis du 21 février 2010 à 18h, trente variétés de deux graines chacune sauf moya 3 graines

    134 h après le semis : 1 graine sur 2 levée de Marmande Garnier et Zapotec Brown Flesh. Poire jaune 2/2 ainsi que Yougoslave 2/2 et Matina 1/2

    135 h après le semis : 1/2 graines de Orange Russe 117
    3/3 graines de Moya

    Six variétés sur 30 ont pointé le bout de leur tige, attendons la suite.

    Quel bonheur, c’est la vie mes amis, c’est la vie!!

  84. Pour moi, le moment où toutes ces petites plantules commencent à sortir de terre est le moment le plus excitant de la vie de jardinier. Je comprends donc ton enthousiasme.

  85. 11h39, je vous envoi un faire-part de naissances concernant Marmade Garnier, Zapotec Brown Flesh, Poire Jaune, Yougoslave, Matina, Orange Russe 117 et Moya.

    21h, en rentrant voici mes nouvelles constatations :

    Zapotec Brown Flesh a pris deux centimètres dans la journée,
    Marmande Garnier 1 cm
    Poire jaune 1 cm

    Et je constate la naissance de :

    Marmande Garnier : la 2ème graine
    Orange Russe 117 : le 2ème graine
    Chocolate Stripes : 1 graine
    Mary Robinson’s German Bicolor OP : 2 graines
    Green Copia : 1 graine
    Black Ethiopia : 2 graines
    Gelbe Dettilwein : 1 graine
    Délice du Jardinier : 1 graine
    Ananas noire : 2 graines
    De Berao : 2 graines
    Kotlas : 1 graine
    Orange Bourgoin : 2 graines
    Green Zebra : 2 graines
    Fruity Orange : 1 graine
    Matina : la 2ème graine

    Quand j’ai vu que Zapotec Brown Flesh a pris deux centimètres en un après-midi, j’ai été ahuri!!!!Je vais pouvoir, si cela continue, ce que je ne souhaite pas à cette vitesse, la regarder grandir à l’oeil nu.

    Je prépare ma nouvelle sélection pour mon prochain semis!!!!

  86. Deux centimètres en un après-midi. Une vraie flesh ! Ce n’est plus Zapotek mais Zatopek !
    (hou la la, yen a qui vont pas croire que Dupdup ait une telle culture sportive !!!!!!!!!) :wink:

  87. Bravissimo, en grande forme ce matin Bernard. Tu parles bien de « la locomotive tchèque », grand ami d’Alain Mimoun (je ne sais pas si cela s’écrit comme ça!)?

  88. Zatopek courait si vite qu’il était souvent arrêté pour excès de vitesse. On aurait donc pu le surnommer « z’a topic » !!! :smile:

  89. Tu nous épates mec.
    Et toi aussi Francisca avec tes calculs d’apothicaire, tes apothiques stats !

  90. J’ai semer trente variétés de tomates ce matin. Dans quinze jours, lorsque j’en aurai repiqué une de chaque (ce qui me suffit), je pourrai donner le reste à d’autres afin qu’ils fassent ensuite circuler les godets, jusqu’à épuisement du stock. Christophe, Dan, … ça vous intéresse ?
    Le problème c’est que je suis en manque cruel de petits godets et que j’en perds un peu chaque année, je n’arrive jamais à les récupérer.

  91. Il suffit que tu fasses un échange Bernard, tu donnes un pied de tomate contre des godets vides, c’est un bon deal, et je suis sûre que tout le monde sera d’accord!!!J’ai le même problème avec les pots de confitures, et les conserves offerts, jamais retour des contenants, ça l’fait pas quand même!!! Mais on a tant de joie à offrir!!

    Au fait, j’y pense, tu n’as jamais essayé de fabriquer tes pots en papier journal ? Simple, rapide, pas onéreux, juste des journaux de récup…et il semblerait que ce soit impeccable comme système

  92. Nouvelles naissances à 9h

    Cherokee Green : 1 graine
    Mary Robinson’s German bicolore : 2ème graine
    Green Copia : 2ème graine
    Andine Cornue : les deux graines
    Caro Rich . 1 graine
    Gelb Dettliwen : 2 graines
    Delice du jardin : 2ème graine
    Coeur de Boeuf Akers : 2 graines
    Kotlas : 2 graines
    Olirose de St Domingue : 1 graine
    Fruity Orange : 2 graines.

    Variétés non sorties :

    Petit moineau
    Ananas
    Watermelon
    Merveille Blanche
    Matts Wild Cherry op
    Arbuznyi.

    Rendez-vous à la prochaine pousse!

  93. 28 fevrier – 22 h.

    Nouvelles naissances :

    Arbuznyl : 2 graines
    Cherokee green : 2ème graine
    Green Zebra : 2 graines
    Matts Wild : 1 graine
    Petit Moineau : 1 graine
    Wattermelon : 2 graines

    A suivre…..

  94. Naissances du 1er mars à 7h

    Olirose de St Domingue : 2ème graine
    Ananas Noire : 2ème graine

  95. Francisca, je ne sais pas trop répondre à ta question car le système de calendrier lunaire que j’utilise n’est pas basé sur le fait que la lune soit montante ou descendante mais sur le fait que la lune se situe au niveau de telle ou telle constellation.
    Par exemple, lorsqu’elle est située au niveau de la constellation du bélier, qui est un signe de feu, cela favorise les plantes à fruits. Les trois constellations de feu favorisent donc les plantes à fruits, les trois constellations d’eau favorisent les plantes à feuilles, les trois constellations de terre favorisent les plantes à racines et à bulbes, les trois constellations d’air favorisent les plantes à fleurs. A priori, cela semble compliqué mais le calendrier lunaire des jurassiens synthétise tout ça dans des tableaux qui sont admirables.
    http://www.satoriz.fr/les-entretiens/Le-Calendrier-Lunaire/article-sat-info-597-5.html
    Je t’envoie une ou deux copies de l’ouvrage d’ici ce week-end.

  96. Naissances du 2 mars à 7h

    Caro Rich : dernière graine
    Matts Wild : dernière graine

    Deux variétés ne sont pas pas encore sorties :

    Ananas
    Merveille Blanche

    Ont-elles la réputation d’être lentes à pousser ? ou est-il temps de recommencer à les semer ?

  97. Il y a des variétés qui mettent 3 ou 4 jours de plus que les autres pour germer. Je pense qu’il faut encore attendre un peu avant de les semer de nouveau.
    Je te mets aujourd’hui au courrier deux ou trucs sur le calendrier lunaire que j’utilise.

  98. 3 mars – 7h

    Naissance de :

    Ananas, 1 graine – oups! il était temps, à quand la deuxième ?

  99. J’ai semé 31 variétés de tomates dimanche matin. La première est en train de sortir, il s’agit de la variété « mirabelle ». C’est des rapides les tomates à Dupdup … ! Je suis sûr que si elles couraient un 5 000 m ou un 10 000 m … :tongue:

  100. Qu’est-ce que je suis nulle …
    Je croyais que les mirabelles étaient des prunes ! :blush:
    Heureusement que les spécialistes de la tomate sont là pour nous instruire ! :lol:

  101. Il existe plusieurs variétés de tomates mirabelles :
    – « mirabella cocktail clementine »
    – « mirabella »
    – « mirabelle »
    – « mirabelle blanche » (ou cerise blanche)
    – « mirabelle jaune » (ou cerise jaune abel)
    – « mirabellen formige »

    Il existe 12 616 variétés de tomates connues. Impressionnant, non ?

  102. Ce sont des mirabelles, des cerises, des clémentines, des tomates ? :blink:
    C’est trop compliqué pour ma petite tête à un neurone ! :wink:

  103. Oui, je compatis ! :tongue:
    Il y a aussi des tomates pêches, des tomates poires, des tomates prunes, des tomates ananas, …

  104. Des tomates Banane, des Brin de Muguet, des Coeurs de Pigeons, des Goutte d’Eau, des Litchi, Miel du Mexique, Pêche, Petite Pomme Blanche, Pomme Rouge, Pomme d’Amour, Potiron Ecarlate, Raisin Vert, Tangerine, Tomatillo Violet, etc……

  105. bonsoir a tous
    cette année j’ai tenté des semis de tomate coeur de boeuf , savoureuse tomate
    maleureusement sa fait environ une semaine qu’ellles ne poussent plus et les feuilles commencent a faire la tete , que se passe-t-il, est ce qu’un arrossage execif peut provoquer cela ( arrosage environ 1fois tous les deux jours) merci et espacement des semis assez reduit , taille des plants environ 3 cm

  106. autre chose quels conseils me donné vous pour eventuellement les rattrapé , peut etre les ripiqué en godet mm si elles sont qu’au stade deux feuilles

  107. Il est possible qu’un arrosage excessif ait gêné les jeunes plantules, je n’arrose mes jeunes tomates que deux fois pas semaine et je fais attention à ce que les godets ne trempent pas dans l’eau car cela ferait bien trop d’humidité.
    Mais surtout je crois qu’il faut changer les plantules de godets et les repiquer individuellement (et délicatement) en les replantant un peu plus profondément qu’elles n’étaient. Je les repique une première fois en général une dizaine de jours après la sortie de terre. J’utilise un mélange de terreau et de terre de jardin. Il est difficile par ailleurs de garder des semis de tomates à l’intérieur chez soi, mieux vaut avoir une couche ou une serre ou, si impossibilité, sortir les tomates la journée et les rentrer dans un endroit frais (c »est important) la nuit.

  108. merci pour ton conseil , a la base j’avais 50 pieds de tomate couer de boeuf mais je vais juste repiquer les plus vigoureux c-t-a-dire juste 7 ou 8 , je suis vraiment degouté mais bon c’est des choses qui arrive , maintenant je vais eviter l’arrossage excessif.
    Juste une autre question ne concernant pas la tomate , je vais faire des semis de courgettes , j’ai cherché sur internet mais je ne sais pas a quellle profondeur les planter pour les semis interieur donc si vous le savez merci de votre reponse . Sinon j’ai tout de mm 30 pieds de tomate marmande VR qui ont trés bien pris :biggrin:

  109. En général, quelques soit le type de légumes, on recouvre les graines d’une épaisseur de terre qui est a peu près l’équivalent de trois fois l’épaisseur de la graine.Pour la courgette, à environ 2 cm de profondeur donc.
    Là aussi, il faudra rechanger de godet assez vite. On peut aussi les semer en pleine terre courant mai.
    Ne pas oublier d’en semer de nouveau (un ou deux pieds) au cours de la première quinzaine de juillet, cela permettra de récolter des courgettes jusqu’aux gelées. J’avais écrit un article sur ce sujet il y a quatre ans :
    http://www.leblogadupdup.org/2006/09/04/trop-de-courgettes-plus-du-tout-de-courgettes/

  110. Les graines de tomates correctement prélevées et correctement conservées germent à plus de 95% … sauf si elles viennent de chez Kokopelli. C’est la cata !
    J’ai semé 23 graines d’une variété à laquelle je tenais (et qui venait de Kokopelli). 22 ne sont pas sorties. Alors que je n’y croyais plus, l’une d’entre elle est sortie au bout de 22 jours ! Trois à quatre fois plus de temps que pour les autres graines !

  111. Même constat (un peu moins cata) avec les graine bio de chez Semaille. :sad:
    C’est un petit semsem aille. :dizzy:

  112. Ce qui veut dire que s’ils utilisaient le slogan « y’a qu’semaille qui m’aille », la moutarde te monterait au nez ? :smile:

  113. Bonsoir!

    Que ce blog m’a l’air dynamique, cool!!:cheerful:

    Je me suis lancée pour la première fois dans l’expérience des semis, et j’avoue que je me suis vite prise au jeu! Que c’est excitant de voir une minuscule graine pousser, pousser, pousser… :happy:
    Pour mes débuts, j’ai fait modeste! Déjà, parce que je suis une jardinière débutante, et en plus je n’ai qu’un petit balcon, plein sud certes, mais tout petit!
    J’ai donc voulu semer des tomates cerises (super sweet 100 hybride F1) pour les mettre ensuite en pot sur ledit balcon.

    Voici l’historique:
    22 février: 12 graines mises à tremper 12h dans un peu d’eau
    23 février: j’ai semé ces graines dans une terrine
    26 au 28 février: germination de 7 graines
    18 mars: repiquage en godets individuels des 7 graines (elles avaient 2 cotylédons + 2-3 vraies feuilles)

    Avec les belles journées qu’on a ces jours-ci en Franche-Comté, j’ai sorti mes godets sur le balcon en plein soleil, tout l’après-midi. Je me suis dit que les plantules y seraient forcément mieux que derrière une vitre… Mais voilà, j’ai l’impression qu’elles ont eu comme un coup de chaud… :dizzy:
    Les cotylédons de certains plants jaunissent à la pointe, d’autres retombent mollement…

    Ma question: ai-je sorti trop tôt ces tout jeunes plants? Est-ce que le plein soleil ne leur est pas néfaste, vaut-il mieux les mettre dehors mais pas plein soleil? Ou derrière une vitre au soleil? Quelle est la solution miracle??…
    J’avais également mis dehors mes semis de basilic, qui eux, n’ont vraiment pas apprécié la chaleur… Ils sont tout couchés… Je crois que je vais les recommencer… :cwy:

    Merci d’avance pour vos conseils, je suis preneuse de tout!! Aucune connaissance en jardinage, mais beaucoup de motivation! :happy:

  114. C’est le genre de mésaventure que j’ai déjà connue. L’excès de chaleur est bien plus grave que les températures froides. Le froid a plutôt tendance, à mon avis, à renforcer les plantes. Les chaleurs ne sont supportées que par les plantes déjà fortes, pas par les plantes grêles qui sont petites et qui ont poussé au chaud. Le manque d’eau à ce moment là peut leur être fatal.
    J’ai bien peur qu’elles en aient pris un sérieux coup sur la caboche. Soit elles se remettent vite, soit elles vont crever vite. Je les laisserais à l’ombre à l’extérieur pendant quelques jours, en les mettant la nuit « hors gel » mais pas au chaud.
    Le basilic, c’est très fragile, sans doute l’une des plantes les plus fragiles que je connaisse.
    Faire ses semis est quelque chose de délicat. Chaleur et froid, mais chaleur surtout, sont difficiles à gérer. Combien de personnes ont cru résoudre leurs problèmes en achetant une serre ? Qui n’a pas vu ses jeunes plantules griller dans sa serre ?
    Voilà tout ce que je peux dire par rapport à ton problème. Désolé de ne pouvoir t’aider plus.

  115. Waouh, merci pour la rapidité et la précision de ta réponse!!!
    Bon, je vais de ce pas verser toutes les larmes de mon corps et tenter de sauver ce qui peut l’être encore… Affaire à suivre!
    Merci encore, bonne soirée!

  116. Personnellement, je garde à la maison, au chaud, mes semis de tomates jusqu’aux premières levées, puis je les mets au garage la nuit, afin qu’elles prennent le frais et se renforcent et dés qu’il fait un peu beau, j’inverse, je les mets dehors le jour, sans courant d’air, et les rentre la nuit au chaud. Pour le moment, cela marche pas trop mal. Qu’en penses tu Bernard?

  117. Oui, je pense que les jeunes plantules ont besoin de froid. L’idée de les mettre au garage la nuit est une bonne idée, ça les renforce et ça évite que les plants « filent ».
    Je procède différemment : quelques jours après la levée des graines, je transfère tous mes godets dans ma serre (j’ai la chance d’en posséder une, encore merci à tous mes amis pour ce « cadeau collectif »). Mais il s’agit d’une serre froide, c’est à dire qu’il n’y a pas de chauffage la journée et la nuit, sauf en cas de risque de gel. Dans ce cas, j’allume le soir une petite lampe au kerdane, ça ne monte la température que de quelques degrés et ça évite que les plantules ne gèlent. C’est très économe, au total j’utilise moins d’un bidon de 20 l de kerdane par an. Cette année, il est arrivé que je transfère les plantes pour la nuit de la serre au sous-sol de la maison, afin d’économiser du kerdane, ce qui fait que ma consommation de kerdane a été de moins de 10 litres. Lorsque le temps est mauvais la journée et qu’il pleut, la température de la serre est basse, entre 5 et 10°C, mais les plantes n’en souffrent pas visiblement.
    J’ai vraiment l’impression que le froid, en évitant une pousse trop rapide, renforce les plantes.

  118. Anne-So : quelle chance que tu as d’habiter comme moi dans la plus belle région de France (la Franche-Comté) !
    Hou la la, je sens que nos amis Bretons et Drômois ne vont pas tarder à réagir avec force à cette affirmation qu’ils vont considérer comme « purement gratuite » ! :wink:

  119. Franche-Comté, Bretagne, Drôme, …
    Nous avons tous de la chance car nous habitons tous dans la plus belle région de France …
    Surtout moi ! Hi hi hi :biggrin:
    La Drôme est un département particulier parce qu’on y trouve trois types de climat et de paysages. Au nord, la Drôme des collines, qu’on peut comparer à la Franche-Comté. Au sud, la Drôme provençale avec oliviers, lavande … Et à l’est la montagne avec plusieurs massifs dont le plus connu est le Massif du Vercors. Il n’y manque que la mer !

  120. Ah oui, la mer …
    « la mer, qu’on voit danser,
    le long des golfes clairs,
    a des reflets d’argent
    La mer
    Des reflets changeants
    Sous la pluie »
    Charles Trenet :smile:

  121. Bien sûr que la Franche-Comté est la plus belle région de France!! :whistle:
    Et la Bretagne arrive en numéro 2 :biggrin: (je suis à moitié bretonne, forcément)…

    Pour en revenir à nos mout… à nos semis, la nuit je les place contre une porte vitrée qui donne sur le balcon, ça doit descendre aux environ de 15 degrés: c’est encore trop?… :blink:
    Sinon je peux essayer de les mettre dans le couloir de mon immeuble, je pense que ça y caille plus la nuit. Les voisins vont halluciner, mais ils ne seront plus à ça près! :biggrin:
    Je pourrais les mettre au garage, mais bon, en habitant au 4e et de l’autre côté, ça fait une trotte alors faire l’aller-retour tous les soirs et tous les matins… bof… (oui, je penche toujours pour la facilité :tongue: )

    Merci à tous pour vos conseils en tout cas! :smile:

  122. attention aux voisins, ils vont prendre tes petites plantules de tomates pour des jeunes plantules de cannabis. :whistle:
    C’est un peu le même type de plantes au départ !

  123. Je ne sais si Etincelle de la Drôme adhère à ce discours !!!
    :biggrin:
    On peut Franchement compté sur elle pour couvrir de palabres ton idée là-dessus …
    Super , j’ai réussi à placer les trois départements entre ces deux phrases !!
    :silly:
    C’est pas tout , mais faut que j’aille faire à bouffer moi !!!

  124. Au fait, Yves, au risque de te décevoir, je n’ai trouvé qu’un seul des trois départements …
    La Drôme ! :smile:
    La Franche Comté est plutôt une région qu’un département quand au Finistère, où est-il dans tes deux phrases ?
    Quand je pense que tu étais tout content et que je viens te « casser » ! :blush:
    Quelle peste cette Etincelle ! :angry:

  125. :sleeping:
    Pardon … on me parle ??
    Ahhh , C’est vrai qu’entre les deux phrases je n’ai mis qu’un smiley
    :tongue:
    Et oui , ce sont des régions ….Certainement une faute de frappe due à mon bras malade !!
    ( mince , y’a pas de smiley pour excuse bidon )
    Et puis c’est de la faute d’Etincelle avec son histoire de Dauphin né dans la Drôme …. ou le contraire plutôt … Et puis je sais plus moi !!!
    :sleeping:

  126. La plus belle région de France !! allons donc mes amis, soyez sérieux, mais c’est la Sologne bien sûr !!! :tongue:

  127. La Sologne , ma grand mère a habité Neuvy , on allait voir les grands mammifères au bois de la Ferté … Ensuite , avant de revenir finir ses jours dans sa Bretagne, elle a habité Muides-sur-Loire à quelques kilomètres de Chambord , on prenait le soir la route François 1er pour voir le château … De bons souvenirs de vacances dans cette belle région nature !!

  128. Nouvelles du front!
    Mes plantules de tomates cerises sont toujours en vie (pour le moment :dizzy: ): les cotylédons ont quand même bien morflé après leur séjour en plein soleil, au mieux ils sont un peu dépigmentés, au pire ils jaunissent par la pointe et se ramolissent. Les jeunes feuilles par contre ont pris une teinte vert foncée (c’est sûr, elles ont dû photosynthétiser à mort l’autre jour), bref, j’attends la suite des événements…
    En attendant, elles sont à l’ombre sur mon balcon, je les bichonne tant que j’en ai encore le temps!!
    J’ai quand même une question: étant donné que seuls les cotylédons semblent avoir souffert de la chaleur, si jamais ils tombent, est-ce que mes plants pourraient survivre sans eux? Ou bine est-ce que toute les réserve nutritives s’y trouvent :blink: ?? (oui je sais, j’étais nulle en cours de bio)
    Une bonne nouvelle quand même: mes semis de dimorphothécas qui pointent le bout de leur nez… :wub:
    Voilou pour les news, affaire à suivre!

  129. Dès qu’il va se former l’ombre d’une nouvelle feuille au milieu des deux cotylédons jaunis, tu sauras à ce moment-là que tes tomates sont reparties pour un tour … !

    Pour celles et ceux qui connaissent, on peut utiliser de l’or brun liquide, on trouve ça dans certains magasins (Casto par exemple), il suffit d’en mettre un tout petit peu dans un arrosoir (l’équivalent d’un petit bouchon) et ça donne un coup de fouet aux jeunes plants qui souffrent. C’est très naturel, je crois que c’est du jus de fumier composté et donc riche en azote. J’en mets sur mes jeunes plants de tomate tous les 15 jours environ.

    « dimorphothécas », c’est quoi c’te bête ?

  130. Bernard, tu lis dans mes pensées!! :silly:

    Il se trouve que j’ai justement acheté de l’Or brun liquide universel cette semaine!
    Je pensais commencer à l’utiliser uniquement lors de la mise en pot définitive, mais tu dis qu’on peut déjà arroser les jeunes plantules en godet, c’est ça?…

    A part ça, j’ai l’impression que mes plants survivent et qu’ils ont même un peu poussé… J’attends quand même avant de me réjouir… :wink: Sur les 7 plants que j’ai, je compte en garder seulement 2 de toute façon, mais j’aimerais donner le rab plutôt que jeter à la poubelle!

    Les dimorphothécas (ostéospermum) sont des fleurs! http://www.aujardin.info/plantes/osteospermum.php
    C’est la première année que je fais des semis, et j’avoue que j’ai vu directement les choses en grand: entre les tomates cerises, les aromatiques et les fleurs, plus d’une douzaine de variétés différentes… Mon homme se demande si on va encore avoir la place de tenir sur la balcon (et il n’a pas tort!)

    Merci beaucoup pour tous ces renseignements très précieux en tout cas! En attendant la confirmation de l’info sur l’Or Brun, bon weekend!

  131. Anne-So, n’aies pas autant de scrupules, tu ne serais pas la première à virer ton homme pour faire de la place pour les semis de tomates … :biggrin:

  132. Il fait froid en Franche-Comté. S’il n’y en a qu’un qui est assez fou pour avoir déjà mis ses plants de tomates en terre, c’est bien Dupdup. Celles et ceux qui souhaiteraient connaître la technique pour manger des tomates dès la fin mai peuvent se référer à un vieil article que j’ai écrit et qui décrit le procédé utilisé :
    http://www.leblogadupdup.org/2009/05/11/tomates/

  133. je ne sais si c’est à cause la lune mais mes plantules croissent à toute allure depuis 2 jours. c’est vrai que la pleine lune c’est bientôt.
    je les surveille jalousement et je peux presque les voir croître à vue d’oeil.

    mes mémés de beauce sont très vigoureuses et mes brandywine dont je désespérais viennent enfin.
    j’ai vraiment l’impression que les différentes variétés se développent à leur propre rythme et à la vraie date qui leur convient.

    qqun a-t-il remarqué ?

  134. Bernard,

    Est-ce que les espèces botaniques Lycopersicon Cheesmanii, Pimpinelli Follium, Spontaneum et Hirsutum sont des variétés comestibles ? J’ai lu que la Lycopersicon Hirsutum (fruit vert) n’était pas comestible. Est-ce exact ? et qu’en est-il pour les autres variétés ?

  135. allons, bernard, ce n’est pas sérieux…31 heures que nous attendons ta réponse à une question aussi importante….

    ce sera de ta faute si nous mourons tous empoisonnés…:lol:

  136. Bonjour à tous,

    Bon, ben je pense que je peux annoncer le décès de mes 7 plants de tomates cerises… :sad:
    Ils végètent depuis 1 semaine… Je les laisse encore 1 semaine dans leur godet au cas où, puis direction la poubelle!
    Ca m’apprendra à les mettre en plein soleil, si jeunes… :getlost:
    Du coup j’ai resemé 7 graines hier. Elles auront un sérieux retard (j’avais semé les autres il y a 1 mois), à moins qu’on a des conditions clémentes dans les jours à venir, ce qui est loin d’être le cas chez nous!!
    Des tomates au mois de novembre peut-être?… :unsure:
    Où en êtes vous avec vos plants? Il font quelle taille à peu près?…

  137. tany qu’il y a de la vie il y a de l’espoir (dit-on). j’ai constaté que les tomates cerises mettent bcp + lontemps à germer que les autres, et qu’ensuite, elles rattrappent leur retard. les mettre au chaud dans un petit bac couvert jour et nuit (les premiers temps) peut les faire démarrer assez vite.

    len miens ont plus ou moins 10 cms, ce qui n’est pas terrible puisqu’ils sont semés depuis un bon mois.
    je ne m’en fais plus trop.

    l’an dernier j’ai mis des pieds au sol dès le 15 avril mais il faut dire qu’il a fait très beau.
    les laisser au chaud , au moins encore un mois avec le printemps frais qu’il fait.
    2010 nous apprendra la patience….et la résignation..

  138. Hors abri , à partir de quelle température moyen peut-on les mettre en terre ces chères plants de tomates ?

  139. D’après mon expérience :
    Les petites plantules de tomates souffrent même lorsqu’il fait 4 ou 5 °C.
    Par contre, les plants robustes résistent bien à 1°C.

  140. Marie-Jo, j’ai remarqué qu’à température de 20°C, les tomates mettent de 5 à 7 jours pour germer. Par contre, les tomates cerises mettent effectivement plus de temps : de 7 à 10 jours.

  141. Marrant, mon premier semis de tomates cerises du mois dernier avait germé en 3-4 jours… :blink:
    Je pense que le fait de les avoir fait tremper une nuit dans un peu d’eau a dû sacrément booster leur germination!
    Pfff… Et dire qu’un moi après je dois tout recommencer… :pinch:
    Au pire, je me dis que je pourrai toujours acheter des plants en jardinerie pour cette année, si jamais mon semis n’avance pas assez vite… :happy:
    Mes semis de fleurs avancent plutôt pas mal à côté de ça, alors je me console malgré tout! :silly:

  142. j’ai essayé mais pas remarqué de vraie différence….

    pas de réponse pour lycopersum hirsutum…suis déçue , ô encyclopédia botanicus dupdupus. :biggrin:
    :biggrin:

  143. Ouf, je souffle un peu … désolé de ne pas avoir été présent pendant ces trois jours.

    Marie-Jo, j’ai déjà goûté au moins un fruit de cette tomate, je lui ai trouvé un goût particulier mais plutôt bon, et je n’en suis pas mort. J’ai lu sur le net que cette tomate botanique « ne serait pas comestible ». Mais en lisant le dernier ouvrage de kokopelli, je me rends compte qu’elle est réputée pour sa forte teneur en béta-carotène, ce qui sous-entend qu’elle est comestible. Je me demande si je ne vais pas en semer dès maintenant pour vérifier que je peux la consommer sans désagréments. :sick:

  144. Cela dit, si j’en mourais, ça me permettrait de tester si le blog peut continuer à fonctionner après ma mort … ça serait rigolo, non ? inédit en tout cas … !

  145. N’importe nawoak!!! « ça serait rigolo »…..tu parles, on en rit d’avance… t’as pris du chichou ou quoi ? :angry:

  146. En tous les cas, j’ai été (pratiquement) absent du blog pendant trois jours et ça a bien fonctionné, non ? Alors pourquoi n’en serait-il pas ainsi sur une plus longue durée ? :smile:

  147. Cette Lycopersicon Hirsutum est malgré tout décrite dans plusieurs sites concernant les « tomates » comme étant une tomate sauvage à fruits verts, non comestible mais dont on se sert comme porte-greffe, d’où son utilité. « Non comestible » ne signifie pas non plus « poison ».

    Quant à Kokopelli, dans ce cas précis, ils sont les seuls à avoir cet avis, et j’avoue ne plus leur faire trop confiance à ceux-là!!

  148. Le fait que tu ne participes pas à nos états d’âme ne veut pas dire que tu sois absent du blog!! Ai-je tort cher Ami!!

  149. je viens de prendre connaisance des semis de notre dupdup je me permetrais de
    dire que c’est une tres bonne façon d’avoir des plans de bonne heure dans la saison
    et si je peu rajouter avec modesti ,une information suplémentaire je dirais pour ma part que je recouvre le plateau de semis d’un verre transparent de façon a ce que l’umiditée reste dans le semis mais seulement j’usqua la levée des graines,apres la levée.
    je mets une petite calle de bois aux angles afin que les plantules respires.

  150. Merci pour l’info, c’est une bonne astuce que je mettrai en pratique dès le printemps prochain car je pose souvent mes barquettes de semis sur les radiateurs et la terre se dessèche assez vite.

  151. Bernard, non seulement la terre doit se dessécher vite, mais occasionne ainsi un stress aux plantules, inutile, parce que la température du radiateur est beaucoup trop importante pour la germination. Dans une pièce entre 18 et 20°c, on constate une excellente poussée constante et sans stress dans les trois à cinq jours. Eviter tous courants d’air, sinon, bien évidemment couvrir ! :wink:

  152. Et bien Jean Pierre , on utilise tous les deux la même astuce !!! Sauf que pour moi c’est du plexiglas fin que tu peux découper avec une bonne paire de ciseaux à la dimension souhaitée .

  153. Je n’ai pas commencé. Je suis dans les haricots jusqu’au cou !!!!!!!!
    Sans doute vais-je essayer ce week-end avec une seule variété précoce, histoire d’avoir des fruits de très bonne heure (ça marche bien en général, sauf l’an passé pour moi c’était un peu la cata).

  154. Tu dis dans cet article Bernard ,
    « Quel est le secret pour avoir des pieds de tomates qui soient beaux au moment où on les repique ? C’est très simple à mon avis : il faut auparavant les avoir repiqués deux ou trois fois au moins dans des pots de plus en plus large (avec un mélange de terreau et de terre de jardin). Il ne faut jamais que les racines soient en manque d’espace. Un pied de tomate dont les racines s’enroulent en faisant le tour du pot ne sera jamais un beau pied de tomate. »
    Ma question est simple :
    Comment sais-tu qu’il est temps de changer de pot aux plants ?

  155. Ma réponse : quand il me semble que la taille de la plante n’est plus proportionnée à celle du pot. J’agis donc surtout au pifomètre. Cela dit, je vais essayer cette année avec un nouveau système de terreau « fait maison » et je pense que les plants vont bien mieux s’en sortir que l’an passé, car on a pu constater depuis plusieurs années une baisse généralisée de la qualité du terreau. Tiens, je vais préparer un article là-dessus, car cela peut intéresser bon nombre de jardiniers.

  156. En tous les cas, merci Yves d’avoir mis ce commentaire. C’est aujourd’hui que je voulais semer mes premières tomates … et j’allais oublier.
    Je ne sème que quelques graines d’une variété précoce, histoire d’avoir quelques tomates dès juin. Les autres variétés seront semées en mars.

  157. C’est vrai , que certains magasins arrivent à nous vendre m’importe quoi dans un sac de terreau … où alors , il faut mettre un prix incroyable pour avoir ce que l’on cherche !!!
    :angry:
    Oui , un article là-dessus aurait une place sur ce blog !!
    :cool:

  158. La variété de tomate que j’ai semée ce soir s’appelle « stupice », c’est l’une des plus précoces. Dans une quinzaine de jours, j’aurai des petites plantules à donner.

  159. Petite précision sur cette tomate « stupice » (prononcer « stoupitché ») : c’est une obtention du « Research and Plant Breeding Institut of Vegetables » à Olomouc en ex-Tchécoslovaquie, cette variété a été envoyée aux USA en 1976 par l’obtenteur Tchèque Milan Sodomka. Variété bien adaptée aux régions à climat frais. La « Stupice » est souvent citée comme une des tomates les plus savoureuses au monde. Donc si quelqu’un veut essayer, je pourrai donner des petites plantules (par contre, je n’ai plus de graines) !

  160. La plus belle , la plus savoureuse du monde … C’est celle que j’ai semé et que je regarde pousser dans un p’tit coin de mon jardin !!!
    :happy:

  161. c’est avec beaucoup de plaisir que je découvre le blogadupdup!

    j’en lis quelques articles, ayant commencé l’année dernière mon jardin potager (qui déborde un peu sur cette « maudite pelouse »!), j’y ai pris vraiment gout, moi qui à 30 ans vient de la « capitale de la franche comté », arrivé en juin dernier en campagne…que du bonheur!

    La saison arrive, l’outillage est prêt, et les petites grainouilles aussi!

    Bon potager!

  162. bonjour,je pense que notre ami Bernard et Francisca vont fulminer en apprenant
    que j’ai fait mes premier semis le 5 janvier , le 2 semis le 13 janvier le 3 semis le 31
    janvier.( avec la lune)
    le premier semis est sortie en 4 jours et les plantules seront bonnes a repiquer
    dans 10 jours environs, le 2 semis ce porte bien, le 3 n’est pas encore sortie.
    un de mes ami jardinier le fils de trib vient de me porté une lampe neon de
    couleur blanche qui sert a prolonger le jour dans les bacs a serpents il
    m’affirme que cela augmenterais la durée du jour pour les semis :
    je ne sais pas ce que cela peu donner en tant que résultat sur les graines
    je pose la question a notre ami Bernard , j’ai bien envie de faire un essaie
    sur un petit semis qui pourrais etre sacrifie !!!!

  163. Jean-Pierre, Je pense que tu as raison de faire des semis précoces dans la région où tu es car ici en Franche-Comté le gel est encore à craindre fin avril alors que ce n’est pas le cas chez toi.
    Toutes les années passées, mes semis précoces (dès janvier) ont été très concluants … sauf en 2010. Je pense donc qu’il faut tenter de le faire car avec des plants précoces on favorise un bon enracinement de très bonne heure et il n’y a plus rien à craindre ensuite des étés chauds et secs.
    Je pense d’ailleurs que dans le débat qu’il y a eu sur la nécessité ou non d’arroser les tomates, on a oublié de préciser ceci : de la manière dont sont enracinés les plants lorsque survient la sécheresse dépend le besoin ou non d’arroser. Le principal avantage pour moi des semis très précoces ne réside pas dans le fait d’avoir des tomates précoces dès juin (ce qui est, je le concède, très appréciable), mais dans le fait d’avoir des plants qui n’ont pas soif et qui sont capables de capter la moindre goutte d’humidité en profondeur (même à un mètre) car leurs fines radicelles auront eu le temps d’aller jusqu’à cette profondeur.
    Jean-Pierre, de toute façon, tu as raison d’expérimenter (de « sacrifier » des plants comme tu le dis), un jardinier qui n’expérimente pas n’est pas un jardinier, sans expérimentation il est difficile de progresser.

  164. Lamosa, la tomate Edouard dont tu m’as donné des graines n’a pas été la plus précoce, pour la simple et bonne raison qu’elle ne faisait partie que de ma troisième série de semis. Si mes souvenirs sont bons, c’est une très bonne tomate mais peu productive. Cela dit, je ne tire pas de conclusions définitives car toutes la plupart des tomates que j’avais mises dans le même coin de jardin n’ont pas donné grand’ chose, contrairement aux autres tomates. De toute façon, je la sèmerai de nouveau (j’en ai récolté environ 90 graines).

  165. Des conseils les amis !
    J’ai oublié un truc dans mes courses ce matin, c’est le calendrier lunaire. Je voudrais tout de même semer une première salve de tomates, alors quelles sont les bonnes périodes à venir dans la région Franche-Comté ?
    Enfin, je me pose la question des variétés précoces dans ce que j’ai en rayon :
    Est-ce que Bloody butcher, Kotlas, Matina constituent un bon choix ? (Je n’ai pas les variétés dont parlait Bernard récemment).
    Merci !

  166. Christophe, la variété la plus précoce que j’ai semée jusqu’à présent est la Kotlas (même si l’an passé elle n’a presque rien donné, ce n’était globalement pas une bonne année). Bloody butcher est un bon choix également. Si jamais j’ai une ou deux petites plantules de « stupice » de trop, je te les mets de côté (mais elles tardent à sortir de terre).

  167. les réponses de notre ami dup dup sont toujours completes mais s’adresse a des
    pro des jardins c’est a dire qu’il donne toujours une grande variétée de renseignements
    exemple le choix des livres pour le calendrier lunaire 2011.
    avec lui on a le choix de prendre tel ou tel direction j’approuve des deux mains
    c’est une bonne chose que de laissé le jardinier prendre lui meme sa décision,
    pour ma part ayant eu toujours l’habitude de commender c’est aspect des choses et
    du dialogue commencé a me faire défaut merci mon cher dup dup de me le rappeler.
    mes semis ce portent ce porete bien et j’espere a la fin de la semaine faire un premier repiquage.
    mon prochain semis sera fait le jeudi 10 fevrier lune montante trois étoiles rouges
    sur le calendrier lunaire de michel gros.
    JP

  168. J’adore le calendrier lunaire de Michel Gros (que j’ai d’ailleurs rencontré et dont j’ai emmené les enfants en stage sur l’île de Texel aux Pays-Bas).
    Je trouve que ce calendrier est exemplaire. J’ai acheté celui de 2011 il y a un mois mais je n’arrive pas à remettre la main dessus. Sans doute faudra-t-il que je le rachète. Au rythme où je perds les choses, Michel pourrait me faire un prix de Gros, non ? :w00t:

  169. hola
    ici les plus precoces s tedouard et stupice qui se resemble d’ailleur toute deux st a feuillage de pomme de terre
    dans le meme genre bloody butcher est precoce aussi
    ici jai commencé les piments chinense qui st les plus long a germér suivront les bacatums pubescens et enfin annum
    pour les tomates pas avant fin fevrier 15 mars
    je seme en godet de 10 4/5 graines je mets ensuite les godets ds une barquette de poisson de polystyrene recouverte d’un plastique et au chaud au dessus de larmoire a coté du poile les piments et tomates nont pas besoin de lumiere pour germé par contre des que ça sort faut mette au jour a++

  170. Merci pour ces précisions !
    J’ai réussi à trouver le calendrier lunaire ce matin et comme vous, c’est de nouveau celui de Michel Gros.
    J’hésite encore à faire comme jp tejero et semer entre mercredi et vendredi quelques variétés, mais je sens que je vais avoir du mal à résister… mildiou d’mildiou !
    Avez-vous comme beaucoup, profité de la Sainte Agathe pour semer des salades ?!
    Un lien bien riche pour de dictons sur le thème des fruits et légumes…
    http://www.lessignets.com/signetsdiane/signet/vocabulaire/listefrleg.htm

  171. je croix que je suis vraiment en avance cette année car aujourdhui le 9 février je vais repiquer mais blondy et mes noire de krimée c’est peut etre un peu tot mais il faut que viellesse ce passe pour le moment les plantule sont belles, on vat essayer de
    réussir ce pari et puis tout les medias dise que le printemps a un mois d’avance
    et si c’etait vrai!!!!

  172. En parlant de printemps (jp tejero), j’ai peut-être rêvé mais il me semble qu’il y a peu, Yves a parlé de jonquilles en fleurs ?
    Où de jonquilles qui sortaient de terre ?
    En tout cas, chez moi (Vallée du Rhône 45 ème parallèle), les jonquilles commencent tout juste à pointer le bout du nez hors de terre, si tant est qu’elles aient un nez.
    Les fleurs ne sont pas pour tout de suite.
    Si réellement elles sont en fleurs en Bretagne, il y a une sacré différence entre là-bas et ici (ce qui explique peut-être aussi la différence d’heure de l’apéro :wink: ).

  173. Il ne faut pas oublier que l’endroit où les températures sont les plus hautes en France en janvier est l’île d’Ouessant. Ce n’est donc pas surprenant de voir des fleurs en Bretagne qui poussent très tôt.

    Etincelle, si tu connaissais un tant soi peu les Bretons, tu saurais qu’ils n’ont pas besoin d’explication pour justifier l’heure de l’apéro. Ni les Francs-comtois d’ailleurs. :wink:

  174. C’est vrai qu’ici les jonquilles sont en fleurs dans le jardin … Certaines commencent même à faner !!
    Tiens , j’avais lu à l’heure de l’apéro ( entre 10h et 13h :tongue: ) cet écriteau dans un troquet du coin :
     » Ceux qui boivent pour oublier sont priés de payer d’avance, merci. « 

  175. Allez hop, j’ai craqué : 4 variétés semées ce soir, Bloody butcher, Edouard, Kotlas et Matina. Pendant que j’y suis, va falloir que je me préoccupe d’autres semis…

  176. je souhaiterais vous demander un conseil voila j’ais mis dan ma serre froide
    mes tomates juste repiquer j’ai mis un peu de chaleur dans la nuits j’ai vérifier il faisait
    12° dehors 5 ° cette nuit il faira 7° faut’il quand meme chauffé en faite a quelle
    température pouvons nous decendre le jeunes plantules a vous lire merci d’avance
    JP

  177. Jean-Pierre, il suffit qu’il n’y ait que quelques degrés au-dessus de zéro pour que le risque soit nul. Quand il ne gèle pas dehors, il n’y a aucun risque pour que ça gèle dans la serre car il y a toujours quelques degrés d’écart en fin de nuit entre la température extérieure et la température à l’intérieur de la serre. Il me semble que lorsque les tomates sont exposées aux nuits fraîches, cela donne des plants plus résistants. Il arrive souvent que les vitres de ma serre soient complètement givrées mais que les plants n’aient aucun mal. Le moment le plus délicat est sans doute les deux qui suivent la mise des plantules dans la serre, car ces plantules sont souvent très frêles.

  178. D’un point de vue lunaire, voici les prochaines dates favorables aux semis de tomates :
    – jeudi 17 février (après 16H)
    – vendredi 18 février
    – dimanche 27 février
    – lundi 28 février
    – mardi 8 mars (après 17H)
    – mercredi 9 mars
    – jeudi 10 mars (avant 17H)

  179. merci mon cher dup dup j’ai quand meme mis un peu de chaleur dans ma serre
    froide ce matin il faisait 12° hier idem mais mes plantules venait juste d’etre repiquer,
    le repiquage a eu lieu les 9 ,10, 11, et quelques unes le 12 fevrier j’ai fait attention également a la lune, les plantules sont tres belles et dressent leur tete fierement
    ce soir suivant la temperature exterieure je n’allumerais pas de chauffage.
    des nouvelles de tes ananas zebra elles sont tres belles peut etre un peu en retard
    par comparaison avec la big zebra que toi et CRISTINA m’avez envoye la big zebra a les deux petites feuilles pontues plus le départ de 2 petites feuilles vraies, alors que
    l’ananas zebra n’a que deux petites feuilles pointues, mais elles se tiennent fiérement
    droites, je viens de les compter 24 graines ont germées ,j’ai compter 4 graines
    qui ne sont pas recouvertes je pense du a l’arrosage des que je les repiquerais
    je pense le 27 et le 28 fevrier si les graines se comportent comme les précédentes
    je recourirais ces quatre graines pour voir!!
    je pense que 24 plantules suffiront pour la séléction en F 5 (c’est une question)!
    je profite pour vous dire que j’ai commencé la préparation de l’emplacement
    ou je vais mettre mes tomates .
    si cela vous intéresse je pourais vous dire comment je fais.
    bonne plantation a tous je revient voir mes semis ,

  180. Jean-Pierre, sans doute qu’une dizaine de plants devraient largement suffire en génération F5. Si tu veux mettre toutes tes chances de ton côté et que tu n’as pas trop de place, donne les autres plants à tes voisins, par mesure de sécurité.

  181. c ‘est vraie que je n’ais pas beaucoup de place mais je n’en donnerais pas pour
    ne pas laisser des graines de tomates en F5 ce propager par tout, la variétée n’est pas encore fixée .
    en plus je ne sais pas du tout comment elle sortira ,je sais que c’est une tomate
    grosse ,rayée de vert et que peut etre elle a du rouge a l’interieur ce que j’espere
    je planterais les 24 pieds et qui vivra !!!!
    je n’ais pas allumée la serre hier et ce matin il faisait 10° mais j’avais recouvert
    par précaution les plans d’un petit voile que l’on trouve dans les jardineries
    et qui fait ganer environ 1 a 2 degres .
    JP

  182. Lorsque je mets mes petites tomates en godet dans la serre, la température nocturne n’est souvent que de 2 ou 3 degrés et les plantules résistent bien (mais il y a un moment critique les deux premières nuits, il faut être très vigilant).

  183. le voile je m’en sert pour les agrumes l’hiver ces ce qui ma donne l’idée de le mettre sur les petites tomates , et c’est tres bénéfique pour le reste elles ce porte tres bien
    j’ai terminé ma préparation des sols ,le voile ce trouve dans toutes les jardinerie au prix de 3 ou 4 euros.

  184. AH j’allais oublier avez vous pensé a semer ma tomate tribois FRANCISCA!! et
    la questionest également posée a notre ami dupdup j’ai envoyé également
    des graines de tomate enorme orange sans nom (pour identification ) je
    sais que je suis tres exigeant !!! mais je sais que je peux compter sur vous
    deux et vos connaissances pour me donner satisfaction et puis on ne demande qu’a ceux qui detienne le savoir !!!!
    merci d’avance.
    en regardant sur le cite tomodori il me semble avoir vu une tomate (gaspienne rose )
    qui resemblerait a la tribois enfin presque a vérifier.

  185. La tomate tribois a été semée ce matin, ainsi que les tomates oranges. C’est un bon jour aujourd’hui.
    Mais demain samedi, attention il y a un noeud lunaire ! :angry: Alors autant rester chez soi vers sa belle ou à boire des bières (ou les deux !). :wink:

  186. J’ai semé mes tomates vendredi. Elle sortent depuis aujourd’hui à la vitesse grand.
    4 jours seulement.
    Il faut dire que je les ai mises sur les radiateurs.

  187. Pour aller dans le sens de Yves, je pense que voir sortir les petites pousses de terre est l’un des plus grands plaisirs du jardinier. A chaque fin d’hiver, j’attends ce moment-là avec impatience.

  188. Tous les ans, je me dis que je vais mettre la pédale douce et que je vais me limiter à une dizaine ou une vingtaine de variétés de tomates. Finalement, j’ai 70 variétés qui sont sorties de terre, je n’en aurai jamais eu autant dans le jardin !

  189. j’ai planter hier quelque tomates et je termine aujourd’hui mes plantations
    il y aura 280 pieds je planterais ce jour les ananas zebras de Bernard elles font
    environs 14 ct de haut et tres robuste et toutes les autres variétées,
    j’ai une ananas (que j’appéle rouge) car je l’ai pris sur une ananas de couleur rouge
    a l’exterieur et jaune striée de rouge a linterieur qui a les feuilles albinos (verte
    striee de blanc,une annomalie de la nature)!!! si notre ami dup dup est au courant ou
    notre amie FRANCISCA j’aimerez bien leur avis éclairés comme dab.
    je retourne au charbon et vous souhaite a tous une excellente semaine jardiniere.
    JP

  190. Jean-Pierre, j’ai demandé autour de moi, personne n’est au courant de cette anomalie. Peut-être s’agit-il en fait d’une caractéristique propre à l’espèce (tout comme certaines variétés de cucurbitacées présentent elles aussi des parties blanches sur leurs feuilles).

  191. merci bernard de répondre a ma question je te tiendrais au courant de cette annomalie
    pour le moment les feuilles du bas sont toujours de 2 couleurs vert tachée de blanc les
    autres sont vert clair mais je pense qu’elle voint etre conforme a ce du bas.
    pourle reste j’ai les blondy butcher et les noires de krimée en fleurs dans la serre
    avec les agrumes c’est un bonheur que de travaillé a coté des agrumes en fleurs
    je vous laisse a vos jardins et vous dit a bientot.
    jp

  192. Bonjour,

    Comment dois-je faire pour faire germés mes graines de tomates ? Es-ce mieux ? Je mis prend un peu tard ?

  193. C’est effectivement un peu tard, les premières tomates ne seront probablement cueillies qu’après le 15 août. Mais pour une production d’arrière-saison, les semis d’avril et même de début mai peuvent être intéressants (en complément d’autres variétés semées plus tôt ou achetées directement en plants).
    Pour faire germer, c’est assez simple : il suffit de recouvrir les graines de quelques millimètres seulement de terre fine et de laisser germer à température ambiante (autour de 20°C). Les graines mettront au maximum une semaine à germer. Il faudra alors sortir les godets contenant les petites plantules dehors en situation bien exposée et bien abritée.

  194. Mince , les graines de Tétons de vénus rouges n’ont pas germé !!
    :sad:
    Heureusement il reste les jaunes …Trois graines en terre , trois beaux plants !!!
    :happy:

  195. Le message subliminal que tu essaies de faire passer, c’est qu’il va falloir que tu te rabattes sur d’autres tétons, c’est bien ça ? :wink:

  196. bonjour ,je viens vous faire part de mon echec sur les greffes des tomates dur dur
    mais je pense que mais portes greffes etaient trop grands et mais greffons aussi
    ce qui fait que dans les bouteilles les feuilles touchés le plastic ce qui fait que chaque
    fois la greffe bouger la maniere de gréffer d’écrite par FRANCISCA est une excellente
    solution (greffe avec le fils de cuivre mais il faut je pense veiller a ce que les grézffons
    et le porte gréffe soit asses petit de façon a ce que les feuilles ne touches pas la bouteille.
    ou alors batir une petite serre avec du plastic !
    Je recomencerais l’année prochaine ,bon jardinage a tous .
    les ananas zebra commence a faire des fleurs il me tarde de voir ce qui vat sortir
    de ces pieds.
    a bientot J pierre

  197. Jean-Pierre, le greffage des tomates ne semble marcher que lorsque porte-greffe et greffon n’ont qu’une à deux semaines d’écart (d’autant plus que le porte-greffe est toujours une variété très très vigoureuse).
    Cela dit, en matière de greffage de tomate, je n’ai qu’une mauvaise expérience en la matière car mes greffes réalisées il y a 6 ou 7 ans avaient toutes échoué. Mes amis jardiniers qui ont essayé se sont également cassé les dents.

  198. Avec les carambars, je savais, mais je n’aurais jamais cru qu’on pouvait se casser une dent sur une tomate ! :silly:

  199. bonjour comme le blog est ouvert j’en profite pour vous dire que j’avais pris la
    précaution de repiquer les tetes des portes greffes qui ont repris et hier j’ai
    recommencér l’experiance du gréffage toujours avec le fils de cuivre(plus fin
    et moins long) j’ai mis les pots sous une boite en plastic transparent qui ne
    touche pas les feuilles ,j’ai pris les gréffons sur un lot de petits plans de tomate
    et j’ai bien arosé.
    en ce qui concerne l’insimination de certain pieds de mes tomates (tryboi )
    j’ai commencé avec le premier bouquet il y a 10 jours et je continue ce jour
    avec le deuxieme bouquet (avec comme polein ) la variétée arbuzny.
    je pense avoir le plaisir de vous annoncez dans quelques jours que certaine
    bondy bluchter seront mure.
    a bientot
    JP

  200. Des tomates mures vers le 15 mai ! Cela ne m’étonne qu’à moitié car la variété Bloody butcher avait été mure en Franche-Comté en 2007 à la fin mai. Et comme le sud-ouest est plus en avance que l’Est de la France et que l’année 2011 est par ailleurs exceptionnelle, ceci explique sans doute cela. Mais le jardinier qui réussit cet exploit mérite quand même un très très grand bravo !

  201. Bon dieu oui … Chapeau jean Pierre !!!
    Bloody butcher … Il faut que je note ce nom pour les années à venir .

  202. Et bien moi, je préfère attendre un peu plus parce que des tomates avec un tel nom …
    Butcher : tuer, abattre, charcuter, massacrer mais aussi boucher.
    Bloody : sanglant, ensanglanté, foutu.
    Vous avez de drôles de goûts les gars :w00t:

  203. Ce ne sont pas mes tomates que je vais consommer en mai (bien que deux d’entre elles aient déjà la taille d’une balle de ping-pong) mais des pommes de terre. Les miennes sont déjà fleuries. Il parait qu’on peut commencer d’en manger dès qu’elles sont défleuries. Je pense que je le ferai autour du 20 mai.
    L’année 2011 va être très dure pour les jardiniers, en raison du temps sec. Seuls s’en sortiront ceux qui ont fait des semis de très bonne heure, leurs plantes ayant donc eu le temps de s’enraciner correctement avant l’arrivée de la sécheresse actuelle.

  204. J’espère aussi que les semis tardifs seront bien traités par les cieux !
    Mes semis précoces (Bloody Butcher, Matina, Kotlas) souffrent de la sécheresse (aucun gel par chez moi depuis longtemps alors que des villages proches en ont souffert), et c’est Kotlas qui s’en sort le mieux avec un fruit gros comme une cerise sur chacun de mes deux plants, le tout ayant bien du mal à croître. Le seul pied de Bloody Butcher vivant est en fleurs, sans plus, l’autre a été cisaillé par un OVNI (organisme vivant non identifié).
    Comme je suis mis le dos en vrac en préparant ma deuxième planche, mes semis tardifs seront encore plus tardifs… sans doute mercredi pour une deuxième salve de patates (les rates sortent de terre, premiers haricots en pleine terre, et semis de cucurbitacées). Ce sera en fonction des lombaires qui sont finalement juste au-dessus de la lune !
    Quand à la troisième planche, nettement plus sportive à préparer, je compte sur un hiver tropical pour achever le boulot !

  205. j’ai pas trop de temps pour vous parler du jardin ,je reviendrais ce soir et vous
    serez surpris !! je suis heureux de vous lire .
    a ce soir
    JP

  206. et non c’est dabord une mauvaise nouvelle j’avais planter 150 pieds de pommes de terre qui etaient splendide ce matin on aurais cru un tremblement de terre il ne me reste que quelques pieds notre ami le ragondin est passer par ici ,mon fils ne mangeras pas de oeils de perdrix cette année ,j’ai fait venirla fine fleur des chasseurs de Pessac
    qui tous d’accord on dit le fusil est indispensable j’ai dit non pas de meurtre a la
    maison et (surtout je ne voulais pas refaire la chasse au canard de robert l’amoureux)
    et le 5 jour le ragondin etait toujours vivant.
    bon j’ai mis un piége avec des carrotes devant le trou de la cloture et quand je l’aurais
    pris je le relacherai le plus loing possible de la maison car il parait qu’il aime aussi les
    tomates alors la on sera pas copain.
    bon revenons aux tomates je viens de terminer la polllinisationdes tomates rose triboy avec le polen des arbuzny maintenat je vais attendre et les jours vont ètre
    longs .
    demain je reviens
    JP

  207. Plus de 50 plants de tomate au jardin… Une seule de bouffée par une s… de v… de bestiole qui a cisaillé la tige : un pied de la variété Stupice de Bernard.
    Fort heureusement, il m’en avait donné 2 et il en reste donc un (une nouvelle variété pour moi).
    Sûrement la preuve que les tomates de Dupdup sont les meilleures : bonnes à croquer !

  208. bon juste un petit mot je pense que mes blondy butcher seront mures enfin 2 tomates
    sur 2 pieds différent dans une semaine j’ai une autre variétée inconnue ,du pere triboy
    qui elle aussi est une variétée précoce dont je réserverais quelque graines pour notre ami DUP DUP et pour ceux qui en eprouveront le désir.
    bon j’ai un petit probléme en ce qui concerne 4 ou 5 pieds de tomate le pied fait un bouquet avec des fleurs énorme et s’arrete de pousser et les feuilles sont toutes recroquevillées un rejet du bas fait repartir le pied.
    si cette aventure vous est arivée me dire si c’est grave et si je dois suprimer ces quelques pieds !
    bon le ragondin n’est pas venu mais le piege est toujours en place.
    je vous tiendrez au courant .
    bon jardinage JP

  209. si cette aventure vous est arivée me dire si c’est grave et si je dois suprimer ces quelques pieds !
    bon le ragondin n’est pas venu mais le piege est toujours en place.
    je vous tiendrez au courant .
    bon jardinage JP

  210. nous sommes le 21 mai mes blondy butcher ne sont pas encore mure et j’enrage je
    pense les avoir dans quelques jours plus de pronostic;
    le ragondin est toujours la!!!!
    bon jardinage
    jp

  211. Probablement que ma première tomate sera mure entre le 5 et le 10 juin à suivre.
    Heureusement que Dupdup n’a pas fait un concours de précocité avec notre ami Jean-Pierre, il en serait quitte pour une bonne bouteille ! :wink:

  212. mon cher dup dup mon petit fils Alexandre 5 ans et demi mangera ce jour une blony bultcher le roy n’est pas mon cousin 15 jours d’avance par raport a l’année 2010
    mais j’ai semé le 5 janvier 2011 alors que en 2010 j’avais semé le 25 janvier il
    y a 20 jours de différences cela me parait normal .
    j’ai noté que certain pieds d’annas zébra sont différent les uns des autres par
    les feuilles et leur hauteur mais ils sont tous splendides poussant vigouresement
    j’en ai mis une dizaine de pieds hors de la serre de puis 3 jours , la serre ma permis
    de passer l’orage de grele sans domage, pour les tomates mais le haricots vert
    ont eu des problemes.
    je n’ais toujours pas pris le ragondin!!!
    a bientot jp

  213. Un peu de grêle également hier mais sans dommage pour les tomates. Juste quelques salades aux feuilles un peu hachées.
    Cet après-midi, je file semer 30 variétés de haricots (une première série de semis m’avais déjà permis d’en semer 28 variétés).

  214. bonjour mes amis j’espere que les derniers orages de grele et de pluie n’ont pas
    endomegeaient vos jardins pour ma part sous la bache tout vat bien j’ai certain
    pieds comme les triboy rose qui font plus de 2 metres de hauteur je vais les ralentir
    il est inutile de garder des bouquets qui ne viendrons pas a maturitées,
    la ragondin me laisse tranquile mai il est toujours vivant.
    nous mangeons des buldy blutcher régulierement mais il me tarde de gouter aux
    autres variétées annanas zébra superbe mais qui sera moins grosse que je le pensai
    mais c’est pas pour tout dessuite;
    j’ai découvert une association qui gere une collection de plus de 2000 variétées
    de tomates et qui plus et pres de chez moi (environ 40 KMS ).
    je vous en parlerez plus tard.
    a bientot JP

  215. hola
    deja des tomates ici pas encore juste quelques edouard bien formées mais je ne les ai semées que mi mars
    cest vrai que cette annee avec le moi d’avril digne d’un moi de juillet jaurai pu semé plus tot fallais savoir
    quoique que l’on a eut des gelées blanche fin avril ceux qui avait deja mis en pleine terre on eut des degats a++

  216. Ce qui est intéressant quand on fait ses propres graines, c’est que les graines ne coûtent rien du tout et qu’on peut alors prendre le risque de mettre ses plants en terre très tôt. Si les plants gèlent ce n’est pas bien grave, on en remet alors d’autres … Par contre, si les plants ne gèlent pas et ont le temps de bien s’enraciner avant l’arrivée, comme cette année, de la sécheresse, on a alors une récolte et une précocité exceptionnelles !

    Jean-Pierre, l’info sur cette association qui gère 2000 variétés de tomates m’intéresse beaucoup. Tiens-nous au courant à l’occasion …

  217. hola
    je fais mes graines aussi l’avantage cest qu’a force des années elles deviennent plus resistante adaptées au sol et au climat il faut juste faire attention a l’hybridage a+

  218. hola
    tout a fait et c’est ce que jessaye de faire ici ds le doubs selectionner au fil du temps des varietées adaptées a mon climat
    tout en essayant quelque nouveautées chaque année pour le plaisir a+

  219. contant de vous savoir tous au travail et que vos jardin reslandissent de belles
    tomates et autre legumes bravos pour les variétées de haricots mon cher Bernard
    et surtout que vous avez éviter la grelles destructice ;
    j’ai manger il ya quelques jours les premiere triboy hative qui ressemble un peu
    a la blondy bultcher et a feuille de pomme de terre mais de couleur orange alors
    que la blondy est rouge, mes noires de krimée seront dimanche sur la table
    de famille 2 ou 3 j’ai également gouter a 2 carlos rich de couleur jaune aurange superbe cadeau de notre amie FRANCISCA tomate faisant partie dees hatives.
    Je vais maintenant au jardin a bientot
    JP

  220. Et si je t’envoie des graines de « stupice », s’il te plaît, ne me dis pas que c’est des graines d’alouette des champs ! :w00t:

  221. Si tu envoies des graines à Yves, la date très favorable sera passée, à moins que le facteur ne délivre ton paquet avant même que tu ne l’ai envoyé ce qui serait quand même inouï de la part de La Poste. :devil:

  222. En travaillant au corps la factrice, je suis sûr que ça pourrait le faire … ! :wub:

    Plus sérieusement : pour les légumes-fruits, les dates favorables reviennent à peu près tous les 10 jours. Les semer au 15 février est encore largement assez tôt.

  223. Ouf ! Tu n’auras pas besoin de travailler au corps la factrice (et si c’est un facteur ?), ce que Joëlle n’apprécierait certainement pas trop.

  224. il est vraie comme dit notre amis dup dup le meilleur jour c’est le 3o et le 31 janvier
    pour semer.
    vous avez egalement le 8 et le 9 fevrier un peu moins bon et aussi le 17 et 18 fevrier comme le dit notre ami (meilleur que le 8 et 9 ).
    je shouaiterais que mon ami Bernard seme la tomate orange précoce de tribois a feuille de pomme de terre tomate remarquable plus precoce que la bloody butcher de
    3 jours mais de couleur orange grosseur identique qualité gustative excellente
    J’ai pris l’habitude depuis quelques années de semer aussi des noires de krimée
    je me suis fait grondé par mes paires car je la prenais pour une hative c’est vraie
    mais comme je seme au début dans une serre j’ai de bons résultats a vous de voir.
    J’ai reçu mes graines de floride ce jour et j’ai semé 12 variétées avec 1 jour de retard par rapport a la lune, je vais voir la différence avec mon semis du 31 janvier
    n’oublier pas de faire des crépes!!!:biggrin:

  225. Quelques-unes de mes tomates semées lundi soir (à bonne température, au-dessus du radiateur) sont sorties ce matin.
    5,5 j chrono !

  226. Les semis de tomates que j’ai faits la semaine dernière ont été victimes de la fonte des semis. Je n’aurais pas dû utiliser un terreau trop riche. J’en ai semé de nouveau ce matin dans un terreau spécial semis. La date est très tardive, mais ça m’intéresse beaucoup d’expérimenter en vue d’une récolte qui soit la plus tardive possible pour des plants les plus sains possibles (problème du mildiou à l’automne).

  227. quelles variétés as-tu semé ?
    que penses tu d’un bouturage de gourmand, au moins pour les indéterminées ? bouturer un gourmand maintenant serait presque comme un semi tardif. J’ai bouturé des têtes de porte greffe cette année toutes ont repris sans problème.

  228. J’ai semé une variété de tomate cerise que j’ai appelée Jacquinotte car son obtenteur « Raoul Jacquin » ne lui avait pas donné de nom.

    Pour les boutures, c’est une très bonne idée. Comment n’y ais-je pas pensé alors que je l’ai déjà fait à plusieurs reprises ? Dupdup, tu vieillis … :angry:

  229. D’un point de vue lunaire, les trois premiers jours (lundi 24, mardi 25 et mercredi 26) sont des jours favorables au semis des tomates (mais aussi des aubergines, des poivrons et des piments).
    Il sera encore assez tôt cependant de les semer en mars (jours favorables : mercredi 5 et jeudi 6 mars ; vendredi 14 et samedi 15 mars).
    J’en ai déjà semé en janvier, histoire d’avoir quelques tomates à consommer de bonne heure, mais le gros des tomates n’est pas encore semé. Est-ce que j’aurai la patience d’attendre mars ou est-ce que je m’y colle les jours prochains ? Amis jardiniers, vous avez déjà semé les vôtres ?
    J’en profite pour dire que mes semis du mois de janvier se portent à merveille et que j’en ai encore une trentaine à donner en godets individuels. Bon, je sais, depuis la Bretagne, ça fait loin pour venir les chercher en Franche-Comté … !

  230. Petite question :
    Lorsque vous rempotez vos plantules de tomates , utilisez-vous un terreau spécial ou de la terre de jardin ou… ?

  231. Pendant plusieurs années, je me bricolais un terreau spécial. Mais voilà deux ans que je n’ai pas pris le temps de le faire. J’en parlerai un jour sans doute.
    Pour l’instant, voici comment je procède : je mélange trois sortes de terreaux achetés dans le commerce (les meilleurs que je trouve, ce qui n’est pas évident car bon nombre d’entre eux ne valent pas un pet de coucou) et je mélange à de la terre du jardin et un peu de compost de mon jardin.

  232. Je mélange un bon terreau (horticultrice voisine) et de la terre du jardin, plus argileuse.
    Double intérêt selon moi : plus d’argile pour retenir l’eau, acclimatation progressive à la terre locale…

  233. Bon nombre de terreaux vendus dans le commerce sont faits à partir de broyats de végétaux. Ils sont donc très carencés, plus riches en cellulose qu’en matière organique. Par ailleurs, s’ils ne sont pas bien compostés, leur dégradation consomme de l’azote (avant de le restituer plus tard) et les terreaux d’aujourd’hui sont donc très pauvres en azote, ce qui explique qu’avec les terreaux achetés les dernières années, les gens se plaignent que rien ne pousse et que les plantes restent assez jaunes.

  234. Grâce à Bernard qui m’avait donné il y a quelque temps un pied de Stupice, tomate hautement précoce, j’ai déjà 3 tomates formées; certes petites mais nous faisant déjà saliver !

  235. Je pense qu’effectivement on peut faire pousser ses tomates sans eau car je n’ai jamais, sauf en de rares exceptions, arrosé mes tomates.

    Après plusieurs années d’observations de mes semis de tomates, j’ai remarqué qu’à température ambiante (chez moi je fais ça au salon), les tomates germent systématiquement au bout de cinq jours et les tomates-cerises au bout de sept seulement. Quelqu’un a fait aussi ce type de constat ?

  236. Je suis assez d’accord avec ça, sauf quand on a des graines anciennes elles mettent plus de temps à germer

  237. La météo est tellement déjantée (je n’ai jamais vu un temps aussi doux à Noël, même l’herbe se remet à pousser) que j’ai pris le risque de semer quelques graines de tomates aujourd’hui. Sans doute que mon expérimentation est vouée à l’échec, mais c’est juste pour voir …

  238. C’est tout à fait déstabilisant cette douceur de décembre.
    Le abeilles travaillent, les fleurs mâles des noisetiers sont chargées de pollen, les buses paradent, beaucoup de fleurs (campanules, pâquerettes, pissenlits, magnolias…), l’herbe pousse.
    Au jardin les salades et les choux ont résisté aux petites gelées, les artichauts et cardons sont en pleine croissance.
    Au bois, les charmes sont en bourgeons prêts à démarrer, l’écorce est verte, même chose pour le lilas de la maison. 16°C à l’ombre, pfff…

    Je ne crois plus au père Noël mais si on n’avait pas cuisiné le boudin blanc et les pommes je tenterais bien les merguez en terrasse !
    Alors pour les tomates, vraiment, moi qui ai décidé de semer tard l’an passé… Je crois qu’il faut effectivement étaler les semis, mais semer à Noël, c’était tout à fait impensable il y a peu… comme faire de la choucroute en février, ce que j’espère de plus en plus. :blink:

  239. D’un point de vue lunaire, ce jour n’est pas favorable aux semis des plantes à fruits. Mais bon, je me suis réveillé ce matin avec l’envie de remettre les mains dans la terre. Alors j’ai semé deux variétés de tomates : stupice (la plus précoce des variétés de pleine terre) et maskotka (sans doute la plus précoce des variétés adaptées à la culture en pot). A suivre.

  240. J’ai aussi bossé sur les tomates aujourd’hui : en déblayant la serre et en préparant une salade avec les tomates qui restent consommables, essentiellement la variété Madagascar. Miam !
    Incroyable douceur en ce 31 décembre, les rivières montent avec la fonte des neiges, la tempête s’approche pour certains, je vous souhaite un bon réveillon, nous c’est en cours, je vais aller pêcher les huîtres :wink:

  241. J’ai une cagette complète de tomates madagascar, je vais sans doute en faire un plat ces jours-ci et garder le reste pour le mois de février, histoire de vérifier les qualité de garde de cette variété.
    Je n’ai pas pêché d’huîtres aujourd’hui mais j’ai bu pas mal de bières les temps derniers, histoire d’avoir un peu de foie gras … ! :wink:
    Bon réveillon aussi à tous.

  242. Pour ce qui est des huîtres , je n’ai juste qu’à me baisser pour en déguster , habitant sur les rives de la rivière Bélon . Bon , il faut quand même un marteau et un burin pour les décrocher du rocher …

  243. Je suis dans mes semis de tomates … Je viens de retrouver un petit sachet de graines perdu lors de mon déménagement . Ce sont des tomates  » Join or die  » ( ou Belle du collège ) , c’est Jérome qui venait sur le blog qui m’avait posté ces graines .
    Quelqu’un a t-il déjà cultivé cette variété ? Ça donne quoi ?
    Merci :wink:

  244. Jérôme m’avait également donné des graines de cette variété. Les graines datent de 2014 et je ne les ai pas encore semées (mon sachet contient 18 graines). En principe comme je fais un roulement sur 5 ou 6 ans, je devrais semer cette variété en 2019 (ou 2020).

  245. « Saveur excellente, une des meilleures cette année… » disent-ils sur le site !! J’ai déjà hâte de les déguster !! :happy:

  246. A vérifier car une très bonne tomate pour les uns n’est pas forcément une très bonne tomate pour les autres. Et en plus ça varie selon le terroir.
    A noter que c’est Tom Wagner, le grand créateur américain de tomates, qui a obtenu cette variété « join or die ». C’est lui qui a par ailleurs obtenu la tomate la plus vendue au monde, qui s’appelle « green zebra ». J’ai fait un stage avec Tom Wagner il y a une dizaine d’années et j’ai récupéré plusieurs variétés, non encore fixées, qu’il venait tout juste d’obtenir.

  247. Le fameux Tom Wagner , celui qu’on surnomme « Tater-Mater » aux USA ! Ça doit faire quelque chose de rencontrer un tel personnage ?
    Chez moi ça y est , les semis de tomates germent … Chaque année c’est le même plaisir !!
    :happy::happy:

  248. Je peux donner deux petites plantules de tomates (les variétés les plus précoces au monde) à toute personne passant à la maison d’ici 15 jours. Première récolte garantie pour la fin mai si culture dans de bonnes conditions.

  249. Petite précision concernant des deux variétés, suite à mon précédent commentaire : Stupice est la variété la plus précoce pour culture en pleine terre et Maskotka est la variété la plus précoce pour culture en pot.

  250. Je ne sais pas si les jardiniers qui viennent sur ce blog tiennent compte de la lune pour leur semis. Mais si c’est le cas, attention, car exceptionnellement il n’y a que très peu de jours favorables en ce mois de février pour les semis de légumes-fruits (tomates, poivrons, piments, aubergines, physalis, …). Il n’y a que trois jours possibles : lundi 12, mardi 13 et jeudi 22.
    Les autres jours, ne jardinez pas, restez au pieu avec votre blonde ! :whistle: :wink:
    Ou buvez des bières ! :smile:
    Ou, ce qui est encore mieux, restez au pieu avec votre blonde et des bières sur la table de nuit ! :w00t:

  251. Ce qui est bien avec la bière au pieu , c’est qu’après une blonde , tu peux te taper une brune et une rousse sans que ça dérange … Par contre si cette blonde c’est ta femme !!! Bah bah bah , c’est pas la même mélodie !! :biggrin:

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: