Face à face avec le milan royal

Alors, il est pas beau et fier « mon » milan royal, posé sur « son » poulet ?

milanroyal2
Journée de chance aujourd’hui. Je me suis caillé dans mon affût mais cela faisait presque vingt ans que le milan royal n’était pas venu se poser devant moi.

milanroyal1
milanroyal4
L’occasion pour moi de prendre sur le vif une attitude étonnante :

milanroyal3
Mais celui que j’attends avec le plus d’impatience, c’est le milan noir. C’est « mon oiseau maudit ». Trente ans que j’attends … Cet après-midi, il s’est enfin posé devant moi. Je l’avais dans le viseur. Et comme un con, j’ai voulu attendre qu’il soit bien tranquille avant de faire ma première photo. Et il est parti avant que j’aie pressé le doigt sur le déclencheur. La semaine prochaine ou l’an prochain peut-être … !

76 réflexions au sujet de “Face à face avec le milan royal”

  1. Photos superbes- Cies vraiment une change de pouvoir assister à un spectacle pareil- Bravo

  2. Oiseau majestueux , ça valait le coup de braver le froid .
    On dit qu’il fréquente rarement la zone du milan noir pourtant tu vas bientôt ( si il te reste un bout de poulet ) nous prouver le contraire .

  3. Très bel oiseau (nettement plus agréable à regarder que l’appât).
    Les plumes de son thorax sont splendides.
    J’aime beaucoup ces pattes toutes gonflées de plumes qu’ont les rapaces.
    On le voit bien aussi sur une de tes photos du faucon crécerelle, lorsqu’il approche du rebord de la lucarne derrière laquelle il a fait son nid.
    Au fait, comment ça se présente ton nichoir à faucon crécerelle ?
    C’est peut-être trop tôt pour savoir ?
    Tu nous tiendras certainement au courant.

  4. Ce matin, un crécerelle survolait la maison de mes parents. Je pense que le nouveau nichoir 4 étoiles va être occupé cette année.

  5. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les poulets qu’élève ma mère (et qu’elle avait oubliés au congélateur depuis dix ans), c’est pas de la gnognotte ! C’est pas des trucs de 1,5 k de supermarché (à comparer avec la taille du milan royal qui est quand même un gros oiseau : plus de 1,5 m d’envergure).

  6. En direct du pays du surréalisme: J’ai failli m’étouffer de rire en découvrant la première photo! Mes aïeux, le contraste, c’est extraordinaire! La beauté de ce milan et la laideur du poulet… Une fois le choc passé, ce qui m’impressionne, c’est la taille des deux: en vol dans la nature, on peu facilement imaginer que le milan est deux fois plus gros qu’un poulet.
    Bernard, combien de temps a-t-il fallu à la bête pour se laisser tenter? Est-t-elle aussi prudente que la buse?
    Et le milan, c’est bon? :smile:

  7. Magnifique !
    Et voilà un oiseau royalement nourri.
    Pour le Milan noir, désolé pour toi, mais cette histoire de déclenchement est vraiment classique pour tous les photographes : nos meilleures images sont restées à portée de doigt, égarées chez le photographe ou perdues dans un carton. Je sais que tu en as fait l’expérience puisque tu nous a fait profiter d’images exhumées d’un placard.
    J’ai manqué bien des clichés aussi en ayant omis de préparer les réglages de l’appareil… mais je n’ai jamais au grand jamais eu l’occasion de rater de belles photos du Milan royal ! J’en ai juste réussi des mauvaises avec brio.
    Quel plaisir en tout cas d’habiter une des régions où cet oiseau conserve une population importante.

  8. Quand je demande combien de temps, c’est bien entendu entre le moment ou l’oiseau à repéré le steak et celui ou il se pose…

  9. Au fait le Bromadiolone fait toujours autant de ravages sur les populations de Milans chez vous ?

  10. Quelles belles photos ! bravo le photographe, bravo le milan…
    J’ai toujours eu tendance à confondre milan et faucon…celui-là est vraiment magnifique, et comme on a tendance à en voir des vrais…on confond… !
    Dis moi, Dupdup, jeudi dernier, j’ai trouvé devant ma porte en rentrant une perdrix rouge, le poitrail dévoré.
    Dans un premier temps j’ai pensé aux chats toujours à l’affut devant la mangeoire…puis je me suis demandé si elle n’avait pas été chopée en vol par un rapace…qui se serait fait voler par un chat…bref, il faisait nuit, environ 20h, j’ai pris des photos de cette perdrix qui portait une bague de la fédération de chasse 70…elle était magnifique elle aussi !

  11. Aïe !
    La question qui tue…
    Difficile de répondre objectivement mais :
    la quasi totalité des cadavres suffisamment frais retrouvés dans les secteurs de traitement et pouvant être analysés se sont avérés victimes de la bromadiolone.
    Il s’agit essentiellement de rapaces et d’un sanglier je crois, grâce à la vigilance des locaux, et aussi la prospection ciblée. (8 cadavres aux dernières nouvelles malgré un traitement « maîtrisé »)
    Il faut remarquer que la plupart des animaux qui en meurent ne sont pas retrouvés.

    Deux espèces sont l’objet d’inquiétudes particulières : le Busard Saint-Martin qui va dormir dans des secteurs impossibles à prospecter et la Pie-Grièche grise, dont la petite taille exclut quasiment la probabilité d’en trouver un cadavre. Ces deux espèces bouffent du campagnol, en particulier dans des milieux fortement affectés par le traitement et toutes deux sont en gros gros déclin en Franche-Comté.
    Quant au Milan royal… il est en sursis, évidemment grâce aux bons poulets !
    Il est l’objet de bien des études et de bien des suivis par ici. Des oiseaux ont des marques colorées sur les ailes et certains sont équipés de balises Argos.
    Pour plus de détails http://franche-comte.lpo.fr/index.php?m_id=20065

  12. Michedepin, je ne pense pas en tous cas qu’un amoureux transi déposerait ce type de cadeau devant ta porte. Pourquoi effectivement ne pas chercher du côté d’un rapace. Mais dans ce cas, la perdrix est trop grosse pour être attrapée par un épervier. Je dirais que le rapace le plus probable est l’autour. Je l’ai vu passer cet automne devant ma voiture en plein village à Bussières. Et il a été capturé dans les filets de la LPO à Brussey juste à côté des bâtiments.

  13. Michedepain, OK pour l’autour mais à mon sens, seulement s’il a été plumé au moins partiellement. Le poitrail dévoré, est souvent le fait du faucon pèlerin. Et si le bréchet (os plat du sternum) est légèrement rongé sur le bord (très visible) , alors, c’est signé!

  14. Bon, nous, ici, on n’a pas de Bromadiolone.
    Et les royaux qui ont l’instinct de survie sont par chez nous.
    Jusqu’à quand???????????????????? Comme dit Dupdup, « Jenofa , elle est jamais contente ».
    Difficile de lever la tête sans en voir un faire un looping. Quels cabotins, ces oiseaux!
    Dupdup, ta phrase sur l’amoureux transi me rappelle  » Coeur transi reste sourd au cri du marchand de glaces »—–
    Non mais, t’as vu ce qui passe?

  15. Je ne pense pas à la bromadialone.
    En fait ces années dernières j’avais assisté à plusieurs reprises à l’assaut d’un autour, peut-être à nouveau ? C’est lui qui a le ventre rayé comme un tee-shirt de marin ?
    Mais je suis en plein village, un jardin entre des jardins avec des chats, des gosses, des mobs …sans parler des camions qui construisent la LGV et qui font un bruit d’enfer en passant !???
    En fait, mais si Dupdup, avec ces températures…c’est peut-être un transi…ça me plait bien en début de we…let’s have a dream !

  16. Bonsoir Bernard (et tous)
    Jolie bête et jolies photos !
    Dommage pour le milan noir mais,
    la prochaine fois, propose-lui du poisson.
    Amicalement :
    J.L.R.

  17. Oui, d’autant plus que j’ai fait l’affût au milan noir vendredi et que c’est « le jour du poisson », j’aurais dû m’en douter … :wink:

  18. le milan royal fut longtemps nommé escoufle nom d’origine bretonne du mot Skouvl *( Bas Breton ) , avant que le latin ne l’emporte à la fin du Moyen-Age , en latin classique miluus et en latin populaire milanus .

    *skouvl : pèlerine utilisée pour la chasse, en cuir ou en fourrure .

  19. Quand même, pour un poulet, c’est plutôt la classe de finir sous le bec d’un milan royal, non ? Il aurait pu finir dans un Mc Do ou dans une cantine avec la moitié qui part à la poubelle, alors que là il est certain d’être bouffé jusqu’au bout et d’être apprécié à sa juste valeur …

  20. Il y a très longtemps que j’ai envie d’aller à ce col réputé. Et si en plus il y a dans le coin un drôle d’oiseau dénommé Jenofa, alors là …

  21. T’irais quand même pas jusqu’à servir un coq au vin jaune au Milan royal ??!!!

  22. Pardon d’avoir été absent ces derniers temps et donc d’avoir raté ce si magnifique article ! …

    Je suis vraiment bluffé par ces superbes photos que tu as réalisé et envieux à la fois, oh purée ! quel pied ! oh mais quel pied alors !
    BRAVO et félicitations Bernard !!!!!!!!!

    J’aurais donné beaucoup pour vivre un moment pareil !
    Ce rapace est incroyable de beauté ! Je le trouve tellement majestueux !

  23. Nico, si jamais tu reprends l’activité photo, sache qu’avec Michel (et Dan s’il est toujours intéressé), on va reconstruire cet été l’affût qui était vieux, branlant et vieillissant (à mon image quoi) et qu’il sera de nouveau fonctionnel l’hiver prochain pour de l’affût aux rapaces. Donc, si tu veux être de la partie … !

  24. Si jamais l’envahissement par les champignons tarde un peu, que ma charpente ne grince pas trop ou que la vanne de réglage de tirage de la chaudière me reste accessible, si de surcroît je ne suis pas au sanatorium cet été, j’irais volontiers retrouver tout cet amas de vieux débris !
    Dans le cas inverse, gardez moi au congélateur : je pourrais ainsi être de la prochaine photo du milan !

    PS : et mon c. c’est du poulet ?!!!

  25. Merci pour la proposition Bernard, c’est sympa !
    Si je suis dispo ce sera avec grand plaisir que je viendrai vous donner un coup de main !
    Bon, avec la venue du bébé fin Juillet/début Août je ne sais pas trop comment ça va se passer… mais en tous cas si je peux je serai de la partie ! Sans problèmes !

  26. J’ai vu hier un rapace avec une grosse tâche blanche en bas du dos.
    Pas sur la queue, pas sur les ailes, non, juste en bas du dos. Je le voyais un peu de côté alors je ne saurais pas dire si la tâche traversait tout le dos ou s’il s’agit de deux tâches, une de chaque côté. Autrement, l’allure générale de l’oiseau faisait penser à une buse mais je ne suis pas très compétente en ce domaine. J’ai regardé mes livres et je n’ai rien trouvé de tel. Est-ce que quelqu’un a une idée ?
    Au fait, ce n’est pas un poisson d’avril, d’ailleurs, on est le 2 !
    A cette occasion, j’ai re-feuilleté le livre Les oiseaux de la montagne jurassienne et en voyant la page sur le milan royal, je me suis dit que si le livre avait été fait aujourd’hui, on y trouverait sans doute une photo de Dupdup.

  27. Je pense que l’oiseau que tu as vu est une femelle de busard Saint-Martin.
    La femelle a la couleur d’une buse (enfin, à peu près), elle a une grosse tache blanche sur le croupion, elle est un peu plus svelte que la buse et vole à quelques mètres du sol d’un vol louvoyant. Voici quelques images de la femelle prises sur internet :
    http://www.oiseaux.net/oiseaux/falconiformes/images/busard.saint-martin.caed.1g.jpg
    http://www.naturapics.com/admin/articles/images/upload/contenu/409_20080205-214616_busard_saint_martin_bal_559.jpg
    http://k53.pbase.com/o3/06/461806/1/88012264.wY6iWpGK.BusardSain_102007.jpg

    Quant au mâle, il est bien différent :
    http://www.estuaire-gironde.fr/images/especes/112921.jpg

  28. Hier après-midi, en fouillant dans le vieux congélateur de ma mère, j’ai retrouvé un poulet qui date de … 1992 ! Je vais tenter d’attirer les buses avec ce poulet. Je m’apprête donc à faire quelques heures d’affût difficiles aujourd’hui, car il fait – 17°C au thermomètre. De quoi faire entrer de nouveau mon poulet en hibernation prolongée !

  29. Au moins deux grogs !
    Hier, je suis allé faire de l’affût. Je devais avoir la tête ailleurs car je m’étais habillé comme un gars de la ville : pull léger, chaussettes fines, pas de gants … Résultat des courses : je n’ai même pas réussi à tenir une heure. Je grelottais tellement que j’ai bu deux grogs en rentrant. :sick:
    Aujourd’hui, je retourne dans l’affût pour trois heures d’affilée, mais j’emploie les gros moyens. Je devrais bien tenir au froid. Mais ça ne veut pas dire pour autant que je ne boirai pas de grog en rentrant ! :wink:

  30. Sur la première photo, on voit bien la queue échancrée de l’oiseau, caractéristique du milan royal.
    A la relecture des commentaires de cet article, je vois que, à l’époque, j’avais demandé la détermination d’un oiseau que j’avais vu vers chez moi. Bernard m’avait répondu qu’il s’agissait sans doute d’un busard St Martin.
    Depuis, je le vois régulièrement. Il est très beau.
    Et c’est bien un busard St Martin.

  31. Un milan noir tourne au dessus de la pointe de Mousterlin (près de chez moi) depuis quelques jours … Ne l’ayant jamais observé par ici , je serai heureux d’avoir cette chance ce week-end .
    Mais bon , première chose à faire … Photographier un mâle Aurore … Et ça , ça n’est pas gagné les amis !!!!

  32. Observation d’un milan royal tout à l’heure. C’est la première fois que je le vois en plein hiver dans la vallée de l’Ognon. D’habitude je ne constate son retour qu’après le 10 février.

  33. Ah, Bernard, ne me dis pas que l’hiver, à peine commencé (même s’il a commencé fort) est déjà terminé car je serais vraiment fâchée contre toi !!!!!!!!!!! :angry:

  34. Il peut s’agir d’un hivernant car le milan royal est signalé ça et là en Franche-Comté pendant l’hiver, mais pas sur le secteur de la vallée de l’Ognon où j’habite (et je ne pourrais pas le louper car j’ai un poste de nourrissage que j’alimente régulièrement).

  35. Rien à voir avec le milan royal mais puisque je ne peux résister à parler :silly: , il faut bien que je le fasse quelque part.
    Hier, pour la première fois, j’ai vu un trichodrome échelette. :smile:
    Comme je suis contente, cela faisait longtemps que je montais sur le plateau des Ramées (dans le Vercors), qui se termine en immenses falaises plongeant dans le vide, sachant qu’on pouvait l’y voir, même en janvier, mais jusqu’à hier, j’avais toujours fait chou blanc ! :sad:
    Waouh ! Le bec : hyper fin et très très long.
    L’oiseau remontait le long d’une falaise et on aurait presque dit une souris qui trottinait à la verticale.
    Au fait, Bernard, un jour, tu m’as dit que tu avais vu le trichodrome échelette sur une montagne par très loin de chez toi …
    Cela m’étonnerait …
    Le trichodrome échelette ne vivent que dans la Drôme.
    Peut-être que les tiens était des trichodoubs échelettes ? :biggrin:

  36. Le jour où je t’ai dit ça, j’avais dû boire un ti’coup d’rhum !!!!!!!!!!!!!!!! :sick:
    Bravo pour ton observation !
    « tichodrome », pas « trichodrome » ! Etincelle ne manque pas d’r … ! D’ailleurs, que ferait une étincelle sans r pour attiser sa flamme ? :wink:

  37. On peut observer ( assez rarement quand même !!) le milan royal dans la région mais là , ce qui est intéressent , c’est la fréquence des observations sur des sites différents en quelques jours .
    L’observation du milan noir est plus commune .
    Pour ma part , il a fallu que j’aille faire un tour cet été en Franche-comté pour admirer le milan royal . Avoir la chance d’observer 7 ou 8 espèces de rapaces en 1 heure de temps ( dont le pomarin ) … Il n’y a que cette belle région pour vous offrir ça !!

  38. C’est énervant !
    Je dis toujours trichodrome, je ne sais pas pourquoi.
    Et en plus, je sais que je me trompe.
    D’ailleurs, sachant que je me trompe toujours, je suis allée chercher mon guide ornitho pour ne pas me tromper …
    Et bien si, je me suis trompée quand même !!! :wassat:
    C’est diabolique ! :devil:
    Y a-t-il un psychanaliste ici pour expliquer cet étrange erreur récurrente ?
    Francisca ?
    Encore que je crois que Francisca est plûtot psychiatre.
    C’est assez bizarre ces erreurs qu’on fait même quand on sait qu’on les fait tout le temps.
    Je connais quelqu’un qui dit toujours pamplemousse à la place d’ananas. Il le sait mais malgré tout il fait toujours l’erreur.
    Bon allez, cette fois, y’a pas, faut enregistrer :
    ti ti ti ti ti ti ti ti ti ti ……………………..

  39. Etincelle, tu me feras pour la prochaine rentrée scolaire 100 lignes de ti, 100 lignes de chod et probablement que pendant ce temps-là j’aurai eu le temps de me taper les 100 lignes de rhum. Tu vois qu’en s’y mettant à plusieurs, on y arrive ! :lol:

  40. Je crois que c’est Pierre Dac qui disait que tout bon orateur devait pouvoir prononcer 10 fois sans se tromper :
    Je veux et j’exige, j’exige et je veux… en faisant la liaison entre le deuxième et le troisième mot bien entendu.
    Il s’agit d’un virelangue. En voici de beaux exemples avec bien sûr le fameux texte sur l’amibe de Bobby Lapointe.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Virelangue

    Après le « ti », il reste bien des syllabes à maîtriser !

    Alors après le quelques rhums, c’est le moment de vous entraîner ; pour ma part, je sais déjà mes piètres talents d’orateur !

  41. Par curiosité, et pour vérifier qu’aucun insecte ou champignon ou autre ne possède ce nom, j’ai tapé dans Google « trichodrome ».
    Aucun insecte ou champignon ou autre n’en est sorti mais …
    Une grande liste d’articles sur le « trichodrome échelette ».
    Seule la première référence ne faisait pas l’erreur (encore heureux car c’était la fiche d’identification d’oiseaux.net).
    J’ai même trouvé un artiste animalier qui a peint un tableau de l’oiseau et l’a appelé « trichodrome » !!!
    C’est donc une erreur courante, chez l’Etincelle mais pas seulement.
    Je pense avoir compris pourquoi …
    N’ayant rien trouvé sur google (sur la première page, je ne suis pas allée plus loin), je suis allée consulter mon livre sur les champignons car vraiment, ce nom me faisait aussi penser à des champignons et effectivement, j’y ai trouvé les tricholomes …
    Le tricholome disjoint, le tricholome prétentieux, le tricholome équestre , le colombette, le rutilant, le terreux …
    Alors, de ces deux mots, tricholome (le champignon) et tichodrome (l’oiseau), attention de ne pas fabriquer le mot trichodrome qui ne veut rien dire.
    Promis juré craché, j’le ferai plus, M’sieur !

  42. Le tricholome de la st Georges est peut-être mon champignon préféré. Appelé aussi mousseron, il a le grand avantage de pousser au printemps (sur calcaire), juste après les morille. :miam:

  43. Le champignon dont tu parles, Luc, a le goût de la farine fraîche parait-il.
    C’est vrai ?
    Je ne le connais pas mais j’ai déjà mangé un autre champignon, qu’on appelle couramment le Meunier (Clitopilus prunulus) et qui, lui, a une odeur très prononcée de farine. On l’appelle aussi Clitopile petite-prune ou Langue de carpe.
    Je l’avais ramassé en automne contrairement au Tricholome de la St Georges qui pousse au printemps (La Saint Georges est le 23 avril).
    Ce dernier, (Calocybe gambosa), est couramment appelé mousseron mais dans ma région, c’est le Marasme des oréades (Mariasmus orades) qu’on appelle mousseron alors que son nom vulgaire est Faux mousseron (aussi Mousseron d’automne, pied dur). C’est un des meilleurs champignons que je connaissse (à mon gôut).
    Il est très difficile de s’y retrouver avec les noms vulgaires des champignons (et aussi des plantes, …) car ceux-ci changent suivant les régions. Le seul moyen de savoir de quoi on parle est d’utiliser le nom scientifique même si cela peut paraître un peu pédant.

  44. Observation (par mon neveu, paysan) d’un milan royal hier à Bussières. Retour donc à une date normale. J’observe tous les ans le retour du premier milan royal entre le 10 et le 15 févier et hier on était le 10. Je vais aller faire un petit tour dans mon affût ce matin, on ne sait jamais … !

  45. Encore une discussion prise en cours de route !
     » C’est énervant !
    Je dis toujours trichodrome, je ne sais pas pourquoi… » dixit Etincelle.

    Le cerveau c’est comme le repassage, quand tu as fais un faux pli, on a du mal à le rattraper. :biggrin:
    Dans ce cas, il s’agit, je crois, de réseaux neuroniques : le passage des influx étant influencé par la disparition de certains réseaux et le maintient d’autres, après quelque temps tu n’a plus le choix. Pratique quand l’habitude est bonne, désastreux quand l’erreur de départ devient systématique. Ajoute à cela la psychologie : tu « angoisses » donc tu te trompes. :blush:
    Mais la plasticité cérébrale te permet de corriger avec quelques efforts. La solution de Bernard est presque bonne: s’entraîner régulièrement à prononcer le bon mot (l’écriture n’est pas indispensable).
    Les musiciens ont un problème analogue: quand tu commences à travailler ta partition avec de mauvais doigtés, difficile de revenir en arrière. Même chose avec une mauvaise lecture qui te fais jouer les mauvaises notes ou un travail trop approximatif. Tu enregistres les erreurs … qui restent ! Il faut un travail plus long et pénible pour corriger.
    Dont acte: un tichodrome et un système trichromatique ! :silly:

  46. « réseau neuronique », « influx », « psychologie », « plasticité cérébrale »… dis-tu en réponse à Etincelle. Es-tu certain que ces termes s’appliquent à la gente féminine ? :biggrin:

    Par contre « repassage », OK … :w00t:

  47. Bizarre. Je laisse un message qui ne veux pas s’enregistrer. Où est-il? :ermm:
    Des fantômes chez Dupdup? Misère… :cwy:
    Je disais avant d’être censuré, qu’il n’était pas étonnant que les dames désertent le blug à Dopdop…et que, Bernard, si tu veux voir un milan noir, c’est par là (film de droite, le milan c’est JLD) :cool:
    http://www.loxiafilms.fr/page56.html
    Va-ce passer? J’angoisse… :sick:

  48. ça m’arrive aussi de temps en temps d’envoyer des commentaires sur le blog à dupdup qui vont se perdre dans une corbeille à spams … C’est rageant quand t’as passé deux plombes à taper le truc ou que tu réponds à une question qui t’est adressée … Si tu ne fais pas attention , tu passes pour un goujat !!!
    :angry:
    Mais comme c’est aussi une bonne protection contre les emmerdeurs du web …. On fait avec !!

  49. emmerdeurs et emmerdeuses … !
    Depuis quelques semaines, je vérifie presque systématiquement ma corbeille à spams et en général je récupère les commentaires.

  50. En citant les emmerdeurs , Je voulais parler de ces marchands de pubs qui envahissent nos sites et blogs de messages publicitaires .

  51. Trois Milans royaux observés aujourd’hui au lever du jour, deux étaient encore perchés sur l’arbre qui avait été choisi comme gîte nocturne et un en chasse… C’est toujours aussi beau !
    Dans la foulée, avec l’ami Roland, recherche du Faucon pélerin qu’il voulait découvrir : Trois sites prospectés, Trois couples observés dans d’assez bonnes conditions et un accouplement. Roland et moi, on se caillait et même une bimbo qui serait passée nous aurait laissés froids. Enfin je parle pour moi, je ne veux pas vexer Roland, mais ce que je veux dire c’est que les pélerins eux, ils n’ont pas froid aux yeux !

  52. Les plus beaux oiseaux, Christophe, les plus beaux oiseaux: Milan royal et faucon pèlerin… :wub: :wub: Tant pis si on se caille…
    Bernard, ce milan splendide avec un poulet prêt à être mis à la broche, ça fait un peu bizarre.  » Salut les mecs, je viens de faire mes courses à Carrouf !  » :w00t:
    Sinon, c’est vraiment super…

  53. Heureux homme. Les milans venaient un peu tourner au dessus du champs en face de chez moi (oui, monsieur, à Besançon même). Ils ne sont pas près de revenir. :angry:
    A la place du champs, un grand chantier, avec une grue sur laquelle flotte l’étendard du promoteur qui l’a acquis (quel bonheur le matin, tu te lèves et tu vois par la fenêtre de la cuisine, le drapeau de l’envahisseur bétonneur bien haut perché, des fois qu’on ait pas vu…) . De superbes constructions genre clapiers à lapins pour humains à la place d’un espace encore vert où les gamins pouvaient jouer. Mais je suis de mauvaise foi: ils auront de beaux espaces goudronnés avec des carrés de pelouse bien délimités de murettes en béton. La ville de Besançon sait choisir les endroits et fait ce qu’il faut pour les enfants. Dire que j’avais répondu de manière positive à une enquête de satisfaction sur les activités de la commune peu de temps auparavant… :sick:
    La ville, un vrai bonheur….
    Fric quand tu nous tiens…
    Et en plus il pleut…. :sad:

  54. Je pense que tu as réalisé ton rêve puisque l’oiseau de ta photo est un milan noir et non pas un milan royal !

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: